Aller au contenu

En poursuivant votre visite sur Tradzone, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus Continuer
  • Se connecter avec Agenda Trad      Connexion   
  • Créer un compte
  •  

Infos

En cas de problème avec le mail de validation lors de l'inscription, vous pouvez nous contacter via le formulaire de contact

Photo
- - - - -

Danse traditionnelle, danse folk, c'est réparti pour un tour

trad traditionnel folk danse différence

  • Veuillez vous connecter pour répondre
25 réponses à ce sujet

#1 + Partager Tirno

Tirno
  • Developpeur
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 4 983 messages
  • Localisation: Lyon
  • Activité(s):Chercheur
  • Instrument(s):Flute, tin whistle, concertina, harmonica, chant

Posté 29 août 2013 - 13:17

Petit lien a une discussion Facebook, pour ceux que ça peut intéresser:
https://www.facebook...51720379029213/

Greg

#2 + Partager Ludoman

Ludoman
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPipPipPip
  • 3 712 messages
  • Localisation: Montreuil
  • Groupe(s):Flor de Zinc - Duo Besson Rio - Tizhde'i - Boulas Rio
  • Instrument(s):Accordéon chromatique

Posté 29 août 2013 - 13:45

Pas accessible :(



#3 + Partager Marie

Marie
  • Conseil Administration
  • PipPipPipPipPipPipPip
  • 2 149 messages
  • Localisation: La Lozère profonde !
  • Activité(s):prof de diato
  • Groupe(s):Drôles de groles + Duo/Trio La Chanforgne
  • Instrument(s):diato et un peu de violon quand ça me prend

Posté 29 août 2013 - 15:46

Pour moi non plus.



Pourquoi ne pas proposer à ces gens qui discutent (à priori de facon intéressante, puisque tu mets le lien ) de venir le faire ici, pour que tous ceux qui ont internet y aient accès ?

#4 + Partager teddy

teddy
  • Administrateur
  • PipPipPipPipPipPipPipPip
  • 3 932 messages
  • Localisation: Groland
  • Activité(s):Trop
  • Groupe(s):Duo/Trio la Chanforgne
  • Instrument(s):Accordéon bi-sonore

Posté 29 août 2013 - 15:51

Pas accessible non plus.

Y'a peut être des raisons pour que ça ne soit pas public, peut être que ceux qui discutent veulent que ça reste "privé", à moins qu'ils n'aient des actions chez facebook, et aient ainsi trouvé ce moyen, parmi tant d'autres d'attirer des nouveaux "clients".

En tout cas ça commence à devenir pénible. Bientôt il n'y aura plus un message ou un sujet qui n'envoie pas vers ce site.

Le web, minitel 2.0 c'est pour bientôt.


  • Ludoman aime ça

#5 + Partager Elfi

Elfi
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPipPip
  • 2 405 messages

Posté 29 août 2013 - 17:51

Boaf pour ma part je trouve que vous ne perdez pas grand chose à ne pas l'avoir lu

pi alors l'accumulation de poncifs....
-"Quand on invite une jeune femme « en situation », on ne peut faire abstraction de son compagnon lorsqu’il se trouve à côté d’elle. C’est assez grossier. Pour ma part (et je ne pense pas être le seul), je demande toujours une approbation de la part dudit compagnon, que ce soit par la parole ou le regard, avant d'inviter la dame à danser..."

Nan mais pasque la dame elle est incapable de dire oui ou non et de régler ça à l'amiable et dans la bonne humeur avec son mec/mari... il faut que ce soit autorisé "hé mec je peux t'emprunter ton cheval ???" quoissa j'exagère...ntssk ntssk à peine... Et c'est le même gars qui affirme que quand on va danser il y a forcément une intention de séduction derrière ou alors c'est qu'on est mal/pas baisé/e... vous voyez que vous ne perdez rien... enfin, moi c'est ce que j'en dis^^.


Modifié par Elfi, 29 août 2013 - 18:03.

  • teddy et Eden aiment ça

#6 + Partager josette

josette
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPip
  • 1 024 messages
  • Localisation: Bourges
  • Activité(s):!!!

Posté 29 août 2013 - 18:00

Tes petites lignes m'ayant intriguées je les ai grossies pour les lire et je pense comme toi,en tant que fille , qu'il y en a marre  d'appartenir à son père, à ses "grands-frères" ou à ses mecs. Je croyais qu'on était plus avancés que ça en 2013 ! C'est pas des poncifs, ça, c'est des pensées arriérées!



#7 + Partager teddy

teddy
  • Administrateur
  • PipPipPipPipPipPipPipPip
  • 3 932 messages
  • Localisation: Groland
  • Activité(s):Trop
  • Groupe(s):Duo/Trio la Chanforgne
  • Instrument(s):Accordéon bi-sonore

Posté 29 août 2013 - 18:26

N'empêche c'est marrant... je voulais lancer un sujet du genre. (trad / folk)

Oui un énième pour rigoler, :shifty:  pas dans une différence supposée entre deux "courants" ou "tendances", mais plutôt sur le pourquoi certains utilisent le terme "bal trad" et d'autres "bal folk" dans leur communication (affiches, prospectus etc.) alors que pour la plupart ils font jouer plus ou moins les mêmes personnes/groupes/musiciens.

Par exemple, ici on est sur tradzone, et puis il y a agenda.trad.org, et puis trad magazine, mais y'a plein de festivals folk ou de bals folk.

Par exemple, Carambal :
 

 

Carambal est une association ayant pour but de promouvoir les bals trad / folk / néo-trad sur Paris et ses alentours.

 

 

Pourtant le choix fait dans la communication se porte sur le terme folk.

 

Ce qui m'intéresse en fait c'est ça, comment on choisi. Est-ce que c'est indifférent, et à ce moment pourquoi il n'y a pas plus de bals trad, est-ce que ce terme est péjoratifs pour certains et vice versa. Enfin... je crois que je dévie le sujet initial qui était d'inciter de simples lecteurs ou utilisateurs de tradzone à aller s'inscrire sur facebook. :camouflage:



#8 + Partager josette

josette
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPip
  • 1 024 messages
  • Localisation: Bourges
  • Activité(s):!!!

Posté 29 août 2013 - 22:04

si tu relis l'annonce relayée par T2Z2 aujourd'hui pour Montauban: pas de dilemme trad/folk pour eux: c'est bal occ  !


  • Ludoman aime ça

#9 + Partager Lanost

Lanost
  • Conseil Administration
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 7 221 messages
  • Localisation: France
  • Activité(s):Papa
  • Instrument(s):Voix, chroma

Posté 30 août 2013 - 07:29

Je suis plus pour les bals trad que folk. en trad on s'amuse mieux.
  • Ludoman aime ça

#10 + Partager Ludoman

Ludoman
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPipPipPip
  • 3 712 messages
  • Localisation: Montreuil
  • Groupe(s):Flor de Zinc - Duo Besson Rio - Tizhde'i - Boulas Rio
  • Instrument(s):Accordéon chromatique

Posté 30 août 2013 - 08:29

Je suis plus pour les bals trad que folk. en trad on s'amuse mieux.

Bon esprit trollesque :)


si tu relis l'annonce relayée par T2Z2 aujourd'hui pour Montauban: pas de dilemme trad/folk pour eux: c'est bal occ  !

 

Comme en fest noz ;)



#11 + Partager deniis

deniis
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPip
  • 539 messages

Posté 30 août 2013 - 14:01

pour carambal, on peut pas dire que "sous le pont" soit le groupe le plus trad du monde...

 

donc par défaut, disons folk :)



#12 + Partager nathalie

nathalie
  • Conseil Administration
  • PipPipPipPip
  • 359 messages
  • Localisation: aveyron

Posté 30 août 2013 - 14:02

Intéressant cette histoire de Fb...on parlait hier au téléphone avec Teddy du harcèlement de celui ci et hop...on se retrouve devant le dilemme le soir même... :eek:

Ca fait flipper...et encore une fois...merci..au moins j'ai pas mis longtemps à comprendre de quoi il voulait parler... ^^U


  • Marie et teddy aiment ça

#13 + Partager Tirno

Tirno
  • Developpeur
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 4 983 messages
  • Localisation: Lyon
  • Activité(s):Chercheur
  • Instrument(s):Flute, tin whistle, concertina, harmonica, chant

Posté 31 août 2013 - 10:37

Arf... Les antifacebook vous me faites bien marrer (pour une fois que c'est pas moi qui fait marrer les gens). (Non mais je comprends bien hein, c'est juste que j'ai aucune énergie a investir dans l'anti Facebook)

En fait la question était posée dans le groupe Gennetines, grand bal de l'Europe. Donc voulu public:

Bonjour à tous, cela fait quelques temps deja que je me pose une question existentielle : quelle est la difference entre les danses traditionnelles et les danses folk ? Et si vous pouviez me citer des noms de danses, ce serait tres gentil... Merci d'avance pour vos eventuelles reponses.

Les autres réponses je peux pas les mettre, mais j'ai pondu un pavé (et mis des liens vers quelques discussions sur tradzone):

Et allez, un pavé avec 5 ans de recul (je me réjouis de voir ce que j'aurai appris et comment ma réflexion aura changé dans encore 5 ans)

Chaque fois que ce genre de discussion apparaît je suis effaré des lieux communs qui ressortent. Pas surprenant que les gens qui pourraient parler pertinemment sur le sujet choisissent de ne pas en parler - il y a tellement a démonter dans les préconceptions et misconceptions des gens que ça représente un effort incroyable pour pas grand' chose. Moi je ne peux pas encore en parler pertinemment, mais je vais m'essayer a brosser un portrait qui me semble cohérent. 

Tout d'abord, le dictionnaire ne vous aidera pas. Ni l'étymologie des mots. (Je pourrais écrire des paragraphes a ce sujet, mais je nous l'épargne). 

Je voulais partir du "début" (c'est à dire la société traditionnelle), mais je me suis perdu au bout de trois paragraphes, donc je vais plutôt partir des faits - ce que nous avons actuellement.

Il existe des bals (avec des denominations differentes: bal folk, bal auvergnat, baleti, fest noz, etc.). Dans ces bals on a en général de la musique jouée en live par des groupes (ou des groupements de musiciens ad hoc). A chaque musique jouée, il y a en général un nom de danse associé (qui peut recouvrir un ensemble plus ou moins grand et plus ou moins coherent de "danses"). Dans la majorité des cas, a chaque nouveau morceau, son nom de danse sera annoncé. Pour faire du bal folk, les musiciens choisissent les noms de danse parmi une liste relativement limitée, en rapport avec les noms reconnus par le public, ou qui peuvent être apparentées à une région (plutot française ou européenne) donnée, ou encore qui rentrent dans un cadre connu du public. Il serait rare de voir apparaître une danse inconnue de la majorité ou qui ne pourrait pas être expliquée en moins de 5-10 mn. Lindy hop, salsa, tango, rock, paso doble, chachacha, etc. sont rares, voire inexistants. Lorsqu'un nom de danse est annoncé et le morceau entamé, les danseurs vont se disposer et bouger en fonction de l'imaginaire collectif et individuel evoqué par le nom et par le morceau joué. Le morceau joué sera lui aussi choisi et interprété selon l'imaginaire collectif et individuel des musiciens. 

Ces imaginaires sont nourris de nombreuses choses: pratique, observation, enseignement, témoignages écrits, sonores et visuels, esthétique personnelle (parmi lesquels j'inclus ce que l'on considère beau, correct, pertinent, etc.), et de l'identité sociale qu'on veut construire. J'appelle ça des imaginaires, parce que ce qu'on imagine est bien souvent plus important qu'une quelconque réalité ou vérité (à supposer qu'elles existent). 

Parmi ces imaginaires, il y a des positions... intéressantes - disons du moins qu'il faudrait beaucoup de nuances pour les relier a une réalité ou vérité - et donc pour les affirmer comme croyances auxquelles tout le monde devrait adhérer. En vrac (avec des choses que je considère vraies, d'autres fausses et la majorité à nuancer):
- il y a des façons justes et fausses de faire
- il y a des façons meilleures et moins bien de faire
- il y a des façons plus ou moins authentiques/traditionnelles de faire
- il y a des façons plus ou moins musicales de danser
- il y a des façons plus ou moins dansables de jouer de la musique
- il y a une raison de se limiter dans ses façons de faire aux choses que l'on considère "positives"
- l'enseignant qui nous a appris a "raison"
- notre façon d'exécuter la danse/la musique correspond a ce qu'on nous a appris
- la danse est (ou n'est pas) une affaire de séduction
- c'est important de danser comme tout le monde
- on est libres de danser comme on veut pour autant qu'on gêne pas nos partenaires, ni les autres personnes sur le parquet
- c'est important d'exécuter la danse avec le style associé (qualité des appuis, dynamique du mouvement)
- c'est important d'exécuter la danse avec les pas associés, la chorégraphie associée. 
- c'est important d'exécuter la musique avec le style associé (impulsions rythmiques, phrasé, groove)
- notre pratique est l'évolution (ou la continuation) de celle qui se faisait a l'époque. 
- nous devons du respect au répertoire que nous pratiquons 
- nous nous devons de préserver le répertoire que nous pratiquons
- toutes les danses se valent
- nos pratiques sont liées a une identité culturelle 
- etc.

Je vais revenir sur quelques uns de ces points. 

Toutes les croyances liées à l'authenticité, la justesse et la tradition sont des pièges. Nous savons tellement peu sur la "tradition" (a supposer qu'elle ait jamais existé en tant qu'objet transmissible) et notre pratique en est tellement éloignée, que se limiter (en bal) dans notre danse ou notre musique par ce que nous imaginons être la tradition ne fait que difficilement sens, particulièrement si (comme la majorité des pratiquants) nous manquons de connaissances approfondies et nuancées sur le sujet. Et ce que nous savons c'est des bribes: ce qui se faisait et était raconté par untel à tel moment (Guilcher décrit bien ces problèmes-là). 

Cependant, dans les collectages, et dans la pratique et l'enseignement de certains, on trouve des façons de faire qui sont singulières (à tel point qu'elles donnent l'impression de résister a toute analyse et qu'elles ne peuvent s'acquérir facilement). En essayant de se les approprier on peut trouver des façons de jouer des mélodies, de se déplacer en musique qui nous paraissent particulièrement porteuses de sens. Et lorsque nous émettons ce jugement là (et que nous nous intégrons à une commauté de pratiquants qui ont un jugement similaire), il faut bien avoir conscience que c'est une affaire de goût. Justifier ce goût par une authenticité c'est essayer de trouver une justification pour imposer notre goût à la collectivité. Et c'est pernicieux, voire de la charlatanerie: vendre à un public friand d'authenticité une authenticité douteuse sans y mettre les formes. 

On peut remarquer (ou peut etre ça s'applique qu'à moi) que, par envie de rationaliser son propre imaginaire, ou en vertu de quelque chose de plus profond, lorsque l'on se découvre le goût pour un premier style singulier, il est fort probable que l'on découvre un goût pour d'autres et que l'on perd goût à pratiquer ces danses et musiques avec des façons de faire plus libres. On se rend aussi compte que ces façons de faire singulières tendent à s'appliquer à des danses qui ont des caractéristiques particulières : pour moi cest le cas pour les collectages relativement nombreux ou tardifs qui ont mené a une richesse de pratique et d'interprétation de ces collectages donnant un espace d'expression et appropriation personnelle: bourrée 3t auvergnate, rondeaux, gavottes, branle d'ossau, avant-deux, polskas, Sean nos, etc. En revanche, d'autres danses, comme les bourrées chorégraphiées ou le rigodon, je me suis essayé a ce qui les rendaient singulières et ça m'a rien dit (peut être je suis passé à côté?). Des fois, ça marche en musique mais pas en danse (c'est le cas pour les rigodons et les polkas). Des fois les façons singulières ont du sens mais d'autres façons plus libres, aussi (pour moi, les danses de couple rentrent dans cette catégorie, les mixers et contredanses, la bourrée 2t, etc.). 

Et encore, y'a des degrés: mes pas de polka, de scottish, de bourrée 2t et de rondeau binaire ont des qualités différentes - pour autant que les musiques soient différentes. Alors que chez d'autres il n'y a pas de différence (ni, à ma grande surprise, de désir de différencier).

Ce qui me mène a ma définition très orientée d'une "danse trad" en bal d'aujourd'hui: un couple musique/façon-de-bouger qui ne supporte pas (au goût de quelqu'un) un abandon des singularités qui le caractérisent. Une "danse folk", au contraire, accepte plus facilement cet abandon et se prête plus facilement aux fusions de styles et expressions libres personnelles (ca rappelle un peu les formes ouvertes et fermées d'Eric Thézé. On peut enfin pour certaines danses que l'on considère "folk" voir un intérêt a une approche trad - p.ex. La mazurka Samatan comme enseignée par Corbefin et Marsac. Ou encore casser la barrière trad/folk en jouissant d'une liberté absolue de mouvement sans perdre les singularités (car on incarne les singularités, sans se fixer des frontières artificielles). 

Ce qui m'intrigue toujours c'est les choses qui font que quelqu'un à plus de retenue que moi sur une danse: frontière artificielle et envie de faire "juste"? Singularité qui est porteuse de sens pour eux? Volonté d'exagérer une singularité pour l'interioriser? Incapacité a faire autrement?

Je sais pas si cette réflexion apporte de l'eau a ton moulin....?
  • Ludoman, nevado, Croytaque et 1 autre aiment ça

#14 + Partager wedell

wedell
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPip
  • 622 messages

Posté 31 août 2013 - 18:43

En fait, si je comprends bien ton raisonnement, on peut, aux yeux des autres, danser la même danse "à la folk' ou 'à la trad", sans qu'on soit forcement d'accord ou même conscient de cette appréciation? 



#15 + Partager teddy

teddy
  • Administrateur
  • PipPipPipPipPipPipPipPip
  • 3 932 messages
  • Localisation: Groland
  • Activité(s):Trop
  • Groupe(s):Duo/Trio la Chanforgne
  • Instrument(s):Accordéon bi-sonore

Posté 31 août 2013 - 20:18

Arf... Les antifacebook vous me faites bien marrer (pour une fois que c'est pas moi qui fait marrer les gens). (Non mais je comprends bien hein, c'est juste que j'ai aucune énergie a investir dans l'anti Facebook)

En fait la question était posée dans le groupe Gennetines, grand bal de l'Europe. Donc voulu public:

 

 

[troll]Est-ce que ceux qui discutent de danse trad sur le groupe facebook Gennetines sont des anti-Tradzone?[/troll]


  • Ludoman aime ça

#16 + Partager Tya

Tya
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPip
  • 248 messages

Posté 01 sept. 2013 - 09:25

Bal trad ou bal folk, aucune différence.
Le mot folk était celui utilisé dans les années '70, pour définir les activités liées à ce genre de musique que l'on redécouvrait, que l'on construisait à partir de beaucoup d'éléments.
Vers le milieu des années '80, le terme de musique traditionnelle a commencé à s'imposer pour remplacer le mot folk qui correspondait davantage à un mouvement passé qu'à une sorte de musique. Mais l'on jouait exactement la même chose, dans les bals et les concerts. À ce moment, le journal Trad'Mag a été créé, et le choix de mettre en avant le mot trad s'est annoncé comme évident. Une paire d'années plus tard, d'ailleurs, le groupe Perlinpinpin Fòlc a même changé son nom en Ténarèze, pour évincer un qualificatif qui ne signifiait plus rien pour lui.
 
Dans le même élan, dans certaines régions, les organisateurs de bals ont opté pour bal trad, d'autres ont conservé bal folk, d'autres encore ont imaginé bal òc, balèti, bal auvergnat, fest noz, chose, machin ou bidule, histoire de marquer une appartenance, ou de donner une indication sur le répertoire.
Nous pouvons donc considérer qu'aujourd'hui, selon les habitudes, l'affiche donnera des intitulés différents, mais que les protagonistes et les publics seront les mêmes. Après, libre à chacun de trouver que tel groupe ou telle soirée est plutôt trad que folk, néo que roots, que l'esprit d'un bal est davantage ceci ou cela, mais il est téméraire de vouloir chercher des différences, là où ce n'est qu'une question, après tout, d'étiquettes.
 
Pour comprendre ce qu'est une étiquette, vous avez un bel exemple avec les définitions des différents genres de musique qui sont représentés dans une musique qui fait du bruit. Et l'on pourrait très bien imaginer le même exercice, avec le trad, folk, néo trad, post folklore, world music, roots music, fest noz, trad dépoussiéré, locale zicmu, acoustic fest noz, électro Centre-France, etc.

> http://desencycloped...oyaume_de_Metal

  • ekinoted et teddy aiment ça

#17 + Partager Tiennet

Tiennet
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPip
  • 1 378 messages
  • Localisation: Paris
  • Activité(s):Musicien
  • Groupe(s):Mister Klof, Duo TTC, Duo Esbelin/Simonnin, Les Papillons de Nuit, Les Rejetons de Bal
  • Instrument(s):Accordéon chromatique, uilleann pipes, whistle, bouzouki, cabrette...

Posté 01 sept. 2013 - 10:01

Bal trad ou bal folk, aucune différence.

(...)
Nous pouvons donc considérer qu'aujourd'hui, selon les habitudes, l'affiche donnera des intitulés différents, mais que les protagonistes et les publics seront les mêmes.
(...)

 

C'est de la provocation ?

C'est vraiment le troll des trolls !


  • Ludoman aime ça

#18 + Partager Tiennet

Tiennet
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPip
  • 1 378 messages
  • Localisation: Paris
  • Activité(s):Musicien
  • Groupe(s):Mister Klof, Duo TTC, Duo Esbelin/Simonnin, Les Papillons de Nuit, Les Rejetons de Bal
  • Instrument(s):Accordéon chromatique, uilleann pipes, whistle, bouzouki, cabrette...

Posté 01 sept. 2013 - 10:09

@Tirno > ta conclusion sur Trad VS Folk est juste, tu as parfaitement expliqué les différences entre les 2 approches à mon avis ! Tout cela sans mettre en avant l'une ou l'autre. Bien joué. Mais il serait temps de passer à autre chose maintenant non ?...


  • Tirno, Ludoman et Madras aiment ça

#19 + Partager Lanost

Lanost
  • Conseil Administration
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 7 221 messages
  • Localisation: France
  • Activité(s):Papa
  • Instrument(s):Voix, chroma

Posté 01 sept. 2013 - 10:51

Oui tiennet tu as raison passons a autre chose.

Regardez moi danser.
  • Ludoman, Tiennet et Segonzat aiment ça

#20 + Partager Ludoman

Ludoman
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPipPipPip
  • 3 712 messages
  • Localisation: Montreuil
  • Groupe(s):Flor de Zinc - Duo Besson Rio - Tizhde'i - Boulas Rio
  • Instrument(s):Accordéon chromatique

Posté 01 sept. 2013 - 12:35

Bravo Tya ! Tellement énorme ce troll qu'il n'y aura pas de réponses :D





Aussi étiqueté avec au moins un de ces mots-clés : trad, traditionnel, folk, danse, différence

0 utilisateur(s) li(sen)t ce sujet

0 membre(s), 0 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)