Aller au contenu

En poursuivant votre visite sur Tradzone, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus Continuer
  • Se connecter avec Agenda Trad      Connexion   
  • Créer un compte
  •  

Infos

En cas de problème avec le mail de validation lors de l'inscription, vous pouvez nous contacter via le formulaire de contact

Photo
- - - - -

CREATION SPECTACLE DE DANSE TRAD


  • Veuillez vous connecter pour répondre
70 réponses à ce sujet

#41 + Partager Tirno

Tirno
  • Developpeur
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 4 983 messages
  • Localisation: Lyon
  • Activité(s):Chercheur
  • Instrument(s):Flute, tin whistle, concertina, harmonica, chant

Posté 24 mars 2011 - 00:52

Réponse con: en général, les spectacles ca m'emmerde quand ca devient long. Les spectacles trad n'y font pas exception.

(non, mais j'essaie de me desincultiver, mais c'est pas facile)

#42 + Partager crmtlimousin

crmtlimousin
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPip
  • 136 messages

Posté 24 mars 2011 - 07:34

Le problème avec les danseurs trad (et rien qu’en disant ça, j’ai déjà mal au bide) c’est que, quoi qu’ils fassent, ils restent obsédés par la forme et c’est par la forme qu’ils se reconnaissent entre eux… Ce n’est pas qu’ils ne possédent pas le fond mais ils n’y font quasiment jamais référence, sauf pour se démarquer — négativement— d’autres formes artistiques : « Ah mais non, ça n’a rien à voir, tu vois bien, d’ailleurs… ».
Bon ok les gars mais c’est quand que vous y allez ?
C’est quand que vous enlevez vos chaussons de trad et que vous faites en sorte de mettre les pieds dans la merde, dans la vie quoi !
La danse, trad ou de petaouchnock, ça concerne la vie, aujourd’hui, tous les jours.
Y’a-t-il un moment, où vous allez finir par comprendre que toutes ces formes dansées que vous vénérez et dont vous recherchez —quelque part— la substantifique moëlle, « le mouvement perpétuel », « la grâce » quoi, sont le produit d’une beauté autrefois incarnée dans le quotidien des gens et d'une vérité pratiquée par tous les "bouts" avec ses disgraces et ses imperfections, qui les rendent si différentes d’un art académique lissé et épuré et si troublantes de justesse pour nous aujourd’hui.
Allez-vous continuer encore longtemps d’ergoter, de gloser, à camper sur la ligne bleue des traditions derrière la ligne des danses Maginot.
Spectacle pas spectacle, trad pas trad, contemporain pas contemporain, arrêtons avec ce culte narcissique de la frontière, cette obsession puritaine du détail-alibi, sonnez la fin de la récréation et de la danse qui va avec. La danse c’est comme la mer : c’est pas parce que, en y trempant le pied, vous la trouvez trop froide ou trop chaude que ça va changer la mer…
Dans la famille trad, les musiciens ont depuis longtemps fait cette révolution, au moins ils ont essayé et ils continuent de chercher.
Le spectacle c’est pas seulement important pour celui qui regarde mais surtout pour celui qui fait, qui fabrique ! On en connaît les limites mais aussi les vertus. Si nous ne voulons pas être « les bons sauvages » spectateurs de formes plus civilisées, n’ayons pas peur du sacrilège et du « lachez-prise », n’ayons pas peur de salir des formes qui sont en train de s’user à force d’en repasser le pli sur la couture du pantalon…Bref, mettons-nous au boulôt…

#43 + Partager Ludoman

Ludoman
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPipPipPip
  • 3 725 messages
  • Localisation: Montreuil
  • Groupe(s):Flor de Zinc - Duo Besson Rio - Tizhde'i - Boulas Rio
  • Instrument(s):Accordéon chromatique

Posté 24 mars 2011 - 09:39

Et sinon, question con, vous aimez les spectacles de danse trad ?


Une autre question : combien de spectacles de danse trad avez-vous vu dans votre vie? :nerd:

Message ajouté après : 1 minutes:

crmtlimousin > Pourquoi parler de problème avec les danseurs trad en sous-entendant que ça ne les intéresse pas?
C'est peut-être les spectacles de danses trad qui ne sont pas intéressants pour le public en général... non?

#44 + Partager PiR

PiR
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPip
  • 1 910 messages
  • Localisation: Lyon ou Saint Marcel (71)
  • Activité(s):Ingénieur Qualité
  • Groupe(s):Arcadanse
  • Instrument(s):Flute traversiere - Cornemuse 16"

Posté 24 mars 2011 - 10:55

Réponse con: en général, les spectacles ca m'emmerde quand ca devient long. Les spectacles trad n'y font pas exception.

(non, mais j'essaie de me desincultiver, mais c'est pas facile)


On met le doigt sur le problème de fond et on s'aperçoit (connement donc) que ça n'a rien à voir avec le fait que le spectacle soit traditionnel ou pas, le gros souci, c'est que ça reste un cliché dans la tête des gens...

Message ajouté après : 2 minutes:

crmt limousin, je suis en phase avec toi, mais, si je peux me permettre, tu devrais jeter un oeil sur certains projets qui méritent le nom de spectacle de danse trad... preuve qu'il n'y a pas que les musiciens qui ont évolué...

Message ajouté après : 3 minutes:

Et sinon, question con, vous aimez les spectacles de danse trad ?


Une autre question : combien de spectacles de danse trad avez-vous vu dans votre vie? :nerd:

Message ajouté après : 1 minutes:

crmtlimousin > Pourquoi parler de problème avec les danseurs trad en sous-entendant que ça ne les intéresse pas?
C'est peut-être les spectacles de danses trad qui ne sont pas intéressants pour le public en général... non?


Non je crois pas...

Il faut vraiment donner une réponse ? J'aime aller voir de la danse, de l'authentique dervich tourneur à une choré stylisée de la BG... tout comme j'aime le spectacle d'un bal folk... au final, j'en ai vu pas mal et je me lasse pas, dans chaque truc "ininteressant", il y a toujours quelque chose à regarder...

Message ajouté après : 23 secondes:

:)

#45 + Partager AlinWond

AlinWond
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPip
  • 1 049 messages
  • Localisation: Sud-Ouest

Posté 24 mars 2011 - 12:38

Le problème avec les danseurs trad (et rien qu’en disant ça, j’ai déjà mal au bide)


Moi c'est rien qu'en lisant ça que j'ai mal au bide !
Tu m'excuseras de ne pas prendre de gants puisque toi-même tu y vas carrément... On pourrait critiquer chacune des phrases de ton message, mais rien que la première suffit : porter un seul jugement sur l'ensemble des "danseurs trad", franchement, à quoi ça rime ?

Ensuite :
D'une part ces catégories de forme et fond, ça fait un petit moment que je ne leur trouve plus aucune pertinence, surtout en matière culturelle et artistique ; si tu m'expliques un peu mieux le sens que tu leur attribues peut-être que je te comprendrai...
D'autre part tu te fends d'une belle tirade enflammée, mais contre quoi s'élèvent donc toutes ces imprécations ? Qu'est-ce qui te permet de "nous" dire qu'on vénère, qu'on ergote, qu'on glose, qu'on voue un culte narcissique aux frontières, qu'on a une obsession puritaine du détail ? Et (si j'ai bien compris) qu'on ne vit pas la danse comme il faudrait la vivre ?

Bref, quelle mouche te pique ? Si l'ensemble de ceux que tu appelles "les danseurs trad" (comme s'il n'y en avait pas une bonne partie qui étaient aussi musiciens d'ailleurs) t'a marché sur les pieds, désolée. Mais si ce n'est pas le cas, je pourrais mieux t'entendre si tu modérais ou si tu argumentais un peu plus précisément ton discours...

#46 + Partager christian frappa

christian frappa
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPip
  • 337 messages
  • Localisation: clermont ferrand (63)
  • Instrument(s):retraite et sieste

Posté 24 mars 2011 - 14:05

et pourquoi pas dire spectacle de danse....ou mieux spectacle.....finalement qu'importe l'esthétique, trad. pas trad., contemporain.....en même temps j'ai du mal à comprendre ce discours:

Réponse con: en général, les spectacles ca m'emmerde quand ca devient long. Les spectacles trad n'y font pas exception.

(non, mais j'essaie de me desincultiver, mais c'est pas facile)


moi je trouve par exemple que les mecs qui font de l'explication de danse sur you tube en anglais ca m'emmerde....mais ils ont le droit de le faire si ca les branches, donc pourquoi pas des gens qui font du spectacle

être spectateur c'est comme parler plusieurs langue, ca s'apprend. quant j'était plus jeune je partager ma vie avec une musicienne, elle aimer aller voir des concerts (normal vu sa qualité de musicienne....), aux début moi aussi ca m'emmerder, puis (au départ par amour) je l'ai accompagné, maintenant je ne manque jamais l'occasion d'aller voir ou écouter les choses qui me sont proposer, et effectivement il y a des choses qui me plaise, d'autre moins mais l'artiste en vrai sur les planches c'est beaux, ca provoque des questions, des émotions, des frissons, bref la vie quoi....

sans compter que sur ce forum je serais curieux de dénombré les musiciens qui le sont devenu à cause ou grâce à un concert ou un disque....et pourquoi pas avec la danse?

l'expression est libre (enfin pour l'instant encore dans ce pays), alors ceux qui ne sont pas intéresser par le ou les spectacles n'y aller pas, mais faite comme moi par rapport d'autre forme de loisir qui ne m'intéresse pas, écouter ceux qui vous en parle sans vouloir convaincre que votre mode de penser est meilleur, la pratique de la danse ou de la musique est encore en liberté, toutes les formes sont acceptable, surtout par rapport a ces musiques et danse dites traditionnelles qui comme son nom l'indique est une forme populaire accessible à tous, sans besoin de qualité physique ou intellectuelle.

le quidam qui joue uniquement dans sa cuisine et tout aussi intéressant que celui qui produit du bal ou du concert, il en va de même pour le danseur, lorsque que l'on est dans une pratique aigue, la bal ne suffit plus, l'enseignement ne suffit pas, d'ailleurs nombre de danseur arrivé à une sorte d'apogée de leur propre pratique, n'étant plus satisfait par le bal, n'étant pas attiré par l'enseignement on tout simplement arrêter de danser pour ce consacré à autre chose.....quelle dommage....et si la possibilité de fabriquer du spectacle avec de la danse (ou sans) leur avait été donner.....

Alors brulons la chandelle, je respecte les personnes qui pense que cette esthétique de danse ne doit pas être sur scène, j'en connais d'ailleurs, leurs arguments sont valable, tout comme les arguements de ceux pense le contraire d'ailleurs
mais pour ceux cela intéresse allez y les copains.....

Sinon pour ceux que mon discours et mes fautes d'orthographe n'ont pas encore saouler rendez vous à st yriez la perche afin de voir les propositions que les artistes ont à faire, et peut être changerons d'avis, et si ce n’est pas le cas nous aurons respecté une des choses que normalement cette culture musical est sensé véhiculé : PARTAGE ET RENCONTRE

#47 + Partager chroí

chroí
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPip
  • 1 449 messages

Posté 24 mars 2011 - 15:46

Qui a dit que l'esthétique trad. n'avait pas sa place sur scène?

#48 + Partager Tirno

Tirno
  • Developpeur
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 4 983 messages
  • Localisation: Lyon
  • Activité(s):Chercheur
  • Instrument(s):Flute, tin whistle, concertina, harmonica, chant

Posté 24 mars 2011 - 15:55

Roooh... ca doit etre le printemps, les mouches se réveillent et piquent les gens.

D'ailleurs, je parlais de mon problème à moi, que je soigne - j'vois pas pourquoi en réponse tu te sens l'obligation de défendre le droit voire l'obligation de l'artiste de faire du spectacle.

(Au fait, le spectacle comme apogée de la pratique de la danse ou de la musique ça me fait bien rire. C'est pas que c'est pas beau, important et tout ça, mais c'est une toute autre forme de pratique.)

Par contre - et c'est très triste - je suis visiblement pas le seul à avoir des problèmes avec le spectacle (pas qu'on y objecte, mais qu'on manque totalement de patience et d'appréciation). On a beau tous dire "wah, l'expression artistique, le concert, le spectacle, des couilles etc." organise un spectacle ou un concert à 9h avant un bal à 10h et regarde le nombre de personnes qui débarquent à 10h :(

Message ajouté après : 1 minutes:

Gilles aussi il est obsédé par la forme. On dirait une sorte de haiku agrammatical ta réponse.

#49 + Partager chroí

chroí
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPip
  • 1 449 messages

Posté 24 mars 2011 - 16:03

Autrefois les hommes chantaient en coeur autour d'une table; maintenant c'est un seul homme qui chante, pour la raison absurde qu'il chante mieux. Si la civilisation l'emporte, bientôt un seul homme rira, parce qu'il rira mieux que les autres.


Monsieur Chesterton‎ parle mieux que moi, je n'ai rien à ajouter.

#50 + Partager Chamusique

Chamusique
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPipPip
  • 2 923 messages
  • Localisation: Ambierle (Loire)
  • Groupe(s):La Tourmentine (folk généraliste) Tchernobal (bal rock)
  • Instrument(s):saxo, clarinette, musettes, whistles, trucs à vent, électronique...

Posté 24 mars 2011 - 20:13

ça part un peu dans tous les sens notre machin là, je vais y aller de mon petit feeling perso à défaut d'un point de vue argumenté.

J'ai toujours un peu de mal à être spectateur d'une manière générale. J'ai beaucoup consommé de spectacles dans mes jeunes années et maintenant je préfère les petits formats aux grands machins. Plus le truc est vaste et sophistiqué moins ça m'attire (alors qu'à une époque c'était plutôt l'inverse).

Je pense que l'on peut faire du "bon spectacle" à partir d'à peu près n'importe quoi et que c'est souvent une fin en soit. Je trouve ça parfois gonflant.

Le spectacle c'est du boulot, c'est un métier (des métiers) difficile parce qu'on préfère le plus souvent consommer à pas cher, avachis sur nos canapés plutôt que d'aller sur le vif alors que c'est là que ça se passe. J'aime bien aller voir des spectacles avec des gens que je connais dedans juste pour aprécier le boulot.

J'aime bien le folktradmachin parce qu'on est pas obligé de passer par du spectacle justement ce qui n'empêche pas que ça reste une option.

J'ai pas aimé jouer entre des conteurs qui contaient : c'était gonflant, pas d'échange... Jouer pour un spectacle folklorique ça me fait toujours bizarre mais c'est supportable parce, quand ça m'arrive c'est toujours dans le cadre de petites fêtes de village et que ça n'est somme toute qu'un mauvais moment à passer avant de faire d'autres trucs plus amusants...

Comme pédago, j'aime bien monter des spectacles avec mes élèves. Le gala des chorales annuelles au théâtre de Roanne c'est vraiment un temps fort de l'année, cool (alors que le même programme à la salle des fêtes du village c'est l' horreur...)

Si j'ai pas ma petite dose de prestations scéniques annuelles, je dois avouer que ça me manque mais je préfère l'acoustique en contact direct.

J'ai pas vraiment d'idée sur ce qu'il convient de faire en matière de traditionnel, je suis de plus en plus convaincu qu'il n'y a pas de bonnes et mauvaises manières, il y a les trucs qui marchent à un moment et à un endroit donné et d'autres qui ne marchent pas.

On a encore pas mal de marge dans le domaine et on aurait tord de se priver.

C'est tout pour le moment. over.

#51 + Partager PiR

PiR
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPip
  • 1 910 messages
  • Localisation: Lyon ou Saint Marcel (71)
  • Activité(s):Ingénieur Qualité
  • Groupe(s):Arcadanse
  • Instrument(s):Flute traversiere - Cornemuse 16"

Posté 25 mars 2011 - 08:50

Par contre - et c'est très triste - je suis visiblement pas le seul à avoir des problèmes avec le spectacle (pas qu'on y objecte, mais qu'on manque totalement de patience et d'appréciation). On a beau tous dire "wah, l'expression artistique, le concert, le spectacle, des couilles etc." organise un spectacle ou un concert à 9h avant un bal à 10h et regarde le nombre de personnes qui débarquent à 10h :(


C'est triste ! Preuve que notre milieu manque d'ouverture ? (oui je suis un peu dur mais le sujet m'est sensible)

Message ajouté après : 50 secondes:

Je pense que l'on peut faire du "bon spectacle" à partir d'à peu près n'importe quoi et que c'est souvent une fin en soit. Je trouve ça parfois gonflant.

C'est pas faux ! :)

#52 + Partager crmtlimousin

crmtlimousin
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPip
  • 136 messages

Posté 25 mars 2011 - 08:51

« Au fait, le spectacle comme apogée de la pratique de la danse ou de la musique, ça me fait bien rire ». dit Tirno. Qui a parlé « d’apogée… » ? Tu parles également de nombre de public « tu comprends, les gens y viennent pour le bal et pas pour le spectacle » et alors, l'importance et l'intérêt des choses c'est pas au métre linéaire de spectateurs!
À mon sens, on est là dans des problèmes de « pouvoir » et pas de « sens » quand on fait référence à cela. Comme si la création, le spectacle restaient en fait l’affaire de privilégiés au détriment du petit peuple… Depuis le XIXe siècle, la bourgeoisie qui se pique de «la chose » a réussi à faire croire que l’art était réservé à l’élite et qu’elle était affaire d’estrade, de promontoires et de sunlights et elle y a pour partie réussie avec ce genre de lieux communs.
L’imagerie n’est pas nouvelle, elle a même quarante ans d’âge pour le petit monde du trad et, concernant la pratique musicale, elle a bien failli réussir son coup, sur fond de basisme soixante-huitard: On connaît l’histoire, répétée en boucle, des musiciens « élus » qui montent sur la scène et s’emparent du micro et les autres qui écoutent soumis, en dessous… Ouais… Sauf que ça marche pas ou plutôt que ça ne marche que pour ceux qui veulent bien marcher, ceux qui en font un problème de pouvoir autant que ceux qui veulent bien s’y soumettre…
Les quelques souvenirs (que mon grand âge me ménage…) des choses essentielles au niveau artistique qui m’ont été données de rencontrer l’ont été bien souvent dans des intimités incroyables et à l’abri de la foule en délire…
Le plus grand danseur de bourrée que j’ai jamais vu —entrevu serait plus juste—, son «show» a duré moins de quarante secondes, le temps pour lui de pousser la porte du café au fin fond du Cézallier un après-midi où nous étions en train de taper la bourrée à l’accordéon, de se diriger vers le comptoir pour y acheter un paquet de gris et de s’enfiler un verre de blanc. Quarante secondes, quatre spectateurs musiciens et le bistrotier, rien avant, rien après, que le choc indélébile du bonhomme sans age qui avait réussi à nous caser tous les fondamentaux de la bourrée dans la tronche sur les quelques mètres du parquet du café…
C’était pas du bal folk ça, ni la grande scène du défunt St Chartier, c’était juste l’improbable vérité des météores, celle des hasards qui n’en sont pas, celle du quotidien qui soudain s’éclaire pour qui sait le piquer au vol…
Pour moi, le spectacle ou la création ne sont pas les privilèges de certains au détriment d’autres mais les outils égaux en droits et en risques, au même titre que le bal, la collecte, les ateliers et le reste, d’une pratique artistique bien comprise. Il n’y a pas de petites occasions, il n’y a que de petits desseins. Il est des bals qui commencent au moment où les musiciens vont ranger leurs instruments, des concerts sous la lune mieux éclairés que par toutes les « poursuites » de scène, le reste n’est qu’apparence et posture.
Le spectacle n’est pas né à Broadway ou à l’Olympia au siècle dernier, il est vieux comme le monde du jour où le premier homme a su faire rire, pleurer, danser et émouvoir ses semblables.
Le spectacle et la création n’appartiennent à personne qu’à ceux qui s’en emparent, il est « libre de droits », chacun d’entre nous peut en pousser la porte d’entrée et, pour les hypocondriaques en souffrance, on peut continuer à vivre normalement ensuite, il n’y a pas d’effets secondaires irréversibles (sic)…

#53 + Partager PiR

PiR
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPip
  • 1 910 messages
  • Localisation: Lyon ou Saint Marcel (71)
  • Activité(s):Ingénieur Qualité
  • Groupe(s):Arcadanse
  • Instrument(s):Flute traversiere - Cornemuse 16"

Posté 25 mars 2011 - 08:57

J'aime bien le folktradmachin parce qu'on est pas obligé de passer par du spectacle justement ce qui n'empêche pas que ça reste une option.

Bien vrai ! On peut aussi y voir un spectacle, avec une choré improvisée...

Message ajouté après : 1 minutes:

J'ai pas aimé jouer entre des conteurs qui contaient : c'était gonflant, pas d'échange... Jouer pour un spectacle folklorique ça me fait toujours bizarre mais c'est supportable parce, quand ça m'arrive c'est toujours dans le cadre de petites fêtes de village et que ça n'est somme toute qu'un mauvais moment à passer avant de faire d'autres trucs plus amusants...

Snif...

On a encore pas mal de marge dans le domaine et on aurait tord de se priver.

Oh que oui ! Et c'est ca qui est intéressant !

Message ajouté après : 3 minutes:

Et vive le trad à l'olympia, quand on aime quelque chose, on a envie de le partager au plus grand nombre non ? En dehors de toute race, classe sociale, religion, pensée politique...

#54 + Partager christian frappa

christian frappa
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPip
  • 337 messages
  • Localisation: clermont ferrand (63)
  • Instrument(s):retraite et sieste

Posté 25 mars 2011 - 17:34

(Au fait, le spectacle comme apogée de la pratique de la danse ou de la musique ça me fait bien rire. C'est pas que c'est pas beau, important et tout ça, mais c'est une toute autre forme de pratique.)
.


je vais préciser mon propos: pas que le spectacle est une apogée de la danse ou la musique, mais d'une continuité pour certain praticien qui sans passer par la scène sont à leur propre apogée, c'est plus clair ca??

#55 + Partager Chamusique

Chamusique
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPipPip
  • 2 923 messages
  • Localisation: Ambierle (Loire)
  • Groupe(s):La Tourmentine (folk généraliste) Tchernobal (bal rock)
  • Instrument(s):saxo, clarinette, musettes, whistles, trucs à vent, électronique...

Posté 25 mars 2011 - 18:42

Je me demande un truc, mais c'est peut être idiot...
Pour le musicien, finalement, jouer que ça soit en représentation spectaculaire ou pas, ça ne représente peut être pas le même écart que pour un danseur.

Quand tu te mets à jouer de la musique, même quand c'est pour toi-même, à moins de cultiver une approche schizophrénique forcenée (du style jouer d'un instrument électronique avec écoute au casque), tu sais bien que les autres peuvent entendre ce que tu fais, volontairement ou non. Bref, au départ tu es, que tu le veuilles ou non, en représentation et menacé par les critiques les plus viles comme par les compliments les plus hypocrites... ou mêmes sincères mais dans le fond, ça ne change pas grand chose, parce que de toute manière, tu es bien obligé de t'imposer aux autres : public volontaire ou accidentel.

Pour le danseur, du moins dans le rayon qui nous intéresse, c'est au départ, me semble-t-il, plus une pratique personnelle à partager avec des proches et la notion de représentation devant un public ne viendra pas forcément et comme ce domaine est largement celui des formations folkloriques, on devrait pouvoir faire une "bonne carrière" de danseur de bal folk en n'éprouvant jamais le besoin de monter sur une scène.

Est-ce pertinent de monter un spectacle ou pas ? C'est une question qui peut se poser sur tout, en fait, car je persiste à penser que la qualité spectaculaire d'une représentation est assez indépendante de son contenu. C'est bien tout le problème du show biz d'ailleurs : à mettre trop d'emballage, le cadeau devient tout petit.

#56 + Partager Tirno

Tirno
  • Developpeur
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 4 983 messages
  • Localisation: Lyon
  • Activité(s):Chercheur
  • Instrument(s):Flute, tin whistle, concertina, harmonica, chant

Posté 25 mars 2011 - 21:39

(Au fait, le spectacle comme apogée de la pratique de la danse ou de la musique ça me fait bien rire. C'est pas que c'est pas beau, important et tout ça, mais c'est une toute autre forme de pratique.)
.


je vais préciser mon propos: pas que le spectacle est une apogée de la danse ou la musique, mais d'une continuité pour certain praticien qui sans passer par la scène sont à leur propre apogée, c'est plus clair ca??


C'est bien ce que j'avais compris. Je vois personnellement pas le spectacle comme une continuité mais comme quelquechose "d'autre". Tout comme la valse à 5 temps n'est pas une "continuité" pour ceux qui sont à leur propre apogée de la valse.

Je sais bien que c'est pas ton cas, ni ton propos, Christian, mais de tels propos pourraient etre pris comme "étant à l'apogée de ma pratique, je suis passé à la scène" - j'aurais pensé que quelqu'un qui est attiré par la scène ferait de la scène quel que soit son état de pratique.

crmtlimousin, j'aime beaucoup ton argument. Mais j'y répondrai en posant la question suivante: pourquoi est-ce que l'art est l'affaire privilégiée du spectacle. (je suis entièrement d'accord que l'art ne devrait etre l'affaire privilégiée de personne)

A mon sens, c'est justement dans ma pratique que je créé et que je suis artiste (pas très bon artiste, mais artiste néanmoins, et non artisan). Qu'est-ce que le spectacle apporte de plus qu'un public à ma pratique ? Un aspect mieux préparé/chorégraphié/arrangé? Un regard critique "autorisé" ? Un moyen de rémunérer cette pratique, afin de me consacrer uniquement à la création? Un moyen de valoriser ce que je pratique au même titre que d'autres formes de spectacle sont valorisées? D'autres choses que je n'aurais pas imaginées?

Meme si on s'auto-élit pour etre sur scène en choisissant de créer, pour la majorité du public, on reste "l'artiste" qui fait des choses que le "spectateur moyen" n'est pas capable ou autorisé à faire.

#57 + Partager crmtlimousin

crmtlimousin
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPip
  • 136 messages

Posté 26 mars 2011 - 07:55

Je ne crois pas avoir dit que le spectacle était "the"cadre référent mais, parmi d’autres, un des lieux ou « l’art » peut s’exercer. Et d’ailleurs, avant d’être un lieu d’autorité, le spectacle, pour celui qui s’y trouve confronté, est d’abord un espace d’humilité et d’ascèse…
Je n’aime pas cette stigmatisation, « du bas de l’estrade », qui est faite par certains à son sujet et qui, dans bien des cas, relèvent de la fausse modestie et de la posture ou de la peur « d’en être ». Je sais bien qu’il est aujourd’hui parfois kidnappé de façon un peu exclusive par le monde des professionnels mais, à mon sens, l’art, d’où qu’il vienne, est l’affaire de tous, sans souci nécessairement du « pouvoir » qu’il conférerait à celui qui s’en empare. Et on sait bien parfois que le pouvoir est, dans bien des cas, le fait des « petits maitres », ceux qui ont une petite notoriété à défendre, une petite vassalité à protéger, une cour de fans à entretenir… Moi je reste un adepte de la phrase du peintre Dubuffet « L’art ne vient pas coucher dans les lits qu’on fait pour lui…ses meilleurs moments sont lorsqu’il oublie jusqu’à son propre nom » et tout de suite derrière, des mots de la sagesse populaire, « Il n’est pas nécessaire d’espérer pour entreprendre ! ». Allez, assez parlé...

#58 + Partager Chamusique

Chamusique
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPipPip
  • 2 923 messages
  • Localisation: Ambierle (Loire)
  • Groupe(s):La Tourmentine (folk généraliste) Tchernobal (bal rock)
  • Instrument(s):saxo, clarinette, musettes, whistles, trucs à vent, électronique...

Posté 26 mars 2011 - 09:34

J'aime bien la tentative pour clore le débat. Très difficile sur Tradzone ça...

#59 + Partager christian frappa

christian frappa
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPip
  • 337 messages
  • Localisation: clermont ferrand (63)
  • Instrument(s):retraite et sieste

Posté 26 mars 2011 - 12:45

J'aime bien la tentative pour clore le débat. Très difficile sur Tradzone ça...


salut, je ne sais pas si l'on ce connait en vrai, d'ailleur si ce n'est pas le cas n'hesite pas dans un bal....
mais j'aime bien la plupart de tes interventions qui sont souvent juste....bien jouer gars.....

#60 + Partager PiR

PiR
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPip
  • 1 910 messages
  • Localisation: Lyon ou Saint Marcel (71)
  • Activité(s):Ingénieur Qualité
  • Groupe(s):Arcadanse
  • Instrument(s):Flute traversiere - Cornemuse 16"

Posté 27 mars 2011 - 06:26

C'est marrant, je connais pas crmtlimousin mais je constate qu'on est plus de gars a s'interoger ou a reagir sur le sujet, vivement la prochaine bourree en bal ou on sera tous la !


0 utilisateur(s) li(sen)t ce sujet

0 membre(s), 0 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)