Aller au contenu

En poursuivant votre visite sur Tradzone, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus Continuer
  • Se connecter avec Agenda Trad      Connexion   
  • Créer un compte
  •  

Infos

En cas de problème avec le mail de validation lors de l'inscription, vous pouvez nous contacter via le formulaire de contact

Photo

Festival Le son continu (36)

présentation du festival 2017

  • Veuillez vous connecter pour répondre
5 réponses à ce sujet

#1 + Partager Association le son continu

Association le son continu
  • Tradzonard(e)
  • Pip
  • 1 messages

Posté 22 juin 2017 - 13:27

Programme

PROGRAMMATION LE SON CONTINU 2017

Dans le parc, tous les jours : 

Le salon de lutherie. 130 de luthiers de toute l’Europe

Des animations. Tout au long de la journée, présentation des instruments par les luthiers, concours instrumentaux, des prestations d’élèves des conservatoires et écoles de musiques traditionnelles des alentours, déambulations impromptues, des « bœufs »… 

Des parquets de danse.

Quatre parquets de jeu libre disponibles à toute heure pour les danseurs et musiciens. 

Les ateliers de danse

Jeudi 13 Juillet à 14h00 - La Pommeraie : figures et variantes valse, mazurka, scottish, polka avec MicheuStef et Les Yeux de Lilas

Vendredi 14 Juillet 11h00 - Cour du château : Danse en famille pour petits et grands avec Le Bal des 4 Saisons

Vendredi 14 Juillet 16h00 - La Pommeraie : Danses de Gascogne et d’Occitanie, avec Faburden

Samedi 15 juillet 11h00 - Cour du château : Danses du Québec avec Ormuz

Samedi 15 juillet 16h00 - La Pommeraie : Danses bretonnes avec Beat Bouet Trio

Dimanche 16 juillet 11h00 - La Pommeraie : Danses du Berry avec Hugues Rivière

Les concours

Vendredi 14 Juillet à 11h00 à La Pommeraie : Concours solo vielle et cornemuse

Samedi 15 juillet à 11h00 à La Pommeraie : Concours petites formations

Une scène participative sonorisée avec parquet dans la cour du château.

Des bals l’après-midi et la nuit, Le son continu offre son plus beau cadre aux danseurs et groupes de musique à danser ; la cour d’honneur du Château. Sur la scène participative sonorisée, se succèdent de jour comme de nuit, des formations reconnues ou en devenir, venues partager ce moment de fête avec vous. Plus de 30 heures de bal en quatre jours, un parquet géant, un espace de repos dominant la campagne berrichonne, amis danseurs vous êtes gâtés…

Les conférences :

Jeudi 13 Juillet 17h00 - Salle du château : Poésies et musique – amoureuses et mystiques – de la tradition persane, conférence de Shadi Fathi

Vendredi 14 Juillet 17h00 - Salle du château : «Penser Modal» dans l’espace des bourdons, une approche théorico-pratique de la modalité occidentale. Conférence de René Zosso (avec la participation de Anne Osnowycz)

Samedi 15 juillet 17h00 - Salle du château : Les Gâs du Berry, entre mythe et réalité. Conférence de Gérard Guillaume

Dimanche 16 juillet 14h00 - Salle du château : La dynastie des Louvet, facteurs de vielles. Conférence de Daniel Sinier et Françoise de Ridder 

LES CONCERTS ET BALS PROGRAMMES

Jeudi 13 Juillet – Concert de 21h00 – 1ère partie

L’immobile voyage - Opus 2 en trio (Orient / Iran)

Aux confluences d’univers singuliers, cet ensemble réunit trois solistes de haut vol et intègre compositions originales et arrangements personnels de thème appartenant aux répertoires savants et traditionnels qui voyagent de l’Europe orientale à l’Asie centrale. Le trio se plaît à circuler librement, entre tradition et création, improvisation et écriture. Cordes, vents et percussions tissent ici des compositions aussi délicates que fulgurantes, où l’art de l’improvisation ne tient jamais qu’à un fil.

Isabelle Courroy : flutes kaval - Wassim Halal : percussions Shadi Fathi : sétar, shouranguiz (luths perses), daf

Jeudi 13 Juillet – Concert de 21h00 – 2ème partie

Xabier Díaz y Adufeiras de Salitre (Espagne / Galice)

Musicien, compositeur et ardent défenseur de la tradition galicienne, Xabier Díaz s’est entouré de onze percussionnistes et chanteuses pour un projet ambitieux autour de chansons populaires qui, bien que passées par un processus de réinterprétation originale, leur donne une approche qui peut se qualifier de «pionnière». Invasion de «muñeiras» et de «pasobobles» assurée!

Xabier Díaz : percussions, gaita, voix - Javier Álvarez : accordéon - Gutier Álvarez : violon et vielle à roue - Cristina Pico, Patricia Gamallo, Montserrat García, Iria Penabad, Noemi Basanta, María Teresa López, Lidis Sanmartin, Beatriz Mariño, Mariña Caetana García, Carolina Vázquez, Gisela Sanmartin : percussions et voix

Jeudi 13 Juillet - Bal de minuit - Cour du château : Bougnat Sound (Auvergne), Les Frères Lainé (Centre-France)

 

Vendredi 14 Juillet – Concert de 21h00 – 1ère partie

Aronde (Auvergne / Gascogne)

Aronde pour équilibrer deux identités fortes, des univers musicaux bien trempés : celui de Clémence Cognet et Noëllie Nioulou, et celui de Tomàs Baudoin et Roman Colautti, issus respectivement des répertoires traditionnels auvergnats et gascons. Fusionner deux parcours qui semblent perpendiculaires l’un à l’autre, Aronde les fait se rejoindre avec style et sans artifice.

Clémence Cognet : violon, chant, shruti-box rebec – Noëllie Nioulou : violoncelle, violon - Roman Colautti : contrebasse, percussions, boha, boîte à bourdon, chant - Tomàs Baudoin : chant, tambourin à cordes, boha, shruti-box, rebec, percussions 

Vendredi 14 Juillet – Concert de 21h00 – 2ème partie

TRES (Massif central)

Bourrées des Cévennes ou du Velay, rondes du pays de Lodève... Fondé autour de la voix chaude et énergique de Marianne Evezard, le groupe TRES choisit d’explorer l’énergie des chants et de la musique à danser des contreforts du Massif Central. Les musiciens investissent ces répertoires originaux, jouent avec la matière rythmique et les couleurs modales de ces musiques pour offrir un concert bien cadencé.

Marianne Evezard : chant - Basile Brémaud : violons, pieds - Hervé Capel : accordéon chromatique - Jérôme Liogier-Elsener : vielle à roue

Vendredi 14 Juillet - Bal de minuit - Cour du château : Le Gros Trio (Centre France), Faburden (Sud-Ouest)

 

Samedi 15 juillet – Concert de 21h00 – 1ère partie

CiuC (Balkans)

Des cordes, des crins, du bois, des peaux, des cordes vocales, des doigts, des pieds qui s’agitent autour des musiques traditionnelles de Roumanie, Bulgarie, Serbie… CiuC réunit quatre musiciens venant d’univers musicaux différents. Emmenés par la chanteuse-violoniste, ils vibrent aux accents de ces mélodies traditionnelles, dont ils cherchent, autant par des arrangements ciselés que par des improvisations débridées, à exalter la finesse et la grandeur. Cela donne une musique riche, colorée, vibrante, chaleureuse, dansante, improvisée et ouverte sur le monde.

Elise Kusmeruck : violon, chant - Gaëtan Coutable : violon - Simon Buffaud : contrebasse - Yüla Slipovich : percussions

Samedi 15 juillet – Concert de 21h00 – 2ème partie

Fourth Moon (Irlande)

Le concept n’est pas commun : un écossais (Mohsen Amini, consacré Jeune Musicien de l’année en 2016 par la BBC écossaise) qui rencontre un italien, un autrichien et un français à Limerick en Irlande ! Chacun a apporté ses idées et sa façon d’exprimer sa musique pour donner un collectif avec un bagage allant de la musique traditionnelle à leurs propres compositions, c’est la marque «Fourth Moon».

Mohsen Amini (Ecosse) : concertina - Jean Damei (France) : guitare – Gaza Frank (Autriche) : whistle, flutes & cornemuses - David Lombardi (Italie) : violon 

Samedi 15 juillet - Bal de minuit - Cour du château : Ormuz (Québec), Beat Bouet Trio (Trad Hip-hop)

 

Dimanche 16 juillet – Concert de 17h30 – 1ère partie

Griff Trio (Belgique)

Ils sont 3. Ils sont belges. Ils sont bourrés d’humour et de talent. Ce sont 3 véritables troubadours des temps modernes qui vous invitent à un voyage dans un monde de mythes et légendes celtiques, épopées scandinaves et autres complaintes traditionnelles à travers leurs polyphonies vocales et au son des cornemuses et autres flûtes. Un voyage à travers les carrefours et héritages culturels de leur pays. «Pipes but no kilt» est leur leitmotiv. Depuis plus de 10 ans, Griff crée un univers sonore avec et autour de la cornemuse et des musiques traditionnelles.

Rémi Decker : bagpipe, whistles, voix - Colin Deru : bagpipe, whistles, voix - Raphaël De Cock : uilleann pipes, whistles, voix

Dimanche 16 juillet – Concert de 17h30 – 2ème partie

Douar (Bretagne/tribal) - création 2017

Le quartet Dour Le Pottier invite Stefanie Theobald sur 2 titres de son premier album «Trid an Douar». L’expérience sur scène confirme la pertinence de la rencontre et donne naissance au projet scénique «Douar». En gardant comme bases les rythmes et mélodies bretonnes, mais en les mettant au second plan, il s’agit simplement d’une base pour imaginer une nouvelle musique appelée «musique tribale onirique»

Jonathan Dour : violon - Floriane Le Pottier : violon - Stefanie Theobald : Chant - Mathilde Chevrel : violoncelle - Antonin Volson : percussion

 

Dimanche 16 juillet 19h30 – Grand bal de clôture – Cour du château : The Firestarters of Leiden (Angleterre/Belgique)

Nigel Eaton, David Shepherd et Simon Gielen

 

À l’issue du bal de clôture, la fête se poursuivra en acoustique jusqu’au petit matin…

 

LES TARIFS (par personne)

 

Accès parc : 5€

Accès parc + concert  Tarif plein : 18€  Prévente : 15€

Accès camping forfaitaire : 5€

Pass festival + camping  Tarif plein : 65€  Prévente : 50€

 

Prévente jusqu’au 30 juin inclus

  (Paiement sécurisé)

http://www.lesoncontinu.fr/reservez-en-ligne/


  • Panda aime ça

#2 + Partager MathieuBb

MathieuBb
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPip
  • 892 messages
  • Localisation: Cantal (15)
  • Groupe(s):Les Violons du Mamou, Duo Schilling-Lepoivre
  • Instrument(s):trompette/bugle, tin/low wishtle, guitare

Posté 03 juil. 2017 - 09:27

Pass festival en poche ;) !

 

Une scène participative sonorisée avec parquet dans la cour du château.

Des bals l’après-midi et la nuit, Le son continu offre son plus beau cadre aux danseurs et groupes de musique à danser ; la cour d’honneur du Château. Sur la scène participative sonorisée, se succèdent de jour comme de nuit, des formations reconnues ou en devenir, venues partager ce moment de fête avec vous. Plus de 30 heures de bal en quatre jours, un parquet géant, un espace de repos dominant la campagne berrichonne, amis danseurs vous êtes gâtés

 

Si j'ai bien compris il n'y aura pas de programme écrit noir sur blanc (ou toute autre couleur !) de ces 4 jours de scène participative ? Pourtant on voit (notamment sur Facebook) certains groupes qui annoncent quand ils passeront sur cette scène. Du coup a-t-on le droit (par exemple ci-dessous) de faire un post ici (que je veux bien mettre à jour) où l'on récapitulerait qui joue quand à mesure que vous rapportez l'info dans ce topic ?

 

Par exemple :

 

Jeudi 14 juillet

 

19h : Youk trio (https://www.facebook.../mazurkairline/)

XXh : Lausa (https://www.lausa.org/agenda)

 

Etc...



#3 + Partager Tiennet

Tiennet
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPip
  • 1 370 messages
  • Localisation: Paris
  • Activité(s):Musicien
  • Groupe(s):Mister Klof, Duo TTC, Duo Esbelin/Simonnin, Les Papillons de Nuit, Les Rejetons de Bal
  • Instrument(s):Accordéon chromatique, uilleann pipes, whistle, bouzouki, cabrette...

Posté 03 juil. 2017 - 20:19

Oui on a le droit. La programmation de la scène participative se fait bien après la prog officielle, je pense que c'est la raison principale pour laquelle on ne trouve pas trop de communication autour de la prog pour cette scène... les organisateurs complèteront ma réponse !

 

En ce qui me concerne... j'y joue avec duo TTC le jeudi 13 juillet à 18h !  ^^


  • MathieuBb aime ça

#4 + Partager MathieuBb

MathieuBb
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPip
  • 892 messages
  • Localisation: Cantal (15)
  • Groupe(s):Les Violons du Mamou, Duo Schilling-Lepoivre
  • Instrument(s):trompette/bugle, tin/low wishtle, guitare

Posté 04 juil. 2017 - 08:04

Ok merci Tiennet...me voilà bien embêté je ne peux pas modifier mon post pour le mettre à jour : les modos, c'est moi qui suis empoté ou bien effectivement je ne peux pas compléter mon premier post ?



#5 + Partager MathieuBb

MathieuBb
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPip
  • 892 messages
  • Localisation: Cantal (15)
  • Groupe(s):Les Violons du Mamou, Duo Schilling-Lepoivre
  • Instrument(s):trompette/bugle, tin/low wishtle, guitare

Posté 18 juil. 2017 - 15:44

Bon voilà.

C'est fini.

C'est passé

C'était..

...pas mal

 

...:) !



#6 + Partager badaboum

badaboum
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPip
  • 439 messages
  • Instrument(s):vielle, guitare classique, chant, orgue de barbarie

Posté 20 juil. 2017 - 20:30

Quelques impressions après deux jours passés à Ars.

 

J'aime bien le festival qui se déroule dans le cadre du château d'Ars. Tellement que j'y passe toujours deux jours : un au début... et un le dimanche, une fois que "la messe est dite" et que chacun se relâche un peu.

 

Les hauts arbres tempèrent la chaleur et l'on a la possibilité de laisser le regard s'évader loin, au delà des prairies peuplées de moutons. La foule ne vous bouscule pas, les stands sont espacés, les exposants ne sont pas stressés comme à Saint-Chartier, quand le soleil venait les accabler et que, trop proches les uns des autres, ils étaient gênés pour leurs présentations d'instruments.

 

J'y viens pour l'exposition de lutherie et repars au moment où les personnes qui viennent écouter les concerts arrivent. Le son amplifié, ce n'est pas pour moi. Le mur de bruit qui écrase les oreilles, fait rentrer les sons dans le cadre raboté des décibels ne m'intéresse pas.

J'aime la relation directe entre le son acoustique et l'auditeur, entre le musicien, aussi médiocre soit il et les gens qui s'attardent ou qui s'enfuient. Là est la proximité. Ailleurs est la mise à distance...

 

Revenons aux acteurs principaux de cette rencontre : les luthiers et autres exposants.

 

Le projet de cette année était : "jouer une bourrée traditionnelle sur des vielles acoustiques et se faire une opinion sur la vielle la plus adaptée à ce projet".

(Morceau : la bourrée droite valsée d'Issoudun).

Remarque : quand les gens seront cités, mes remarques seront toujours positives.

 

Un premier essai, sur une vielle que l'on me propose mal accordée... Passons.

 

Arrivée sur le stand de Bernard Kerboeuf. Il me propose la "vielle nacrée" que beaucoup de gens connaissent, vérifie son accord. Au bout de trois minutes de jeu, j'ai compris : avec cet instrument on fera danser les gens (et on ne leur cassera pas les oreilles).

Bernard propose de touches assez épaisses ce qui me convient bien (mais il s'adapte au client).

 

Henri Renard, toujours aussi civil et patient, venu avec des instruments dont la facture est de plus en plus soignée et réussie.

Son ample... j'essaie Marguerite de Philippe Prieur.

Malgré le diapason plus long (baptisé avec humour "diapason Renard" et proche de 42 cm), je m'habitue rapidement. Bonnes touches épaisses, rappelant le clavier Mousnier. Clavier bien réalisé.

 

Dominique Engles. "Mon luthier", depuis que je lui acheté une trois chanterelles.

Je l'écoute toujours avec intérêt : il est de ceux qui aiment beaucoup la vielle à roue.

Et puis j'apprécie qu'il ne "vous largue pas en rase campagne" une fois que l'on lui a remis le montant de l'instrument.

 

Passage rapide devant le stand de Philippe Mousnier : trop d'électronique. Même si j'adore ses claviers, ce qu'il expose n'est pas pour moi... mais d'autres y trouveront exactement ce qui leur convient.

 

J'évite soigneusement le stand de M. Weichselbaumer : la fresque "christique" parodiant "la Cène" me met mal à l'aise.

Cet excellent luthier pratique une forme d'humour qui me dépasse.

 

Un luthier de guitare, David Evano, situé à Issoudun, expose un étrange instrument dont les éclisses et le fond sont constitués de lattes de bambou. J'écoute ses arguments : il a l'air convaincu.

J'irai le revoir à son atelier.

 

Marco Salerno, luthier espagnol, propose des copies d'instruments anciens.

En particulier une très légère copie de guitare espagnole du 17 ème siècle et un grand luth.

A ma demande, il joue des airs de Gaspar Sanz. En particulier "Canarios" qui retrouve ici une fraîcheur inattendue. Ce luthier propose des stages de fabrication, chez lui en Espagne.

 

Le dimanche... reprise de mes déambulations.

La conversation des luthiers est riche d'informations. Les gens que j'ai cités ici sont, chacun à sa façon, de bons connaisseurs de cet instrument étrange qu'est la vielle à roue. Ils ne sont pas mesquins et disent des choses qui peuvent aider à régler, mieux comprendre, mieux apprécier l'instrument dont on joue.

 

Deux heures avant de partir. Je cherche un dernier sujet d'étonnement.

Et j'en trouve deux.

Là, une vielle (en partie) en fer forgé. Pas de caisse, seulement de l'électronique... mais l'instrument est amusant et clavier est bon. En plus le luthier (je n'ai pas pris de carte et lui doit des excuses pour cela) vend d'autres instruments, totalement acoustiques et... légers.

 

Et puis, sous mon nez, une "boiboîte" bizarre avec des cordes et des curseurs le long de celles-ci.

L'exposant s'approche :

"C'est quoi l'argument ????"

Il s'appelle Léo Maurel et a réalisé un synthétiseur acoustique utilisant le principe de la roue frottant sur des cordes. C'est surprenant et tout de suite je pense à Pierre Henri et ses compositions de sons enregistrés.

Il expose d'autres choses... et il est plein d'idées.

 

Pour résumer : j'ai passé deux jours sur un nuage, dans un cadre que j'aime bien et avec des gens intéressants. J'ai aussi joué de la musique, en particulier avec un joueur de Kaval, patient et avec une sacrée bonne oreille, qui est reparti en ayant appris trois airs berrichons...

 

Longue vie au Son Continu.

 

 

 

 

 

 

 


  • Erik, loic, Ludoman et 1 autre aiment ça




0 utilisateur(s) li(sen)t ce sujet

0 membre(s), 0 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)