Aller au contenu

En poursuivant votre visite sur Tradzone, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus Continuer
  • Se connecter avec Agenda Trad      Connexion   
  • Créer un compte
  •  

Infos

En cas de problème avec le mail de validation lors de l'inscription, vous pouvez nous contacter via le formulaire de contact

Photo
- - - - -

Surdétaillage dans l'enseignement, issu du spectacle?


  • Veuillez vous connecter pour répondre
90 réponses à ce sujet

#1 + Partager Tirno

Tirno
  • Developpeur
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 4 985 messages
  • Localisation: Lyon
  • Activité(s):Chercheur
  • Instrument(s):Flute, tin whistle, concertina, harmonica, chant

Posté 19 oct. 2007 - 11:59

C'était "groupe folklorique et enseignement trad", mais j'ai changé parce que personne ne comprenait d'ou ca venait. En gros, je me dis que le travail des groupes folkloriques pour faire un spectacle présentable sur scène demande beaucoup de travail sur les détails et je me demande si certains cas de surdétaillage peuvent s'expliquer par des enseignants qui "oublient" les différentes nécessités pédagogiques quand ils passent du role de choréographe au role d'enseignant trad)

Allez, spécial pour chamczyk qui trouve que y'a pas assez de sujets à ce propos...

J'ai souvent trouvé dommage que certains enseignants "surdétaillent" des danses, particulièrement au niveau des déplacements. Est-ce une nécessité pédagogique du genre "Alors là au bout de 16 temps on va faire un demi tour, alors faudra penser à ralentir vers les temps 14 et 15 pour etre prets a repartir dans l'autre sens"? Ou est-ce un reste de "choréographie" folklorique ou c'est important visuelleemnt que tout le monde tourne sur la meme épaule, se regarde au meme moment, soit aligné et tout?

(Je pense par exemple à l'apprentissage du bal à 4 d'une gavotte de l'aven. C'est simplement une traversée en chaine des dames, comme on trouve dans tout plein de danses - j'ai vu ca en bourrée au moins une fois et aussi dans le repertoire d'arbadetorne - et on a commencé a détailler ca du genre sur "1" vous etes la, sur "2" vous etes la, sur "3et4" vous faites ca... pfff)

#2 + Partager Lureley

Lureley
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPipPip
  • 2 452 messages
  • Localisation: Mulhouse
  • Activité(s):doctorante
  • Groupe(s):les Jolivettes de Reims; Burgdeïfala d'Illfurth
  • Instrument(s):apprend à balbutier en diato

Posté 19 oct. 2007 - 13:51

Euh.. Greg, c'est quoi ta question en fait? suis pas sûre d'avoir compris! C'est presque lanostien comme sujet! Et pourquoi le titre c'est "groupe folklorique et apprentissage"? Tu poses la question du détail de l'apprentissage au sein des groupes folkloriques? ou plus largement? c'est pas très clair tout ça!

#3 + Partager chroí

chroí
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPip
  • 1 449 messages

Posté 19 oct. 2007 - 14:00

Je crois que le problème c'est : est-ce que c'est intéressant d'enseigner une danse de manière très codifiée - dont les moindres déplacements sont décrits ou est-ce que c'est plus intéressant de se concentrer sur ce qui est essentiel à une danse et comment la vivre.

Et j'ai l'impression qu'une réponse pourrait être :

ça dépend des gens: ya probablement des gens qui partent de leur ressenti pour faire vivre une danse - ceux là ils aimeraient mieux qu'on leur explique ce qui fait l'essence de la danse pour pouvoir la reproduire - et d'autres qui font le chemin inverse, c'est à dire qui finissent par ressentir une danse après avoir répété des gestes de façons plus ou moins mécaniques.

#4 + Partager Tirno

Tirno
  • Developpeur
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 4 985 messages
  • Localisation: Lyon
  • Activité(s):Chercheur
  • Instrument(s):Flute, tin whistle, concertina, harmonica, chant

Posté 19 oct. 2007 - 14:09

Euh... ma question est un peu "sociologique": est-ce que les gens qui enseignent en faisant des explications trop détaillées (des choses qui ne peuvent pas etre importantes en bal) le font:
a) Par respect de leur source qui a dit que c'est "comme ca que ca se fait" (ou par respect du collectage)
b) Par souci pédagogique
c) Parce qu'il sont influencés par la "choréographisation" du folklore

Autre exemple vécu en live récemment: Sur la gavotte de l'Aven - une gavotte qui avance à 4 - on nous a fait faire un demi-tour. Je suis pense que ca n'a jamais existé dans les collectages (mais c'est de la croyance pure, j'en sais rien). Et on nous a dit de le faire par l'épaule gauche. Je pense que la on a affaire au cas c) :D

Message ajouté après : 2 minutes:

(En gros, je me demande si, du coté trad de la force, certains aspects de l'enseignement proviennent du coté folklore - surtout pour les "erreurs".)

#5 + Partager peya

peya
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPip
  • 1 159 messages
  • Localisation: cher
  • Activité(s):curieux
  • Instrument(s):Pfuuiittpreeutprrreeutsssyooouu

Posté 19 oct. 2007 - 14:29

Il ne faut pas oublier que dans l'apprentissage qui met le corps en action il y a 2 types de personnes :
La première catégorie (comme beaucoup d'europpéen) qui va se poser plein de question, qui a besoin d'intellectualiser la chose, de la décortiquer, de comprendre pourquoi ça marche comme ça et non comme ceci... et la seconde, qui veut sentir et ressentir les choses, les faire, "toucher" du doigt (ou du pied)!
A celà, bien sûr les "enseignants" s'y sont adaptés avec plus ou moins de succès, suivant leur propre apprentissage, leur vécu : Il faut toujours considérer que tel "grand" de la danse, sort son meilleur discours pour aider l'apprentis, mais que celui-ci n'entend pas nécessairement les mots qui vont lui permettre de reproduire le geste de son professeur.
LA danse de base, s'apprend surtout en regardant et en essayant de reproduire ; Il faut laisser le corps expliquer au cerveau... :]
Mais je sais que certain ne sont pas d'accord :D


#6 + Partager chroí

chroí
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPip
  • 1 449 messages

Posté 19 oct. 2007 - 14:32

Il faut laisser le corps expliquer au cerveau... :]


joliment dit ^^

#7 + Partager LSereno

LSereno
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPip
  • 228 messages
  • Localisation: Strasbourg

Posté 19 oct. 2007 - 14:33

(En gros, je me demande si, du coté trad de la force, certains aspects de l'enseignement proviennent du coté folklore - surtout pour les "erreurs".)



Pourquoi, en bal, parler d'erreur? :eek:


Un bal n'est pas un concours, il n'y a pas de notes données par un jury, et un des plaisir du bal est l'amusement! :)


Alors pourquoi les personnes qui retransmettent les ne pourraient-elles pas proposer tel ou tel chose de pas forcément traditionnel, afin d'inciter les personnes qui découvrent le monde Trad et ses danses à se lâcher! ;D

#8 + Partager Tirno

Tirno
  • Developpeur
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 4 985 messages
  • Localisation: Lyon
  • Activité(s):Chercheur
  • Instrument(s):Flute, tin whistle, concertina, harmonica, chant

Posté 19 oct. 2007 - 14:40

Je parle d'erreurs dans l'enseignement.

Pas d'erreurs en bal ou dans ce qui est enseigné, mais dans l'enseignement lui meme. Sur-détailler, c'est, à mon avis, une erreur d'enseignement, sauf si l'enseignant a décidé que c'était mieux de surdétailler - pour pouvoir plus facilement repérer quelqu'un qui se trompait ou pour aider le mouvement à rentrer dans le corps., par exemple

Message ajouté après : 1 minutes:

Il faut laisser le corps expliquer au cerveau... :]


joliment dit ^^


N'importe nawak! Si le corps n'a pas compris, comment veux-tu qu'il explique au cerveau! Faut passer par les deux :)

#9 + Partager chroí

chroí
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPip
  • 1 449 messages

Posté 19 oct. 2007 - 14:41

N'importe nawak! Si le corps n'a pas compris, comment veux-tu qu'il explique au cerveau! Faut passer par les deux :)


S'pèce de troll!

#10 + Partager peya

peya
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPip
  • 1 159 messages
  • Localisation: cher
  • Activité(s):curieux
  • Instrument(s):Pfuuiittpreeutprrreeutsssyooouu

Posté 19 oct. 2007 - 14:42

Je suis désolé mais tout aussi persuadé que le corps sait des choses que le cerveau ne sais pas ou ne comprend pas...
Et pas de raison que la danse y échappe dans certaines phases de l'apprentissage! :fack-off:


#11 + Partager chroí

chroí
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPip
  • 1 449 messages

Posté 19 oct. 2007 - 14:44

Si la tête savait tout, l'enseignement ne serait pas aussi compliqué puisqu'il suffirait de décrire les choses pour les faire comprendre... non?

#12 + Partager Tirno

Tirno
  • Developpeur
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 4 985 messages
  • Localisation: Lyon
  • Activité(s):Chercheur
  • Instrument(s):Flute, tin whistle, concertina, harmonica, chant

Posté 19 oct. 2007 - 14:48

:whistle: :dance:

Hihi. Bien entendu. Et inversément. Mais l'enseignement passe forcément par le cerveau. (Distinguer apprentissage et enseignement).

Et c'est sur qu'on peut apprendre un mouvement en ne faisant qu'imiter (passer par le corps) alors que l'inverse (sans laisser au corps faire des choses que le cerveau ne sait pas) n'est presque pas possible. Mais faut rejeter aucune approche :)

#13 + Partager peya

peya
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPip
  • 1 159 messages
  • Localisation: cher
  • Activité(s):curieux
  • Instrument(s):Pfuuiittpreeutprrreeutsssyooouu

Posté 19 oct. 2007 - 14:56

Ta façon de dire les choses, Tirno, n'est pas la mienne, je suis sur une dimension liée au fonctionnement de l'individu : On parle bien d'expression corporelle - de caractère - alors je tentais d'expliquer qu'il ne faut pas chercher systématiquement à passer par l'intellect.
Somme toute, le fait de sur-expliquer pour certains enseignants, peut-être une adaptation pour mieux transmettre, faire que cela rentre mieux, mais ça ne marche pas pour tout le monde et toi même, tu réagis à cela (quelqu'en soit la manière). :puppyeyes:


#14 + Partager Tirno

Tirno
  • Developpeur
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 4 985 messages
  • Localisation: Lyon
  • Activité(s):Chercheur
  • Instrument(s):Flute, tin whistle, concertina, harmonica, chant

Posté 19 oct. 2007 - 15:09

Et moi je tentais de t'expliquer que t'avais pas besoin de m'expliquer ca parce que je suis entièrement d'accord qu'il faut pas systématiquement passer par l'intellect. (Ou plus précisément ce que j'appellerai une reformulation - verbale ou décomposition du geste)

#15 + Partager Emir

Emir
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPipPip
  • 2 126 messages
  • Localisation: Dijon (21)
  • Activité(s):Juriste
  • Groupe(s):Enfants du Morvan, Kifékouak
  • Instrument(s):Vielle à roue

Posté 19 oct. 2007 - 15:11

Je crois que le problème c'est : est-ce que c'est intéressant d'enseigner une danse de manière très codifiée - dont les moindres déplacements sont décrits ou est-ce que c'est plus intéressant de se concentrer sur ce qui est essentiel à une danse et comment la vivre.

Et j'ai l'impression qu'une réponse pourrait être :

ça dépend des gens: ya probablement des gens qui partent de leur ressenti pour faire vivre une danse - ceux là ils aimeraient mieux qu'on leur explique ce qui fait l'essence de la danse pour pouvoir la reproduire - et d'autres qui font le chemin inverse, c'est à dire qui finissent par ressentir une danse après avoir répété des gestes de façons plus ou moins mécaniques.


A fond d'accord avec ta réponse !!

#16 + Partager luce

luce
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPip
  • 422 messages
  • Localisation: Jouy en Josas

Posté 19 oct. 2007 - 15:35

je répond et je vai probablement me faire incendié

il me semble que lorsqu'on va en cour c'est pour comprendre probablement parce que le fait de regarder et de copié ceux en bal ne suffit pas pour qu'on y arrive!!!

de plus même si la danse a de grandes libertées il y a des choses qui ne s'inventent pas et la plupart des personnes qui danses et font preuve de créativité ont déjà une base solide de danse.

peut être devrais tu attendre d'avoir ces bases (je parle pas forcément de juste savoir danser en bal) pour te rendre compte que les cours détaillés sont probablement ton meilleur alliés

#17 + Partager chroí

chroí
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPip
  • 1 449 messages

Posté 19 oct. 2007 - 15:37

peut être devrais tu attendre d'avoir ces bases (je parle pas forcément de juste savoir danser en bal) pour te rendre compte que les cours détaillés sont probablement ton meilleur alliés


tu aurais un exemple concret?

salut luce! ça fait longtemps ^^

#18 + Partager luce

luce
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPip
  • 422 messages
  • Localisation: Jouy en Josas

Posté 19 oct. 2007 - 15:49

excuse moi mais de quel exemple veux tu

#19 + Partager chroí

chroí
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPip
  • 1 449 messages

Posté 19 oct. 2007 - 15:51

Un exemple de base qui empêche de danser parce qu'on l'aurait pas appris (ou pas intégré correctement)

#20 + Partager luce

luce
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPip
  • 422 messages
  • Localisation: Jouy en Josas

Posté 19 oct. 2007 - 16:00

la bourrée m^me si en bal tu fais bien comme tu le sent tu verra que en général ceux qui s'éclate et font le plus de variante c'est ceux qui ont de trés solide base en bourrée

en tout cas c'est ceux que je remarque!!!(y'en a peut être d'autre)


la majo des variantes se font parcequ'on a bien compris le pas et les figures de base sinon c'est infaisable


0 utilisateur(s) li(sen)t ce sujet

0 membre(s), 0 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)