Aller au contenu

En poursuivant votre visite sur Tradzone, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus Continuer
  • Se connecter avec Agenda Trad      Connexion   
  • Créer un compte
  •  

Infos

En cas de problème avec le mail de validation lors de l'inscription, vous pouvez nous contacter via le formulaire de contact

Photo
* * * * * 1 note(s)

Gavotte de l'Aven-caresse


  • Veuillez vous connecter pour répondre
250 réponses à ce sujet

Sondage : Faut-il la baptiser? (76 membre(s) ont voté)

Faut-il la baptiser?

Vous ne pouvez pas voir les résultats du sondage tant que vous n'avez pas voté. Veuillez vous connecter et voter pour voir les résultats.
Vote Les invités ne peuvent pas voter

#241 + Partager AntoineL

AntoineL
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPip
  • 331 messages

Posté 09 févr. 2017 - 13:55

Ah non -Y- : on avait dit pas de boulettes puantes xD


  • loic et -Y- aiment ça

#242 + Partager loic

loic
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPipPip
  • 2 522 messages
  • Localisation: Liège
  • Activité(s):navion
  • Instrument(s):flute traversière en métal et en bois, un peu de tin whiste, clarinette

Posté 09 févr. 2017 - 15:08

Marrant moi je pensais que la gavotte de l'Aven venait de Suisse, d'où son aspect aérien...


Modifié par loic, 09 févr. 2017 - 15:08.

  • Lanost aime ça

#243 + Partager Septante huit

Septante huit
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPip
  • 66 messages

Posté 09 mars 2017 - 15:09

 

 

votre machin là ça fait du folkeux-ecolo-moux-du genoux -bisousnours- socialo .

 et une gousse d'ail dans le .. pour que ce soit humain .

 

Tu s'rais pas un copain à septante-huit, par hasard ?

 

 

Effectivement, c'est typiquement le genre de phrase que j'aurais pu écrire... Je parle de la première bien évidemment.

 

Et je valide ce qui est écrit plus haut:

 

"Personne ne peut prétendre à créer un style sur des bases d'un terroir séculaire et clairement défini sauf si vous le baptisez autrement."



#244 + Partager -Y-

-Y-
  • Developpeur
  • PipPipPipPipPipPip
  • 1 223 messages
  • Localisation: Montpellier
  • Activité(s):Chercheur
  • Groupe(s):Yawaki, les frères Bazouges, Isidore et les sans-soucis
  • Instrument(s):Accordéon

Posté 09 mars 2017 - 15:47

terroir séculaire et clairement défini


Clairement défini ? Séculaire ? Vaste blague.
Pour le premier, on a une aire de pratique initiale plutôt étendue, avec une variabilité intra-aire de pratique énorme. Tu ajoutes à ça une variation de tempo conséquente (avec un amplitude d'environ 45 points, ce qui est énorme, la pratique de sonneurs actuelle se trouvant dans la fourchette haute). Alors certes, la pratique initiée à Grenoble a considérablement ralenti le tempo, encore que là aussi c'est variable (un relevé rapide montre que Stéphane Milleret joue vers les 100, ce qui n'est pas si loin de la fourchette basse relevée en fin de tradition populaire,alors que pour Naragonia par exemple c'est plus lent), mais je ne crois pas qu'au niveau de la danse ça entame d'aucune façon la description générale qu'a pu en faire J.-M. Guilcher
 

Ce qui frappe dès l'abord, quand on compare la gavotte de Pont-Aven à celles de Haute-Cornouaille, c'est la sobriété de son pas glissé, son tempo calme, le pouvoir expressif donné à tout le corps, l'économie du mouvement. Ni rebondissement, ni frappé, ni ampleur verticale. Rien qui accentue la pulsation.


et plus loin :
 

Pas d'explosion de forces. Pas de fougue. Jamais le danseur ne se laisse emporter. Maître de son énergie, sa joie est d'en nuancer l'écoulement, suivant un filet continu, où les déliés et les pleins alternent à son gré.


À mon sens, cette description sert bien mieux la version grenobloise que ce qui se pratique actuellement dans les concours en Sud Finistère. Donc, pour ce qui est d'être bien défini, c'est dans le meilleur des cas discutable.

 

Ensuite pour l'aspect séculaire, je crois que c'est un révélateur assez flagrant d'un biais de conception très fréquent qui voudrait que la pratique de bal actuel (folk, trad, néo confondus) soit au pire dans la continuité, au mieux un héritage, d'une pratique comme tu dis séculaire. Dans le cas qui nous occupe, c'est en partie vrai pour une part des branles de fonds ancien comme la dañs-tro du centre Bretagne (en partie puisqu'on s'est quand même calés sur une mode de pratique de ce fonds ancien en fin de tradition), ça l'est beaucoup moins pour les gavottes en chaîne courte, puisque c'est une mutation au mieux dès le dernier quart du XIXe siècle. Ajoutons à ça la rupture de continuité de la pratique (à l'exception de contre-exemples familiaux ou très locaux), et il me semble que prétendre à une sécularité dans la pratique dite traditionnelle de la gavotte de l'Aven aujourd'hui c'est largement exagéré.

 

Plus je creuse ce sujet, plus je creuse mon incompréhension de ce genre de réactions épidermiques à la variante grenobloise de la gavotte de l'Aven. L'étude des sources montre que la pratique en fin de tradition populaire est loin d'être aussi bien définie qu'on veut nous faire croire, ce qui amoindrit considérablement le recours à "la tradition" comme invalidateur de pratiques nouvelles. Non réellement, j'ai plus l'impression d'être en face d'un sursaut réactionnaire d'une identité (très mal définie au demeurant) qui se sentirait menacée par la diversité de pratiques, comme le symptôme de son incapacité à accepter la différence. C'est dans l'air du temps.


  • Tof Sacchettini et loic aiment ça

#245 + Partager mzkvls

mzkvls
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPip
  • 194 messages
  • Localisation: Du Blavet(56) au Brivet(44)

Posté 09 mars 2017 - 19:17

 

De toutes façons, perso, je préfère de loin la belle énergie de la gavotte de l'Aven, la vraie, la bretonne. ^^

Et puisqu'il faut choisir je préfère le terme gavotte de Grenoble, gavotte-caresse beurk beurk :O

 

Perso à part dans la musique, j'ai jamais vraiment vu de différence. Sauf si on compte les gimmicks de cercleux comme référence de la gavotte de l'Aven « véritable ».

 

 

Le tempo sur Pont-Aven aurait été de 110 à 120 sur Pont-Aven  mais aurait été jusque 144 vers Trégunc, d'après les notes de Guilcher, mais celui-ci considère que les conditions de collectage ne permettaient déjà plus (en 1963) de vérifier la pertinence de ces données 

Quand on parle gavotte de l'Aven, on considère toujours en danse, inconsciemment ou non, le secteur de Pont-Aven mais le terroir est vaste puisqu'il va, 'pour résumer, de l'embouchure de l'Odet (Bénodet) à celle de la Laîta (Clohars) au sud en remontant jusqu'à Scaer au nord. Sur un territoire aussi vaste, il est évident que les styles de danse et musicaux soient différents.

La critique que personnellement je porte, c'est que le tempo soit vraiment très/trop lent. Pour la danse, il est sûr qu'avec ce rempo, on soit limité à ne faire que le style de Pont-Aven. Et surtout qu'il n' y a pas la suite bal- jabadao ensuite (c'est comme si on enlevait la chantilly ET la  cerise sur le gâteau :shy: ).

Mais je relativise en sachant qu'en fonction des musiciens que je vais voir, j'aurai une gavotte "lente" (les Zéoles le we dernier) ou plus vive (avec Tangi-Josset il y a quelques semaines).

Pour les côtés séculaire et clairement défini, je plussoie sur l'absence du premier et le flou du second.

Pour les styles de danse actuels, l'influence, entre autres, de G. et E. Le Meurlay d'un côté et de JL Le Vallégant de l'autre sur les danseurs et cercles a été primordiale. Au point de vue musical et sur l'amplitude des tempos, je n'ai pas d'avis (sauf le fait que Allot/Miniou et Bévillon/Gorce restent mes préférés !)

Et pour finir en ce qui concerne les cercles et la tradition (!!), il n'y a qu'à voir le fait qu'ils admettent le jabadao actuellement dansé comme traditionnel :eek:
 


  • loic et -Y- aiment ça

#246 + Partager Septante huit

Septante huit
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPip
  • 66 messages

Posté 09 mars 2017 - 21:33

Plus je creuse ce sujet, plus je creuse mon incompréhension de ce genre de réactions épidermiques à la variante grenobloise de la gavotte de l'Aven. L'étude des sources montre que la pratique en fin de tradition populaire est loin d'être aussi bien définie qu'on veut nous faire croire, ce qui amoindrit considérablement le recours à "la tradition" comme invalidateur de pratiques nouvelles. Non réellement, j'ai plus l'impression d'être en face d'un sursaut réactionnaire d'une identité (très mal définie au demeurant) qui se sentirait menacée par la diversité de pratiques, comme le symptôme de son incapacité à accepter la différence. C'est dans l'air du temps.

 

Bien vu! Je tiens à préciser que je ne suis nullement opposé aux évolutions ou variations de la tradition, que ce soit dans le domaine musical, pictural ou architectural. C'est un processus normal - l'essentiel étant de demeurer fidèle, par-delà ces évolutions/variations, à l'esprit de la tradition. Il y a évidemment (pour prendre un exemple) tout un processus d'évolution entre le répertoire grégorien et les cantates de Bach (j'écoute beaucoup l'un et l'autre). Un même réalité est cependant exprimée dans ces deux répertoires, qui sont en continuité et non en opposition. Les cantates de Bach, en outre, n'ont nullement effacé le souvenir et l'expression du Grégorien. Puisse-t-il en être ainsi dans le "trad".

 

Sans chercher nullement à lancer un débat sur un sujet sensible, je suis en revanche fermement opposé à toute forme de métissage artistique (inter-civilisationnel, que ce soit dans un sens ou dans l'autre) - celui-ci conduisant à la corruption des traditions et des identités locales, nationales et de civilisation. Ce non-métissage des traditions n'empêche au demeurant nullement les peuples de dialoguer, bien au contraire! Mais l'on change de sujet...alors j'arrête.



#247 + Partager -Y-

-Y-
  • Developpeur
  • PipPipPipPipPipPip
  • 1 223 messages
  • Localisation: Montpellier
  • Activité(s):Chercheur
  • Groupe(s):Yawaki, les frères Bazouges, Isidore et les sans-soucis
  • Instrument(s):Accordéon

Posté 09 mars 2017 - 23:58

Donc, par honnêteté intellectuelle, jamais tu ne danses de mazurka ou de dérobée ?
Salauds de cosmopolites !
  • loic et Ludoman aiment ça

#248 + Partager Septante huit

Septante huit
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPip
  • 66 messages

Posté 10 mars 2017 - 09:22

Donc, par honnêteté intellectuelle, jamais tu ne danses de mazurka ou de dérobée ?
Salauds de cosmopolites !

 

Je cite "Accrofolk":

 

"La mazurka est originaire de Pologne où on la danse depuis le XVIe siècle dans la province de Mazovie." Il s'agit donc bien d'une danse européenne. Quant à la Dérobée, qui nous viendrait d'Italie, il s'agit là aussi d'une danse d'origine européenne. Quant aux "cosmopolites", j'ai bien sûr mon opinion sur eux, mais je n'irais pas jusqu'à les qualifier de "salauds". Je n'en dis pas plus eu égard au sujet de la conversation.



#249 + Partager -Y-

-Y-
  • Developpeur
  • PipPipPipPipPipPip
  • 1 223 messages
  • Localisation: Montpellier
  • Activité(s):Chercheur
  • Groupe(s):Yawaki, les frères Bazouges, Isidore et les sans-soucis
  • Instrument(s):Accordéon

Posté 10 mars 2017 - 12:14

Donc c'est OK le métissage tant que c'est européen ? J'ai du mal à voir ce qui justifie qu'un rapprochement avec de la danse bourgeoise polonaise c'est bien, mais qu'un rapprochement avec des cultures urbaines actuelles c'est pas bien.
Pour bien comprendre ta logique, il faudrait donc, par probité intellectuelle, que tu t'interdise toute musique avec autre chose que de l'harmonie modale (c.-à-d. hors le bourdon, point de salut) ?
  • Lanost et loic aiment ça

#250 + Partager mzkvls

mzkvls
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPip
  • 194 messages
  • Localisation: Du Blavet(56) au Brivet(44)

Posté 10 mars 2017 - 21:05

 

Sans chercher nullement à lancer un débat sur un sujet sensible, je suis en revanche fermement opposé à toute forme de métissage artistique (inter-civilisationnel, que ce soit dans un sens ou dans l'autre) - celui-ci conduisant à la corruption des traditions et des identités locales, nationales et de civilisation. Ce non-métissage des traditions n'empêche au demeurant nullement les peuples de dialoguer, bien au contraire! Mais l'on change de sujet...alors j'arrête.

 

 

Ce discours m'en rappelle étrangement un autre où ce "non-métissage" des traditions, identités locales, nationales et de civilisation n'empêche au demeurant nullement les "humanoïdes" de dialoguer, bien au contraire ! Mais l'on change de sujet ... alors j'arrête.

 

https://www.youtube....h?v=4eQemYLy_8Y
 



#251 + Partager Septante huit

Septante huit
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPip
  • 66 messages

Posté 10 mars 2017 - 21:22

 

 

Sans chercher nullement à lancer un débat sur un sujet sensible, je suis en revanche fermement opposé à toute forme de métissage artistique (inter-civilisationnel, que ce soit dans un sens ou dans l'autre) - celui-ci conduisant à la corruption des traditions et des identités locales, nationales et de civilisation. Ce non-métissage des traditions n'empêche au demeurant nullement les peuples de dialoguer, bien au contraire! Mais l'on change de sujet...alors j'arrête.

 

 

Ce discours m'en rappelle étrangement un autre où ce "non-métissage" des traditions, identités locales, nationales et de civilisation n'empêche au demeurant nullement les "humanoïdes" de dialoguer, bien au contraire ! Mais l'on change de sujet ... alors j'arrête.

 

https://www.youtube....h?v=4eQemYLy_8Y

 

 

Il en fallait bien un pour faire ce genre de comparaison: c'est vous! Félicitations!






0 utilisateur(s) li(sen)t ce sujet

0 membre(s), 0 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)