Aller au contenu

En poursuivant votre visite sur Tradzone, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus Continuer
  • Se connecter avec Agenda Trad      Connexion   
  • Créer un compte
  •  

Infos

En cas de problème avec le mail de validation lors de l'inscription, vous pouvez nous contacter via le formulaire de contact

Photo
- - - - -

Définitions : Trad/Traditionnel/Folklorique/Folk


  • Veuillez vous connecter pour répondre
163 réponses à ce sujet

#161 + Partager Spog

Spog
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPip
  • 249 messages
  • Localisation: Vanosc, en Ardèche verte
  • Activité(s):Facteur d'instruments
  • Groupe(s):rien pour l'instant
  • Instrument(s):Harpe Vulcain, tambour militaire Klingon

Posté 11 déc. 2014 - 18:03

Mais non, j'ai encore une pointe de nostalgie quand je remets le costûûûme pour jouer le Coupo Santo et que le public pleure en se tenant au garde à vous, j’expose simplement des excès regrettables, d'ailleurs on pourrait dire que ces excès jettent le discrédit sur le folklore en général en mettant en avant son côté craignos, comme les intégristes pour une pensée religieuse paisible ...



#162 + Partager Spog

Spog
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPip
  • 249 messages
  • Localisation: Vanosc, en Ardèche verte
  • Activité(s):Facteur d'instruments
  • Groupe(s):rien pour l'instant
  • Instrument(s):Harpe Vulcain, tambour militaire Klingon

Posté 11 déc. 2014 - 19:09

Et (pardon pour le rajout) Il y a aussi , liée au folklore, une académisation sauvage du galoubet-tambourin, qui prétend donner un statut classique, ou savant, à une forme désuète, voire historiquement contestable, de cet instrument, dans la musique du 18ème. On a une forme folklorique ou classique (autoproclamée) présentée comme définitivement unique par ses pratiquants. Là, je me mouille grave, vu mon statut de facteur d'instruments.. Celle et ceux qui voudraient en savoir d'avantage sur ce sujet sulfureux, peuvent aller sur mon site et cliquer sur l'onglet "considérations" et lire deux articles techniques, un peu polémiques, certes, mais qui de toutes façon sont déjà publics depuis l'an pèbre, donc j'assume. Par contre, je vois que des musicos issus des tendances folkloristes, sont de plus en plus nombreux à copiner avec des folkeux, des occitanistes, des tradeux, et jettent leur carcan pour enfin faire le bœuf avec des "autres". Des gauchisss anarchisss issus du folk vont aussi à la rencontre des danseuses en robe fin 19ème. Je m'insurge contre la tendance ultra-réactionnaire, élitiste, des folkloristes ou tenants d'un régionalisme académique excessif. Pas contre je respecte profondément les gens sincères qui vont simplement aimer des trucs fondamentaux et intemporels.


Modifié par Spog, 12 déc. 2014 - 05:39.


#163 + Partager buescher 27

buescher 27
  • Adhérent(e)
  • PipPipPipPip
  • 349 messages

Posté 11 déc. 2014 - 21:02

On peut aussi s'approprier une tradition pour la faire vivre et pas re-vivre... C'est ce qui se passe avec les broderies du pays de Quimper par exemple. Pour l'anecdote notre accordéoniste est aussi brodeur et il vient de créer un logo pour notre groupe directement puisé dans le répertoire de Quimper tout en étant totalement nouveau.

Et sur un mode plus musical, même si je vénère les Frères Morvan qui m'ont tant transmis avec leur simplicité habituelle, cela ne m'empêche pas d'introduire de la polyphonie dans nos plinn tant que je respecte les pas des danseurs. Et quand je vois des jeunes jouer du sax baryton en 'noz et faire danser tout un parquet, je me dis que notre musique est bien vivante tout en s'adossant à nos anciens :)



#164 + Partager Spog

Spog
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPip
  • 249 messages
  • Localisation: Vanosc, en Ardèche verte
  • Activité(s):Facteur d'instruments
  • Groupe(s):rien pour l'instant
  • Instrument(s):Harpe Vulcain, tambour militaire Klingon

Posté 12 déc. 2014 - 05:42

Et quand je vois des jeunes jouer du sax baryton en 'noz et faire danser tout un parquet, je me dis que notre musique est bien vivante tout en s'adossant à nos anciens :)  Le métissage est la meilleure façon d'éviter les dégâts de la consanguinité  :) La dérive folkloriste a imposé la consanguinité, elle est un phénomène pathologique compliqué unique dans l'histoire.

La folklorisation excessive est au folklore ce que l'islamisme terroriste est à la pensée Soufie sereine, ou l’inquisition à l'ordre contemplatif.
 


Modifié par Spog, 12 déc. 2014 - 06:05.



0 utilisateur(s) li(sen)t ce sujet

0 membre(s), 0 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)