Aller au contenu

En poursuivant votre visite sur Tradzone, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus Continuer
  • Se connecter avec Agenda Trad      Connexion   
  • Créer un compte
  •  

Infos

En cas de problème avec le mail de validation lors de l'inscription, vous pouvez nous contacter via le formulaire de contact

Photo
- - - - -

Entre tradition et modernité, où vont les musiques à danser?


  • Veuillez vous connecter pour répondre
18 réponses à ce sujet

#1 + Partager Redfred

Redfred
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPip
  • 119 messages

Posté 25 nov. 2006 - 23:39

Bonjour à tous,

Accordéoniste autodidacte et étudiant au CFMI de Tours (Centre de Formation des Musiciens Intervenants), j'ai pour épreuve (entre autre...) l'élaboration d'un mémoire dont j'ai défini la thématique centrale autour de la musique dite "traditionnelle" à danser en France aujourd'hui. Et bien que demandant à être précisée, ma problèmatique serait la suivante: "Entre tradition et modernité, la musique à danser tend-t-elle à évoluer ou à s'uniformiser ?"
Alors bien sûr, il n'est nullement question de parvenir à une seule et unique réponse. L'objectif de ce mémoire est plutôt de susciter un débat chez les musiciens et danseurs concernés (vous voyez de qui je parle ?) et, dans l'idéal, de retenir l'attention des mélomanes non-initiés (afin d'obtenir au minimum la moyenne à mon éval', CQFD!).
Bref, mettons les choses au clair de suite, vous l'aurez compris, ce sujet de forum n'est pas du tout désintéressé, bien au contraire ! Et j'ose espérer qu'il ne vous laissera pas de marbre car vient le moment solennel (tintintin!) où j'en appelle à VOUS, Tradzoneux et Tradzoneuses afin de "collecter" vos avis, vos témoignages et autres attentes personnelles en matière de "musiques à danser actuelles".
Avant de vous laisser seuls dans l'arêne du débat (mea culpa !) je vous soumets quelques grandes questions qui peuvent orienter les futures discussions tout en évitant de trop s'éloigner du sujet (qui, pour rappel, se limite à la France uniquement !):

- Pour vous, qu'est-ce que la musique à danser dite "traditionnelle" ? En quoi vous parle-t-elle ? Comment y êtes vous venu et pour quelles raisons ? Qu'attendez-vous d'elle ?

- Dans notre modèle social actuelle, principalement urbain et "mondialisé", peut-on encore parler de musique traditionnelle ? Si oui, faut-il se rattacher à des racines géographiques et culturelles précises pour prétendre perpétuer la tradition ? Peut-on "recréer la tradition" et si oui par quel moyen ?

- "Trad" et "néo-trad": éternelle querelle des anciens et des modernes ou simple étiquetage ? En terme de danse ou de musique avez-vous des préferrences et lesquelles ?

Voilà, le panorama n'est sans doute pas complet mais il aura au moins le mérite de mettre le débat sur les rails. S'il vous apparaît que certaines de mes questions sont mal-formulées (incomprises ou mal-posées), n'hésitez pas à me le faire savoir. L'instigateur et observateur que je suis est ouvert à toutes propositions et suggestions. L'essentiel réside avant tout dans la réflexion, la confrontation et surtout la communication !

Musicallement,

Redfred

PS: les fruits de vos échanges feront bien entendu l'objet d'une synthèse de ma part et, rendons à césar ce qui est à césar, les auteurs des réflexions retenues seront, cela va de soit, cités dans mon mémoire que je ferai passer aux éventuels intéressés (peut-être via Tradzone - if it's possible ? - la question est posée ...).
Bon débat à tous !

#2 + Partager Serge

Serge
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPip
  • 1 908 messages
  • Localisation: provence
  • Instrument(s):Appareil photo

Posté 26 nov. 2006 - 01:16

Hello Redfred,
Il me semble que ton texte devrait rejoindre le post du colloque qui vient d'avoir lieu en musicologie à nice...
Colloque avec de nombreux chercheur autour des danses et musiques traditionnelles.
Tout ce que tu dis est très pertinent et rejoint les réflexions du colloque!!!
A toi de voir....

Message ajouté après : 6 minutes:

je suis moi même en ethno à nice et je vais avoir le même type de questions l'année prochaine pour mon mémoire...
Avec peu être une différence avec toi, c'est que j'ai un vécu très important au sein du trad et que je suis en contact avec l'ensemble du réseau national du trad!!!
Si tu veux me joindre n'hésite pas a prendre contact avec moi par l'intermédiaire du site pour un des échanges éventuels d'émail et de téléphone...

#3 + Partager Chamusique

Chamusique
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPipPip
  • 2 923 messages
  • Localisation: Ambierle (Loire)
  • Groupe(s):La Tourmentine (folk généraliste) Tchernobal (bal rock)
  • Instrument(s):saxo, clarinette, musettes, whistles, trucs à vent, électronique...

Posté 26 nov. 2006 - 10:00

ëlö Redfred,
Tes questions sont très larges, tu risques d'avoir du mal à "dépouiller". Si j'essaie de répondre de façon un peu précise c'est vingt pages ou, au contraire, tellement vague que tu n'en tirerais rien de valable.

#4 + Partager revilo

revilo
  • Tradzonard(e)
  • PipPip
  • 40 messages
  • Localisation: Limousin

Posté 26 nov. 2006 - 12:21

Bonne idée dans l'absolu, mais attention, tous ces mots sont piégés!... à commencer —bien entendu— par celui de" tradition"! Quand à "modernité", "évolution" et "uniformisation"... le paradoxe est sans doute au coin du bois!

J'ai malheureusement peur qu'en fait de pêche miraculeuse, avec un tel énoncé, votre filet ne ramène que lieux communs, idées toutes faites, vieilles godasses et souverains poncifes de la culture trad. de toutes ces belles années...
Cette histoire ( et c'en est sans doute plusieurs!) est heureusement plus complexe et c'est précisément ce qui en fait le charme. On en reparles

#5 + Partager Kalon

Kalon
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPip
  • 1 136 messages
  • Localisation: Centre - Ile de France
  • Activité(s):Web Mistress

Posté 26 nov. 2006 - 18:54

Dans les posts déjà écrits de Trad'Zone les sujets dont tu parles ont déjà été évoqués.
Tu aurais déjà une bonne pêche à effectuer et une première synthèse à nous proposer avant d'avancer ....

Ceci dit quelques petites réflexions :

Pour vous, qu'est-ce que la musique à danser dite "traditionnelle" ? En quoi vous parle-t-elle ?

J'ai du mal à parler de "musique à danser" : c'est un concept bizarre pour commencer.
Nous on dit : musiques et danses traditionnelles : on commence par refuser de parler de danse sans musique, de musique sans danse !
Danseurs et musicens ne sont pas disociables ....

Hier j'étais à une fête "féérique" au centre de Paris : le groupe, TornaoD jouait de la musique à danser bretonne, chantée en breton d'un style beaucoup plus hard rock qu'autre chose, les jeunes dansaient en cuir et torse nu des polkas et des scottish qui auraient fait partir en courant n'importe quel danseur ou musicien de bals "classiques"
Eh bien, ils allaient très bien ensemble, musique "Hard Trad" et les bourrées en ligne étaient parfaitement en rythme, les costumes entre hard rock, roliste et médiévaux ....
TornaoD : http://www.musictrad... ... 554788.php

Dans notre modèle social actuel, principalement urbain et "mondialisé", peut-on encore parler de musique traditionnelle

Il faut bien donner un nom aux choses : les musiques et danses rock se réclament du Rock comme origine, nous des musiques et danses traditionnelles, principalement, ici (sur Trad'Zone) d'origine française

Trad" et "néo-trad": éternelle querelle des anciens et des modernes ou simple étiquetage ?

dans le monde du trad cela correspond à une profonde réalité : ce monde vit actuellement une profonde crise d'identité car les "anciens" se réclament du mouvement revivaliste des années 70/80, le mouvement "Néo Trad" réclame la suppressions de clivages tels que Folklore/traditionel, l'acceptation d'uen autre interprétaion du "bal" (voir le post sur la dansabilité) et la reconnaissance des nouveaux moyens de communication comme ... Internet !

Sinon, on est contents de pouvoir t'aider, mais ce qui serait sympa ce serait de nous remercier en publiant ton travail lorsque tu l'auras terminé !

Une pensée m'est venue à l'esprit : quand même c'est un signe des temps : que Trad'Zone devienne le lieu de comunication du trad, au point qu'un étudiant trouve évident de venir sur le Forum Tradzone pour faire son mémoire !

#6 + Partager Elise la rouquine

Elise la rouquine
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPip
  • 412 messages

Posté 27 nov. 2006 - 18:38

"Entre tradition et modernité, la musique à danser tend-t-elle à évoluer ou à s'uniformiser ?"


euh....
Je ne vais sans doute pas pouvoir t'aider beaucoup mais je vais quand même mettre mon grain de sel dans cette histoire ... Il est toujours bon d'aider un étudiant dans le besoin !

Alors : Ton thème c'est la musique trad si j'ai bien compris .. alors pourquoi dans ta thématique, tu parles de musique à danser ? Pour toi l'un et l'autre sont synonymes ? En plus, dans ta thématique, ce n'est pas clair que tu parle de musique trad uniquement .. ou bien ce n'est pas le cas et j'ai mal compris ! :X

Entre tradition et modernité : On parle de musique trad, donc de tradition.. ça c'est sur ! Qu'est ce que tu sous-entend par entre tradition et modernité ? J'avoue que j'ai du mal ... je parlerai d'authenticité et de modernité ... Doit-on pencher plus dans un sens ou dans l'autre .. oui là ce serai cohérent !!! :P

Evolution n'est pas antagoniste d'uniformisation... Si on part du principe qu'avant les musiques étaient différentes les unes des autres suivant les régions, la musique trad évolue en effet : c'est un fait ! Reste à s'avoir si elle s'uniformise (entre musique trad de différentes régions ou avec les musiques de boite de nuit ? A ! Pourquoi pas ! C'est de la musique à danser aussi ! ) ou bien si elle se diversifie(chaque région avec sa caractéristique propre ou bien que la musique trad devient une entité forte, toutes régions confondues mais en opposition avec d'autres styles musicaux à danser ou bien par apport de matériau nouveau à partir de la matière authentique) :zzz:

Bon je sais, j'ai des allures de prof !! '-_- Mais comme tu t'attaque à un sujet très très très large, autant avoir une thématique déjà bien précise et très construite !! Sinon tu vas partir dans toutes les directions sans savoir ce que tu cherches ...

Dis nous comment avance les choses !
Elise la rouquine, avec l'aide de Lureley !! :P

#7 + Partager saclac

saclac
  • Tradzonard(e)
  • Pip
  • 15 messages
  • Localisation: hohahi
  • Activité(s):hahohi

Posté 30 nov. 2006 - 13:43

salut redfred,

dejà, il me semble que tu peux barrer "danser" dans la question. Car si les sujets sont "tradition" et "musique", la danse est naturellement associée. Cela peux liberer des norones pour le reste des reflexions!!.
Pour un départ de reflexion, nous pouvons dejà peut etre essayer de disséqués( un peut !!) les fondamentaux de la nature des termes de ta question.

je pense que l'on doit entendre par tradition, des actes populaire identitaires à une culture régionale , ( j exclus tout ce qui est ratachée a la religion) . Il y a les traditions qui concernent les croyances ancestrale et legendaire, mais surtout, la base de base de la tradition...c est LA TERRE, source de vie ,d identité. De nombreuse festivités, joyeuses ou tristes s'articulaient autour des saisons et du monde paysan ( le peuple quoi!!), et dans la quasi totalité de ces évènements, la musique et la danse étaient présentent.
Peut etre que c est par cette source de rassemblement, connotant un certaine état d'esprit de partage et de fraternité, que la modernité à attrapée la tradition au vol. Elle n'a gardée en grande partie que la musique et la danse, et a laissée au placard les raisons social des festivités d'antan, qui ne sont plus en adéquation avec notre temps. heureusement, il nous reste encore quelques trésors humains vivant, mais leurs arts n'est pas valorisé, ils sont certainement appelés a disparaitre.
La musique et la danse se diffusent oralement,donc plus facilement. Elles crées par nature un bien etre, une évasion, au milieu des péripécies de la vie quotidienne. Elles ont finalement les mêmes fonctions que jadis, mais au temps présent. Comme nos ancetres, elles nous permettent d'évacuer nos tracas quotidiens, mais dans une société complétement différente.
On peux donc considérer que le gros fruit qu il nous reste de nos traditions, c est la musique et le danse.
SA, je crois que c'est l'uniformisation.Mais ce fruit, wui ce fruit, qu 'il soit du nord, du sud ,de l'est ou de l'ouest, il ne pousse jamais pareil, et n'a jamais le même gout, il peut se ressembler, mais il est intrascèquement différent.
Les influences identitaires régionales ne peuvent etre uniformisées, c est une certitude.
reste la question de l'évolution, ce sera pour une prochaine fois!!
salut

#8 + Partager Zaphod

Zaphod
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPip
  • 153 messages
  • Localisation: COMBRONDE (ni bon vin, ni bon monde)
  • Activité(s):En vacances
  • Groupe(s):Tradicomix
  • Instrument(s):Violon, chaudière, Windows XP et bouton de manchette.

Posté 17 janv. 2007 - 14:35

Je n'ai absolument rien compris à ce sujet.

#9 + Partager Armelle

Armelle
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPip
  • 1 769 messages
  • Localisation: paris poitiers
  • Activité(s):dansicienne

Posté 17 janv. 2007 - 15:43

:D

#10 + Partager clem10

clem10
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPip
  • 583 messages
  • Localisation: Plaines auboises
  • Groupe(s):Duo Clem & Noémie
  • Instrument(s):accordéon diatonique, stompers, effets de guitare...

Posté 17 janv. 2007 - 16:28

On t'explique Zaphod qu'on voudrait savoir quelle est notre avis sur ce qui se passe, avec les évolutions actuelle de la musique, les querelles entre les anciens et les jeunes, et tt le reste...

Moi je pense que, t'as des groupes qui font dans le moderne comme Dites 34, ou S-Tres et les autres groupes autour de Didier Laloy (Excusez moi si ce grand pers. revient souvent!), et qui s'en sortent très bien, et t'as les groupes qui font dans le trad, ou qui composent tt en restant proche du trad (comme Airs de Rien, Blauzann, ou La Gibernotte), et pis t'as les groupes qui font les deux, c'est à dire qui jouent des morceaux trad en les remttant à la sauce actuelle (comme Patatroyes,Yogan, Inishowen, et bientôt nous!).
Par contre pour les querelles entre anciens et jeunes, faudrait se renseigner, car moi je n'ai pad eu ce problème, je pense!
Et pis il faut un peu se diversifier, faire dans le folk et le celtique!

#11 + Partager Zaphod

Zaphod
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPip
  • 153 messages
  • Localisation: COMBRONDE (ni bon vin, ni bon monde)
  • Activité(s):En vacances
  • Groupe(s):Tradicomix
  • Instrument(s):Violon, chaudière, Windows XP et bouton de manchette.

Posté 25 janv. 2007 - 15:46

Ha ouais ! Génial !
Hé ben... C'est vrai ce que tu dis. C'est profonds et intense.
Moi j'aime bien ceux qui prennent des morceaux trad et qui les remixent avec des instruments ou des influences modernes.
Moi, aussi, j'aime bien Didier Laloy et S-tres. Mais je préfère François Breugnot et la fabrique.
Heum, c'est bon, je suis pas trop hors sujet comme d'habitude ?

#12 + Partager herve

herve
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPip
  • 112 messages
  • Localisation: rhone alpes

Posté 25 janv. 2007 - 20:56

- Pour vous, qu'est-ce que la musique à danser dite "traditionnelle" ? En quoi vous parle-t-elle ? Comment y êtes vous venu et pour quelles raisons ? Qu'attendez-vous d'elle ?

=> par la danse !!! Au feeling, je te réponds : le plaisir de partager des gestes communs, les danses collectives, le plaisir de tenir (en tant que danseur ..) une jolie fille entre ses bras durant le temps d'une danse ..
Pour la musique, une rencontre avec un animateur à 17 ans qui m'a donné envie d'aller vers un territoire inconnu ... la musique !!

- Dans notre modèle social actuelle, principalement urbain et "mondialisé", peut-on encore parler de musique traditionnelle ? Si oui, faut-il se rattacher à des racines géographiques et culturelles précises pour prétendre perpétuer la tradition ? Peut-on "recréer la tradition" et si oui par quel moyen ?

=> urbain !! pour quel pourcentage de la population mondiale ? pour nous autres européens, plus urbains certes, mais pourtant ... j'habite lyon et la campagne est à 1 KM ... d'ailleurs paradoxalement, c'est dans ces lieux là, que je joue .. rien sur l'agglomération. Hum, je dois faire une musique rurale à croire !!
=> zone géographique : pour lyon, c'est la tradition du carrefour .. alors on joue de tout !! C'est un peu démago. comme réponse et pourtant, si on cherche une filiation, c'est celle là que l'on trouve ..
=> recréer la tradition : c'est niet ... fini .. nini ... Ceci étant, on fait autre chose : on propose d'apprendre, de danser ensemble et c'est une vraie révolution !! mais qui n'a rien de traditionnel !

- "Trad" et "néo-trad": éternelle querelle des anciens et des modernes ou simple étiquetage ? En terme de danse ou de musique avez-vous des préferrences et lesquelles ?

=> pour moi c'est pas une querelle, mais j'ai mes gouts et l'envie de faire découvrir aux participants le plaisir de danser ensemble. Il faut donc que la musique soit accessible et simple pour la danse (des non danseurs ..).. du coup, je suis plus trad que néo trad ..
=> pour les préférences, je différencie l'écoute et la danse. Ceci étant, j'aime danser sur certains groupes de trad et néo trad, pas sur d'autres ... et j'aime écouter les memes ou d'autres .. Je serai alors plus sensible à ce qui me touche : la voix, l'ambiance, l'arrangement ...

Ecco !!

#13 + Partager clem10

clem10
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPip
  • 583 messages
  • Localisation: Plaines auboises
  • Groupe(s):Duo Clem & Noémie
  • Instrument(s):accordéon diatonique, stompers, effets de guitare...

Posté 25 janv. 2007 - 22:08

Bon après t'as des arrangements ou non chez certains groupes.
Et c'est tt ce que je peux dire à ce sujet!

#14 + Partager Lucas

Lucas
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPip
  • 1 902 messages
  • Localisation: Poitiers

Posté 28 janv. 2007 - 23:18

Bonjour à tous,


- Pour vous, qu'est-ce que la musique à danser dite "traditionnelle" ? En quoi vous parle-t-elle ? Comment y êtes vous venu et pour quelles raisons ? Qu'attendez-vous d'elle ?

- Dans notre modèle social actuelle, principalement urbain et "mondialisé", peut-on encore parler de musique traditionnelle ? Si oui, faut-il se rattacher à des racines géographiques et culturelles précises pour prétendre perpétuer la tradition ? Peut-on "recréer la tradition" et si oui par quel moyen ?

- "Trad" et "néo-trad": éternelle querelle des anciens et des modernes ou simple étiquetage ? En terme de danse ou de musique avez-vous des préferrences et lesquelles ?

- "Entre tradition et modernité, la musique à danser tend-t-elle à évoluer ou à s'uniformiser ?"



Salut Fred!
Bon alors c'est vrai que la première fois que j'ai lu ce post je n'ai pas eu le courage de m'y mettre par la longueur de mes idées... mais Marie Godard avec qui tu es au cfmi m'a dit l'autre jour que tu désespérait de n'avoir que trop peu de réponses alors... on y va!!!

alors

1)pour le décors moi la musique trad j'y suis venu en plusieurs étapes : petit j'ai été trainé dans les bals suffisement longtemps pour m'imprégner des ambiances et de 5 à 15 ans je n'en ai plus jamais entendu parler. Puis par mon père (intermittent) qui a beaucoup joué dans le millieu à une période je m'y suis remis, d'abord à en écouter , puis à en danser (19ans) et à en jouer (20ans) (j'ai 22ans).Actuellement l'essentiel de mes journées, activités études et gagne-pain y sont liés!
pour la définir je parle de musique trad au sens large, et pas seulement des morceaux tombés dans le domaine publique! C'est à mon sens une musique à danser, interprétée avec des instruments ayant la capacité de jouer en accoustique pour des raisons de spontanéité (mais c'est un point discutable j'en conviens) et surtout dans un contexte d'ouverture sociale maximale , en rassemblant le plus de monde possible afin de créer un moment de cohésion, d'échanges et de contacts corporels plus que nécesaires. J'attend d'elle qu'elle soit le fruit d'un compromis simple : le musicien propose un thème composé ou repris par lui qu'il doit s'être approprié car c'est avant tout de la musique donc un moyen d'expression et ce morceau doit avoir été le plus personnellement exploré autour d'une ligne de conduite : que la matière musicale qui en découle propose un maximum de richesse pour la danse afin que les danseurs y réagissent en s'amusant et eux mêmes en s'y exprimant (on est bien d'accord que le sujet concerne la musique à danser).Enfin elle me parle parceque résultant de sonorités et ambiances inscrites dans mes oreilles depuis petit, je m'y sens à ma place! simple question de petite enfance je pense.

2)je pense que les musiques traditionnelles existent encore puisque de nombreux répertoires se transmettent.A dire vrai c'est le terme de tradition qui est dépassé à mon gout au sens du mot, mais le concept reste le même depuis des siècles. Ces danses existaient et ont évolués en musique et en danses, on en a eu un court instant pris dans leurs évolution au moment ds collectages mais elles n'étaient pas identiques depuis des lustres!!!! et il est normal qu'actuellement leur évolution se fasse, peut être un plus rapidement certes pour des tas de raisons...
La traditon ne peut ni n'a à se reccréer ou se pepétuer..! Elle est un point c'est tout qu'on le veuille ou non. Mais à mon sens je la perçoit plutot comme une route qui avance dans le temps : étant nous même le fruit des travaux d'hier, les nôtres en seront obligatoirement influencés qu'on le souhaite ou non tout comme ils influenceront ceux de demain... et vouloir rester à une étape du chemin ça me semble un non sens terrible! Et de plus c'est impossible à moins d'être des robots.
La seule chose réellement importante c'est de ne pas se retrouver sur le chemin sans savoir doù on est partis ni ce qu'on fait là.... en tant que "pavés" (pour rester sur la même métaphore) on se doit de faire circuler le maximum de ce qu'on nous passe...la réflexion n'en sera que meilleure et au moins on permet aux prochains de tout avoir, après libre à soi d'en exploiter tout ou parite dans sa propre musique et dans sa propre danse (je ne pense pas être ni un musicien ni un danseur très "trad" dans le langage commun, pourtant je ne rejette rien de ça et en situation de transmition je donne tout en toute objectivité...)ceux qui se bloquent contre le trad et ceux qui sont récalcitrants au nouveautés font stagner et la stagnation n'apporte rien de bon. Tout ce qu'on peut faire circuler est bon à prendre, leur évolution se fera toute seule!

3)trad et néo trad? simple étiquetage je pense, et là aussi je ne le trouve pas justifié... mais il est vrai qu'au moins on sait de quoi on parle...
préférences? en tant que danseur ou musicien qui écoute je ne peux le dire, tout dépend plus du musicien derrière qui fait passer ses joies et ses peines... si il y a emphase artistique entre lui et moi alors j'adorerai écouter et automatiquement danser dessus. Ensuite en proportions il y a quelquechose à ne pas oublier : les thèmes trads qui sont encore actuellement joués sont un tout petit fragement de ce qui s'est fait. Et en général si ils ont passés les âges c'est bien qu'ils avaient de quoi. Du coup si il est bien joué un thème à danser trad me semble toujours entrainant pour un grna dnombre alors que les musiques actuelles sont au stade ou elle tentent leurs sorties et beaucoup ne resteront pas, tout comme beaucoup ne sont pas restées... donc il est normal qu'au niveau du nombre de personnes touchées les reecettes soient moins mirobolantes à coup sûr...

4)à évoluer sans hésiter, comme toujours!mais avec un bémol :
cela est vrai pour une situation évolutive (désolé j'ai une licence de paléontologie^^) stable et linéaire, les évolutions se font par palier, continuellement.
Or avec l'abandon au milieu du 20eme siècle de tutes ces musiques et danses et comtant le temps qu'il a fallu pour sauver ce qui a pu et voyant qu'on ommence à peine à en ressortir un eit mais tout petit bout, on peut estimer que les musiques trad sortent juste d'une crise évolutive avec extinction de masse et donc obligatoirement une simplification/uniformisation partiele et temporaire...(qui n'aura pas été aidée par les crises identitaires sociales que nous traversons) donc en termes paléos on peut dire que les niches occupées par les culures trads pré-1940 ont subi une grosse simplification laissant à celles qui ont été sauvées toute cette place à coloniser, c'est un phénomène qui porte le nom de "radiation adaptative", et je ne suis pas en train de délirer c'est tout le contraire...
je pense que ce dernier point est très important!

voilà si certaines choses n'ont pas été claires.... dis-moi^^^

:shy: c'est tout!



i cause pas souvent le drôle mais i cogite quand même!!!

#15 + Partager Audrey

Audrey
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPip
  • 1 340 messages
  • Localisation: Lozanne ( Beaujolais Sud). Souvent en ballade en Auvergne, en Rhône Alpes et Ailleurs...
  • Activité(s):EJE

Posté 28 janv. 2007 - 23:20

ouh !
hé bé!
J'ai tout lu !
Mais là, j'suis un peu trô fatiguée pour répondre... :zzz:

#16 + Partager clem10

clem10
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPip
  • 583 messages
  • Localisation: Plaines auboises
  • Groupe(s):Duo Clem & Noémie
  • Instrument(s):accordéon diatonique, stompers, effets de guitare...

Posté 29 janv. 2007 - 21:56

Moi, je dis qu'il faut faire des réponses simples et courtes, que longues et compliquées! y'a pas d'autes moyen!

#17 + Partager Zaphod

Zaphod
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPip
  • 153 messages
  • Localisation: COMBRONDE (ni bon vin, ni bon monde)
  • Activité(s):En vacances
  • Groupe(s):Tradicomix
  • Instrument(s):Violon, chaudière, Windows XP et bouton de manchette.

Posté 13 févr. 2007 - 12:07

Je suis, d'une manière globale, assez d'accords avec toi. Même si, d'un côté, le pourcentage éventuel de réponses courtes dans ce sujet sont infiniment moindres. Cela dit, qu'est-ce qu'une réponse courte ?
J'ai, pour répondre à la question susdite, cinq points :
1) Une réponse courte, pour la pluspart d'entre nous, est un message adressé à un individu pour lui démontrer, expliquer, quelques sujets au sujet desquels l'individu attendait une réponse.
2) Pour d'autre, ce serait plutôt une preuve de politesse et de générosité envers quelqu'individu qui désire une explication ou bien autre chose qui pourrait l'éclaircir sur le sujet au sujet duquel il désirait une réponse.
3) Pour certains, ce serait plutôt un message d'amitié, dévoilant une lueur d'espoir peut-être éphémère, déstinée à rassurer quelqu'un.
4) Penser à acheter du dentifrice.
5) Un réponse courte est, en Anglais, une réponse par Oui ou par Non, suivie du sujet et de l'auxiliaire.
Exemple : "Do you often eviscerate your Granny's little dog ? "
Réponse courte : " Yes I do "



Voilà donc pourquoi, Clem10, je te répond par une réponse courte.

#18 + Partager Chamusique

Chamusique
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPipPip
  • 2 923 messages
  • Localisation: Ambierle (Loire)
  • Groupe(s):La Tourmentine (folk généraliste) Tchernobal (bal rock)
  • Instrument(s):saxo, clarinette, musettes, whistles, trucs à vent, électronique...

Posté 13 févr. 2007 - 20:16

PENSEZ REGARDER INTITULE SUJET STOP SI HORS SUJET OUVRIR AUTRE SUJET STOP AMITIES

#19 + Partager clem10

clem10
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPip
  • 583 messages
  • Localisation: Plaines auboises
  • Groupe(s):Duo Clem & Noémie
  • Instrument(s):accordéon diatonique, stompers, effets de guitare...

Posté 13 févr. 2007 - 20:31

Dans tout les cas, pour ce post, il faut se diversifier, même si le style est trad ou plutôt moderne, même si les reprise de certaines musiques sont remis au goût du jour, avec des styles différents, comme par exemple le rock eltique avec Yogan, puisqu'il reprenne des musiques trad du monde celtique, ou des classiques comme "L'harmonica", même si certains morceaux sont des compos de chacun des musiciens!


0 utilisateur(s) li(sen)t ce sujet

0 membre(s), 0 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)