Aller au contenu

En poursuivant votre visite sur Tradzone, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus Continuer
  • Se connecter avec Agenda Trad      Connexion   
  • Créer un compte
  •  

Infos

En cas de problème avec le mail de validation lors de l'inscription, vous pouvez nous contacter via le formulaire de contact

Photo
- - - - -

Les compos ? J'en fais quoi ?


  • Veuillez vous connecter pour répondre
83 réponses à ce sujet

Sondage : Les compos ? J'en fais quoi ?

Les compos ? J'en fais quoi ?

Vous ne pouvez pas voir les résultats du sondage tant que vous n'avez pas voté. Veuillez vous connecter et voter pour voir les résultats.
Vote Les invités ne peuvent pas voter

#61 + Partager camille

camille
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPip
  • 597 messages
  • Localisation: Lyon (69)
  • Activité(s):étudiant
  • Groupe(s):le Quintet à Claques, Musical Kinematic Factory, Rakya Quintet
  • Instrument(s):trompette

Posté 28 nov. 2007 - 13:12

:D :D

Ca dépend des morceaux quand même !!

Mais je crois que le quintet ( moi compris ) est d'accord avec ton constat...

Y a des morceaux qu'on ose toujours pas jouer à cause de leur difficulté, je pense par exemple à une valse très ... accordéonnistique , et relativement injouable....

M'enfin y a des trucs très abordables...

#62 + Partager peya

peya
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPip
  • 1 159 messages
  • Localisation: cher
  • Activité(s):curieux
  • Instrument(s):Pfuuiittpreeutprrreeutsssyooouu

Posté 28 nov. 2007 - 14:15

Camille, je te trouve bien réactif et beaucoup trop agressif pour moi.
Toutefois j'insiste, mais lorsque tu dis : "je te cite" il serait bien que tu fasse référence aux mots "écrits" et non à l'idée que tu t'en fais ; désolé mais ce sont les règles d'une bonne communication!
De plus, je le confirme, à aucun moment, dans ce que j'ai écrit, je laisse croire que mon propos est de dire que les adhérents "SACEM" sont des profiteurs : Je ne me permets pas de juger de ton niveau de compréhension de notre langue (souvent sujette à l'interprétation...) mais ce n'est pas mon propos...
Alors que tu fasses une interprétation : OUI
Que tu dises que c'est ce que j'ai dit (ou écrit en l'occurence) : NON!
Fais la part des choses entre mon propos d'exposition et ma pensée!

J'ai le droit d'émettre des doutes sur ce que tu as compris de mon post concernant la "réflexion" que tu pouvais avoir (c'était l'objet de mes posts suivants) mais je n'en ai plus quand je te vois batailler comme un diable et je te rassure, dès le début, j'avais bien compris que tu n'aimais pas que l'on dise du mal de ceux qui s'inscrivait à la SACEM, inutile d'insister. Mais celà tombe bien car ce n'est pas ce que j'ai fait!

Et puis je me permets de te dire (au risque d'attirer définitivement tes foudres) qu'un peu d'humilité ne nuit pas, dans ce monde de volonté généreuse!


#63 + Partager Sorcier

Sorcier
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPip
  • 843 messages
  • Localisation: Dijon
  • Activité(s):Sage Femme
  • Groupe(s):Sorciers Vaudoux
  • Instrument(s):Cornemuse, basse, violon, diato, etc...

Posté 28 nov. 2007 - 15:09

Peya2, as tu voulu dire ( j'interprète mais bon ... ) qu'il est normal pour les inscrits SACEM de profiter des gains obtenus pour leur travails ?

c'est vrai que c'est un peu alambiqué ;)

#64 + Partager Tirno

Tirno
  • Developpeur
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 4 985 messages
  • Localisation: Lyon
  • Activité(s):Chercheur
  • Instrument(s):Flute, tin whistle, concertina, harmonica, chant

Posté 28 nov. 2007 - 15:27

En gros, quelqu'un qui retire un profit commercial de quelque chose, n'est pas forcément un "profiteur" (qui a une connotation super péjorative).

Je vous propose que:
- Peya a écrit un truc
- Camille a mal interprété ce qui a été écrit

Donc hop, à chacun d'être plus clair à l'écriture et moins rapide à se sentir agressé à la lecture. Voilà, problème résolu!

(non, mais c'est un peu bête de voir des "chamaillades" pareilles)

Greg, modo super-résolvateur-de-conflits.... ou pas.

(n'oubliez pas l'euphorisoir, le défouloir et le calinoir. S'il vous faut un engueuloir, ca peut s'arranger ;))

#65 + Partager Ekks-O

Ekks-O
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 7 685 messages
  • Localisation: Chalon-sur-Saône (71)
  • Activité(s):Webmaster
  • Groupe(s):Les Sumos Torrides, et Arcadanse.
  • Instrument(s):Guitare, Accordéon chromatique

Posté 28 nov. 2007 - 15:29

Lol, l'engueuloir pourrait être une bonne solution xD

Un quatre-véritoire

#66 + Partager nounoune

nounoune
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPip
  • 1 104 messages

Posté 28 nov. 2007 - 15:44

chiche :)

#67 + Partager GEGE

GEGE
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPip
  • 1 276 messages
  • Localisation: GRENOBLE
  • Activité(s):formateur AFPA
  • Groupe(s):Transhumances, Zones Frontieres, Ensemaille
  • Instrument(s):cornemuses du centre, flutes, diato, chant ....

Posté 28 nov. 2007 - 18:45

A mon avis il va être sérieusement sollicité ;D

#68 + Partager peya

peya
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPip
  • 1 159 messages
  • Localisation: cher
  • Activité(s):curieux
  • Instrument(s):Pfuuiittpreeutprrreeutsssyooouu

Posté 28 nov. 2007 - 19:25

Euuh ben j'ai pas gueulé!
C'est vrai que faire court en étant précis n'est pas un exercice facile et je me rends compte que l'on peut facilement se sentir agresser par une parole ou une autre : Alors d'accord pour l'engueuloirisantiste!
et bises à tous (même si y'a aussi le câlinoir):D


#69 + Partager camille

camille
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPip
  • 597 messages
  • Localisation: Lyon (69)
  • Activité(s):étudiant
  • Groupe(s):le Quintet à Claques, Musical Kinematic Factory, Rakya Quintet
  • Instrument(s):trompette

Posté 28 nov. 2007 - 21:31


Toutefois j'insiste, mais lorsque tu dis : "je te cite" il serait bien que tu fasse référence aux mots "écrits" et non à l'idée que tu t'en fais ; désolé mais ce sont les règles d'une bonne communication!
De plus, je le confirme, à aucun moment, dans ce que j'ai écrit, je laisse croire que mon propos est de dire que les adhérents "SACEM" sont des profiteurs : Je ne me permets pas de juger de ton niveau de compréhension de notre langue (souvent sujette à l'interprétation...) mais ce n'est pas mon propos...
Alors que tu fasses une interprétation : OUI
Que tu dises que c'est ce que j'ai dit (ou écrit en l'occurence) : NON!
Fais la part des choses entre mon propos d'exposition et ma pensée!


Et puis je me permets de te dire (au risque d'attirer définitivement tes foudres) qu'un peu d'humilité ne nuit pas, dans ce monde de volonté généreuse!


Bon, alors décidément, on en sortira pas, mais je répète ce qui est écrit de tes doigts, sans aucune interprétation de qui que ce soit...

Je pense que justement tu peux avoir une réflexion sur l'affaire : Quand tu déclare à la SACEM, tu empêches les autres de jouer gratuitement tes morceaux (tu te "proffessionnalise") alors que l'enveloppe soleau ou un autre système équivalent, permet de laisser libre accés sans en profiter commercialement (personnellement c'est la méthode qui me convient, car faire des morceaux, espérer qu'ils circulent mais en faisant payer les copains, ce n'est pas ma démarche d'amateur!)... chacun cherche son chat!


Si les phrases en gras ne constituent pas la définition meme d'un profiteur, alors qu'est ce qu'un profiteur pour toi ??

En outre , j'aimerai que tu développe un chouia plus le truc sur l'humilité, parce que je vois pas bien le rapport...

Sinon, c juste un petit passage tendu entre deux personnes qui sont pas d'accord, y a pas besoin d'ouvrir un engeuloir pour ça ( enfin pour l'instant :D ).

#70 + Partager Tirno

Tirno
  • Developpeur
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 4 985 messages
  • Localisation: Lyon
  • Activité(s):Chercheur
  • Instrument(s):Flute, tin whistle, concertina, harmonica, chant

Posté 28 nov. 2007 - 21:49

mouif, j'aime quand meme pas l'ambiance.

Alors... un "profiteur", ca a clairement une connotation péjorative. C'est quelqu'un qui obtient quelque chose sans mérite.

Moi je ne lis pas ca dans les mots de peya.

On peut profiter commercialement sans etre un "profiteur". Tout musicien/compositeur peut espérer que ses morceaux circulent (et ceux qui se font rémunérer pour ca, ce ne sont pas des profiteurs). Et faire payer les copains (l'alternative étant de travailler "au noir") c'est une des conséquences malheureuses de l'adhésion à la SACEM. Car tu ne peux pas jouer "gratuitement", sans toucher des sous pour tes compos et ca fait payer les organisateurs de bals.

Message ajouté après : 23 secondes:

je vous laisse vous expliquer pour les histoires d'humilité :P

Message ajouté après : 3 minutes:

(mais chuis relativement sérieux pour l'histoire du cesser-le feu hein, parce que deux pages de "quand tu dis ca, ca veut dire ca", "ah non, quand je dis ca, ca ne veut pas dire ca et je devrais savoir parce que c'est moi qui le dis", "mais, comment peux tu dire ca sans que ca veuille dire ca?, vas-y-explique", "tu m'emmerdes à la fin, j'ai dit ca et t'interprètes tout de travers", "mais non je fais que citer ce que tu dis, si tu tenais pas à le dire, t'avais qu'a pas le dire, merde"), ca fait pas avancer le problème de quoi faire avec les compos... (et meme moi qui aime bien une bonne p'tite bagarre amicale, je commence a trouver ca chiant).

#71 + Partager camille

camille
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPip
  • 597 messages
  • Localisation: Lyon (69)
  • Activité(s):étudiant
  • Groupe(s):le Quintet à Claques, Musical Kinematic Factory, Rakya Quintet
  • Instrument(s):trompette

Posté 28 nov. 2007 - 21:59

Bien reçu tirno !
Si on continu à débattre/s'engueuler ça se fera par mp, comme ça on laisse le forum sans traces de sang !!
^^

#72 + Partager peya

peya
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPip
  • 1 159 messages
  • Localisation: cher
  • Activité(s):curieux
  • Instrument(s):Pfuuiittpreeutprrreeutsssyooouu

Posté 29 nov. 2007 - 07:56

Chers amis bonjour!
Vu les derniers posts : Je jette l'éponge et suis mon chemin...

Proverbe chinois du matin :
-Il est difficile d'attraper un chat noir dans une pièce sombre, surtout lorsqu'il n'y est pas!


#73 + Partager Chamusique

Chamusique
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPipPip
  • 2 923 messages
  • Localisation: Ambierle (Loire)
  • Groupe(s):La Tourmentine (folk généraliste) Tchernobal (bal rock)
  • Instrument(s):saxo, clarinette, musettes, whistles, trucs à vent, électronique...

Posté 29 nov. 2007 - 09:15

Bon, ayant lancé le sujet et voyant comment tourne le débat, je mets mon grain de sel.

Il y a deux problèmes distincts en fait :
- la propriété intellectuelle et/ou la propriété littéraire et artistique
- la rétribution financière. Là, on est en pleine mutation pour cause de numérique tous azimuts. Donc affaire à suivre...


Pour en revenir aux musiques trad, ce qui est frappant, c'est que l'on compose quand même beaucoup (surprenant quand l'on songe à l'image des musiques traditionnelles du point de vue du tout venant) mais "hors cadre" comme s'il fallait renoncer de facto à la propriété intellectuelle... ça me parait pour le moins discutable.

Quand à la rétribution financière, elle est évidement légitime pour les professionnels (cela va sans dire) mais aussi pour les amateurs (surtout s'il y a des frais de production autour des oeuvres crées.)

Il me parait important de savoir précisément "d'où" sortent ce que nous jouons et c'est valable aussi bien pour les répertoires de terroirs que pour morceaux composés "de frais".

Important aussi de présenter au public des non-intiés le répertoire actuel.

#74 + Partager Tirno

Tirno
  • Developpeur
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 4 985 messages
  • Localisation: Lyon
  • Activité(s):Chercheur
  • Instrument(s):Flute, tin whistle, concertina, harmonica, chant

Posté 29 nov. 2007 - 09:39

Je vois les memes problemes distincts que toi, cham, mais il me semble plutot que c'est la retribution financier à laquelle les compositeurs renoncent.

J'aimerais m'intéresser aux raisons:
- envie de donner gratuitement leurs compos au monde du trad
- ils ne s'attendent pas a ce que leurs morceaux soient repris et ne voient donc pas l'intéret de les déposer à la SACEM (à tort - car à quasi tous les bals ou ils jouent, les orgas sont sensés payer la redevance SACEM - autant récupérer cet argent et le "garder" dans le monde du trad)
- Ils ne s'imaginent pas la somme que ca peut représenter: supposons le cas de 2 groupes jouant que leurs propres morceaux, se partageant une soirée avec entrée à 10 euros. Si les organisateurs payent la redevance (forfait à 220 euros, sauf erreur), c'est près 80euros que chacun des groupes récupère. Ca paie quand meme quelques bières hein...

#75 + Partager AlinWond

AlinWond
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPip
  • 1 072 messages
  • Localisation: Sud-Ouest

Posté 29 nov. 2007 - 13:02

Autre hypothèse : est-ce que certains, consciemment ou inconsciemment, ne renonceraient pas à "marquer" leurs compos comme étant les leurs, par désir de s'inscrire dans l'histoire des musiques traditionnelles ?

Je m'explique : les morceaux "trads" issus de collectage sont bien des mélodies qui ont, un jour, été improvisées/composées par quelqu'un, puis reprises, éventuellement condensées ou développées, déformées, puis fixées par répétitions successives. Peut-être des musiciens d'aujourd'hui souhaitent-t-ils le même destin à laurs compos - qu'elles "perdent" leur auteur, et deviennent réellement la tradition de demain ?

(Attention, je ne prends pas position sur le souhaitable, pas souhaitable, bien, pas bien ou quelque jugement moral que ce soit, hein... n'interprétons rien, s'il vous plaît ;) ; j'avance juste une hypothèse vaguement psychologisante...)

#76 + Partager wedell

wedell
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPip
  • 622 messages

Posté 29 nov. 2007 - 14:07

Ben.. faut dire aussi que les compos,( du moins les miennes,) je ne suis pas sûr qu'elles n'aient pas été influencées par la musique que écoute. Dire que j'ai été influencé ou avouer que j'ai pompé, la difference est mince et ne tient parfois que par un fil d'amour-propre. La composition, compte tenu de mes connaissances, n'est pas un pur produit intellectuel devant une feuille de papier à musique vierge et je pense que c'est le cas de beaucoup ici.
Ca se passe sur le manche de ma guitare ou le clavier de mon accordeon. Si, au fil des années, j'ai appris quelques ficelles pour me sortir de l'impasse, il ne serait pas bien honnête d'affirmer que les musiques entendues ou des musiciens rencontrés ne sont pour rien dans ce que je fais.
Personnellement, je suis bien incapable de dire quelle part me revient et quelle part est due aux influences diverses. C'est pourquoi je suis assez réticent à l'idée d'officialiser la perennité des morceaux que je joue et quand j'entends ce qui se fait, en trad ou ailleurs, je pense qu'il serait bon que ma réticence soit partagée.
En fait, il n'y a pas de meilleure preuve d'originalité que d'être pompé à son tour. Je suis au regret de dire que j'attends toujours.

#77 + Partager Chamusique

Chamusique
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPipPip
  • 2 923 messages
  • Localisation: Ambierle (Loire)
  • Groupe(s):La Tourmentine (folk généraliste) Tchernobal (bal rock)
  • Instrument(s):saxo, clarinette, musettes, whistles, trucs à vent, électronique...

Posté 29 nov. 2007 - 15:01

- Ils ne s'imaginent pas la somme que ca peut représenter: supposons le cas de 2 groupes jouant que leurs propres morceaux, se partageant une soirée avec entrée à 10 euros. Si les organisateurs payent la redevance (forfait à 220 euros, sauf erreur), c'est près 80euros que chacun des groupes récupère. Ca paie quand meme quelques bières hein...


Voir du matos... (et c'est pas "profiter") Après, le hic, c'est quand on est aussi organisateur sur des petits évènements...

Autre hypothèse : est-ce que certains, consciemment ou inconsciemment, ne renonceraient pas à "marquer" leurs compos comme étant les leurs, par désir de s'inscrire dans l'histoire des musiques traditionnelles ?

Je m'explique : les morceaux "trads" issus de collectage sont bien des mélodies qui ont, un jour, été improvisées/composées par quelqu'un, puis reprises, éventuellement condensées ou développées, déformées, puis fixées par répétitions successives. Peut-être des musiciens d'aujourd'hui souhaitent-t-ils le même destin à laurs compos - qu'elles "perdent" leur auteur, et deviennent réellement la tradition de demain ?

(Attention, je ne prends pas position sur le souhaitable, pas souhaitable, bien, pas bien ou quelque jugement moral que ce soit, hein... n'interprétons rien, s'il vous plaît ;) ; j'avance juste une hypothèse vaguement psychologisante...)


C'est marrant, parce que pour mon précédent post, à un moment, j'avais envisagé une hypothèse analogue, mais je m'étais dit : "capillotracté" ce truc là. Finalement, y a peut être aussi de ça. En tout cas quand tu parles de "tradition de demain", ça me fais penser à quelque chose... Y aurait-y pas un collectif du côté de Grenoble qui a ça dans son appellation ?... ;) Je crois savoir que dans leur cas, ils assument à 200% la paternité/maternité de leurs oeuvres.

Ben.. faut dire aussi que les compos,( du moins les miennes,) je ne suis pas sûr qu'elles n'aient pas été influencées par la musique que écoute. Dire que j'ai été influencé ou avouer que j'ai pompé, la difference est mince et ne tient parfois que par un fil d'amour-propre. La composition, compte tenu de mes connaissances, n'est pas un pur produit intellectuel devant une feuille de papier à musique vierge et je pense que c'est le cas de beaucoup ici.
Ca se passe sur le manche de ma guitare ou le clavier de mon accordeon. Si, au fil des années, j'ai appris quelques ficelles pour me sortir de l'impasse, il ne serait pas bien honnête d'affirmer que les musiques entendues ou des musiciens rencontrés ne sont pour rien dans ce que je fais.


ça me parait saint de faire ce constat mais je pense que ça ne suffit pas. S'il n'y a pas, à ma connaissance, de formation autour de la composition dans le trad, il y a quand même des possibilités d'améliorer tout ça, même pour d'humbles amateurs, en "grattant" un peu à côté. Par exemple, dans la copieuse littérature pédagogique de Jazz, en adaptant à nos besoins, y a de l'inspiration à prendre de ce côté là. (Y a aussi des stages d'impro trad, de musiques d'ensemble qui donnent pas mal de "matière à" aussi.)

Je suis d'accord évidement, pour dire que les musiques que l'on entend et/ou les musiciens rencontrés sont pour quelque chose là-dedans. Si on invente quelque chose c'est bien sûr pas à partir d'une inspiration en état d'apesanteur ne reposant sur rien. Et puis, les influences ça peut aussi se revendiquer. On peut être modeste avec ses créations.

En fait, il n'y a pas de meilleure preuve d'originalité que d'être pompé à son tour. Je suis au regret de dire que j'attends toujours.


A mon avis c'est pas d'être pompé, la satisfaction, c'est d'être joué. :]

#78 + Partager wedell

wedell
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPip
  • 622 messages

Posté 29 nov. 2007 - 16:56

Ben ça non plus, mince! ça se présente mal...

#79 + Partager camille

camille
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPip
  • 597 messages
  • Localisation: Lyon (69)
  • Activité(s):étudiant
  • Groupe(s):le Quintet à Claques, Musical Kinematic Factory, Rakya Quintet
  • Instrument(s):trompette

Posté 29 nov. 2007 - 19:48

A mon avis c'est pas d'être pompé, la satisfaction, c'est d'être joué. :]


je suis bien d'accord avec toi ! ;D

#80 + Partager berl

berl
  • Tradzonard(e)
  • PipPip
  • 29 messages
  • Localisation: Bretagne
  • Activité(s):Luthier

Posté 13 déc. 2007 - 17:07


Sorcier: Pourquoi penses-tu que la SACEM va dépenser de l'argent et du temps pour protéger tes droits d'auteurs? Ca me parait super-peu-probable

Et je me répète, mais... légalement, si tes morceaux tu fais juste un dépot envelope Soleau sans les publier quelquepart en y attachant une licence libre, personne n'a le droit de les jouer! Un dépot à la SACEM c'est une autorisation de jouer dans n'importe quel évènement qui remplit une redevance SACEM, plus une autorisation "tacite" de jouer en boeuf, puisqu'on a jamais vu la SACEM courir après des joueurs de boeuf.


Je ne comprends pas ta remarque à Sorcier Tirno, c'est le but de la SACEM non? Peut-être que cette réflexion était liée à un débat que je n'ai pas suivi ?


M'enfin, vous avez déjà vu la SACEM protéger les droits des petits ?
Vous avez vu la place du Trad. dans les médias actuels ?
Vous avez vu comme les musiciens pro. ont été décimés dans le Trad. en Bretagne, par exemple ? et je dis décimés, ça voudrait dire 1 en moins sur 10... c'est bien en-dessous de la réalité.
Actuellement, quand on vous demande pour un fest-noz, souvent une des questions est : "vous jouez des airs déclarés à la SACEM", si c'est oui : no-go.
Une simple constatation : lorsque les feuilles de déclaration SACEM ne sont pas ou mal remplies, les droits vont aux musiques dans l'ordre de leur médiatisation, diffusion : la place du trad là-dedans ? 0%...
Ma question, dans ce contexte, est : qu'est-ce qu'un musicien trad peut avoir à gagner à adhérer à la SACEM ?
Est-ce qu'il se sent plus "pro" ?
A-t-il besoin de celà pour se sentir un "vrai" musicien (vous sentez, là, c'est de l'humour, hein ?) ? Je ne vise personne ici en l'occurence, mais j'en ai connu quelques-uns en Bretagne avec un gros complexe d'infériorité, et pour qui être inscrit à la SACEM, dans l'annuaire, sur le guide truc et l'annuaire machin était une forme de reconnaissance...

Bref, une forme de protection toute simple, avec une licence libre pour gens pas parano le fera dans bien des cas.
Car de là à ce que ça commence à couter cher, une enveloppe Soleau ~ tous les ans... par rapport à la LIBERTE que ça laisse, pour moi le choix est fait.
J'ai dit "pas parano", car d'une part j'aime à penser que quelques personnes jouent mes compos, et vu la popularité du trad dans les médias, il n'y a pas de fortune à espérer via un système de gestion des droits d'auteur. Alors, je n'ai pas l'angoisse qu'on s'attribue mes airs, ça me ferait ch... mais personne ne ferait fortune sur mon dos.

Bises à tous et bonne musique !


0 utilisateur(s) li(sen)t ce sujet

0 membre(s), 0 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)