Aller au contenu

En poursuivant votre visite sur Tradzone, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus Continuer
  • Se connecter avec Agenda Trad      Connexion   
  • Créer un compte
  •  

Infos

En cas de problème avec le mail de validation lors de l'inscription, vous pouvez nous contacter via le formulaire de contact

Photo
- - - - -

De l'autre coté du miroir


  • Veuillez vous connecter pour répondre
30 réponses à ce sujet

#1 + Partager Lanost

Lanost
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 7 222 messages
  • Localisation: France
  • Activité(s):Papa
  • Instrument(s):Voix, chroma

Posté 23 janv. 2013 - 08:49

Hello, voici un sujet que j'aimerais traiter et avoir des retours, c'est pour un travail personnel que je fais.

Cela commence à faire un bout que je danse et que je suis ancré dans la culture de la danse et musique traditionnelle, de France un peu d’Europe et un peu moins du monde, mais un peu quand même.

c'est un de mes sujets favori, j'en parle à toutes les sauces, quasi tout le temps. Mais souvent à des gens qui n'y connaissent rien, et en leur demandant, l'image qu'ils pourraient avoir de cet univers trad/folklore j'ai des réponses étonnantes, je vous les énumères :
- Edith Piaf, Brel et Yvette Horner.
- Les fanfares.
- Nolwenn Ler... et ses acolytes.
- Ces trucs qu'on voit dans les fêtes médiévales.
- Des vieux dans une maison de retraite qu'on occupe avec un mec au synthétiseur.
- La fête au jambon, du monde autour de la table à crier des chanson paillardes avec des grosses bières.

Voila les idées générales recueillies, et je m'en désespère.

Ma question c'est avez vous d'autres exemple, et comment réussir à changer notre image grand public, car vous vous en doutez, ce n'est pas totalement ce que j'ai cité au dessus que nous faisons et vivons au quotidien.
Mon idée est que depuis cette période du revivalisme, on à pas eu de choses marquante ni communication cohérente sur notre monde du coup il vivote et survie avec ses moyens, et aujourd'hui on nous pillent et tourne au ridicule sans que l'on puisse rien y faire.

J'aimerais un peu plus de reconnaissance de notre milieu et voir si il y a des choses possible à faire pour que l'on ce montre sous notre vrai jour sans parodie pour nous copier.
  • -Y-, teddy, nevado et 2 autres aiment ça

#2 + Partager CelticRambler

CelticRambler
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPip
  • 709 messages
  • Localisation: Républic du Berry
  • Activité(s):Perturbateur de statuo quo
  • Instrument(s):Accordéon, whistle irlandais

Posté 23 janv. 2013 - 10:35

Je ne peux que confirmer tes observations. Du point de vue d'un tradeux élévé ailleurs, la France n'est pas reconnu pour sa musique trad-folk. Au grand public irlandais, il n'y a que Lorient et les bagades breton. Pour les "plus impliqué" (comme ceux qui écoute "Reels to Ragas" sur Lyric FM, jeudi soir 20h, heure de Paris) on sait qu'il y a "quelque chose" en plus mais ...

Même si je suis un pseudo-berrichon, je partage ton avis. C'est déjà assez dur pour moi expliquer OU j'habite ( "au sud d'Orléans, au nord du Limoges? Mais y a rien marqué sur la carte dans cette zone là") mais passer ensuite au sujet de "la musique/danse trad en France" provoque une réponse pareille : "oh, j'aime bien Edith Piaf/Charles Aznevour ... c'est pas ça? L'Eurovision donc? Le mec qui joue à l'accordéon au café parisien? ..."

Faire de la promotion ? Hmmm. J'ai ma petite idée sur ce point. Malheureusement, la Préfecture n'est pas (déjà) convaincu par l'objet de mon association (il y a un quelqu'un qui re-travailler dessus ; affaire à suivre )

#3 + Partager Calmar

Calmar
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPip
  • 1 441 messages
  • Localisation: Lyon
  • Activité(s):AESH
  • Groupe(s):Giverdy ( folk-rock ) / Tinuviel ( trad-folk ) / Solo / ex-Baladin ( chanson )
  • Instrument(s):chant,harpe,cabrette,whistles,flutes de partout,guimbardes,dan nguyet,balalaika , Ukulele,et des tas d'autres instruments...

Posté 31 janv. 2013 - 18:52

meuhnon , meuhnon , le trad , c'est bien ça !!!!!! ;)

#4 + Partager Millou

Millou
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPip
  • 869 messages
  • Localisation: Toulouse
  • Activité(s):Etudiante
  • Instrument(s):Accordéon diatonique, banjo ténor, chant, et surtout, danse !

Posté 01 févr. 2013 - 02:17

Moi perso quand je parle de trad c'est souvent "ah ouais je vois, c'est des mecs en chaînes qui se tiennent par les petits doigts". Ou alors parfois des trucs du genre "musiques traditionnelle française ? Ah ouais tu serais pas un peu branchée extrême droite, la France au français et tout le toutim ?" Comment dire... Euh non pas du tout. Et quand j'arrive à traîner ces gens-là en bœuf trad sur Bordeaux ça dérive vers un "ah ouaaaais, j'comprends maintenant pourquoi quand tu parles de tout ça t'as des paillettes dans les yeux..."

Quant à la reconnaissance du milieu, je fais actuellement des études (licence pro en gestion de projets culturels) pour [essayer d']y remédier. Advienne que pourra.

#5 + Partager Rodrigue

Rodrigue
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPipPip
  • 2 131 messages

Posté 05 févr. 2013 - 11:03

Malheureusement, la Préfecture n'est pas (déjà) convaincu par l'objet de mon association (il y a un quelqu'un qui re-travailler dessus ; affaire à suivre )

:eek:

"Promouvoir la pratique des musiques et des danses traditionnelles", ça ne passe pas ?

#6 + Partager CelticRambler

CelticRambler
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPip
  • 709 messages
  • Localisation: Républic du Berry
  • Activité(s):Perturbateur de statuo quo
  • Instrument(s):Accordéon, whistle irlandais

Posté 05 févr. 2013 - 13:46

:eek: Ben oui, mais y a Tradzone pour faire ça, non ? En effet, l'asso (doit) travaille(r.) sur le sujet "compréhension des perspectives d'autres" dont la musique et la danse ne fait qu'une partie, servant comme modèle d'intégration des idées étrangères.

#7 + Partager -Y-

-Y-
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPip
  • 1 511 messages
  • Localisation: Clermeont
  • Activité(s):Chercheur
  • Groupe(s):Planchée, les frères Bazouges
  • Instrument(s):Accordéon

Posté 05 févr. 2013 - 14:35

Un peu le même constat de mon côté, avec des variantes pour ceux qui se font une vague idée de ce que peut être la musique trad : « mais quand même, c'est toujours un peu pareil » (comme si la répétition n'était pas au centre de quasiment toutes les musiques qu'on peut entendre aujourd'hui).
Après, je suis d'accord que y'a sûrement un déficit de communication de « notre côté ». Souvent quand il y a des initiatives de découverte grand public, c'est des groupes qui font du « métissage », ou des versions édulcorées à la sauce pop (rien de négatif quand je dis pop, le problème c'est l'édulcoration, pas la pop). Comme si on pouvait pas faire l'effort de faire découvrir une culture telle qu'elle est, ou qu'elle peut être, même si ces paravents qu'on juge plus accessible que le reste font aussi partie du truc. Comme si, au final on avait un peu honte.
C'est quelque chose qu'est pas spécifique aux pratiques de danse ou de musique trad, ça s'applique aussi aux langues locales, aux cultures locales en général. Je trouve qu'on a pas un rapport très sain avec tout ça, ou par exemple (et sans idéaliser), dans des pays comme l'Écosse, la musique trad c'est un genre à part entière, c'est pas regardé comme une émanation d'une prétendue sous-culture ou en Allemagne ou le rapport avec les différents dialectes locaux a l'air beaucoup plus sain. Sans entrer dans des considérations nationalistes et autonomistes qui peuvent exister en toile de fond, y'a une culture très profondément monolithique (et nourrie de beaucoup de paradoxes). J'ose pas parler de jacobinisme (ou encore de bonapartisme), parce que c'est pour moi quelque chose de connoté (utilisé à tort et à travers par les indépendantistes et autres identitaires dans le coin), mais on en est pas loin.
Cette mauvaise presse qu'on a, c'est du coup quelque chose qui s'inscrit dans un phénomène un poil plus large, ce qui rend les choses encore plus difficiles à bouger. Ça veut pas dire qu'il faut baisser les bras, au contraire.
Je sais pas si cette démarche peut fonctionner à grande échelle (même si une reconnaissance nationale du fait qu'on est pas une sous-culture). J'ai vraiment l'impression que ça a plus de sens de la mener localement. Mais ça facilite pas la tâche.
  • teddy et Croytaque aiment ça

#8 + Partager Lanost

Lanost
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 7 222 messages
  • Localisation: France
  • Activité(s):Papa
  • Instrument(s):Voix, chroma

Posté 05 févr. 2013 - 19:26

Mais je lançais ce sujet dans l'idée aussi de voir si il n'y a pas moyen de trouver un vecteur de communication, voir créer un truc qui permettrait de nous aider à mieux lutter contre ces reportages bidon de "tradi tendance" ou "celtique à la mode" ou encore ce débat abominable sur "la France ne danse plus"

Bref voila ce n'est qu'un rêve, mais genre si on s'y met à plusieurs envoyer des mails ou des lettres aux gens qui font ces conneries. Essayer d'avoir un carnet d’adresse des bonnes personnes à présenter aux média, genre aussi monter un dossier de presse sur notre monde à nous.

#9 + Partager wedell

wedell
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPip
  • 622 messages

Posté 06 févr. 2013 - 09:48

Bref voila ce n'est qu'un rêve, mais genre si on s'y met à plusieurs envoyer des mails ou des lettres aux gens qui font ces conneries. Essayer d'avoir un carnet d’adresse des bonnes personnes à présenter aux média, genre aussi monter un dossier de presse sur notre monde à nous.



Je crois qui si tu vas jouer dans leur cour, c'est perdu d'avance.
La seule manière, à mon sens, de "promouvoir" la musique et la danse traditionnelle c'est de mouiller la chemise: Aller jouer régulièrement dans des endroits comme les squares, les places de village, les bistrots quand ils veulent bien, etc... avec quelques danseurs qui connaissent leur affaire. Et si possible une musique régionale qui fait sens avec le lieu où elle est jouée. Quelque chose qui a une chance d'éveiller des souvenirs dans la tête de ceux qui l'écoutent.
Celà dit, tu trouveras toujours des bretons qui n'ont jamais mis les pieds dans un Fest Noz. On est plus au XIXe siècle.
  • teddy aime ça

#10 + Partager Lanost

Lanost
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 7 222 messages
  • Localisation: France
  • Activité(s):Papa
  • Instrument(s):Voix, chroma

Posté 08 févr. 2013 - 15:37

je suis un utopiste :)

#11 + Partager teddy

teddy
  • Administrateur
  • PipPipPipPipPipPipPipPip
  • 3 938 messages
  • Localisation: Groland
  • Activité(s):Trop
  • Groupe(s):Duo/Trio la Chanforgne
  • Instrument(s):Accordéon bi-sonore

Posté 08 févr. 2013 - 18:08

Après, je suis d'accord que y'a sûrement un déficit de communication de « notre côté ». Souvent quand il y a des initiatives de découverte grand public, c'est des groupes qui font du « métissage », ou des versions édulcorées à la sauce pop (rien de négatif quand je dis pop, le problème c'est l'édulcoration, pas la pop). Comme si on pouvait pas faire l'effort de faire découvrir une culture telle qu'elle est, ou qu'elle peut être, même si ces paravents qu'on juge plus accessible que le reste font aussi partie du truc. Comme si, au final on avait un peu honte.


Je suis entièrement d'accord avec ça pour l'avoir vécu en tant que musicien ou participant à l'organisation d'événements.
En général, quand on est dans l'organisation d'événements qui axent sur le grand public, on entend toujours dire à un moment, "il faudrait un groupe ceci, un groupe cela" (sous entendu accessibles, festifs parce qu'il faut que les gens fassent tourner les serviettes, édulcorés ou je ne sais quoi...), en se mettant à la place du public et en les prenant au passage pour des imbéciles incapables de pouvoir apprécier quelque chose qui aurait du caractère (en ce qui concerne les musiques trad).
J'aime bien transposer ça à la bouffe. Il faudrait soit disant filer aux gens du fromage pasteurisé insipide, sans goût ni odeur au prétexte que le fromage au lait cru en aurait trop.
Quoi qu'il en soit, je me poserais des questions à la place des musiciens ou groupes qui sont perpétuellement choisis dans ce genres de situations...

#12 + Partager wedell

wedell
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPip
  • 622 messages

Posté 08 févr. 2013 - 18:23

Tu veux dire qu'en plus des tisane/tofu et des saucisson/vin rouge, il faut compter avec les valstar/bridel?
Et ils seraient majoritaires?

#13 + Partager teddy

teddy
  • Administrateur
  • PipPipPipPipPipPipPipPip
  • 3 938 messages
  • Localisation: Groland
  • Activité(s):Trop
  • Groupe(s):Duo/Trio la Chanforgne
  • Instrument(s):Accordéon bi-sonore

Posté 08 févr. 2013 - 18:43

ou ricard babybel.

#14 + Partager Lanost

Lanost
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 7 222 messages
  • Localisation: France
  • Activité(s):Papa
  • Instrument(s):Voix, chroma

Posté 11 févr. 2013 - 18:43

Alors je entièrement d'accord avec vous, pour moi il n'y a pas de groupe plus accessible que d'autre, ils le sont tous de base (pour ma part)
Ce sont juste des soucis de "son" de couleur musicale. Je trouve crétin de dire on prend DJAL parce que ils sont grand public ... mon cul oui, vous savez combien de temps j'ai mis à entendre les putains d'accord jouer par tous ?

le but est de ce faire découvrir par les gens, et si la musique parle au cœur c'est un groupe grand public( même si djal est pour les intello ça parle au cœur quand même)

#15 + Partager Chamusique

Chamusique
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPipPip
  • 2 923 messages
  • Localisation: Ambierle (Loire)
  • Groupe(s):La Tourmentine (folk généraliste) Tchernobal (bal rock)
  • Instrument(s):saxo, clarinette, musettes, whistles, trucs à vent, électronique...

Posté 11 févr. 2013 - 21:04

Je remonte au début du sujet.

Je me suis pas mal torturé le cerveau avec ce problème. Mais conclusion provisoire (pour mon petit moi s'entend...) : je ne pense pas qu'il soit très utile de vouloir améliorer l'image. A-t-on déjà une bonne image nous même de ce qu'on fait au départ ?
Si on trouve que "Ouais c'est super !" c'est pas de le dire qui compte.
Ce qui est enquiquinant c'est quand on ne peut pas jouer du tout... Ce qui me gaverait vraiment très grave c'est qu'on m'empêche de jouer. Après, l'approbation c'est bien mais c'est pas crucial. Que la quasi totalité de la population aie une vision "faussée" (?) de ce que j'aime c'est bien dommage, mais ai-je moi-même une vision claire à faire partagée ?

Surtout j'aimerai bien que les copains pro puissent gagner leur croûte correctement en faisant ce qu'ils font le mieux sans être obligés de galoper de partout et sans être obligés de justifier ce qu'ils font par tout un tas de blablas. Y a rien de pire en matière d'art que de devoir se justifier en permanence. Ceci dit, réfléchir à ce qu'on fait c'est pas con non plus...

(étrange : je viens d'utiliser le mot : art. Ben oui, faut se rendre à l'évidence : la musique trad, c'est de la musique et donc, c'est de l'art...)

Modifié par Chamczyk, 12 févr. 2013 - 19:41.

  • Lureley aime ça

#16 + Partager laclaire

laclaire
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPip
  • 584 messages

Posté 18 févr. 2013 - 01:01


Bref voila ce n'est qu'un rêve, mais genre si on s'y met à plusieurs envoyer des mails ou des lettres aux gens qui font ces conneries. Essayer d'avoir un carnet d’adresse des bonnes personnes à présenter aux média, genre aussi monter un dossier de presse sur notre monde à nous.



Je crois qui si tu vas jouer dans leur cour, c'est perdu d'avance.


C'est perdu d'avance, en même temps vu ce qu'on leur met dans la tronche sur ce forum, aux médias...
Est-ce qu'on serait capable de réserver un bon accueil à un journaliste Tf1 qui se pointerait ici sans d'abord l'insulter un peu (histoire de lui apprendre la vie) ? ...


A mon sens, il existe aujourd'hui assez de moyens d'information pour que les personnes curieuse et désireuses d'en savoir plus sur un style puissent creuser le truc par elle-même : sur internet on peut tout écouter, regarder, partager... Je suis sûre que du myspace de Michël Jackson, on peut arriver à celui de Jean Blanchard (en passant par tous les amis de Nolwenn Leroy, ça doit être possible). Alors maintenant, si des personnes continuent à évoquer le trad le petit doigt en l'air en mimant la ronde, c'est peut être juste qu'elles ont d'autres centres d'intérêt, et basta. C'est frustrant sur le plan personnel, parce qu'on a toujours envie de partager ce qu'on aime, mais c'est aussi un choix de leur part.

Ceci étant, vouloir toucher les autres c'est bien, puisque c'est une preuve d'ouverture qui impose (il me semble) de laisser tomber les aigreurs pour être dans une démarche créative et pleine de respect. Un beau sujet, Lanost...

En ce qui me concerne, j'aime beaucoup les groupes qui s'inscrivent dans le métissage et j'avoue que j'ai du mal à voir en quoi ils prennent la fonction de paravent. Pour moi, ils ont leur place d'une part parce que musicalement il s'y passe parfois des choses fantastiques, et d'autre part parce qu'ils peuvent faire un "sas d'entrée" dans cette esthétique complexe et peu connue du grand public qu'est le trad-folk. On peut y voir de la musique édulcorée, ou très osée, tout dépend de quel côté on vient, mais ce n'est pas forcément prendre les gens pour des idiots que de leur laisser quelques repères (après je ne sais pas exactement de quoi tu parles Teddy, peut être que t'as un truc précis en tête)...
En tout cas j'ai du mal avec ces termes "faire découvrir une culture telle qu'elle est" / "la reconnaissance de notre milieu" / "le monde du trad"... parce que je ne me sens pas appartenir à un genre en particulier, et que franchement, si je devais faire découvrir la culture de mon milieu... ben je serais bien embêtée (mais ça c'est peut-être aussi parce que j'habite Rhône Alpes).

Peut-être que tu pourrais trouver des éléments de réponse, Lanost, en renvoyant la question aux musiciens pro :
sur quelle(s) type(s) de scène(s) aimeraient-ils jouer/se montrer ?
Et la sous question : Comment avoir accès à ces scènes ?

Je trouve crétin de dire on prend DJAL parce que ils sont grand public ...

T'as raison, c'est mieux de dire : on prend Djal parce qu'ils ont un grand public...
:]

Modifié par laclaire, 18 févr. 2013 - 01:02.

  • Lanost aime ça

#17 + Partager teddy

teddy
  • Administrateur
  • PipPipPipPipPipPipPipPip
  • 3 938 messages
  • Localisation: Groland
  • Activité(s):Trop
  • Groupe(s):Duo/Trio la Chanforgne
  • Instrument(s):Accordéon bi-sonore

Posté 18 févr. 2013 - 06:45

En fait c'est pas tant la démarche qui consiste à prendre toujours les mêmes groupes dès lors qu'il s'agit de proposer quelque chose à un public "non habitué", mais plutôt celle qui fait qu'on y arrive. Je posais le problème à l'envers sans évoquer le sous entendu (parfois les choses sont beaucoup plus claires et pas sous entendues) qui condamne certains groupes "trop ceci" ou "trop cela" (trad?) à ne pas avoir accès à ces événements prévus pour toucher un large public et/ou de "non initiés". Puis quand on veut mettre du groupes "bien trad" (je mets des guillemets, car ce n'est pas ma terminologie), on fait comme les journalistes, les moyens sont médiocres voir minables et ça devient caricatural, parce que le matériel et/ou les lieux sont inadaptés, à une acoustique de qualité, ou à la danse etc... Effectivement, j'ai beaucoup d'exemples précis en tête, mais qui ne feraient pas forcément avancer les choses. En résumé, Je ne pense pas qu'il faille forcément passer systématiquement les mêmes points d'entrée, et j'ai l'impression que c'est un manque d'ouverture d'esprit que de le croire.

#18 + Partager LesPiedsQuiDansent

LesPiedsQuiDansent
  • Tradzonard(e)
  • Pip
  • 9 messages
  • Localisation: Aix-en-Provence
  • Activité(s):étduiante (pour quelques mois encore ^^)

Posté 18 févr. 2013 - 11:16

Je viens avec ma petite expérience... Lorsque je dansais à Rennes, quelqu'un avait émis l'idée de "Fest-deiz sauvage" pour essayer de faire goûter le plaisir de la danse bretonne, en montrait un peu la diversité, et l'accessibilité de la chose...
Parce que c'est beau de dire, si ça l’intéresse et que c'est dans sa "sphère d'appréciation" il viendra chercher (aucune attaque dans cette phrase ^^), mais quelqu'un qui ne connait personne qui aime ça, qui n'a jamais pensé à mettre un orteil dans un milieu de danseur trad ou folk... Ben il ne sait pas ce qu'il manque, donc autant montrer aux gens que le milieu de la danse (ça fait un peu pompeux... Mais je ne sais pas trop comment le dire autrement ^^) est accessible, que c'est pas un monde avec seulement des "papys" en gapette et bretelles... Pour nous, que ce n'est pas non plus que du biniou et de la cornemuse...
C'est se faire plaisir entre danseurs, essayer de faire plaisir aux gens qui viennent, leur montrer ce que c'est de danser, les entraîner dans un cercle circassien ou sur une petite scottisch, ou même un rond de st vincent...
Bref je pense que c'est une initiative qui est pas mal pour "promouvoir" un univers pas forcement accessible...
Après le principe de l'organisation flash pour qu ça reste quelque chose à "emporter", des musiciens mobiles, et des "acteurs" souriants et tout ce qu'il faut... ça rejoint l'idée de wedell... ^^
Voilà voilà!

#19 + Partager Chamusique

Chamusique
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPipPip
  • 2 923 messages
  • Localisation: Ambierle (Loire)
  • Groupe(s):La Tourmentine (folk généraliste) Tchernobal (bal rock)
  • Instrument(s):saxo, clarinette, musettes, whistles, trucs à vent, électronique...

Posté 18 févr. 2013 - 20:45

Une ou deux fois par mois, dans mon coin, nous faisons une "scène ouverte". Le lieu et l'horaire varient pas mal et selon les disponibilités des uns et des autres, la teneur de la chose aussi. Au début c'était : "session irlandaise" parce qu'il y a localement un "noyau dur" branché "celtique". Au fil du temps (ça fait cinq six ans que ça dure) c'est devenu "scène ouverte" même s'il n'y a surtout pas de scène et si à bien y réfléchir, ça n'est pas si ouvert que ça... (ticket d'entrée : constance, respect mutuel et absorbtion sans apriori du répertoire d'autrui.) En tout cas, ça n'est pas un boeuf non plus : c'est pas la loi du plus fort ou du mieux implanté...

Quid du contenu : de la musique irlandaise, du swing manouche, du trad Auvergne, Centre France, de la chanson française ou anglo-saxonne, du blues, des standards de jazz, du klezmer, de la musique des balkans et autres.

Tout ça par des gens (essentiellement des amateurs ou des pros qui aiment la musique pour elle-même) vivant dans un rayon de trente kilomètres autour d'une ville riquiqui cuturellement assez vide (Roanne la maudite...)

Présenté comme ça, c'est assez cool. Alors, dans ce contexte, comment vendre ma marchandise auvergno-folkisante ?

1. En évitant de faire dans les Arts et Traditions Populaires : il y a toujours de la demande pour ça (comme pour le folklore d'ailleurs) mais quand on fait de la musique, on fait de la musique et pas des Arts et trad pop...

2. En ne balançant pas mes musettes à la tête de gens comme ça pour le plaisir, mais en attendant le moment opportun : il faut jouer à fond de la magie de la chose. Certains instruments (comme les cornemuses) ont un tel potentiel poétique qu'il ne faut pas gacher la première impression : il faut savoir se faire désirer ET tenir ses promesses. Donc pas de précipitation : si c'est pas le moment, c'est pas le moment.

3. En participant aux autres musiques autant que faire ce peut. Si l'on n'a pas l'instrument ad hoc pour ça, on chante ! C'est toujours extrèmement profitable de beaucoup chanter de tout. Y compris en fredonnant : le fredonnememt devrait être un élément essentiel, central, incontournable.

4. Quand on balance le grand jeu, y aller franco de port et d'emballage : "Quelqu'un a quelque chose qu'il aurait envie de jouer ?" "Une bourrée." " :eek: ? :wow: ? :] ? :O ? :eek: ?" et paf! Là, on balance la bourrée qui tue. Après, c'est du genre : "Ah! C'est comme ça les bourrées ?" "Mais oui." "C'est pas comme je pensais..." "Et ben, non."

5. Se comporter normallement : les musiques trad sont des musiques normales, celles que l'on devrait jouer entre voisins sans se prendre la tête. Les normaux : c'est nous. (On n'est pas des monstres.) Les autres, c'est pas des abrutis non plus. Inutile de se comporter comme des exceptions dans un océan de médiocrité : perte de temps et d'énergie.

6. Ne pas mordre à "Et pendant ce temps là, je tournais la manivelle". Il y a des limites à tout. Par contre, si on vous réclame La Crouzade, ne balancez pas la Bourrée à machin connu seulement des aficionados du collectage K7+4L+années70. On aime ça, on promeut mais il y a aussi les gens et les gens quand ça demande La Crouzade, il faut s'executer car on peut avoir de sacrés bonnes surprises par la suite.

7. Un de mes tours favoris : la salle chante en coeur "l'Auvergnat" de G.B., je sors mon truc à soufflet et après le "Père éterneeeeeleux" j'enchaine sur un truc bien massivocentralien. ça fait son petit effet. Générallement les gens qui ne voient pas le rapport et hallucine du celtique pour cause de cornemuse, sont gentiment recadrés par les initiés. Ceux à qui, j'avais déjà fait le coup, savourent (ou redoutent, peut-être ?) le moment. Il faut que les gens soient complices : c'est pas le Zénith (à Roanne (la maudite), on a le Scarabée...) (Précision : ce truc ne marche que sur des auvergnats qui se sentent auvergnats sinon pas la peine...)

8. Faire gaffe à l'électricité. Juste le minimum. Techniquement, actuellement, on peut jouer saturé pas fort et laisser vivre les acoustiques sans les bouffer tout cru. Jouer fort (trop fort) ça peut être pas mal mais dans ce cas ça fait le tri dans l'auditoire (il faut en être conscient).

9. A contrario : balancer un chorus de musette au milieu d'un contexte bien électrique c'est super mais :
- rencarder les musicos avant de jouer pour qu'ils fassent ce qu'il y a à faire pour que ça le fasse (tonalité, grille : un peu de pédagogie sommaire préallable ça pose les trucs, en plus, si les gens ne te connaissent pas ça signifie clairement que tu n'es pas un comique de passage, ça peut aider).
- écouter ce que les autres ragouniassent et pas balancer son petit machin habituel et faire collage. T'es tout seul avec ta musette et les autres grattent et cognent à donf comme des zinzins, ta survie musicale dépendra de ta capacité à rentrer dans leur jeu, leur son.
- être dans le son à bloc fondu dans la masse ou en avant et faire son cake (ou son Kéké, c'est selon..). Refuser catégoriquement de faire dans le décoratif : on affronte pas les métalloïdes pour faire folklore, on veut en être à bloc ! Sinon, même pas la peine...

10. Le turntabliste est souvent ténébreux, faussement convivial, d'un abord peu aisé. Il est souvent parano à cause d'une hygiène de vie déplorable et d'une ouverture d'esprit basé sur une foule de préjugés à la noix. MAIS : si tu es plus teigneux que lui et que tu arrives à t'incruster dans son antre, ça peut déboucher sur des perspectives délectables...

11. Et le folklore dans tout ça ? Franchement, je ne sais pas quoi en penser... Personnellement, j'évite : monter un spectacle (quelque soit le type d'ailleurs) c'est pas mon intéret du moment. Donc, exit le folklore... (En fait, je rêverai d'improviser avec des marionnetistes. En ce moment j'arrête pas de penser à une expo vue l'an dernier au Puy en V. : des petits dioramas illustrant des légendes du Velay, un truc fantastico gore bien comme j'aime. A partir de ça, j'imaginerais assez bien un spectacle musical avec des marionnettes un peu granguigniolesque dedans. Mais bon...)

(Oulà, j'ai mal à la gorge et au crâne, je me relis et je me pieute...)

Modifié par Chamczyk, 18 févr. 2013 - 21:15.


#20 + Partager diatoto

diatoto
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPipPip
  • 2 810 messages

Posté 18 févr. 2013 - 21:57

Quel courage et quelle énergie pour.....quoi au final?.... Séduire les gens?....Rendre enfin présentable cette musique?....Si vous avez la gnaque pour ça, tant mieux, mais moi ça me fatigue rien que d'y penser. Je commence à craindre de plus en plus de jouer hors des contextes trad, désolé pour mon manque de bonne volonté et mon absence de participation à quelconque prosélytisme de bon aloi mais tant pis j'assume!
  • Brice de Troyes aime ça


0 utilisateur(s) li(sen)t ce sujet

0 membre(s), 0 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)