Aller au contenu

En poursuivant votre visite sur Tradzone, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus Continuer
  • Se connecter avec Agenda Trad      Connexion   
  • Créer un compte
  •  

Infos

En cas de problème avec le mail de validation lors de l'inscription, vous pouvez nous contacter via le formulaire de contact

Photo
- - - - -

Musique et sens...


  • Veuillez vous connecter pour répondre
51 réponses à ce sujet

#41 + Partager Armelle

Armelle
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPip
  • 1 769 messages
  • Localisation: paris poitiers
  • Activité(s):dansicienne

Posté 03 mars 2007 - 19:39

:X comment ça?... O:) :D

#42 + Partager Marou

Marou
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPip
  • 1 756 messages
  • Localisation: Montpellier, té!
  • Activité(s):Musicothérapeute et musicienne
  • Groupe(s):Le Bal en Chantier, Miélomanies, La Ficelle, La Cie éol
  • Instrument(s):Flûte trav' et vielle à roue

Posté 18 mars 2007 - 21:56

Et beh, merci beaucoup de ta réaction Armelle! Ta vision des choses est très intéressante. J'ai juste mis un peu de temps à ingérer tout ça...

Et j'ai appris un nouveau mot compliqué: herméneutique! Wouaow, la classe... ;)

Bref.
A cette question du sens, je pense au final qu'il faudrait peut-être séparer les aspects "interprétation" et "réception".
Effectivement, le côté étude de la musique, du "comment l'interpréter", comment était-ce, comment respecter ce "comment était-ce"... Et tout et tout. Cette question-là remue bien sûr énormément de passions, de contradictions et de divergences d'opinions.... (ai-je bien compris en assimilant cette idée à ce mot magique "herméneutique"?)
Personnellement, je me rends compte que cette même question ne m'intéresse pas réellement et qu'elle a plutôt tendance à me troubler. Si notre époque est éprise d'esthétisme, j'y suis absolument fidèle et préfère vivre plutôt que de maîtriser. (avec nuances, bien évidemment).

Et pourtant, la musique et ses contextes sont tellement importants à son appréciation! Comment savourer pleinement la musique de Wagner (par exemple) alors que notre oreille est de nos jours "habituée" aux accords étranges, compliqués, aux dissonnances, alors qu'à l'époque sa musique sortait complètement des règles esthétiques qu'on y pratiquait et qu'il composait une musique justement (à ses propres dires) tournée vers l'avenir?

Je suis en train de lire un bouquin sur une expérience liant l'Opéra de paris à des collèges parisiens "en difficultés". On y découvre des jeunes gens totalement étrangers à la musique classique qui finissent par la vivre et la visiter dans son "milieu naturel"... Et l'un d'entre eux raconte notamment que grâce à la découverte de l'opéra de Bizet "Carmen" et de l'étude de son contexte et tout et tout, ils ont eu un autre regard sur la musique classique. Ils ont appris à la connaître et à en ressentir la puissance.
"C'est un nouveau monde pour nous; même si on écoute d'autres musiques, on n'a pas forcément le sens de cette écoute-là", dit-il.

D'ailleurs, à partir de là, on peut aussi s'interroger sur l'accessibilité à ces contextes...

Cette remarque s'éloigne peut-être du problème initial, mais à mon sens, pas tant que ça...

Bon, en même temps, j'ai les yeux qui se croisent et les neurones qui halètent ce soir... Pas très pratique pour réfléchir. Alors je vais m'arrêter là, en fait.
:shy:

Dodoooo... :zzz:

#43 + Partager Armelle

Armelle
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPip
  • 1 769 messages
  • Localisation: paris poitiers
  • Activité(s):dansicienne

Posté 18 mars 2007 - 22:28

"C'est un nouveau monde pour nous; même si on écoute d'autres musiques, on n'a pas forcément le sens de cette écoute-là", dit-il.

D'ailleurs, à partir de là, on peut aussi s'interroger sur l'accessibilité à ces contextes...

Cette remarque s'éloigne peut-être du problème initial, mais à mon sens, pas tant que ça...


Il me semble que cette remarque reste entièrement liée au sujet que tu proposes... je suis partie sur une façon totalement "moderne" d'envisager les choses... mais avant de prendre conscience de cette perte (de repères), et surtout avant d'y trouver ses propres conditions d'écoute (et de liberté), il faut bien sur prendre acte de tous ces contextes...
et leurs conditions d'accessibilité posent vraiment problème (très bon l'exemple ;) )...
je ne suis pas très inspirée ce soir, mais je continuerais volontiers ce débat très bientot...

merci poulette :)

#44 + Partager Marou

Marou
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPip
  • 1 756 messages
  • Localisation: Montpellier, té!
  • Activité(s):Musicothérapeute et musicienne
  • Groupe(s):Le Bal en Chantier, Miélomanies, La Ficelle, La Cie éol
  • Instrument(s):Flûte trav' et vielle à roue

Posté 18 mars 2007 - 22:58

De rien "pépette"... ;)

#45 + Partager M-Ly

M-Ly
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPip
  • 463 messages
  • Localisation: Morvan
  • Activité(s):Instit'

Posté 22 mars 2007 - 15:55

Oufff...
Il m'a fallu un peu de temps pour tenter de cerner le problème - au demeurant très intéressant !
Si j'ai bien compris, on part du postulat qu'une musique est attachée à une époque et un contexte précis, et n'a de sens que dans ce contexte...
Mais qu'en est-il alors de la notion de transmission, qui est tout de même essentielle en musique trad ? Notion qui engendre évidemment l'évolution des musiques et les interactions avec le nouveau contexte...

#46 + Partager peya

peya
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPip
  • 1 159 messages
  • Localisation: cher
  • Activité(s):curieux
  • Instrument(s):Pfuuiittpreeutprrreeutsssyooouu

Posté 30 avril 2007 - 16:14

Beau sujet! Pour moi la musique, dans son oralité comme dans son interprétation n'a de réelle existence que dans le présent. Il va de soit que son rôle sicial est présent, je pense, car suivant notre expérience ou nos ressentis nous allons vers une recherche de vibration interne, inconsciente, de nos racines... surement reliée à cette fameuse recherche d'unité.
Jordi Saval à dit qcq chose qui me plait bien : "La musique nous fait vivre par l'émotion qu'elle nous procure"
Alors ensuite que l'on soit tombé dans un style tout petit ou que l'on soit irrémédiablement attiré par une musique plus tard, ne change pas le fond.
:shy:
L'important est de se laisser emmener par ses émotions et bien les vivres!


#47 + Partager Armelle

Armelle
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPip
  • 1 769 messages
  • Localisation: paris poitiers
  • Activité(s):dansicienne

Posté 30 avril 2007 - 16:24

oui, en gros le sens est déterminé par l'instant quoi. Il échappe et c'est pas plus mal :shy:

#48 + Partager Marou

Marou
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPip
  • 1 756 messages
  • Localisation: Montpellier, té!
  • Activité(s):Musicothérapeute et musicienne
  • Groupe(s):Le Bal en Chantier, Miélomanies, La Ficelle, La Cie éol
  • Instrument(s):Flûte trav' et vielle à roue

Posté 15 mai 2007 - 17:15

Aujourd'hui, on est repassé encore une fois par la case "oui mais est-ce ne croyez-vous pas que peut-être on ne sait jamais, voyez cet aspect là, et cette musique là, peut-on parler de, voyons sous cet angle, s'agit-il vraiment de..." etc...
Faut-il, doit-on, pourquoi, comment...?

J'ai réfléchi, encore.. (pfiou, dites-donc cette année, j'aurai fumé du neurone!)

Et puis, en fait, j'ai décidé de laisser tomber. Je me poserai certainement encore des questions à propos du comment jouer quoi et pourquoi, mais en tout cas, je ne me demanderai plus si la musique, même (surtout) celle du passé, a toujours un sens ou un rôle.
J'ai eu une preuve. Au cas où j'aie pu en douter...

Laissez-moi vous raconter une histoire.
Je vais finir par croire que les églises sont un endroit où se passent réellement de belles choses, en dehors de la religion dont elles sont le premier symbole. En tout cas, ça n'est pas la première fois que des larmes souriantes m'y seront venues.

C'était samedi. Samedi soir. Et nous donnions concert avec orchestre symphonique, à Aurillac. Pour le programme: "Danses Slaves" et "Te Deum" de Dvorak, et "Gloria" de Poulenc.
L'église était pleine "à craquer" (si jamais c'est possible...), et au premier rang se trouvait une petite dame d'une soixante-dizaine d'années.
Je n'en n'ai pas décroché mon regard.

Au moment où les premières notes des danses se sont envolées, elle a frissonné et ses yeux se sont mis à parcourir l'orchestre. Elle regardait chaque instrumentiste, saisissait chaque nouvelle entrée, souriait à chaque nouvelle couleur... Sa tête suivait la musique et tout son corps semblait s'émerveiller...
Au Te Deum, lorsque les choeurs lancèrent leur voix pour la première fois, elle joignit ses mains devant son visage, saisie. Ses lèvres bougeaient avec celles des chanteurs et ses yeux couraient toujours aussi vite avec les doigts de l'orchestre.
Au Gloria, ses mains se serrèrent devant son coeur alors qu'elle ne cessait de sourire et de bouger sur son banc... Comme si elle allait se lever et se mettre à chanter, elle aussi... Lorsqu'un moment plus calme arrivait, ses mains rejoignaient son visage et ses yeux frémissaient...

A la fin du concert, elle a applaudi à tout rompre, les mains lancées devant elle, la bouche entrouverte, pleine d'un enthousiasme tout entier contenu (et pourtant tellement offert!), et les yeux emplis de gratitude.


La musique a un sens, pour chacun d'entre nous. Et elle l'aura toujours.

#49 + Partager peya

peya
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPip
  • 1 159 messages
  • Localisation: cher
  • Activité(s):curieux
  • Instrument(s):Pfuuiittpreeutprrreeutsssyooouu

Posté 15 mai 2007 - 21:50

Belle histoire, merci de l'avoir partagée avec nous et je te souhaite d'en avoir encore d'aussi belle, très longtemps dans ta vie de musicienne... Seulement plus ta générosité sera dans l'instant, plus grande sera présente ta capacité à recevoir de l'émotion en retour.
Et tout cela n'a rien à voir avec de la technique! :shy:


#50 + Partager Audrey

Audrey
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPip
  • 1 340 messages
  • Localisation: Lozanne ( Beaujolais Sud). Souvent en ballade en Auvergne, en Rhône Alpes et Ailleurs...
  • Activité(s):EJE

Posté 15 mai 2007 - 21:51

Merci Marou ! ^^

#51 + Partager chroí

chroí
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPip
  • 1 449 messages

Posté 16 mai 2007 - 08:59

woou! Longue lecture pour moi qui n'avait pas vu le fuseau avant que tu le fasses remonter! Interrogation intéressante et pour éviter que le résultat ne soit trop salé ou trop cuit, je vais faire court!

Je suis tombé sur http://eric.theze.fr...ses mazurka.pdf qui amène quelques éléments intéressants de manière indirecte...

Ceci dit je suis complètement d'accord avec Chamczyk, le sens est construit (par nous) et non imposé. S'il est découvert c'est bien au fond de nous et pas dans l'absolu d'une pratique qu'elle soit contemporaine ou pas.

#52 + Partager njekwa

njekwa
  • Tradzonard(e)
  • Pip
  • 9 messages
  • Localisation: Grenoble ou Cévennes ou... où? ouhou

Posté 11 août 2007 - 19:37

Marou,

j'ai pas retrouvé la référence de l'article que tu cites au tout début du post... et elle m'intéresse...

Tu disais que tu arrêtais de te poser des questions sur le sens, mais au cas où, et comme ses bouquins balayent large, et comme tu as l'air d'étudier le domaine musical, et comme ce bonhomme posait souvent des questions intéressantes,

http://www.alaindanielou.org/

en commençant peut-être par:
# Collection Les Cahiers du Mleccha
Vol. I Origines et pouvoirs de la musique, 2003.


Merci


0 utilisateur(s) li(sen)t ce sujet

0 membre(s), 0 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)