Aller au contenu

En poursuivant votre visite sur Tradzone, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus Continuer
  • Se connecter avec Agenda Trad      Connexion   
  • Créer un compte
  •  

Infos

En cas de problème avec le mail de validation lors de l'inscription, vous pouvez nous contacter via le formulaire de contact

Photo
vidéo

"professeur de folklore"?



  • Veuillez vous connecter pour répondre
12 réponses à ce sujet

#1 + Partager nevado

nevado
  • Conseil Administration
  • PipPipPipPipPipPip
  • 1 754 messages
  • Localisation: Montpellier BAS-LANGUEDOC
  • Activité(s):Éducateur Technique Spécialisé, Maître de danse
  • Groupe(s):folkloriques et autres dans le Gard et l'Hérault
  • Instrument(s):tambour; aubòi (hautbois du bas-languedoc)

Posté 02 déc. 2013 - 11:30

 

Je ne pensais pas qu'à l'opéra de Paris était utilisé le terme de "folklore". C'est la première fois que je l'entends et ça me fait un peu bizarre ^^

 

Teddy, tu peux me mettre l'étiquette video stp?


Modifié par teddy, 02 déc. 2013 - 21:16.
Pour afficher la vidéo


#2 + Partager Arcajack

Arcajack
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPip
  • 967 messages
  • Localisation: S&L

Posté 02 déc. 2013 - 12:19

pk ce titre? c'est tout l'inverse qu'elle dit non?

bah... moi j'aime bien....



#3 + Partager nevado

nevado
  • Conseil Administration
  • PipPipPipPipPipPip
  • 1 754 messages
  • Localisation: Montpellier BAS-LANGUEDOC
  • Activité(s):Éducateur Technique Spécialisé, Maître de danse
  • Groupe(s):folkloriques et autres dans le Gard et l'Hérault
  • Instrument(s):tambour; aubòi (hautbois du bas-languedoc)

Posté 02 déc. 2013 - 14:00

Pourquoi ce titre? C'est la question que je me pose en regardant la video.

Pourquoi la video affiche "professeur de folklore" alors qu'elle-même se positionne par rapport au folklore et ne se désigne pas comme professeur de folklore? Je pense que le reporter l'a fait exprès... Je trouve que c'est n'importe quoi :/

 

Sinon, j'aime bien aussi. :)

 

Par hasard, "Professeur de tradition" existe? 



#4 + Partager Arcajack

Arcajack
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPip
  • 967 messages
  • Localisation: S&L

Posté 02 déc. 2013 - 14:13

comprends pas...

moi je vois "De l'élève à l'artiste : danser ensemble "

 

en fait on s'en fou..... :)



#5 + Partager nevado

nevado
  • Conseil Administration
  • PipPipPipPipPipPip
  • 1 754 messages
  • Localisation: Montpellier BAS-LANGUEDOC
  • Activité(s):Éducateur Technique Spécialisé, Maître de danse
  • Groupe(s):folkloriques et autres dans le Gard et l'Hérault
  • Instrument(s):tambour; aubòi (hautbois du bas-languedoc)

Posté 02 déc. 2013 - 14:39

Je ne parle pas du titre de la video. Je parle de la banderole qui s'affiche en bas de la video quand Marie Blaise parle.

Je me demandais si c'était le terme utilisé par l'opéra de Paris. Je souhaite avoir des explications, c'est tout ;P

 

en fait on s'en fou.....  :)

ça, je m'en fiche... :)

:rotfl:



#6 + Partager AlinWond

AlinWond
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPip
  • 1 051 messages
  • Localisation: Sud-Ouest

Posté 02 déc. 2013 - 20:59

Oui, je crois que c'est l'appellation officielle à l'école de danse. Concrètement, ce cours, dans les sixième et cinquième division (les petits, quoi), ne recouvre pas un "champ disciplinaire" défini de façon stricte... il est un outil pédagogique, avant tout (tout comme le cours qui mélange chant, techniques théâtrales, impro... allez voir les autres films de la série et les vidéos des spectacles de l'école). C'est pourquoi la prof peut définir d'une façon assez nuancée ce à quoi elle se réfère. A contrario, plus tard, les élèves de l'école entrent dans le champ assez clairement référencé dans le monde du classique : la danse de caractère... qui, paradoxalement, d'un point de vue "ethnologico-chorégraphique", est peut-être plus bâtarde, puisqu'elle est une adaptation de danses ou de pas "folkloriques" aux canons de la danse académique... mais a une place très précise au sein des ballets classiques (notamment dans la structure consacrée des grands ballets de Petipa : elle constitue souvent la chair du deuxième acte - acte de "divertissement", et de détente dans l'intrigue du ballet, avant l'acte blanc qui suit...).

Bon, tout ça sous réserve, je le dis un peu de mémoire et sans avoir revérifié, hein, les spécialistes me corrigeront.


  • Lureley et nevado aiment ça

#7 + Partager Rodrigue

Rodrigue
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPipPip
  • 2 125 messages

Posté 07 déc. 2013 - 11:47

Qu'ils sont mignons les p'tits oursons !

C'est très bien que l'équipe pédagogique intègre un tel module dans le cursus (ça doit avoir un rapport avec l'enseignement de l'origine des pas de danse académique), mais est-ce qu'ils trouvent le temps et voient un intérêt à poursuivre cet enseignement "parallèle" dans les classes supérieures ? Parce que là, ils sont quand même bien jeunes.

 

La dernière séquence, celle du spectacle, me fait obligatoirement penser aus danses de caractères provençales et de la Sarthe. Ces athlètes ont les moyens physiques et techniques de commencer à s'y frotter. alors pourquoi ne pas l'enseigner par la suite ? Car je ne suis pas certain qu'il s'agisse de la danse de caractère que tu mentionnes, AlinWond.



#8 + Partager AlinWond

AlinWond
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPip
  • 1 051 messages
  • Localisation: Sud-Ouest

Posté 07 déc. 2013 - 13:02

Pour avoir un aperçu sur le cours de danse de caractère, voir dans la même série la séquence "un peu de sel et de poivre" :

 

http://www.youtube.c..._hggPblPVfA#t=4

 

NB : tout au long de la série, les moments où on voit les élèves sur fond bleu sont extraits des "démonstrations" de l'école, qui se déroulent chaque année sur la scène du palais Garnier. On y voit toutes les divisions dans les différents cours, avec le prof sur scène qui commente et corrige (classique garçons, filles, adage, mime, "folklore", danse de caractère, danse contemporaine, chant...). C'est un moment différent du "spectacle" (lors duquel un vrai ballet est présenté, avec costumes, décors, lumière, bref comme des pros.)


Modifié par AlinWond, 07 déc. 2013 - 13:11.

  • nevado aime ça

#9 + Partager Lureley

Lureley
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPipPip
  • 2 452 messages
  • Localisation: Mulhouse
  • Activité(s):doctorante
  • Groupe(s):les Jolivettes de Reims; Burgdeïfala d'Illfurth
  • Instrument(s):apprend à balbutier en diato

Posté 07 déc. 2013 - 14:42

Merci Nevado et AlinWond pour ces vidéos, j'ai regardé toute la série et c'est passionnant! La prof de caractère dit des choses très juste sur le regard du danseur!


  • nevado aime ça

#10 + Partager nevado

nevado
  • Conseil Administration
  • PipPipPipPipPipPip
  • 1 754 messages
  • Localisation: Montpellier BAS-LANGUEDOC
  • Activité(s):Éducateur Technique Spécialisé, Maître de danse
  • Groupe(s):folkloriques et autres dans le Gard et l'Hérault
  • Instrument(s):tambour; aubòi (hautbois du bas-languedoc)

Posté 07 déc. 2013 - 14:52

Alors Arcajack, "on s'en fout" ? :nevado:



#11 + Partager nevado

nevado
  • Conseil Administration
  • PipPipPipPipPipPip
  • 1 754 messages
  • Localisation: Montpellier BAS-LANGUEDOC
  • Activité(s):Éducateur Technique Spécialisé, Maître de danse
  • Groupe(s):folkloriques et autres dans le Gard et l'Hérault
  • Instrument(s):tambour; aubòi (hautbois du bas-languedoc)

Posté 09 déc. 2013 - 20:19

échange intéressant à propos de la video http://www.youtube.c..._hggPblPVfA#t=4 par internet avec un fin connaisseur ;) :

 

Le fin connaisseur:

c'est dans la ligne de la danse de caractère scénique et chorégraphique, contrairement à ce qu'elle dit cependant, les emprunts à la dance traditionnelle sont totalement minimaux, c'est en fait là que tu peux voir ce qui reste de la dance des armées, qui se voulait nationale sans l'être tout à fait, voilà pour quoi les russeries y sont bien représentées

et elle est totalement dans le faux lorsqu'elle dit que la danse de caractère incarne un personne dans son aspect psychologique, ce n'est pas du tout le cas, il ne s'agit que de stylisation et d'archétype, surtout pas ni de réalisme ni de psychologisme (qui n'existe pas avant le milieu du XIXème siècle)

Moi: Qu'est-ce que c'est les "russeries"?

 

Le fin connaisseur:

danses de caractère """RUSSES""" exaltant les mérites folkloriques de la russie du Tsar puis après des soviets, ces danses reprennent la technique de la danse des armées (française au départ puis acrobatisée par les russes) en y mêlant des élèments esthétiques sensés rappeller les danses traditionnelles russes.

et tu as le gros cliché : " les danses folkloriques sont les danses de la séductions avec un rôle sociale très établi" ===> faux c'est de la stylisation et de la représentation scénique.....ahhh les grands techniciens et professeurs de techniques devraient s'abstenir de parler de leur discipline....se référer à Guilcher et Naik Raviart, comme toujours

 

Moi: Naik Raviart??? houlalala, je prends note je prends note je prends note ^^



#12 + Partager Rodrigue

Rodrigue
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPipPip
  • 2 125 messages

Posté 10 déc. 2013 - 13:38

Un peu de sel et de poivre.

Ton interlocuteur a la dent un peu dure ; vu l'âge des élèves, le discours doit être imagé (et si là c'est un spectacle publique, le public doit faire la part des choses).

 

Je vois ce qu'est ce répertoire de caractère, et c'est vraiment dommage que la danse militaire n'y soit pas enseignée (je suppose qu'ils voient cela comme une chorégraphie comme une autre).

 

Sur ce, je vais tâcher de m'entrainer pour les yeux de velours.


  • Eden et josette aiment ça

#13 + Partager AlinWond

AlinWond
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPip
  • 1 051 messages
  • Localisation: Sud-Ouest

Posté 10 déc. 2013 - 20:10

Je crois qu'il faut recontextualiser : les ballets classiques du XIXème (c'est-à-dire le coeur du "grand répertoire" des compagnies nationales comme le Ballet de l'Opéra) n'ont jamais eu le réalisme pour ambition. C'est une recherche d'esthétique, de virtuosité et d'émotion, dans le cadre de conventions et de codes particuliers. Quand on voit des paysans dans la Fille mal gardée ou dans Giselle, des Espagnols dans Don Quichotte, des Russes ou des Chinois dans Casse-Noisette ou dans le Lac, des danseuses sacrées indiennes dans la Bayadère... la chorégraphie ne présente évidemment pas des danses paysannes, espagnoles, russes, chinoises ou indiennes, mais des danses qui évoquent ces univers, qui sont une image de l'idée qu'on s'en fait, ou des aspects qu'on trouve plaisants, attirants, depuis la société bourgeoise européenne de l'époque. Un peu comme les "bergeries" de Marie-Antoinette n'avaient qu'un lointain rapport avec la vie des bergers du XVIIIème...

D'ailleurs ce filtre vaut aussi pour les autres passages de ces ballets (la chorégraphie qui présente les rapports entre les deux héros, lors d'un pas de deux dans un des ballets sus-cités, est tout sauf réaliste...)





Aussi étiqueté avec au moins un de ces mots-clés : vidéo

0 utilisateur(s) li(sen)t ce sujet

0 membre(s), 0 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)