Aller au contenu

En poursuivant votre visite sur Tradzone, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus Continuer
  • Se connecter avec Agenda Trad      Connexion   
  • Créer un compte
  •  

Infos

En cas de problème avec le mail de validation lors de l'inscription, vous pouvez nous contacter via le formulaire de contact

Photo
- - - - -

Article à propos de Gennetines 2010


  • Veuillez vous connecter pour répondre
84 réponses à ce sujet

#1 + Partager Viviane

Viviane
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPip
  • 67 messages
  • Localisation: bretagne / normandie
  • Activité(s):étudiante

Posté 29 oct. 2010 - 15:52

[hop, ca me paraissait bien ici -- Tirno]

Bon...
Je lance une petite polémique, ayant failli m'étouffer de rage - tradzone est mon exutoire \o/ !
Oui, donc, je ne sais pas si vous l'avez lu, mais dans Tradmag qui vient de sortir (http://www.tradmagazine.com/) il y a le traditionnel article dans "nous y etions" sur les festivals de l'été. Donc Gennetines.
Mais, argh! Voila que l'article en question romp avec la tradition de l'article compte rendu, pour laisser place à deux colonnes de rage et de mepris. Les dérives "shamallow" y étant vivement denoncées... Mais, si le discours est recevable, je trouve qu'il y avait peut etre autre chose à tirer du cru 2010, et que ce n'est pas en meprisant les groupes "d'jeuns" qu'ils vont cesser de fleurir, d'autant plus que, meme si, je le concède, certains ne sont pas merveilleusement en rythme et porteurs, d'autres donnent au monde du trad un renouveau dont il a bien besoin...
Je vous laisse donner votre avis...

#2 + Partager Hervé Dréan

Hervé Dréan
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPip
  • 82 messages
  • Localisation: Bretagne
  • Activité(s):musicien et collecteur
  • Groupe(s):Mad Tom
  • Instrument(s):flûtes à bec, whistles

Posté 29 oct. 2010 - 16:07

Je ne pense pas qu'il ait été dans les intentions de l'auteure de stigmatiser les jeunes. Après tout, y'a des vieux qui "chamalottent" aussi... C'est plus, je crois, contre le fait de s'enfermer dans sa bulle. Mais il n'y a pas que ce sujet dans l'article.

#3 + Partager Viviane

Viviane
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPip
  • 67 messages
  • Localisation: bretagne / normandie
  • Activité(s):étudiante

Posté 02 nov. 2010 - 16:18

http://www.accrofolk...folks&Itemid=61
Voila le texte que je viens de trouevr en dehors de Trad Mag pour ceux qui ne lisent pas la revue..

Hervé, je ne vois pas bien, alors, quel est le sujet de l'artricle !

#4 + Partager Ludoman

Ludoman
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPipPipPip
  • 3 833 messages
  • Localisation: Montreuil
  • Groupe(s):Flor de Zinc - Duo Besson Rio - Tizhde'i - Boulas Rio
  • Instrument(s):Accordéon chromatique

Posté 02 nov. 2010 - 17:07

Merci pour le lien :)

Extrait excellent : Le monde attire le monde comme le nombre de voitures devant un restau nous fait dire qu'il est bon ! Le parquet de jeunes attire les plus vieux qui veulent bien serrer dans leurs bras plein de sueur de jeunes filles graciles pour des danses chaloupées.

#5 + Partager loic

loic
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPipPip
  • 2 635 messages
  • Localisation: Liège
  • Activité(s):navion
  • Instrument(s):flute traversière en métal et en bois, un peu de tin whiste, clarinette

Posté 02 nov. 2010 - 17:25

Euh moi je le trouve bien fait cet article, l'auteure y exprime des idées que je trouve pertinente et que je partage en partie.
Quant à savoir s'il reflète ce qui se passe au grand bal de l'Europe, je ne pourrai pas me prononcer.

Le seul petit reproche que je lui ferai c'est de faire une critique quasi-exclusivement négative, alors que, j'en suis persuadé étant donné la taille du festival, elle a du y trouver son compte quelque part...

J'aurais également aimé connaitre les noms de cet "harmonica dynamique, plein d'élan de danse, jouait des danses variées et plaisantes", mais aussi "certains animateurs, leur façon simple et utile de lier les pas, les mouvements, la légèreté, sans oublier d’insister sur la relation aux autres, le maintien des danseurs et la convivialité en danses." :)

en cadeau bonus cette vidéo cité dans les commentaires qui m'a -j'en suis désolé si celà en choque - bien fait marrer :

#6 + Partager Audrey

Audrey
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPip
  • 1 340 messages
  • Localisation: Lozanne ( Beaujolais Sud). Souvent en ballade en Auvergne, en Rhône Alpes et Ailleurs...
  • Activité(s):EJE

Posté 02 nov. 2010 - 20:30

Pour moi, il y a de la jalousie dans cet article...
Laissons danser les gens comme ils l'entendent. Gennetines est un espace de liberté, d'échanges et de partage, et non de transmission forcée ou de jugement.

#7 + Partager Hervé Dréan

Hervé Dréan
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPip
  • 82 messages
  • Localisation: Bretagne
  • Activité(s):musicien et collecteur
  • Groupe(s):Mad Tom
  • Instrument(s):flûtes à bec, whistles

Posté 03 nov. 2010 - 08:58

@ Pâquerette :
J'ai trouvé plusieurs "sujets" dans l'article ou plusieurs prises de positions et/ou pistes de réflexion plutôt :
- Les rapports entre les musiciens, "maîtres à danser" et les danseurs, voire danseurs entre eux,
- Le fait de "traditionaliser" ou non le contenu de Gennetines,
- La convivialité dans la danse (corollaire de thème "schamallow"),
... etc...

Il faut dire que Danyèle (maître de danse et musicienne expérimentée qui a écrit l'article) pose beaucoup de questions, qu'elle invite lau débat et c'est ça que j'ai assez aimé dans l'article. J'espère qu'il y aura des réponses dans le prochain Trad Mag.
Maintenant, on voit bien quel est son parti lorsqu'elle dit ce qu'elle aime (le passage sur "l'élan de danse de certains animateurs" par ex.).
J'ai trouvé aussi amusant le contenu très statistique des contributions de Julie Coclet.
Il ne faudrait que le débat prenne un peu de hauteur et ne tourne pas au pugilat entre deux générations et à une énième discussion stérile entre trads et modernes, ce serait un peu lassant voire ringard !

#8 + Partager luce

luce
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPip
  • 422 messages
  • Localisation: Jouy en Josas

Posté 03 nov. 2010 - 10:27

bonjour je me joins au débat ou plutôt je fais pars de mon opinion
j'ai lu l'article que tu as mis en lien.
On m'en avait parler et on m'a dit: tu vas adorer et c'est le cas

si je suis ton raisonnement Paquerette je suis vieille??
Ce n'ai pas un article contre les jeunes, Danièle fait d'ailleurs l'éloge de musiciens qui si je me souviens bien de ce Gennetines sont jeune (enfin ça dépend de ce que tu entend par jeune)

Le problème des danses shamallow c'est qu'elle ne respect pas les autres danseurs sur le parquet or en danse traditionnelle on danse avec son ou ses partenaires mais aussi avec l'ensemble des danseurs présent sur le parquet. ET malheureusement quand on ne danse pas le "shamallow" c'est parfois le parcours du combattant pour évoluer sur la piste de danse!!

Il ne faut pas se sentir vexé parce que l'on danse "shamallow" mais juste ce poser des questions :
Gène t'on les autres?
Est ce que mon partenaire apprécie de danser ainsi (euh oui je me suis faites avoir plusieurs fois en disant oui!!)

et d'après Danièle est il opportun d'"apprendre" ses danses aux autres lors des ateliers "sensé" être trad?
surtout quand on se rend compte le plus souvent que ces "atelier" ne sont proposés que parce que le règlement de Gennetines demande aux groupes de proposés des ateliers. On a l'impression que cet atelier n'a pas d'autres but que de permettre à un groupe de monté sur scène.

En ce qui concerne la jalousie, prend le temps de regarder Danièle quand elle danse elle est très belle la jalousie: non ça c'est sur
Quand a la transmission forcé oulà relis l'article, en aucun cas elle le préconise mais de faire attention pour que cette forme de danse ne colonise pas et ne détruise pas les autres formes de danse.
Elle préconise la diversité contre l'uniformité de cette pratique "shamallow"

#9 + Partager deniis

deniis
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPip
  • 539 messages

Posté 03 nov. 2010 - 11:33

en quoi le shamallow gène t'il les autres? de la même manière que n'importe quel autre style, figure ou autre, il amène le couple de danseurs à se déplacer (ou pas) dans toutes les directions
je n'ai pas l'impression qu'il soit plus gênant que par exemple les danseurs croisés marsupilami/derviche tourneur qui font faire des pirouettes à leur cavalière sur un parquet bondé
l'évolution en un cercle en sens inverse des aiguilles d'une montre (SIAM) me parait mise en pratique surtout sur les valses, mais assez peu sur les mazurkas, qui sont les principales touchées par le phénomène shamallow

après savoir si la cavalière apprécie, c'est un problème récurrent, qu'on retrouve pour chaque style et chaque figure. et ça, c'est toujours pareil, pendant la danse, la réceptivité de la cavalière, après la danse, la discussion, et surtout, si la cavalière reviens
moi, c'est pas ma passion, mais j'en fait un poil quand même de temps en temps. quand j'ai dansé avec toi à saint gervais (si tu es bien la luce que je pense ;D ) tu as réagit au quart de tour, mais quand on a discuté après, on s'est aperçu qu'aucun de nous n'aimions vraiment ça. du coup, ça a été complètement banni des danses suivantes, pour notre plaisir mutuel.

concernant la video proposée, c'était au moment du boeuf, (3-4h, je dirais, d'après le nombre de danseurs), ou on a plus vraiment de notion de progression dans la salle tellement celle-ci est vide. en tout cas, la densité de danseurs fait qu'on peut progresser autant qu'on veut.
maintenant, effectivement, les gens pudiques peuvent ne pas avoir envie de voir devant eux ce déballage d'hormones, c'est clair.

#10 + Partager luce

luce
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPip
  • 422 messages
  • Localisation: Jouy en Josas

Posté 03 nov. 2010 - 13:33

Oui je me souviens de toi et tu fais du shamallow comme une figure que tu glisse dans la danse, le problème que j'énonçais comme gênant est le fait de ne pas bouger ou de façon contraire au sens de la piste qui gène réellement les autres danseur (tout comme le fait d'enchainer les figures sur une parquet bondé)
et cette façon systématique de danser les danses en mode "shamallow"

#11 + Partager deniis

deniis
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPip
  • 539 messages

Posté 03 nov. 2010 - 14:24

ce sont deux problèmes différents

effectivement, le chamallow du début à la fin, ça permet pas trop de se déplacer. et si une proportion importante de danseurs font ça, ça peut faire un "mur" infranchissable, c'est clair.
mais une valse dansée normalement, mais sur place est tout aussi gênante
en fait, le problème, c'est juste les parquets trop petits ^^U
bon, heureusement, les danses propices à ça ne sont pas aussi tournantes que les bourrées en cercle genre brande d'ardente

ça, la danse systématique comme cela, au détriment de la façon traditionnelle est effectivement préjudiciable, de la même manière que de danser les andro en scottish (car "ça passe" sur les 4 temps), ou les anterdro en scottish impaire.
on peut même exagérer en trouvant aussi dommage de ne danser que la mazurka de saint matan (orthographe de ce village, qqn?) au détriment des autres mazurkas trad que l'on dansait avant les années 90 (d'après ma prof)
=> dans tous les cas, manque de perpétuation de la danse traditionnelle. c'est un problème qui concerne chacun en propre, mais pour lequel on ne peut guère les forcer. juste le regretter (ou pas, selon), et proposer des ateliers de danses trad lors des festoches

#12 + Partager luce

luce
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPip
  • 422 messages
  • Localisation: Jouy en Josas

Posté 03 nov. 2010 - 15:08

le problème étant bien là Danièle fait part et je suis d'accord avec elle de la multiplication d'atelier de danse "shamallow" durant les festival au détriment des autres danses

#13 + Partager deniis

deniis
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPip
  • 539 messages

Posté 03 nov. 2010 - 17:11

la multiplication des danseurs faisant ça, d'accord, des musiciens proposant "des sons, des notes, un vague rythme parfois reconnaissable, mais aucune vraie mélodie qu’on chantonnerait dans sa tête, aucun élan dans les danses typées" peut-être, mais les ateliers se multiplient à ce point?
j'ai pas souvenir qu'il y en ai eu à saint gervais, à l'exception du sextet. il y en a eu bien plus à gennetines?

sur d'autres festivals, on a eu des cours de créations (intégration de pas d'autres danses dans les danses trad), tout aussi "néfaste pour la tradition" si l'on considère celle-ci figée, mais de mémoire pas de chamallow

#14 + Partager Audrey

Audrey
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPip
  • 1 340 messages
  • Localisation: Lozanne ( Beaujolais Sud). Souvent en ballade en Auvergne, en Rhône Alpes et Ailleurs...
  • Activité(s):EJE

Posté 03 nov. 2010 - 19:16

Moui moui ....

A mon sens, les danses " chamallow" ne dérangent pas dans tant que ça dans un bal, en tous cas, je n'ai jamais eu ce problème. ( alors que je mène souvent...) C'est au cavalier de gérer ses déplacements dans l'espace.
Par ailleurs, ceux qui "chamalloïsent" leurs danses, le font souvent car la musique leur permet. Et oui, certains musiciens proposent ce type de musique ; et les danseurs auraient bien tort de s'en priver...
Danser chamallow sur un air qui ne s'y prête pas n'aurait donc pas spécialement d'intérêt... Fô donc ouvrir ses oreilles.

Accessoirement, à Gennetines, il y a le choix. Si je ne me trompe, c'est bien la diversité qui est mise à l'honneur. Plein de styles différents, d'approches complémentaires...
Si un groupe , un parquet ne plaît pas à quelqu'un, ben, y'a qu'à changer de parquet ( quelques mètres à faire tout au plus....)

:wht:

Par ailleurs, je suis choquée que l'on puisse montrer un couple qui danse en " contre-exemple". "Les vilains chamallow"....
J'aimerai qu'on ait tout le respect possible pour ces danseurs qui sont dans la recherche, l'expérimentation, sur une musique qui s'y prête particulièrement bien. Il est tard, les autres couples n'ont pas l'air d'être dérangés, ils sont dans le même feeling.
Ensuite, c'est autre chose. Si le corps à corps dérange certains, bein, faut pas regarder.... Méthode que je m'applique à moi-même, je ne regarde pas ce que je n'aime pas. ( et je ne citerai personne) ( et pourtant , y'a du dossier)
(Il y a déjà eu içi de nombreuses discussions sur le rapport danse-séduction qui valent leur pesant d'or.)
Donc, je disais, le corps à corps dérange...et quant à la jalousie...
Si les "vieux" traînent les parquets de "jeunes" pour serrer de jeunes "graciles" dans leurs bras.... où va t'on ?
C'est de l'ironie bien sûr.
Qu'est ce que danser sinon tenir un autre dans ses bras, en ressentir le mouvement, la délicatesse et la sensualité...?
Mettez-moi ces jeunes branleurs au bûcher et qu'on en parle plus....
Non, mais, franchement, je rigole..........................

Mais pourquoi les danseurs préfèrent-ils les stages des danses chamallow ???? ( je n'aime pas ce terme) C'est certainement que c'est intéressant... et que d'autres ateliers sont certainement moins attractifs...

Enfin, je m'arèterais là pour l'instant.
Je pense que chacun a bien le droit de danser comme il veut...
Pour ma part, je sais apprécier la beauté dans différents styles, mais ce n'est que très subjectif....

#15 + Partager Tirno

Tirno
  • Developpeur
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 4 985 messages
  • Localisation: Lyon
  • Activité(s):Chercheur
  • Instrument(s):Flute, tin whistle, concertina, harmonica, chant

Posté 03 nov. 2010 - 21:33

"respecter les traditions", c'est comme d'habitude du mysticisme à l'état pur.

Sans compter que les ateliers "chamallow" ont au moins le mérite de se positionner clairement par rapport à la "tradition", contrairement à d'autres que je ne citerai pas.

Je veux bien participer au combat contre l'uniformisation (et je pense bien le faire, tant je suis pret à danser des mazurkas allant du simple au double au niveau du tempo). Mais il n'y a pas besoin de prétendre que ce combat ait un quelconque lien avec le "respect de la tradition".

#16 + Partager Eden

Eden
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPip
  • 729 messages
  • Localisation: Essonne
  • Activité(s):Prof des écoles

Posté 03 nov. 2010 - 22:02

en fait je trouve dommage qu'il y ait "débat" pas pour le côté discussion, argumentation que ça engendre mais parce que je trouve que tout ça démontre de l'intolérance.
Il me semble que la premiere chose importante en danse est le plaisir. Non?
Pour ma part, je découvre cet univers depuis un peu plus d'un an, ce qui est peu à l'échelle de toutes les danses proposées et je trouve aussi bien mon compte dans le chamallow que dans le trad. Ca depend de mes humeurs, des musiques, de mes partenaires.
A mes yeux, ça n'a rien de contradictoire mais c'est plutot complémentaire car je peux me faire plaisir avec plein de choses :)
Je crois que c'est à chacun de trouver son compte dans tout ce qui est proposé.. je ne réalise pas n'ayant pas qu'un gennetines à mon compteur, mais je n'avais pas non plus le sentiment que les ateliers de danses trad aient été laissé pour compte et d'ailleurs je crois aussi au fait que pour faire du "bon chamallow" il faut d'abord connaitre la base donc les pas purement trad...
Voila voila c'était ma tit contrib' ^^U

#17 + Partager loic

loic
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPipPip
  • 2 635 messages
  • Localisation: Liège
  • Activité(s):navion
  • Instrument(s):flute traversière en métal et en bois, un peu de tin whiste, clarinette

Posté 03 nov. 2010 - 23:51

En fait ce qui me dérange chez les "chamalleurs" et autres "improvisateurs invétérés", ce n'est pas tant que je n'apprécie pas cette façon de danser -après tout dans une certaine mesure chacun fait comme il le souhaite-. Je ne m'aventurerai pas sur le chemin 100 fois emprunté et toujours aussi glissant de "qu'est ce que la tradition aujourd'hui ?", mais je m'avancerai à dire que selon moi, le "mazurka chamallow" n'en fait pas partie.

Non ce qui me gène le plus c'est la propension de certains à s'oublier et à oublier qu'ils ne sont pas seuls en piste. Je sais que c'est ni le cas de tous, ni l'apanage des danseurs modernes, toutefois j'ai l'impression que ce genre de danses est propice à l'abandon, y compris des copains qui dansent sur le même parquet que vous.
Bon sur la vidéo posté, il est vrai qu'il est tard et que le parquet est vide, donc le problème ne se pose pas.

#18 + Partager Eden

Eden
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPip
  • 729 messages
  • Localisation: Essonne
  • Activité(s):Prof des écoles

Posté 04 nov. 2010 - 00:34

pour ma part ce ne sont pas les "chamalleurs" qui me bousculent sur la piste de danse mais plutot les valseurs qui restent sur place, ou les scottisheurs qui en font de même ou même encore les gens qui regardent les danseurs mais ne se décalent pas d'un pouce de la piste...

#19 + Partager Tirno

Tirno
  • Developpeur
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 4 985 messages
  • Localisation: Lyon
  • Activité(s):Chercheur
  • Instrument(s):Flute, tin whistle, concertina, harmonica, chant

Posté 04 nov. 2010 - 05:24

Pour une fois, je suis pas du tout d'accord avec toi, Loic. Bon, évidemment, il y a mazurka chamallow et mazurka chamallow (genre rester sur place et faire de la branlette - ou mieux! - sur une musique manquant totalement d'appuis, c'est pas que ca fait pas partie d'une quelconque tradition, c'est que c'est de la branlette dont le mérite ne dépasse pas l'éphémérité de la danse - et encore).

En tout cas, moi je revendique la mazurka sensuelle, tango-esque, improvisée, en recherche du deséquilibre etc., alternant entre des phases douces et des phases de tourbillon. Je vois pas l'intéret de la poser sur une musique fade. Mon idéal, les mazurkas de Puech Gourdon, qui avancent tellement que ca me fait penser à l'énergie du plinn et qui me permettent des instants de folie - là ou j'ai le plus l'impression d'exprimer qui je suis en dansant.

Heureusement pour tout le monde, j'ai pas de groupe à faire jouer à Gennetines, donc j'y enseigne pas. Cela dit, y'a mille fois plus à enseigner là derrière (tant au niveau de l'intéret, que du geste anti-uniformisation, que du rapport musique danse) qu'il n'y a dans la crousade.

#20 + Partager jonas

jonas
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPip
  • 271 messages
  • Localisation: Vichy (enfin par intermittence) sinon souvent en france
  • Activité(s):étudiant

Posté 04 nov. 2010 - 09:44

dont le mérite ne dépasse pas l'éphémérité de la danse - et encore

Niveau branlette là on est pas mal xD
(Sans rancune, hein?)

Proverbe :
La liberté de nuire aux autres cède le pas devant le droit des autres à ce qu'on ne leur nuise pas.


0 utilisateur(s) li(sen)t ce sujet

0 membre(s), 0 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)