Aller au contenu

En poursuivant votre visite sur Tradzone, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus Continuer
  • Se connecter avec Agenda Trad      Connexion   
  • Créer un compte
  •  

Infos

En cas de problème avec le mail de validation lors de l'inscription, vous pouvez nous contacter via le formulaire de contact

Photo
- - - - -

besoin de témoignages pour TPE


  • Veuillez vous connecter pour répondre
25 réponses à ce sujet

#1 + Partager sheepy

sheepy
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPip
  • 208 messages
  • Localisation: Nord
  • Instrument(s):vielle, accordéon

Posté 11 déc. 2007 - 16:53

Bonjour, bonjour!! :]
Pour mes TPE, mes amies et moi aurions besoin de vos témoignages.
La problematique est: Quelle est la place de la musique amateur par rapport à la musique professionnelle dans la société actuelle?
Nous demandons votre participation en tant que musicien amateur ou professionnel, mais aussi en tant que public.
Nous avons donc ces quelques questions à vous poser:
En tant que public:
- Les attentes sont elles les mêmes lorsque vous allez voir un concert ou un bal amateur que lorsque vous allez voir du professionnel?
- Préférez-vous la musique amateur ou professionnelle ou les deux? Pourquoi?
En tant que musicien:
- Musiciens amateurs, quelle image avez-vous du musicien professionnel et de l'activité professionnelle?
- Musiciens professionnels, quelle image avez-vous du musicien amateur et de l'activité amateur?

Autant pour les musiciens que le public:
- Pour vous, qu'est ce que la musique amateur?
- Pour vous, qu'est ce que la musique professionnelle?

Ces sujets ont peut-être été déjà traité, mais ils est plus pratique pour nous de reposer ces questions dans un seul sujet.

Merci d'avance pour votre aide!!! :)

#2 + Partager GEGE

GEGE
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPip
  • 1 276 messages
  • Localisation: GRENOBLE
  • Activité(s):formateur AFPA
  • Groupe(s):Transhumances, Zones Frontieres, Ensemaille
  • Instrument(s):cornemuses du centre, flutes, diato, chant ....

Posté 11 déc. 2007 - 17:28

oulala ! ça demande une réponse réfléchie. :O

J'y vais de ce pas (réfléchir ) et je vous répond. :hmm:

#3 + Partager Chamusique

Chamusique
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPipPip
  • 2 923 messages
  • Localisation: Ambierle (Loire)
  • Groupe(s):La Tourmentine (folk généraliste) Tchernobal (bal rock)
  • Instrument(s):saxo, clarinette, musettes, whistles, trucs à vent, électronique...

Posté 11 déc. 2007 - 18:19

Bonjour, bonjour!! :]
Pour mes TPE, mes amies et moi aurions besoin de vos témoignages.
La problematique est: Quelle est la place de la musique amateur par rapport à la musique professionnelle dans la société actuelle?

En tant qu'amateur, j'aurais envie de dire : demandez-donc aux pros ! Non, je blague... Je pense que c'est trop large comme thématique, ça dépend beaucoup du circuit dans lequel on se trouve. Il y a des musiques dont la pérénité dépend beaucoup des pratiques amateurs. Il me semble que dans les musiques trad c'est évident. Quelle est dans nos musiques la proportion de pros qui vivent en faisant uniquement de la scène (sans enseigner) ? Dans d'autres musiques c'est beaucoup moins évident.

En tant que public:
- Les attentes sont elles les mêmes lorsque vous allez voir un concert ou un bal amateur que lorsque vous allez voir du professionnel?

Plus ça va, moins j'y vais, au concert... Mais plus ça va, plus je vais aux concerts de gens que je connais peu ou prou hors concert... ou alors mais c'est hyper rare, je fais des kilomètres pour entendre un(e) artiste très haut dans mon panthéon perso... Généralement l'effet post concert est super long. Pour répondre à la question, le fait que le musicien soit amateur ou pro n'a pas grand chose à voir avec le plaisir que me procure la musique. Ce qui est plus délicat, c'est du côté sonorisation (et lumière) là, il faut que le résultat soit pro ou alors c'est même pas la peine... ou alors acoustique, cool ça, acoustique.

- Préférez-vous la musique amateur ou professionnelle ou les deux? Pourquoi?

Je préfère : la musique... Parce que...

En tant que musicien:
- Musiciens amateurs, quelle image avez-vous du musicien professionnel et de l'activité professionnelle?

Un boulot d'enfer dans ce pays sinistré sur le plan culturel... Chapeau bas ! C'est parfois carrément héroïque comme activité professionnelle : "Ah ? Vous êtes musiciens ? Mais qu'est-ce que vous faites comme métier ?" ce truc là, c'est pas fini, j'en ai peur... J'ai des potes que je ne vois que lorsqu'ils jouent dans mon coin, parce que le reste du temps ils font des kilomètres et des kilomètres pour jouer dans des contextes parfois peu ragoutant sur le plan artistique. D'autres bougent moins, mais ils enseignent et ça c'est encore autre chose.

Autant pour les musiciens que le public:
- Pour vous, qu'est ce que la musique amateur?
- Pour vous, qu'est ce que la musique professionnelle?

La musique, c'est la musique. Par contre, vivre de sa musique c'est autre chose...

#4 + Partager Stefano

Stefano
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPip
  • 426 messages
  • Localisation: Grenoble
  • Activité(s):Musicien

Posté 11 déc. 2007 - 19:35

En tant que public:
- Les attentes sont elles les mêmes lorsque vous allez voir un concert ou un bal amateur que lorsque vous allez voir du professionnel?

Je ne me pose pas la question, pourtant il faut différencier amateur/professionnel en terme de statut (l'un vit ou tente de vivre de sa musique, l'autre pas), de rémunération (quelqu'un qui fournit un travail et qui est payé pour ce travail est ponctuellement professionnel, moi ca m'arrive souvent d'être ponctuellement amateur !!!) et de résultat scénique final (quelques fois on a des surprises…).

Par contre la labellisation grandissante que je vois naître dans ce milieu comme argument de vente (spectacle avec de vrais amateurs dedans, non à la déclaration sacem des vilains pros qui veulent pas qu'on joue leurs morceaux gratuitement…) ou comme étendard d'un soit disant antilibéralisme altermondialiste commence à me les casser menus… mais je m'emporte

- Préférez-vous la musique amateur ou professionnelle ou les deux? Pourquoi?

C'est quoi cette question???

En tant que musicien:
- Musiciens professionnels, quelle image avez-vous du musicien amateur et de l'activité amateur?

N'importe quel milieu musical est formé d'amateur et de professionnel, la question à se poser c'est : pour l'un comme pour l'autre, pourquoi ce style de musique, dans quel cadre, qu'est ce que ca veut dire de jouer de la musique traditionnelle aujourd'hui
Que voulez-vous que j'en pense… en tant que pro… que s'il n'y a pas d'amateurs y'a pas de public… mais que si il n'y avait pas eu des tarés qui se sont dit dans les années 70-80 tiens cette musique je vais en faire mon métier, personne ne serait là à parler sur ce forum tout bleu…

Autant pour les musiciens que le public:
- Pour vous, qu'est ce que la musique amateur?

Une passion qui prends du temps

- Pour vous, qu'est ce que la musique professionnelle?

Un sacerdoce qui n'en laisse pas

#5 + Partager sheepy

sheepy
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPip
  • 208 messages
  • Localisation: Nord
  • Instrument(s):vielle, accordéon

Posté 11 déc. 2007 - 21:46


- Préférez-vous la musique amateur ou professionnelle ou les deux? Pourquoi?

C'est quoi cette question???

C'est pas ma faute d'abord!! C'est une de mes amies de TPE qui a absolument voulu qu'on pose cette question!!! Parce qu'en fait on travail aussi sur le théâtre amateur et on a posé cette question à du public qui sortait d'un théâtre alors elle a voulu poser la même question pour la musique même si elle parait encore plus étrange qu'avec le théâtre..... ^^U

Mais attention!! Nous ne faisons aucune différence entre l'activité amateur et professionnelle, nous aimons autant l'un que l'autre, mais c'est pour les "besoins" du TPE puisqu'on compare les deux.

Message ajouté après : 6 minutes:

En tant que musicien:
- Musiciens professionnels, quelle image avez-vous du musicien amateur et de l'activité amateur?

N'importe quel milieu musical est formé d'amateur et de professionnel, la question à se poser c'est : pour l'un comme pour l'autre, pourquoi ce style de musique, dans quel cadre, qu'est ce que ca veut dire de jouer de la musique traditionnelle aujourd'hui

Je suis d'accord avec toi, tes questions sont vachement bien, mais nous travaillons sur tous les styles de musique, et pas seulement la musique trad, donc on risque de sortir de la problematique.

#6 + Partager Chamusique

Chamusique
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPipPip
  • 2 923 messages
  • Localisation: Ambierle (Loire)
  • Groupe(s):La Tourmentine (folk généraliste) Tchernobal (bal rock)
  • Instrument(s):saxo, clarinette, musettes, whistles, trucs à vent, électronique...

Posté 12 déc. 2007 - 09:11

Allez hop, j'en rajoute une louche.

Généralement, quand ça répond un peu hargneux c'est que les questions sont pas trop bien posées et que ça soulève, sans le vouloir, des points délicats.

En plus, là vous avez deux réactions, la mienne et celle de Stephano, d'un amateur et d'un pro, et pour les deux ça coince sur :

- Préférez-vous la musique amateur ou professionnelle ou les deux? Pourquoi?


Parce qu'à mon avis, ça n'a pas de sens cette question là. La musique c'est la musique. ("Just make the music beautifull")

Par contre la labellisation grandissante que je vois naître dans ce milieu comme argument de vente (spectacle avec de vrais amateurs dedans, non à la déclaration sacem des vilains pros qui veulent pas qu'on joue leurs morceaux gratuitement…) ou comme étendard d'un soit disant antilibéralisme altermondialiste commence à me les casser menus… mais je m'emporte


Là, et c'est le 100% amateur qui cause, je suis 200% d'accord.
Je pense que dans le milieu des musiques trad, il y a cette idée : musique trad = collectages = musique amateur, donc gratuité. C'est complètement à côté et c'est sans doute historiquement faux. Cela vient d'une impression laissée par les collectages: le vieux fermier qui a appris d'oreille et/ou qui a composé comme ça, spontanément, par une inspiration ruralopastorale miraculeuse... (donc rien à payer puisque c'est traditionnel... merci pour les collectés... non, là, je charge, pas la peine de me sauter sur le râble...) Une bonne part de nos musiques "de terroirs" sont aussi des démarquages de choses écrites et dument déclarées en leur temps... (plongez-vous dans le répertoire de danses écrites du XIXème et vous aurez de sacrées surprises...)
Il faut jouer les compos récentes pour que nos pratiques restent vivantes. Il y a un sujet sur "les compos, j'en fait quoi" qui montre bien à quel point c'est souvent peu clair dans les esprits cette chose là. Y a du boulot...



Autre chose : quant à la question de savoir si une partie des amateurs "piquent" du boulot aux pros, c'est un débat épineux qu'il faudra bien ouvrir un jour...

#7 + Partager Stefano

Stefano
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPip
  • 426 messages
  • Localisation: Grenoble
  • Activité(s):Musicien

Posté 12 déc. 2007 - 23:45

Généralement, quand ça répond un peu hargneux c'est que les questions sont pas trop bien posées et que ça soulève, sans le vouloir, des points délicats.


Moi hargneux non non pas du tout, c'etait pas du tout méchant, je sais que tu n'y est pas pour grand chose sheepy, je disais juste qu'il m'est impossible d'y répondre car cette question n'a à mon sens aucun fondement, mais c'est déjà une réponse…
Chamczyk la citation je crois c'est "Just make music beautiful", tu vois le collectage ca se transmets oralement et ca évolue…

Autre chose : quant à la question de savoir si une partie des amateurs "piquent" du boulot aux pros, c'est un débat épineux qu'il faudra bien ouvrir un jour...


oula tu veux vraiment que tradzone devienne un champ de bataille toi…

#8 + Partager Chamusique

Chamusique
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPipPip
  • 2 923 messages
  • Localisation: Ambierle (Loire)
  • Groupe(s):La Tourmentine (folk généraliste) Tchernobal (bal rock)
  • Instrument(s):saxo, clarinette, musettes, whistles, trucs à vent, électronique...

Posté 13 déc. 2007 - 08:09

Non, non, loin de moi cette idée. Mais quand on pose des questions parfois, on provoque des réactions auxquelles on ne s'attendait pas du tout et qui lance des débats qui n'étaient peut être pas dans l'idée de départ.

Ceci dit, comment faire en sorte que les pros puissent plus, mieux bosser, ça c'est une vraie question, non ?

#9 + Partager GEGE

GEGE
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPip
  • 1 276 messages
  • Localisation: GRENOBLE
  • Activité(s):formateur AFPA
  • Groupe(s):Transhumances, Zones Frontieres, Ensemaille
  • Instrument(s):cornemuses du centre, flutes, diato, chant ....

Posté 13 déc. 2007 - 08:23


Autre chose : quant à la question de savoir si une partie des amateurs "piquent" du boulot aux pros, c'est un débat épineux qu'il faudra bien ouvrir un jour...


oula tu veux vraiment que tradzone devienne un champ de bataille toi…


Sans vouloir que tradzone devienne un champs de bataille, bien au contraire, il est vrai qu'un débat là dessus serait le bien venu et éclaircirait certains positionnement obscurs des uns et des autres.

On est pas non plus obligé de se battre, il suffit d'expliquer et d'argumenter son point de vue. :)

#10 + Partager Stefano

Stefano
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPip
  • 426 messages
  • Localisation: Grenoble
  • Activité(s):Musicien

Posté 13 déc. 2007 - 14:27

Ceci dit, comment faire en sorte que les pros puissent plus, mieux bosser, ça c'est une vraie question, non ?


très bonne question, la réponse n'est pas forcément dans la confrontation (qui peut être amicale et apaisée) entre le monde amateur et pro, elle peut être dans une réelle bataille politique à tous les niveaux (collectivités locales, départementales, régionales et nationales voire européennes) pour l'existence d'une réelle politique culturelle dans ce pays, elle peut être interne à ce milieu et passe par une bataille de reconnaissance de ces musiques que ce soit en terme médiatique, réseau de diffusion etc… (voir post sur la famdt…), elle peut être aussi dans un travail de formation de la part des pros envers le milieu associatif et amateur des organisateurs de spectacles dans ce milieu (structuration, recherche de subs etc…) voir le post de tof ici

Bref pour moi si la difficulté de vivre de ce métier n'était due qu'au foisonnement d'expériences amateurs ca se saurait, et je pense vraiment que personne n'a à gagner d'une telle confrontation… même si de façon éphémère voir un groupe dit amateur se sous-vendre peut faire grincer des dents…

Si tout le monde dans ce milieu (pro ou mateur) avait la même sagesse que toi chamczyk, déjà ce serait un grand pas…

Stef

#11 + Partager Chamusique

Chamusique
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPipPip
  • 2 923 messages
  • Localisation: Ambierle (Loire)
  • Groupe(s):La Tourmentine (folk généraliste) Tchernobal (bal rock)
  • Instrument(s):saxo, clarinette, musettes, whistles, trucs à vent, électronique...

Posté 13 déc. 2007 - 18:50

En y repensant, quand le groupe dans lequel je joue (voir le lien dans la signature), "tournait" un peu, histoire de se payer du matos, il y a eu une grande période de n'importe quoi sur le plan financier. Je ne développerai pas, je vous laisse imaginer...
A-t-on été en concurrence avec des pros ? Ben, non. Et ce, pour la bonne et simple raison que les conditions dans lesquelles ça se passait, étaient tout bonnement pas acceptables pour qui que ce soit... (J'en garde une défiance absolue à l'égard des marchands de limonade de tout poil...)

C'est en participant à un collectif (aujourd'hui en sommeil, mais qui sait ?...) composé aussi bien d'amateurs, que de pros, d'associations que d'individus, qu'une certaine prise de conscience s'est faite au niveau du groupe autour de ce qui était faisable ou pas. On a crée notre asso, on ne joue désormais qu'avec un contrat (même pour les prestations en soirée privée). Et surtout, on exige (carrément !) de savoir avec qui on partage la scène dans tout ce qui ressemble à un microfestival (ça pullulent dans mon coin ces trucs là...) Pas question de les laisser garnir leur truc n'importe comment : on a vu trop des situations de fous, avec des régimes de faveur (et donc aussi l'inverse...) basés sur des critères... j'en dis pas plus... Bref, c'est pas les plus pros qui sont les plus chiants... par contre, de l'ambitieux (prétentieux) dans les musiques actuelles, t'en trouve à la pelle... basta.

En plus, on est nombreux, donc pour le plan de scène c'est carrément le folie (on fait chacun au moins deux trucs...) Là, on a vite compris nos limites et la barrière pro/amateur c'était du tangible pour le coup... Si on se fait une paire de premières parties, sur une scène bien sonorisée dans l'année, on est content et pour le reste du semiacoustique, sonorisé avec les moyens du bord ça le fait... On limite tout ça à un secteur géographique somme toute restreint.

L'adhésion à la Sacem, s'est faite quand on a figuré pour un titre sur une compli de groupes locaux. Mais bon, ça a du faire 1 passage sur Europe 2 et un cours extrait en plus, alors...

Dans le groupe, on a eu deux musiciens professionnels. L'un a quitté le groupe quand il a changé de région. Il vit essentiellement en donnant des cours et ses activités de groupe sont à caractère plutôt amateur. L'autre est toujours dans le groupe mais a du choisir entre passer le DUMI et reprendre la psycho. Il a choisi la seconde option et a mis une grosse dose de musicothérapie dans sa psycho (rien à voir avec "écoute du Mozart et tout ira mieux", lui, c'est plutôt ergothérapie et rythme.) Il ne donne plus de cours de percus, dommage pour ses élèves mais tant mieux pour le groupe : beaucoup plus détendu et disponible. Je peux signaler aussi qu'un des membres est passé du côté des marchands de limonade. Nous sommes resté en bon terme : il nous a promis de jamais nous proposer de jouer dans son établissement, par contre on se demande bien quand il va pouvoir venir jouer avec ses emplois de temps à la c..

#12 + Partager sheepy

sheepy
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPip
  • 208 messages
  • Localisation: Nord
  • Instrument(s):vielle, accordéon

Posté 13 déc. 2007 - 22:55

Mais qu'est ce que c'est pour vous la différence entre l'activité amateur et l'activité professionnelle?
J'ai demandé à des gens dans mon entourage et personne ne m'a donné la même réponse.
Pour vous, un pro quand il joue c'est forcément un pro ou un pro peut jouer amateur, et un amateur il peut jouer en pro?
La limite entre pro et amateur est (à priori) plus floue en musique qu'en théâtre, donc il m'est important de connaître votre ou vos définition(s) de l'activité amateur en musique. ( et j'orais peut-être dû mieux m'exprimer dans le premier post et commencer par là. )

#13 + Partager Calmar

Calmar
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPip
  • 1 436 messages
  • Localisation: Lyon
  • Activité(s):AESH
  • Groupe(s):Giverdy ( folk-rock ) / Tinuviel ( trad-folk ) / Solo / ex-Baladin ( chanson )
  • Instrument(s):chant,harpe,cabrette,whistles,flutes de partout,guimbardes,dan nguyet,balalaika , Ukulele,et des tas d'autres instruments...

Posté 13 déc. 2007 - 23:34

et bien , pour faire simple , un pro , c'est quelqu'un qui gagne essentiellement sa vie avec sa musique , et un amateur , c'est quelqu'un qui fait de la musique pour toute autre raison non lucrative. Voila c'est tout.

J'ai beaucoup de mal avec ces clivages pro/amateurs.. tout le monde fait de la musique , après , comment et pourquoi , pffffouii , chacun fait sa cuisine...

pour ce qui serait de grignoter le "pain des autres" , dans tous les cas , les dilemnes et problèmes sont à prendre a l'envers , je pense , comme le notent a juste titre comme précedemment.. il faut s'en prendre aux systemes de rémuneration , en l'occurence , les taxes indues et peu justifiables , qui empeche le musicien de vivre de son metier , c-à-d artisan ou artiste si on veut. Il y aura toujours des "amateurs" et des 'pros" d'une manière ou d'une autre. Aucun ne marche réellement sur les pieds des uns et des autres et chacun me semble-t-il est suffisamment intelligent pour jouer en bonne intelligence. Néanmoins , le "réseau" - c'est comme ca que j'appelerai l'intermediaire entre le "pro" et le fric (!!!) - pose parfois ( souvent ) problème , au travers de subventions et autres soucis administratifs... ouais , ouais , pas facile , sachant que le musicien se retrouve souvent a la place d'un démarcheur , ce qui n'est PAS son métier , plutot que ce qu'il aurait à faire...

En fait , j'écris un roman , là , sorry ! Mais bon , un des soucis principaux , c'est qu'il y a de plus en plus de monde voulant ou jouant de la musique pour en faire son métier (écoles , y en a plein ! ), alors qu'il n'existe aujourd'hui qu'un système désuet et souvent hors-sujet ( majors,show-biz ) , peu compétent autant qu'inconscient des envies (besoins ! ) de la société actuelle...

enfin , j'voulais faire clair et simple , c'est raté , là, je crois...

#14 + Partager Stefano

Stefano
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPip
  • 426 messages
  • Localisation: Grenoble
  • Activité(s):Musicien

Posté 14 déc. 2007 - 10:01

Euh là calmar si tu nous emmène sur le terrain
"ah ma brave dame on paye trop d'impots"
"mon pauvre monsieur, je suis artisan et je paye trop de charges"
"les subventions c'est caca, c'est des méchants qui prennent l'argent sur le dos des braves musicien"

on va pas être d'accord, je suis sur tradzone et pas au journal de 13h de tf1!!!!

pour te rerépondre sheepy
un professionnel c'est quelqu'un qui tire la plus grande partie de son revenu de son travail de musicien, attention ne pas confondre musicien pro ce qui est un métier, et intermittent du spectacle qui n'est qu'un statut, on peut très bien etre musicien pro et ne pas être intermittent (par choix ou par nécessité)

Ta question un pro quand il joue il est forcément pro…
mon métier c'est musicien pro, alors c'est compliqué prenons un autre exemple, je suis instituteur, c'est mon métier, quand je vais à l'école je suis instituteur pro, mais quand je reçoit chez moi le petit cousin de ma voisine qui a des problemes en lecture, je peux lui donner quelques piste pour règler son probleme, se pose t on la question si a ce moment là je suis instituteur amateur???
revenons au musicien pro, je tire la majeur partie de mon salaire de mon activité de musicien (le reste étant des droits d'auteurs, des droits d'interprètes…) point final, c'est mon métier.
Ensuite je peux faire le choix (légalement je n'en ai pas le droit) de faire du militantisme et d'accepter de jouer moins ou pas payé, je n'en reste pas moins professionnel… de même quand je répète, jamais payé le garçon!!! (ou alors dans des productions théatrales ou chorégraphique qui eux ont les moyens de payer les répétitions)
ca s'éclaire?

prenons maintenant un amateur, imaginons qu'il joue du bouzouki dans un groupe de 6 personnes, que son activité principale soit professeur de philosophie, les 5 autres dans le groupes sont des musiciens professionnels, quand ils jouent sur scène il est payé comme les musiciens pros, normal la charge de travail est la même, il a donc une activité musicale salariée pourtant ca reste un musicien amateur car son vrai métier c'est prof de philo…

en gros il ne faut pas confondre le métier et le fait d'être ponctuellement dans une activité salariée ou bénévole

Stefano

#15 + Partager Ekks-O

Ekks-O
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 7 685 messages
  • Localisation: Chalon-sur-Saône (71)
  • Activité(s):Webmaster
  • Groupe(s):Les Sumos Torrides, et Arcadanse.
  • Instrument(s):Guitare, Accordéon chromatique

Posté 14 déc. 2007 - 10:07

prenons maintenant un amateur, imaginons qu'il joue du bouzouki dans un groupe de 6 personnes, que son activité principale soit professeur de philosophie, les 5 autres dans le groupes sont des musiciens professionnels, quand ils jouent sur scène il est payé comme les musiciens pros, normal la charge de travail est la même, il a donc une activité musicale salariée pourtant ca reste un musicien amateur car son vrai métier c'est prof de philo…


Arrête tes conneries, c'est des bobards de sioux ça, ça existe pas dans la vraie vie...

#16 + Partager Ludoman

Ludoman
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPipPipPip
  • 3 763 messages
  • Localisation: Montreuil
  • Groupe(s):Flor de Zinc - Duo Besson Rio - Tizhde'i - Boulas Rio
  • Instrument(s):Accordéon chromatique

Posté 14 déc. 2007 - 10:08

Quelqu'un sait comment ça se passe dans d'autres pays, pour ce qui concerne le rapport amateur/professionnel? Par exemple, en Irlande?

Sujet intéressant avec des points de vue bretons (pas tapé lol)

#17 + Partager Tirno

Tirno
  • Developpeur
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 4 985 messages
  • Localisation: Lyon
  • Activité(s):Chercheur
  • Instrument(s):Flute, tin whistle, concertina, harmonica, chant

Posté 14 déc. 2007 - 10:32

Tu veux nous faire croire qu'un prof de philo choisirait de jouer du bouzouki et qu'il aurait le niveau pour jouer avec des pros?! n'importe nawak!

#18 + Partager Stefano

Stefano
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPip
  • 426 messages
  • Localisation: Grenoble
  • Activité(s):Musicien

Posté 14 déc. 2007 - 10:39

oui je sais ekks-o et tirno ca parait fou
mais ce n'était qu'un exemple et pour illustrer le débat j'ai pris le cas extrème, donc qui ne peut pas se réaliser
et puis y'a pas beaucoup de bouzoukiste en france alors le niveau c'est très relatif…

#19 + Partager Chamusique

Chamusique
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPipPip
  • 2 923 messages
  • Localisation: Ambierle (Loire)
  • Groupe(s):La Tourmentine (folk généraliste) Tchernobal (bal rock)
  • Instrument(s):saxo, clarinette, musettes, whistles, trucs à vent, électronique...

Posté 14 déc. 2007 - 13:00

Ta question un pro quand il joue il est forcément pro…
mon métier c'est musicien pro, alors c'est compliqué prenons un autre exemple, je suis instituteur, c'est mon métier, quand je vais à l'école je suis instituteur pro, mais quand je reçoit chez moi le petit cousin de ma voisine qui a des problemes en lecture, je peux lui donner quelques piste pour règler son probleme, se pose t on la question si a ce moment là je suis instituteur amateur???

Euh... quand je rentre chez moi, je fais musicien amateur... (et j'évite les petits cousins de ma voisine : ils sont terrrrribles !) :D

#20 + Partager jean Banwarth

jean Banwarth
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPip
  • 461 messages
  • Localisation: Grenoble
  • Activité(s):Enseignant
  • Groupe(s):Djal et Goltraige
  • Instrument(s):Guitare et bouzouki

Posté 14 déc. 2007 - 13:20

Pffff ! Y'a vraiment des pros du post anti-pro :O

Ne pas prendre la mouche, c'est juste histoire de faire un pauvre jeu de mots

Pour répondre à Tirno, c'est pas qu'un amateur soit au niveau pour jouer avec des pros qu'il faut considérer, c'est plutôt qu'il y a des pros qui soient au niveau de certains amateurs. Comme dit Stefano, les choses sont relatives... Bouzeux d'accordéoniste va !


0 utilisateur(s) li(sen)t ce sujet

0 membre(s), 0 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)