Aller au contenu

En poursuivant votre visite sur Tradzone, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus Continuer
  • Se connecter avec Agenda Trad      Connexion   
  • Créer un compte
  •  

Infos

En cas de problème avec le mail de validation lors de l'inscription, vous pouvez nous contacter via le formulaire de contact

Photo
- - - - -
vielles

techniques de vielle



  • Veuillez vous connecter pour répondre
10 réponses à ce sujet

#1 + Partager mat

mat
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPip
  • 51 messages

Posté 18 nov. 2013 - 23:10

Salut à tous,

J'ai déja lancé un sujet sur le choix d'une vielle, mais là comme mes questions sont plus de l'ordre de la technique viellistique, j'en ouvre un autre.

Comme je suis semi-autodidacte, j'ai quelques questions qui me bloquent un peu :

 

1) Regardez vous vos sautereaux bouger sur le coté visible du boitier ou jouez vous "à l'aveugle" ? Pour l'instant je joue à l'aveugle, mais alors dès qu'un invervalle dépasse une tierce, je n'appuie jamais sur la bonne touche (et c'est embétant!)

 

2) Certains vielleux (notamment ceux qui jouent sur des grandes altos et des ténors) jouent avec une vielle presque verticale,  avec la manivelle quasi-au niveau de l'épaule. J'ai entendu dire qu'il ne fallait pas faire ça -en tout cas au début... qu'en pensez vous ?

 

3) Je m'en sors avec le coup de quatre "régulier". Par contre j'entends souvent sur des disques des nuances sur le chien (par exemple le 1er coup plus fort que les 3 autres). Comment fait-on ça sans modifier la vitesse et donc le rythme ?

 

4) Plus globalement (j'élargis aux chanterelles) j'ai souvent entendu dire qu'on ne pouvait pas faire de nuances sur une vielle, mais mes oreilles m'ont indiqué le contraire à bien des reprises ! Comment faites vous ça ?

 

5) Comment fait-on pour alterner coups secs et coups longs sur le chien ? Pour faire un coup long, il faut tourner plus vite non ? Mais du coup on décale le cycle ?

 

Merci de votre aide les amis !



#2 + Partager jeanluc

jeanluc
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPip
  • 145 messages
  • Localisation: chateaumeiillant 18
  • Activité(s):RETRAITE
  • Instrument(s):vielle ..16 pouces..

Posté 20 nov. 2013 - 09:48

pour ,les coups de poignets, tu vas sur le site , de lauretal ...vielles lauretal site vielles a roue-rubrique divers -plan du site . tu vas dans apprendre ,tu auras des schemas pour les coups et la position des mains.
pour les coups tu les fais courts bien en place, le 1...le 3....le 1.3.4...1.2.3..
pour la tenue de la vielle,baisse la jambe gauche .tu éviteras les crampes..
ta manivelle doit toujours tourner a la meme vitesse..
jouer ,a( l aveugle,) permet de lire une partition ou de jouer debout..

#3 + Partager mat

mat
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPip
  • 51 messages

Posté 20 nov. 2013 - 13:19

Ah oui je connais ce site. Mais en fait je crois que je me suis mal exprimé : mon coup de 4 est en place : 1 3, 1 4, 1 2 3 4... pas de problème pour tout ça tant qu'il s'agit de coups brefs.

En fait ce qui me pose problème, c'est de faire sonner le chien longtemps. Alors bien sûr si on tend la trompette, le chien est "gras", et il sonne bien longtemps, mais lorsqu'on veut alterner coups brefs et coups long (on entends souvent ça en syncope :  I: croche-noire-noire-noire-croche :I), il faut une trompette pas trop tendue (sinon on ne peut pas placer les coups secs).

Euh... c'est plus clair là ?



#4 + Partager jeanluc

jeanluc
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPip
  • 145 messages
  • Localisation: chateaumeiillant 18
  • Activité(s):RETRAITE
  • Instrument(s):vielle ..16 pouces..

Posté 20 nov. 2013 - 16:36

quand tu donne ton coup, maintien la pression ne relache pas ton poignet...

#5 + Partager mat

mat
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPip
  • 51 messages

Posté 20 nov. 2013 - 16:51

Mais si tu maintiens la pression, tu tournes plus vite !!! Et tu décales !???



#6 + Partager Marc ANTHONY

Marc ANTHONY
  • Tradzonard(e)
  • Pip
  • 2 messages

Posté 21 nov. 2013 - 11:55

Hello,

 

           l'apprentissage d'un instrument de musique demande un certain temps .... celui de la vielle à roue est, peut être, un peu plus long.

Dans tous les cas la rencontre et l'échange avec d'autres joueurs sont indispensables.

Les méthodes, les forums, et les cours en ligne peuvent permettre aux joueurs isolés de démarrer l'apprentissage mais, de nombreuses questions (cf le haut de la page) se posent assez rapidement et là, seule la rencontre ou le cours avec un joueur plus avancé peut y répondre.

Amicalement

Marc


  • christian frappa, Lucien et Ludoman aiment ça

#7 + Partager badaboum

badaboum
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPip
  • 440 messages
  • Instrument(s):vielle, guitare classique, chant, orgue de barbarie

Posté 22 nov. 2013 - 09:20

Ah oui je connais ce site. Mais en fait je crois que je me suis mal exprimé : mon coup de 4 est en place : 1 3, 1 4, 1 2 3 4... pas de problème pour tout ça tant qu'il s'agit de coups brefs.

En fait ce qui me pose problème, c'est de faire sonner le chien longtemps. Alors bien sûr si on tend la trompette, le chien est "gras", et il sonne bien longtemps, mais lorsqu'on veut alterner coups brefs et coups long (on entends souvent ça en syncope :  I: croche-noire-noire-noire-croche :I), il faut une trompette pas trop tendue (sinon on ne peut pas placer les coups secs).

La vielle est un instrument complexe, où il faut s'accommoder de choses contradictoires... comme la musique, d'ailleurs.

1.

La régularité du tour de roue est un apprentissage nécessaire : tant qu'on ne la maîtrise pas... on ne peut pas s'en écarter (sans être sûr de pouvoir y revenir). Mais ce n'est pas un dogme.

Vous avez mis le doigt sur une des contradictions : il faut parfois s'écarter de la régularité, par exemple pour jouer des coups "gras".

Cela se traduit par une accélération momentanée... suivie par un ralentissement, de façon à conserver un tempo globalement constant sur le tour de roue.

C'est là où la maîtrise du tour régulier est importante : être capable de retrouver la durée du tour alors qu'on a tout chamboulé.

Chanter l'air avant de jouer en "mimant" éventuellement.

2.

Tension de la trompette et chien sec et/ou gras.

Comme on ne peut pas toujours varier la tension de la trompette pendant le morceau, il faut trouver un réglage "moyen" qui - en fonction du caractère du morceau !!!! - permette de faire au mieux les nuances souhaitées.

Ce n'est pas simple.

Il y a deux paramètres sur lesquels ont peut améliorer les choses :

- le chien : il faut se fabriquer le "chien parfait" qui permette ce genre de nuances : fin pour les coups secs, plus présent sur les coups gras.

- le travail des doigts : si l'on veut que les coups soient précis, il faut qu'ils soient donnés par la partie du corps qui est la plus proche de la manivelle : les extrémités des doigts. Si on pilote tout depuis l'épaule, le bras de levier est énorme et la précision est mauvaise (et on attrape des contractures). Plus que de "coup de poignet" on devrait penser "coups de doigts". C'est plus facile à dire qu'à faire...

Mais cela se travaille, lentement et précisément au début.

3.

Si vous vous mettez à travailler sérieusement, penser à ceci : il faudra passer beaucoup de temps pour "effacer de sa mémoire" un mauvais geste avant d'être capable de "faire le bon". Il faut donc réussir dès le début.

Travaillez les coups de poignée seuls (sans main gauche), aussi lentement que nécessaire au début, jusqu'à ce que chaque geste imaginé soit réussi. Chantez les sons que vous voulez obtenir (par exemple taaaaa - ta-ta-ta pour demi tour et deux quarts) en utilisant des syllabes courtes ("ta" plutôt que "on"). Accélérer progressivement mais toujours en ayant des gestes réussis.

Par ailleurs, jouez de la musique avec la main gauche seule... jusqu'à pouvoir réunir les deux.



#8 + Partager mat

mat
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPip
  • 51 messages

Posté 26 nov. 2013 - 22:53

Bon ben c'est pas simple... et en effet je crois que j'arrive aux limites de l'apprentissage sans prof... 

... stage à venir donc !

... merci de vos conseils !



#9 + Partager Marc ANTHONY

Marc ANTHONY
  • Tradzonard(e)
  • Pip
  • 2 messages

Posté 27 nov. 2013 - 12:56

Hello,

 

         j'habite dans la région de Rennes, si tu as l'occasion de passer par là n'hésite pas à me contacter.(06 82 00 72 33)

L'été prochain j'anime le stage de vielle des Assemblées Gallèses du 7 au 12 juillet à Plumieux (près de Loudéac)

 

Amitiés

marc

 

www.marcanthony-vielle.com



#10 + Partager badaboum

badaboum
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPip
  • 440 messages
  • Instrument(s):vielle, guitare classique, chant, orgue de barbarie

Posté 28 nov. 2013 - 10:40

Bon ben c'est pas simple... et en effet je crois que j'arrive aux limites de l'apprentissage sans prof... 

... stage à venir donc !

... merci de vos conseils !

Difficile d'avoir un regard critique sur son travail... d'autant plus qu'en musique on est dans le domaine du sensible.

Si tu as l'opportunité de rencontrer Marc Antony... fais-le, bien-sûr.

En attendant, et pour tenter d'évaluer ce que tu fais, utilise les "juges de paix" que sont les enregistrements audio et vidéo.

Voici à titre d'exemple une courte séquence enregistrée avec un appareil photo sur pied (j'espère qu'elle passera bien sur les différents navigateurs).

La vidéo a été ralentie pour mieux montrer les mouvements.

 http://lerautal.laut.../manivelle.html

On constate au moins deux défauts :

- pendant le tour de roue, la main effectue une sorte d'oscillation longitudinale : c'est un défaut parce que cela n'est ni désiré ni maîtrisé.

- la percussion du coup 4 n'est pas bonne : le pommeau de la manivelle est toujours en contact avec la chair (éminence Thénard) alors qu'à un moment les deux devraient s'écarter de façon à le que la partie active de la main puisse "frapper" le pommeau... et réaliser le "coup".

Pour les coups 1,2,3 c'est pas trop mal...

Le son n'est pas vraiment synchronisé... Désolé.


Modifié par badaboum, 28 nov. 2013 - 10:45.


#11 + Partager Rodrigue

Rodrigue
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPipPip
  • 2 128 messages

Posté 17 déc. 2013 - 22:23

Pour répondre à ta première interrogation, mémoriser les intervalles, cela vient avec l'habitude. Le cerveau finit sans doute par associer intervalles musicaux et écartement des doigts et effectivement, tu n'auras plus besoin de regarder les touches (et non les sautereaux !).

 

Je n'ai pas de conseils à te donner pour accélérer cette mémorisatoin, à part peut-être jouer et rejouer des mélodies simples où des grands intervalles reviennent, et travailler sa dextérité à l'aide d'exercices de picotage avec faux bourdon (annulaire qui reste sur une touche et index qui pique plusieurs touches successivement (ou bien les autres doigts successivement). Le truc est d'associer la position des doigts relativement à une référence, ici la position de l'annulaire, et l'intervalle ou les notes. Au bout d'un certain temps, la référence peut n'être que la main sur le boîtier. Tous les exercices en piqués sont finalement bons car ils évitent en principe de "tricher" en faisant glisser les doigts sur le clavier.





Aussi étiqueté avec au moins un de ces mots-clés : vielles

0 utilisateur(s) li(sen)t ce sujet

0 membre(s), 0 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)