Aller au contenu

En poursuivant votre visite sur Tradzone, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus Continuer
  • Se connecter avec Agenda Trad      Connexion   
  • Créer un compte
  •  

Infos

En cas de problème avec le mail de validation lors de l'inscription, vous pouvez nous contacter via le formulaire de contact

Photo
- - - - -

Jusqu’ou peut nous emmener une danse ?


  • Veuillez vous connecter pour répondre
81 réponses à ce sujet

#61 + Partager tiramiseb

tiramiseb
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPip
  • 288 messages
  • Localisation: Colmar
  • Activité(s):développeur informatique
  • Instrument(s):appareil photo, ex- accordéon diato

Posté 01 sept. 2010 - 14:02

pour vous, ça donne quoi concrètement quand la fille dit non ?


Si la personne a accepté de danser avec moi, c'est qu'il ou elle a déjà dit "oui". Si certaines de mes "propositions" ne passent pas, alors j'en essaie d'autres. Et on arrive souvent à se mettre rapidement d'accord, et à danser en harmonie. Si jamais, de toute la danse, nous n'avons pas trouvé d'harmonie... ce n'est pas grave, peut-être qu'on n'est pas faits pour danser ensemble. Cela dit en général ça n'arrive pas, j'avoue que je n'invite que des personnes que j'ai vues danser (même si ce n'est que du coin de l'oeil)... Alors ceux et celles avec qui ça ne collerait pas (je pense aux "sauterelles", notamment), généralement je ne les invite pas. Et si jamais je suis quand même dans cette situation, je fais de mon mieux pour essayer de trouver une harmonie. Pour qu'il y ait un échange. C'est ça le but, avant tout. Et à mon sens c'est au meneur ou à la meneuse d'assurer l'harmonie, quelles que soient les réaction du/de la mené(e).

pour moi le rapport de séduction ne peut pas exister tant que la fille ne se laisse pas mener


Pourquoi ? Seul un homme est capable de séduire ? Une femme ne doit que subir cette "séduction" ? Il m'arrive d'échanger les rôles, quand je sens mon/ma cavalier/ère réceptif/ive, et je me laisse porter (sans nécessairement changer de position dans le couple d'ailleurs, ça dépend vraiment des situations).

Ce qu'il faut éviter, c'est l'opposition. C'est que les deux danseurs répondent "Non". Si l'autre dit "Non", à toi de chercher et trouver un "Oui" mutuel. Enfin, c'est mon avis.

#62 + Partager Tirno

Tirno
  • Developpeur
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 4 985 messages
  • Localisation: Lyon
  • Activité(s):Chercheur
  • Instrument(s):Flute, tin whistle, concertina, harmonica, chant

Posté 01 sept. 2010 - 14:22

Probablement qu'on est d'accord, sauf que ce que tu appelle répondre à la question, j'appelle proposer quelquechose d'autre.

Je crois que la façon la plus simple d'exprimer la chose c'est que j'aime pas les étoiles de mer. Même en version consensuelle ou tous deux prennent du plaisir. (l'étoile de mer pour la séduction ca aura pas trop de succès non plus)

Quelqu'un qui résiste c'est quelqu'un qui dit "putain, j'ai aucun plaisir à danser comme ça, propose moi autre chose" - évidemment, elle peut résister de plusieurs façons - en détournant ou en répondant de manière à emmener ailleurs. Mais par exemple, quand on aime pas chalouper - on peut répondre comment d'autre qu'en refusant de trémousser du cul?

Tu préfèrerais peut etre qu'elle le fasse et qu'elle se fasse chier tout au long de la danse? Si c'est le cas, faut voir le nombre de fois que d'excellentes danseuses retournent voir leurs amis après une danse pour se plaindre que le mec qui les avait invitées les avait faire des choses ridicules qui ne leur plaisaient pas - ça ne les a pas empeché de suivre, et donc le cavalier a cru que c'était une danse merveilleuse...

Je vois pas l'interet, ni pour le suiveur, ni pour le meneur de faire une danse ou le meneur propose des centaines de choses qui ne sont pas au gout du suiveur et ou la seule possibilité de réponse du suiveur est de répondre sans proposer autre chose - ou meme de répondre sans proposer une suite.

Message ajouté après : 1 minutes:

arf... a nouveau grillé au poteau par Tiramiseb. Avec qui pour une fois je suis d'accord ;)

Je rajouterai juste qu'il est possible pour deux personnes dans la meme danse d'avoir le role de meneur sans pour autant qu'il y ait opposition.

Message ajouté après : 6 minutes:

Tiens... ca doit etre la période de l'année. J'ai déjà pas eu la meme vision du rapport meneur mené y'a pile un an.

http://www.tradzone....ic.php?p=208084 (et pages suivantes)

#63 + Partager mmmarie

mmmarie
  • Tradzonard(e)
  • Pip
  • 13 messages
  • Localisation: belgique
  • Instrument(s):clarinette

Posté 01 sept. 2010 - 14:28

Donc, pour moi, un vrai dialogue, c'est quand la fille dit oui


Je me permets de mettre en exergue cette jolie phrase d'anthologie qui m'a fait rire pendant 5 minutes... Merci, c'est toujours bien de rigoler un coup :hihi:

#64 + Partager deniis

deniis
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPip
  • 539 messages

Posté 01 sept. 2010 - 14:30

j'avoue que je n'invite que des personnes que j'ai vues danser (même si ce n'est que du coin de l'oeil)... Alors ceux et celles avec qui ça ne collerait pas (je pense aux "sauterelles", notamment), généralement je ne les invite pas.

ben moi, à moins d'avoir quelqu'un en vue de manière très spécifique, je cherche mes partenaires à 3-4m de rayon, et pas spécialement quelqu'un que j'ai vu danser.

ça fait une surprise à chaque fois, c'est sur, mais c'est à chacun de se mettre d'accord avec l'autre, de trouver un terrain d'entente. puis au meneur d'éventuellement sortir un peu des sentiers battus pour proposer une nouveauté au mené. c'est pour ça que le pas de base est si important en début de danse : on fait connaissance, et ensuite on découvre


la communication va dans les deux sens, et si on écoute pas l'autre, ça peut mener à des situations ridicules :
exemple à saint gervais (je me demande si la demoiselle est là...) sur une mazurka, j'hazarde un début de chamallow, bien que ça ne me fasse pas plus kiffer que ça, pasque les cavalières que je fréquente habituellement en sont férocement assidues. ma cavalière répond au quart de tour, bien plus que je n'en attendait. houlala, je maitrise pas à ce point, moi! retour au classique, ouf!
ensuite, on discute un peu, et je lui dit qu'elle a l'air de bien aimer le chamallow, vu comme elle a réagi. réponse "non, j'aime pas, mais je sait que les cavaliers aiment, alors j'le fait"
on a tout deux fait un truc qu'on aimait pas

moralité de l'histoire, si le meneur comme le mené disent oui tout le temps, c'est plus de la communication

#65 + Partager Alinea

Alinea
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPip
  • 65 messages
  • Activité(s):journaliste

Posté 01 sept. 2010 - 14:30

Donc, pour moi, un vrai dialogue, c'est quand la fille dit oui


Je me permets de mettre en exergue cette jolie phrase d'anthologie qui m'a fait rire pendant 5 minutes... Merci, c'est toujours bien de rigoler un coup :hihi:


:lol-above:

#66 + Partager iubito

iubito
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPip
  • 130 messages
  • Localisation: Le Puy-en-Velay
  • Activité(s):Informatique
  • Groupe(s):boeuf jazz manouche, et surprise...!
  • Instrument(s):Accordéon chromatique, kaval, chant...

Posté 06 sept. 2010 - 12:32

en voyant le titre du sujet, je me suis dit que l'auteur était joueur de flûte... la danse s'arrêta au bord du fleuve... et les danseurs de Hamelin disparurent à jamais...

je crois que jétoufô ;D

#67 + Partager flore

flore
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPip
  • 477 messages
  • Localisation: ariège

Posté 07 sept. 2010 - 08:41

je plussoie pour la phrase d'anthologie :lmao:

#68 + Partager laclaire

laclaire
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPip
  • 581 messages

Posté 08 sept. 2010 - 23:46

en voyant le titre du sujet, je me suis dit que l'auteur était joueur de flûte...
je crois que jétoufô ;D

tu touches du doigt la vérité iubito...
me voici devenue une des enfants de Hamelin... et mon joueur/danseur/auteur m'emmène avec lui bien plus loin que les parquets de cet été...

une question qui me traverse, après lecture de la dernière page...
le plaisir est-il lié à ce que chacun honore au mieux son rôle, ou que du couple se crée une relation unique ?

#69 + Partager Benjamin

Benjamin
  • Tradzonard(e)
  • Pip
  • 14 messages
  • Localisation: Paris
  • Activité(s):étudiant en musique
  • Groupe(s):La fille du fermier, Keltas, TVA
  • Instrument(s):voix, violon, gaïda

Posté 11 sept. 2010 - 11:42

bah les deux en même temps !

#70 + Partager tiramiseb

tiramiseb
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPip
  • 288 messages
  • Localisation: Colmar
  • Activité(s):développeur informatique
  • Instrument(s):appareil photo, ex- accordéon diato

Posté 12 sept. 2010 - 10:07

je pense que le plaisir est lié à la relation unique et éphémère qui se crée entre les danseurs.

Pour qu'li y ait cette "relation unique", il faut que les danseurs soient en harmonie. Le fait que "chacun honore au mieux son rôle" peut contribuer à créer cette harmonie, mais ce n'est pas la seule manière d'y arriver...

#71 + Partager vicha

vicha
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPip
  • 375 messages
  • Localisation: au pays de la pluie.
  • Activité(s):etudiante.
  • Instrument(s):je ne sais que danser !

Posté 24 sept. 2010 - 01:03

bon bon bon
Quel interessant topic!

Personnellement, ce que j'apprecie dans la danse de couple (voire dans la bourree) c'est exactement l'approche physique sensuelle non sexuelle.
Je trouve ca geant de pouvoir s'abandonner dans les bras d'un inconnu sans rien d'autre a "offrir", ca permet de decouvrir proximement des gens sans ambiguite.
Mais quel plaisir, quand le cavalier qui est en face cree aussi de nombrreux remous a l'interieur.
Une sorte d'effervescence dansante de chaque cellule des deux corps en meme temps.
Ca euphorise un maximum ( on sourit pendant deux jours apres ca ) et c'est sans risque pour la sante, sauf peut etre qu'on a pas trop envie d'arreter de danser et qu'a la fin on a mal aux pieds, mais bon si on a un probleme avec ca, on fait du canevas!

Pour repondre a la question "danser c'est tromper ?"
je ne trouve pas. J'ai trouve deux ou trois "hommes de ma danse" mais ils restent tous sur le parquet, et quand on en descend chaque retourne chez l'homme/la femme de sa vie et c'est tres bien comme ca.

#72 + Partager Tirno

Tirno
  • Developpeur
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 4 985 messages
  • Localisation: Lyon
  • Activité(s):Chercheur
  • Instrument(s):Flute, tin whistle, concertina, harmonica, chant

Posté 24 sept. 2010 - 08:21

J'ai l'impression qu'il y a quand meme presque une sorte d'hypocrisie quand à "la danse sensuelle non sexuelle".

Parce que l'autorisation qui est donnée de vivre une danse sensuelle, intime et émotionnelle avec quelqu'un, est de même nature que celle autorisée dans les couples à la "sexualité libérée" pour qui la règle c'est "couche avec qui tu veux, mais reviens toujours à moi". C'est clair que c'est moins extreme, mais je trouve que ca reste sur le même continuum.

Quant au "sans ambiguité"... Vu le nombre de couples qui se forment sur les parquets... je pense qu'il en est dans la danse comme ailleurs: le jeu c'est parfois de permettre à chacun de maintenir une façade crédible: "non, je te draguais pas, c'était juste la danse/l'amitié/que j'avais bu", jusqu'a ce qu'il soit évident qu'il y a affinité des deux côtés.

Après, on peut aussi y aller plus direct, mais souvent, le plaisir est dans la drague, pas dans la conclusion - et en danse cet effet est particulièrement fort (on a envie de continuer de vivre des danses "ambigues" - biensur en maintenant une façade de non-ambiguité).

#73 + Partager vicha

vicha
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPip
  • 375 messages
  • Localisation: au pays de la pluie.
  • Activité(s):etudiante.
  • Instrument(s):je ne sais que danser !

Posté 24 sept. 2010 - 09:44

Bon ok, c'est peut etre le cote ambigue qui est bien.
La dragouille, sans la conclusion.
oui la je suis d'accord.
...
c'est un peu obscur comme sujet en fait...

#74 + Partager Rodrigue

Rodrigue
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPipPip
  • 2 125 messages

Posté 24 sept. 2010 - 20:44

"Hommes de ma danse"...
J'emploie plus volontiers le terme de "partenaire pour la vie". C'est pompeux et présomptueux mais ça fait moins commercial que "partenaire privilégié(e)". Ce n'est pas la même chose qu'être amant, ami, copain ou camarade, même si une relation de ce type peut constituer un prolongement valide de la relation de danse. C'est se sentir bien, en sécurité, en territoire connu, entre les bras d'un autre. C'est s'autoriser à de menus plaisirs, à des aventures musicales et sensuelles partagées, s'installer dans une certaine routine aussi. C'est une relation qui peut durer des années ou toute une vie (mais il est trop tôt pour le dire...). C'est pourquoi "dragouille" me gêne un peu, même sans la conclusion.

Mais je suis sans doute hors-sujet s'il s'agit de décrire l'état d'harmonie sensuelle atteinte par le couple sur le parquet. On peut apprécier de danser ensemble sur le long terme, sans être pour autant dans une relation fusionnelle, n'est-ce pas ?

#75 + Partager vicha

vicha
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPip
  • 375 messages
  • Localisation: au pays de la pluie.
  • Activité(s):etudiante.
  • Instrument(s):je ne sais que danser !

Posté 24 sept. 2010 - 21:17

pardon, l'homme de la danse n'est pas le meme que dragouilleur!

je dirais on peut etre en fusion dansante sans etre une relation amoureuse.

#76 + Partager Benjamin

Benjamin
  • Tradzonard(e)
  • Pip
  • 14 messages
  • Localisation: Paris
  • Activité(s):étudiant en musique
  • Groupe(s):La fille du fermier, Keltas, TVA
  • Instrument(s):voix, violon, gaïda

Posté 26 sept. 2010 - 11:34

Vive Tirno ! J'exprime mon accord.

#77 + Partager flore

flore
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPip
  • 477 messages
  • Localisation: ariège

Posté 26 sept. 2010 - 22:02

C'est comme ça nous arrange non, l'interprétation qu'on va faire d'un moment qui nous aura troublé(e) ?
Selon le/la partenaire ne peut-on pas dire "c'est l'expression d'une affinité qui dépasse le cadre de la danse" et dans d'autres cas "c'est juste la danse" alors qu'au fond on a vécu une expérience sensuelle de la même intensité ?
Et que rien, au niveau de l'expérience elle-même, ne permet de faire la différence entre ces 2 options ?

#78 + Partager Paxcal

Paxcal
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPip
  • 217 messages
  • Localisation: Suisse romande
  • Groupe(s):Latcho Danse
  • Instrument(s):Whistle en bois

Posté 26 sept. 2010 - 23:01

C'est comme ça nous arrange non, l'interprétation qu'on va faire d'un moment qui nous aura troublé(e) ?
Selon le/la partenaire ne peut-on pas dire "c'est l'expression d'une affinité qui dépasse le cadre de la danse" et dans d'autres cas "c'est juste la danse" alors qu'au fond on a vécu une expérience sensuelle de la même intensité ?
Et que rien, au niveau de l'expérience elle-même, ne permet de faire la différence entre ces 2 options ?


oui

#79 + Partager stephaneB

stephaneB
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPip
  • 182 messages
  • Localisation: auvergne

Posté 06 oct. 2010 - 23:17

jusqu'où peut nous amener (transporter) une danse !!! jusqu'à l'extase forcément...après tout dépend de la danse et de la partenaire !...mais il me semble que cela à déjà été développé!

Donc le meilleur, c'est celui qui compose sa propre musique puis la danse personnellement...j'attends de voir ça !.
Moi j'en vois un...mais je connais pas tout le people du monde trad/folk and folklorique !...mais cela doit être un exercice intéressant pour un artiste complet de ce milieu !.

#80 + Partager SieurK

SieurK
  • Tradzonard(e)
  • PipPip
  • 34 messages

Posté 09 févr. 2011 - 11:20

Clairement, il n'y a pas de limite de jusqu'où on peut aller avec une danse.
Je pense qu'il y a deux dimensions dans la danse, la dimension strictement physique ou sportive comme vous préférez et la partie émotionnelle.

Et je parle de dimension émotionnelle au sens large. La danse associée à la musique est un espace d'échange. Le musicien partage une musique, donc quelque chose avec nous. Selon le ton, on reçoit des choses... Et on choisit de partager ces choses avec lui et un partenaire de danse...
Avec ce dernier, on peut transmettre des tas de choses, de la joie, de la tristesse, des envies particulières, des espoirs et ben bref, tout ce qu'on veut. Je pense qu'on peut tout dire en dansant :)

Après ce qu'on veut dire se traduit par la partie physique/sportive. Des fois, les messages passent, plus ou moins bien... On voit les envies de l'autre ou pas... Puis des fois, les envies changent aux cours de la danse... Les messages aussi... La musique change, ses rythmes et son ton, et nous ne sommes plus invités au même échange.

Il est clair que la danse est un catalyseur au niveau des relations humaines...
Alors des fois, c'est fusionnel, on peut tomber amoureux et produire des petits folkeux :D ou avoir envie de passer toute la soirée à danser avec l'inconnue pour le simple plaisir de cette fusion...
C'est pour ça aussi qu'il faut un peu se discipliner je pense... Parce qu'on a tous envie de parfois s'abandonner mais faut que tout le monde soit au même chapitre concernant ce qu'il y a derrière...


0 utilisateur(s) li(sen)t ce sujet

0 membre(s), 0 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)