Aller au contenu

En poursuivant votre visite sur Tradzone, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus Continuer
  • Se connecter avec Agenda Trad      Connexion   
  • Créer un compte
  •  

Infos

En cas de problème avec le mail de validation lors de l'inscription, vous pouvez nous contacter via le formulaire de contact

Photo
- - - - -
autres

De l'utilité d'un instrument haut de gamme



  • Veuillez vous connecter pour répondre
8 réponses à ce sujet

#1 + Partager ju-bzh

ju-bzh
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPip
  • 206 messages
  • Localisation: Brest
  • Activité(s):Eplucheur de patates bio au bout du monde
  • Instrument(s):Cordes et pistons

Posté 10 oct. 2011 - 10:34

(Pour une fois, je vais pas écrire des conneries...)
Je pensais à ça ce week-end...
L'achat d'un premier ou nouvel instrument de musique est souvent source de nombreuses questions.

Pour les musiciens confirmés, le plus souvent, le budget est suffisamment élevé pour pouvoir prétendre à n'importe quel instrument sans se poser trop de questions...

Pour les musiciens débutants, c'est possiblement un cruel dilemme...

- Louer ?
- Acheter un instrument d'étude ?
- Acheter un instrument de milieu de gamme ?
- Acheter un instrument haut de gamme ?

Quel est votre avis sur cette question ?

Il est souhaitable, lorsque la personne ne fait pas si elle va continuer, de ne pas trop investir (location ou achat facilement revendable).

Dans le cas où l'étudiant-musicien s'investit et n'est pas indécis sur l'avenir de sa pratique instrumentale... Que faire selon vous ?

1. "Il faut commencer par un instrument d'étude. Une fois seulement que le musicien est suffisamment bon, il peut passer à une qualité d'instrument supérieure. Ca se mérite !"

2. "Chaque chose en son temps, un instrument haut de gamme ça sert à rien, il sera pas exploité par un débutant. Autant prendre un instrument d'étude, puis monter en gamme quand on atteint les limites de ce premier instrument, voire du deuxième."

3. "Après tout, quand on a les finances et que l'on est sûr, pourquoi ne pas commencer directement avec un super truc ? (sous réserve que l'instrument, bien qu'offrant plus de possibilités, n'engendre pas des difficultés au début)"

#2 + Partager nevado

nevado
  • Conseil Administration
  • PipPipPipPipPipPip
  • 1 754 messages
  • Localisation: Montpellier BAS-LANGUEDOC
  • Activité(s):Éducateur Technique Spécialisé, Maître de danse
  • Groupe(s):folkloriques et autres dans le Gard et l'Hérault
  • Instrument(s):tambour; aubòi (hautbois du bas-languedoc)

Posté 10 oct. 2011 - 15:27

(Pour une fois, je vais pas écrire des conneries...)

(moi aussi ^^ je te suis)

Personnellement, je te conseillerai d'abord d'essayer et en fonction de ton budget de prendre ce qui te fait plaisir.
Si tu te rends compte que tu as un instruments qui ne te convient pas, tu pourras toujours le revendre.

En ce qui me concerne, avant de me lancer j'ai un peu touché à tout. J'ai eu de la chance que l'on me prêtre des instruments de milieu de gamme pour pouvoir essayer et du coup je les ai toujours ^^ .

Actuellement, je n'ai toujours pas assez pour l'instrument que je souhaite mais j'ai pu me fournir des anches de qualité(de Bruno Salenson :dance: ).
Et quand tu as de la haut de gamme, c'est clair que tu as encore plus de plaisir à jouer. :) (mais encore faut-il savoir s'en servir)

#3 + Partager Guénolé

Guénolé
  • Tradzonard(e)
  • PipPip
  • 35 messages
  • Localisation: Crest (26)
  • Instrument(s):diato

Posté 10 oct. 2011 - 16:36

Je pense qu'il y a plusieurs trucs à prendre en compte.

D'abord, il arrive souvent que lorsqu'on essaye un autre instrument, on ait l'impression (furtive) que le plastique du voisin sonne mieux que le sien. Surtout quand on débute ou presque ; et quoi qu'il arrive on aura toujours l'impression que l'instrument sur lequel on s'esclaffe à faire ses gammes est le principal responsable de notre manque de son ou de dextérité...
(bien sûr ça n'est pas le cas tout le temps)

Ensuite, même s'il est en effet agréable de ne pas commencer sur le pire du pire (en ce moment, c'est un peu synonyme de"made in china" dans le jargon des musiciens), je ne crois pas qu'il y ait d'intérêt à avoir un instrument trop haut de gamme. Tout simplement parce que ceux-ci sont généralement des binious très spécialisés et pas seulement de beaux objets. Il est assez rare qu'un instrument tip-top soit aussi un instrument vraiment polyvalent. Et avant de choisir, et ben il faut savoir ce que l'on veut ; et entre ce que l'on veut quand on commence la musique, et ce que l'on joue vraiment après quelques années, il y a souvent un monde. D'où l'intérêt, du moins à mes yeux, de ne pas mettre une fortune dans un instrument.
Même si l'on peut évidement revendre son instrument, je crois qu'un instrument trop bien peut parfois rendre les choses plus difficile. Un peu comme avoir un vélo de route ultra-léger pour se rendre compte qu'en fait on préfère faire des petites balades dans la forêt...


Par contre en y reréfléchissant, je me dis que ça ne fonctionne pas exactement pareil avec les accordéons, car "haut de gamme" semble avoir 2 sens parallèle : celui comme pour un cuivre ou une clarinette de qualité sonore (hanches, casotto...) mais aussi (et encore plus pour les diatos?) celui d'instruments plus complets (sans faire de débat sur ce que veut dire complet) : plus de touches, plus de rangs, plus de basses...
Bien que la mutiplicité des plans de claviers de diatos rende difficile un choix de 3R18B par un débutant, la plupart des gens que je connais on finalement un plan qui dépend plus des rencontres qu'ils ont faites que de leur propre réflexion (en gros le même que le copain).
Du coup je pense que c'est parfois aussi un peu bête de commencer sur un 2915 ou sur un 3 rang 40 basses si l'on veut jouer un répertoire qui n'y est pas adapté ou que l'on a une carrure d'armoire normande et que le biniou sera bien trop petit pour être stable...

Et vive les instruments d'études!

#4 + Partager xica

xica
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPip
  • 1 125 messages
  • Localisation: du côté de Nancy
  • Instrument(s):violon, nyckelharpa (flûte à bec ?, diato ?, harmonica ?)

Posté 10 oct. 2011 - 17:39

Quant à moi je dirais tout d'abord que la question est plutôt bien posée, avec les différentes possibilités.
Mais il ne peut pas y avoir une seule réponse, parce que cela dépend beaucoup du type d'instrument et aussi du musicien lui-même.
- quelques exemples : commencer le diato avec un 2R8B est très satisfaisant pendant longtemps pour quelqu'un qui apprend la musique en même temps, ça lui permet de bien décanter les différents aspects de l'apprentissage de l'instru (et je connais plein de gens qui ne peuvent pas abandonner leur petit hohner). Mais quelqu'un qui joue déjà de la musique n'aura pas assez de notes.
- commencer le violon avec une casserole dégoûtera n'importe qui, mais commencer avec un trop bon violon peut t'empêcher de rechercher ton son.

Je n'ai pas trop de temps, là, alors pour conclure je dirai : il faut prendre le temps d'essayer plusieurs instruments, se faire prêter, louer (non, pas voler :eek: ), donc fréquenter une assoce, ou des potes musiciens, et des luthiers.

#5 + Partager badaboum

badaboum
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPip
  • 440 messages
  • Instrument(s):vielle, guitare classique, chant, orgue de barbarie

Posté 10 oct. 2011 - 19:08

Dans le cas de la vielle à roue, l'idéal, en situation d'apprentissage, serait d'avoir un instrument simple (un bourdon, deux chanterelles, une trompette) MAIS :
- facile à accorder et stable dans l'accord
- ayant un BON chien (quoique ce soit) parce que le débutant a bien assez de difficulté à apprendre le coup de poignet sans que l'instrument lui complique la vie.
- ayant un clavier avec des touches assez grosses et revenant bien. L'instrument doit être livré réglé (le clavier doit être accordé).
Une vielle d'étude bien conçue et fabriquée correspond à ce descriptif.

Idéalement, on pourrait imaginer en plus qu'il soit possible de faire rajouter un bourdon, des capodastres et quelques améliorations.
En effet les vielles d'études des luthiers actuels sont majoritairement de bons instruments que leurs utilisateurs peuvent avoir envie de faire évoluer en fonction de leur meilleure aptitude à jouer.

Ceci étant, il y a des choses que l'on pourra difficilement changer sur l'instrument de départ : le diamètre de la roue, la longueur du diapason en sont des exemples.

Le choix alternatif est de partir de l'instrument "de concert" d'un luthier réputé, mais en se limitant aux fonctions minimales, en prévoyant de rajouter des options par la suite.

Acheter un instrument très cher dès le début n'est pas forcément une bonne idée : la décote à la revente risque d'être plus importante que sur un instrument d'étude (bien qu'il n'y ait pas forcément de règle).

#6 + Partager nevado

nevado
  • Conseil Administration
  • PipPipPipPipPipPip
  • 1 754 messages
  • Localisation: Montpellier BAS-LANGUEDOC
  • Activité(s):Éducateur Technique Spécialisé, Maître de danse
  • Groupe(s):folkloriques et autres dans le Gard et l'Hérault
  • Instrument(s):tambour; aubòi (hautbois du bas-languedoc)

Posté 10 oct. 2011 - 22:58

...donc fréquenter une assoce,...

:thumbup: C'est comme ça que j'ai pu essayé des instruments et qu'on me les a prêté. :)

Et sinon personne connaît comme diato R2D2?

#7 + Partager saladzézé

saladzézé
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPip
  • 726 messages
  • Localisation: Bertagne
  • Groupe(s):http://www.tamm-kreiz.bzh/groupe/7132/OLetPAT
  • Instrument(s):Diato

Posté 15 oct. 2011 - 08:41

De mon point de vue la qualité de la musique ou du plaisir de jouer dépend plus du musicien que de l'instrument, donc vive l'instrument pas cher (mais accordé quand même !....)
http://www.myspace.com/wopatrice

#8 + Partager ju-bzh

ju-bzh
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPip
  • 206 messages
  • Localisation: Brest
  • Activité(s):Eplucheur de patates bio au bout du monde
  • Instrument(s):Cordes et pistons

Posté 16 oct. 2011 - 14:49

Ce n'est pas pour moi que je posais la question hein... moi je suis adepte de mettre le prix dans un excellent instrument de musique.
J'en ai discuté avec plusieurs musiciens hier soir, ils sont de mon avis. (Peut-être que c'est un avis de mecs qui ont pris l'habitude de se saigner pour acheter des instruments...)

Selon moi, il est bon d'investir dans des instruments de très bonne qualité pour plusieurs raisons. Outre le fait qu'un instrument "moyen" limite à un moment le musicien, je ne suis pas pour inciter les gens à acheter du "pas cher".
Ces instruments étant faits, pour la plupart, en Chine... je préfère faire l'effort financier et acheter "local". Il y a tellement de super constructeurs, facteurs et luthiers par chez nous qui font des super trucs...

#9 + Partager saladzézé

saladzézé
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPip
  • 726 messages
  • Localisation: Bertagne
  • Groupe(s):http://www.tamm-kreiz.bzh/groupe/7132/OLetPAT
  • Instrument(s):Diato

Posté 16 oct. 2011 - 17:13

ju-bzh :

Selon moi, il est bon d'investir dans des instruments de très bonne qualité pour plusieurs raisons. Outre le fait qu'un instrument "moyen" limite à un moment le musicien, je ne suis pas pour inciter les gens à acheter du "pas cher".
Ces instruments étant faits, pour la plupart, en Chine... je préfère faire l'effort financier et acheter "local". Il y a tellement de super constructeurs, facteurs et luthiers par chez nous qui font des super trucs...

là on n'est plus dans l'étudiant-musicien, on est dans le soutien à l'artisanat français !...
et quand on connait les délais de fabrication, on s'approchera du retraité-musicien !.... :rotfl:



Aussi étiqueté avec au moins un de ces mots-clés : autres

0 utilisateur(s) li(sen)t ce sujet

0 membre(s), 0 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)