Aller au contenu

En poursuivant votre visite sur Tradzone, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus Continuer
  • Se connecter avec Agenda Trad      Connexion   
  • Créer un compte
  •  

Infos

En cas de problème avec le mail de validation lors de l'inscription, vous pouvez nous contacter via le formulaire de contact

Photo
- - - - -

Statistiques sur le monde du folk/trad


  • Veuillez vous connecter pour répondre
10 réponses à ce sujet

#1 + Partager Folk-lab

Folk-lab
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPip
  • 308 messages
  • Localisation: Paris
  • Instrument(s):guitare harmonica

Posté 10 janv. 2011 - 21:33

Bonjour

je recherche quelques données sur le trad/folk, j'ai essayé google, FAMDT, j'ai cherché un peu sur tradzone, mais je sèche un peu, alors je me tourne vers le forum de tradzone :

les infos que je recherche sont les suivantes (en données récentes si ça existe):

Nombre de pratiquants folk France/Europe ?
Évolution : Nombre en progression ou en régression ?

Nombre de bal folk par an en France/ en Europe ?
Évolution : Nombre de bals en progression ou en régression ?

Nombre d’évènements (stage de danse, stage de musique) folk par an en France/ en Europe ?
Évolution : Nombre d’évènements en progression ou en régression ?

Géo localisation et concentration des bals/évènements ? y'a t-il un effet régional corrélé ?

Nombre de musiciens, groupes pro et amateurs de folks
Évolution : Nombre d'intervenants en progression ou en régression ?

Quels sont les principaux évènements annuels ainsi que leur jauge (nombres de participants)

voilà si vous savez ou je peux trouver les réponses à ces questions ça m'intéresse.

Si je me suis trompé de forum, désolé

#2 + Partager Tirno

Tirno
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 4 986 messages
  • Localisation: Lyon
  • Activité(s):Chercheur
  • Instrument(s):Flute, tin whistle, concertina, harmonica, chant

Posté 10 janv. 2011 - 22:44

T'en a des bonnes toi ;)

Demandes peut être à Serge et Kalon si ils ont ces données dans le projet européen qu'ils ont monté.

Cela dit, ca reste très difficile de savoir - je reçois régulièrement des mails pour des bals en limousin qui ne sont pas annoncés sur tradzone. Pareil, la feuille de l'AMTA renseigne sur plein d'évènements qui ne sont pas sur musictrad (et souvent pas sur tradzone).

Bref... les infos sont surement disponibles, mais il faudrait quelqu'un pour les regrouper.

G.

#3 + Partager Eden

Eden
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPip
  • 729 messages
  • Localisation: Essonne
  • Activité(s):Prof des écoles

Posté 10 janv. 2011 - 22:57

Bah il en a des bonnes.. d'idées oui! Il a raison not' vicieux président ( :lmao: ) de demander un peu partout et notamment sur tradz cher Tirno ^^

#4 + Partager raphnin

raphnin
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPip
  • 1 205 messages
  • Localisation: Le Gamounet
  • Activité(s):Droit international.
  • Groupe(s):Cie Maurel & Frères, Gravenoire, Le Chat qui miaule, Trio BMR, Folle Ardoise...
  • Instrument(s):diatoniques, chromatique

Posté 11 janv. 2011 - 10:33

Bonjour


Salut !

Nombre de pratiquants folk France/Europe ?
Évolution : Nombre en progression ou en régression ?


Impossible à quantifier ! Par région, à la limite c'est possible, il faudrait que quelqu'un réponde pour chaque région. Et encore.
Il faudrait savoir de quoi on parle ; fréquentation des bals ? Fréquentation des évènements autres que bals ? (spectacles, concerts,...)
Formation ? Formation instrumentale ?
Bref faut affiner un peu la question pour qu'on puisse répondre localement...

Nombre de bal folk par an en France/ en Europe ?
Évolution : Nombre de bals en progression ou en régression ?


D'une manière générale et en Auvergne, le nombre de bals augmente, de manière exponentielle. Les facteurs : de nouvelles associations essentiellement, composées soit de danseurs soit de musiciens qui veulent 1/faire tourner les autres musiciens de la région 2/ dynamiser des quartiers qui étaient actifs il y a 10 ou 20 ans.

Nombre d’évènements (stage de danse, stage de musique) folk par an en France/ en Europe ?
Évolution : Nombre d’évènements en progression ou en régression ?


En Auvergne, cela semble relativement stable mais comme les bals progressent, les évènements périphériques également...assez rapidement l'idée d'organiser stage de danse ou de musique avant le bal émerge quand on monte une structure, sans compter sur les structures pré-existantes qui 1/ Poursuivent leurs stages réguliers et irréguliers 2/ Créent des nouvelles propositions.

Géo localisation et concentration des bals/évènements ? y'a t-il un effet régional corrélé ?


Ce qui s'est développé en Auvergne mais qui tend à disparaître, c'est une forme de "délocalisation" ; des bals ont été organisés dans des villages un peu excentrés par des musiciens qui fréquentent des plus grosses associations. Je pense notamment aux "ptits bals du dimanche" qui ont été organisés avec le soutien des Brayauds - CDMDT63, mais qui sont en perte de vitesse, du fait du manque de bénévoles motivés.
Pour l'effet correlé, c'est difficile à évaluer. Le réseau n'est pas un bloc homogène, il est constitué d'une multitude de petites et grosses associations ou structures, qui sont indépendantes les unes des autres en Auvergne. En Haute-Loire je crois savoir qu'il y a une forme de centralisation avec le CDMDT43 sur l'ensemble des évènements, mais certaines associations agissent aussi "en solo" pour des raisons diverses. Dans le Cantal je ne sais pas du tout ce qu'il se passe.
Dans l'Allier il ne se passe pas énormément de choses régulièrement, mais un ensemble d'évènements ponctuels : le bal du CDMDT03, le bal d'Avermes, les bals de la Jimbr'tée, les 3 ou 4 évènements de la Chavannée. Une exception au moins : Gannat, qui est très actif sur les musiques d'Europe et d'ailleurs.
Dans le Puy-de-Dôme, l'effet correlé s'en tient à l'agenda. Les associations tentent de ne pas avoir des agendas contradictoires sur un même lieu, c'est pas forcément facile, d'autant que comme je le disais, les associations sont relativement indépendantes les unes des autres.
Dernier élément, en général, les nouvelles associations qui se créent ne se créent pas dans le secteur d'une autre association ; par exemple une association, Entrez dans la danse, s'est créée sur le pays de Cunlhat, où il y avait un vide, mais je doute qu'une autre asso se crée au même endroit, on peut donc considérer qu'il y a des "secteurs" où une asso organise des évènements. Ce n'est pas absolu mais c'est la seule réponse que je peux apporter à ta question sur la géolocalisation...
Sur le concentration, ça dépend de l'association qui aura le plus d'activités.
Sur l'Allier, l'association qui organise le plus d'évènements est sans conteste l'ANCT (Gannat) (La Chavannée aussi, mais souvent ils vont jouer ailleurs, c'est pas pareil). Donc la concentration a plutôt lieu à Gannat alors que dans les 3 plus grandes villes du département, il ne se passe rien. A Vichy, il n'y a rien à ma connaissance. A Moulins, il n'y a rien à part le bal à Avermes (j'exclus Gennetines de mon propos). A Montluçon, il y a le musée et quelques évènements organisés, mais rien à voir - malheureusement -.
Sur le Puy-de-Dôme, l'asso la plus active est le CDMDT (centre départemental des musiques et danses traditionnelles), c'est à dire Les Brayauds, à St Bonnet. On aurait pu penser que la plus grosse activité aurait lieu à Clermont-Ferrand, capitale de l'Auvergne. Mais non ! Sur Clermont il y a des boeufs mensuels qui se sont re-créés il y a 5 ou 6 ans, et des bals depuis 2 ans. Il y a eu une grosse période de creux entre grosso modo 1994 et 2004.
Tout ça pour dire que la concentration n'existe pas vraiment. En Auvergne.

Nombre de musiciens, groupes pro et amateurs de folks
Évolution : Nombre d'intervenants en progression ou en régression ?

Indénombrable. Il se crée plusieurs groupes par an, d'autres disparaissent. Certains jeunes se professionnalisent, alors que d'autres (moins nombreux) disparaissent du réseau.
Le nombre d'intervenants pertinents (instruments - danse, et je parle de la formation) ne me parait pas en augmentation depuis 4 à 5 ans, mais c'est surtout un effet de génération. La prochaine génération apportera de nouvelles personnes qui enseigneront, logiquement. Il y a forcément un creux de 4 à 5 ans entre chaque nouvelle "génération" ; ceux qui ont 15 ans aujourd'hui feront partie de cette catégorie dans 5 ans.
D'où l'importance de la formation.
Pour les groupes, on constate que c'est un peu consanguin en Auvergne, tout dépend 1/ des musiciens qui arrivent d'ailleurs, en dehors de 2/ cet effet de génération, et ça dépend aussi 3/ du niveau d'intégration avec d'autres styles/genres musicaux -> fusion reggae, jazz, expérimental...

Quels sont les principaux évènements annuels ainsi que leur jauge (nombres de participants)

Là encore, je ne peux que raisonne localement !
Les principaux festivals sur la région :
-> Gennetines bien sûr, même s'il n'y a pas de réelle volonté d'intégration dans la dynamique régionale (à ma connaissance) 2500 à 3000 personnes/jr en gros
-> St Gervais, même combat puisque c'est Gennetines délocalisé, avec 1500 à 2500 p/jr
-> la fête d'Embraud, à Chateau sur Allier, la Chavannée en août, sur 2 jours, je ne connais pas la jauge habituelle. (03)
-> Les Volcaniques, chez les Brayauds (63), début juillet, 100 stagiaires sur 5 jours + le festival, on est environ 250 tous les soirs et 300 à 400 sur le week-end
-> Les Nuits Basaltiques (43), fin août, la jauge doit être dans les 100 à 150 + environ 50 à 60 stagiaires sur 4 jours.
-> Le festival de St Flour sur 2 jours en juin, connais pas la jauge. (15)
-> le Festiv'Allier, connais pas la jauge non plus. (03)
-> Le festival de foklore à Gannat, fréquenté surtout par les membres de l'ANCT je crois.

De manière régulière on a :
La Chavannée (03), 3 fêtes dans l'année, une centaine de personnes minimum à chaque fois.
Les Brayauds (63), un bal chaque mois ou presque, 250 à 300 personnes minimum, sauf bal du cochon en janvier, 350 à 450 personnes.
Le CDMDT 43, autour du Puy en Velay, je ne connais ni la fréquence ni la fréquentation.
Bal o centre (63) sur Clermont-Ferrand : 3 bals par an, 80 à 120 personnes à chaque fois.
Entrez dans la danse (pays de Cunlhat, 63) : 100 personnes à chaque bal, 4 par an je pense.
l'ANCT à Gannat (03) : beaucoup d'évènements, je ne connais pas la jauge.

Tout ça reste un peu du détail et je n'ai pas les informations de tout le monde...personne ne les a.

voilà si vous savez ou je peux trouver les réponses à ces questions ça m'intéresse.
Si je me suis trompé de forum, désolé


Si tu fais une étude institutionnelle, adresse toi directement à l'AMTA (Agence des Musiques des Territoires d'Auvergne), mais je ne pense pas qu'ils aient non plus toutes ces réponses. Il faudrait venir faire une étude directement sur le terrain, pendant un mois ou deux.
Et encore une fois, c'est juste local, en Auvergne !

Un élément que tu n'as pas développé dans tes questions : la préservation du patrimoine. C'est une énorme activité en Auvergne, ça passe par le collectage, la compilation de tous ces éléments, la numérisation des anciens fonds, la mise en forme du nouveau fonds, la création du films, etc. Ce sont des éléments mis à disposition des acteurs locaux et non-locaux (asso, musiciens, danseurs, formateurs) et du public.

#5 + Partager Folk-lab

Folk-lab
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPip
  • 308 messages
  • Localisation: Paris
  • Instrument(s):guitare harmonica

Posté 11 janv. 2011 - 11:03

Ouah ! en tous cas merci bcp pour ta réponse

#6 + Partager Pétronille

Pétronille
  • Tradzonard(e)
  • Pip
  • 1 messages
  • Localisation: St-Etienne
  • Activité(s):Etudiante
  • Instrument(s):Piano, whistle

Posté 11 janv. 2011 - 20:06

Chapeau Raphnin pour cette réponse !!
Je me permets juste d'apporter un petit rectificatif concernant l'effectif du Grand Bal de St-Gervais ;) : il y avait cette année entre 1200 et 1450 personnes par jour (et il y avait un peu moins de monde les deux années précédentes)

#7 + Partager Rodrigue

Rodrigue
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPipPip
  • 2 132 messages

Posté 11 janv. 2011 - 22:17

Sireem, tu peux également contacter les conseils généraux qui dressent des annuaires des associations culturelles, avec indication (par les présidents) du nombre d'adhérents.

J'ai chez moi une étude de 2000, "La pratique des danses bretonnes en Côtes d'Armor", de feu l'ADMM22 (Côtes d'Armor), dont le site semble intégré maintenant à http://www.itineraires-bis.org/
Je ne sais pas si de tels études sur la pratique des mdt a été réalisée dans d'autres départements, actualisées ou élargies.
Ils ont exploité les données des fédérations de danse bretonnes, mais également les annonces dans la presse, des questionnaires envoyés aux ateliers, etc.

Pour donner une idée de ce qui peut être fait, ils ont comptabilisé le nombre de pratiquants, le nombre d'ateliers, le nombre de moniteurs, le nombre de bals ... par commune.
Ainsi, en 2000, il y avait dans les Côtes d'Armor :
124 ateliers (soit 1 pour 3 communes)
7000 pratiquants (par extrapolation, 62 ateliers ayant répondu : 3475)
34 cercles celtiques (22 Kendalc'h ; 2 War'l Leur ; 10 n.a.)
2000 à 2500 danseurs de cercle de tous âges (55% de moins de 40 ans)
74 moniteurs Kendalc'h (1er et 2ème degré)
250 festou-noz/deiz
9 festivals
Je ne résiste pas à l'envie de recopier la liste des 11 groupes phares du département à l'époque :
BF15, Carré Manchot, Darhaou, Gwenfoll, Hastan, Karma, Loened Fall, Pevar Den, Skeduz, Skolvan, Spontus.
(il ya des noms qui vous disent quelque chose ?)

#8 + Partager Folk-lab

Folk-lab
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPip
  • 308 messages
  • Localisation: Paris
  • Instrument(s):guitare harmonica

Posté 11 janv. 2011 - 22:25

(il ya des noms qui vous disent quelque chose ?)


merci pour ta réponse ça donne un bon ordre d'idée et des pistes. J'ai vu Carré manchot ce WE au fest-noz de rueil-malmaison, excellent !

#9 + Partager Tirno

Tirno
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 4 986 messages
  • Localisation: Lyon
  • Activité(s):Chercheur
  • Instrument(s):Flute, tin whistle, concertina, harmonica, chant

Posté 11 janv. 2011 - 22:47

Peut etre que tu peux demander à la campanule à lyon s'ils ont des statistiques de fréquentation de bals et ateliers - ca doit etre plutot parlant.

#10 + Partager raphnin

raphnin
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPip
  • 1 205 messages
  • Localisation: Le Gamounet
  • Activité(s):Droit international.
  • Groupe(s):Cie Maurel & Frères, Gravenoire, Le Chat qui miaule, Trio BMR, Folle Ardoise...
  • Instrument(s):diatoniques, chromatique

Posté 12 janv. 2011 - 08:22

@Rodrigue : moi je déconseille de demander les nombres d'adhérents, ça n'est pas significatif.
En Auvergne adhérer au CDMDT43, 63, etc signifie automatiquement être adhérent de l'AMTA mais l'inverse n'est pas vraie ; donc les statistiques sont complètement faussées. Il y a aussi le fait que les associations peuvent adhérer à d'autres, et donc que ça fausse les statistiques des asso centrales.


En effet mes stats sur Gennetines sont un peu HS. Comme je n'y ai pas mis les pieds depuis un moment je sais plus trop, j'avoue.

#11 + Partager Rodrigue

Rodrigue
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPipPip
  • 2 132 messages

Posté 12 janv. 2011 - 20:56

C'est certain !

Soit il faut diviser les effectifs déclarés par 3 (plus ne serait pas raisonnable),
soit il faut organiser un sondage à grande échelle sur plusieurs bals (les gens laissent bien leurs coordonnées simplifiées pour pétitionner), sous l'égide d'une asso ou d'une fédé reconnue.


0 utilisateur(s) li(sen)t ce sujet

0 membre(s), 0 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)