Aller au contenu

En poursuivant votre visite sur Tradzone, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus Continuer
  • Se connecter avec Agenda Trad      Connexion   
  • Créer un compte
  •  

Infos

En cas de problème avec le mail de validation lors de l'inscription, vous pouvez nous contacter via le formulaire de contact

Photo
- - - - -

Création et musiques traditionnelles


  • Veuillez vous connecter pour répondre
118 réponses à ce sujet

#1 + Partager Ecila

Ecila
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPip
  • 64 messages
  • Localisation: Lyon-Nevers
  • Activité(s):Trad'Magazine
  • Groupe(s):La Croisée, Bandabéro, Lâchez les Chiens
  • Instrument(s):Vielle

Posté 04 juin 2016 - 12:22

Bonjour à tous,

J'écris en ce moment un article pour le prochain Trad Mag, dont le sujet (ô vaste sujet) est "création et musiques traditionnelles". (c'est pas forcément une question nouvelle, j'en conviens). Une petite semaine pour rédiger.

 

Peut-être un sujet a-t-il déjà été lancé là-dessus, mais j'ai pas trouvé...

 

Je profite de ce magnifique outil qu'est ce forum sur les musiques traditionnelles pour recueillir quelques avis sur la question (le but étant non pas d'écrire un mémoire, mais faire une "synthèse" vivante des diverses opinions que je peux récolter dans le milieu...)

 

Que pensez-vous de la place de l'acte de création dans les musiques (voire danses?) traditionnelles? Qu'est-ce que créer en musique trad? Composer? Réinterpréter, c'est créer? Transcender l'esthétique, aller vers d'autres univers? Ou bien considère-t-on que "rien ne se crée, tout se transforme" et on s'arrête là?

 

La question n'est pas évidente. Je remarque souvent d'ailleurs, quand je parle de musiques traditionnelles avec un public "extérieur", qui n'y connaît pas grand-chose, que l'idée de création est très rarement associée à nos pratiques. Mais vu de l'intérieur, ça se passe comment?

 

Enfin bon, si vous avez envie de vous exprimer sur la question, quel que soit l'angle que vous choisissez, quelle que soit l'opinion que vous avez, je lirai avec plaisir vos messages ici! (hésitez pas à m'donner quelques précisions sur votre identité!)

 

Bien musicalement,

Alice

(Étudiante en journalisme, et vielleuse de son état)

#tradmag2.0 (haha.)

 


  • Lanost aime ça

#2 + Partager Rodrigue

Rodrigue
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPipPip
  • 2 119 messages

Posté 05 juin 2016 - 20:09

Bonjour, si tu fais une recherche sur "création", tu tomberas sur quelques sujets où on discute sur ce qui caractérise la danse pour certains danseurs, sur la "liberté" que peuvent s'octroyer les bons musiciens, etc.


  • Lanost et -Y- aiment ça

#3 + Partager Ecila

Ecila
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPip
  • 64 messages
  • Localisation: Lyon-Nevers
  • Activité(s):Trad'Magazine
  • Groupe(s):La Croisée, Bandabéro, Lâchez les Chiens
  • Instrument(s):Vielle

Posté 06 juin 2016 - 07:34

Bonjour,

Certes, après ce que je souhaite davantage c'est pouvoir échanger avec des personnes pour l'article spécifiquement, si des personnes souhaitent donner leur avis. Ça rend le tout "plus vivant" que si je pioche comme ça à droite à gauche des arguments de personnes à qui je n'ai jamais parlé...

Mais merci de l'info!


  • Lanost et teddy aiment ça

#4 + Partager -Y-

-Y-
  • Developpeur
  • PipPipPipPipPipPip
  • 1 254 messages
  • Localisation: Brest
  • Activité(s):Chercheur
  • Groupe(s):Planchée, les frères Bazouges, Isidore et les sans-soucis
  • Instrument(s):Accordéon

Posté 06 juin 2016 - 09:38

Que pensez-vous de la place de l'acte de création dans les musiques (voire danses?) traditionnelles? Qu'est-ce que créer en musique trad? Composer? Réinterpréter, c'est créer? Transcender l'esthétique, aller vers d'autres univers? Ou bien considère-t-on que "rien ne se crée, tout se transforme" et on s'arrête là?


Pas sûr d'avoir un avis sur la création parce que je suis pas sûr de pouvoir définir ce concept, et encore moins l'appliquer aux musiques / danses qui nous intéressent. Est-ce que c'est la création façon Ministère de la culture, où on ne parle plus d'artistes mais de créateurs ? Est-ce que c'est le fait de créer quelque chose, auquel cas tout le monde créé ? Est-ce que c'est le fait d'apporter de la modernité, et auquel cas qu'est-ce qui est défini comme moderne ? Où se place la référence : en fin de tradition populaire ? Aux premières pierres de la vague folk ?
Y'a aussi une partie des créations qui a consisté à faire un métissage, plus ou moins réussi selon les cas (c'est une synthèse quand c'est réussi, une vague superposition quand ça ne l'est pas), d'influences externes : que ce soit d'autres musiques traditionnelles ou d'autres styles. Doit-on considérer qu'il y a une plus-value créatrice dans un Startijenn qui maitrise à la perfection les codes du rock (dont il réalise une synthèse rarement égalée depuis Ar Re Yaouank) par rapport à un Komred volontiers labelisé plus « trad » alors que ce dernier a recours à beaucoup moins d'influences extérieures pour proposer une interprétation tout aussi actuelle ? Je pense pas qu'il y ait opposition entre les deux esthétiques, mais c'est un lieu commun assez courant (un lieu commun donc) que nos musiques ne seraient accessibles à un public extérieur que par le spectre du métissage, d'une influence autre. Est-ce que c'est vrai ou est-ce que c'est de la pétition de principe : on ne sert quasiment que ça à un public extérieur, c'est donc ça qui plait. Y'a des contre-exemples notables (interventions de Denez Prigent aux Transmusicales ou aux Francofolies par exemple), mais ça date.
Y'a aussi des groupes, comme ceux de La Nòvia, qui ont bien intégré un genre de discours autour de l'œuvre, j'ai l'impression que c'est ce qui explique en partie (outre évidemment la musique elle-même) leur faculté à apparaître dans une presse non-sépcialisée (on en a parlé ici il me semble). Après, est-ce que c'est en se pliant aux exigences de discours méta qu'on fera percoler un peu plus la musique « trad » (avec une tonne de guillemets) ? Est-ce que c'est un discours sur l'œuvre qui est le signe d'une création ? Personnellement j'ai un peu tendance (tous styles ou arts confondus) à trouver que ce discours méta vient souvent prendre le pas sur la qualité intrinsèque de la proposition artistique et pour moi c'est un peu dommage (dans l'idée que si tu as besoin d'expliquer, c'est que ta proposition n'est pas auto-suffisante). Pour continuer sur l'exemple de La Nòvia, l'écoute seule convaincra de la qualité de la musique (en tous cas, personnellement je trouve ça excellent, pas besoin de trouver une justification jargonnante).

Je ne sais plus dans quel post c'était mais j'avais bien aimé l'angle d'attaque d'AntoineL, qui disait très peu se soucier des collectes, mais simplement se positionner dans une esthétique telle qu'elle est actuellement, en référence à ce que d'autres ont fait avant lui dans ce courant là (ou un autre). Dans un contexte de pratique actuelle, je trouvais que ça a beaucoup de sens. Juste faire ce qui parait pertinent musicalement, à un moment donné, dans un contexte donné, avec des personnes et un public donné, plutôt que de savoir si ça créé ou pas.


  • Lanost, Ludoman, Panda et 2 autres aiment ça

#5 + Partager Ludoman

Ludoman
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPipPipPip
  • 3 534 messages
  • Localisation: Montreuil
  • Groupe(s):Flor de Zinc - Duo Besson Rio - Tizhde'i - Boulas Rio
  • Instrument(s):Accordéon chromatique

Posté 06 juin 2016 - 10:12

Réflexion de comptoir... une bonne compo pour le trad c'est quand on a l'impression que ce n'est pas une compo :D


  • Lanost, -Y- et Ecila aiment ça

#6 + Partager Lanost

Lanost
  • Conseil Administration
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 7 214 messages
  • Localisation: France
  • Activité(s):Papa
  • Instrument(s):Voix, chroma

Posté 06 juin 2016 - 10:44

Merci de ton intérêt d'utiliser ce Forum pour parler de choses intéressantes, quand j’entends parler de création je pense tout de suite à spectacle, mais il est vrai que la composition est aussi une forme de création ... bête que je suis...

 

Du coup à l'heure actuelle, je n'ai pas vu de gros trucs niveau création à par comme le souligne -Y- des ré-interprétations bigarrées et teintées de couleur autre que traditionelle, au niveau des compo pour faire danser et qui se veulent de la nouvelle scène, depuis Ex-Marmita ou les gens déjà connus pour leur morceau (de deuxième moitié à minuit guibolle en passant par toc toc toc à duo Brotto Milleret et son libre), je ne trouve pas mon compte, c'est trop de la soupe, ou alors trop intellectuel pour ressembler à du "trad" comme je le perçois, mais la loi du parquet faisant foi, on en vois des gens qui surkiffe A... ou encore P...(pour rappel : 2016 Lanost aime tous les groupes ou ne parlera pas ouvertement d'eux) , et comparse, qui pour moi dérive sur de la mal bouffe pour nos oreilles, et pourtant ils remplissent les bals et festivals juste à l'évocation de leur noms, et comme en parlais Garrigauda dans un autre sujet, ce genre de nouvelle vague attire des danseurs qui deviennent sectaire et en petit groupe, t n'ont pas forcement connaissance des règles établis depuis des génération dans ce milieu.

 

Mais bon voila ce n'est que mon avis.


  • Ecila aime ça

#7 + Partager -Y-

-Y-
  • Developpeur
  • PipPipPipPipPipPip
  • 1 254 messages
  • Localisation: Brest
  • Activité(s):Chercheur
  • Groupe(s):Planchée, les frères Bazouges, Isidore et les sans-soucis
  • Instrument(s):Accordéon

Posté 06 juin 2016 - 10:53

Le post de Lanost me fait penser à quelque chose que j'avais zappé de nommer, à savoir les artistes de Mustradem, qui sont clairement dans une démarche de création, presque ex nihilo (ah ah, calembour, clin d'œil, lol), revendiquée comme telle puisqu'il s'agit de créer les musiques traditionnelles de demain (sic). Ça leur a valu une sacrée volée de bois vert, sans que ça s'accompagne d'une réelle volonté de comprendre leur démarche.


  • Lanost, Ludoman et Ecila aiment ça

#8 + Partager Tirno

Tirno
  • Developpeur
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 4 976 messages
  • Localisation: Lyon
  • Activité(s):Chercheur
  • Instrument(s):Flute, tin whistle, concertina, harmonica, chant

Posté 06 juin 2016 - 11:39

Coté danse, la dernière fois que j'ai eu une reflexion à ce sujet, ca a donné: http://forum.tradzon...issage-en-danse

 

Deux auto-paraphrases qui me semblent intéressantes

- Ce n'est en règle général pas sur les musiques métissées que le métissage de danses porte le plus de fruits

- Ce n'est pas tant à la création mais à l'expression que je m'intéresse.

 

Ma réflexion était née d'une grosse discussions (autour de différents articles Tradmag héhéhé): http://forum.tradzon...-15#entry351064

 

(perso, je suis ravi de parler de ce genre de choses, meme si pas certain que mon avis soit particulièrement pertinent pour d'autres que moi)


  • Lanost, -Y- et Ecila aiment ça

#9 + Partager Ecila

Ecila
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPip
  • 64 messages
  • Localisation: Lyon-Nevers
  • Activité(s):Trad'Magazine
  • Groupe(s):La Croisée, Bandabéro, Lâchez les Chiens
  • Instrument(s):Vielle

Posté 06 juin 2016 - 12:10

Merci pour vos réponses qui effectivement font bien tourner les neurones.

 

Je comprends la réflexion de -Y-. Est-ce que le métissage est une plus-value créatrice, bonne question, reste qu'on constate effectivement que cela permet de toucher un public élargi.

Je suis d'accord dans l'idée qu'au fond on s'en fout et que l'important c'est de jouer et que ça plaise, mais si je balance ça tout seul dans mon article, ça va faire un peu maigre  :)

 

Ludoman : bon sang, on dirait une réflexion de mon père... papa?

 

Lanost : merci de cette contribution. Par "création", on peut en effet entendre "ces groupes qui veulent se détacher de tout et proposer un truc totalement novateur", ce qui ne plaît pas à tout le monde. Mais je m'interroge beaucoup, quand je vois les appellations "néo-trad", "dépoussiérer le trad'" (!?ça donne une belle image de nos musiques pour les gens de l'extérieur ça), ... Qui dit création dit nouvelles formes, dit sortie des schémas conventionnels... Mais le propre des musiques traditionnelles c'est surtout à mon avis cette idée de continuité qui se renouvelle sans "vouloir tout casser", sinon il y a une perte de sens et on appelle ça autrement (un jour j'arrêterai les guillemets, c'est promis). Comme me l'a dit Cédric Loosli pour ceux qui le connaissent, et j'aime beaucoup cette expression : "nous sommes des machines à transformer". Transformer, oui, pas tout balayer. Là serait la nuance? (je précise que je n'ai rien contre les gens qui innovent quand même, ce sont toujours des pistes pour avancer, après reste à savoir dans quel domaine on se situe, quoi.)

Après, créer les musiques traditionnelles de demain, oui, parce que c'est ce que les autres faisaient hier, pour aujourd'hui... Et ce que demain ils feront pour plus tard!

 

Tirno : je vais lire tout cela et je reviens! :D  


  • Lanost et Ludoman aiment ça

#10 + Partager -Y-

-Y-
  • Developpeur
  • PipPipPipPipPipPip
  • 1 254 messages
  • Localisation: Brest
  • Activité(s):Chercheur
  • Groupe(s):Planchée, les frères Bazouges, Isidore et les sans-soucis
  • Instrument(s):Accordéon

Posté 06 juin 2016 - 13:01

on constate effectivement que cela permet de toucher un public élargi.


Ça me parait être un questionnement intéressant : d'où ça vient ce fait là ? Est-ce que c'est simplement du snobisme de la part des milieux culturels autres qui vont a-do-rer les musiques du monde et dédaigner les musiques traditionnelles du coin, ou est-ce que y'a pas un déficit de communication de notre part ? Nos musiques elles sont ce qu'elles sont (métissages inclus), alors pourquoi on ne présente presqu'exclusivement que le volet métissé au grand public ? Complexe d'infériorité ? Facilité ?
 

Je suis d'accord dans l'idée qu'au fond on s'en fout et que l'important c'est de jouer et que ça plaise, mais si je balance ça tout seul dans mon article, ça va faire un peu maigre  :)


Que ça plaise ou que ça ait du sens, plutôt. Je pense pas qu'il faille que ton article se limite à cet aspect là, en revanche ça me parait une conclusion honorable, non ? Est-ce que tu essaies de montrer quelque chose en l'écrivant ?


  • Lanost aime ça

#11 + Partager Ludoman

Ludoman
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPipPipPip
  • 3 534 messages
  • Localisation: Montreuil
  • Groupe(s):Flor de Zinc - Duo Besson Rio - Tizhde'i - Boulas Rio
  • Instrument(s):Accordéon chromatique

Posté 06 juin 2016 - 13:29

Ludoman : bon sang, on dirait une réflexion de mon père... papa?

Et tu en penses quoi ?

 

On pourrait s'interroger aussi sur toutes ces bonnes compo qui sonnent trad et qu'on retrouve dans les boeufs... pourquoi... ? ... et aussi les bonnes compo qui sonnent pas trad et qu'on retrouve aussi en boeufs ? :D

 

A l'inverse, il y a aussi toutes ces créations qui sont oubliées, juste après leur sortie en CD, en spectacle ou concert... pourquoi le milieu trad ne les assimile pas ?


Modifié par Ludoman, 06 juin 2016 - 13:34.

  • Lanost aime ça

#12 + Partager Ecila

Ecila
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPip
  • 64 messages
  • Localisation: Lyon-Nevers
  • Activité(s):Trad'Magazine
  • Groupe(s):La Croisée, Bandabéro, Lâchez les Chiens
  • Instrument(s):Vielle

Posté 06 juin 2016 - 14:07

À -Y- : pour ce qui est du métissage présenté au grand public, y a bien de quoi s'interroger oui... une fois on m'a fait la remarque que pour "entrer" dans le milieu trad', il fallait être "initié", ça m'a fait me poser beaucoup de questions. Je pense, oui, qu'il y a un déficit de communication, mais c'est aussi, peut-être, un peu voulu de "préserver" ce milieu un peu privilégié du mainstream.

Et oui, parler du fait que le sens prime, le sens que mettent les musiciens derrière ce qu'ils font et proposent au public, plutôt que leur aspect créateur ou non (ce à quoi on ne trouvera jamais de réponse figée, mais de multiples réponses, ce que je cherche à montrer). Enfin d'ailleurs "je" ne cherche pas à montrer quelque chose moi-même, je n'ai pas de légitimité pour cela (bon, on peut se demander si quelqu'un a toujours une légitimité à s'exprimer, mais je pense que dans le milieu trad' il y a des opinions qui "pèsent" plus que d'autres, je ne fais pas de sujet d'opinion pour ma part, je suis une jeune musicienne "bébé du trad" et journaliste en devenir qui a la chance de pouvoir écrire dans les colonnes d'un journal traitant d'un milieu dans lequel j'évolue, et je cherche plutôt à synthétiser les avis que je recueille qu'à donner le mien propre! (et c'est bien plus enrichissant.)).

 

A Ludoman : à vrai, dire, là encore un sujet qui me fait réfléchir. Je joue dans l'esthétique Centre-France, j'aime à reproduire cette esthétique dans ce que je compose, mais je n'arrive pas pour autant à expliquer vraiment ce que c'est, c'est un sentiment, une émotion, que j'essaie de traduire. Et puis je compose pour le bal, donc déjà je me rapporte toujours à la danse. "moins de liberté" que si c'étaient des formes concert.

 

Toutes ces créations "oubliées", justement, est-ce que parce que c'est bien chouette à écouter une fois, mais que personne ne peut ensuite se les réapproprier, les reprendre dans un boeuf, dans un bal? Trop de création tue la réappropriation?

Trop de création... tue la tradition?

(je médite, je médite)


Modifié par Ecila, 06 juin 2016 - 14:08.

  • Lanost et Ludoman aiment ça

#13 + Partager Lanost

Lanost
  • Conseil Administration
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 7 214 messages
  • Localisation: France
  • Activité(s):Papa
  • Instrument(s):Voix, chroma

Posté 06 juin 2016 - 14:16

".. une fois on m'a fait la remarque que pour "entrer" dans le milieu trad', il fallait être "initié", ...

Je pense, oui, qu'il y a un déficit de communication, mais c'est aussi, peut-être, un peu voulu de "préserver" ce milieu un peu privilégié du mainstream...

Ne fréquente plus ces gens s'il te plaît, Pour entrer dans le milieu trad faut être moche beau grand petit bavard timide ... et j'en passe, il faut êre humain quoi.

 

J'ai toujours pensé que le trad était particulier, mais après réflexion, c'est juste la vie en plus petit.

 

A Ludoman : à vrai, dire, là encore un sujet qui me fait réfléchir. Je joue dans l'esthétique Centre-France, j'aime à reproduire cette esthétique dans ce que je compose, mais je n'arrive pas pour autant à expliquer vraiment ce que c'est, c'est un sentiment, une émotion, que j'essaie de traduire. Et puis je compose pour le bal, donc déjà je me rapporte toujours à la danse. "moins de liberté" que si c'étaient des formes concert.

 

Toutes ces créations "oubliées", justement, est-ce que parce que c'est bien chouette à écouter une fois, mais que personne ne peut ensuite se les réapproprier, les reprendre dans un boeuf, dans un bal? Trop de création tue la réappropriation?

Trop de création... tue la tradition?

(je médite, je médite)

 

Il ce situe où ton manque de liberté ?

Les boeufs c'est encore un autre monde, les créations ça ne marche ou marche pas, pour l'histoire Trad mag à fusiller le premier CD de Phillipe Plard et aujourd'hui ses morceaux pollue les Boeufs, et tradmag distribue des Bravo à des groupe qui ne seront jamais abordé par les boeufs, coïncidence?



#14 + Partager Ecila

Ecila
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPip
  • 64 messages
  • Localisation: Lyon-Nevers
  • Activité(s):Trad'Magazine
  • Groupe(s):La Croisée, Bandabéro, Lâchez les Chiens
  • Instrument(s):Vielle

Posté 06 juin 2016 - 14:34

Je me suis mal exprimée en disant "moins de liberté", je veux dire que si tu fais du bal t'es un peu obligé de respecter certaines formes, pour que les danseurs s'y retrouvent... J'ai pas pour autant l'impression d'être frustrée musicalement ;) mais c'est vrai qu'on parle davantage de "créations" à propos de spectacles, ce terme est moins employé pour les musiciens de bal, pourtant ils créent aussi. Quand je compose, je crée. Mais je ne crée pas à partir de rien. Donc, la création, finalement, c'est plutôt de l'appropriation/transformation? Ou alors c'est du renouvellement total, si cela existe (avec les groupes qui s'en revendiquent, "dépoussiérant" un trad' qui à mon avis n'a pas besoin d'être dépoussiéré puisque continuellement renouvelé?) (j'ai l'impression de repasser mon bac philo, ça me perturbe.). Y a des moments où je me dis que cette réflexion me dépasse complètement hahaha, c'est une zone de turbulences intellectuelles ce sujet.

 

Pour la ligne de Trad'Mag sur les distributions de "bons points" (blague, blague), je ne pense pas que ça ait vraiment un impact sur les avis des uns ou des autres à vrai dire, c'est l'opinion de quelqu'un qui émet son avis dans une rubrique, bon, chacun se fait son opinion propre et ainsi va la musique... personnellement c'est pas forcément un "bravo" qui va m'inciter à écouter tel ou tel album... c'est une critique musicale comme une autre, dans un journal qui traite de musique.

 

Bien d'accord sur l'humanité du trad' évidemment... d'autant que finalement cette réflexion sur "les initiés", ben on peut la faire pour toute musique. 

 

Vos réflexions à tous sont très intéressantes. Je prends note! 

Finalement, on peut se dire que le concept de création est assez inhérent à la musique traditionnelle qui induit un renouvellement, mais pourquoi certains érigent alors la "création" comme une rupture (voir post de Lanost sur certains groupes)? Quel besoin de reconnaissance? Pourquoi certains affichent davantage l'idée de "création" que d'autres? Est-ce que c'est une façon de se démarquer? De revendiquer quelque chose, de revendiquer un "lendemain des musiques traditionnelles" qui auraient une image trop passéiste?


  • Lanost, Ludoman et -Y- aiment ça

#15 + Partager -Y-

-Y-
  • Developpeur
  • PipPipPipPipPipPip
  • 1 254 messages
  • Localisation: Brest
  • Activité(s):Chercheur
  • Groupe(s):Planchée, les frères Bazouges, Isidore et les sans-soucis
  • Instrument(s):Accordéon

Posté 06 juin 2016 - 15:45

À -Y- : pour ce qui est du métissage présenté au grand public, y a bien de quoi s'interroger oui... une fois on m'a fait la remarque que pour "entrer" dans le milieu trad', il fallait être "initié", ça m'a fait me poser beaucoup de questions. Je pense, oui, qu'il y a un déficit de communication, mais c'est aussi, peut-être, un peu voulu de "préserver" ce milieu un peu privilégié du mainstream.


L'argument de « il faut être initié », à mon avis il s'applique à tous les styles de musique (c'est du même style que « la musique trad c'est toujours pareil »). Apprécier les différentes nuances du jazz, du métal, du reggae par exemple, ça ne se fait pas sans effort. Si y'a une volonté de garder la musique trad dans son microcosme, on perd définitivement son côté populaire (ça n'est que mon avis). Si on veut préserver la « tradition », pas de problème, les collectes sont là, les musées aussi, les techniques de reproduction et de diffusion assurent que ça sera en toute vraisemblance pas perdu.
 

Enfin d'ailleurs "je" ne cherche pas à montrer quelque chose moi-même, je n'ai pas de légitimité pour cela (bon, on peut se demander si quelqu'un a toujours une légitimité à s'exprimer, mais je pense que dans le milieu trad' il y a des opinions qui "pèsent" plus que d'autres, je ne fais pas de sujet d'opinion pour ma part, je suis une jeune musicienne "bébé du trad" et journaliste en devenir qui a la chance de pouvoir écrire dans les colonnes d'un journal traitant d'un milieu dans lequel j'évolue, et je cherche plutôt à synthétiser les avis que je recueille qu'à donner le mien propre! (et c'est bien plus enrichissant.)).


C'était pas une attaque contre toi (j'espère que tu l'a pas vu comme ça), juste une simple question naïve. Tu as autant de légitimité que n'importe qui ici, et y'a rien qui t'empêche de donner ton avis. Y'a des opinions qui pèseraient plus : pour quelles raisons ? Dans les liens filés par Tirno de discussions sur ce forum, tu verras qu'il est aussi question de ça, de comment on peut verrouiller les débats à coup d'arguments d'autorité.
 

Trop de création... tue la tradition?


Réflexion de comptoir, volume 2 : la tradition est déjà morte, on risque pas de lui faire plus de mal.
 

Finalement, on peut se dire que le concept de création est assez inhérent à la musique traditionnelle qui induit un renouvellement, mais pourquoi certains érigent alors la "création" comme une rupture (voir post de Lanost sur certains groupes)? Quel besoin de reconnaissance? Pourquoi certains affichent davantage l'idée de "création" que d'autres? Est-ce que c'est une façon de se démarquer? De revendiquer quelque chose, de revendiquer un "lendemain des musiques traditionnelles" qui auraient une image trop passéiste?

 
Je pense que c'est assez inhérent à l'art en général : les discussions sur l'académisme et la création, ça se retrouve partout : dans d'autres styles de musique, en peinture, en sculpture, en théâtre, etc.
À titre personnel je trouve qu'on a trop tendance dans le trad à donner beaucoup d'importance à ce que pensent les autres de nos musiques. Je pense que le milieu « trad » sera ce qu'on décidera qu'il sera, et le regard des autres ne devrait pas jouer, le critère devrait simplement être de faire ce qu'il parait juste de faire là, maintenant, collectivement.


  • Lanost, Tof Sacchettini, Ludoman et 2 autres aiment ça

#16 + Partager Ecila

Ecila
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPip
  • 64 messages
  • Localisation: Lyon-Nevers
  • Activité(s):Trad'Magazine
  • Groupe(s):La Croisée, Bandabéro, Lâchez les Chiens
  • Instrument(s):Vielle

Posté 06 juin 2016 - 16:38

à -Y- : Pas d'inquiétude je n'ai pas vu d'attaque : j'expliquais simplement ma démarche. Il arrive que dans Trad Mag certains aient une "tribune", ce n'est pas mon cas et ce n'est pas ce que je cherche à faire, c'est tout :) Je n'écris pas pour moi, mais pour les autres, je me vois davantage dans ce rôle comme une "passeuse d'idées" que comme quelqu'un qui en a et les exprime pour son compte (cela n'empêchant pas que j'aie les miennes propres, mais le but de ce que je fais à Trad Mag n'est pas là)...

 

La tradition est morte? mais la création ne renouvelle-t-elle pas la tradition? La tradition vit-elle par la re-création? (c'était pour charrier, hein. Je fatigue du cerveau ce soir.)

 

À vos idées, chers tradzonards, je lis et m'instruis!


Modifié par Ecila, 06 juin 2016 - 16:42.

  • Lanost aime ça

#17 + Partager -Y-

-Y-
  • Developpeur
  • PipPipPipPipPipPip
  • 1 254 messages
  • Localisation: Brest
  • Activité(s):Chercheur
  • Groupe(s):Planchée, les frères Bazouges, Isidore et les sans-soucis
  • Instrument(s):Accordéon

Posté 06 juin 2016 - 23:48

La tradition est morte? mais la création ne renouvelle-t-elle pas la tradition? La tradition vit-elle par la re-création? (c'était pour charrier, hein. Je fatigue du cerveau ce soir.)

 

Je sais pas si elle la renouvelle, mais la pratique actuelle la re-créé (je sais jamais combien mettre d'accents ou de e à ce verbe), la tradition re-vit, façon zombie.


  • Lanost aime ça

#18 + Partager Tirno

Tirno
  • Developpeur
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 4 976 messages
  • Localisation: Lyon
  • Activité(s):Chercheur
  • Instrument(s):Flute, tin whistle, concertina, harmonica, chant

Posté 07 juin 2016 - 08:40

 

La tradition est morte? mais la création ne renouvelle-t-elle pas la tradition? La tradition vit-elle par la re-création? (c'était pour charrier, hein. Je fatigue du cerveau ce soir.)

 

Je sais pas si elle la renouvelle, mais la pratique actuelle la re-créé (je sais jamais combien mettre d'accents ou de e à ce verbe), la tradition re-vit, façon zombie.

 

 

La pratique actuelle crée (pas mieux) surement quelquechose. Appeller ca de la "tradition zombie", dans un contexte de musiques "traditionnelles", c'est à la fois lui donner trop de lien avec "la tradition" et ne pas lui accorder suffisamment de mérite intrinsèque.


  • Lanost, -Y- et YvesD aiment ça

#19 + Partager -Y-

-Y-
  • Developpeur
  • PipPipPipPipPipPip
  • 1 254 messages
  • Localisation: Brest
  • Activité(s):Chercheur
  • Groupe(s):Planchée, les frères Bazouges, Isidore et les sans-soucis
  • Instrument(s):Accordéon

Posté 07 juin 2016 - 08:51

La pratique actuelle crée (pas mieux) surement quelquechose. Appeller ca de la "tradition zombie", dans un contexte de musiques "traditionnelles", c'est à la fois lui donner trop de lien avec "la tradition" et ne pas lui accorder suffisamment de mérite intrinsèque.

 

+1, c'est tout le problème d'utiliser le mot trad et dérivés (cf. les 20 000 discussions liées à ça sur ce forum). On a souvent dit que c'était utilisé comme moyen de propager l'idée que y'aurait eu un continuum des pratiques, souvent de façon involontaire. Avec le temps je me dis qu'il y a une une portion d'acteurs du milieu qui sont conscients de ce problème de lexique, mais qui en jouent, c'est une façon de faire passer leur façon de faire, leurs esthétiques comme la droite ligne de la société traditionnelle par un genre d'argument d'autorité.


  • Tirno aime ça

#20 + Partager Ecila

Ecila
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPip
  • 64 messages
  • Localisation: Lyon-Nevers
  • Activité(s):Trad'Magazine
  • Groupe(s):La Croisée, Bandabéro, Lâchez les Chiens
  • Instrument(s):Vielle

Posté 07 juin 2016 - 09:07

Je remets le sujet sur la table, mais que pensez-vous de ceci :

 

on tombe assez d'accord sur l'idée que par la tradition elle-même il y a un renouvellement des pratiques, dans une certaine continuité, plus ou moins visible, plus ou moins affirmée. Donc un processus de re-création perpétuel dans ses différentes modalités.

Mais alors pourquoi certains groupes (je reviens sur le post de Lanost plus haut, qui m'a interpellée), jouent sur le fait qu'ils créent en se démarquant de l'idée de tradition, dans le milieu même des musiques traditionnelles? Pourquoi certains érigent le processus de création comme une rupture (l'expression "dépoussiérer le trad" encore une fois, je ne sais plus où je l'avais lue mais elle m'avait heurtée), parler de néo-trad', etc... est-ce que c'est dire que voilà, on crée un nouveau truc mais c'est revendiquer une démarcation, revendiquer le fait qu'on se détache d'une image qui fait "vieux"? (je ne porte aucun jugement : j'interroge !)

 

Est-ce que la création en musiques traditionnelles peut aussi supposer "du passé faisons table rase" (sans la connotation politique, hein), peut aussi supposer la volonté d'innover avec une rupture carrément plus franche de ce qui a déjà été fait, c'est cela ma question en fait (et dans ce cas, est-ce encore de la musique traditionnelle?)






0 utilisateur(s) li(sen)t ce sujet

0 membre(s), 0 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)