Aller au contenu

En poursuivant votre visite sur Tradzone, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus Continuer
  • Se connecter avec Agenda Trad      Connexion   
  • Créer un compte
  •  

Infos

En cas de problème avec le mail de validation lors de l'inscription, vous pouvez nous contacter via le formulaire de contact

Photo
- - - - -

Morphotype


  • Veuillez vous connecter pour répondre
62 réponses à ce sujet

#61 + Partager diatoto

diatoto
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPipPip
  • 2 805 messages

Posté 01 mars 2007 - 19:44

:D

#62 + Partager *Laurent16

*Laurent16
  • Invités

Posté 06 oct. 2009 - 18:32

ok : le double challenge que nous nous imposons (nous les folkeux !) c’est de faire d’une part de l’art, du spectacle et d’autre part de représenter une société x à un moment t sur un lieu z. Pas simple. Mais pourquoi la nostalgie ? Est ce vraiment de la nostalgie ? Pas pour moi ! Est ce que la musique classique c’est de la nostalgie ? non… alors pourquoi le folklore en serai ? Je ne comprends pas du tout vos angoisses !

Peur de la nostalgie ? Peur de ne pas faire moderne ? Le folklore n’est pas en retard sur notre époque, pas plus que le trad, le jazz ou le classique !

Après, la question est : faut-il accepter sur scène pour représenter une culture, des gens qui ne représentent pas cette culture ? Moi j’ai répondu par : tout dépend de la démarche du metteur en scène… Exclure les gens typés des groupes de folklore français ? Certains le font, d’autres non. Est ce que les inclure serait une preuve de notre bonne volonté à être « moderne » ? Si le folklore doit en passer par là pour montrer patte blanche et se laver de tous ses pêchers…


Admettons que le fond du folklore soit une reconstitution historique précise alors on pourrait presque admettre de ne voir sur scène qu'un certain type ethnique. Sauf que, déjà, en se baladant dans les cimetières (et je ne vous dirai pas en quelle occasion) on peut avoir des surprises. Si on regarde l'origine des noms on peut constater également qu'il y a eu des époques de mixité ethnique.

Alors en dehors d'une démarche de reconstitution historique, je ne vois pas quel problème cela peut poser d'intégrer d'autres morphotypes, sauf à vouloir faire passer l'idée que nos ancêtres étaient tous identiques. certes il y avait des types régionaux, des couleurs locales.. et des gens d'ailleurs parfois. Pourquoi le folklore ne donnerait pas également cette image.

Et puis c'est l'éternel débat droit du sol, droit du sang. Si on pense que la culture est un héritage génétique, alors on privilégie un morphotype particulier. Maintenant si on pense que la culture est transmise par l'apprentissage à la naissance puis plus tard, il n'y a pas de raison de privilégier un morphotype quelconque. Pour moi, un type qui sait danser breton, qui sait jouer du breton, qui boit comme un breton et qui a le caractère d'un breton, eh bien il est plus breton qu'un "kilvidec". Et ça rejoint le souci d'excellence cité plus haut. L'excellence se situe dans la danse ou dans la capacité à créer des costumes, dans la chorégraphie, pas dans le type ethnique.
Et c'est comme au football, les entraineurs qui croient que les noirs sont meilleurs, je trouve qu'ils sont tout simplement racistes.

#63 + Partager Rodrigue

Rodrigue
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPipPip
  • 2 128 messages

Posté 06 oct. 2009 - 22:01

Posté le: Jeu Mar 01, 2007 [par] Elise, la rouquine

:clap:
C'est bien de relancer une discussion intéressante, mais les opinions de chacun ont pu changer entre temps!

Cet été dans le Gers, au cours d'une "bourrée à plat", j'ai laissé la politesse à un ancien en kilt et en bérêt, tout rosi par le soleil: il a rigolé, peut-être apprécié, et nous a emmenés.


0 utilisateur(s) li(sen)t ce sujet

0 membre(s), 0 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)