Aller au contenu

En poursuivant votre visite sur Tradzone, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus Continuer
  • Se connecter avec Agenda Trad      Connexion   
  • Créer un compte
  •  

Infos

En cas de problème avec le mail de validation lors de l'inscription, vous pouvez nous contacter via le formulaire de contact

Photo
- - - - -

Une grande famille?


  • Veuillez vous connecter pour répondre
31 réponses à ce sujet

Sondage : Une famille avec des buts compatibles?

Une famille avec des buts compatibles?

Vous ne pouvez pas voir les résultats du sondage tant que vous n'avez pas voté. Veuillez vous connecter et voter pour voir les résultats.
Vote Les invités ne peuvent pas voter

#1 + Partager Tirno

Tirno
  • Developpeur
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 4 985 messages
  • Localisation: Lyon
  • Activité(s):Chercheur
  • Instrument(s):Flute, tin whistle, concertina, harmonica, chant

Posté 10 janv. 2009 - 12:51

Y'a quelques mois j'avais demandé si c'était une bonne chose d'etre groupés avec les "musiques du monde" ou même les traditions d'ailleurs.

Aujourd'hui, en refléchissant a cette super association Tradzone et aux exhortations des uns et des autres de s'unir pour faire avancer le schmilblick, je me demande s'il est pas temps qu'on arrete d'essayer de faire vivre ce mythe qu'on est "une grande famille".

Biensur, le temps d'un bal, c'est l'aspect communautaire qui prime, la re-création, le temps d'un soir d'un petit village qui se réunit sur la place pour danser - et dans les associations qui se voient régulièrement c'est bien un peu ça qui se passe - ça mène a des amitiés, des amours, des malentendus, des rumeurs, des potins, tout ça. Et à cause de "l'ombrelle" folk/trad, cette communauté est peut etre légèrement plus "communautaire" qu'une autre association (genre club de bad, groupe de théatre, etc.)

Mais à une autre échelle, il y a une supposition que tout le monde dans ce monde folk/trad fait partie du même monde et je me demande si c'est vrai. Biensur, nous avons des buts différents. Par exemple les buts des folkeux ne sont pas tous pareils, les buts des tradeux non plus, certains ont plusieurs buts.

- valoriser et faire vivre une culture et son patrimoine de danses, de musique, de langue, de cuisine, etc.
- danser avec ses amis tous les weekends
- jouer de la musique avec ses amis
- faire connaitre le trad à un public large
- vivre de sa musique
- s'inspirer de métissages culturels
- retrouver des racines
- etc.

Et là, je me demande... il est parfaitement possible de faire coexister ces buts (tout comme nous co-existons avec des gens qui en ont rien à cirer des musiques et danses traditionnelles) mais est-il utile de croire qu'on avance "tous ensemble"? Est-ce que c'est pas carrément nuisible lorsqu'une personne croit qu'elle oeuvre pour "tout le monde" et une autre regarde ça et se dit "t'as rien compris". Est-ce que la réussite des musiciens pro (j'entends par la qu'ils peuvent vivre de ce qu'ils font) est une chose dont je dois me réjouir, personnellement, en tant qu'acteur de ce milieu. (Biensur pour ceux qui sont devenus mes amis, je suis de toute façon heureux pour eux).

Est-ce qu'il y aurait pas carrément des buts de certains qui sont nocifs pour d'autres? Imaginons le phénomène boombal en France - est-ce que ca pourrait avoir un impact négatif pour ceux qui ont une vision plus "trad" que "folk"?

#2 + Partager Serge

Serge
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPip
  • 1 908 messages
  • Localisation: provence
  • Instrument(s):Appareil photo

Posté 10 janv. 2009 - 13:33

Pour moi les questions 1 et 2 sont différentes, mais indissociables!!!
Donc je devrais cocher 2 cases.

Je rajouterais qu'il y a aussi des personnes malhonnêtes qui utilisent le "trad/folk" dans des buts vraiment malsains!!!

#3 + Partager Rodrigue

Rodrigue
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPipPip
  • 2 128 messages

Posté 10 janv. 2009 - 13:43

Donc pour toi Serge, la "pratique-maintenance-défense-évolution" des musiques d'inspiration traditionnelle, actuellement, passe nécessairement par le jeu en bal ? D'accord ! Même si avant le bal, rien n'interdit d'écouter un concert dans l'église voisine. Ou de se ballader dans la lande et d'y surprendre par hasard les mélodies d'un museux jouant en cachette pour lui tout seul.

#4 + Partager Willy

Willy
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPip
  • 839 messages
  • Localisation: Auvergne

Posté 10 janv. 2009 - 14:09

J'aime bien la présentation du sujet par Tirno.

Le temps d'une session, d'un bal ou autre chose..., nous pouvons être une espèce de famille (quoique le mot famille soit un peu trop fort pour moi). Cependant, en dehors de ça, nos occupations, aspirations et vies sont certainement très différentes. De même que nos objectifs dans la pratique en milieu trad. Les différentes raisons exposées par Tirno sont bien représentatives je trouve. Je m'en suis rendu compte, petit à petit. Au début, je pensais que tout le monde était animé par une espèce de nostalgie du passé, d'envie de préserver la culture etc...je me rend compte aujourd'hui que certains ont juste une vision ludique du trad, que ce soit en tant que musicien ou que danseur. Un bon divertissement en fait, parmi d'autre.

#5 + Partager chroí

chroí
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPip
  • 1 449 messages

Posté 10 janv. 2009 - 14:28

Nostalgie?

Personnellement, j'aurai plutôt dit admiration et respect d'une culture qui a traversé les âges.

Ce qui tend à montrer qu'on a tous des buts et des aspirations différentes, même dans la pratique d'un même répertoire musical (ou de danse).

Merci Tirno, pour le trad, le badminton et le respect des choses essentielles.

#6 + Partager Rodrigue

Rodrigue
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPipPip
  • 2 128 messages

Posté 10 janv. 2009 - 14:30

Cette multiplicité des approches, lorsqu'elle est le fait des musiciens, conduit à des styles qui peuvent être assez (dé)marqués (d'un musicien à l'autre, d'un projet à l'autre), et pour la plupart faire encore partie de la "collectivité" (cela dépend du bon-vouloir du musicien).

Le seul problème que je vois en ce moment, c'est celui de mon ami le disquaire.

Certains n'étaient pas nés au temps des "Nouvelles Polyphonies Corses". Dans quel bac à disques classer leur oeuvre: musique traditionnelle, régionale, d'Europe, du Monde ? Ou bien manque t-il une étiquette (de disquaire) ? C'est sérieux, ce que je raconte :nerd:, parce que si Tradzone peut faire quelque chose, c'est bien de cogiter très rapidement et proposer des étiquettes qui, si elles rencontraient un certain agréement, pourrait être suggérées aux (petits) producteurs et donc peu à peu aux disquaires.

Je ne parle pas de tout cloisonner mais de proposer une alternative "X" entre "Musique traditionnelle" et "Musique du Monde". Ce serait chouette car après, nous pourrions nous étriper joyeusement pour définir ce qui rentre dans "X", ou pas.

#7 + Partager Tirno

Tirno
  • Developpeur
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 4 985 messages
  • Localisation: Lyon
  • Activité(s):Chercheur
  • Instrument(s):Flute, tin whistle, concertina, harmonica, chant

Posté 10 janv. 2009 - 14:46

Pour les bacs a disque je vois pas le problème a tout fourrer dans musique du monde avec des classements par "région" d'affiliation :P

#8 + Partager Rodrigue

Rodrigue
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPipPip
  • 2 128 messages

Posté 10 janv. 2009 - 14:56

Donc il y aurait une étagère "Musique traditionnelle " avec des séparations par régions, et pays, ET une étagère "Musique du monde" avec des séparations par régions et pays ? Il y aurait de la "musique "Centre-France" du Monde" ?

#9 + Partager Chamusique

Chamusique
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPipPip
  • 2 923 messages
  • Localisation: Ambierle (Loire)
  • Groupe(s):La Tourmentine (folk généraliste) Tchernobal (bal rock)
  • Instrument(s):saxo, clarinette, musettes, whistles, trucs à vent, électronique...

Posté 10 janv. 2009 - 15:15

C'est problématique comme formulation, les trois points du sondage.

En plus, (je vais pas revenir là-dessus) le distingo trad et folk n'a strictement aucun sens pour moi... ou plutôt, si on préfère, ça ne correspond pas à mon ressenti, passons...

Par contre, cette notion de "famille" ça me parle. Familles, au pluriel conviendrait mieux, parce que comme ça on sort du milieu folk/trad stricto sensus.

Je connais plus de musiciens qui viennent au trad après des cursus musicaux plus ou moins tarabiscotés, que des "purs et durs" qui ont grandi dedans, s'y sentent bien et ne joue "que" ça. Je fais nettement parti de la première catégorie mais je m'entends bien avec des gens de la deuxième.

Est-ce que la réussite des musiciens pro (j'entends par la qu'ils peuvent vivre de ce qu'ils font) est une chose dont je dois me réjouir, personnellement, en tant qu'acteur de ce milieu. (Biensur pour ceux qui sont devenus mes amis, je suis de toute façon heureux pour eux).


Ben, évidement ! C'est même pas une question d'amitié ou pas. Musicien c'est un métier pas facile, pas reconnu par les gens et on ne peut que se réjouir quand ça marche pour les pros... En plus de ça, si ça marche pour les pros, ça marche pour les amateurs, car en travaillant dans de bonnes conditions, les pros nous créent des trucs supers dont on est les premiers bénéficiaires (alors que si les conditions matérielles et financières sont pourries...).

Est-ce qu'il y aurait pas carrément des buts de certains qui sont nocifs pour d'autres? Imaginons le phénomène boombal en France - est-ce que ca pourrait avoir un impact négatif pour ceux qui ont une vision plus "trad" que "folk"?


Là-dessus pas la moindre idée. En quoi boombal constitue-il un phénomène ? Expliquez-moi. Comme je fais plutôt dans le genre ermite, je ne sais pas ce qui se passe dans les manifestations "du circuit".

Je rajouterais qu'il y a aussi des personnes malhonnêtes qui utilisent le "trad/folk" dans des buts vraiment malsains!!!


Alors là, ça demanderait des précisions (en mp par ex.) Les dérives que j'ai constaté pour ma part (mais je sors peu...) sont plutôt les dérives habituelles des assos loi 1901.

Donc pour toi Serge, la "pratique-maintenance-défense-évolution" des musiques d'inspiration traditionnelle, actuellement, passe nécessairement par le jeu en bal ? D'accord ! Même si avant le bal, rien n'interdit d'écouter un concert dans l'église voisine. Ou de se ballader dans la lande et d'y surprendre par hasard les mélodies d'un museux jouant en cachette pour lui tout seul.


Je suis très en accord là-dessus. S'il y a vraiment une spécificité, c'est bien le bal ou au moins les musiques à danser. Pas impossible mais quand même très difficile d'imaginer un concert trad folk ou autres assimilés, sans morceau de musique à danser. Et, la lande par exemple, ça peut vraiment être un lieu approprié aussi : fastoche pour le tradeux, la lande, pour le rockeux un peu moins !




Sinon, Tradzone c'est pas mal comme famille élargie (très élargie), ça fait comme tout un tas de cousins que l'on croisent de temps à autre. Et puis, c'est rigolo quand on constate que l'on s'entend bien "en vrai" avec des gens avec qui on a polémiqué dur sur le forum. Je ne suis pas si certain que ça que Tradzone ne fasse pas "avancer les choses" au moins sur un plan individuel ce qui est un début (début à quoi, on verra bien...). Dans mon cas, ça a même été tout à fait déterminant dans le sens où c'est le forum qui m'a permis de rebondir en musique. Pas que le forum, parce qu'évidemment, on ne peut pas se cantonner qu'au virtuel, mais j'aurais du mal à compter le nombre de rencontres réelles et effectives, sans parler de celles plus fugaces, liées de près ou de loin au forum. Quelque part dans ma tête, tous ces gens, c'est des sortes de cousins (et de cousines : ne jamais négliger les cousines.) à la mode de Tradzone. D'ailleurs, n'avez-vous pas constaté qu'une festivité où l'on croise du Trazonards, remplace très avantageusement certaines réunions familiales ?

Il y aurait sans doute des choses à dire sur Tradzone l'asso ? Qu'en est-il ?


Pour ce qui est de "faire avancer" les choses et des buts contradictoires poursuivis ou rattrapés, c'est vrai que tout ça, par la force des choses, manque de cohérence. C'est normal : la seule démarche vraiment efficiente dans notre société est celle de la recherche du profit financier maximale. Il faut être conscient que c'est cela qui guide de près ou de loin les gens qui ont un tant soit peu de pouvoir. Sans nier l'utilité relative de l'argent, je pense que ce que nous recherchons ce sont d'autres formes de gratifications (même si, un peu de "gratte" ça peut pas nuire). Ce qui n'est pas en contradiction avec mon point de vue sur les pros parce que je pense que les pros de ce milieu (?) sont aussi, dans le même temps, des "amateurs*" dans le sens étymologique car, incontestablement, ils aiment ce qu'il font. Certes, ils ont le soucis (parfois préoccupant) de gagner leur vie mais avec un "plus" au niveau de ce qu'ils proposent au public. Si on leur permet d'avancer, nous avançons aussi.


Au niveau des mes "buts" personnels là-dedans et de l'avancée vers quelque chose, il m'a paru évident, après avoir trimé sur la Rose des accords et des modes pour mon usage personnel, que le meilleurs moyen de valoriser cet outil était de le rendre disponible à tous et que le forum était un des bons "lieux" pour cela. Et quand Ekks-o a aussitôt mis en ligne sa version flash, j'ai ressenti, outre une satisfaction toute personnelle, comme une petite "avancée". Après... On verra bien...





*AMATEUR : Celui (ou celle) qui manifeste un goût de prédilection pour quelque chose ou un type de choses (plus rarement de personnes) représentant une valeur.

#10 + Partager Serge

Serge
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPip
  • 1 908 messages
  • Localisation: provence
  • Instrument(s):Appareil photo

Posté 10 janv. 2009 - 16:49

Encore un sujet qui va "bousculer" dans les chaumières, mais super interressant, bien qu'il en rejoigne d'autres...
Mais bien sur qu'il y a des différences, voir même de très grosses différences.
Il me semble évident que plusieurs familles apparaissent dans tout ce que l'on voit d'un évènement à un autre.
Que ces différences existent et heureusement, mais quelque part n'avons nous pas des racines, une évolution ou disons un cheminemnt qui part de quelque chose de commun.
Pour ma part je pense que oui, même si des musicos viennent d'un horizon différent (jazz, rock...).
Ne viennent t ils pas rejoindre "une famille" qui à une histoire, un vécu?
Comme tu le dis toi même Rodrigue, es ce dérangeant d'écouter une partie concert différente du bal qui va suivre?
Allez Rodrigue je te connais un peu, donc ne me dis pas que tu n'apprécies pas certains groupes qui font de la musique disons de concert (il ne faut pas froisser les uns ou le autres) et un groupe à danser.
et bien souvent c'est le même groupe qui "oeuvre"... :lmao: :lmao:
Pour moi le véritable problème se trouve justement dans le choix de la musique qui se pratique dans un lieu ou l'autre (concert/bal). La il y a vraiment problème, confusion ans le choix.
Il y aurait besoin de réellement savoir ce qui va être joué dans lellieu ou on débarque. Bien sur la je parle de la danse.
Bien sur il peut être organisé un bal différent d'un lieu à un autre!!!
Bon il faut que je parte, je suis de prêt le post...

#11 + Partager Willy

Willy
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPip
  • 839 messages
  • Localisation: Auvergne

Posté 10 janv. 2009 - 22:52

En plus, (je vais pas revenir là-dessus) le distingo trad et folk n'a strictement aucun sens pour moi... ou plutôt, si on préfère, ça ne correspond pas à mon ressenti, passons...


J'ai lu un article sur le dernier trad mag qui a éclairé ma lanterne à ce sujet. A propos de la dance, on faisait la différence entre bal folk, où les gens veulent danser toutes sortes de danses, quelque soit leurs origines, et de bal trad où l'on vient danser les danses rattachées à un territoire précis, avec une volonté de danser et pratiquer spécialement ces danses la en particulier.


J'ai trouvé cette définition, peut être personnelle et pas officielle, très interressante. Elle me convient assez.

Du coup, je comprend mieux l'incompréhension de certains folkeux qui veulent danser de tout et qu'un groupe de musique trad ne leur joue qu'un répertoire particulier (cf le trad est il en train de s'apauvrir ?).

#12 + Partager Chamusique

Chamusique
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPipPip
  • 2 923 messages
  • Localisation: Ambierle (Loire)
  • Groupe(s):La Tourmentine (folk généraliste) Tchernobal (bal rock)
  • Instrument(s):saxo, clarinette, musettes, whistles, trucs à vent, électronique...

Posté 11 janv. 2009 - 06:16

ça ne me gène ni de ne jouer que de la musique d'Auvergne, ni d'"un peu de tout", après c'est une question de comm.

#13 + Partager Rodrigue

Rodrigue
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPipPip
  • 2 128 messages

Posté 11 janv. 2009 - 14:43

Il va bien falloir le dire.
Dans le département du Cher, je suis désolé de ne pas avoir l'impression qu'il y ait deux types de bals. Je peux me tromper car je n'y danse que depuis dix ans. Il y a des bals. C'est sûr que ce que l'on y danse dépend du groupe de musiciens. C'est même probable que la manière dont on y danse dépend de l'état du sol, de la présence ou non de certains danseurs, de l'éclairage, ...

Hier, dans un village de vignerons bien connu ici, j'étais au bal organisé par le groupe folklorique local, qui avait invité le trio du Châtelet en Berry, du groupe folklorique local: bal avec beaucoup de créations, des bourrées en veux-tu en voilà (surtout carrées à 2 temps), la quadrilogie de danses de couples et... 7 sauts et carnaval, branles du rat et du Poitou, boulangère et maraîchine, crouzade, et... des danses berrichonnes chorégraphiées dont je tairai le nom (je ne dis que: Pastourelle!). C'était donc un bal folk ?! Comme lorsque le groupe de musique du groupe folklorique de Vierzon anime un bal ?

Conclusion: dans le département du Cher, il n'y aurait donc plus de bals traditionnels, sauf à rechercher du côté d'une cave sancerroise ou d'un château du Bas-Berry ? Et encore, il faudrait filtrer les compositions des excellents musiciens qui hantent ces lieux.

C'est bien ce que je pensais: le bal traditionnel est mort, vive le bal folk !


P.S.: l'année dernière, dans le même village, nous avions dansé au son du duo Breugnot-Roche. Il n'y a peut-être pas eu de carnaval de Lantz ni de boulangère... Les gens ont peut-être trouvé qu'il y avait beaucoup de bourrées d'Auvergne, qu'ils ne savent pas danser. Il s'agissait de musiciens différents au répertoire différent. Mais le public était le même, avec les mêmes attentes et les mêmes capacités.

#14 + Partager Tirno

Tirno
  • Developpeur
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 4 985 messages
  • Localisation: Lyon
  • Activité(s):Chercheur
  • Instrument(s):Flute, tin whistle, concertina, harmonica, chant

Posté 11 janv. 2009 - 15:07

Les bals "traditionnels" il n'en existe de toute façon plus. Les bals trad vont etre très rares aussi, puisque le public dansant est presque toujours majoritairement "folk". Mais il existe, en auvergne, en bretagne, surement dans le sud ouest et sur certains parquets de Gennetines (et ailleurs aussi), des bals ou les groupes ne jouent que du trad.

M'enfin... ça sort un peu du sujet - en plus pour revenir sur un sujet qui me tient a coeur mais qu'il me semblait qu'on avait abandonné.

Pour revenir à ce sujet sur cette trame, les gens plutot trad n'ont pas envie de jouer, ni de danser de carnaval de lanz quand ils sont dans le berry. Est-ce qu'ils doivent se réjouir du fait que les bals sont si "diversifiés"?

Et meme, posée autrement, la question devient: est-ce que les gens a tendance trad devraient essayer d'entreprendre des actions pour montrer au public plus "folk" qu'il est possible de prendre du plaisir en bal trad - et que ce plaisir va etre différent de celui du bal folk.

#15 + Partager Willy

Willy
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPip
  • 839 messages
  • Localisation: Auvergne

Posté 11 janv. 2009 - 23:11

Il va bien falloir le dire.
Dans le département du Cher, je suis désolé de ne pas avoir l'impression qu'il y ait deux types de bals. Je peux me tromper car je n'y danse que depuis dix ans. Il y a des bals.



C'est bien ce que je pensais: le bal traditionnel est mort, vive le bal folk !



Pour ma part, dans le département du Puy de dome, je n'ai pas l'impression non plus qu'il y ai 2 types de bals. Je n'ai vu que des bals trads. La seule différence, c'est que ds le nord PDD, on est plutot sur du bal trad bourbonnais et dans le reste et bien c'est auvergnat pur jus. Alors en fait, jusqu'ici, je ne savais même pas ce qu'est un bal folk.

Je trouve que ce sujet est bien en adéquation avec ton post Tirno, car nous avons ici, en l'occurence, des aspirations et des pratiques différentes dans une même "famille": mise en valeur volontaire et engagée d'UN patrimoine (trad) ou alors pot-pourri de plusieurs patrimoines dans le but d'offrir un maximum de diversité aux danseurs (folk).

Je voudrais rajouter que pour moi, l'un n'est pas plus légitime que l'autre, ils correspondent simplement à des attentes différentes et satisfont tout notre joli monde !

#16 + Partager Rodrigue

Rodrigue
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPipPip
  • 2 128 messages

Posté 12 janv. 2009 - 18:30

Je tiens à préciser que le bal auquel j'ai fait allusion plus haut était quand même bien teinté Berry, avec compositions dans le style et reprises arrangées (trio vielle/vielle/cornemuse, ou vielle/guitare/flûte, ou chant solo).

les gens plutot trad n'ont pas envie de jouer, ni de danser de carnaval de lanz quand ils sont dans le berry

Les gens qui ne dansent pas cette danse n'ont pas eu l'occasion de l'apprendre, ni de l'apprécier. Je ne suis pas le plus qualifié pour renseigner sur cette "mode". Pourquoi, alors qu'il se tourne actuellement "100 ou 120 bourrées du Berry en 3 DVDs", les gens réclament-ils d'autres danses, les animateurs d'ateliers leur en montrent-ils ? Pourquoi certains ont-ils envie d'aller voir ce qu'il se passe ailleurs ? Et donc d'avoir une démarche "folk" ? :S

est-ce que les gens a tendance trad devraient essayer d'entreprendre des actions pour montrer au public plus "folk" qu'il est possible de prendre du plaisir en bal trad - et que ce plaisir va etre différent de celui du bal folk.

Par contre, je crois être suffisamment qualifié, en tant que pratiquant régulier en_ et hors_ région, pour affirmer que cette question n'a absolument aucun sens dans le nord du Cher, tellement nous sommes nombreux à connaître de près ou de loin le "répertoire traditionnel", au point de pouvoir l'imposer en bal auprès des débutants qui ne demandent que ça, non pas de danser des chorés de groupes folkloriques!, mais de s'intégrer dans notre communauté du samedi soir, pour pouvoir s'amuser parmi nous (qu'est-ce que nous pouvons être ludiques, alors!).


Willy, je pense que tes propos dépassent ta pensée, et que tu te positionnes avant tout au niveau de l'interprétation et du choix personnel du répertoire, mais je réagis comme si ce n'était pas le cas, et comme si tu ne prennais pas le soin de préciser qu'aucune démarche n'est illégitime.(Et c'est reparti pour une désopposition trad vs. folk!)

C'est peut-être rassurant dans un premier temps de se dire que l'on interprète de la vraie musique traditionnelle, et pas de la daube, que ce que l'on fait découle d'un engagement à la fois passionné et raisonné, et non de l'assouvissement d'un trivial besoin ludique, etc, etc; mais j'espère bien que le musicien ou le danseur qui n'en est plus à cette phase de justification de sa pratique, ne s'inscrit pas de manière binaire dans l'alternative habituelle que vous êtes plusieurs à proposer:

mise en valeur volontaire et engagée d'UN patrimoine (trad) ou alors pot-pourri de plusieurs patrimoines dans le but d'offrir un maximum de diversité aux danseurs (folk)


Alternative immédiatement accompagnée dans nos esprits par l'assertion implicite "qui trop embrasse, mal étreint". Chacun fait ce qui lui plait bien sûr, mais un verdict est comme qui dirait déjà tombé, car si le musicien "folk" jouait aussi bien les airs anciens que son compère estampillé "trad", ça (se saurait et ça) dérangerait l'ordre naturel des choses...

Nous en connaissons pourtants plusieurs, des bons danseurs ou musiciens qui ne rentrent pas dans ce moule commode, et des sacrément investis même, ce qui affaiblit la distinction de départ (à moins de considérer qu'être "trad" dans deux ou trois répertoires n'implique pas d'être "folk", mais ça devient compliqué).
Inversement, les amateurs, qui recherchent un "bon divertissement parmi d'autres" en se rendant à l'atelier hebdomadaire comme ils iraient au club de ... (bridge?), pour papotter avec les copains, boire un coup, et accessoirement pour danser et jouer, ne sont pas l'apanage des ateliers "folk".

c'est auvergnat pur jus

A partir de combien de danses cesserait-il d'être pur jus et deviendrait-il "folk", ce bal ?

En ce qui concerne les bals, je ne vois pas d'un côté un bal "trad" et de l'autre un bal "folk", mais des bals populaires/trad/folk aux sensibilités aussi diverses que les musiciens programmés.
De l'Auvergne, je ne connais que quelques bals à Bourbon, Moulin, Riom, un seul au Puy. Il est vrai qu'à Riom, je m'attends à ce que la programmation privilégie le répertoire régional (qui est donc déjà relativement vaste), hors invités, donc ce n'est pas faux que de préciser sur l'affiche "bal auvergnat" (c'est la comm dont parle Chamczyk). Mais même là-bas, j'ai du mal à souscrire à la vision qui est donnée du bal "trad" par opposition au bal "folk", pour la bonne raison que je ne les vois pas ces "danseurs de bal trad qui ne dansent que leur répertoire, à l'exclusion des autres" (car si l'on dit de ces danseurs, ce qui se dit des musiciens, il devraient être vachement bons, car n'embrassant point trop!). Or j'y vois les mêmes danseurs d'atelier qu'ailleurs, à Bourbon, Moulin, au Puy, à Bourges, à Paris. Et c'est tout naturellement que, comme leurs musiciens, leurs ateliers n'abordent pas tous les mêmes répertoires, ou pas tous de la même façon. Ils existent bien ces danseurs "trad" d'un seul répertoire, j'en ai déjà vu, mais pas certain qu'il y ait de quoi en remplir une salle de bal, si jamais ils se rendent au bal. Je préfère les appeler "porteurs de tradition", en tant que conservatoires sur pattes, et cela ne me dérange pas du tout de leur reconnaître des qualités qui font défaut aux autres pratiquants du bal trad/folk.

#17 + Partager Tirno

Tirno
  • Developpeur
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 4 985 messages
  • Localisation: Lyon
  • Activité(s):Chercheur
  • Instrument(s):Flute, tin whistle, concertina, harmonica, chant

Posté 12 janv. 2009 - 22:17

C'est pas à partir d'un certain nombre de danses que le trad devient folk, mais à partir d'un choix conscient.

Et il y a des bons et des mauvais danseurs partout. Tout comme les musiciens d'ailleurs. Parfois, un danseur médiocre mais polyvalent époustouflera par sa connaissance de répertoires variés. Parfois un danseur excellent danseur de bourrée surprendra par son incapacité à danser élégamment un répertoire moins ancré dans le sol. Et parfois, un excellent danseur prendra à bouger son corps de plein de façons différentes - ça ne l'empechera pas de faire un choix.

Je comprends pas cette insistance de ta part à croire que faire une différence trad/folk c'est faire une différence bien/mal. Le danseur qui découvre le bal va, par défaut danser du folk, tout comme le musicien qui découvre la musique trad, passant par exemple par le site de Bernard Loffet pour trouver du répertoire. Il pourra, si son coeur lui dit, faire un choix "trad". C'est pas forcément en le voyant qu'on peut savoir si son coeur penche dans ce sens.

M'enfin... tu reste persuadé que cette distinction n'est pas existante, moi et ceux qui m'ont amené à faire la différence, on pense que ca existe. Je te redirai quand j'aurai l'expérience que tu as maintenant ;)

#18 + Partager Chamusique

Chamusique
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPipPip
  • 2 923 messages
  • Localisation: Ambierle (Loire)
  • Groupe(s):La Tourmentine (folk généraliste) Tchernobal (bal rock)
  • Instrument(s):saxo, clarinette, musettes, whistles, trucs à vent, électronique...

Posté 13 janv. 2009 - 07:10

M'enfin... tu reste persuadé que cette distinction n'est pas existante, moi et ceux qui m'ont amené à faire la différence, on pense que ca existe. Je te redirai quand j'aurai l'expérience que tu as maintenant ;)


Aah, ces d'jeunz ! Y peuvent pas s'empêcher de nous rappeler à quel point on est d'vieux...

Par contre, c'est qui les : "ceux qui m'ont amené etc." ?

#19 + Partager peya

peya
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPip
  • 1 159 messages
  • Localisation: cher
  • Activité(s):curieux
  • Instrument(s):Pfuuiittpreeutprrreeutsssyooouu

Posté 13 janv. 2009 - 10:22

Je pense qu'il y a plus de courant que la simple et possible alternative trad/folk et il ma paraît trop compliqué de me pencher sur la question, donc je ne fais pas de distinction, mais je suis conscient de faire partie d'une famille qui partage un "sujet" commun qui rassemble des tendances très différentes.

Pour terminer, je ne sais pas, quand je joue ou quand je danse, dans quelle catégorie je suis et toutefois, je ne suis pas sûr d'être d'accord avec la catégorie que l'on pourrait, ici ou là, m'attribuer!


Message ajouté après : 53 secondes:

Sinon euuhh, les vieux ce sont les autres!

#20 + Partager Serge

Serge
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPip
  • 1 908 messages
  • Localisation: provence
  • Instrument(s):Appareil photo

Posté 13 janv. 2009 - 12:47

:] ;D :lmao:


0 utilisateur(s) li(sen)t ce sujet

0 membre(s), 0 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)