Aller au contenu

En poursuivant votre visite sur Tradzone, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus Continuer
  • Se connecter avec Agenda Trad      Connexion   
  • Créer un compte
  •  

Infos

En cas de problème avec le mail de validation lors de l'inscription, vous pouvez nous contacter via le formulaire de contact

Photo
- - - - -

Dans les bals, danses trad,contemporaines et toutes les autres..Quelles interactions sont possibles?


  • Veuillez vous connecter pour répondre
59 réponses à ce sujet

#41 + Partager Perb

Perb
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPip
  • 252 messages
  • Localisation: Lyon

Posté 18 juin 2008 - 14:44

Il y a vingt ans, j'étais comme toi. Aujourd'hui, je suis toujours comme toi, sauf que j'ai compris que chercher sa "liberté individuelle" est une perte de temps. On a déjà sa liberté; mieux mettre-la en valeur.


A ben merde alors, moi j’ai régressé !!

Il y a 16 ans j’étais comme CelticRambler, plein de certitudes données par mon éducation, mes diplômes, et la science, et je me considérais libre.

Et puis j’ai voyagé, et je me suis rendu compte que mes certitudes et mes références n’étaient plus vraies ailleurs, j’ai réalisé que l’on n’est que ce que notre culture et notre société veulent qu’on soit. J’ai commencé à remettre en question mes codes, sans pour autant en adopter d’autres, mais en prenant conscience de leur inconsistance.

Le paradoxe étant que les codes sont sensés nous permettre de communiquer socialement avec les autres, mais ils nous coupent de ceux qui n’ont pas les mêmes codes !

Depuis je considère que c’est le travail de toute une vie d’écarter les codes, donc les préjugés, d’explorer d’autres chemins que ceux qui sont tracés d’avance dans notre cervelle. Et j’ai un grand respect pour Armelle et son approche de la danse (et plus large), pour le jazzman qui disjoncte dans son solo, pour Einstein qui a su se débarrasser de 2000 ans de concepts mathématiques erronés, et pour tout un tas de génies et de créateurs qui ont amené leur pierre dans l’édifice simplement en remettant les habitudes, les références, les acquis, les codes en question.

#42 + Partager Chamusique

Chamusique
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPipPip
  • 2 923 messages
  • Localisation: Ambierle (Loire)
  • Groupe(s):La Tourmentine (folk généraliste) Tchernobal (bal rock)
  • Instrument(s):saxo, clarinette, musettes, whistles, trucs à vent, électronique...

Posté 18 juin 2008 - 16:53

Ben dis donc ça prend de l'altitude ce débat...

Dans mon petit cas personnel, pendant longtemps j'ai fait tout ce que j'ai pu pour "surtout pas me faire remarquer" et être bien dans la norme, bien "normal" (y a de l'histoire familiale là dessous, passons...) J'y suis d'ailleurs partiellement parvenu, y qu'à voir mon boulot, si ça c'est pas normée comme profession... Mais ça c'est pas fait sans mal : tout le monde ne peut pas se vanter d'être conformiste sans effort... pour certains y a toujours un "on ne sait quoi" qui dépasse par-ci par-là... (dans mon cas, je préfère pas dire quoi...)

Ce qui est le plus emmerdant dans tout ça, c'est quand les autres attendent que tu te comportes de telle ou telle manière : ton comportement va au devant de nos attentes ou encore mieux, au-delà de nos espérances, on te foutra peut être la paix par contre, dérape un peu et vlan ! On te fera bien sentir que tu n'es pas dans le ton... Rien d'anormal là dedans somme toute, si c'était équilibré, mais non, il faut toujours que la sanction soit toujours supérieure à n'importe laquelle des gratifications...

Parfois, je me dis, que jouer de la cornemuse, pèpère, sur ma terrasse (suprême privilège) ça finira bientôt par pouvoir être considéré comme un acte de résistance culturelle... (quelle époque de chiottes...)

#43 + Partager emily

emily
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPip
  • 145 messages
  • Localisation: Suisse

Posté 18 juin 2008 - 19:10

Sois spontané-e !
Tu es libre de penser comme moi.
J'ai deux pieds droits et ça me fait une belle jambe !

#44 + Partager AlinWond

AlinWond
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPip
  • 1 072 messages
  • Localisation: Sud-Ouest

Posté 20 juin 2008 - 12:02

Je ne suis pas sûre d'avoir tout compris à l'évolution du débat sur la fin, là... mais je voulais quand même dire ceci :
- Je comprends la "désolation" d'Armelle devant les barrières des habitudes, des conventions, de nos circonvolutions psychologiques plus ou moins avouées... qui nous empêchent de danser lorsque nous ne pouvons pas nous dire "ah ben oui, cette musique c'est telle danse, donc je fais tel pas, et puis voilà" ; je suis tout à fait d'accord pour dire que n'importe quelle musique est "dansable", on peut aussi danser sur du silence... et il n'y a pas forcément besoin d'être un révolutionnaire pour cela, il y a en revanche besoin d'être assez libre, ou libéré (et cette liberté doit parfois pour certains passer par un apprentissage).
- Je comprends tout autant la contrariété de ceux qui n'ont pas ce qu'ils attendent quand ils vont à un bal, où ils veulent justement une musique qui leur dit "c'est telle danse, donc fais tel pas, et puis voilà". On peut avoir besoin de cadres connus, de repères, et ne pas aimer - ne pas désirer - aller voir ailleurs ; ou alors choisir les moments ou on va voir ailleurs...

Ma conclusion perso, c'est qu'on permettra à plus de personnes d'entrer dans la danse si on les invite que si on les kidnappe : je pense que les musiciens ont tout intérêt à être clairs et explicites sur leurs choix par rapport aux "cadres" (qu'ils décident de les respecter, d'y mettre quelques courants d'air ou de les exploser, qu'ils le disent !). Et ce, autant quand ils annoncent un bal que quand ils annoncent une danse. Je me souviens d'un musicien qui il y a quelques semaines nous disait : "ça n'est pas une danse, mais j'espère que vous le danserez quand même" - eh bien, on a d'autant plus et d'autant mieux dansé qu'il nous l'avait dit.

Imaginez la scène : bal, bonne ambiance, après un cercle le groupe dit "scottish" ; les débutants qui ont appris la base il y a une heure comme les mordus de trad, tout le monde s'y met... au milieu du morceau, la musique sort du cadre habituel de la scottish, super impro, les musiciens s'éclatent... Du côté des danseurs : les débutants s'affolent, sont mal à l'aise, zut j'y arrive plus, j'vais décevoir ma cavalière ou lui marcher sur les pieds, je ne peux plus suivre... les "mordus" soit s'adaptent tant bien que mal, soit abandonnent et regardent les musiciens... et quelques uns -rares - ne se posent pas de questions, se disent que ça ne ressemble plus à une scottish mais continuent de vibrer avec la musique, ils dansent !
Imaginez exactement la même scène, mais au lieu de dire "scottish" le groupe dit "on va faire une scottish, mais ça va peut-être se transformer en autre chose... alors sentez-vous libre, dansez-la comme vous voulez !"
Ceux qui n'aiment pas les trous d'air et les turbulences resteront peut-être assis, mais les autres, sachant à peu près ce qui va arriver, en profiteront au maximum au lieu d'être déboussolés. Et les "quelques-uns" du premier scénario deviendront plus nombreux... enfin je crois.

Bon, j'ai peut-être enfoncé une porte ouverte... tant pis !

#45 + Partager Magribouillasse

Magribouillasse
  • Tradzonard(e)
  • Pip
  • 2 messages
  • Localisation: Poitiers
  • Activité(s):Musicien
  • Instrument(s):saxophones

Posté 21 juin 2008 - 00:29

Salut,

Je suis Alfred Hitchcock.
Vous allez voir un film.
A 3min45sec, il y aura un personnage qui parle.
Après il prendra sa douche.
A 20min et des brouettes japonaises, une scène d'angoisse.
A 42min56sec, vous allez carrément avoir peur.
Puis 7 minutes plus tard, si tout se passe bien, vous aurez envie d'acheter du pop-corn.
Le mot "fin" signifie que le film est fini.
Vous aurez donc le droit de vous lever de votre siège.
Enfin attendez quand même pour vous lever en même temps que tout le monde.

Bon je dis ça, je ne m'y connais pas vraiment en cinéma...

#46 + Partager Armelle

Armelle
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPip
  • 1 769 messages
  • Localisation: paris poitiers
  • Activité(s):dansicienne

Posté 21 juin 2008 - 00:33

Attention, ceci n'est pas du cinéma. Mais j'espère que vous regarderez le film quand même.

#47 + Partager emily

emily
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPip
  • 145 messages
  • Localisation: Suisse

Posté 21 juin 2008 - 17:34

Bien, je constate, sans surprise, que mes propos certes quelques peu « sibyllins » sont restés totalement obscurs... au vu des réponses qui ont suivi, je vais quand même tenter d'éclaircir mon propos.
Concernant le débat en lui-même, je n'ai pas grand chose à dire. Du moment qu'il y a des bals dits « traditionnels » et des nuits « trad'actuelle », je pense que tout le monde doit pouvoir trouver chaussure à son pied.
Pour le reste, je m'avoue consternée par l'évolution de ce sujet. Ce que défend Armelle ce sont ces croyances, ces représentations du monde et je n'ai rien à en dire, ce sont les siennes et c'est tout. Mais cela reste des croyances et lorsque celles-ci deviennent des évidences, ça me fait peur. J'ai une sonnette d'alarme qui résonne dans ma tête parce que c'est le leitmotiv de toutes les révolutions et de toutes les dictatures... savoir ce qui est bien pour les autres... Et, désolée, mais quand je vois les réactions, j'me dis que la majorité bien pensante et politiquement correcte est celle dont fait partie Armelle. Alors, c'est quoi tradzone ? Un forum par les jeunes et pour tous... ceux qui pensent comme eux ? Ce que certain-e-s défendent finalement c'est une autre forme de conformisme où l'ouverture et la liberté ne peut avoir d'autres formes que celles à laquelle ils ou elles croient. On ne peut alors raisonner qu'en terme de « juste ou faux », « raison ou tort », « bien ou mal ». Et là encore, c'est une forme de moralisme et de conformisme que j'aime pas bien, vous voyez. Pourquoi ne pas essayer de sortir de cette forme de débat stérile où les croyances des uns et des autres s'affrontent d'une manière parfois peu respectueuse (de mon point de vue) et ne pas simplement laisser chacun-e exprimer et partager ce qu'il cherche dans la danse, ce qui le motive, ce qui le fait vibrer... moi, ça m'intéresserait bien plus...
Enfin, je ne peux que réagir au fond du discours qui est quand même un « Yaka ». Vous savez, y'a qu'à se laisser aller, y'a qu'à dépasser ses habitudes, y'a qu'à respirer... Moi, j'aime pas les Yaka. Parce qu'encore une fois c'est une forme de dictature. Y'a qu'à rien du tout. On est tous différent, on a tous des envies et des besoins différents, on recherche tous des choses différentes dans la vie, dans la danse, dans toutes activités ou professions et cette tyrannie du bonheur, cette mode de la créativité est une dictature bien plus insidieuse et dévastatrice que beaucoup d'autres. Vous croyez que ça fait quel effet quand vous avez deux pieds droits (c'est par respect pour les gauchers, y'a pas de raison) et qu'on vient vous dire: mais y'a qu'à... en plus de vous sentir toujours terriblement maladroit, vous vous sentez nuls, chouette ! Pour ma part, j'aime pas bien qu'on me dise comment je dois m'amuser, comment je dois me sentir et en fin de compte, comment je dois penser.

Moi, j'aimerais penser que la planète folk est assez vaste pour que chacun-e y trouve la place qu'il désire, mais en vous lisant j'ai bien l'impression que ce soit encore une illusion de ma naïveté légendaire...

#48 + Partager Magribouillasse

Magribouillasse
  • Tradzonard(e)
  • Pip
  • 2 messages
  • Localisation: Poitiers
  • Activité(s):Musicien
  • Instrument(s):saxophones

Posté 21 juin 2008 - 22:59

Si on n'a pas le droit donner son avis sur un groupe humain que l'on connaît un peu et où l'on se sent bien, évidemment c'est plus facile, tapons sur ceux d'en face que l'on ne connaît pas. Si tant est qu'il faille raisonner en termes de milieu trad ou pas, de genres, de clans, de castes, bref de cette dictature multi-culturelle où l'on frémit d'angoisse à l'idée de ne pas exister si l'on ne fait pas partie d'un groupe aux "codes" fixés (voire fixes) et identifiables. Enfin bon, j'éviterai de parler de dictature ou de révolution, notion que nous ne connaissons que trop indirectement.

Moi j'ai aussi deux pieds droits, en plus j'ai bien l'impression qu'ils sont liés.
Mais, personnellement et sans masochisme, j'aime bien un petit coup de pied aux fesses de temps en temps quand je n'ai plus envie d'avancer.

#49 + Partager Armelle

Armelle
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPip
  • 1 769 messages
  • Localisation: paris poitiers
  • Activité(s):dansicienne

Posté 21 juin 2008 - 23:59

Chère Emily, tout d'abord sache que ton bel aphorisme sybillin ne m'a pas laissé de marbre, il m'a même beaucoup touché et beaucoup fait rire, sous ses apparences nonchalantes et je-m'en-foutiste (pour être sincère ce sont deux caractères qui me plaisent assez).
D'autre part, je te remercie par avance de ton intervention, qui pour moi fait avancer le débat.
Si je semble asséner mes représentations du monde comme des évidences, c'est peut-être parce que je suis juste quelqu'un qui souhaite exprimer un point de vue sur quelquechose qui le fait bondir. C'est aussi parce que comme tout le monde je recherche le bonheur (quel tyran je fais là !). Ce qui me plaît (dans ce que tu appellerais "croyances"), c'est que le fondement même des questions que je mets en jeu me semble -pour moi-même et les autres- relativement ouvert, parce qu'en devenir, parce qu'ayant trait à l'individualité.
Toutefois, comme disait très bien Magribouillasse un peu plus haut, attention aux mots "dictature" et "révolution" dans ce genre de contexte. Le fait de les utiliser si facilement a une belle odeur de démagogie. Dans mes "yaka", que j'assume totalement car il me permettent d'agir et de réagir dans n'importe quel contexte, je veux juste rappeler qu'on est tous responsables de nous-mêmes. Les gens qui prendraient ça pour eux comme une violente évidence (parce qu'inatteignable) auraient peut-être juste à se poser cette question de la responsabilité. Et puis tu sais, au-delà des croyances, au delà d'un quelconque despotisme, au-delà de tout cela, je me sens juste bercée par des idéaux que je tente d'appliquer, et qu'il est possible d'appliquer. Qu'ils soient justes en soi, ce n'est pas mon problème. Mais si je peux les exprimer et s'ils paraissent justes pour d'autres, alors pourquoi pas.

Ce que tu racontes ici dans ta critique hâtive, ça reviendrait en somme à lire Sartre (attention je ne me compare pas à lui, mais juste à sa façon de revendiquer un point de vue et de tenter de se responsabiliser les uns les autres), donc ça en reviendrait à lire Sartre et à se dire : mais quel dictateur celui-là, il n'a pas à proposer cette façon de vivre comme étant la seule et la meilleure ! Pour balancer un autre sartrisme : ce qu'on pense être bon pour soi est pensé comme étant bon pour l'autre, alors oui, en effet, ma façon de parler résonne certainement avec ce propos-là, et je pense que c'est tout légitime. A partir du moment où je parle de responsabilité, où je dresse même ce principe en totem, c'est aussi à chacun de prendre la responsabilité de prendre ce que je dis pour lui ou non, de critiquer ce que je dis, de prendre de la distance ou de faire caca dessus. Le fait que nous soyons libres, oui, je maintiens ça comme une évidence et je n'en ai pas à m'en excuser. Si tu penses que j'appartiens à une majorité bien pensante et politiquement correcte, et bien pourquoi pas. Je ne comprends pas vraiment la connexion synaptique qui t'a amenée à dire ça mais pourquoi pas.
Je ne donne ou ordonne aucune forme à l'idée de liberté ou d'ouverture, c'est là où tu te méprends sur le sens de mes paroles, me semble-t-il.
Pour finir, je ne pense pas que ce débat soit stérile, parce qu'enfin il y a frottements et recul sur ce que l'on dit. Partager avec les autres ce que tu ressens dans la danse, ce qui te motive ou ce qui te fait vibrer, c'est légitime et tout à ton honneur, mais ce ne s'appelle plus un débat.
Quand tu parles de tyrannie du bonheur et de mode de la créativité, là c'est vraiment toi qui me fait peur. Le relativisme poussé à son paroxysme ça aussi ça me fait peur. La "planète folk" n'est pas une bulle, et je n'oblige personne à penser comme moi (d'ailleurs ce serait vraiment trop chiant, baaaah), surtout moi qui n'estime pas appartenir à cette "planète", ce "monde", ce "clan", cette "famille" qui comme toutes les autres "familles" ont une façade, une image, qu'il nous plait d'entretenir.

#50 + Partager Lucas

Lucas
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPip
  • 1 902 messages
  • Localisation: Poitiers

Posté 23 juin 2008 - 11:26

...
vous me laissez songeur...

Mais j'ai l'impression d'un disours absurde!
Les gens qui s'expriment ont des rapports à la danse tellement differents que le débat me semblerait presque infondé...


J'ai un peu la sensation de voir des gorilles expliquer à des pélicans que La banane c'est bon pour la santé, et ces derniers répondre : " ah oui mais seules celles fraîchement pêchées!"

:hmm:

#51 + Partager AlinWond

AlinWond
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPip
  • 1 072 messages
  • Localisation: Sud-Ouest

Posté 23 juin 2008 - 11:35

:lmao:
Bien vu, bien dit !

#52 + Partager CelticRambler

CelticRambler
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPip
  • 709 messages
  • Localisation: Républic du Berry
  • Activité(s):Perturbateur de statuo quo
  • Instrument(s):Accordéon, whistle irlandais

Posté 23 juin 2008 - 16:05

:rotfl:

Ben, dis Lucas - tout dépend si les bananes sont pêchées à la ligne ou au filet ....

#53 + Partager Armelle

Armelle
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPip
  • 1 769 messages
  • Localisation: paris poitiers
  • Activité(s):dansicienne

Posté 23 juin 2008 - 17:21

Mais c'est parce que nos rapports à la danse sont différents qu'il me semble important d'en parler...
Après, si le débat devient absurde, ben... tant pis... j'abandonne alors...
Je suis d'accord avec toi Lucas, mais à la différence près que nous appartenons à la même espèce et que le langage nous rapproche les uns des autres. Et nos corps aussi...
Dans ce cas précis le langage et le corps nous éloigneraient au contraire jusqu'à évoquer un dialogue fictif entre un mammifère à poils et un oiseau à long bec...
C'en est dommage... non ?


caca boudin, tiens.

#54 + Partager Maïtiù

Maïtiù
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPipPipPip
  • 3 285 messages
  • Localisation: Chambéry
  • Activité(s):Technicien SIG
  • Instrument(s):violoncelle

Posté 23 juin 2008 - 17:27

(si ça vous gène pas, je préfère être du coté mamifère à poils...)

#55 + Partager Chamusique

Chamusique
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPipPip
  • 2 923 messages
  • Localisation: Ambierle (Loire)
  • Groupe(s):La Tourmentine (folk généraliste) Tchernobal (bal rock)
  • Instrument(s):saxo, clarinette, musettes, whistles, trucs à vent, électronique...

Posté 23 juin 2008 - 19:19

Je lis ce truc depuis un moment et ne dansant pas (c'est même une de mes caractéristiques les plus... euh, caractéristiques dans le domaine) je n'ai rien posté jusqu'à présent. Le fait est que, ce que je préfère quand je joue c'est de faire danser. ça m'est arrivé de temps en temps en dehors du trad avec des fortunes diverses (quelle expression ! pas de fortune du tout !!!) le mieux et le pire (je raconterais ça peut être une autre fois, mais ce soir je fatigue un tantinet...) mais à chaque fois je me suis senti à la fois très éloigné de ce que faisait les danseurs (un peu exclu en somme) mais dans un état de concentration rare et quand ça fonctionne, formidable !
Pour le trad c'est un peu différent, parce que la musique à danser, c'est la norme en quelque sorte et chaque morceau est virtuellement une danse, faut donc que d'une manière ou d'une autre, ça roule.

Pour résumer, en ce moment j'en ai un peu marre de ce que je fais en musique et, que s'il me tombait dessus un projet un peu créatif (dans les limites de mes modestes capacités) avec un travail avec des danseurs, je signerais sans hésiter...

#56 + Partager amrozy

amrozy
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPip
  • 616 messages
  • Localisation: LAVAL
  • Activité(s):Conduite de projet en construction écologique / prof de Maths
  • Instrument(s):accordéon chromatique et accessoirement, piano et flute à bec

Posté 23 juin 2008 - 20:33

Le débat est intéressant, mais la, je n'ai pas trop le temps d'y participer,
mais il serait intéressant de le faire de vive voie.

Ben, en fait, il a des truck qui m'ont marqué dans vos discours, comme, je ne sais plus qui qui dit que Armelle danse de cette façon car elle fait de la danse contemporaine, je suis un peu en accord, mais elle arrive superbement bien à le partager (je trouve, ayant dansé de temps en temps avec elle sans pour autant avoir fait 5 ans de danses contemporaines).

J'ai plein d'autre choses à dire, mais par écrit, c'est long,(et je suis en plein concours blanc, là.) :)

#57 + Partager Lucas

Lucas
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPip
  • 1 902 messages
  • Localisation: Poitiers

Posté 25 juin 2008 - 18:25

Mais oui memelle je derisais! ;)

Pour me mouiller disons si je reprend par rapport à ta position qu'il me semble évident d'avoir une sensation de "groupes" differents dont certains se sentent mal aisés devant d'autres ...
Rien que cette relation au corps, qui t'es si chère (et moi également!) et derrière laquelle tu proposes de rallier tout le monde, ce n'est pas quelquechose qui est à l'esprit de toute personne venant décompresser un soir de bal. D'où , à mon sens, la légitimité d'une sensaton de malaise de la part de quelqu'un ne se sentant pas de s'explorer en cette direction.
Ceci dit là où je te rejoins évidement c'est quand un "groupe" (j'aime bien ce concept en fait!) manifeste clairement de l'hostilité envers un autre, ton " les danseurs de country avec les danseurs de country, les chiens avec les chiens, les noirs avec les noirs et tout le monde sera plus tranquille!"
Certes!
Mais tu sais aussi qu'à être dans une situation defensive trop poussée, telle personne attaque. je m'explique :
Fâce à ces pratiques [""[contemporaines]""] dont il est ici question quelqu'un pourrait facilement se sentir dévaloriser (et du coup chercher à s'en protéger) de ne pas s'y reconnaitre lorsque de plus en plus de personnes s'y mettent et lui font parfois comprendre qu'il ou elle est un vieux réac' qui ne comprend rien alors que tout ce qu'il/elle voulait c'était de danser un cercle peinard...
Attention je n'y met aucun jugement de valeur, chacun est libre de venir chercher ce qu'il souhaite dans un bal encore heureux!

mmm... à relecture je ne suis pas sûr d'être clair...

#58 + Partager chroí

chroí
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPip
  • 1 449 messages

Posté 25 juin 2008 - 18:56

Ce que j'en comprends c'est que c'est un savant mélange entre les codes qui nous rattachent aux (à certains) autre(s) et l'expression de notre individualité et que c'est vachement compliqué mais qu'au final on aime tous ça.

#59 + Partager amrozy

amrozy
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPip
  • 616 messages
  • Localisation: LAVAL
  • Activité(s):Conduite de projet en construction écologique / prof de Maths
  • Instrument(s):accordéon chromatique et accessoirement, piano et flute à bec

Posté 26 juin 2008 - 06:33

ouai, assez bien résumé ^^ .

en clair, il y a de quoi en faire un débat interminable. ^^

#60 + Partager Madras

Madras
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 5 389 messages
  • Localisation: Chartres
  • Activité(s):Ingénieur hydraulicienne
  • Instrument(s):Flûte traversière

Posté 26 juin 2008 - 08:52

Tout à fait d'accord avec Chroi !


0 utilisateur(s) li(sen)t ce sujet

0 membre(s), 0 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)