Aller au contenu

En poursuivant votre visite sur Tradzone, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus Continuer
  • Se connecter avec Agenda Trad      Connexion   
  • Créer un compte
  •  

Infos

En cas de problème avec le mail de validation lors de l'inscription, vous pouvez nous contacter via le formulaire de contact

Photo
- - - - -
autres

solfège: assistance en ligne

solfège partition

  • Veuillez vous connecter pour répondre
198 réponses à ce sujet

#81 + Partager raph

raph
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPipPipPip
  • 3 079 messages
  • Localisation: beaujolais
  • Activité(s):facteur de cornemuses

Posté 02 mars 2007 - 16:51

je crois pas qu'utiliser le système abc soit bien utile...je pense que personne ne sait lire ce système de toute façon.
On essaye deja d'apprendre le solfège, alors on va pas ce faire chier avec un autre système de notation! :O :D

#82 + Partager diatoto

diatoto
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPipPip
  • 2 810 messages

Posté 02 mars 2007 - 16:57

Tirno a dit:

Un de mes grands dadas, c'est la pédagogie (mais sachant que je n'y connais rien, des fois je ferai très certainement mieux de me taire). Je constate qu'une majorité de mes connaissances qui suivent des cours trouvent le solfège et la théorie rébarbatives - une des raisons me semble etre le détachement avec la pratique.

Déterminer une liste de notes sur papier... c'est un truc pas très utile à mon avis. En plus, l'exercice est un exercice de transposition, sans énormément de rapport avec les modes. A mon avis (qui devrait surement etre plus humble, j'en conviens), ce genre d'exercice ne permet pas d'améliorer la comprehension des modes, juste a les trouver plus compliqués qu'il ne le sont vraiment.


Le problème et ne le prends pas mal :D , c'est que tu t'y connais probablement mieux en pédagogie qu'en solfège...

On ne peut pas comprendre les modes et l'harmonie en général si on maîtrise pas la notion de transposition. Ce sont deux choses liées...De plus, en musique trad , on a affaire à énormément d'instruments transpositeurs.
Et encore une fois la théorie musicale n'est pas qu'une affaire de compréhension, c'est une affaire d'entraînement également. On peut peut être se contenter d'avoir compris dans un souci de culture générale mais si on veut utiliser ce qu'on a compris d'une façon concrète, on est obligé d'aller au charbon et de noircir du papier et de jouer. Tout ça dans le but justement de pouvoir mettre en application et pratiquer!

C'est comme en maths, tu peux très bien aller en cours sans prendre une note et avoir la sensation de comprendre. Mais si tu ne te tapes pas les exercices en te référant au cours, tu risques quand même de te prendre une tôle au prochain DS.

Sinon, je connais plein de gens qui sont nuls en maths et qui maîtrisent parfaitement la théorie musicale :D

Les exercices que tu proposes sont très bons. Savoir dans quel mode sont construits les morceaux est un excellent exercice d'application.

Par rapport à la question de Yannick, J'écrirais le rythme comme Tirno. En pensant à bien faire une barre commune pour la croche et les deux double- croches

#83 + Partager Tirno

Tirno
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 4 986 messages
  • Localisation: Lyon
  • Activité(s):Chercheur
  • Instrument(s):Flute, tin whistle, concertina, harmonica, chant

Posté 02 mars 2007 - 17:06

Boaf :D Je dirais que mes connaissances en pédagogie et en solfège sont a peu près égales (c'est à dire tout juste suffisantes pour faire semblant de dire des choses intelligentes et qu'une fois sur deux ce soit une connerie :D)

La transposition, c'est tellement chiant que si j'arrive pas d'oreille, j'abandonne :D Toute facon, la transposition, c'est comme la résolution d'équations: c'est déterministe et il suffit de le donner à un ordinateur.

(oops, mon coté informaticien qui ressort)

par rapport aux abc, raph... j'arrive pas a lire très bien, mais j'arrive a écrire. Si j'ecris un truc qui transforme des abc en partitions, ca vaut la peine?

#84 + Partager diatoto

diatoto
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPipPip
  • 2 810 messages

Posté 02 mars 2007 - 17:11

En fait il existe un programme qui permet de convertir la notation abc en notes. La notation abc, ce n'est qu'un outil informatique destiné à avoir des fichiers beaucoup moins lourds que des partitions. Il n'a jamais été question de "lire" en abc...

#85 + Partager Tirno

Tirno
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 4 986 messages
  • Localisation: Lyon
  • Activité(s):Chercheur
  • Instrument(s):Flute, tin whistle, concertina, harmonica, chant

Posté 02 mars 2007 - 17:32

Certaines personnes lisent que le ABC. Sur un forum, ca serait aussi plus pratique d'écrire du ABC. Faudrait-il encore que quelqu'un - apart moi - ait envie de le faire.

#86 + Partager diatoto

diatoto
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPipPip
  • 2 810 messages

Posté 02 mars 2007 - 17:49

J'ai du mal à voir l'interêt de n'apprendre à lire qu'en abc même si théoriquement c'est possible. Je ne connais personne dans ce cas...L'interêt de cette notation est la facilité de partage de morceaux. Ainsi que la légereté des fichiers. D'un simple copier coller et à condition d'avoir un logiciel de conversion, tu peux envoyer plusieurs milliers de morceaux. Les vraies partitions posent également un problème de compatibilité de logiciels à moins d'avoir un adobe writer.

Message ajouté après : 2 minutes:

voilà un exemple du 2è mouvement de la 7è symphonie de beethoven en notation abc. Bon courage...

http://www.ucolick.o...music/s7m2p.abc

#87 + Partager Yannick

Yannick
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPip
  • 1 553 messages
  • Localisation: Clermont-Ferrand/ Cusset
  • Activité(s):professeur d'espagnol

Posté 02 mars 2007 - 17:54

D'accord, merci les gars, je vais appliquer cette notation à ma partition...

#88 + Partager aughdara

aughdara
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPip
  • 57 messages
  • Localisation: Isère

Posté 24 mars 2007 - 15:41

Sans vouloir m'immiscer : avez-vous vu qu'on cause d'abc pas loin d'ici? ^^
Effectivement le lire ne sert pas à grand-chose, c'est ce qu'il permet qui est intéressant, particulièrement avec abc navigator. Et là le solfège est presque inutile puisque la bécane le fait pour vous, suffit d'écouter et on peut fonctionner par transmission orale!!! (Pour écrire par contre...ça facilite la vie)
Concernant la théorie j'ai le défaut majeur et rédhibitoire d'être prof de zic en collège :nerd:, et plongé dans les modes et autres trucs exotiques depuis 25 ans (dinosaure oblige!) alors je peux peut-être rendre service si besoin vous avez?
PS:Moi aussi j'ai envie de fonctionner avec abc sur ce forum, ça fait donc 2 lol

Par rapport à des questions restées en suspens me semble-t-il:
1 Les appellations mode majeur et mode mineur pour un musicien sont des abus de langage. Mode ne veut rien dire d'autre que façon de répartir les intervalles dans une gamme, peu importe laquelle.
En fait majeur veut dire mode de do, c'est la répartition des intervalles dans la gamme do ré mi fa sol la si do'
mineur veut dire mode de la, c'est à dire la répartition de la même gamme mais en commençant par La: la si do ré mi fa sol la'
Cela tout simplement parce que pour des raisons historiques et esthétiques ( notamment cette histoire d'attirance de notes séparées par un demi ton) ces deux modes sont les seuls à avoir étés employés dans la zic classique pendant des siècles, et bien qu'il existe d'autres modes qui sont mineurs ou majeurs....
On a appelé cela la tonalité, et le reste: musique modale. Avec dédain puisque le plus souvent musique populaire et non savante (du trad donc!)
jusqu'à une époque récente: 20eme siècle où les compositeurs ont eu envie de faire du neuf avec le vieux.
Les autres modes courants en Europe de l'ouest sont construits selon le même principe: mode de ré: ré mi fa sol la si do ré'
de sol: sol la si do ré mi fa sol' etc etc
Les appellations d'origine grecque correspondent à cela mais ne facilitent pas la vie!!!.

2 Les altérations accidentelles employées dans une gamme (sol# ou la b?....) découlent de ce que l'on nomme les tons voisins: ce sont les gammes majeures ou mineures (au sens classique!) qui ne diffèrent de celle de départ que d'une altération.

Exemple: On part de do majeur, do ré mi fa sol la si do'; pas d'altération

Gamme mineure sans altération: la mineur: la si do ré mi fa sol la'
Gamme avec un #: sol majeur : sol la si do ré mi fa# sol'
Gamme mineure avec un dièse: mi mineur: mi fa# sol la si do ré mi'
Gamme majeure avec un bémol: fa majeur: fa sol la sib do ré mi fa'
Gamme mineure avec un bémol: ré mineur: ré mi fa sol la sib do ré'

Après il faut savoir que le mineur est sous 3 formes:
mineur naturel ou mélodique descendant:
ex la mineur
Mais il n'y a pas dans cette gamme attirance vers la note importante la (qui donne son nom à la gamme) puisque le sol est à un ton de distance. Alors on a ajouté celle-ci: sol# et le tour est joué, c'est le mineur harmonique.
Mais en montant la gamme on a un intervalle arabisant entre fa et sol# alors on le supprime en mettant fa# à la place de fa... c'est le mineur mélodique ascendant.
On va donc ajouter sol" à la mineur, do# à ré mineur et ré# à mi mineur

Conclusion: La gamme chromatique (avec tous les demis tons)
de do majeur est la suivante; employant les altération rencontrées précédemment:
do do# ré ré# mi fa fa# sol sol# la sib si do'

J'espère n'avoir pas été trop pédant et vous avoir renseigné... :|

#89 + Partager Sorcier

Sorcier
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPip
  • 843 messages
  • Localisation: Dijon
  • Activité(s):Sage Femme
  • Groupe(s):Sorciers Vaudoux
  • Instrument(s):Cornemuse, basse, violon, diato, etc...

Posté 24 mars 2007 - 18:27

non c'est somme toute clair, je connaissais ça ... alors les autres ? ça vous parle ?

( j'aime bien le passage sur l'attirance des notes ... :) )

#90 + Partager Tiphaine

Tiphaine
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPip
  • 1 233 messages
  • Localisation: Auch/Pavie (Gers)
  • Activité(s):en cours de construction
  • Instrument(s):flûte

Posté 24 mars 2007 - 19:25

bah moi, déjà, je comprends de quoi ça parle . C'est toujours un bon début :shy: .
Je ne desespère pas que tout finisse par s'éclairer :niais:

#91 + Partager Brigitte

Brigitte
  • Tradzonard(e)
  • PipPip
  • 25 messages
  • Localisation: Hautes-Pyrénees et Côte d'Armor

Posté 24 mars 2007 - 21:58

j'ai lu le 1er post de diatoto

Un conseil pour commencer:

j'imagine que tous ceux qui viendront poster ici sont équipés d'un ordinateur...Munissez-vous également d'un logiciel d'édition de partitions de musique qui vous permet de faire jouer une partition.


y en a t'il des gratos sur le net?

un truc où tu ecris la partition et ça te la joue?

#92 + Partager aughdara

aughdara
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPip
  • 57 messages
  • Localisation: Isère

Posté 24 mars 2007 - 22:14

en abc oui: abc navigator, abc edit et en partie abc mus etc, va voir dans le coin des débutants: ABC
:!:

#93 + Partager Brigitte

Brigitte
  • Tradzonard(e)
  • PipPip
  • 25 messages
  • Localisation: Hautes-Pyrénees et Côte d'Armor

Posté 24 mars 2007 - 22:23

j'y vole , merki Dino :shy:

#94 + Partager GEGE

GEGE
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPip
  • 1 276 messages
  • Localisation: GRENOBLE
  • Activité(s):formateur AFPA
  • Groupe(s):Transhumances, Zones Frontieres, Ensemaille
  • Instrument(s):cornemuses du centre, flutes, diato, chant ....

Posté 17 avril 2007 - 14:51

Musique tonale et modale, quezaco?

Donc, pour répondre à Tirno, la musique centre france est modale ainsi que la musique Bretonne. Pays basque serait davantage tonal mais je ne suis pas spécialiste...

Tonal/modal: comment en parler sans aligner trois pages...Je dirais que la musique tonale fait intervenir une notion d'harmonie verticale, avec phénomènes de tension et détente ainsi que d'attirance autour d'une note de référence appelée tonique.
La musique modale fait davantage intervenir une notion d'harmonie horizontale...
Je sens que c'est beaucoup plus clair, hum... -_-



Peut être il ya t-il un moyen simple de reconnaitre si une mélodie est Modale ou Tonale. :.

Bien qu'une fois que je saurais ca je sais pas du tout ce que je vais en faire. :shy:

#95 + Partager Lucas

Lucas
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPip
  • 1 902 messages
  • Localisation: Poitiers

Posté 17 avril 2007 - 15:15

nan mais faut pas non plus se gourer, la musique tonale faut voir que c'est une musique modale parmi tant d'autre, mais qui a été utilisée tellement qu'on en est imprégné,
et pis je trouve que c'est un peu raide de parler de LA musique modale, le nombre de modes différents est inifni, alors ...

#96 + Partager GEGE

GEGE
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPip
  • 1 276 messages
  • Localisation: GRENOBLE
  • Activité(s):formateur AFPA
  • Groupe(s):Transhumances, Zones Frontieres, Ensemaille
  • Instrument(s):cornemuses du centre, flutes, diato, chant ....

Posté 17 avril 2007 - 16:28

Oui ben alors pourquoi diatoto soulève le problème si il y a pas lieu. :.

C'est pas son genre ^^

#97 + Partager diatoto

diatoto
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPipPip
  • 2 810 messages

Posté 17 avril 2007 - 18:17

nan mais faut pas non plus se gourer, la musique tonale faut voir que c'est une musique modale parmi tant d'autre, mais qui a été utilisée tellement qu'on en est imprégné,
et pis je trouve que c'est un peu raide de parler de LA musique modale, le nombre de modes différents est inifni, alors ...



Il est tout aussi raide de parler de LA musique tonale qui couvre aussi bien Mozart que Bach ou Miles Davis ou Georges Brassens et même Laurie...

La musique tonale obeit à des règles bien précises et que l'on retrouve dans tous les exemples cités. La musique modale suit un autre raisonnement.

Il faut savoir que d'autres langages musicaux existent, en particulier le dodécaphonisme ou musique atonale.

Pour ce qui nous intéresse (tonal et modal), en gros, on a les modes issus de la gamme majeure. Le langage construit à partir du mode de do a donné lieu à ce qu'on appelle musique tonale tandis que l'utilisation des autres modes a donné lieu à la musique modale.

On peut construire à partir du mode de do ou ionien et en raison de phénomènes d'attirance de notes entre elles un discours harmonique cohérent, vertical. On ne peut pas construire un tel discours avec les autres modes ce qui, au fil de l'histoire, a permis au langage tonal de "s'imposer". C'est pour ça qu'on ne peut pas dire mon Lucas que la musique tonale n'est qu'une musique modale parmi d'autres...

Un petit truc pour vous achever:

Pour la musique tonale mineure, on utilise des gammes mineures bricolées à partir du mode la ou aeolien (mineur harmonique et mélodique) qui ne sont pas des modes issus de la gamme majeure, c'est à dire ni dorien, ni phrygien, ni aeolien pur...)

#98 + Partager GEGE

GEGE
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPip
  • 1 276 messages
  • Localisation: GRENOBLE
  • Activité(s):formateur AFPA
  • Groupe(s):Transhumances, Zones Frontieres, Ensemaille
  • Instrument(s):cornemuses du centre, flutes, diato, chant ....

Posté 17 avril 2007 - 18:32

Pour ce qui nous intéresse (tonal et modal), en gros, on a les modes issus de la gamme majeure. Le langage construit à partir du mode de do a donné lieu à ce qu'on appelle musique tonale tandis que l'utilisation des autres modes a donné lieu à la musique modale.

On peut construire à partir du mode de do ou ionien et en raison de phénomènes d'attirance de notes entre elles un discours harmonique cohérent, vertical. On ne peut pas construire un tel discours avec les autres modes ce qui, au fil de l'histoire, a permis au langage tonal de "s'imposer". C'est pour ça qu'on ne peut pas dire mon Lucas que la musique tonale n'est qu'une musique modale parmi d'autres...

Un petit truc pour vous achever:

Pour la musique tonale mineure, on utilise des gammes mineures bricolées à partir du mode la ou aeolien (mineur harmonique et mélodique) qui ne sont pas des modes issus de la gamme majeure, c'est à dire ni dorien, ni phrygien, ni aeolien pur...)


Si je t'ai suivi, ce qui est loin d'être une certitude, la musique tonale majeur concerne le mode de Do (Ionien) et le mode de Fa (Lydien) qui semble correspondre à ta définition ?

Les autres mode peuvent être considérés comme tonale mineure sauf éventuellement le mode de Sol (myxolydien).

Mais là je m'avance peut être beaucoup vu mes connaissances. :shy:

#99 + Partager diatoto

diatoto
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPipPip
  • 2 810 messages

Posté 17 avril 2007 - 18:49

non, cela concerne uniquement le mode de do bien que le mode de fa possède aussi une sensible. Le demi-ton présent dans le mode de do entre le 3ème et 4ème degré a aussi son importance.

Les autres modes "mineur" au regard de l'intervalle de tierce mineure entre le 1er degré et le troisième degré n'ont pas de rapport avec la musique tonale. Comme je l'ai dit dans mon post précédent, la musique tonale mineure fait intervenir d'autres gammes.

#100 + Partager C3c1L

C3c1L
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPip
  • 744 messages
  • Localisation: Morvan

Posté 17 avril 2007 - 21:29

Il est tout aussi raide de parler de LA musique tonale qui couvre aussi bien Mozart que Bach ou Miles Davis ou Georges Brassens et même Laurie...


Ça s'écrit LOrie, enfin, diatoto ! La honte... Vérifie un peu la véracité de tes propos, s'il te plaît !



Aussi étiqueté avec au moins un de ces mots-clés : autres, solfège, partition

0 utilisateur(s) li(sen)t ce sujet

0 membre(s), 0 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)