Aller au contenu

En poursuivant votre visite sur Tradzone, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus Continuer
  • Se connecter avec Agenda Trad      Connexion   
  • Créer un compte
  •  

Infos

En cas de problème avec le mail de validation lors de l'inscription, vous pouvez nous contacter via le formulaire de contact

Photo
- - - - -

Faire du sens ?


  • Veuillez vous connecter pour répondre
9 réponses à ce sujet

#1 + Partager Kalon

Kalon
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPip
  • 1 136 messages
  • Localisation: Centre - Ile de France
  • Activité(s):Web Mistress

Posté 26 nov. 2007 - 08:13

Ca me vient du livre de Daniel Loddo : il a dit que l'important c'es le sens, donner un sens à ce que l'on fait, dans notre cas, nos musiques, nos danses ..

Alors je me suis demandée : pourquoi j'ai choisi les MDT ?
Je vais vous dire mon approche :

A cette époque les jeunes écoutaient Pink Floyd, Genesis, plein d'autres noms, de la vériété française ...
Chez moi mes parents écoutaient du classique et du jazz (un peu), Edith Piaf ...

Pas une de ces musiques ne correspondant à qui j'étais.
J'étais une petite fille née à Paris, transplantée dans un minuscule village à peu près complètement rural à cette époque.
J'étais complètement intégrée dans le village.

J'avais pris, je pense une bonne partie d'un caractère qui, à y voir de près rappelle les descriptions du cacartère beauceron : très calme, gaie, à moitié sauvage, pas très ouverte, un pied dans les bois, l'autre dans le champs ...

Bref, le rock et la guitare électrique m'étaient tout simplement incompréhensibles. Lorsque j'ai commencé à écouter, jouer, chanter, danser des musiques traditionnelles, j'ai enfin retrouvé le swing, le rythme, l'expression de joie calme, la gentillesse que j'avais autour de moi. dans les bals, les ateliers je retrouvais... mon village ...

Mon cousin, qui a grandi à Bagnolet, près de Paris était un fan de musique Punk et de rock alternatif.
J'ai essayé d'écouter, mais tout simplement, je ne comprenais pas.

Ce n'est qu'après, quand je suis revenue à Paris suivre des études que j'ai compris que la musique rock correspondait à l'expression de l'agression ressentie dans les grandes villes...

Maintenant, je peux par moment écouter du hard rock, du hard-rock folk
... Mais, je reviens comme un aimant vers les musiques traditionnelles...

Qu'en pensez-vous ?
Qu'est-ce qui fait "du sens" pour vous ?

#2 + Partager peya

peya
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPip
  • 1 159 messages
  • Localisation: cher
  • Activité(s):curieux
  • Instrument(s):Pfuuiittpreeutprrreeutsssyooouu

Posté 26 nov. 2007 - 10:13

Pour moi plein de choses font du sens, mais sûrement pas de me dire (quand j'écoute du hard rock, ou du punk) : Cette musique est l'expression de ceci ou de celà... Que ma culture (ou pas) me l'ai appris, OK, sinon, pouuh!
Pour moi, toutes les musiques que j'écoute sont succeptibles de me donner du bien (et pas à un autre moment, pour la même musique...).

Ensuite, quand je pratique, c'est autre chose, car là j'aurais tendance à être capable d'intellectualiser la démarche qui m'importe (pourquoi je joue tel morceau, quel "message" j'aimerais faire passer... oui ça je suis en mesure de le faire!). Donc, dire que je m'efforce de donner du sens à ma démarche dans cet esprit, OUI! C'est, en y réfléchissant : primordial. ...
Mais pas quand j'écoute!


#3 + Partager Chamusique

Chamusique
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPipPip
  • 2 923 messages
  • Localisation: Ambierle (Loire)
  • Groupe(s):La Tourmentine (folk généraliste) Tchernobal (bal rock)
  • Instrument(s):saxo, clarinette, musettes, whistles, trucs à vent, électronique...

Posté 26 nov. 2007 - 21:48

Donner du sens. Tout un art.

Dans mon cas, le trad ça fait pas plus "sens" que d'autres trucs (je parle musique là). Ce qui est bizarre dans mon cas c'est que j'ai eu une coupure d'une bonne vingtaine d'années (Je radote... c'est l'âge sans doute...) et mon retour au trad ça a été comme une sorte de retour à la maison : mais de retour vingt ans après, content de rentrer, mais ne reconnaissant pas tout.

En fait, je trouve que maintenant globalement, c'est mieux (nos difficultés de tradeux c'est des difficultés que l'on trouve un peu partout dans le culturel, non ?), sauf que j'ai pris un coup de "gnaque" mais bon, j'ai encore de la marge...

Un des plus chouettes trucs qui donne pleins de sens, en tout cas, c'est ce chouette forum qui permet de chouettes rencontre. Et tant pis, tant mieux si c'est juste en passant, c'est tout bon.

J'ai pas trop envie d'être spécialisé dans un style précis. J'aime être dans la situation de débuter, pas dans un instrument (Je n'arrive vraiment pas à jouer d'autres choses que des trucs à vent qui font qu'une note à la fois...) mais dans un univers musical. J'aime bien ça : changer d'univers musical. Quand ça ronfle des décibels j'aime ça. Quand ça fait dans l'évanescence acoustique aussi. Tout impro c'est bon, tout écrit c'est bon aussi. Attention, j'aime pas tout et puis il y a les moments opportuns et ceux qui le sont moins.

Non, finallement ce qui fait sens c'est quand même encore et toujours, les gens que l'on rencontre et avec qui on partage les choses (de façon durable ou fugace peu importe en fait).

Bon, j'arrête là sinon je vais devenir soulant et mélancolique.

#4 + Partager Kalon

Kalon
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPip
  • 1 136 messages
  • Localisation: Centre - Ile de France
  • Activité(s):Web Mistress

Posté 27 nov. 2007 - 08:20

Déjà de bien belles réponses !

Comme quoi on parle tous de la même chose, mais... ce n'est pas la même !

On a beaucoup évoqué, surtout avec nos amis guadeloupéens (je parle des Assises) du problème identitaire ("nos ancètres les gaulois", etc..)

Avec le recul, je me rends compte, que ce problème identitaire a été capital pour moi, aussi revendicatif depuis le fin fond de la Beauce que pour un occitan ou un breton. On était confrontés à une culture dominante (pour nous), celle de la variété et du rock (souvent de la musique chantée en anglais)...

Malgré son rythme calme, l'absence de guitares électriques, tout cela, nous étions autant dans une situation de contestation que les parisiens avec le rock alternatif. On contestait la musique de variété, celle importée de l'étranger (qui cause en anglais) et en plus on ne voulait pas de la culture parisienne ....

A l'époque, moi et ma copine Titine etions les deux seules à pratiquer les musiques et danses traditionnelles dans le lycée ! (Et on refusait aussi les "pantalons pattes d'éléphant" : on mettait des pantalons "cigarette", les premiers lewis qui étaient tellement raides qu'il fallait les laver avant de pouvoir les mettre...)

J'imprimais sur mon tee shirt une main avec "Mesnil-racoin University", pour protester contre les gens qui se promenaient avec des noms d'universités anglaises ou américaines sur le ventre ou le dos ...

#5 + Partager Willy

Willy
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPip
  • 839 messages
  • Localisation: Auvergne

Posté 27 nov. 2007 - 10:37

Bon, allez je me lance et j'essaie d'exprimer ce que je ressens.

Personnellement, il y a 2 raisons qui donnent un sens à ce que j'écoute :

Premièrement, concernant par exemple la musique originaire d'Auvergne, elle a un sens pour moi parce qu'elle me parle des paysages où j'ai grandi, parce qu'elle porte le nom de villages qui sont autour de moi, ou je suis passé, où j'ai dormi, où j'ai usé mes chaussures. Parce qu'elle vient de gens qui ont posés leurs yeux sur les mêmes choses que moi, qui ont respiré les mêmes odeurs de fumier, qui ont mangés le fromage des mêmes paturages ! Bref, cette musique est née dans une région, a été fortement influencé par cette région, son climat, son relief...Je suis né dans cette même région, avec le même climat et le même relief...On a donc forcément une relation affective, pleine de sens.

Après, la même chose s'applique aux musiques d'autres régions ou pays, elles ont un sens parce qu'elle me parle d'une région ou d'un pays que je ne connais pas ou peu mais qui du coup se révèle à moi à travers un voyage musical....


Deuxiemement (et non c'est pas fini ! :eek: lol), les musiques trad ont un sens pour moi parce qu'elles me donnent le sentiment d'être en "phase" avec mes aspirations. Je m'explique (:bored: ), je suis un pur citadin, né en ville, grandi en ville, aujourd'hui en ville ! Mais, j'ai un fort penchant, depuis tout pitit, à la vie rurale. Peut être certains ne voient pas de rapports entre les musiques trad et la vie rurale, je ne veux pas la limiter à cette image nostalgique, mais, en ce qui me concerne, cette musique qui marquait les différents instants de la vie agricole (ou qui en relate les activités : los Dalhaires/les blés verts/Martin...)me permet de satisfaire en partie mon manque de "vie aux champs" !

Alors donc quand je prend mon violon et que j'essaie, du mieux que je peux, de jouer, j'ai l'impression de perpétuer une partie de ces traditions qui ont fait la vie rurale et qui tendent à disparaitre. J'imagine Alfred Mouret ou Léon Peyrat, dans leur bled en train de faire tourner les bourrées et les polkas, en vue du prochain bal. Tout simplement, le dos encore endoloris des activités de la journée. Et je me prend pour un de leur compagnon ! :)

Voila, c'était deux des raisons qui donnent un sens à la musique que j'écoute. Mais je le rappelle, ce sont mes raisons, j'en vois déjà venir avec leur gros sabots me disant que la musique trad n'est pas uniquement le reflet du passé, un regard figé sur un mode de vie disparu...Je suis tout à fait d'accord avec vous ! Mais je suis quand même un grand nostalgique !!! :D

#6 + Partager garance

garance
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPip
  • 205 messages
  • Localisation: grenoble/chambery
  • Activité(s):céramiste

Posté 28 nov. 2007 - 04:19

ouai, de jolis posts, à la hauteur de la question !
je ne suis pas une grande pratiquante des musiques et danses trad mais plutôt "d'obédience", le trad me touche. Je n'ai absolument pas baigné dedans quand j'étais gamine, bien qu'ayant grandie à la campagne, mais dans une région où le comble du raffinement musical et autres liesses populaires semble n'avoir jamais été autre chose que le bal-musette du 14 juillet, et la fête-musette-sono annuelle du village :-) Il faut croire qu'une culture trad ne s'est jamais développé par ici. Je travaille auprès d'un public âgé, et même quelques centenaires, que je me suis fait une joie de questionner mais rien, pas la moindre piste, l'austérité absolue,déception totale ! Cette pauvreté culturelle et ce manque de transmission inter-générationnelle, c'est peut-être bien aussi ce qui m'a poussé à chercher un "héritage" culturel. J'ai découvert le trad quand j'étais ado, et je serais bien incapable de me rappeler comment d'ailleurs, toujours est-il que me gaver d'alan stivell, malicorne ou vieux collectages de cornemuse du centre à l'époque du lycée m'a plongé dans une certaine "solitude" musicale ! (king crimson ou gentle giant m'ont pas aidé non plus en fait :-))... j'ai mis du temps à découvrir qu'il existait d'autres amateurs de trad, et quand je l'ai découvert, j'ai été vachement surprise ! mais je m'égare... et ben pour moi, qui suis donc ni vraiment musicienne, ni vraiment danseuse, ce que je retrouve dans la musique traditionnelle et dans les danses, c'est un mix assez complet, un condensé d'humanité à plusieurs niveaux, historiquement, sociologiquement, émotionnellement, que je me lasse toujours pas de découvrir et d'expérimenter. Même si tout ne passe pas, et que parfois je sature, ben malgré tout j'y reviens toujours, naturellement. J'écoute aussi plein d'autres styles, mais il finit toujours par me manquer un truc. Pour le classique par exemple ce serait parfois un manque d'accessibilité, pour le rock prog un manque de simplicité, pour le rock en général un manque d'intentionalité, la world parfois un manque de légitimité, le jazz... ben le jazz en fait je sais pas vraiment, c'est peut-être un "trop" plein en fait, toujours est-il que je sature très vite :-)...
voilà, pour moi dans le trad, y'a une dimension humaine indéniable qui sublime la musique elle-même et qui lui donne une amplitude particulière, un sens particulier. Et puis ça me plait de voir comment il évolue, les orientations qu'il prend, c'est interessant.
Et pour finir, il est plus raccord avec l'ambiance "décroissante" de ma maison que le dernier Puff Diddy par exemple, pi il m'inspire quand je tourne mes pots :-)

#7 + Partager Kalon

Kalon
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPip
  • 1 136 messages
  • Localisation: Centre - Ile de France
  • Activité(s):Web Mistress

Posté 28 nov. 2007 - 08:15

Ah ! ah! une potière ?

Des photos ?

#8 + Partager Willy

Willy
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPip
  • 839 messages
  • Localisation: Auvergne

Posté 28 nov. 2007 - 08:18

Des pots de quoi ?

#9 + Partager garance

garance
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPip
  • 205 messages
  • Localisation: grenoble/chambery
  • Activité(s):céramiste

Posté 28 nov. 2007 - 12:31

je t'envoie quelques photos par MP cet apreme ;-)
des pots de tout !

#10 + Partager Chamusique

Chamusique
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPipPip
  • 2 923 messages
  • Localisation: Ambierle (Loire)
  • Groupe(s):La Tourmentine (folk généraliste) Tchernobal (bal rock)
  • Instrument(s):saxo, clarinette, musettes, whistles, trucs à vent, électronique...

Posté 30 nov. 2007 - 10:21

C'est bien d'avoir du pot ! :D
D'avoir du bol itou ! :D


0 utilisateur(s) li(sen)t ce sujet

0 membre(s), 0 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)