Aller au contenu

En poursuivant votre visite sur Tradzone, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus Continuer
  • Se connecter avec Agenda Trad      Connexion   
  • Créer un compte
  •  

Infos

En cas de problème avec le mail de validation lors de l'inscription, vous pouvez nous contacter via le formulaire de contact

Photo
- - - - -

Danse-Thérapie


  • Veuillez vous connecter pour répondre
56 réponses à ce sujet

#41 + Partager Maïtiù

Maïtiù
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPipPipPip
  • 3 285 messages
  • Localisation: Chambéry
  • Activité(s):Technicien SIG
  • Instrument(s):violoncelle

Posté 11 févr. 2008 - 13:24

Et... ne s'éloigne t-on pas trop du sujet de la discussion ?


Ben pas tant que ça... J'aime bien le coté "quand on danse on s'expose", et aussi le fait que les codes nous protège d'une trop forte exposition.

#42 + Partager Tirno

Tirno
  • Developpeur
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 4 985 messages
  • Localisation: Lyon
  • Activité(s):Chercheur
  • Instrument(s):Flute, tin whistle, concertina, harmonica, chant

Posté 11 févr. 2008 - 13:26

Hmmm... Je sais pas si c'est un désir d'etre dans la norme, de pas m'exposer. Y'a de ca, évidemment, mais c'est plus, que si je peux faire n'importe quoi, c'est trop libre (y'a tout un tas de trucs en psycho qui sont écrits à ce sujet). C'est une histoire de maitrise, plus que d'exposition aux autres. J'aime me sentir "supérieur" à mon sujet, à le dominer, ne pas sentir que je m'abandonne. Est-ce lié au regard des autres? Peut etre, mais pas seulement.

Cent pourcent d'accord avec l'interet pratique des codes. Et j'ai l'impression qu'on tend dans la meme direction pour l'opposition entre bal folk et autre chose.

#43 + Partager Maïtiù

Maïtiù
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPipPipPip
  • 3 285 messages
  • Localisation: Chambéry
  • Activité(s):Technicien SIG
  • Instrument(s):violoncelle

Posté 11 févr. 2008 - 13:27

Par contre encore une fois on peut "mentir". avec ou sans code, on a toujours la liberté de faire le timide alors qu'on est extraverti ou vice versa, a cause du contexte qu'est la danse.
Comme un comédien.

je vais faire peur à mes cavalières si je continue là-dessus...

#44 + Partager Lureley

Lureley
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPipPip
  • 2 452 messages
  • Localisation: Mulhouse
  • Activité(s):doctorante
  • Groupe(s):les Jolivettes de Reims; Burgdeïfala d'Illfurth
  • Instrument(s):apprend à balbutier en diato

Posté 11 févr. 2008 - 13:28

C'est une histoire de maitrise, plus que d'exposition aux autres. J'aime me sentir "supérieur" à mon sujet, à le dominer, ne pas sentir que je m'abandonne. Est-ce lié au regard des autres? Peut etre, mais pas seulement.


Ne pas supporter de perdre le contrôle? tiens, c'est marrant, je connais :D

#45 + Partager Maïtiù

Maïtiù
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPipPipPip
  • 3 285 messages
  • Localisation: Chambéry
  • Activité(s):Technicien SIG
  • Instrument(s):violoncelle

Posté 11 févr. 2008 - 13:33

est-ce que par hazard, les danseurs de danse "sans code" n'aurait pas appris à maitriser leur sujet par d'autre biais que le code que l'on connait?
Comme par exemple, improviser en musique ça s'apprend, il y a des techniques, et quand on les connait, on est plus à l'aise, et on a moins peur de se lancer.
Il y a peut-être la même chose en danse...? Armelle?

#46 + Partager Marinou

Marinou
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPip
  • 448 messages
  • Localisation: Iowa, USA/Auvergne
  • Activité(s):etudiante
  • Instrument(s):piano, guitare et banjo un peu

Posté 11 févr. 2008 - 23:00

Il y a peut-être la même chose en danse...?

je dirai que oui, il faut d abord apprendre les bons pas, se familiariser avec la musique et petit a petit on peut improviser, mais generalement ceux qui commencent par improviser, ils leur en manque un morceau, non ?
enfin je sais pas, c est un peu comme construire une maison sans fondations

#47 + Partager Armelle

Armelle
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPip
  • 1 769 messages
  • Localisation: paris poitiers
  • Activité(s):dansicienne

Posté 11 févr. 2008 - 23:53

sauf si les fondations c'est toi qui te les construis.
j'aurais pleins de choses à dire mais il est tard, je reviendrais demain, ça me démange... :)

#48 + Partager Maïtiù

Maïtiù
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPipPipPip
  • 3 285 messages
  • Localisation: Chambéry
  • Activité(s):Technicien SIG
  • Instrument(s):violoncelle

Posté 12 févr. 2008 - 00:07

Il y a peut-être la même chose en danse...?

mais generalement ceux qui commencent par improviser, ils leur en manque un morceau, non ?
enfin je sais pas, c est un peu comme construire une maison sans fondations


Ce que je voulais dire (je me suis vraiment mal exprimé...), c'est que en trad on fonde notre maison sur des pas. Et je suppose (sans aucune certitude) que dans d'autre contexte, on peut fondé la danse sur autre chose, en gardant toutefois des fondations qui nous assure la stabilité et la sécurité que nous apporte nos codes.
Ceci dit, je suis peut-être complètement a coté de la plaque, donc je préfère laisser parler ceux/celles qui savent...

#49 + Partager peya

peya
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPip
  • 1 159 messages
  • Localisation: cher
  • Activité(s):curieux
  • Instrument(s):Pfuuiittpreeutprrreeutsssyooouu

Posté 12 févr. 2008 - 08:03

Quand tu commences à retirer les pas de danse (ou positions des pieds dans un schéma type, pour généraliser) je ne vois pas bien celle qui va résister à ce que celà ne deviennent pas complétement autre chose qu'un truc purement individuel (et là tout le monde à le droit de faire de l'expression corporelle en plein millieu d'un bal...) ou simplement n'importe quoi d'autre que ce qui était pré-établi.

Nota : Je parle ici des pas qui me paraissent important, mais il y a plein d'autres parties du corps qui participent un?


#50 + Partager Maïtiù

Maïtiù
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPipPipPip
  • 3 285 messages
  • Localisation: Chambéry
  • Activité(s):Technicien SIG
  • Instrument(s):violoncelle

Posté 12 févr. 2008 - 08:28

vrai, mais je ne parlais pas spécialement des bals, mais de la danse en général.

#51 + Partager Armelle

Armelle
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPip
  • 1 769 messages
  • Localisation: paris poitiers
  • Activité(s):dansicienne

Posté 12 févr. 2008 - 18:49

est-ce que par hasard, les danseurs de danse "sans code" n'aurait pas appris à maitriser leur sujet par d'autre biais que le code que l'on connait?
Comme par exemple, improviser en musique ça s'apprend, il y a des techniques, et quand on les connait, on est plus à l'aise, et on a moins peur de se lancer.
Il y a peut-être la même chose en danse...?
Armelle?


Bien-sûr qu'il y a des techniques, même en impro (je dirais même "surtout" en impro...). Mais... (c'est dur à expliquer pardon ^^U ...), je dirais que (sauf exceptions) ces techniques et ces codes ne sont pas "formels". Pour faire simple et pour généraliser la "base" de ces codes, je dirais que ce sont des techniques de corps assez complexes qui mettent en jeu ce qu'on pourrait appeler les "fondamentaux" (espace, temps, poids, gravité, flux...).

ça peut paraître très flou et très abstrait, mais en réalité c'est d'une concrétude absolue ! Par exemple, quand tu ressens vraiment l'action de la gravité sur ton corps, ça peut te faire faire, et surtout te faire sentir des choses incroyables ! Comme un musicien travaille ses gammes en vue d'improviser, on travaille sur l'intégration corporelle de ces notions. Comme le musicien improvise et exulte sa sensibilité par le biais de l'exploration de l'instrument, on joue avec ces notions et recherche de nouvelles phrases encore jamais vécues, des gestes oubliés, ou retrouvés, ou à retrouver... Notre instrument c'est notre corps, c'est tout.

Et Peya, quand tu dis "Quand tu commences à retirer les pas de danse (ou positions des pieds dans un schéma type, pour généraliser) je ne vois pas bien celle qui va résister à ce que celà ne deviennent pas complétement autre chose qu'un truc purement individuel (et là tout le monde à le droit de faire de l'expression corporelle en plein millieu d'un bal...) ou simplement n'importe quoi d'autre que ce qui était pré-établi. "
,
je suis d'accord avec toi (et heureusement que chacun fait ce qu'il veut tant qu'il emmerde pas le voisin... et j'espère fort que j'emmerde pas mes voisins en bal...).
Mais ce que tu appelles "expression corporelle" (ah lala décidemment je ne supporte pas cette nomination) pourrait également devenir un outil pour se libérer des codes et jouer avec eux, simplement.
Enfin bref, pour moi c'est ce qui est important (je ne suis personne pour prêcher la bonne parole, hein !).

Et ce n'est pas "purement individuel". Quand, lors d'un bal, je me fous dans un coin pour délirer en me laissant porter par la musique (ce qui, je dois dire, m'arrive plutôt souvent :D ), j'aimerais vraiment embarquer quelqu'un avec moi dans ma danse. Et ça m'arrive parfois d'attirer le corps de quelqu'un qui n'a pas spécialement fait de danse contemporaine avant, et qui se laisse porter par une écoute, une sensation, une note, une réaction, un regard...

Et on en vient donc à juste titre à cette idée d'"exposition".
Bien-sûr qu'il y a une exposition, puisqu'il y a déjà simplement exposition à un ou des regards.
Quand je danse je suis là et je suis aussi ailleurs. Je peux aussi me sentir hyper connectée à quelqu'un qui me regarde, sans qu'il sache que je danse pour lui. Entre plusieurs corps, il se passe des choses inouïes sans forcément qu'on y prête attention. c'est dommage mais c'est comme ça.
Après, les codes formels dans les danses en bal, les 1-2-3-4, les directions précises dans l'espace, je les respecte, je les connais à peu près, et ça m'éclate ! Mais parfois j'ai besoin d'aller un peu plus loin dans le voyage...

J'ai été un peu longue, et j'ai dû sortir du sujet. Sorry :nerd:

#52 + Partager Lureley

Lureley
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPipPip
  • 2 452 messages
  • Localisation: Mulhouse
  • Activité(s):doctorante
  • Groupe(s):les Jolivettes de Reims; Burgdeïfala d'Illfurth
  • Instrument(s):apprend à balbutier en diato

Posté 12 févr. 2008 - 18:54

Quand je danse je suis là et je suis aussi ailleurs. Je peux aussi me sentir hyper connectée à quelqu'un qui me regarde, sans qu'il sache que je danse pour lui. Entre plusieurs corps, il se passe des choses inouïes sans forcément qu'on y prête attention. c'est dommage mais c'est comme ça.


C'est très beau ça, Armelle

Et non tu n'as pas été trop longue, c'est très intéressant ce que tu nous racontes! C'est rarement pas intéressant ce que tu dis!

et ça c'était un post super utile

#53 + Partager Maïtiù

Maïtiù
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPipPipPip
  • 3 285 messages
  • Localisation: Chambéry
  • Activité(s):Technicien SIG
  • Instrument(s):violoncelle

Posté 12 févr. 2008 - 19:05

oui, ça va t'être très utile bientôt Lureley...;)

#54 + Partager Armelle

Armelle
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPip
  • 1 769 messages
  • Localisation: paris poitiers
  • Activité(s):dansicienne

Posté 12 févr. 2008 - 19:31

merci, c'est gentil... et ça me rassure aussi !

c'est pas facile d'exprimer ce genre de choses, surtout quand on est confinés presque 24/24 avec des danseurs contemporains avec qui les discussions sur le corps sont perchées bien haut, souvent trop haut pour moi... pas du tout en termes d'intelligence, mais plutôt de délires mysticodingos... J'adore ça bien-sûr, mais revenir aux questions pour moi essentielles du "pourquoi tu danses ? avec qui ? et dans quel contexte ? me semblent nécessaires...
Ce qui explique également ma terrible attirance et ma fascination certaine envers les danses de (et en) bal, ces dernières n'intéressant pas spécialement les gens avec qui je travaille. Et c'est bien dommage ! Parce que des choses entre les corps, il s'en passent beaucoup en bal, et au-delà du fait que je m'éclate en y dansant moi-même, tous ces corps en mouvement que j'adore regarder me racontent de belles histoires, et nourrissent énormément toutes les réflexions et les préoccupations qui m'habitent...

vous êtes beaux !

#55 + Partager Lureley

Lureley
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPipPip
  • 2 452 messages
  • Localisation: Mulhouse
  • Activité(s):doctorante
  • Groupe(s):les Jolivettes de Reims; Burgdeïfala d'Illfurth
  • Instrument(s):apprend à balbutier en diato

Posté 12 févr. 2008 - 22:44

En tout cas, je trouve ça "parlant" ce que tu racontes. Peut-être parce que je regrette de n'être pas capable d'investir dans d'autres types de danse ce que j'ai pu découvrir en faisant de la danse contemporaine y'a (trop) longtemps de ça.

#56 + Partager Tirno

Tirno
  • Developpeur
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 4 985 messages
  • Localisation: Lyon
  • Activité(s):Chercheur
  • Instrument(s):Flute, tin whistle, concertina, harmonica, chant

Posté 12 févr. 2008 - 23:07

Moi aussi j'aime quand Armelle nous raconte la danse :) <3

#57 + Partager Armelle

Armelle
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPip
  • 1 769 messages
  • Localisation: paris poitiers
  • Activité(s):dansicienne

Posté 18 févr. 2008 - 23:21

je suis heureuse d'être ton père castor en la matière :)


0 utilisateur(s) li(sen)t ce sujet

0 membre(s), 0 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)