Aller au contenu

En poursuivant votre visite sur Tradzone, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus Continuer
  • Se connecter avec Agenda Trad      Connexion   
  • Créer un compte
  •  

Infos

En cas de problème avec le mail de validation lors de l'inscription, vous pouvez nous contacter via le formulaire de contact

Photo
- - - - -

CREATION SPECTACLE DE DANSE TRAD


  • Veuillez vous connecter pour répondre
70 réponses à ce sujet

#1 + Partager christian frappa

christian frappa
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPip
  • 337 messages
  • Localisation: clermont ferrand (63)
  • Instrument(s):retraite et sieste

Posté 22 juil. 2010 - 13:53

Faut il forcément aller chercher des danseurs contemporain pour faire de la création et des spectacles de danse traditionnelle?? qu 'en penser vous?

#2 + Partager MoDo

MoDo
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPip
  • 171 messages
  • Localisation: Chatenoy-dans-la-Bresse
  • Activité(s):opticienne

Posté 22 juil. 2010 - 14:28

Aie aie aie, le sujet épineux...

voici mon humble (et simple avis): je ne crois pas qu'il faille chercher des danseurs contemporains, la création de ce type de spectacle est avant tout affaire de passionnés, qu'ils soient danseurs pros, amateurs, folkloriques, danseurs trad de bal ou danseurs contemporains...

le fait de faire appel à des danseurs contemporains peut même être un problème dans le sens où çà risque de dénaturer l'esprit "trad" qu'on veut faire passer...car on est bien d'accord, dans un spectacle de danse traditionnelle, outre la qualité technique de la danse, c'est bien une ambiance, un esprit, qu'on cherche à faire passer?

simple curiosité: pourquoi poses tu cette question? mauvaise expérience?

#3 + Partager chroí

chroí
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPip
  • 1 449 messages

Posté 22 juil. 2010 - 15:09

Forcément chercher des danseurs contemporains? Pourquoi, forcément? D'un autre côté, pourquoi serait-ce une mauvaise chose d'en chercher? Dénaturer l'esprit? Ca dépend du message!

Un spectacle de danse, c'est un spectacle présenté par des danseurs, non Qu'est-ce que ça change qu'ils aient une formation classique, contemporaine, jazz, hip-hop ou autre?

Est-ce que l'essentiel ne serait pas dans la substance plutôt que dans la réalisation? Lorsqu'on monte un spectacle, le soucis principal n'est-il pas de se donner les moyens de ses ambitions et donc de servir au mieux son message artistique? Si pour ça, il faut aller chercher des danseurs africains.. alors pourquoi pas?

#4 + Partager christian frappa

christian frappa
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPip
  • 337 messages
  • Localisation: clermont ferrand (63)
  • Instrument(s):retraite et sieste

Posté 22 juil. 2010 - 16:10

simple curiosité: pourquoi poses tu cette question? mauvaise expérience?


non pas de mauvaise expérience, juste que depuis que nous avons crée notre spectacle il y a maintenant 5 ans, il y a force de proposition de spectacle de danse, mais la mode est avec des danseurs contemporain, alors certes je suis d'accord avec chroi, si le propos artistique est servi par l'apport de danseurs d'autre esthétique pourquoi pas.....mais les danseurs d'esthétiques trad n'aurait il pas la ressource de faire de la création sans l'apport de danseur contemporain???

je pose cette question pour pouvoir lire vos réaction, peut être que je suis buter, ou vieux jeu ,ou l'esprit fermer mais je veux bien changer

#5 + Partager CelticRambler

CelticRambler
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPip
  • 709 messages
  • Localisation: Républic du Berry
  • Activité(s):Perturbateur de statuo quo
  • Instrument(s):Accordéon, whistle irlandais

Posté 22 juil. 2010 - 19:12

Je dirais OUI!!! - allez chercher les contemporains ! :D Dans mon expérience, la plupart de ceux qui sont passionnés de la danse trad/folk gardent tout leur énergie pour le couple/quadrille/cercle car la danse trad/folk et quelque chose "collective" (je suis d'accord) - mais ils oublient souvent qu'un spectacle doit être fait principalement pour le public et non pour les autre danseurs.

J'ai passé une partie de ma jeunesse dans des salles de répétition de divers spectacles (la danse inclus) et il m'énerve tellement de voir des chorégraphes oublier les règles de base. Par exemple: presque toujours, une bourrée carrée est présenté carrément au public comme ça : + Voilà le public ne peut voir que les deux couples à côté, est uniquement quand ils sont sur place. Le simple changement de position en x par rapport au public rendrait tout visible plus spécialement les échanges au centre.

Il me semble que les "contemporains" sont beaucoup plus sensible aux exigences de la scène et plus ouvert aux petits changements qu'un vrai spectacle nécessite afin de ne pas être une banale animation.

Cela dit, je préfère danser avec les folkeuses. :]

#6 + Partager Tirno

Tirno
  • Developpeur
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 4 985 messages
  • Localisation: Lyon
  • Activité(s):Chercheur
  • Instrument(s):Flute, tin whistle, concertina, harmonica, chant

Posté 23 juil. 2010 - 12:16

Je pense que s'il faut faire un spectacle, la présence d'artistes ayant une expérience de ce que c'est que de mettre de la danse en scène est indispensable.

De plus, un regard extérieur, sans les habitudes du bal folk et du spectacle folklorique (pas qu'il y ait de mal, mais il y a peut etre certaines habitudes dures à chambouler) peut apporter la touche nécessaire à faire du spectacle un spectacle universel, plutot que destiné aux initiés du trad.

(A titre personnel, le "spectacle universel", j'y crois pas, mais je suis très heureux de voir des gens qui y croient et qui pourront peut etre me faire voir que j'ai tort)

Cela dit, en ayant vu récemment deux spectacles (37.2 de C Frappa et F Breugnot et le "chantier qui n'est pas du tout abouti et donc à ne pas considérer comme spectacle" des frères Champion avec Sidi Graoui - danseur contemporain, mais néanmoins danseur avant tout), je me dis que ma réaction aux deux ne tient pas tant à la présence ou non d'un danseur contemporain.

Faut-il qu'un spectacle de danse ait une trame? Faut-t-il qu'il y ait un message derrière et celui-ci doit-il etre réfléchi? Peut on se contenter de présenter un divertissement? Quel public vise-t-on? Doit on présenter des clés de lecture en meme temps que le spectacle?

#7 + Partager chroí

chroí
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPip
  • 1 449 messages

Posté 23 juil. 2010 - 12:25

Qu'est-ce que t'entends par "spectacle universel"? Celui qui plaît à tout l'monde? Vend ça à TF1, ils y mettront le prix!

Pour moi un spectacle - une création artistique - ne peut, par définition, pas plaire à tout l'monde car il consiste justement en une prise de position.

#8 + Partager Tirno

Tirno
  • Developpeur
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 4 985 messages
  • Localisation: Lyon
  • Activité(s):Chercheur
  • Instrument(s):Flute, tin whistle, concertina, harmonica, chant

Posté 23 juil. 2010 - 12:32

Non, par spectacle universel, j'entends quelquechose qui puisse etre "compris" par tout le monde. C'est pas que ca va plaire à tout le monde, mais que chacun a les moyens de l'apprécier.

Tout à fait d'accord qu'une création artistique qui plait à tout le monde c'est un paradoxe ou meme une impossibilité.

J'ai tellement du me "faire une culture" avant d'apprécier pleinement la musique et la danse traditionnelle d'europe que je ne suis pas sur qu'il suffit d'être pret à etre émerveillé et de laisser la danse et la musique toucher directement nos émotions pour voir quelle réaction nous avons.

#9 + Partager chroí

chroí
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPip
  • 1 449 messages

Posté 23 juil. 2010 - 13:00

Mais ta culture a commencé par un émerveillement qui a guidé tes choix et qui t'as amené à changer ta vision (peut-être à devenir plus exigeant). Ca se passerait pareil si tu voulais te mettre à écouter du Jazz, non?

#10 + Partager raphnin

raphnin
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPip
  • 1 205 messages
  • Localisation: Le Gamounet
  • Activité(s):Droit international.
  • Groupe(s):Cie Maurel & Frères, Gravenoire, Le Chat qui miaule, Trio BMR, Folle Ardoise...
  • Instrument(s):diatoniques, chromatique

Posté 23 juil. 2010 - 15:12

Faut il forcément aller chercher des danseurs contemporain pour faire de la création et des spectacles de danse traditionnelle?? qu 'en penser vous?



J'aurais voulu ne pas rentrer dans le débat mais mon inconscient me pousse à répondre.
Ma réponse : il est capital de comprendre que c'est encore une nouvelle porte ouverte. Au lieu de rester dans notre milieu, faisons le évoluer et enrichissons le de rencontres musicales et artistiques en général.
C'est donc un choix tout à fait honorable d'aller chercher des danseurs contemporains pour un spectacle de danse (pour moi "spectacle de danse traditionnelle" ça ne veut pas dire grand chose).

Je pense aussi qu'il faut parfois changer de perspective. Nous, musiciens et danseurs dits "trad", on voit un spectacle avec des danseurs reconnus dans notre milieu et des danseurs contemporains. De l'autre côté, les spectateurs du milieu contemporains voient des danseurs reconnus avec des danseurs et musiciens trad et sont étonnés, surpris, curieux, impressionnés. L'ouverture est là, et nous/ils partageons/partagent leur passion, notre passion, pour faire évoluer le bordel. C'est donc une porte de plus de poussée.

Bref je ne vais pas m'étendre sur le sujet ; personnellement, j'encourage ce genre d'initiatives, quand elles ont un sens et qu'elles vont quelque part.

PS : Christian, moi non plus je n'ai rien compris au spectacle.

#11 + Partager christian frappa

christian frappa
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPip
  • 337 messages
  • Localisation: clermont ferrand (63)
  • Instrument(s):retraite et sieste

Posté 23 juil. 2010 - 20:52


PS : Christian, moi non plus je n'ai rien compris au spectacle.


pardon je n'avais pas conscience que ce topic était si proche de la présentation CHAMPION/GRAOUI....rien à voir avec cette ébauche, car c'est comme cela qu'il faut l'entendre....j'ai pris le temp de discuter avec les principaux protagoniste de ce moment, pour l'instant il n'y rien à comprendre car ce que nous avons vu n'est que à peine le squelette de l'œuvre entière donc ne parlons pas de cela....

j'ai mis ce topic car il se trouve que dans le courant de la semaine passé j'ai eu plusieurs danseur et musicien qui sont dans la réflexion de création et qui eux aussi sont parti sur l'apport de danseur contemporain, chose qui ne m'a jamais effleuré dans l'etat actuelle des choses, alors je voulais juste savoir si j'avais des peaux de saucisson dans les yeux, ou si des artistes danseur trad pouvais réfléchir à de la création sans ça....
mais c’est super continuer à dialoguer la dessus , j’apprend plein de truc

TIRNO à dit : « Cela dit, en ayant vu récemment deux spectacles (37.2 de C Frappa et F Breugnot et le "chantier qui n'est pas du tout abouti et donc à ne pas considérer comme spectacle" des frères Champion avec Sidi Graoui - danseur contemporain, mais néanmoins danseur avant tout), je me dis que ma réaction aux deux ne tient pas tant à la présence ou non d'un danseur contemporain. »
Et quelle est t’a réaction ???

#12 + Partager Tof Sacchettini

Tof Sacchettini
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPip
  • 872 messages
  • Localisation: Grenoble (38)
  • Activité(s):Musicien
  • Groupe(s):Djal / Frères de Sac 4tet / In Situ / duo Pignol-Sacchettini / Natacha Ezdra
  • Instrument(s):Flûtes à bec / Cornemuse 16 p.

Posté 24 juil. 2010 - 01:25

Armelle, t'en penses quoi de tout ça ?!...

#13 + Partager Armelle

Armelle
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPip
  • 1 769 messages
  • Localisation: paris poitiers
  • Activité(s):dansicienne

Posté 24 juil. 2010 - 21:23

je viens juste de lire tout ça...
Tout d'abord, pour reprendre les mots de l'ami Raphnin, je ne sais pas vraiment ce qu'est un "spectacle de danse traditionnelle".

Après, au-delà du fait que bosser avec des danseurs contemporains appartient à une certaine vague de mode, je crois aussi qu'il y a des raisons à ça...
En effet, comme le disait très simplement Raphnin, il y a l'idée de la porte qui s'ouvre, et qui s'opère souvent par la collaboration d'artistes aux univers ou disciplines éloignées (en sachant bien que ce n'est pas une formule magique, et que ces expériences ne sont pas toujours de grandes réussites ; des portes qui s'ouvrent, d'accord, encore faut-il qu'elles s'ouvrent sur quelque chose... mais bon, déjà, ça s'ouvre, ou essaie de s'ouvrir...)

Je pense que si les danseurs contemporains sont demandés pour ce genre d'expérience, c'est surtout parce qu'ils ont une façon de penser la création (soit ses processus et aboutissants) qui est peut-être moins "figée" que les artistes appartenant strictement au milieu traditionnel.
Attention, ceci est une hypothèse, tirée de ce que je ressens du bordel relativement à mon expérience propre -- qui elle-même est très particulière, puisqu'ayant un pied dans chaque panier.
Je sais que certains folkeux qui me connaissent ne connaissent pas vraiment d'autres danseurs contemporains, et pensent donc quon est un peu tous pareils :]
Mais il y a pleins de danseurs contemporains à qui ça ne viendrait jamais à l'idée des préoccupations pareilles (à savoir l'échange entre pratiques cont. et trad.)...
Bref, de ce que j'entends à droite à gauche des deux côtés de la "barrière" (parce qu'il y en a une, et elle me donne souvent mal au crâne), je dirais que les folkeux sont attirés par les danseurs contemporains à cause de leur facilité à s'adapter mais aussi à partir ailleurs ; à avoir assez de lâcher prise et de technique (quelle qu'elle soit) pour surprendre et se laisser surprendre (dans la collaboration artistique autant que dans la relation au public).
-- attention, je me répète, il y a aussi un mythe du "danseur contemporain standard", on est pas tous pareils, et tous comme ça encore moins.
Et je pense que l'attrait du danseur contemporain envers le folkeux serait de l'ordre d'une certaine "simplicité retrouvée" : parce qu'elle fait du bien et ouvre encore d'autres brèches face aux interrogations, prises de positions et remises en question permanentes qui font la force de notre métier d'artiste chorégraphique contemporain, pour le meilleur et pour le pire... j'entends ça du côté professionnel, mais aussi personnel, parce que mine de rien c'est passionnant mais ça fatigue).
Cette "simplicité" est aussi parfois un sentiment général éprouvé à l'égard du folk. En ça, je ne dis pas que les folkeux ne se posent pas de questions, attention... Juste, il n'ont pas la même façon de se les poser, et voilà pourquoi les formes qui apparaissent et ce vous appelez "l'esprit" diffèrent.

Pouarf je viens de me relire et tout ça m'a l'air assez incompréhensible (et c'est sûrement dû au fait que j'ai la tête et le corps à cheval entre les deux mondes...)

Je me sens trop attachée à ma double-posture pour soulever des poncifs rattachés aux deux disciplines, ou encore donner une liste de raisons exhaustive :)

Seau-riz.

#14 + Partager Tirno

Tirno
  • Developpeur
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 4 985 messages
  • Localisation: Lyon
  • Activité(s):Chercheur
  • Instrument(s):Flute, tin whistle, concertina, harmonica, chant

Posté 24 juil. 2010 - 21:30

Le fait qu'en trad, le style apporte un langage corporel inexploré des danseurs contemporains (dont une des pistes de travail, si je comprends bien, est d'explorer comment le corps peut bouger et réagir à différentes impulsions) ca serait pas aussi une des attractions?

(Dans l'autre sens, l'attraction me parait encore plus claire - pour moi, c'est la pricipale richesse à s'ouvrir à d'autres formes d'expression)

#15 + Partager Armelle

Armelle
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPip
  • 1 769 messages
  • Localisation: paris poitiers
  • Activité(s):dansicienne

Posté 24 juil. 2010 - 22:07

of course dear...

ça me paraissait tellement évident que j'ai omis de le mentionner :)

#16 + Partager christian frappa

christian frappa
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPip
  • 337 messages
  • Localisation: clermont ferrand (63)
  • Instrument(s):retraite et sieste

Posté 25 juil. 2010 - 19:07

bon d'accord je commence à comprendre....par contre une question me vient : SI l'on ne peut pas definir un spectacle de danse traditionnelle, le peut on pour un spectacle de danse contemporaine???

#17 + Partager Armelle

Armelle
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPip
  • 1 769 messages
  • Localisation: paris poitiers
  • Activité(s):dansicienne

Posté 25 juil. 2010 - 20:01

j'adoooooore ta question :)

intuitivement, je te dirais que oui, je saurais reconnaître un spectacle de danse contemporaine, même si la terminologie de "danse contemporaine" est tellement vaste que ses contours formels et disciplinaires demeurent parfois un peu flous (et ça fait aussi partie du jeu !).

par exemple, la danse contemporaine est reconnue par son enseignement (de l'école de campagne jusqu'aux conservatoires ou autres formations professionnelles ; avec "écoles de mouvements" et autres pensées de la danse qui vont avec). Et puis, aussi large, vaste et variée qu'elle puisse être, elle est tout de même rendue visible sur des scènes nationales, avec programmation "digne de ce nom", ça peut souvent être une manière comme une autre de la "reconnaître"...

si je te dis que je ne sais pas ce qu'est un spectacle de danse traditionnelle, c'est peut-être tout simplement parce que je n'en n'ai jamais vu, et je ne vois pas vraiment à quoi ça peut ressembler...
mais... je ne demande qu'à voir !

Message ajouté après : 5 minutes:

mince, désolée, je te dis que j'adore ta question mais je me rends compte que je viens de répondre à côté... peut-on définir et peut-on reconnaître, c'est pas pareil...

je ne saurais "définir" un spectacle de danse traditionnelle, du coup...
et un spectacle de danse contemporaine, je pense que je saurais le faire, mais ce serait une histoire complète de la danse moderne et post-moderne qu'il faudrait avancer là. franchement, ce soir je n'en suis pas capable...

en gros... c'est une discipline qui peut se rendre tellement ouverte que sa définition réside souvent dans la difficulté à se définir elle-même :)

#18 + Partager christian frappa

christian frappa
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPip
  • 337 messages
  • Localisation: clermont ferrand (63)
  • Instrument(s):retraite et sieste

Posté 25 juil. 2010 - 20:31

en fait, pour l'instant, le milieux traditionnelle à depuis 30 ans beaucoup étudié et fait évoluer la musique, mais la danse à été laisser pour compte, sans compter qu'un grand nombre de personnes on défendu le fait que cette danse été populaire et n'avais qu'une fonction s'exprimer dans le bal avec tout ces protagoniste: excellent praticien ou simple débutant

mais le monde change, et il devient nécessaire que cette danse monte elle aussi sur scène, la difficulté c'est comment faire.....nous sommes au début d'une fantastique aventure

je fais partie de ces danseurs qui on depuis très longtemps l'envie de monter sur scène, j'ai eu beaucoup de chance car j'ai eu l'occasion de faire partie de différents essaie sur des forme scénique (travail avec talon-pointe et kafig, travail avec hervé kouby, avec yan rabalan, avec jac lavergne et dernièrement avec le spectacle 37°2 à l'ombre)

mais il n'empêche que j'ai l'impression d'être au début, je me pose des questions, j'ai des doutes et des peurs

l'ouverture ou ok, mais jusqu'ou....

pourquoi les danseurs "trad", avec ce qu'ils sont et ce qu'ils savent ne pourraient-ils pas crée des spectacles digne des scène nationales? faut-ils passer forcement par une formation et une écoles académiques pour atteindre un degré de pratiques frisant la perfection? l'école de la vie et d'imprégnation autours d'une esthétiques tel qu'une danse traditionnelle de tel ou tel région ou pays ne vaut-elle pas l'équivalent d'une formation en conservatoire? comment ce fait il que certaines danse traditionnelles sont elle reconnue (même par l'Unesco) et pas d'autre....

je vous l'accorde je manque un peu de connaissance, mais j'ai vu beaucoup de spectacle de tout type de danse et la je rejoint tirno, certain spectacle m'on conquis d'autre moins mais ça tout spectateur peut dire cette phrase....

#19 + Partager Armelle

Armelle
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPip
  • 1 769 messages
  • Localisation: paris poitiers
  • Activité(s):dansicienne

Posté 26 juil. 2010 - 00:05

je comprends bien ce que tu dis là, tes doutes, tes peurs, tes désirs...

quand je parlais de la reconnaissance de la danse contemporaine à travers son enseignement, je ne parlais pas forcément des conservatoires ; il y aussi des écoles qui sont bien loin d'être académiques, qui se revendiquent carrément expérimentales, et surtout qui n'ont pas pour objectif de former des danseurs qui "friseraient la perfection"... je prends l'exemple du centre national de danse contemporaine à angers (seule expérience de formation dont je puisse vraiment témoigner), qui est avant tout une école de la vie, dans ses expérimentations perpétuelles et ses prises de risque pédagogiques. d'ailleurs, du temps où j'y étais, je me souviens avoir donné quelques cours et ateliers de danse trad à mes camarades d'école, avant de les embarquer en bal à poitiers pour les travaux pratiques...
à mon échelle, j'ai tenté d'introduire un bout de cette culture là, dans une institution qui ne connaît pas du tout le trad.
après, au-delà des formations diverses et variées -- et de la prétendue "perfection artistique" qu'elles sous-tendraient --, de très grands artistes ont trouvé leur propre voie sans être passés par aucune institution de la sorte ! -- et heureusement, ça s'est vu de tout temps --
alors je ne suis pas là à revendiquer la place du trad dans les centres de formation (ou encore la supériorité de la danse contemporaine de par cette reconnaissance immédiate), mais si des danseurs trad ont des choses à dire avec leurs corps, à travers cette culture du mouvement, qu'ils se lancent !
en ce qui concerne la reconnaissance à travers les programmations de scène nationale, je reste persuadée qu'il y a beaucoup de discrimination envers certaines danses, et c'est fort déplorable...
cela dit, moi qui suis une spectatrice assoiffée et qui ne fréquente pas QUE les énormes salles, je persiste à dire que je n'ai encore jamais vu de danse trad sur scène.

moi j'encourage tous ceux qui ont des choses à dire à les dire, à les mettre en scène, qu'ils soient danseurs trad, danseurs contemporains, acteurs, musiciens, bouchers ou fleuristes.

#20 + Partager Sarremilhoque

Sarremilhoque
  • Tradzonard(e)
  • Pip
  • 6 messages
  • Instrument(s):Plusieurs!

Posté 26 juil. 2010 - 20:52

Oh la jolie question, ça donne envie de pondre une tartine tant il y a de choses à dire. Pour la faire courte, il y aurait deux volets plutôt antinomiques:
1) Ce que l'on veut montrer en spectacle, le plaisir que l'on veut donner, et d'accord avec Armelle: mettons en scène ce que l'on a à dire, quelle que soit l'étiquette des participants - bien pratique les étiquettes, après tout "contemporain" est parfois aussi vague que "trad'" ou "folk" ou...
2) Ce que l'on attend de la danse trad' - danse destinée à "être", avec la participation de tous, en position d'acteurs, à l'encontre de notre culture actuelle, et non danse destinée à être vue, avec un public qui regarde.
La conciliation des contraires par l'ouverture à d'autres inspirations peut donner un résultat convaincant si l'on ne cherche pas à faire passer pour trad ou authentique ce qui ne l'est plus de toute façon, et si on joue vraiment la carte "spectacle vivant" - sinon risque de tomber dans la folklorisation gnangnan comme ça eut existé. Sans pour autant complètement diluer dans la création "l'esthétique trad/folk" (oh, le gros mot ronflant que voilà :hihi: ... et que je serais bien en peine de définir!)


0 utilisateur(s) li(sen)t ce sujet

0 membre(s), 0 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)