Aller au contenu

En poursuivant votre visite sur Tradzone, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus Continuer
  • Se connecter avec Agenda Trad      Connexion   
  • Créer un compte
  •  

Infos

En cas de problème avec le mail de validation lors de l'inscription, vous pouvez nous contacter via le formulaire de contact

Photo
Poitou-Charentes

[FINI] [79] Bal qui pique! Melle le 21 février 2009. A voir: notre affiche / fly du bal qui pique...

événement ponctuel

  • Veuillez vous connecter pour répondre
138 réponses à ce sujet

#101 + Partager Rodrigue

Rodrigue
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPipPip
  • 2 132 messages

Posté 23 févr. 2009 - 14:02

Je suis d'accord avec vous. AMHA, le titre de l'"étude" du monsieur qui filme laisse augurer un morceau d'anthologie.
Le milieu du bal se prête sans doute bien à une étude de sociologie, mais chacun sait ici, que notre pratique n'est pas du tout marginale, et qu'en allant au bal, ce que nous cherchons, c'est avant tout nous glisser dans le moule de notre société! :O ^^

Sérieusement, si le but est l'étude des comportements grégaires avec signes d'appartenance, codes et rituels, il suffit de filmer une récréation dans la cours d'un lycée (ah non! c'est interdit sans autorisation!).
Si l'étude est centrée sur la danse, il me semble que la volonté de "faire comme les autres" est beaucoup plus perceptible au cours d'une soirée danses de salon. Sans parler des soirées ethno-communautaires, où la danse est un moyen de reconnaissance, en plus du reste (ah non! l'appareil enregistreur ne finirait pas intact la soirée!).
Un morceau d'anthologie, je vous dis. Qui pue à l'avance le préjugé, comme si le monsieur qui filme était de ceux à rester incrédule face à une chapeloise, lorsque tout le monde répète le même geste au même moment, et à penser, en nous voyant danser la scottish uniquement sur des airs de... scottish, que décidément, nous nous limitons beaucoup trop dans nos formes d'expression. Et pourquoi il ne s'intéresse pas aux musiciens, d'abord ?

Que voulez-vous, j'ai moi aussi quelques préjugés, notamment lorsque l'enquête de terrain semble biaisée à ce point. Je ne dis pas que la sociologie n'est pas une science, et je n'appelle pas au lynchage du monsieur qui filme, dont je ne conteste d'ailleurs pas la méthode scientifique. C'est qu'il ne doit pas s'agir d'un travail de recherche, mais plutôt d'une collecte de documents à but illustratif (?), la thèse étant déjà rédigée, la conclusion arrêtée.
Ce que je mets en doute, c'est la pertinence de l'illustration choisie.

J'ai essayé de ne pas faire de fautes d'orthographe, car je suis résigné à me conformer aux règles, à me soumettre à des codes qui pourtant entravent l'individu que je suis. Je veux entrer dans le moule. Vous ne pouvez pas savoir ce que ça a de frustrant, d'asservissant, de castrateur, que de respecter le code de la route, éviter de cracher sur les trottoirs, ne pas cueillir* de fleurs rares dans la nature, éviter la corne de brume dans les lieux publics, se forcer à être aimable...
Je suis un être résigné, qui a abandonné le meilleur de son humanité. :cry: .

* même quand personne ne regarde...

#102 + Partager chimeric

chimeric
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPip
  • 66 messages
  • Localisation: Deux Sèvres
  • Instrument(s):accordéon

Posté 23 févr. 2009 - 15:53

euh, j'ai rapporté l'idée de son travail, ou plutôt ce que j'en avais compris... ça serait mieux si ce môssieur, qui n'est pas là pour avancer ces arguments, pouvait nous donner lui même son objet d'étude.

Dans la soirée il y a eu bcp de breton joué, donc bcp de chaînes et j'ai remarqué qu'il filmait très fréquement au ras du sol, ce qu'il m'a confirmé, parce qu'ainsi il mettait l'accent sur les pieds qui faisaient les bons pas, et ceux qui galéraient... :S

bon à me relire j'ai l'impression que plus j'en rajoute plus ça parait ridicule alors...

#103 + Partager irinie

irinie
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPip
  • 281 messages
  • Localisation: poitiers
  • Activité(s):infirmière

Posté 23 févr. 2009 - 15:55

:] ah bah c'était bien! ça c'est sûr! ;D
et du monde, y en avait! :O pour la com' bravo à l'organisation, ça a été efficace, héhé!
d'ailleurs bravo à l'organisation pour tout le reste aussi, l'ambiance était super, les groupes très bien (aaaaahhh boréale ... on ne s'en lasse pas ^^ manquait de hurlements sur certains morceaux :flower: )et c'était la première fois que j'entendais les tourne bourriques, c'est très chouette :]
quant au ''monsieur qui filme'', peut être faudrait il lui laisser présenter le sujet réel de son 'étude', paske sinon le risque à ce propos c'est justement le 'hors-sujet', non? ^^U
en tout cas, on en a profité de cette soirée, ça fait du bien et c'est le principal :D

#104 + Partager Rodrigue

Rodrigue
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPipPip
  • 2 132 messages

Posté 23 févr. 2009 - 15:55

Mais non... ça veut dire qu'il sait danser. Au moins.

#105 + Partager Lucas

Lucas
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPip
  • 1 902 messages
  • Localisation: Poitiers

Posté 23 févr. 2009 - 16:06

Je pense qu'il aurait beaucoup à dire ^^

Et je ne pense pas que son étude soit faite avec un point de vue, mais simplement un regard objectif ...

Le problème c'est que conformisme est automatiquement pris comme une critique sévère ...
Pas forcemment, si vous me traitez de conformiste parceque je vais acheter mon pain habillé, comme les autres, et bien soit, je ne vois pas où est le reproche ...

#106 + Partager sebaba

sebaba
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPip
  • 291 messages
  • Localisation: Charente en profondeur
  • Activité(s):Saisonnier
  • Instrument(s):harmonica

Posté 23 févr. 2009 - 16:09

Pour le gage, on aurait pu méler le gage et la récompense. On a une danse dans le coin qui s'appelle la sauce aux cagouilles (je crois). D'ailleurs, je crois qu'un certain Lucas l'a dansée. On s'assoit sur une chaise et les danseurs doivent nous passer par-dessus. Si celui qui a la lettre accepte, on lui paye son coup ???
Bon dois bien y-avoir des danses saugrenues à leur faire faire....

Bon alors quelqu'un le connaît le réalisateur de sociologie ????

#107 + Partager Rodrigue

Rodrigue
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPipPip
  • 2 132 messages

Posté 23 févr. 2009 - 16:11

Oui, je me suis emporté. Un peu d'hyper-sensibilité au retour d'un super stage où je me suis efforcé d'improviser et d'interpréter à l'intérieur d'un cadre qui provient des collectages. C'est que ça commence à me fatiguer, de comprendre que nous serions des paralysés du coxo-fémoral, à ne pas vouloir/pouvoir/savoir faire autre chose que "un, deux,trois (quatre)", bien que la musique ne dise pas autre chose. Actuellement, ça ne m'intéresse pas de faire 16, plus 7 et je retiens 3. Je préfère en rester à "un, deux, trois (quatre)", faire comme les autres et me résigner. C'est moins dur en plus.
POUM TCHAK TCHAK, poum tchak tchak, poum tchak tchak, poum tchak tchak, poum tchak tchak, poum tchak tchak, poum tchak tchak, poum tchak tchak...

#108 + Partager sebaba

sebaba
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPip
  • 291 messages
  • Localisation: Charente en profondeur
  • Activité(s):Saisonnier
  • Instrument(s):harmonica

Posté 23 févr. 2009 - 20:16

J'imagine, il me filme et je deviens l'icône du monde des bien pensants, ça ferait rire beaucoup de ceux qui me connaissent.

Message ajouté après : 37 secondes:

Ca les ferait même pleurer de rire.

#109 + Partager Lucas

Lucas
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPip
  • 1 902 messages
  • Localisation: Poitiers

Posté 24 févr. 2009 - 00:16

Il s'apelle Samuel et je pense qu'il serait ravi d'en parler :)

#110 + Partager vicha

vicha
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPip
  • 375 messages
  • Localisation: au pays de la pluie.
  • Activité(s):etudiante.
  • Instrument(s):je ne sais que danser !

Posté 24 févr. 2009 - 09:32

petit commentaire tardif sur le bal qui pique...

Aussi peut-etre un peu répétitif...

c'etais géant, j'ai découvert boréale et récréation (je suis nouvelle dans ce monde..) et c'était... :) :) :) que du bonheur...
merci à tous... (SOURIRE)

Cela dit il faudra pousser les murs la fois prochaine, parce que on se tenait un peu trop chaud les uns les autres et puis je fais partie des "va-nu-pieds" et je comprends que mon cavalier m'écrasent les pieds, mais qu'un autre!!!!!

vivement le prochain du plancher des valses!!!

#111 + Partager Laurent....

Laurent....
  • Tradzonard(e)
  • Pip
  • 1 messages

Posté 24 févr. 2009 - 09:45

J'en connais un qui doit doucement rigoler à la lecture de ces propos...

#112 + Partager vicha

vicha
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPip
  • 375 messages
  • Localisation: au pays de la pluie.
  • Activité(s):etudiante.
  • Instrument(s):je ne sais que danser !

Posté 24 févr. 2009 - 09:49

a bon?
pourquoi?
Tu connais le maladroit qui m'a écrabouillé le pied?

Message ajouté après : 55 secondes:

a non... désolée je n'avais pas vu ton sujet...

#113 + Partager Madras

Madras
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 5 389 messages
  • Localisation: Chartres
  • Activité(s):Ingénieur hydraulicienne
  • Instrument(s):Flûte traversière

Posté 24 févr. 2009 - 10:49

Bravo le Plancher des Valses pour l'orga et la com'.
Je connaissais pas Récréation, j'ai bien aimé surtout qu'ils reprennent pleins d'air que je n'avais pas entendu depuis des années.
J'ai enfin re-dansé une vrille aux gorets. Ca fait plaisir ! :]
Par contre, j'ai même pas fait d'avant-deux !!! (saus celui à Coutant que j'aime beaucoup mais c'est pas pareil...) :O :O
Je suis contente d'avoir enfin vu mes copains jouer même si c'était pas les meilleures conditions.
Et puis Boréale, ben rien à dire quoi. Moi j'aime toujours bien, heureusement quand même que le son s'est amélioré. Je suis toujours aussi fan de l'entrée sur scène et de cette première scottish !
Par contre, c'est clair que c'est assez particulier pour que tout le monde n'aime pas. Et autant sur Tradzone, tout le monde est unanime, autant dans la salle, c'était pas forcément le cas.

Merci merci, bien contente d'être rentrée au pays pour cette soirée ! :] :]

#114 + Partager Samuel Buton

Samuel Buton
  • Tradzonard(e)
  • Pip
  • 4 messages

Posté 24 févr. 2009 - 15:35

La pathétique histoire me parvient à l’instant aux oreilles…

et m’en voilà m’inscrire à ce forum pour une aussi grotesque affaire :


« il paraît que», « comme si l’auteur… », « si le but est… », « Qui pue à l'avance le préjugé comme si le monsieur qui filme était… », « C'est qu'il ne doit pas s'agir de… », « j’ai rapporté l’idée de son travail où plutôt ce que j'en avais compris », etc.

Chacune de ces SUPPOSITIONS en alimente une autre, qui elle-même en entraîne une nouvelle qui en appelle une suivante pour soutenir d’invraisemblables propos (et rapidement divagations) qui auraient continué de m’amuser s’ils n’avaient frôlé la malhonnêteté et la diffamation.


Alors à nos éminents et nouveaux critiques des cahiers du cinéma et sans tourner autour du pot, quelques brèves mais nécessaires corrections à leur effarant propos :

1/ Le seul terme que l’on puisse me prêter (visiblement à l’origine de « l’enflement » de cette bulle) : « résignation » ; quand à la suite mentionnée : « des individus qui se soumettent aux codes établis pour entrer dans le moule », j’en laisse à son/leurs piètre(s) auteur(s) la stricte paternité.

2/ Une « étude sociologique », ferais-je donc sur le milieu des danses et musiques trad ? J’en apprends la nouvelle en les lisant. Par contre, la progression de leur discussion sur ce forum offrirait effectivement matière à l’analyse sociologique, non pas sur la danse, mais sur la stupéfiante intensité et fulgurance du phénomène « téléphone arabe » via Internet pseudo. Formidable leçon sur la construction de l’Opinion collective que de reprendre leur conversation. Je ne saurais que la conseiller à tous.

3/ Ainsi, aussi invraisemblable que cela puisse paraître, les propos avancés sur ces pages au sujet de mon film n’ont autre fondement que l’imagination de ceux qui les tiennent. Une interprétation personnelle du seul terme « résignation », qui fut effectivement mien, puis une interprétation d’une interprétation, etc, etc. …Au final, deux pages d’un forum consacrées à de médiocres réflexions qui s’autoalimentent alors qu’elles n’ont nul rapport avec le film que je réalise. Médiatiquement, ça s’appellerait « créer l’actu ».

4/ Comment peuvent-ils bâtir une conversation autour d’un sujet dont ils ne connaissent rien ? Comment, sans même savoir de quoi ils parlent ? … et bien tout simplement, en avançant absurdités sur absurdités hors sujet. Alors, que certains d’entre eux s’y engluent tête baisée parce qu’il ne s’agit là pour eux que d’un prétexte à l’auto-contentement en tentant de manier le verbe ou la médiocre ironie, passons, car cela me fait sourire. Mais par là, que tous en arrivent à me prêter des propos qui sont pures inventions (exemples parmi d’autres, « il m’a dit que la danse trad mettait bien ça [la résignation]en valeur » ou « parce qu'ainsi il mettait l'accent sur les pieds qui faisaient les bons pas, et ceux qui galéraient » : affligeante déformation du sens de mes propos et mensonge éhonté), à m’assigner une opinion grotesque sur la danse et à me préjuger de mal-intentions à l’égard de danseurs ou autres individus, est là le comble des malhonnêtes et basses manœuvres.

5/ Pour la gouverne de ces quelques non-renseignés et de celles et ceux qu’ils auraient mal orienté : Ni étude, ni sociologie, ni autres fabulations. Et d’aucune manière « la résignation » (idée parmi d’autres en filigrane dans le film) ne saurait dans ce document s’appliquer à la danse et aux musiques trad, bien au contraire. Ces quelques non-informés pressés de haut et fort le revendiquer en choisissant de partager publiquement leur ignorance à ce sujet (et donc celle des règles de base du respect et de l’honnêteté) en viennent, apothéose du ridicule, à exprimer le stricte contraire des principes et valeurs qui guident la démarche de réalisation de ce documentaire.


Néanmoins merci Messieurs (Dames ?) adeptes du pseudo (auquel je ne peux associer de visage), pour vous délecter dans ce cliché, cet exemple caricatural de l’insignifiance (au sens premier) des forums lorsqu’ils sont sièges de ces pratiques (fort heureusement, d’autres en font un outil intéressant).


Que toutes les structures, organismes et individus à qui ce projet de film fut par mes soins véritablement présenté, et qui par malchance auraient pu tomber sur les navrants propos fabulant sur ce film et sur mon compte, ne leur accordent donc autre crédit que celui qui sied aux ragots.


Enfin, à nos trois critiques avertis, et j’en terminerai pas ces mots qui valent assurément d’être précisés… je m’en découvre depuis quelques mois seulement la danse et les musiques trad et pour avoir vécu deux ou trois bals, je persiste à penser qu’il s’agit là d’une pratique désuètes et veillotte, et il ne me viendrait effectivement pas à l’idée de mettre les pieds sur quelconque parquet pour tenter d’y danser. La pratique de l’accordéon diatonique en particulier, reste et j’imagine restera pour moi le symbole d’une forme de ringardise, de sonorités se situant à l’opposé de mes propres gouts. Quant à l’organisation de quelconque évènement concernant les danses et musiques trad, je reste pour le moins stupéfait de voir des individus perdre autant de temps à vouloir réactualiser et maintenir en vie ces pratiques de danse et cette musique, qui ont néanmoins leur place dans les musées.



L’esprit mal habile de quelques bien culotés,
Prophètes à leurs heures devant l’E(In)ternité,
Avait affirmé sans présager la défroque,
En peuple dévêtu par le vulgaire réciproque,
Que tout fessier ne tenant la conversation,
Sur l’autel des palabres et du bruit,
Se verrait retirer pantalon,
Par tous les plus prolixes que lui.
Le silence en augure des séants découverts,
Ceux qui n’avaient plus à dire que le rien,
Pour n’être humiliés par l’étoffe des voisins,
Usèrent alors le tissu de la langue plutôt que se taire.
Ainsi ces troupes en partance,
Pour incarner de leurs mots la vaillante élégance,
Trop en joie de tenir le fil d’un propos,
Qu’elles tirèrent sans souci du spectacle offert dans leur dos,
Virent bientôt leurs culottes se découdre à l’endroit,
Où les atteint leur humiliante imposture dont elles furent la propre proie.


Samuel Buton

#115 + Partager luce

luce
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPip
  • 422 messages
  • Localisation: Jouy en Josas

Posté 24 févr. 2009 - 15:55

et ce projet de film consiste en quoi (disons dans quel but? pour qui?)

#116 + Partager Rodrigue

Rodrigue
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPipPip
  • 2 132 messages

Posté 24 févr. 2009 - 17:25

Ce n'est pas encore dit, Luce.
Tout ce que nous apprend cette lettre, c'est que les prises de vue font partie d'un documentaire. Comment appelle t-on le spécialiste de l'information ? Le journaliste ? Donc pas le sociologue ? Peu importe le nom, chacune de ces activités suit normalement un code déontologique qui consiste entre autres à traiter correctement ses sources, et à mettre de côté ses préjugés. Je n'ai pas fait d'études de journalisme, mais j'ai reçu une éducation scientifique.

Au fait, j'en prends plein mon grade mais je l'ai cherché !
Juste une remarque pour Samuel Buton, qui est officiellement nouveau parmi nous, et qui n'a pas encore été bien affranchi:

Sur ce forum, je crois que nous nous respectons, même quand les identités sont cachées par les pseudonymes, ou les pseudo-pseudonymes. En fait, beaucoup des interlocuteurs se connaissent en chair et en os, au moins de vue, à la différence d'autres forums peut-être (exemple: Luce)
Une grande partie des posteurs actifs savent qu'ils peuvent être interpelés au cours d'une soirée pour des propos tenus ici qui seraient exagérés ou malhonnêtes. Bienvenue à Bisounoursland.

Au sujet du point 2/ de ta lettre, j'ai effectivement trouvé notre émoi collectif si marrant que j'ai un instant pensé que toute cette affaire de monsieur qui filme en bal pouvait n'être qu'un appât pour piéger les forumistes les plus actifs (et les plus palabreurs) et tester la réactivité du forum. Peut être un pêcheur à la ligne. Fort heureusement, seulement trois écervelés, dont je suis, ont eu le temps de répondre présents: l'honneur de Tradzone est sauf.

Points 1/, 3/ et 4/: petite explication de texte qui ne fait pas de mal.

Point 5/: je reste perplexe: nos craintes par anticipation ne seraient pas justifiées, dis-tu, mais la fin de la lettre est alors très déstabilisant:

je m’en découvre depuis quelques mois seulement la danse et les musiques trad et pour avoir vécu deux ou trois bals, je persiste à penser qu’il s’agit là d’une pratique désuètes et veillotte, et il ne me viendrait effectivement pas à l’idée de mettre les pieds sur quelconque parquet pour tenter d’y danser. La pratique de l’accordéon diatonique en particulier, reste et j’imagine restera pour moi le symbole d’une forme de ringardise, de sonorités se situant à l’opposé de mes propres gouts. Quant à l’organisation de quelconque évènement concernant les danses et musiques trad, je reste pour le moins stupéfait de voir des individus perdre autant de temps à vouloir réactualiser et maintenir en vie ces pratiques de danse et cette musique, qui ont néanmoins leur place dans les musées.


Dire que ceci "pue les préjugés" est excessif, j'en conviens, mais je n'arrive pas à formuler en d'autres termes. En attendant de connaître un jour la teneur et le message de ton film documentaire, annoncé comme respectueux de nos pratiques désuètes, contrairement donc à nos angoisses, tu me sembles avoir raison sur un point.
On ne va pas passer encore deux pages à répondre à ça.
Tous les goûts sont dans la nature. Respectons les tiens. J'espère sincèrement que ta stupéfaction ne te fera pas oublier la méthode documentaire, si ce n'est au tournage, dans le choix des plans, du moins au montage.

Ce que je ne comprends pas, c'est si, selon toi, le fait même de danser est ringard ou si c'est juste le répertoire trad. J'aimerais alors connaître l'alternative à ces pratiques d'un autre âge. Quel répertoire ou style trouve grâce à tes yeux ?

Et pourquoi l'accordéon diatonique en particulier ? Il va y avoir des jaloux!
Lucas, si tu connais Samuel, il faudrait quand même lui faire découvrir la vielle à roue: un instrument monodique à l'ambitus limité, au timbre hyper... riche. Et après, tu lui dis combien il s'en fabrique par an, ça serait utile pour le documentaire. Dès fois que les structures, organismes et individus à qui ce projet de film fut présenté soient intéressés. Parce que le diato, ils risquent de confondre avec le chroma, et donc de ne pas en saisir pleinement le côté anachronique. Et tu lui dis aussi que le diato n'est pas vraiment diatonique.

#117 + Partager diatoto

diatoto
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPipPip
  • 2 811 messages

Posté 24 févr. 2009 - 22:07

c'est trop nul le diato!

#118 + Partager Thibaut

Thibaut
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPip
  • 456 messages
  • Localisation: Poitiers / Marais poitevin
  • Activité(s):étudiant
  • Groupe(s):Son de Bouc, Asteur
  • Instrument(s):Diato

Posté 24 févr. 2009 - 22:21

Rodrigue, je crois que tu n'as pas saisie la portée au combien ironique du passage du message de Samuel que tu cites...

:puppyeyes:

#119 + Partager Audrey

Audrey
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPip
  • 1 340 messages
  • Localisation: Lozanne ( Beaujolais Sud). Souvent en ballade en Auvergne, en Rhône Alpes et Ailleurs...
  • Activité(s):EJE

Posté 24 févr. 2009 - 22:35

Si Samuel, tu es le Samuel-qui-filme que je pense que tu es, je suis bien ravie de te voir içi !!!!!

Signé : Audrey !!!!

PS : sinon, je pense que quand les gens sont filmés, ils aiment bien savoir pourquoi on les filme, sinon, ils ont un peu peur... c'est très humain,
explique tout simplement ton projet, et tout devrait rentrer dans l'ordre, il n'y a aucune raison que ce soit la guerre...
Ce forum est plutôt pacifiste. ;D
( à part quelques sujets genre trad vs folk....)

#120 + Partager Tirno

Tirno
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 4 986 messages
  • Localisation: Lyon
  • Activité(s):Chercheur
  • Instrument(s):Flute, tin whistle, concertina, harmonica, chant

Posté 24 févr. 2009 - 23:05

Eh... ben... Ca fait beaucoup d'encre (de pixels?) pour un monsieur qui filme dont on sait toujours rien de ce qu'il fait ni pourquoi.

La seule chose qui m'interpelle, et cela de plus en plus, ce sont les prises de vue de danse destinées à une rediffusion ultérieure sans demander l'avis des danseurs. C'est simplement etre poli.



Aussi étiqueté avec au moins un de ces mots-clés : :poitou-charentes, événement ponctuel