Aller au contenu

En poursuivant votre visite sur Tradzone, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus Continuer
  • Se connecter avec Agenda Trad      Connexion   
  • Créer un compte
  •  

Infos

En cas de problème avec le mail de validation lors de l'inscription, vous pouvez nous contacter via le formulaire de contact

Photo
- - - - -

tester son projet pro en coopérative culturelle


  • Veuillez vous connecter pour répondre
9 réponses à ce sujet

#1 + Partager Elfi

Elfi
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPipPip
  • 2 453 messages

Posté 29 nov. 2014 - 11:22

Pas de sub ? pas de crédit bancaire ? pas de compétence en gestion / compta ? pas de licence d'entrepreneur de spectacles ?

Savez vous qu'on peut créer un projet artistique et / ou culturel dans des pépinières coopératives comme entrepreneur-salarié ?

L’identité de l’artiste se construit aujourd’hui dans une multiplicité de disciplines, de sensibilités, de talents et de statuts qui s’expriment dans un nombre toujours croissant de métiers et de spécialités. Détenteur d’expériences, de diplômes et de compétences, l’artiste rencontre néanmoins de réelles difficultés d’insertion professionnelle liées à la nature de son activité. Rattrapés par des contraintes économiques sévères, les métiers de la création ont besoin de nouvelles solidarités.
Un peu plus sur la philosophie des CAE sur le site du réseau national, ici http://www.cooperer....ub=informations

Les Coopératives d'activité et d'emploi existaient déjà pour les projets généralistes mais ne pouvaient pas faire face à des contraintes spécifiques liées aux activités comme le bâtiment ou la culture.

Aujourd'hui des CAE spécifiques se développent dans le secteur de l'art et la culture
La CLARA en IdF http://www.cae-clara.fr/home

Artefacts à Orléans http://artefacts.coop/

Appuy Culture en Auvergne http://appuy-culture.fr/
Artenréel en Alsace  http://artenreel.com/
Chrysalide en Bretagne http://www.chrysalide.coop/
et bientôt une nouvelle CAE dans les pays de Loire : ce n'est pas encore tout à fait signé, mais vous pouvez compter sur moi pour mettre à jour cet article :)

 

Si vous avez un autre projet hors culture en tête, les CAE sont une façon de créer sa boite en bénéficiant d'un réseau et d'un accompagnement solide et surtout sans prendre le risque du free lance et de l'auto entrepreunariat,
 


  • teddy et Jérémie aiment ça

#2 + Partager Jérémie

Jérémie
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPip
  • 962 messages

Posté 29 nov. 2014 - 11:47

Chouette message.
Ça fait 6 ans que j'exerce mon activité au sein d'une coopérative, et c'est vraiment super bien. Je conseille ce statut à ceux veulent se lancer.

#3 + Partager Calmar

Calmar
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPip
  • 1 441 messages
  • Localisation: Lyon
  • Activité(s):AESH
  • Groupe(s):Giverdy ( folk-rock ) / Tinuviel ( trad-folk ) / Solo / ex-Baladin ( chanson )
  • Instrument(s):chant,harpe,cabrette,whistles,flutes de partout,guimbardes,dan nguyet,balalaika , Ukulele,et des tas d'autres instruments...

Posté 29 nov. 2014 - 15:10

interessant , ça!

si je comprends bien , ce n'est pas limité au trad, mais à tout ?

existe-t-il des documents papier détaillés ?



#4 + Partager Elfi

Elfi
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPipPip
  • 2 453 messages

Posté 29 nov. 2014 - 16:24

Il y a certaines activités qui ne peuvent pas y être pour des raisons légales : commerce, huissiers, avocats... pour le bâtiment il y a une forme de CAE spéciale (il me semble à cause des problèmes de garantie des travaux) 
le site internet de la fédé nationale est ici

http://www.cooperer.coop/

mais en cherchant sur "cooperative d'activité et d'emploi" tu trouveras peut-être des docs à télécharger. Mais AMA le mieux c'est d'aller à une réunion d'information et de discuter de ton idée de projet
La carte des CAE est là
http://www.cooperer....x.php?rub=carte

 


Modifié par Elfi, 30 nov. 2014 - 03:36.


#5 + Partager laclaire

laclaire
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPip
  • 584 messages

Posté 30 nov. 2014 - 18:52

Salut,

 

merci pour ce message Elfi.

Une question : si je comprends bien, une CAE s'adresse plutôt à des personnes "individuelles" ?

Quand on est salariée d'une association - la première ligne du 1er post présentant bien le tableau -, une alternative serait plutôt plutot du côté des scic ? Tu (ou quelqu'un d'autre) aurais des exemples d'initiatives de ce côté-là aussi ?
 



#6 + Partager Elfi

Elfi
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPipPip
  • 2 453 messages

Posté 30 nov. 2014 - 20:54

Pas exactement (j'espère ne pas dire trop de bêtises) le mieux c'est de se rapprocher des structures et d'aller aux réunions d'information


Une CAE est une SCOP* (anciennement Société Coopérative Ouvrière de Production) qui a pour activité l'accompagnement des entrepreneurs individuels**.
*Elle regroupe donc des personnes physiques
.
L'entrepreneur salarié "hébergé" par une CAE n'est pas un membre associé et son statut est forcément provisoire.
Il /elle peut intégrer la CAE comme membre associé une fois sorti du processus d'accompagnement et son projet lancé, pour aider d'autres créateurs.
**L'hébergement est individuel mais des partenariats peuvent se créer entre entrepreneurs
Voir ici
http://www.alternati..._350_27917.html

http://www.coopaname...s/6_article.php
NB on est pas obligé d'être au chômage à temps plein. Par exemple la CAE généraliste que je connais demande une disponibilité mensuelle équivalente à 20% d'un temps plein.



Le terme SCIC désigne une forme juridique qui permet d'associer des personnes morales (collectivités, entreprises... ) à la coopérative
http://www.les-scic....u-une-scic.html
Cette SCIC est a pour activité la production de biens ou services qui répondent aux besoins collectifs d'un territoire.
Par exemple, une association offrait des animations liées à l'artisanat d'art au sein d'un bâtiment privé inscrit à l'inventaire du patrimoine culturel. Il leur a été proposé de monter une SCIC avec la commune où est située le bâtiment en question.

Pour les associations déjà constituées qui se posent la question de leur évolution, embaucher un salarié, devenir une coopérative, il existe un dispositif d'accompagnement, le DLA :
http://www.emploi.go...ompagnement-dla
Si c'est ton cas, Claire, le mieux AMHA c'est de vous rapprocher de votre pôle ressources (de musiques traditionnelles?) le plus proche. Eux pourront vous expliquer l'intérêt du DLA et vous indiquer quelle est la structure spécialisée la mieux à même de vous accompagner.


Modifié par Elfi, 01 déc. 2014 - 08:32.

  • accordeongris aime ça

#7 + Partager accordeongris

accordeongris
  • Tradzonard(e)
  • Pip
  • 7 messages

Posté 13 déc. 2014 - 09:20

Pas exactement (j'espère ne pas dire trop de bêtises) le mieux c'est de se rapprocher des structures et d'aller aux réunions d'information


Une CAE est une SCOP* (anciennement Société Coopérative Ouvrière de Production) qui a pour activité l'accompagnement des entrepreneurs individuels**.
*Elle regroupe donc des personnes physiques
.
L'entrepreneur salarié "hébergé" par une CAE n'est pas un membre associé et son statut est forcément provisoire.
Il /elle peut intégrer la CAE comme membre associé une fois sorti du processus d'accompagnement et son projet lancé, pour aider d'autres créateurs.
**L'hébergement est individuel mais des partenariats peuvent se créer entre entrepreneurs
Voir ici
http://www.alternati..._350_27917.html

http://www.coopaname...s/6_article.php
NB on est pas obligé d'être au chômage à temps plein. Par exemple la CAE généraliste que je connais demande une disponibilité mensuelle équivalente à 20% d'un temps plein.



Le terme SCIC désigne une forme juridique qui permet d'associer des personnes morales (collectivités, entreprises... ) à la coopérative
http://www.les-scic....u-une-scic.html
Cette SCIC est a pour activité la production de biens ou services qui répondent aux besoins collectifs d'un territoire.
Par exemple, une association offrait des animations liées à l'artisanat d'art au sein d'un bâtiment privé inscrit à l'inventaire du patrimoine culturel. Il leur a été proposé de monter une SCIC avec la commune où est située le bâtiment en question.

Pour les associations déjà constituées qui se posent la question de leur évolution, embaucher un salarié, devenir une coopérative, il existe un dispositif d'accompagnement, le DLA :
http://www.emploi.go...ompagnement-dla
Si c'est ton cas, Claire, le mieux AMHA c'est de vous rapprocher de votre pôle ressources (de musiques traditionnelles?) le plus proche. Eux pourront vous expliquer l'intérêt du DLA et vous indiquer quelle est la structure spécialisée la mieux à même de vous accompagner.

"notre pôle de ressources de musiques tradionnelles", peux- tu me dire comment on le trouve ? Très novice en la matière, j'aimerais en savoir plus. Quand on habite en région parisienne par exemple, plus exactement dans l'Essonne, comment fait on pour savoir où il se trouve ?



#8 + Partager Elfi

Elfi
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPipPip
  • 2 453 messages

Posté 14 déc. 2014 - 18:48

la liste des CMT qui ont échappé à la crise :( est ici
http://www.famdt.com...lles-en-region/

ça tombe bien
il y a un CMT dans l'Essonne : la MJC de Ris Orangis
http://www.mjcris.org/

sinon il y a aussi l'IRMA qui recouvre tout le champ des musiques actuelles et qui avait autre fois un département musiques trad et du monde... avant la crise
http://www.irma.asso.fr/
 


Modifié par Elfi, 14 déc. 2014 - 21:34.


#9 + Partager 1wielerke

1wielerke
  • Tradzonard(e)
  • Pip
  • 1 messages

Posté 02 janv. 2015 - 16:12

C'est tout à fait intéressant. Savez-vous s'il y a aussi des organisations semblables en Belgique ? Je pense de combiner de la dance et du cirque dans les ateliers pour les enfants.



#10 + Partager Elfi

Elfi
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPipPip
  • 2 453 messages

Posté 02 janv. 2015 - 16:58

Ça devrait se trouver par ici
Www.coopac.be

Modifié par Elfi, 02 janv. 2015 - 16:59.