Aller au contenu

En poursuivant votre visite sur Tradzone, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus Continuer
  • Se connecter avec Agenda Trad      Connexion   
  • Créer un compte
  •  

Infos

En cas de problème avec le mail de validation lors de l'inscription, vous pouvez nous contacter via le formulaire de contact

Photo
- - - - -

Le branle d'Ecueillé


  • Veuillez vous connecter pour répondre
25 réponses à ce sujet

#21 + Partager Rodrigue

Rodrigue
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPipPip
  • 2 128 messages

Posté 22 févr. 2010 - 13:03

C'est bien l'un des airs dits d'"Ecueillé".

#22 + Partager Malochet

Malochet
  • Tradzonard(e)
  • PipPip
  • 33 messages
  • Activité(s):Enseignant
  • Instrument(s):Vielle

Posté 28 févr. 2010 - 22:58

Concernant le Branle d'Ecueillé, peu de choses : il est joué par quelques groupes effectivement. Je pense notamment aux Forestins. Il me semble que sur l'abum En partant du pied gauche, ce branle bien connu est joué.

Il y a cependant des informations très précieuses sur le branle dans l'ouvrage de Jean-Louis Boncoeur, Airs, chants et danses de folklore du Berry. Boncoeur réserve un chapitre au branle dans le quel il indique 2 figures de branle qui comportent chacune 2 parties (il parle un peu du branle d'Ecueillé et de ses variantes [branle de Bourges, de Brenne, de La Châtre appelé aussi "l'enfile-aiguille", du Sancerrois] puisque Boncoeur connaissait très bien le Bas-Berry). Le bouquin doit être consultable dans les bibliothèques (Bourges et Châteauroux certain) Je me demande d'ailleurs si la bibliothèque municipale de Tours ne l'a pas... A voir.

(Ref : Boncoeur, Airs, chants et danses de folklore du Berry, Horvath, 1980 p. 33 à 37)

#23 + Partager Amaury

Amaury
  • Tradzonard(e)
  • Pip
  • 13 messages
  • Localisation: Le Berry expatrié à Troyes
  • Groupe(s):Thiaulins de Lignières et Rabouilleuse d'Issoudun
  • Instrument(s):cornemuses du Centre

Posté 28 août 2010 - 17:23

Pour les références, le livre de Boncoeur est plus que sujet à caution. Jean-Louis Boncoeur n'a jamais été un danseur ce qui entraîne de multiples confusions dans son texte. Le branle de Bourges n'a aucun lien avec le branle d'Ecueillé. C'est une danse de Cour du XVIe siècle décrite par Jean-Michel Guilcher dans son article sur les formes de la danse ancienne en Berry -GUILCHER (J-M), "les formes anciennes de la danse en Berry", Revue Arts et Traditions Populaires, janvier-mars 1965, pp 3-34). De même Il ne tient pas compte du sens donné au mot branle dans la région de la Châtre et dans le Sancerrois. Dans les deux cas, il est synonyme de bourrée au XIXe siècle et ce sens est encore attesté aujourd'hui. Plusieurs formes de bourrées à six danseurs relevées dans la Vallée Noire et le Boischaut (au Sud de La Châtre) entre les années 1940 et les années 2000 sont appelées "branles à six". Dans cette même partie du Berry mener le branle ou danser le branle signifie danser la bourrée. En Sancerrois, plusieurs "branles" qui ont été notés et enregistrés auprès de musiciens traditionnels, par Roger Péarron et Jean Landois notamment, sont en fait des bourrées à deux ou à trois temps. Quant à l'enfile-aiguille, il n'existe aucune description réelle et complète de cette danse, hormis les quelques brides figurant dans le Berry traditionnel - Souvenirs du vieux temps de Laisnel de la Salle et dans le Glossaire du Centre de la France de Jaubert et aucun de ces deux auteurs n'en fait un branle. Pour le branle d'Ecueillé proprement dit il n'y a pas un branle mais des branles. C'est une appellation générique et globale (même si certains collecteurs utilisent aussi le nom de la localité où ils ont collecté) qui regroupe, dans le quart Nord-Ouest de l'Indre, toutes les formes d'un branle qui semble avoir été dansé depuis le Nord-Ouest de l'Indre et l'Ouest de la Sologne jusqu'à la Touraine en suivant de manière large la vallée du Cher. Il existe de très nombreuses variantes relevées de quelques phrases musicales types qui étaient chantées ou jouées pour cette danse. Quelques exemples sont présentés dans l'anthologie des musiques traditionnelles (CD Centre France, collectages des Thiaulins de Lignières et de l'UCPS) Plusieurs formes de pas ont été relevées par Jean-Michel Guilcher, lors de ses enquêtes en Berry en 1962-1963, par Roger Péarron, par Jean et Madeleine Surnom, par les Tréteaux du Pont-Vieux d'Argenton-sur-Creuse, par la Rabouilleuse d'Issoudun, par Jean-Michel Flabault et par Daniel Bernard et la Guérouée de Gâtines.

Pour information, le quatrième volume des DVD sur la danse en Berry édités par l'association "Vivez la Danse" et Hugues Rivière dont la réalisation commencera cet automne comprendra plusieurs formes de ce branle.

#24 + Partager badaboum

badaboum
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPip
  • 440 messages
  • Instrument(s):vielle, guitare classique, chant, orgue de barbarie

Posté 29 janv. 2011 - 13:26

ce branle a fait partie de la playlist du grand orchestre de vielles et cornemuses (400 musiciens!) dirigé par Jean Blanchard en 1995.
il existe une video du concert.

ce répertoire à effectivement été publié dans le trad' magazine.


Pour info et pour ce que cela vaut :
http://trillian.mit.... ... une&Nsel=0

qui donne, par exemple :
http://trillian.mit....mp/Tune9392.gif
http://trillian.mit....mp/Tune9392.abc

Si c'est du domaine public, la rétention d'information n'est pas légitime.

#25 + Partager Rodrigue

Rodrigue
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPipPip
  • 2 128 messages

Posté 29 janv. 2011 - 14:47

Comme tu l'as remarqué, il n'y a qu"un air sur les liens que tu fournis.
N'importe quel élève de Bourges, Vierzon ou Châteauroux en apprend 3 ou 4, alors je ne vois pas à quelle rétention tu fais allusion (vidéo ou partitions ?).

#26 + Partager Amaury

Amaury
  • Tradzonard(e)
  • Pip
  • 13 messages
  • Localisation: Le Berry expatrié à Troyes
  • Groupe(s):Thiaulins de Lignières et Rabouilleuse d'Issoudun
  • Instrument(s):cornemuses du Centre

Posté 31 janv. 2011 - 15:17

les airs joués par les élèves de Bourges ou de Vierzon (les classes de Laurent Bitaud et d'Alexis Vacher je crois, il faudrait demander à Rodrigue) jouent des airs extraits des collectages de Roger Péarron et des thiaulins de Lignières et utilisés dans le grand orchestre de Saint-Chartier. Il s'agit d'exemples ponctuels des phrases mélodiques variées à loisir qui servent de support musical à ces danses. Il en existe plus d'une vingtaine relevées pour le Berry et d'autres en Sologne (certaines ont été collectées par les Brandelons et les membres de l'UCPS) et tout le long de la Vallée du Cher. Ces phrases musicales ne sont pas sans rappeler, par ailleurs, certains airs du Sud-Ouest, ou plus largement du grand Ouest de la France utilisés aussi pour des danses en chaine (on peut aussi se poser la même question de lien ou de similitude pour les pas et le déplacement de certaines des formes de branle relevées)


0 utilisateur(s) li(sen)t ce sujet

0 membre(s), 0 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)