Aller au contenu

En poursuivant votre visite sur Tradzone, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus Continuer
  • Se connecter avec Agenda Trad      Connexion   
  • Créer un compte
  •  

Infos

En cas de problème avec le mail de validation lors de l'inscription, vous pouvez nous contacter via le formulaire de contact

Photo
- - - - -
accordéons

accordages et registres accordéon



  • Veuillez vous connecter pour répondre
11 réponses à ce sujet

Sondage : quel accordage pour un accordéon ?

quel accordage pour un accordéon ?

Vous ne pouvez pas voir les résultats du sondage tant que vous n'avez pas voté. Veuillez vous connecter et voter pour voir les résultats.
Vote Les invités ne peuvent pas voter

#1 + Partager loic

loic
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPipPip
  • 2 624 messages
  • Localisation: Liège
  • Activité(s):navion
  • Instrument(s):flute traversière en métal et en bois, un peu de tin whiste, clarinette

Posté 10 juin 2010 - 08:32

Au vu des grandes variétés d'accordage d'accordéons rencontrées dans les musiques traditionnelles, je me demandais quel était le votre (ou celui de votre accordéoniste préféré) et pourquoi ? Musette, Swing, sec, dans quel but ?
quels registres avez-vous sur votre accordéon ? lesquels utilisez et à quelles occasions ?

Si vous ne voyez pas de quoi je parle, Bernard Loffet a fait une page très clair là dessus : http://diato.org/accord.htm

En fait c'est intéressant de voir qu'en musique irlandaise on est passé d'un vibrato très puissant ds les années 70 (genre Tony McMahon : http://www.mondomix.com/fr/show-video1149.htm )

En musique bretonne les 'diatonistes' on un son assez sec ou swing, tandis que les 'chromatistes' (surtout en centre-bretagne) un accordage beaucoup plus musette.
C'est vrai que le fort vibrato est plutôt associé au repertoire 'musette' (d'où son nom), celà expliquerait peut-être une certaine désaffection ?

#2 + Partager Ludoman

Ludoman
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPipPipPip
  • 3 762 messages
  • Localisation: Montreuil
  • Groupe(s):Flor de Zinc - Duo Besson Rio - Tizhde'i - Boulas Rio
  • Instrument(s):Accordéon chromatique

Posté 10 juin 2010 - 09:16

Ca dépend clairement du style.

#3 + Partager loic

loic
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPipPip
  • 2 624 messages
  • Localisation: Liège
  • Activité(s):navion
  • Instrument(s):flute traversière en métal et en bois, un peu de tin whiste, clarinette

Posté 10 juin 2010 - 09:31

Ca dépend clairement du style.

tu peux developper un peu stp ?

#4 + Partager Ludoman

Ludoman
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPipPipPip
  • 3 762 messages
  • Localisation: Montreuil
  • Groupe(s):Flor de Zinc - Duo Besson Rio - Tizhde'i - Boulas Rio
  • Instrument(s):Accordéon chromatique

Posté 10 juin 2010 - 09:46

Pour du musette, ou pour de l'auvergnat trad, vibrato.
Mais bon, ce n'est pas trop la mode d'avoir un son musette 3 voix par exemple!

#5 + Partager wedell

wedell
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPip
  • 622 messages

Posté 10 juin 2010 - 12:16

Aïe, c'est vrai que le vrai musette:1voix dessous, 1 voix juste et 1 voix dessus, on a perdu l'habitude. Faut avoir les nerfs solides pour supporter ça. Par contre, en plein air, ça dégage. C'est fait pour ça.

#6 + Partager loic

loic
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPipPip
  • 2 624 messages
  • Localisation: Liège
  • Activité(s):navion
  • Instrument(s):flute traversière en métal et en bois, un peu de tin whiste, clarinette

Posté 10 juin 2010 - 12:21

Ludo tu parles de mode. On aurait une mode auvergnate, une mode bretonne, etc. ? comment celle-ci évolue-t-elle ? va-t-on vers un son de plus en plus sec ? pourquoi ?

#7 + Partager iubito

iubito
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPip
  • 130 messages
  • Localisation: Le Puy-en-Velay
  • Activité(s):Informatique
  • Groupe(s):boeuf jazz manouche, et surprise...!
  • Instrument(s):Accordéon chromatique, kaval, chant...

Posté 10 juin 2010 - 13:38

le swing ça passe mieux partout, mais le sec j'aime bien aussi (shannon sharon j'adore)
la musette trop grasse j'ai un peu du mal, pour de la chanson musette française des années de mes parents ou grands-parents, le son swing passe très bien.

sur mon prochain accord€€€on chromatiqu€€€, je prendrai avec casoto

#8 + Partager wedell

wedell
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPip
  • 622 messages

Posté 10 juin 2010 - 15:40

C'est plus une question d'époque que de mode, je crois.
Dans l'entre deux guerres, quand le soufflet a remplacé la musette, les bals se passaient de sono, bien sûr, et malgré la multiplication des voix sur les accordeons, ceux-ci peinaient à égaler les cabrettes en volume, d'où l'idée d'étaler les voix en fréquences décalées.
Peu avant la guerre de 40, la cabrette et l'accordeon ont migré dans les villes (oui, je sais, c'est plus compliqué que ça mais c'est pour faire court) et se sont retrouvés à jouer en lieu clos, de plus en plus souvent sonorisés. La technique de l'accordeon a évolué et le son swing a eu son heure de gloire là où on jouait du jazz mais l'oreille du public était "faite" au son musette et même aujourd'hui, c'est ce qu'apprecient les danseurs des thés dansants.
Il reste que pour quelqu'un qui n'a pas cette culture, le son musette est assez dur à supporter.D'autant qu'avec la daube produite en masse dans les années 60, il est devenu synonyme de vulgarité, ce qui est dommage quand on connait la musique d'où il vient.
Aujourd'hui, on peut faire un bal de 300 personnes avec un deux voix sec mais c'est grace à la sono. En cas de panne de courant, il faudra resortir le 3 voix super musette pour se faire entendre. ;D

#9 + Partager Tiennet

Tiennet
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPip
  • 1 384 messages
  • Localisation: Paris
  • Activité(s):Musicien
  • Groupe(s):Mister Klof, Duo TTC, Duo Esbelin/Simonnin, Les Papillons de Nuit, Les Rejetons de Bal
  • Instrument(s):Accordéon chromatique, uilleann pipes, whistle, bouzouki, cabrette...

Posté 11 juin 2010 - 17:26

Wedell a raison : historiquement, l'histoire de l'accordage des accordéons est lié aux contraintes de volume sonore. Schématiquement : Années 20/30 : pas de sono donc accordage musette qui décoiffe mais qui s'entend de loin. Fin des années 30/ années 40 : apparition de la sono = réduction du vibrato des accordéons mais aussi troc du banjo pour la guitare.
MAIS... il ne faut pas oublier que dans les années 1900 / 1910, les accordéons diatos n'étaient pas accordés musette mais swing !! On a peu d'enregistrements de cette époque mais que ce soit Sudre (1906) ou Péguri (1910, en duo avec Bouscatel), le vibrato était beaucoup plus serré que dans les années 20. Et finalement assez proche de ce qui est à la mode aujourd'hui dans le folk.

Pour en revenir au sondage, évidemment, ça dépend. Ce que j'utilise :
- En auvergnat : musette avec une cabrette, bando sinon.
- En breton : bando mais le swing va bien aussi.
- En irlandais : 2 voix sec (enfin, bientôt !!)
- En folk : bando, ou sec.

Sinon, pour info, le vibrato musette en musique irlandaise était utilisé bien avant les années 70 et il est à rattacher à la musique de Ceili Band, donc à la musique pour faire danser. Cette registration a donc eu son heure de gloire en Irlande exactement pour les mêmes raisons qu'en France dans les bals musette. Dans les Ceili Bands actuels, il est toujours impensable de jouer avec un registre sec, l'accordage musette est de rigueur, bien que la sono existe en Irlande ! C'est parce qu'on associe ce son aux Ceili Bands, de même qu'on associe le registre musette au baluche populaire.
Pour le chromatique en Bretagne : certains jouent accordés swing quand même, comme Régis Huiban ; mais c'est vrai qu'il y a une grosse tradition d'accordéon chromatique accordé musette en Centre Bretagne, qui date des années 30 ; encore une fois, c'était pour mener des bals donc il fallait que ça sonne. Ceux qui jouent encore accordés musette aujourd'hui le font sûrement par goût et parce que ça correspond au son d'une époque. En tout cas j'utilise le registre musette avec les cabrettes pour cette raison. C'est pas de la nostalgie, c'est juste que ça sonne bien comme ça !

#10 + Partager Tirno

Tirno
  • Developpeur
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 4 985 messages
  • Localisation: Lyon
  • Activité(s):Chercheur
  • Instrument(s):Flute, tin whistle, concertina, harmonica, chant

Posté 11 juin 2010 - 21:29

Est-ce qu'un accordage musette serait une bonne façon de concilier les tempéraments respectifs de la cabrette et de l'accordéon?

#11 + Partager Tiennet

Tiennet
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPip
  • 1 384 messages
  • Localisation: Paris
  • Activité(s):Musicien
  • Groupe(s):Mister Klof, Duo TTC, Duo Esbelin/Simonnin, Les Papillons de Nuit, Les Rejetons de Bal
  • Instrument(s):Accordéon chromatique, uilleann pipes, whistle, bouzouki, cabrette...

Posté 11 juin 2010 - 22:09

Est-ce qu'un accordage musette serait une bonne façon de concilier les tempéraments respectifs de la cabrette et de l'accordéon?


Ca aide, c'est sûr. Pourtant, quand Hervé Capel joue avec Dominique Paris dans DCA, quand Didier Pauvert joue avec Michel Esbelin dans les Costauds de la Lune, quand Alain Bruel joue avec Jean-Claude Rocher, etc..., ils utilisent un registre swing (ou plein jeu avec un battement swing sur les 2 voix médium). Et ça passe comme une lettre à la poste...

#12 + Partager diatoto

diatoto
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPipPip
  • 2 805 messages

Posté 12 juin 2010 - 12:30

En fait cette histoire de vibrato à l’accordéon, c’est aussi ce qu’on retrouve avec l’effet « chorus » des guitares électriques qui rajoute au signal produit par la guitare un autre signal décalé avec variation de fréquence pour donner l’impression que plusieurs instruments jouent simultanément. Acoustiquement, on peut retrouver ça de manière moins spectaculaire avec les instruments à cordes pincées et chœurs (cordes doublées qui ne peuvent jamais être accordées exactement pareil…bouzouki, mandoline, guitare 12 cordes…).

On pourrait donc considérer le registre à vibration comme un accordéon à "chœurs" (double voire triple) . Outre le volume sonore plus important dégagé par ce principe bien utile en son temps, on peut aussi imaginer une manière de reproduire un effet d’orchestre pour un musicien de bal amené souvent à jouer seul ou en formation très réduite et aussi fréquemment dans un rôle d'accompagnement. (L'accordéon étant presque irremplaçable dans ce rôle avec de surcroit les basses de la main gauche, un vrai "orchestre" acoustique...et un seul musicien à payer...)

D’où le fait que même avec la généralisation des « sono » qui ont éliminé le problème du volume sonore, on continue à utiliser ce registre par nostalgie d’une certaine époque comme il a été dit mais aussi pour jouer sur la "masse sonore" de l'instrument (sec ou swing => « solo », vibrato => « orchestre »...d'ailleurs souvent aujourd'hui, lorsqu'un accordéoniste prend un solo, il coupe instinctivement le vibrato pour n'utiliser qu'une voix, basson ou flûte)



Aussi étiqueté avec au moins un de ces mots-clés : accordéons

0 utilisateur(s) li(sen)t ce sujet

0 membre(s), 0 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)