Aller au contenu

En poursuivant votre visite sur Tradzone, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus Continuer
  • Se connecter avec Agenda Trad      Connexion   
  • Créer un compte
  •  

Infos

En cas de problème avec le mail de validation lors de l'inscription, vous pouvez nous contacter via le formulaire de contact

Photo
- - - - -

il est impossible d'être original sans s'appuyer sur la tradition.


  • Veuillez vous connecter pour répondre
26 réponses à ce sujet

#21 + Partager josette

josette
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPip
  • 1 038 messages
  • Localisation: Bourges
  • Activité(s):!!!

Posté 05 juil. 2014 - 16:48

un scoop : rien ne se perd tout se transforme....



#22 + Partager lauba

lauba
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPip
  • 194 messages
  • Localisation: Bâle

Posté 05 juil. 2014 - 22:22

un scoop : rien ne se perd tout se transforme....

Bien vrai, josette..... Mais meme la nature nous fait des coups de laborantins experimentants en creant des monstruosites et de temps en temps des possibilites, tout en prenant beaucoup beaucoup de temps.



#23 + Partager nevado

nevado
  • Conseil Administration
  • PipPipPipPipPipPip
  • 1 754 messages
  • Localisation: Montpellier BAS-LANGUEDOC
  • Activité(s):Éducateur Technique Spécialisé, Maître de danse
  • Groupe(s):folkloriques et autres dans le Gard et l'Hérault
  • Instrument(s):tambour; aubòi (hautbois du bas-languedoc)

Posté 07 juil. 2014 - 19:43

Il me semble que l'on peut être original sans s'appuyer sur la tradition, ce serait ignorer l'originalité de toutes les nouvelles formes d’expressions.... mais peut être qu'il manque une donnée dans cette phrase tiré d'un livre de Winnicott ??
Et il est tout à fait possible d'être original en s'appuyant sur la tradition !!! et en général je trouve que c'est plutôt un bon mélange !! :)


Le phrase est dans la partie de l'expérience culturelle. Il dit quelques mots plus loin: "le péché impardonnable dans le domaine culturel, c'est le plagiarisme." Il parle aussi d'inventivité.

 

Même sorti de son contexte, des personnes me ramènent des idées du livre.
 

 

Je trouve à la fois juste et rigolote la question de Lanost sur le rapport tradition/passé.
Cela tourne autour du "on a toujours fait comme ça ", c'est à dire un positionnement à la fois hors du temps et en référence à un temps défini comme passé. Et même  si on dit "on fait toujours comme ça", le présent d'habitude apporte avec lui la notion de temps qui passe.
 
Et voici que les folkeux actuels utilisent ce " toujours comme ça" pour proposer une actualisation, une évolution vers le goût du jour . 
Cette attitude est elle-aussi traditionnelle, ainsi que l'ont démontré des éthnologues à partir de films des années 1920 projetés dans les années 70 à des amazoniens arguant du "on a toujours fait comme ça " , et ainsi confrontés à leur propre évolution.

Josette,
En fait, par rigolo  je faisais référence au démarrage du sujet par Névado qui cite Winnicot

 

ça fait intelligent, hein?  :nerd:

 

Tout de suite, vous reconnaissez les travailleurs sociaux ^^


  • Danie D aime ça

#24 + Partager josette

josette
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPip
  • 1 038 messages
  • Localisation: Bourges
  • Activité(s):!!!

Posté 07 juil. 2014 - 20:24

Tu nous prenais pour qui, petit ? :chillout:


  • Danie D aime ça

#25 + Partager crmtlimousin

crmtlimousin
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPip
  • 136 messages

Posté 08 juil. 2014 - 09:45

Dans son roman "La Pluie D'Eté", Marguerite Duras fait dire à son petit héros Ernesto " Je ne retournerai pas à l'école parce que à l'école on veut m'apprendre des choses que je ne sais pas...". Et ben voilà , tout est dit.



#26 + Partager nevado

nevado
  • Conseil Administration
  • PipPipPipPipPipPip
  • 1 754 messages
  • Localisation: Montpellier BAS-LANGUEDOC
  • Activité(s):Éducateur Technique Spécialisé, Maître de danse
  • Groupe(s):folkloriques et autres dans le Gard et l'Hérault
  • Instrument(s):tambour; aubòi (hautbois du bas-languedoc)

Posté 08 juil. 2014 - 12:33

Le livre de Jacques Rancières "le maître ignorant" est aussi intéressant. :nevado:


  • josette aime ça

#27 + Partager Telu

Telu
  • Tradzonard(e)
  • Pip
  • 24 messages
  • Localisation: Alsace
  • Instrument(s):Cornemuse, flute, didgeridoo, davoul, guitare, basse, ...

Posté 16 juil. 2014 - 01:23

Pour répondre au sujet, ya un bon documentaire en Anglais. Au sujet du black metal.

 

 

Il explique que pour donner la musique des principaux premiers groupes de black metal (Des années 87 à 92). Ils se sont appuyés sur des choses existantes (Venant des années 70 au milieu des années 80) afin de créer de l'originalité.

 

Fenriz, principal compositeur de Darkthrone dit : "When i make riff (en parlant de black sabbath) for album X, i use thoses notes from Black Sabbath Song" plus loin, il dit qu'il s'inspire de Motorhead, de Venom, puis que Mayhem s'est inspiré de Bathory et que la plupart des groupes de black metal de la "second wave" se sont inspirés de Mayhem (Dont Darkthrone).

 

Ce qui colle assez bien avec la citation sujet de ce topic : "il est impossible d'être original sans s'appuyer sur la tradition" Après, est ce vraiment impossible ? Je ne sais pas. Mais ca aide pas mal de s'appuyer sur les trucs des anciens pour avoir une ligne de conduite, un chemin à suivre.

 

 

C'est pas du trad, mais la démarche est la même.


  • Ludoman aime ça


0 utilisateur(s) li(sen)t ce sujet

0 membre(s), 0 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)