Aller au contenu

En poursuivant votre visite sur Tradzone, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus Continuer
  • Se connecter avec Agenda Trad      Connexion   
  • Créer un compte
  •  

Infos

En cas de problème avec le mail de validation lors de l'inscription, vous pouvez nous contacter via le formulaire de contact

Photo
- - - - -
autres

solfège: assistance en ligne

solfège partition

  • Veuillez vous connecter pour répondre
198 réponses à ce sujet

#1 + Partager diatoto

diatoto
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPipPip
  • 2 800 messages

Posté 03 févr. 2007 - 22:18

Je propose ce sujet destiné à ceux qui souhaitent apprendre quelques notions de solfège. Posez vos questions, j'espère que d'autres se joigneront à moi pour tenter d'y répondre avec nos propres moyens...


Un conseil pour commencer:

j'imagine que tous ceux qui viendront poster ici sont équipés d'un ordinateur...Munissez-vous également d'un logiciel d'édition de partitions de musique qui vous permet de faire jouer une partition.

Deuxième conseil:

rentrez tout de suite dans le bain en essayant d'écrire la partition d'un morceau facile que vous connaissez déjà (et que vous aimez!). Battez-vous avec la mesure, les dièzes ou les bémols, les anacrouses et autres pièges. (si vous ignorez de quoi je parle, posez vos questions!...) Vous ferez sans doute quelques erreurs de convention d'écriture mais le logiciel vous permettra d'entendre les erreurs importantes.
Comme tout exercice, il n'est efficace que dans la régularité...Un morceau par semaine, ce n'est pas la mort. Au passage, vous commencerez à vous doter d'une bibliothèque de partoches que vous pourrez faire circuler, ça peut servir...

#2 + Partager Sorcier

Sorcier
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPip
  • 843 messages
  • Localisation: Dijon
  • Activité(s):Sage Femme
  • Groupe(s):Sorciers Vaudoux
  • Instrument(s):Cornemuse, basse, violon, diato, etc...

Posté 03 févr. 2007 - 22:43

quelle bonne idée ! :)

#3 + Partager Ella

Ella
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPip
  • 258 messages
  • Localisation: Charitoise d'adoption
  • Activité(s):encore étudiante pour 1 mois après le grand saut

Posté 03 févr. 2007 - 23:16

ah l'éternelle question du solfège ... et oui c'est franchement chiant d'apprendre en conservatoire mais en même temps qu'est ce que c'est utile : on apprend à lire la musique et à former son oreille ... ce qui est quand même fondamental ... (enfin je pense ...)

oui je sais le conservatoire c'est assez "discipline" dans l'apprentissage, ce qui provoque l'aspect rebarbatif des cours de solfège mais il y a une petite phrase que j'aime plutôt bien : "la discipline est mère du succès " ...

#4 + Partager Yannick

Yannick
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPip
  • 1 553 messages
  • Localisation: Clermont-Ferrand/ Cusset
  • Activité(s):professeur d'espagnol

Posté 04 févr. 2007 - 17:38

Cool ce nouveau topic, bonne idée Thomas! Alors, je vais ouvrir la marche avec une petite question dont je connaissais sans doute la réponse car l'ayant vu en solfège, mais je ne m'en souviens plus: lorsqu'il y a une altération accidentelle dans un morceau, c'est à dire une altération qui n'est pas à la clé car pas comprise dans la gamme du morceau, par exemple un sol dièse dans un morceau en ré majeur, doit on mettre sur la partition un sol dièse ou un la bémol, qu'est-ce qui détermine en fait ce choix, dans quel cas doit on mettre un dièse et dans quel cas doit-on mettre un bémol?

#5 + Partager Tirno

Tirno
  • Developpeur
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 4 984 messages
  • Localisation: Lyon
  • Activité(s):Chercheur
  • Instrument(s):Flute, tin whistle, concertina, harmonica, chant

Posté 04 févr. 2007 - 18:18

Me semble que y'a une vraie réponse solfégique à la question,mais je ne la connais pas, n'ayant jamais fait de solfège :)

En général, on combine pas les dièzes et les bémols. Donc, si t'as 2# à la partoche, tu rajoute encore un dièze (pour passer dans un mode associé au La).

On pourrait aussi dire que si tu considère le labemol et le sol# comme enharmoniques (càd que c'est deux noms différents pour la meme note), c'est pragmatiquement égal - on s'en fout :D (Mais pour beaucoup de gens, ce ne sont pas des enharmoniques).

On peut aussi regarder la fonction de la note. Est-ce une quarte augmentée ou une quinte diminuée? On a tendance a "ficher la paix" à la quinte, c'est donc plus probablement un sol dièze.

Je connais aussi un prof de musique (classique, trad, baroque, jazz, rock) qui est très attaché à un principe un peu bizarre (enfin... moi je le trouve bizarre). Il met à la clef les altérations du mode majeur du nom et ensuite il rajoute des altérations dans le morceau. Genre un truc en re myxolidien, il met 2# à la clé pour qu'on reconnaisse le re et il met des bécarre sur tous les do.

#6 + Partager klerb

klerb
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPip
  • 408 messages
  • Localisation: Cusset/Dijon/Clermont/Gannat
  • Activité(s):étudiante

Posté 04 févr. 2007 - 18:48

bon je me lance pour donner une réponse
si tu es en ré majeur il me semble que déjà à la clé tu n'as que des dièses
dans le cas que tu exposes c'est un sol# qu'il faut écrire (et ne pas oublier qu' à chaque fin de mesure il s'annule)
Mais sauf si ta tonalité ré majeur n'est en fait que la tonalité générale et qu'en fin de compte ton morceau change continuellement de tonalité à l'intérieur, il se peut que ça soit la b. Mais bon c'est généralement dans des oeuvres hypers étudiées qui sont plus des questions de tons voisins (ne me demandez pas d'expliquer car ça va prendre 40pages) et par cette occasion de tonalité. Les altérations sont en faite le moyen de faire apparaître un changement dans le morceau, alors le sol# est pour la tonalité de ré majeur
par contre le la b serait déjà inscrit à la clé dans une tonalité de Mi b M ou do mineur

bon je m'embrouille mais je pense que tu as compris
sinon on se verra bien pour que je t'en dise plus et je te passerai des bouquin d'harmonie

#7 + Partager diatoto

diatoto
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPipPip
  • 2 800 messages

Posté 04 févr. 2007 - 18:55

Premièrement, définition du terme enharmonique: s'applique à deux notes qui ont la même fréquence (à l'oreille, ça sonne pareil) mais portant un nom différent. Ex: sol dièze et la bémol. Je rappelle qu'un dièze augmente d'un demi-ton la note auquelle il est attribué alors qu'un bémol la baisse d'un demi-ton. Les altérations peuvent se cumuler. Ex rebb=do.

Rappelons également que la gamme majeure est composée de sept notes ou degrés séparés par les intervalles suivants:

(do) ton (ré) ton (mi) 1/2ton (fa) ton (sol) ton (la) ton (si) 1/2ton (do)

Alors tout d'abord, dans une tonalité donnée, il faut que toutes les notes de la gamme aient un nom différent. Ca parait évident pour la tonalité de Do majeur(do-ré-mi-fa-sol-la-si...). Mais si on prend la tonalité de Ré majeur (qui possède deux altérations fa dièze et do dièze), on doit obtenir le même résultat. Ré mi fa# sol la si do#. Imaginons qu'on remplace fa# par solb qui est équivalent en terme d'oreille. On obtient re mi solb sol la si do#. D'abord il nous manque le 3ème degré de la gamme et ça devient vite le bordel...L'accord de ré majeur serait dans ce cas re solb la. Où est notre tierce ré fa#? Car ré solb est une quarte (même si elle est diminuée). Cela ne permet pas un discours harmonique cohérent.

Ce qu'on remarque en premier, c'est que les diezes et les bémols ne sont jamais mélangés afin de respecter le principe d'avoir un nom de note pour chaque degré de la gamme. On pourrait s'amuser à écrire la tonalité de ré majeur avec des bémols ce qui donnerait: Mibb fab solb labb sibb dob reb mibb...On voit bien que cela n'aurait pas beaucoup de sens surtout dans le cas de ré majeur. Essayons avec la tonalité de sib majeur: on obtient sib do ré mib fa sol la sib. Que donne l'enharmonique avec les dièzes: on obtient la# si# do## ré# mi# fa## sol## la#. Par convention et simplicité, on choisit toujours la solution où il y a le moins d'altérations donc sib dans ce cas là.

Donc pour répondre à ta question Yannick, il faut savoir pourquoi un sol# apparaît dans ton morceau. S'il s'agit d'une modulation dans une tonalité, il faut la determiner afin de choisir sol dièze ou la bémol. Si le morceau est complètement modal, tu mets ce que tu veux...

Exercices pour les débutants:

quelles sont les notes pour:

Fa majeur
La majeur
Si majeur
Réb majeur

Je relève les copies dans un quart d'heure...

#8 + Partager Sorcier

Sorcier
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPip
  • 843 messages
  • Localisation: Dijon
  • Activité(s):Sage Femme
  • Groupe(s):Sorciers Vaudoux
  • Instrument(s):Cornemuse, basse, violon, diato, etc...

Posté 04 févr. 2007 - 19:29

Mon prof de solfège m'a donné une réponse à ce genre de question :

tout dépend de la note qui est après :
- genre Sol# -> La : alors on écrit Sol # car la note d'après monte.
- genre Sol# -> Sol, alors on devrait mettre La b, car la note d'après descend.

tout ça, juste pour faciliter la lecture.

Après les exceptions sont dans les gammes mineures qui ont un VIIème degré augmenté ( donc # CQFD ;) ). Par exemple La mineur, le sol sera dièsé.

Est ce clair ? ( c'est possible que non :P )

#9 + Partager Tiphaine

Tiphaine
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPip
  • 1 233 messages
  • Localisation: Auch/Pavie (Gers)
  • Activité(s):en cours de construction
  • Instrument(s):flûte

Posté 04 févr. 2007 - 19:54

Pour moi, c'est encore un peu du chinois mais si ce topic se développe, je finirai peut-être part décrypter quelques trucs .

C'est quoi une modulation ?

Message ajouté après : 8 minutes:

Et que signifie "modal"

je ne connais pas les notes pour faM, laM, siM et rebM - comment on fait pour savoir ?

#10 + Partager Paul

Paul
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPip
  • 107 messages
  • Localisation: Vers Jenzat
  • Activité(s):Lycéen
  • Instrument(s):musette

Posté 04 févr. 2007 - 20:33

euh.. je fais un peu du hors contexte, mais quel est le nom d'un logiciel d'éditions de partition de musique??? Parce que j'aimerais bien en avoir un.

#11 + Partager Valère

Valère
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPipPip
  • 2 178 messages
  • Localisation: Saint denis les bourg (01)
  • Activité(s):Touriste (étudiant)

Posté 04 févr. 2007 - 20:45

Final en est un tres bon (via emule par exemple, sinon faut payer). pour les guitaristes et tablatureux y a guitarpro sinon.

#12 + Partager Paul

Paul
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPip
  • 107 messages
  • Localisation: Vers Jenzat
  • Activité(s):Lycéen
  • Instrument(s):musette

Posté 04 févr. 2007 - 20:48

merci Valère :D j'devrait pouvoir trouver sa

#13 + Partager klerb

klerb
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPip
  • 408 messages
  • Localisation: Cusset/Dijon/Clermont/Gannat
  • Activité(s):étudiante

Posté 04 févr. 2007 - 20:54

quelles sont les notes pour:

Fa majeur: fa sol la sib do ré mi fa
La majeur: la si do# ré mi fa# sol# la
Si majeur: si do# ré# mi fa# sol# la# si
Réb majeur: réb mib fa solb lab sib do réb

ça faisait longtemps que j'avais pas fait de truc comme ça!! et encore tu me fais douter tu vois!! lol



#14 + Partager diatoto

diatoto
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPipPip
  • 2 800 messages

Posté 04 févr. 2007 - 21:06

Yes!

#15 + Partager Valère

Valère
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPipPip
  • 2 178 messages
  • Localisation: Saint denis les bourg (01)
  • Activité(s):Touriste (étudiant)

Posté 04 févr. 2007 - 21:22

sinon une modulation c'est un changement de tonalité (enfin c'est le sens communémet admis, apres ptet que c'est plus complexe que ca je sais pas bien.)

#16 + Partager diatoto

diatoto
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPipPip
  • 2 800 messages

Posté 04 févr. 2007 - 22:37

Pour répondre à tes questions Tiphaine, c'est vrai qu'on attaque dur avec les enharmoniques. Que ça ne décourage pas les autres de poser des questions plus simples. Les questions idiotes ça n'existe pas, y a que les réponses qui peuvent l'être!

Une modulation, c'est un changement de tonalité au cours du morceau. Une tonalité, c'est l'ensemble des notes utilisées par le morceau lorsqu'il n'y a pas de modulations. Je simplifie à mort mais bon c'est pour que ça soit le plus accessible possible. Si tu improvises sur un morceau, tu remarques qu'il y a des notes qui vont et d'autres qui ne vont pas. Celles qui vont, ce sont les notes de la tonalité.

Notre système musical est construit à partir des 12 notes de la gamme chromatique. La gamme chromatique, c'est le cycle des 12 demi-tons d'une note à son octave suivante. Une tonalité ou gamme va utiliser sept notes sur les 12 disponibles, espacées selon des intervalles bien précis et en fonction de la 1ère note appelée tonique ou fondamentale.(et qui donne son nom à la tonalité) Pour la gamme majeure, que nous partions de do pour do majeur ou de ré pour ré majeur, ce qui compte, c'est que les intervalles entre les notes ou degrés pour une tonalité donnée soient respectés. D'où l'utilité des altérations.

Quand tu joues do re mi fa sol la si do, tu entends une mélodie qu'on appelle gamme majeure. Si tu joues ces mêmes notes à partir de Ré, soit ré mi fa sol la si do ré, tu n'obiendras pas le même "air". Tu seras obligé d'altérer certaines notes pour obtenir la "mélodie" de la gamme majeure soit ré mi fa# sol la si do# ré. Vérifies avec un clavier si tu en as un!

Sinon, en ce qui concerne la définition de tonal et modal, c'est vraiment coton, j'ai peur de t'en mettre plein la tête. Pour l'instant, contentons-nous de la gamme majeure...

#17 + Partager Yannick

Yannick
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPip
  • 1 553 messages
  • Localisation: Clermont-Ferrand/ Cusset
  • Activité(s):professeur d'espagnol

Posté 04 févr. 2007 - 22:47



quelles sont les notes pour:

Fa majeur: fa sol la sib do ré mi fa
La majeur: la si do# ré mi fa# sol# la
Si majeur: si do# ré# mi fa# sol# la# si
Réb majeur: réb mib fa solb lab sib do réb

ça faisait longtemps que j'avais pas fait de truc comme ça!! et encore tu me fais douter tu vois!! lol


Thomas avait dit pour les débutants Claire! :D

#18 + Partager Tiphaine

Tiphaine
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPip
  • 1 233 messages
  • Localisation: Auch/Pavie (Gers)
  • Activité(s):en cours de construction
  • Instrument(s):flûte

Posté 04 févr. 2007 - 23:22

ça oui, quand je joue je me rends compte que certaines altérations vont et d'autres non ms quand on annonce la tonalité, d'emblée, je ne sais pas lesquels on va retrouver .
Enfin, je crois que je commence à comprendre un peu comment ça se construit .

#19 + Partager Maria

Maria
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPip
  • 173 messages

Posté 04 févr. 2007 - 23:47

Juste pour revenir, aussi clairement et brièvement que possible, sur la question posée par Yannick.


lorsqu'il y a une altération accidentelle dans un morceau, c'est à dire une altération qui n'est pas à la clé car pas comprise dans la gamme du morceau, par exemple un sol dièse dans un morceau en ré majeur, doit on mettre sur la partition un sol dièse ou un la bémol, qu'est-ce qui détermine en fait ce choix, dans quel cas doit on mettre un dièse et dans quel cas doit-on mettre un bémol?


Si on est en Ré (Majeur) , on utilise fa# et do#. Il y a de fortes chances pour que la présence d'un sol# dans ce morceau en Ré corresponde à une modulation au ton voisin de La Majeur (un ton voisin, c'est une tonalité avec une altération en plus ou en moins. Là c'est en plus)

Mais ce n'est pas la seule possibilité. Tu peux être aussi dans le cas de ce que l'harmonie appelle une broderie. Tu devras alors écrire sol lab sol et non sol sol# sol.
Tu peux aussi avoir, comme le dit Sorcier un mouvement chromatique (c'est-à-dire progressant par demi-tons). S'il est descendant tu écriras la lab sol. S'il est ascendant, il faudra écrire sol sol# la.

NB : A l'accordéon et au piano, sol# et lab, c'est la même chose. Sur d'autres instruments, comme le violon, par exemple, non. Le terme "enharmonique" n'a vraiment de sens que dans des gammes à tempérament égal (ou tous les demi-tons sont égaux).

#20 + Partager raph

raph
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPipPipPip
  • 3 077 messages
  • Localisation: beaujolais
  • Activité(s):facteur de cornemuses

Posté 05 févr. 2007 - 10:38

ça oui, quand je joue je me rends compte que certaines altérations vont et d'autres non ms quand on annonce la tonalité, d'emblée, je ne sais pas lesquels on va retrouver .


il y a un truc simple pour savoir quelles notes seront altérées suivant la tonalité, et inversement, savoir dans quelle tonalité nous sommes, suivant le nombres d'altérations.

je vais essayé d'être clair, mais c'est pas gagné! ^^

l'armure est tres importante sur une partition.
elle se trouve au début de la portée et reçoit les diezes ou les bemols.
ces diezes ou bemols sont toujours "rangés" dans le même ordre d'apparition.

le voici:

pour les diezes, on aura toujours fa do sol ré la mi si
pour les bémols se sera si mi ré la sol do fa (c'est l'inverse ;) )


ça veut dire que si on à deux diezes à la clés (l'armure), ce seront OBLIGATOIREMENT fa et do.
s'il y en à cinq, fa do sol ré la.

pareil pour les bémols.

on ne peut pas avoir des diezs et des bémols sur une même armure.



maintenant que l'on sait ça, on peut trouver la tonalitée d'un morceau avec l'armure ou savoir les notes à altérer si on nous dit "nous sommes en ré majeur".
voila comment:

pour les dièzes, il suffit de prendre le dernier dièze de l'armure et de l'augmenter d'un demi-ton.
la note obtenu sera la tonique de la gamme majeur du morceau.

un exemple:
on a deux diezes a la clés: donc fa et do.
j'augmente d'un demi-ton le do dieze et j'obtiens ré.
je suis donc en ré majeur. (pour faire simpe car en fait il existe des gammes relative mineur possèdant les mêmes altérations, je vous en parlerais plus tard pour ne pas surcharger)

si on n'a aucun dieze, on est en do majeur.


pour les bemols, on prend l'avant dernier, et il nous indique directement la tonalité.

exemple:
quatres bemols: si mi la ré
on est en la bémol majeur

si on n' a qu'un seul bémol, on est en fa majeur.




maintenant, sans partoches, si on te dit "on joue en sol majeur", tu fais le chemin inverse et tu sais combien il y a de diezes dans la gamme que tu devras utiliser pour jouer.

tu prends "sol" que tu baisses d'un demi-ton, tu as fa dieze.
tu prends l'ordre des diezes, fa do sol ré la mi si, fa est en premier, il n'y aura donc qu'un fa dièze dans le morceau.

voila j'espère avoir été clair.



Aussi étiqueté avec au moins un de ces mots-clés : autres, solfège, partition

0 utilisateur(s) li(sen)t ce sujet

0 membre(s), 0 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)