Aller au contenu

En poursuivant votre visite sur Tradzone, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus Continuer
  • Se connecter avec Agenda Trad      Connexion   
  • Créer un compte
  •  

Infos

En cas de problème avec le mail de validation lors de l'inscription, vous pouvez nous contacter via le formulaire de contact

Photo
- - - - -

Le chemin sans fin qui commence par ne pas savoir danser


  • Veuillez vous connecter pour répondre
15 réponses à ce sujet

#1 + Partager Tirno

Tirno
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 4 986 messages
  • Localisation: Lyon
  • Activité(s):Chercheur
  • Instrument(s):Flute, tin whistle, concertina, harmonica, chant

Posté 16 avril 2007 - 13:34

Hop... j'ai pas envie de bosser aujourd'hui et je me sens d'humeur over-intellectualisante. Ce weekend, stage de valses impaires (et un peu de variantes de scottish) avec Guilhem *sais plus le nom de famille*. Et je me pose à nouveau la question de comment faire pour devenir un "dieu de la danse". (Pas que j'aie la prétention de le devenir un jour, juste que je sais que je n'arreterai jamais de progresser et de vouloir faire toujours mieux).

A nouveau (car j'ai déjà un topic semblable à mon actif :P), je me pose la question de qu'est-ce qui est absolu, qu'est-ce qui est relatif (et éventuellement quelles sont les conséquences pour l'enseignement). Alors voici quelques "vérités" (complètement triviales, certes, mais des fois on passe à coté des choses les plus évidentes)

C'est en s'entrainant qu'on progresse. Au final, la distance qu'on avance, c'est le nombre de km qu'on a fait. Evidemment, pas tout le monde va à la même vitesse, mais y'a pas de miracle, ceux qui dansent bien, c'est ceux qui ont beaucoup danser et beaucoup travaillé à mieux danser. Attention cependant à aller dans la bonne direction, celui qui veut aller de Paris à Lyon n'a pas intéret à partir vers le nord, sinon ca fait autant de km à défaire, autant de mauvaises habitudes à perdre.

L'enseignement est donc un double processus: donner la bonne direction et éventuellement donner les billes pour aller plus vite, passer un obstacle ou pour être plus endurant (comprenne qui pourra la métaphore). De surcroit, le stage, l'atelier ou le cours ne peut pas tout faire. Celui qui ne travaille pas à coté va faire du surplace.

(remarquons que c'est une définition un peu singulière de l'enseignement, vu qu'on peut "s'enseigner soi-même" en regardant d'autres danseurs ou en réfléchissant tout seul dans sa cuisine)

Il faut apprendre à entendre la musique. Tout s'apprend. Comment danser sur de la musique sans écouter et comprendre la musique, au moins au niveau du rythme?! Quelle conséquence pour l'enseignement? Jusqu'ou peut on aller sans avoir cette bille que d'écouter la musique? (je sais pas... je pense que c'est indispensable et je pense que c'est se faire du tort que de "tricher", mais peut etre c'est pas un absolu)

Chacun est différent. Ca implique que chacun aura une façon différente de comprendre les choses, que les obstacles ne seront pas les mêmes d'une personne à l'autre et que la façon de les surmonter ne sera pas la même non plus. C'est peut etre le point le plus trivial, mais probablement le plus important. Pour une personne, comprendre la valse 5 temps sera de dire 123 12 (ou 12 123, dépendant du rythme du morceau), pour d'autres ca sera tombe 2 tombe 2 3 alors que d'autres écouteront simplement la musique et d'autres préfèreront 12345. Quelle utilité dès lors d'insister que c'est l'un ou l'autre?

Au niveau de l'enseignement, je pense que c'est primordial. Je me souviens d'avoir lu sur le forum quelqu'un dire que la bourrée c'était "surtout pas du pas chassé". Supposons qu'on tombe sur quelqu'un qui fait du pas chassé - au bout de la 3e fois qu'on le corrige, faut se rendre à l'évidence que dire "ne fais pas de pas chassé" ne fonctionne pas - et la faut trouver autre chose.

Le trad c'est pas pour danser tout seul. Faut donc danser à plusieurs - et avec un maximum de personnes différentes. Deux conséquences: il faut apprendre à mener/suivre - franchement le truc le plus difficile à faire et qui n'est pas enseigné (en tout cas pas au débutant que je suis/ai été). Les animateurs d'ateliers/cours doivent veiller à faire changer les partenaires (chose qui peut énerver les meilleurs danseurs ou ceux qui ont leurs petites habitudes...). Ce weekend, j'ai dansé avec une dame qui m'a dit ne rien avoir compris à cette histoire de valse 5 temps - et pourtant, on a réussi à danser... Un après midi de danse avec un bon cavalier (c'est à dire meilleur que moi) lui aurait valu bien plus que l'après midi passé à rabacher le pas (Mais après, une fois le déclic venu "j'ai compris un peu cette histoire de valse 5 temps" , faire des km, ca sera aussi rabacher le pas).

Le trad, c'est pas bien compliqué. Je pourrais théoriser des heures sur la valse - mais c'est parce que j'aime disséquer les choses. En réalité, c'est quelque chose de tout simple. Meme chose pour la mazurka, la valse à 5 temps, la bourrée. Oui, c'est pas "naturel", mais c'est pas sorcier, c'est à la portée de tout le monde. Et parler pendant des heures de quelquechose, ça fait peur. On m'a dit une fois qu'un pas de polka tourné, c'était pas évident... Pas si sur...

Il faut être maitre de son corps. Celui-ci, je sais pas si c'est un absolu... Je pense que c'est bien gentil de transformer les choses en automatisme, mais après on se retrouve limité par ses habitudes et s'est d'autant plus difficile de progresser - d'ou la différence entre danser par plaisir en bal et "travailler". En bal, je vais chercher a créer un lien avec ma cavalière, explorer la danse et la musique - c'est le moment de laisser mon corps faire ce qu'il sait faire. Mais c'est pas comme ça que je vais progresser.

D'ou mon dernier point pour aujourd'hui...

On peut pas progresser si on reste à l'intérieur de ses limites. Il faut essayer des trucs, quitte à se planter, sinon on s'enlise dans ses petites habitudes et on stagne (ce qui peut convenir à certaines personnes, mais moi pour le moment, stagner ca ne m'intéresse pas trop).

A vous... qu'en pensez vous?[/i]

#2 + Partager *Emir

*Emir
  • Invités

Posté 16 avril 2007 - 13:40

On peut pas progresser si on reste à l'intérieur de ses limites. Il faut essayer des trucs, quitte à se planter, sinon on s'enlise dans ses petites habitudes et on stagne (ce qui peut convenir à certaines personnes, mais moi pour le moment, stagner ca ne m'intéresse pas trop).


J'aime beaucoup ce topic ;)

Et ce dernier point est le principal, m'en suis rendu compte moi aussi à force de faire des bals. Il s'applique d'ailleurs aussi bien à la musique qu'à la danse.

Merci pour cette réflexion du lundi après-midi ;)

#3 + Partager Seb

Seb
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPip
  • 1 063 messages
  • Localisation: Saint Marcel (71), Lyon (69)
  • Activité(s):Etudiant

Posté 16 avril 2007 - 14:03

lol Tirno... on dirait moi... Je cherche aussi à coller des théories partout, et on m'dit que j'réfléchis trop...
Il est peut-être là aussi le truc...

Doit-on essayer de voir ce qu'il y a là-dessous... Parce que c'est de l'ordre du ressenti, donc disséquer, c'est désacraliser, c'est défaire, quelque part...

ou pas... j'comprends même pas c'que j'écris...
Et pis, pourquoi pas d'ailleurs, disséquer tout ça... Pis m*rde, j'm'enlise...

Quoi? Moi? pas assez dormi?

#4 + Partager Tirno

Tirno
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 4 986 messages
  • Localisation: Lyon
  • Activité(s):Chercheur
  • Instrument(s):Flute, tin whistle, concertina, harmonica, chant

Posté 16 avril 2007 - 14:25

Je suis très fan de Tolkien. Mais il fait dire à Gandalf "celui qui casse quelque chose pour savoir ce qu'elle est à quitté le chemin de la raison". Il a aussi métaphorisé sur le gars qui a disséqué une balle de tennis pour savoir pourquoi elle rebondissait - et il s'est retrouvé avec un truc qui rebondissait plus et il en était donc pas plus avancé...

Je pense que y'a une part de raison et une part de tort là-dessous :D

Et si trop réfléchier mène à danser comme toi... je veux pas te mettre mal à l'aise hein, mais moi je dis "réfléchissons trop!"

#5 + Partager Lanost

Lanost
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 7 222 messages
  • Localisation: France
  • Activité(s):Papa
  • Instrument(s):Voix, chroma

Posté 16 avril 2007 - 15:24

Bienvenu au club des gens qui reflechissent trop :)

moi aussi ce sont des questions que je me pose.
moi aussi je suis en quéte de toujours mieux danser, mais je l'avoue que c'est pour devenir "Le meilleur" car à quoi sa sert d'aimer un truc si c'est pour le faire à moitié.
Pour cela je m'entraine, mais sa marche aps forcement, j'apprend plein de technique differente, et m'oblige à danser, plus coulé, plus glissé, plus sautillé, mais bon sa ne m'aide aps à progresser, j'écoute mon corps, je ferme les yeux, m'imagine des mouvement, et une fois les yeux ouvert, je n'ai plus la même perception du mouvement.

Danser mieux, pourquoi faire? Sommes nous en recherche de nouvelle sensation, apres l'émoi du débutant, qui danse vite fort et cherche juste à faire bien, les frissons des danseurs moyens-confirmé, qui eux sont en recherche de coller sur la mélodie, d'ajouter des choses plus fines à leur danse, et qui recherche cette danse où il ne touchent aps terre.

Apres avoir connu cela, que rechereche t'on? sinon savoir tout danser, savoir bien le danser, être une copie de lamusique, ce dire qu'un Homme sourd nous voyant danser, comprend la mélodie joué? Juste épater les gens, et être une star?

Je ne sais toujours pas pourquoi je veux être meilleur, mais je sais que je veux l'être, histoire de remplir une quête qui pourra prendre toute une vie, et puis sa permet d'oublier plein de chose lorsque l'on ce consacre à la danse.

#6 + Partager Tirno

Tirno
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 4 986 messages
  • Localisation: Lyon
  • Activité(s):Chercheur
  • Instrument(s):Flute, tin whistle, concertina, harmonica, chant

Posté 16 avril 2007 - 15:32

Désolé Lanost, mais le sujet de ce topic n'est pas "pourquoi lanost veut etre le meilleur danseur" mdr

Même si c'est une réflexion intéressante :D pourquoi je veux mieux danser? Y'a une partie d'ego... Je veux que les gens me regardent et se disent "ce qu'il danse bien", avoir toutes les filles qui veulent danser avec moi, etc. Mais la plus grande partie est que c'est comme ça que je fais les choses. J'aime m'exprimer physiquement, que ce soit en courant, en skiant, ou en dansant :D

#7 + Partager Lanost

Lanost
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 7 222 messages
  • Localisation: France
  • Activité(s):Papa
  • Instrument(s):Voix, chroma

Posté 16 avril 2007 - 15:34

Je danse aps forcement et contrairement à ce que l'on pourrais croire, afin queles autres me complimente, mais juste pour moi, c'est un travail égoïste que je fais là, mais je ne disais pas non plus que je voulais parler que de moi, je me prenais simplement en exemple :shy: :)

#8 + Partager Audrey

Audrey
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPip
  • 1 340 messages
  • Localisation: Lozanne ( Beaujolais Sud). Souvent en ballade en Auvergne, en Rhône Alpes et Ailleurs...
  • Activité(s):EJE

Posté 16 avril 2007 - 16:21

Bienvenu au club des gens qui reflechissent trop :)


ce dire qu'un Homme sourd nous voyant danser, comprend la mélodie joué?


Pour moi, y'a de ça !


Pour Tirno, Guilhem, son nom de famille c'est HERINX, et c'est un vrai maître de danse ... J'ai fait office de danseuse de polska pour un de ces stages, c'était trop bien ! :P


Moi je dirais que :
la technique doit servir l'expression avant tout.
On a tout intérêt à travailler sa technique pour se faire vraiment plaisir en bal, on a plus de corde à son arc. :)

#9 + Partager Lanost

Lanost
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 7 222 messages
  • Localisation: France
  • Activité(s):Papa
  • Instrument(s):Voix, chroma

Posté 16 avril 2007 - 19:53

mon but avant de devenir meilleur danseur du monde, et d'être le danseur qui posséde le plus d'adaptabilité, et qui peut faire danser quiquonque voudra danser.

Même si j'ai une de mes théorie qui dis qu'il existe des anti-cavalier(e)s, je voudrais pouvoir faire danser le plus de monde possible, faire un genre de jesus qui apporterais la bone parole en dansant :)

#10 + Partager Armelle

Armelle
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPip
  • 1 769 messages
  • Localisation: paris poitiers
  • Activité(s):dansicienne

Posté 18 avril 2007 - 21:22

C'est en s'entrainant qu'on progresse. Au final, la distance qu'on avance, c'est le nombre de km qu'on a fait. Evidemment, pas tout le monde va à la même vitesse, mais y'a pas de miracle, ceux qui dansent bien, c'est ceux qui ont beaucoup danser et beaucoup travaillé à mieux danser. Attention cependant à aller dans la bonne direction, celui qui veut aller de Paris à Lyon n'a pas intéret à partir vers le nord, sinon ca fait autant de km à défaire, autant de mauvaises habitudes à perdre.

faire des km, ca sera aussi rabacher le pas


Il faut être maitre de son corps. Celui-ci, je sais pas si c'est un absolu... Je pense que c'est bien gentil de transformer les choses en automatisme, mais après on se retrouve limité par ses habitudes et s'est d'autant plus difficile de progresser - d'ou la différence entre danser par plaisir en bal et "travailler". En bal, je vais chercher a créer un lien avec ma cavalière, explorer la danse et la musique - c'est le moment de laisser mon corps faire ce qu'il sait faire. Mais c'est pas comme ça que je vais progresser.


On peut pas progresser si on reste à l'intérieur de ses limites. Il faut essayer des trucs, quitte à se planter, sinon on s'enlise dans ses petites habitudes et on stagne (ce qui peut convenir à certaines personnes, mais moi pour le moment, stagner ca ne m'intéresse pas trop).


alors, pour ce premier point, je ne suis pas vraiment d'accord, dans le sens où vouloir aller à Paris en passant par Lyon me rallonge (certes), mais Lyon c'est pas si mal. :.
ce que je veux dire c'est que c'est aussi très bénéfique de s'éloigner de ces objectifs pour en passer par d'autres détours (aussi insolites soient-ils). par exemple, je sais que la danse contemporaine m'aide beaucoup pour la danse trad, et vice versa. Ainsi, le piano m'aide pour l'accordéon, et lorsque je n'arrive pas à aligner trois notes au diato, il suffit parfois que je m'excite sur le piano pour arriver à accordéoner juste après.

faire des km, c'est aussi rabacher les pas, ça je suis tout a fait dac :)

et être maitre de son corps, je vote pour... parce que la maitrise n'implique pas nécessairement des automatismes et des habitudes. la maitrise invoque plutot la conscience de ses propres limites, soit l'éventuelle place de liberté qu'a le corps de s'exprimer.
pour moi, la maitrise du corps n'est pas une dictature, mais plutot un apprentissage par le jeu, les tentatives et les expérimentations.
Comment exploiter ces fameuses "limites" pour se recentrer sur elles, ou alors carrément s'en défaire ?

"En bal, je vais chercher a créer un lien avec ma cavalière, explorer la danse et la musique - c'est le moment de laisser mon corps faire ce qu'il sait faire. Mais c'est pas comme ça que je vais progresser".

je pense que si...

:)

#11 + Partager Tirno

Tirno
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 4 986 messages
  • Localisation: Lyon
  • Activité(s):Chercheur
  • Instrument(s):Flute, tin whistle, concertina, harmonica, chant

Posté 19 avril 2007 - 08:50

alors, pour ce premier point, je ne suis pas vraiment d'accord, dans le sens où vouloir aller à Paris en passant par Lyon me rallonge (certes), mais Lyon c'est pas si mal. :.
ce que je veux dire c'est que c'est aussi très bénéfique de s'éloigner de ces objectifs pour en passer par d'autres détours (aussi insolites soient-ils). par exemple, je sais que la danse contemporaine m'aide beaucoup pour la danse trad, et vice versa. Ainsi, le piano m'aide pour l'accordéon, et lorsque je n'arrive pas à aligner trois notes au diato, il suffit parfois que je m'excite sur le piano pour arriver à accordéoner juste après.


Euh... ma métaphore allait dans un autre sens: Si mon but est de réussir à apprendre des morceaux d'oreille, chaque morceau appris sur partition, ne me sert à rien (mais je ne rallonge pas forcément le chemin). Si mon but est de jouer en rythme, chaque morceau que je joue "pas en rythme" est une mauvaise habitude de plus de prise (et autant de chemin de plus à corriger)


"En bal, je vais chercher a créer un lien avec ma cavalière, explorer la danse et la musique - c'est le moment de laisser mon corps faire ce qu'il sait faire. Mais c'est pas comme ça que je vais progresser".

je pense que si...

:)


Heureusement que y'a des gens qui me relisent! Ce que je peux raconter comme conneries!!!!!!

D'une part, c'est "entretenir" son niveau.

Mais surtout, ca rejoint "danser avec plein de gens". Si la bonne musique et la bonne cavalière se retrouvent (Merci pour les danses hier soir Audrey!), on découvre des nouvelles choses...

Message ajouté après : 23 secondes:

Donc oui! Mille fois oui :D

#12 + Partager Armelle

Armelle
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPip
  • 1 769 messages
  • Localisation: paris poitiers
  • Activité(s):dansicienne

Posté 19 avril 2007 - 11:44




Euh... ma métaphore allait dans un autre sens: Si mon but est de réussir à apprendre des morceaux d'oreille, chaque morceau appris sur partition, ne me sert à rien (mais je ne rallonge pas forcément le chemin). Si mon but est de jouer en rythme, chaque morceau que je joue "pas en rythme" est une mauvaise habitude de plus de prise (et autant de chemin de plus


personnellement j'apprends la plupart du temps les morceaux "d'oreille", mais ce n'est pas un "but" (il est peut être là le problème :. ). j'aimerais savoir lire les partoches au diato (ce qui me permettrait d'éviter d'en passer par le piano et ce qui du coup me ferait gagner du temps :P ). J'aimerais avoir en main ces deux techniques d'apprentissage pour me nourrir des deux, vois-tu ? (d'ailleurs je cite ici ma coupiiine audrey : la technique doit servir l'expression avant tout (je rajouterais même "l'impression" mais je veux pas m'embarquer...))...
En effet, à partir du moment où je me fixe des objectifs (ce qui ne m'arrive pas souvent, mais ceci est également une autre histoire...)
, j'essaie de m'y tenir ; ou, au pire, je m'en écarte, mais au mieux, j'essaie de ne pas me contredire...
tu prends l'exemple du rythme : si ton but est de jouer en rythme, travaille ça. et lorsque tu pourras te permettre de naviguer entre rythme et arythmie, c'est que tu maitriseras la chose. a partir du moment où tu as conscience que tu t'écartes et que tu joues avec ça (toujours cette histoire de limites, hein), il y a de moins en moins de "mauvaises habitudes", mais plutot une entreprise de recherche ? non ?

#13 + Partager Audrey

Audrey
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPip
  • 1 340 messages
  • Localisation: Lozanne ( Beaujolais Sud). Souvent en ballade en Auvergne, en Rhône Alpes et Ailleurs...
  • Activité(s):EJE

Posté 19 avril 2007 - 19:55

:) Hi ! Tirno! Ben oui, elles étaient trop bien les valses à 100 à l'heure et la bourrée non-conventionnelle !
La danse, c'est quand même mieux quand c'est pour se faire plaisir !
(Ca m'épate toujours, la capacité de la danse à me déstresser !)

Et heu...Armelle, pourquoi, "impression", explique, j'écouterai...


et OUI, de la recherche, encore et toujours...

#14 + Partager Armelle

Armelle
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPip
  • 1 769 messages
  • Localisation: paris poitiers
  • Activité(s):dansicienne

Posté 20 avril 2007 - 00:06

Et heu...Armelle, pourquoi, "impression", explique, j'écouterai...


c'est juste qu'étymologiquement parlant, l'expression est ce qui va vers l'extérieur, ce qui sort, ce qui se dégage...
et l'impression est intérieure, plus du côté de l'inscription intime dans le corps...
je suis pas claire, désolée... :shy:

#15 + Partager LSereno

LSereno
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPip
  • 228 messages
  • Localisation: Strasbourg

Posté 22 avril 2007 - 14:23

En lisant ce topic fort interressant, je me suis mis à me remémorer deux scènes du film Le Cercle de Poètes Disparus( )! lol


Pourquoi? :whistle:


Tout d'abord, parce qu'au début de la discussion, il apparait clairement que chacun essaye de faire une généralité de cas particulier et personnel. Effectivement, tout le monde marche plus ou moins de manières semblables, et ne recherche pas à savoir ce qu'il ressent quand il marche! Mais la danse, n'est-ce pas de la marche? Certe, de la marche en musique ou sans, très bien imagé par une personne sourde qui doit comprendre ce que dit la musique en regardant quelqu'un danser, mais de la marche tout de même! Donc, en continuant dans cette idée, je pense que pour remarquer si on se sent à notre aise en danse, il faut avoir la même aisance que lorsqu'on marche! De plus, lorsqu'on marche, on peut faire plusieurs choses en même temps, donc, en l'appliquant à la danse, on pourrait dire que l'improvisation, c'est la preuve que l'on est à l'aise! C'est à ce moment, que l'on peut expérimenter de nouvelles choses pour se procurer d'autres sensations et "se remettre en danger" mais ce qui permet d'évoluer, et de se sentir plus en phase avec son corps et ainsi d'évoluer et de progresser! :)


Ensuite, parce qu'on parle de visuel alors que la danse c'est du ressenti! Chacun ressent les choses différemments et va y mettre sa personnalité ainsi que sa différence pour créer son propre style, qui va plaire ou déplaire visuellement, mais peut-être pas au niveau des sensations et de sa propre impression (cf Armelle)! Donc, je pense que vouloir ressembler à tel ou tel personne, c'est se refuser soi-même ou, au moins une partie de soi, alors que c'est avec toute sa personnalité qu'il faut créer et vivre sa danse! B)


Cà n'a rien à voir, mais avez vous déjà essayer de danser avec un/une partenaire imaginaire, mais en respectant les temps et les positions de chacun? Ou, avez-vous déjà dansé en couple avec un/une partenaire mais sans guidage physique, rien que par les placements? C'est assez surprenant, déroutant parfois, mais c'est un très bon exercice pour se rendre compte de nouvelles possibilitées offertes par la danse et ses sensations! Et pour finir la série, de prendre la place du/de la partenaire et d'effectuer les mouvements que l'on voudrait guider! :!:



J'espère avoir été assez clair dans ce que je viens d'exprimer! :P

#16 + Partager Audrey

Audrey
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPip
  • 1 340 messages
  • Localisation: Lozanne ( Beaujolais Sud). Souvent en ballade en Auvergne, en Rhône Alpes et Ailleurs...
  • Activité(s):EJE

Posté 22 avril 2007 - 20:05

:) LSereno nous propose des petits ateliers, ma foi !!

Je taquine - C'est effectivement intéressant tout ça !