Aller au contenu

En poursuivant votre visite sur Tradzone, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus Continuer
  • Se connecter avec Agenda Trad      Connexion   
  • Créer un compte
  •  

Infos

En cas de problème avec le mail de validation lors de l'inscription, vous pouvez nous contacter via le formulaire de contact

Photo
- - - - -
autres

Comment retenir un morceau appris sur partition?



  • Veuillez vous connecter pour répondre
18 réponses à ce sujet

#1 + Partager wedell

wedell
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPip
  • 622 messages

Posté 23 août 2010 - 17:22

C'est un de mes gros problèmes.
Pour la guitare,j'ai toujours appris d'oreille mais je me suis mis au solfège et aux partitions il y a une dizaine d'années pour l'accordeon.
Le temps passe et c'est toujours aussi pénible côté déchiffrage, je suis vraiment un mauvais lecteur.
Mais ce qui me gène c'est d'être incapable de mémoriser un morceau appris sur partition. Et sur tablature, c'est pareil.
Il n'y a qu'en moulinant interminablement les même mesures que j'arrive à les mémoriser. alors que le même morceau à l'oreille c'est fait en moins de deux.
C'est très décevant car j'espèrais avec le solfège avoir accès à un vaste répertoire pour mes deux instrus mais dans la réalité, sitôt la partition refermée, je suis incapable de jouer de mémoire.
Quelqu'un a un tuyau à me donner sur une manière d'apprendre, une astuce, un truc?

#2 + Partager Elfi

Elfi
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPipPip
  • 2 410 messages

Posté 23 août 2010 - 18:00

spécifiquement sur ce type d'apprentissage il ne me vient pas de truc à l'esprit
MAIS :)

je crois qu'il existe plusieurs formes de mémorisation qui fonctionnent plus ou moins bien selon chacun
AMA le tout serait de repérer ce qui te va le mieux et de l'adapter

il y a une explication ici
http://www.reussirma... ... _a143.html

par exemple quand j'ai passé le BAC je mémorisais l'histoire géo en répétant mes leçons à voix haute et en rythme comme s'il s'agissait d'une partition

apparemment ton point fort n'est pas la vue mais l'ouie ou bien la pratique :
tu ne retiens pas le dessin de la partition mais l'air tel que tu l'as entendu en jouant la partition OU l'air tel que tu l'as joué ? c'est bien ça ?
as tu essayé en chantant /solfiant tes partitions

#3 + Partager Macàvielles

Macàvielles
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPip
  • 224 messages
  • Localisation: Bourgogne-Morvan-Dijon
  • Activité(s):prof.
  • Groupe(s):Fond d'Saloir ; Enfants du Morvan
  • Instrument(s):vielle à roue, chant, orgue

Posté 23 août 2010 - 22:07

Inventer des paroles, puis se chanter l'air sur ces paroles (les percussionnistes inventent des phrases d'onomatopées pour mémoriser les rythmes complexes)

Analyser les accords et leur trouver une "logique"

Trouver la forme (= l'ordre des différentes phrases musicales qui constituent le morceau) puis la retenir en faisant un parallèle avec les pièces d'un appartement qu'on visite, comme pour un itinéraire...

Essayer de mettre en parallèle les personnes rencontrées quand on entend un morceau la première fois, qui d'abord, puis ensuite, etc.

Trouver un schéma qui reproduit (même approximativement) l'air à mémoriser...

Le principe, c'est de combiner plusieurs mémoires différentes qui s'épaulent les unes les autres ...mémoire du geste ou kinésique, auditive, visuelle, émotive,etc.

#4 + Partager loic

loic
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPipPip
  • 2 613 messages
  • Localisation: Liège
  • Activité(s):navion
  • Instrument(s):flute traversière en métal et en bois, un peu de tin whiste, clarinette

Posté 24 août 2010 - 08:26

une petite technique : t'enregistrer en lisant la partition, puis apprendre d'oreille à partir de ton enregistrement. Comme ça tu court-circuites la mémorisation visuelle pour passer à la mémorisation auditive (beaucoup plus utile en musique m'est avis)

#5 + Partager wedell

wedell
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPip
  • 622 messages

Posté 24 août 2010 - 09:27

Oui, vous avez tous raison. Mais tout ça ne marche que pour les mélodies.
En solfiant, quitte à m'aider de mon instrument pour le premier déchiffrage, j'arrive assez rapidement à les mémoriser. Après, l'oreille prend le relais des yeux et tout baigne.
Mais quand il s'agit d'harmonie, c'est l'impasse.

#6 + Partager lamoke

lamoke
  • Tradzonard(e)
  • Pip
  • 11 messages
  • Localisation: clermont ferrand
  • Activité(s):électronicien
  • Instrument(s):guitare mandoline bouzouki saxophone

Posté 24 août 2010 - 16:55

Quand tu parles d'harmonie, j'imagine que tu parles de la grille d'accords. Si c'est le cas, lis la suite sinon tu peux directement passer au message suivant.

La grille d'accord et la mélodie sont étroitement liées. Trouve les liens. Une fois que tu auras mémorisé l'une ou l'autre, tu retrouveras ce qui manque.

Il est plus important à mon sens d'apprendre l'harmonie, la théorie musicale que le solfège (la lecture de partition). Quand tu connais la théorie musicale, tu sais reconnaitre tel arpège d'accord dans une mélodie et donc l'accord à jouer.

Tu peux aussi repérer la progression d'accord:
-/ monté ou descente en quinte
-/ I IV V ou II V I ou anatole
-/ utilisation des relatifs majeur et mineur des accords
etc...

ensuite tu peux repérer un changement de tonalité, ou une première partie mineure et une deuxième majeure etc...

Ainsi, une fois que tu comprends comment ton morceau est construit, tu mémorise seulement sa construction. Et crois moi, c'est beaucoup plus facile de mémoriser une construction qu'une grille d'accord.

#7 + Partager Pouky

Pouky
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPip
  • 165 messages
  • Localisation: Morvan
  • Groupe(s):Les Feurteillous, Les Roots Barrés, Arpège, les Violons du Morvan
  • Instrument(s):Cornemuse du centre, chabrette, violon

Posté 18 sept. 2010 - 14:22

Perso, s'il y a des paroles ça m'aide beaucoup.
De l'avoir écouté souvent sur un CD avant de l'apprendre m'aide aussi. Quand je veux le démarrer, j'entends telle intro à l'accordéon, ou telle ritournelle à la cornemuse et ça me permet de démarrer.

Sinon, je retrouve souvent les morceaux grâce à un petit passage (n'importe où) que j'ai travaillé avec des ornements, et que j'ai donc mémorisé tout particulièrement.

Après, je me rends compte que la gymnastique des doigts m'aide beaucoup, comme de mémoriser une danse finalement.

#8 + Partager badaboum

badaboum
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPip
  • 440 messages
  • Instrument(s):vielle, guitare classique, chant, orgue de barbarie

Posté 03 juil. 2011 - 15:31

C'est un de mes gros problèmes.
Pour la guitare,j'ai toujours appris d'oreille mais je me suis mis au solfège et aux partitions il y a une dizaine d'années pour l'accordeon.
Le temps passe et c'est toujours aussi pénible côté déchiffrage, je suis vraiment un mauvais lecteur.
Mais ce qui me gène c'est d'être incapable de mémoriser un morceau appris sur partition. Et sur tablature, c'est pareil.
Il n'y a qu'en moulinant interminablement les même mesures que j'arrive à les mémoriser. alors que le même morceau à l'oreille c'est fait en moins de deux..... une astuce, un truc?

Voici un exemple, à partir de la partition des "Poules Huppées" de Gilles Chabenat.
Les notes ont été entrées dans le logiciel libre et gratuit MuseScore.
Celui-ci intègre sa propre banque de sons et j'ai choisi le hautbois comme instrument de restitution.
Le logiciel permet d'enregistrer directement la musique en ogg (format équivalent au mp3 mais libre).
Voici le résultat obtenu : http://lerautal.laut... ... uppees.ogg
Comme on a le contrôle du tempo dans le logiciel, il est possible de s'enregistrer le morceau au rythme auquel on est capable de l'apprendre d'oreille.
Compte-tenu du fait que ce n'est qu'un logiciel "de partition" je suis surpris par la qualité de restitution.

#9 + Partager wedell

wedell
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPip
  • 622 messages

Posté 03 juil. 2011 - 19:19

Merci Badaboum.
Mais utiliser un logiciel de lecture de partition, ça signifie que je renonce à utiliser ce que j'ai eu bien du mal à apprendre; donc je retiens la solution mais ne l'utiliserai que si je manque de temps pour ressasser.
D'ailleurs, depuis mon post qui date d'un an, je crois que ça devient plus facile. A force de lire, il doit y avoir des connections qui se créent entre l'oeil et l'oreille.
Le cerveau, peut-être? :crazy:

#10 + Partager breizhlander1

breizhlander1
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPip
  • 388 messages
  • Localisation: lorient
  • Activité(s):musicien
  • Groupe(s):sinn
  • Instrument(s):cornemuse écossaise, smallpipes,uilleann pipes, flute traversiere irlandaise, tin et low whistle, flute baroque, bodhran

Posté 03 juil. 2011 - 23:54

trouve l'enregistrement de ce que tu veux jouer,joues le avec l'enregistrement (ralentis l'enregistrement si tu peux) apprends le par coeur d'oreille, puis corriges tes erreurs avec la parto.je pense que ca peut etre un bon moyen pour toi. ;D

#11 + Partager Chamusique

Chamusique
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPipPip
  • 2 923 messages
  • Localisation: Ambierle (Loire)
  • Groupe(s):La Tourmentine (folk généraliste) Tchernobal (bal rock)
  • Instrument(s):saxo, clarinette, musettes, whistles, trucs à vent, électronique...

Posté 05 juil. 2011 - 11:40

Sujet récurent, toujours d'actualité et qui peut être pris dans tous les sens.

Variante 1 : Comment se détacher de la partition ?
En lui tournant le dos jusqu'à ce que ça coince et ainsi de suite jusqu'à ce que ça ne coince plus.

Variante 2 : Comment se détacher de la partition ?
En édulcorant l'écrit : on recopie certains passages critiques en laissant vide tout ce qu'on a mémorisé et on procède comme pour la variante 1. Après, on jette le papier, parce qu'un écrit ad hoc c'est pas trop ça quand il réapparait 15 ans plus tard hors contexte.

Variante 3 : Comment faire quand ce que j'ai sur mon bout de papier ne ressemble pas trop à ce que j'entends sur un enregistrement ?
Prendre le problème par les deux bouts : repérer sur le papier les passages précis qui sont différents et ne pas donner apriori raison à l'écrit (dans nos musiques l'écrit n'a pas à avoir le dernier mot !). Reprendre à l'oreille les dits passages différents. On peut, si on en a le courage, solfier les variantes pour obtenir un écrit plus conforme à ce que l'on veut.

Variante 4 : Mais la mélodie, elle-est où au milieu de cette déferlante de notes ? Comment distinguer l'ornementation du reste ?
Quand une musique est très ornementée il n'est pas forcément utile de solfier tout ce qui est effectivement joué (ça multiplie le nombre de notes écrites et dans les cas extrême on arrive à des résultats quasi illisibles). A l'inverse, la mélodie brute si elle tombe sous les yeux d'un musicien lecteur mais pas dans le sujet, va donner un résultat pitoyable, juste, peut être en mesure mais pitoyable... Il faut donc faire des choix sur ce qu'on mettra à l'écrit en fonction de l'usage que l'on veut faire de la partition et des yeux sous lesquels on veut la placer.

Variante 5 : Je connais le morceau mais il y a toujours un problème pour passer à la deuxième partie ?
Travailler spécifiquement les enchainements. Passage du thème A au thème B jusqu'à ce que ça ne coince plus. Puis du thème B au thème A itou. Puis seulement ensuite le thème en boucle.
Si enchainement de deux morceaux même chose pour éviter les mauvaises surprises. ça c'est à faire aussi chez soit tout seul et pas qu'en groupe : les répés de groupe ne devraient pas être la somme des pains commis par les musiciens individuellement... mais ça...

Variante 6 : ça va bien avec le logiciel, ça va bien avec un enregistrement mais sinon...
Alors là, c'est que ça va pas du tout ! Une solution : débranche, débranche tout et revenons à nous (comme disait France G.). Si un morceau ne passe pas (alors qu'il devrait, je parle pas du truc injouable pour des raisons de difficultés techniques insurmontables) c'est que l'on a pas vraiment de raisons valables pour le jouer. Les obstacles d'ordre psychologique doivent être vaincus psychologiquement. Une de mes non méthodes que je ne recommande pas spécialement mais qui parfois a pu fonctionner pour moi dans des contextes spécifiques est : la mise en pièce du morceau. Je le massacre, je le déglingue, je le bousille pour bien lui faire sentir que je finirai par l'avoir un jour. Après, je fais mine de l'abandonner, je le laisse mariner un certain temps (parfois très long) puis, je passe à autre chose. Quand je retombe dessus plus tard, souvent ça se passe beaucoup mieux et les effets de la mise en pièces se font sentir de façon positive.

#12 + Partager wedell

wedell
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPip
  • 622 messages

Posté 05 juil. 2011 - 13:36

Ah? Considérer le morceau comme une entité possèdant un caractère propre et donc sujette à la perversité?
C'est de l'anthropomorphisme, ça, dis-donc! Et doublé d'un penchant nettement père-fouettard: "J'vais l'dérouiller à coups d'beignes, tu vas voir, y va filer doux!"
Bon. Je déconne.
Mais tout ça me donne une idée; Les morceaux les plus coton à mémoriser sont effectivement ceux dont la mélodie est la moins évidente. Celle-ci devant être le fil conducteur de l'harmonie (pas toujours, en fait).
Reste à retrouver la mélodie dans une partition. Je parle, bien sûr, d'un truc qu'on a jamais entendu.
Je peux déjà supposer que les notes de la mélodie appartiennent à la gamme de l'armure à la clef mais ça en laisse un bon paquet.
Après?

#13 + Partager Arcajack

Arcajack
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPip
  • 964 messages
  • Localisation: S&L

Posté 05 juil. 2011 - 15:31

ça c'est à faire aussi chez soit tout seul et pas qu'en groupe : les répés de groupe ne devraient pas être la somme des pains commis par les musiciens individuellement... mais ça...
.


Mais çà.......vi....j'suis bien d'accord !

Quand je dit<> je me fait jeter....rien de plus moche qu'un départ ou une fin de morceau foiré......

Sinon, perso, lisant TRES mal le solfège, je suis adepte du midi pour apprendre le thème, après j'habille svt mes possibilités.....

#14 + Partager badaboum

badaboum
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPip
  • 440 messages
  • Instrument(s):vielle, guitare classique, chant, orgue de barbarie

Posté 05 juil. 2011 - 20:21

Reste à retrouver la mélodie dans une partition. Je parle, bien sûr, d'un truc qu'on a jamais entendu.

Dans une partition pour la musique traditionnelle ?
Je comprendrais peut-être pour une pièce compliquée au piano (et pace que je n'en joue pas)...
Vous pouvez expliquer un peu plus ?

#15 + Partager wedell

wedell
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPip
  • 622 messages

Posté 06 juil. 2011 - 09:13

Non. En fait ce sont des pièces de luth renaissance que j'adapte à la guitare. Certaines sont harmonisées de façon complexe et je peine parfois à dégager une mélodie mémorisable facilement.
Mais ma question est idiote, il n'y a qu'un moyen de dégager une mélodie, c'est de jouer la pièce.
Quant à savoir si on peut considérer ça comme de la musique trad, je n'en sais rien mais le clivage entre musique populaire et musique savante au 16e siecle était peut-être moins patent qu'aujourd'hui et certaines pièces sont dansables, très certainement.

#16 + Partager badaboum

badaboum
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPip
  • 440 messages
  • Instrument(s):vielle, guitare classique, chant, orgue de barbarie

Posté 06 juil. 2011 - 17:10

Non. En fait ce sont des pièces de luth renaissance que j'adapte à la guitare. Certaines sont harmonisées de façon complexe et je peine parfois à dégager une mélodie mémorisable facilement..

Intéressant..
Si ce sont plusieurs pièces d'un même "auteur" (je mets des guillemets parce que, parfois, on a conservé plutôt le nom du collecteur-éditeur que celui de l'auteur) elles sont peut-être harmonisées avec les mêmes "manies" (cas par exemple de pièces de Vicenzo Galilei) et dans ce cas, en ayant appris une ont retrouvera plus facilement pour les autres.

Mais ma question est idiote, il n'y a qu'un moyen de dégager une mélodie, c'est de jouer la pièce.

Oui. Mais comment la jouer si on ne comprend pas comment elle fonctionne ? Cela peut être laborieux de s'y retrouver.

Quant à savoir si on peut considérer ça comme de la musique trad, je n'en sais rien mais le clivage entre musique populaire et musique savante au 16e siecle était peut-être moins patent qu'aujourd'hui et certaines pièces sont dansables, très certainement


Au moins certaines pièces anciennes sont-elles nommées comme des danses : Gaillarde, Bransle, Pavane...
C'est plus compliqué avec des titres comme "Se io m'accorgo"...
Et les chansons d'amour étaient-elles des danses ? (Belle qui tient ma vie...)

#17 + Partager Macàvielles

Macàvielles
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPip
  • 224 messages
  • Localisation: Bourgogne-Morvan-Dijon
  • Activité(s):prof.
  • Groupe(s):Fond d'Saloir ; Enfants du Morvan
  • Instrument(s):vielle à roue, chant, orgue

Posté 07 juil. 2011 - 07:24

"Belle, qui tiens ma vie" est une pavane... voir un autre fil sur l'Orchésographie

#18 + Partager Chamusique

Chamusique
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPipPip
  • 2 923 messages
  • Localisation: Ambierle (Loire)
  • Groupe(s):La Tourmentine (folk généraliste) Tchernobal (bal rock)
  • Instrument(s):saxo, clarinette, musettes, whistles, trucs à vent, électronique...

Posté 08 juil. 2011 - 15:34

Les clivages c'est souvent plus dans la tête qu'ailleurs... Quoique ???...

#19 + Partager davcha

davcha
  • Tradzonard(e)
  • Pip
  • 22 messages
  • Instrument(s):Guitare

Posté 09 juil. 2011 - 10:27

Je joue beaucoup à partir de partitions, et j'ai remarqué que je retiens beaucoup plus facilement les morceaux compliqués.

J'explique ça par le fait que, comme c'est compliqué, j'ai besoin d'être davantage concentré sur ma guitare, sur le manche, etc... Et que par conséquent, pour jouer convenablement, j'ai beaucoup moins de temps à accorder à la partition.

Résultat, je ne lis plus la partition, mais je l'apprends.



Aussi étiqueté avec au moins un de ces mots-clés : autres

0 utilisateur(s) li(sen)t ce sujet

0 membre(s), 0 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)