Aller au contenu

En poursuivant votre visite sur Tradzone, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus Continuer
  • Se connecter avec Agenda Trad      Connexion   
  • Créer un compte
  •  

Infos

En cas de problème avec le mail de validation lors de l'inscription, vous pouvez nous contacter via le formulaire de contact

Photo
- - - - -

Droit à l'image en bals et festivals : photos, vidéos...


  • Veuillez vous connecter pour répondre
27 réponses à ce sujet

#21 + Partager tiramiseb

tiramiseb
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPip
  • 288 messages
  • Localisation: Colmar
  • Activité(s):développeur informatique
  • Instrument(s):appareil photo, ex- accordéon diato

Posté 19 août 2012 - 10:38

En ce qui concerne Le grand bal de l’Europe toutes les personnes ont signé une charte leur indiquant qu'ils devaient demander l'autorisation de prise de vue, son,...aux personnes concernées sous peine d'être exclu.


Je n'ai vu nulle part de mention d'une peine d'exclusion. La charte dit qu'il faut « s'interroger sur la propriété artistique (demander aux artistes si on peut filmer ou enregistrer) », peut-être n'insiste-t-elle pas assez (ou pas assez explicitement) là-dessus...

Je trouve qu'aux Grands Bals de l'Europe, il n'y a finalement pas beaucoup de gens qui demandent l'autorisation de filmer pendant les bals et ateliers


Pour ma part je pars du principe qu'un atelier ne doit pas être filmé, car bien souvent il s'agit d'une prestation habituellement payante (et source de rémunération pour l'animateur) qui est offerte aux danseurs des grands bal : les diffuser en vidéo peut revenir à porter préjudice aux revenus de l'animateur. Certains animateurs le rappellent (sans cesse) à certaines personnes qui filment, c'est dommage que ce principe ne soit pas intégré par tous et généralisé.


comme l'a si bien fait remarqué Rodrigue c'est embêtant et on a parfois du mal (lorsque que l'on retrouve le fameux cinéaste) a lui faire comprendre qu'il s'est introduit dans notre vie privée, dans notre danse sans notre consentement.


Je me rappelle d'une danse, avec ma chérie dans les bras et mon bébé dans le dos, où nous avons été filmés pendant toute une danse par un couple assis au bord du parquet. S'ils s’immiscent ainsi dans notre vie, au moins pourraient-ils avoir l'obligeance de nous proposer de nous transmettre cette vidéo (qui aurait bien plus de place dans nos souvenirs que dans les leurs)... mais en fin de danse, ils avaient déjà disparu : notre vie privée est maintenant dans les souvenirs d'une autre famille.

Autant je me permets de photographier (très occasionnellement) certains couples qui sont beaux lorsqu'ils dansent (et encore, je me permets ça surtout avec les danseurs que je connais), autant je ne me permettrais pas de les filmer de manière insistante, exactement pour cette raison.


Par contre, pour les musiciens sur scène, j'estime que ça se passe autrement : ils donnent une représentation publique, on peut photographier, voire filmer un peu : être sur scène est pour moi une autorisation implicite...



Personnellement j'aimerais bien pouvoir donner une carte de visite à chaque danseur (ou musicien) que je photographie (car c'est un plaisir de partager ces photos), mais sur un parquet avec plusieurs centaines de personnes, il est quasiment impossible de retrouver une personne en particulier. Cela dit, ces cartes de visites "photographe", je vais les faire faire et les donner à chaque fois que cela sera possible, en commençant par les musiciens sur scène (eux sont faciles à retrouver ! :D)


PS: Je parle ici bien sûr de la prise de photos (et occasionnellement vidéos) en bals, suivie d'une diffusion raisonnable sur Internet (pour moi "raisonnable" revient notamment à ne pas diffuser sur Facebook (et autres sites similaires) en raison des droits excessifs qu'on donne sur nos clichés à ce(s) site(s)) non monétisée. Pour la vente de photos, voir le commentaire de JWPhoto : on se doit d'avoir une autorisation explicite des personnes représentées.

#22 + Partager Hervé Dréan

Hervé Dréan
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPip
  • 82 messages
  • Localisation: Bretagne
  • Activité(s):musicien et collecteur
  • Groupe(s):Mad Tom
  • Instrument(s):flûtes à bec, whistles

Posté 19 août 2012 - 14:57

Je suis bien évidemment d'accord avec Tiramiseb sur le fait qu'on porte préjudice aux revenus des animateurs en filmant pendant les ateliers, encore plus s'ils sont professionnels et vivent de leurs propres recherches et pratiques de la danse.

#23 + Partager luce

luce
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPip
  • 422 messages
  • Localisation: Jouy en Josas

Posté 20 août 2012 - 10:01

la peine d'exclusion dont je parle si on ne respecte pas la charte est bien sur non explicite (mais c'est pas parce qu'on ne t'explique pas les "peines" encourus que tu n'a pas à suivre la charte) et surtout un ultime recours pour Bernard Coquelet cependant si tu ne veux pas respecter cette Charte tu n'ai pas obliger de venir.
Elle maintenant illustrer et stipule bien que tu dois demander l'autorisation avant de filmer,...

comment ose t'on leur interdire de nous filmer!!

heureusement ce n'est pas la majorité des gens venant au festival et participant aux ateliers. cependant 1 ou 2 personnes sur 100 peuvent parfois bien nous pourrir la vie

#24 + Partager Rodrigue

Rodrigue
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPipPip
  • 2 131 messages

Posté 20 août 2012 - 12:55

Nos habitudes changent. C'est comme en salle de classe ou dans une cours de récré !
Je sais bien que, si dans une soirée privée, fermée, filtrée, je me lance dans une interprétation de bourrée solo le verre à la main, il va y avoir 3-4 imageurs brandis.
Là, c'est moi qui décide (si j'en ai encore les boyens...), c'est moi qui peux à la limite aller à la rencontre des personnes.

En bal, je ne bois pas, et c'est heureux. Je me sens protégé de l'extérieur, et libéré par la communauté (danseurs en action ou non, musiciens), mais j'ai quand même failli planter ma cavalière sur la mazurka et aller à la rencontre du vidéaste. Et là quoi dire quand on est énervé (dérangé), essouflé, (je ne bois pas) ?


"Pas sur l'Internet, hein ?"
"Oui, mais donne-moi ton adresse"
"Non"
"Tu m'effaces ça tout de suite, stp"
"Tu me donnes ça tout de suite, je vais effacer quelques fichiers..."
(ne rien dire et faire, mais je ne bois pas)
?????

Avec les deux importuns auxquels je faisais référence, ce n'est même pas un problème de diffusion large (internet) ou restreinte ("Tu as vu comment il danse celui-là ?"), c'est, puisqu'il s'agit de vidéos de plusieurs secondes, un problème plus large de motivation et de finalité. Il s'agit carrément une captation de geste, en vue d'un apprentissage à l'identique ou bien d'une comparaison critique "non contradictoire". Pardon d'être bisounours, mais ce n'est pas ma conception de "rencontres autour de la danse". Pourtant, si on me le demande, je peux montrer un geste contrôlé et commenté, et accepter d'être filmé...

C'est pourquoi, pour le Grand Bal, si ça a l'air tellement flou ou permissif, j'aimerais que les choses soient clarifiées. Un règlement intérieur ça se change. Que je sache au moins s'il "faut" que je danse au Grand Bal comme sur une place pleine de touristes, en concours devant un jury, ou devant la caméra de France3. Ou bien s'il "faut" que je ne commence à danser en bal que vers 2H.

Pour les photographes réguliers, pros ou amateurs, il n'y a pas de problème. Ils sont discrets. Généralement, ils nous fournissent des liens ici sur le forum dans le sujet sur l'évènement, ou dans un sujet personnel, comme JWPhoto. Cette initiative me parait louable au fait, et pourrait peut-être être suivie par tous ceux qui se proposent de mettre en ligne leurs photos chez des hébergeurs ou sur un site personnel. Un message épinglé qui contiendrait tous les liens (un peu comme pour les partitions).
Par exemple, de mémoire : accordéon, lolotte, susnommé, tiramisu, yowan.

#25 + Partager AntoineL

AntoineL
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPip
  • 387 messages

Posté 20 août 2012 - 14:09

Pour ma part je pars du principe qu'un atelier ne doit pas être filmé, car bien souvent il s'agit d'une prestation habituellement payante (...) les diffuser en vidéo peut revenir à porter préjudice aux revenus de l'animateur.

Tout de même, filmer n'implique pas de diffuser.

Si le maître de stage est OK pour être filmé, c'est assez légitime que le stagiaire ramène chez lui un souvenir personnel. Dès lors qu'on prodigue un enseignement, il faut bien permettre à ses élèves prendre des notes...

Aussi, c'est une bonne chose que des collections privées se constituent, gardant trace de l'enseignement de tel ou tel musicien ou danseur. On sera surement bien content de retrouver ces enregistrements, ne serait-ce que dans 20 ou 30 ans.

En revanche, balancer un cours sur youtube sans accord du prof, c'est malpoli et ça ne doit pas être fait.

Est-ce vraiment préjudiciable au prof ? on pourrait en débattre... Mais bon, faute d'accord explicite, c'est clair: il ne faut pas diffuser. On est bien d'accord là dessus.

Un autre débat serait : est-ce que ça marche bien d'apprendre d'après des vidéos ? Pour la musique, personnellement, ça me semble un support très utile.

#26 + Partager deniis

deniis
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPip
  • 539 messages

Posté 20 août 2012 - 14:41

dans les quelques ateliers que j'ai suivi, le formateur autorisait le film pendant la démonstration, ou pendant la dernière danse des stagiaires, mais pas pendant l'explication

bref, filmer la destination, mais pas le chemin parcouru


mais je me souviens il y a quelques années un stagiaire qui avait pété un scandale à un ami qui filmait un atelier de danse renaissance. la prof n'avait pas officiellement, sur cet atelier, autorisé le film, mais elle et l'ami à la caméra étaient des amis proches (et tout deux profs de compétence identique), donc aucun souci d'autorisation.
au final, demander au prof c'est bien, mais est-il bien le seul à qui il faut demander l'autorisation ?

#27 + Partager AntoineL

AntoineL
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPip
  • 387 messages

Posté 20 août 2012 - 14:48

euh je partais bien sur de l'idée que c'est les stagiaires qui filment le prof et non l'inverse ;)

#28 + Partager deniis

deniis
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPip
  • 539 messages

Posté 20 août 2012 - 14:57

là en l’occurrence, c'est un "extérieur" (il n'a pas participé au stage) qui filmait la prof. et comme c'était une danse en chaîne, les suivants y sont passés aussi


0 utilisateur(s) li(sen)t ce sujet

0 membre(s), 0 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)