Aller au contenu

En poursuivant votre visite sur Tradzone, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus Continuer
  • Se connecter avec Agenda Trad      Connexion   
  • Créer un compte
  •  

Infos

En cas de problème avec le mail de validation lors de l'inscription, vous pouvez nous contacter via le formulaire de contact

Photo
- - - - -

Toutes les danses se valent-elles ?


  • Veuillez vous connecter pour répondre
41 réponses à ce sujet

Sondage : Pensez-vous que toutes les danses se valent ?

Vote Les invités ne peuvent pas voter

#21 + Partager ju-bzh

ju-bzh
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPip
  • 206 messages
  • Localisation: Brest
  • Activité(s):Eplucheur de patates bio au bout du monde
  • Instrument(s):Cordes et pistons

Posté 06 juin 2012 - 14:52

Avant de crier au troll grossier, il me semble qu'il faille prendre le temps de se poser deux/trois questions...
J'ai volontairement formulé la question de manière vague pour que chacun y voit ce qu'il veut. :whistle:


Voilà en vrac ce que j'y voyais :

La question de savoir si toutes les danses se valent n'est pas si débile que ça. Cette petite question implique de se poser beaucoup de questions.
Comment on définit une danse ? Comment associe-t-on une valeur à une danse ? Sur quels critères ? Si l'on ne peut pas attribuer une valeur, peut-on en attribuer plusieurs ? Comment comparer une fois que l'on a statué sur ces valeurs ? Etc.


Pour des grandes familles de danses comme les gavottes, les bourrées, les grands sauts du béarn, c'est assez évident, pas besoin de s'arracher les cheveux, on conviendra qu'elles se valent.
Essayons d'aller plus loin que simplement vouloir comparer la danse des canards et la bourrée 2T.
Si l'on parle de valeur scénique, un show de hip hop vaut-il un show de salsa, de danses irlandaises, de modern-jazz ou de danse bretonne ? Sur quels critères jugerait-on la valeur scénique ?
Si l'on juge la richesse d'une danse, on prend alors en compte l'historique, le caractère traditionnel/rituel de la danse, la sensualité, la technicité de la danse ou même à quel point on doit s'impliquer "émotionnellement". S'il s'agit d'une danse de couple, on peut estimer la subtilité et la complexité du guidage, la liberté de mouvements, les passes possibles... A-t-on un effet de transe,
Si l'on se focalise sur l'intérêt physique ou sportif de la danse : quel niveau de condition physique nécessite telle ou telle danse ? Qu'apporte la danse d'un point de vue souplesse, endurance, indépendance... une pratique de telle danse engendre-t-elle en gros travail phychomoteur ?
D'un autre point de vue, la pratique de telle ou telle danse permet peut-etre de tisser des liens sociaux, humains, créer une connexion forte entre partenaires, de séduire, de prendre confiance en soi, de prendre confiance en l'autre...

Etc...
La valeur d'une danse est-elle l'ensemble de ces critères ? Un sous-ensemble ? Ou peut-être est-ce tout autre chose ?

Désolé de décevoir certains, je ne pense pas que cette question soit un troll puant. Juste une question très ouverte. :]

#22 + Partager diatoto

diatoto
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPipPip
  • 2 796 messages

Posté 06 juin 2012 - 17:33

En troll, c'était déjà moyen mais en sujet qui se prend au sérieux, c'est vraiment naze ! :lmao:

#23 + Partager ju-bzh

ju-bzh
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPip
  • 206 messages
  • Localisation: Brest
  • Activité(s):Eplucheur de patates bio au bout du monde
  • Instrument(s):Cordes et pistons

Posté 06 juin 2012 - 18:50

Avoue, tu es déçu que je n'aie pas d'office classé la chapelloise en mère de toute danse :D

#24 + Partager diatoto

diatoto
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPipPip
  • 2 796 messages

Posté 06 juin 2012 - 22:38

OUI tout à fait!... La chapelloise emmerde toute danse!...

Purée comment Lacan y s'éclaterait sur ce forum.

#25 + Partager ju-bzh

ju-bzh
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPip
  • 206 messages
  • Localisation: Brest
  • Activité(s):Eplucheur de patates bio au bout du monde
  • Instrument(s):Cordes et pistons

Posté 07 juin 2012 - 09:08

Lacan était fan de trad ? Ok je sors...

#26 + Partager saladzézé

saladzézé
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPip
  • 712 messages
  • Localisation: Bertagne
  • Groupe(s):http://www.tamm-kreiz.bzh/groupe/7132/OLetPAT
  • Instrument(s):Diato

Posté 21 juin 2012 - 20:12

Je suis catégorique: toutes les danses ne se valsent pas !.. ^^U

#27 + Partager Lanost

Lanost
  • Conseil Administration
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 7 221 messages
  • Localisation: France
  • Activité(s):Papa
  • Instrument(s):Voix, chroma

Posté 27 juin 2012 - 08:28

les temps sont dur pour les Trolls, il fût une époque de l'âge d'or, ou je dominais le tout. Maintenant, je suis une ombre de troll qui en manque d'inspiration.

Mais toutes les danses ne ce valent pas. impossible, elles n'ont pas toutes la même énergie, quand je danse en soirée éléctro je ne suis pas dans la même énergie qu'en danse trad ou dans un concert de rock, voir de punk.
En danse je pense que l'on ne peut pas quantifier la valeur sur des point rationnel, car la danse appartient au domaine du physique et de l’émotionnel avant tout. C'est comme ceux qui préfère la guerre à l'amour. les deux ce valent, tu prend ton pieds mais différemment. Pour un résultat égale car ceux qui font du sexe pour pas avoir de gamin ils font du génocide par omission, même si tu essaye de faire un enfant, il y en a qu'un qui survit, au final la guerre c'est plus propre...

#28 + Partager xica

xica
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPip
  • 1 125 messages
  • Localisation: du côté de Nancy
  • Instrument(s):violon, nyckelharpa (flûte à bec ?, diato ?, harmonica ?)

Posté 27 juin 2012 - 20:48

...euh, Lanost, t'as fumé quoi, là ? ;D

#29 + Partager wedell

wedell
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPip
  • 622 messages

Posté 28 juin 2012 - 09:52

C'est comme ceux qui préfère la guerre à l'amour. les deux ce valent, tu prend ton pieds mais différemment. Pour un résultat égale car ceux qui font du sexe pour pas avoir de gamin ils font du génocide par omission, même si tu essaye de faire un enfant, il y en a qu'un qui survit, au final la guerre c'est plus propre...


Côté troll, je ne trouve pas que tu aies tellement molli, finalement. :O

#30 + Partager Rodrigue

Rodrigue
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPipPip
  • 2 124 messages

Posté 02 juil. 2012 - 23:32

quand je danse en soirée éléctro je ne suis pas dans la même énergie qu'en danse trad ou dans un concert de rock, voir de punk.

C'est à dire que tu ne tiens pas ton verre de bierre de la même façon ?

même si tu essaye de faire un enfant, il y en a qu'un qui survit, au final la guerre c'est plus propre...

Quand tu utilises un préservatif, aucun ne survit... L'analogie est osée, mais tu n'as pas tord : un préservatif au bout du canon n'a, après tout, jamais empêché les blessures par balles.

#31 + Partager diatoto

diatoto
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPipPip
  • 2 796 messages

Posté 03 juil. 2012 - 11:20

...euh, Lanost, t'as fumé quoi, là ? ;D


Je pense que ce qu'il a pris là, ça ne se fume pas mais ça s'injecte.

#32 + Partager Lanost

Lanost
  • Conseil Administration
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 7 221 messages
  • Localisation: France
  • Activité(s):Papa
  • Instrument(s):Voix, chroma

Posté 03 juil. 2012 - 13:38

Ma bière je la bois de la même manière, et je la vide toujours avant d'aller danser, sauf dans le trad.
Je fais pas le troll, je dis ce que je pense réellement et sans additif :)

#33 + Partager Folk-lab

Folk-lab
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPip
  • 308 messages
  • Localisation: Paris
  • Instrument(s):guitare harmonica

Posté 04 juil. 2012 - 12:25

Tout le monde sait que la bourrée 3 temps est supérieure à la bourrée 2 temps.


grande est la force :D

#34 + Partager spir

spir
  • Tradzonard(e)
  • Pip
  • 14 messages
  • Localisation: Riom

Posté 16 août 2012 - 14:29

Quelle est la valeur d'une danse; et peut-on les comparer? Bon, un très long message...

Il y a de nombreuses raisons de danser: conformisme basique, devoir militant, frime vulgaire... mais je n'en connais qu'une bonne: le plaisir. Je crois que les anciens dansaient essentiellement pour ça, et non pas pour maintenir leur forme / tasser la terre / resserrer les liens communautaires, ou toute autre petite histoire débile inventée par les historiens de la danse qui eux-mêmes ne connaissent pas le plaisir de danser.
Aussi, on peut souhaiter danser une danse pour apprendre cette danse --comme les gosses, notamment dans un contexte traditionnel. Même là, il peut (doit?) y avoir un plaisir, ne serait-ce que le plaisir d'apprendre, celui d'exercer son corps-esprit --comme les gosses.

Donc, selon moi, si on devait juger les danses, ce serait selon leur potentiel de plaisir.

Dans les bals folks, un aspect qui me tient à coeur est que les danses y sont des danses populaires, dansables et dansées par (presque) tous, et donc techniquement modestes; par opposition à des danses d'élite qui nécessitent un enseignement/apprentissage technique littéralement hors du commun, et qui donc ne s'addressent pas à tous. Néanmoins, certaines danses bien que populaires semblent très franchement plus difficiles (bourrée 3t, valse, fandango...). Je ne sais pas si cela vient du fait que dans dans notre culture nous sommes psycho-physiquement handicapés, que nous n'avons plus les pleines capacités humaines naturelles, ou d'une autre raison; par ex, celles que je cite sont à 3t, or nous avons 2 pieds; d'un autre côté, depuis tous petits nous écoutons et dansons du 2t, si tant est que nous dansions: peut-être que le 3t n'est pas dur par nature, peut-être qu'on est atrophiés dans notre culture, comme pour la faculté de plaisir (voir plus loin).
De ce point de vue populaire, la technicité d'une danse serait un "moins", vu qu'elle empêche beaucoup d'y entrer ou d'en jouir, en tout cas d'en jouir autant que possible. Pour jouir d'une danse à fond, il faut être à fond; et pour cela, il faut l'avoir assimilée à fond psycho-physiquement. Donc, la valse vaudrait moins que la scottish ou la polka. Ha!
D'un autre côté, une source vraiment naturelle de plaisir est d'être exploité (sic!) aussi à fond que possible. Pratiquer ou être guidé en quelque chose qui tire le meilleur de soi, ici en danse, qui use à fond de notre potentiel, ici de mouvement. Les gosses recherchent cela tout le temps; en couple, un bon meneur parfois ou par moment exploite le potentiel du suiveur autant que possible, lui faisant ainsi ressentir à quel point il peut être bon et beau en (cette) danse(-là). De ce point de vue d'"expoitation", la technicité d'une danse est un plus.
Lorsqu'une danse plus difficile surgit au cours d'un bal facile, parmi les gens qui s'y jettent une proportion plus ou moins grande s'éclate; mais les autres sont exclus; mais ils apprennent à la connaître...

Un point distinct mais relié à cela est le collectif, ou mieux la communion. C'est une source de plaisir potentiellement énorme; si vous connaissez pas, là il faut me croire sur parole. A nouveau, la difficulté ou technicité de la danse n'entre pas en jeu: ça marche aussi bien sur un hanter dro que sur une dans fisel avec les ciseaux; ou plutôt, ça marche mieux car tout le monde y est inclus et à l'aise sur l'hanter dro.
Si le collectif est source de plaisir, alors les danses en rond sont supérieures aux farandoles, qui sont supérieures aux chaînes courtes (type rondeau), qui sont supérieures aux cortèges, qui sont supérieures aux jeux à 2 (type bourrée, pizzica), qui sont supérieures aux couples ouverts (type rock), qui sont supérieures aux couples fermés.
Je pense pas ça.

Une troisième source de plaisir est la fusion. On la trouve essentiellement dans les danses à 2 de toutes formes, rarement à plus de 2. C'est l'impro commune, ensemble. Comme lorsqu'on part en live seul, inspiré (ce qui est déjà rare), mais là avec quelqu'un d'autre, comme si l'on ne faisait plus qu'un corps-esprit. Pour moi, c'est ça qui est bon en danse de couple, quand ça marche c'est terrible, ça déclenche un plaisir et une émotion incomparables, mais pas forcément plus forts que ceux du collectif, juste très différents. Dans les deux cas, il y a aussi un sentiment: une forme d'amour, des autres ou de l'autre (et de soi et de la danse et de la vie...). Ca fait rire aussi, parfois, de surprise devant ce qui s'invente (la forme que la danse prend) à notre insu.

Il y a peut-être autant de formes de plaisir que de styles de danse. Je crois que ça nous amène à la subjectivité, précisément aux goûts et désirs personnels: chacun apprécie telle ou telle chose, plus ou moins. Mais ça, je crois que c'est une fausse réponse. Je crois que tout humain pleinement humain peut aimer toute danse humaine vraiment populaire; quels que soient la forme générale, le "puls", le pas, la figure... Mais notre culture est telle que nous somme moralement et émotionnellement amputés, distordus, atrophiés (j'ai envie de dire lobotomisés), la plupart d'entre nous en tout cas, et plus ou moins différemment chacun selon son histoire.
Ces danses-là, populaires, naissent et se répandent et se transforment comme cela et pour cela: sources de plaisir. Il y a certainement des variations individuelles, sûr, mais de là à ce que certains ne puissent absolument jamais jouir de telle danse, voire de toute une catégorie de danses (ronds, jeux, figures)...
Je crois vraiment qu'un vrai sage, un être vraiment humain, est aussi voire avant tout quelqu'un capable de jouir de tous les bonheurs humains de la vie petit & grands, donc ici de toute les vraies danses populaires. (C'est aussi une personne saturée d'humour, de poésie, de passion... et aussi d'échange, d'entraide, d'altruisme... mais là je sors du sujet). La plupart d'entre nous sont atrophiés sur ce plan; moi le premier.
Il y a aussi une question d'humeur, de moment: quand on est d'humeur à carrément déconner ensemble, la danse des canards c'est génial! non? si? (Pas le machin du pingouin ivre, c'est trop dur...)

Ce que j'entends par une vraie danse populaire est une danse créée spontanément et qui se répand parce qu'elle est bonne; bonne à danser. Peut-être que la question de savoir si la création est culturelle ou collective ou individuelle, si elle s'est faite dans l'instant, en une soirée, ou au cours des siècles et des siècles, est accessoire; ou non. C'est un peu comme une bonne chanson populaire. Il y a des questions d'inspiration, de justesse, et aussi d'affinage et de mutation lorsque la chose se transforme. Le bon moteur de tout cela est l'intuition, c'est ce qui nous permet d'inventer une chose juste et vivante, que l'on soit seul ou à mille, en un instant ou le long de générations.
L'inverse, pour moi, c'est lorsque l'on se fie au mental seul, ou pire au dogme, pour composer une chose artificielle, morbide, qui repose sur la forme technique. Beaucoup de danses modernes sont ainsi, et des styles entiers (le ballet classique). Sous mon regard, certaines formes de tango, technique, compétitif, de performance, paraissent en grande partie morts pour cela, bien qu'il reste souvent, suivant les danseurs, une part de vrai au coeur de la chose, peut-être héritée de l'origine populaire du tango; quand c'est le cas, le plaisir transpire littéralement de la danse et des danseurs.
Peut-être que la culture joue aussi une rôle dans ce qu'on peut faire et aimer plus ou moins. Les ronds de Bretagne sont si différents de ceux de Gascogne. Est-ce par accident, ou ces différences reflètent-elles d'une façon la culture? ou ce que que les gens de cette culture peuvent aimer le mieux? Peut-on imaginer les bretons du XVIIIè danser des rondeaux des Landes, et aimer ça? Les ronds de Sardaigne sont étrangement similaires à ceux de Bretagne... faut-il en conclure quelque chose?

Finalement, c'est beau quand il y a plaisir, et inversement.
(Je m'suis lâché, là!) Qu'en pensez-vous?

Message ajouté après : 6 minutes:

les temps sont dur pour les Trolls,
...
au final la guerre c'est plus propre...


Lanost, et si tu virais les trucs clignotants sur ton avatar et ta signature? Perso ça m'prend le chou grave, du coup je passe tes posts pour virer ça de ma vue; et puis au mieux c'est sympa la première fois (comme une blague relou).

denis

#35 + Partager mzkvls

mzkvls
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPip
  • 230 messages
  • Localisation: Du Blavet(56) au Blavet via le Brivet(44)

Posté 16 août 2012 - 18:03

(Je m'suis lâché, là!) Qu'en pensez-vous?
denis

:O :O :crazy: :crazy: :madman: :madman: :chillout: :chillout: :ban: :ban: :hihi: :hihi:

#36 + Partager deniis

deniis
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPip
  • 539 messages

Posté 16 août 2012 - 18:09

Il écrit beaucoup, pour son âge, le jeune...

#37 + Partager saladzézé

saladzézé
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPip
  • 712 messages
  • Localisation: Bertagne
  • Groupe(s):http://www.tamm-kreiz.bzh/groupe/7132/OLetPAT
  • Instrument(s):Diato

Posté 16 août 2012 - 18:55

Rodrigue:

Quand tu utilises un préservatif, aucun ne survit... L'analogie est osée, mais tu n'as pas tord : un préservatif au bout du canon n'a, après tout, jamais empêché les blessures par balles.

je dirai même plus: n'a jamais empêché les "trous de bal"

#38 + Partager Rodrigue

Rodrigue
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPipPip
  • 2 124 messages

Posté 16 août 2012 - 21:47

Ne pas commenter à chaud. :nerd:

#39 + Partager saladzézé

saladzézé
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPip
  • 712 messages
  • Localisation: Bertagne
  • Groupe(s):http://www.tamm-kreiz.bzh/groupe/7132/OLetPAT
  • Instrument(s):Diato

Posté 18 août 2012 - 15:39

et puis quoi de mieux qu'un grand saut du Béarn pour franchir "un trou de bal" !...
promis j'arrête après celui là ^^U

#40 + Partager Rodrigue

Rodrigue
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPipPip
  • 2 124 messages

Posté 20 août 2012 - 13:06

Je faisais référence au mur de Spir.

Avec toi, j'aurais plutôt répondu, bien sûr :

Ne pas commenter à sec. :D


0 utilisateur(s) li(sen)t ce sujet

0 membre(s), 0 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)