Aller au contenu

En poursuivant votre visite sur Tradzone, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus Continuer
  • Se connecter avec Agenda Trad      Connexion   
  • Créer un compte
  •  

Infos

En cas de problème avec le mail de validation lors de l'inscription, vous pouvez nous contacter via le formulaire de contact

Photo

Sortie du premier album de Komred !


  • Veuillez vous connecter pour répondre
48 réponses à ce sujet

#41 + Partager Tiennet

Tiennet
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPip
  • 1 389 messages
  • Localisation: Paris
  • Activité(s):Musicien
  • Groupe(s):Mister Klof, Duo TTC, Duo Esbelin/Simonnin, Les Papillons de Nuit, Les Rejetons de Bal
  • Instrument(s):Accordéon chromatique, uilleann pipes, whistle, bouzouki, cabrette...

Posté 25 janv. 2010 - 23:44

"Bourrée coulée", ça fait référence à une technique de violon, le jeu "en coulé" : pas d'aller-retour avec l'archet, les notes sont jouées liées, avec un seul coup d'archet. Il me semble qu'Alfred Mouret était un grand spécialiste de cette technique de jeu... vous confirmez les tradzonards violoneux ? ^^U

#42 + Partager MathieuBb

MathieuBb
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPip
  • 918 messages
  • Localisation: Cantal (15)
  • Groupe(s):Duo Schilling-Lepoivre, l'Arlésienne, Fai Anar
  • Instrument(s):trompette/bugle, tin/low wishtle, guitare

Posté 26 janv. 2010 - 08:24

Ah ok, merci Tiennet ! Peut-être qu'en discutant d'où vient cette première bourrée coulée d'artense, on en saura plus sur cette histoire de "mélodie décalée", hein les Komred ?

#43 + Partager crmtlimousin

crmtlimousin
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPip
  • 136 messages

Posté 26 janv. 2010 - 10:55

Le terme de bourrée "coulée" ne fait pas exactement référence à la musique d'Alfred Mouret même si, faute de titre, c'est le nom qui a été donné à une des bourrées ( la deuxième jouée par Komred) sur le CD d'Alfred Mouret. Et c'est plutôt un autre violoneux cantalien Léon Lemmet qui utilise le terme à l'écoute d'une bourrée de Joseph Perrier lors d'une rencontre avec Alain Ribardière ( disque 33T Violoneux et Chanteurs traditionnels en Auvergne ( Cantal) Anthologie vol.III Chant du MOnde LDX74635. 1977), il le pratique lui-même ensuite.
Mais le violoneux archétypique de cette figure stylistique est sans conteste Antonin Chabrier qu'on peut entendre sur le disque que lui a consacré Pierre Boissière ( Ventadorn VTD323.1980).
Ce style coulé est cité comme étant un style "ancien" par certains violoneux sur le Cézallier ( Jean Teilhot de Boutaresse évoquant le style de "Cholette" Alphonse Monnier de la La Godivelle qui aurait été supplanté par le style "décomposé" réputé plus "moderne"(avec plusieurs guillemets!).
Dans le cas des deux bourrées d'Alfred Mouret du CD de Komred (et notamment la première) on ne peut pas parler à proprement parler de style "coulé" puisque le jeu d'Alfred Mouret est une savante utilisation de style "coulé" et "décomposé", mélange très complexe qui n'appartient qu'à lui et dont le rendu s'approche beaucoup des techniques de cabrette, avec son alternance subtile de notes "liées" et "piquées".

#44 + Partager MathieuBb

MathieuBb
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPip
  • 918 messages
  • Localisation: Cantal (15)
  • Groupe(s):Duo Schilling-Lepoivre, l'Arlésienne, Fai Anar
  • Instrument(s):trompette/bugle, tin/low wishtle, guitare

Posté 26 janv. 2010 - 12:37

Génial ces explications...

Et....sur le "décalage" entre la mélo et le rythme dont on parlait, tu as des éléments là-dessus ?

#45 + Partager crmtlimousin

crmtlimousin
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPip
  • 136 messages

Posté 26 janv. 2010 - 15:40

On pourrait dire que le principal intérêt des bourrées auvergnates ou limousines c'est justement de ne pas être calées (en permanence) sur le temps fort même si inévitablement elles finissent à un moment ou à un autre par y retomber. Certaines bourrées sont construites à l'évidence dans cette tension entre une mélodie courant en avant ( ou en arrière) de la rythmique soutendue. Et le phénomène de bourrées du Massif Central présentant ces ambiguités rythmiques( type "La Glaoudo" ou "Fio de Lono" voire "Dans le verger" jouée par Bouscatel ) est finalement assez commun et entretient le plaisir d'une espèce de "blue" rythme qui entre pour l'essentiel dans le plaisir du danseur de bourrée aussi bien que dans celui du musicien...Vaste sujet à évoquer, "musique en vrai", en d'autres lieux ou sur d'autres posts!

#46 + Partager MathieuBb

MathieuBb
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPip
  • 918 messages
  • Localisation: Cantal (15)
  • Groupe(s):Duo Schilling-Lepoivre, l'Arlésienne, Fai Anar
  • Instrument(s):trompette/bugle, tin/low wishtle, guitare

Posté 27 janv. 2010 - 08:53

Passionnant ! :thumbup: Je suis complètement d'accord ! Merci crmtl, au plaisir de discuter de tout cela de vive voix lors d'un prochain boeuf en limousin !

#47 + Partager Madras

Madras
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 5 389 messages
  • Localisation: Chartres
  • Activité(s):Ingénieur hydraulicienne
  • Instrument(s):Flûte traversière

Posté 27 janv. 2010 - 13:01

Super intéressant ces explications ! :thumbup:

#48 + Partager MathieuBb

MathieuBb
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPip
  • 918 messages
  • Localisation: Cantal (15)
  • Groupe(s):Duo Schilling-Lepoivre, l'Arlésienne, Fai Anar
  • Instrument(s):trompette/bugle, tin/low wishtle, guitare

Posté 28 janv. 2010 - 13:49

CRMTL, tu parles de "blues", moi ça me fait swinguer !

Alors comme ça, tu dis que c'est assez commun ? :eek: Bon alors comme Tirno le dis dans ce post alors... Hum je vais réécouter mon répertoire ! :fack-off:...:music:

#49 + Partager crmtlimousin

crmtlimousin
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPip
  • 136 messages

Posté 28 janv. 2010 - 14:59

Je parle de "blue" rythme —le néologisme est de moi— comme on parle de "blue note", pour dire combien dans cette musique de bourrée qui raconte des histoires autres que celles qui sont prévues ou affichées. il y a, sans aucun doute, une musique sous la musique...
C'est, de mon point de vue, le propre de beaucoup de musiques populaires d'avoir un message subliminal en quelque sorte encarté dans le thème affiché, une espèce de code pour les initiés...
Et de ce point de vue là, sans tomber dans l'esotérisme ou la croyance sectaire, j'ai bien l'impression que la bourrée, comme le blues ou le flamenco, "on en est" ou "on en est pas" et c'est pas (c'est plus) une question de technique!
Bon allez j'arrête parce que, si je continue, je vais pas me faire que des copains dans le landerneau...


0 utilisateur(s) li(sen)t ce sujet

0 membre(s), 0 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)