Aller au contenu

En poursuivant votre visite sur Tradzone, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus Continuer
  • Se connecter avec Agenda Trad      Connexion   
  • Créer un compte
  •  

Infos

En cas de problème avec le mail de validation lors de l'inscription, vous pouvez nous contacter via le formulaire de contact

Photo
- - - - -
cordes

Guitare trad bretonne : par quel bout commencer ?



  • Veuillez vous connecter pour répondre
7 réponses à ce sujet

#1 + Partager toutencarton

toutencarton
  • Tradzonard(e)
  • Pip
  • 7 messages
  • Localisation: BZH
  • Instrument(s):Guitare

Posté 24 mai 2011 - 14:56

Bonjour,
tout d'abord, je me présente. Je suis un débutant tardif à la guitare (38 ans) que je pratique depuis 1 an et demi.
Je connais donc un minimum de solfège et les accords de base sur une guitare en accordage standard. J'ai pris quelques cours permettant surtout de décortiquer le solfège. Je n'y ai pas appris de technique particulière.

Mes genres préférés sont : la folk (façon folk baroque anglaise des seventies) et le trad. J'écoute aussi du rock et des choses plutôt typées "world" bien que je n'aime pas ce terme : du flamenco, Thierry Robin, Omar Bashir, etc.
Concernant la musique bretonne, j'aime surtout le jeu Soig Siberil, mais j'apprécie aussi celui, plus nerveux et au médiator de Jean-Charles Guichen ou l'accompagnement guitaristique de groupes comme Startijenn.

Je n'ai donc pas d'écoute exclusive et j'aime tout, à condition que cela me parle. Et c'est un peu le problème : je ne sais pas par où commencer.
Je suis allé quelques semaines à l'atelier de musique d'ensemble d'un cercle celtique pour jouer en accompagnement. La barre étant mise plus haute que mes capacités actuelles, je me suis trouvé en situation de blocage. J'ai donc arrêté afin de ne pas me dégoûter.

Faisant le constat que je vais devoir jouer un peu seul pendant un certain temps, je me mets au fingerpicking façon Stefan Grossman, auteur américain de méthodes (j'ai besoin de m'ancrer dans une tradition, le folk et trad américains en sont une). De plus, je ne parviens pas à chanter en jouant, donc je cherche des musiques "complètes".

Passer à la musique bretonne présente quelques inconvénients et difficultés :
- pas de méthode spécifique écrite (seulement des recueils de tablatures)
- tablatures en DADGAD à quasi 100%. Abandonner déjà l'accordage classique n'est-il pas un risque de trop restreindre mon répertoire ?
- Pas de cours régulier sur ma ville en guitare trad. Des stages, soit, mais pour public confirmé.
- Pas d'ouvrage de référence sur la variété des rythmes à aborder en musique bretonne.

J'ai donc de la très bonne musique à écouter (ce qui me rend exigeant), mais aucun cheminement proposé pour parvenir à faire quelque chose d'approchant.

Mon atout est cependant de disposer chaque jour de 30 à 60 minutes pour jouer et encore plus le week-end. Je peux me libérer dans l'année (vivent les RTT !) pour me rendre à des stages (partout en France ou en Belgique).

Cela correspond-il à des dilemmes déjà vécus ici ? Comment les avez-vous résolus ?

Trugarez,
Nicolas

#2 + Partager loic

loic
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPipPip
  • 2 635 messages
  • Localisation: Liège
  • Activité(s):navion
  • Instrument(s):flute traversière en métal et en bois, un peu de tin whiste, clarinette

Posté 24 mai 2011 - 15:15

salut à toi ! :)

Il y a pas mal d'excellents stages en Bretagne (recherches amzer-never,studi ha dudi, mod all...). Le niveau n'est pas forcément "expert", si tu as un doute n'hésite pas à contacter l'organisation !
Je ne sais pas trop où tu es en Bretagne mais sinon tu as des cours avec Heikki Bourgaut (super gratteux) du coté de Redon : http://www.gcbpv.fre... ... _instru=19

#3 + Partager toutencarton

toutencarton
  • Tradzonard(e)
  • Pip
  • 7 messages
  • Localisation: BZH
  • Instrument(s):Guitare

Posté 24 mai 2011 - 15:38

Merci pour les noms d'organismes. Je ne connaissais pas Mod-All et croyais que Studi-ha-Dudi ne proposait que des cours de langue Bretonne.

Par contre, cela semble être du DADGAD systématiquement.
Peut-être va t'il falloir me faire une raison...


Sinon, je suis basé à Rennes.

#4 + Partager Calmar

Calmar
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPip
  • 1 440 messages
  • Localisation: Lyon
  • Activité(s):AESH
  • Groupe(s):Giverdy ( folk-rock ) / Tinuviel ( trad-folk ) / Solo / ex-Baladin ( chanson )
  • Instrument(s):chant,harpe,cabrette,whistles,flutes de partout,guimbardes,dan nguyet,balalaika , Ukulele,et des tas d'autres instruments...

Posté 24 mai 2011 - 19:57

C'est vrai que presque systématiquement un paquet de monde joue en DADGAD ... c'est un choix , mais certainement pas une obligation ! Ca donne une "couleur" particulière , mais TOUT peut se jouer avec une guitare , en n'importe quel accordage d'ailleurs ( y a pas que le DADGAD ! ) ... un guitariste qui recherche un son personnel a souvent plusieurs guitares avec un son particulier à chacune , et aussi un accordage spécifique à chaque morceau ( des Andy McKee , etc... par ex. )
Tout ça pour dire que le DADGAD n'est pas obligatoire , surtout en musique bretonne , car la guitare n'est pas à la base un instrument breton , et donc tout est possible !
Ca ferait mème du bien d'entendre des accordage EADGBE "standards" en zique bretonne , ça pourrait mème redonner un peu d'originalité , vu que ce que l'on entend aujourd'hui dans le domaine devient presque "bateau" , à part quelques pointures , effectivement Siberil , Guichen , etc...
Mais le plus important est : quel le son , l'ambiance , le cachet que l'on veut dans sa musique , c'est le résultat qui compte , pas la "mécanique" !
Un ami jazzeux et manouche ( entre autres ) de haut-vol m'a fait 2-3 arrangements de guitare sur des morceaux bretons ( et auvergnats aussi , de cabrette mème ) , et je t'assure qu'il n'y a pas de bourdons dedans , c'est du EADGBE et ça ne dénature pas du tout la mélodie , c'est l'harmonie qui fait tout , les couleurs !!
Toutefois , rien n'empèche de changer d'accordage suivant les morceaux que tu fais , repasser en DADGAD pour tel ou tel , puis repasser en standard pour un truc flamenco qui sonne mieux , etc.. mais c'est un peu plus chiant...
Je ne suis pas guitariste ( un des rares instruments que je ne pratique pratiquement pas , à part un peu de blues ) , mais je reste perso plus interessé par l'accordage standard qui laisse plus d'ouverture que le DADGAD , cet accord particulier demande plus de "gymnastique" pour taper dans les accords d'harmonie plus riche que le standard.
Ce n'est que mon avis perso !

#5 + Partager wedell

wedell
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPip
  • 622 messages

Posté 26 mai 2011 - 11:53

La guitare folk et plus particulièrement le style est un maquis qui se défriche seul.
Puisque ton ambition est d'accompagner (dans un premier temps, du moins) de la musique Bretonne (à danser, je suppose), voilà au moins quelques pistes.
Tout d'abord, les deux grands courants -picking ou médiator-, sont à bosser tous les deux également. Ton goût personnel fera le tri plus tard.
Ca peut prendre plusieurs années.
L'accordage, en dépit des inconditionnels des deux bords, dépend surtout de la tonalité du morceau. Les tenants de l'une ou l'autre chapelle te jureront qu'ils peuvent accompagner n'importe quoi en n'importe quelle tonalité. C'est parfaitement vrai. Il n'en reste pas moins que certaines tonalités sont plus faciles dans un accordage que dans l'autre.
Là, tu peux faire le choix dès aujourd'hui d'un accordage particulier (il y en a des dizaines) et t'y tenir quoi qu'il arrive ou décider au contraire que chaque morceau mérite un accordage spécifique.
En théorie, c'est bien mais dans la réalité, on ne peut pas soit se réaccorder tout le temps soit se cramponner à un accord manifestement pas fait pour.
Pour la musique qui nous intéresse, les deux accordages (standard et dadgad) sont les plus utilisés.
Une bonne connaissance des accords dans les deux accordages est un plus.
Plus facile à dire qu'à faire? Peut-être mais il ne faut pas les opposer. Il est même préférable de les concilier.
Mais d'abord, le premier problème de l'accompagnateur, c'est la tonalité dans laquelle le morceau est joué. On peut bidouiller un accompagnement dans n'importe quel accordage à la maison pour un morceau donné. Dans une session, un boeuf, c'est une autre affaire.
Grosso modo, on est généralement en face d'une alternative: Soit il y a un diato et à 90% le morceau sera en sol majeur ou en La mineur (ou leurs relatifs respectifs) soit la tendance est plutôt à la flute et au violon et on peut s'attendre à une tonalité de Ré mineur. Je laisse de côté les instrus en Sib qu'on peut "soigner" avec un capo à la première case, par exemple.
En partant d'un acquis basique en accordage standard, le meilleur moyen d'évoluer vers le dadgad me semble de descendre la basse en Ré. Le réapprentissage des positions d'accords sera rapide. Du coup, on connait toutes les positions d'accords sur les quatre cordes basses dans les deux accordages Dadgad et standard.
Par la suite, et avant d'attaquer "pour de vrai" le Dadgad, je crois qu'il faut rechercher à faire sonner "comme". Autrement dit, rechercher en accordage "Drop D" les fameux accords modaux qui sont la marque de fabrique du Dadgad. Ils sont plus faciles à construire en Drop D qu'en standard. Celà consiste à reconstruire les accords en supprimant la tierce ou, quand ce n'est pas possible, y substituer un 9eme, par exemple.
Et quand tout ça ne marche pas, on pose la guitare et on écoute. Y a pas de honte.

#6 + Partager toutencarton

toutencarton
  • Tradzonard(e)
  • Pip
  • 7 messages
  • Localisation: BZH
  • Instrument(s):Guitare

Posté 27 mai 2011 - 09:44

Et vous, guitaristes de ce forum, comment êtes-vous venus à la guitare ? Directement par la musique trad ? Celle locale à votre région ou bien la musique Irlandaise ? Etes-vous passés d'abord par des cours plus classiques basés sur le rock et la variété ?
Combien d'années pour faire quelque chose qui tient la route, que ce soit en solo ou en accompagnement ?

#7 + Partager ju-bzh

ju-bzh
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPip
  • 206 messages
  • Localisation: Brest
  • Activité(s):Eplucheur de patates bio au bout du monde
  • Instrument(s):Cordes et pistons

Posté 02 août 2011 - 16:43

Parmi les accordages utilisés à la guitares pour l'accompagnement de la musique modale, il n'y en a pas tant que ça d'utilisés en fait...
Exemple d'accordage pas utilisé : Un open de sol majeur c'est pas super polyvalent (bien que sur une resophonic ça sonne !)

En accordages polyvalents, j'en citerai 4 :
1. Le standard - Très polyvalent mais on perd en capacité à claquer du lourd selon moi ^^
2. Le drop D - Pas mal utilisé, il permet d'avoir un intermédiaire entre les open et le standard
3. Le dadgad - Très utilisé en musique modale. Les accords "riches" que l'on trouve en standard sont tout à fait faisables. En s'y penchant un peu, on arrive à refaire la plupart des plans typiquement blues funk et jazzy sans risquer la tendinite ! Le soucis c'est les gammes, ça demande du travail.
4. L'Orkney (CGDGCD). Un accordage peu connu, proche du dadgad. Je ne m'y suis que peu frotté mais il me semble qu'il est potentiellement suffisamment pour faire autre chose que des cordes à vide accompagnant une mélodie. A creuser.

Le choix personnel que j'ai fait est de me consacrer uniquement au Dadgad. Ce choix me satisfait pour l'instant. A part jouer des "classiques" de la guitare (j'ai néanmoins adapté les plans et riffs dont j'avais besoin), je n'envie en rien un mec jouant en standard pour ce qui est de la polyvalence.
Regarder comment Pierre Bensusan parle et joue pour s'en convaincre :


Après cette vidéo, que quelqu'un ose dire que c'est pas polyvalent le dadgad (à partir de 2:50, il s'accorde, on constate qu'il a 3 cordes de ré -> dadgad ^^)


Maintenant que le choix d'accordage a été abordé
Pour répondre à la question, "Par quel bout commencer ?"...
Etant donné qu'il n'y a, à ma connaissance, aucune méthode à propos de l'accompagnement de la musique bretonne... il faut reprendre d'oreille (eh oui...) des classiques.

Tu trouveras facilement des transcriptions de Soig Siberil pour le coté picking.

Le mieux étant de demander un peu de son temps à un guitariste confirmé en dadgad. En deux heures, je pense qu'il doit pouvoir te donner de quoi t'occuper pour quelques mois, en te donnant des recettes.

Petit truc, choppe des CD de bagadoù ou de couple biniou-bombarde et joue par dessus.

Petite choses à savoir pour t'accorder, quel que soit l'accordage : les couples de sonneurs sont souvent proches du LA 440hz mais de plus en plus de badagoù approchent du 445hz... (les cornemuses sonneraient soit disant mieux quand elles sont accordées plus aigues).

#8 + Partager AntoineL

AntoineL
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPip
  • 387 messages

Posté 03 août 2011 - 16:01

le DADGAD n'est pas obligatoire (...) Ca ferait mème du bien d'entendre des accordage EADGBE "standards" en zique bretonne , ça pourrait mème redonner un peu d'originalité


Je comprends ton sentiment. Pour ce qui est de l'Irlande mon impression est que le dropped D est maintenant plus répandu que le DADGAD.

Mais je trouve que cette discussion focalise un peu trop sur les questions d'accordage, et donc de main gauche.

Attention : quand on bosse la gratte, on a toujours tendance à surévaluer le rôle de la main gauche. Or l'essentiel de la dificulté, et ce qui va distinguer un bon joueur d'un mauvais, c'est la main droite. Je connais des accompagnateurs fabuleux qui ont un jeu de main droite très pauvre. Mais je ne connais aucun gratteux sérieux qui soit doté une mauvaise main droite.


Un ami jazzeux et manouche ( entre autres ) de haut-vol m'a fait 2-3 arrangements de guitare sur des morceaux bretons ( et auvergnats aussi , de cabrette mème ) , et je t'assure qu'il n'y a pas de bourdons dedans , c'est du EADGBE et ça ne dénature pas du tout la mélodie , c'est l'harmonie qui fait tout , les couleurs !!


Je ne dirais pas ça.

L'harmonie c'est l'élement décoratif, le fun, et c'est ce qu'on remarque en premier. Mais ce qui "fait tout", ce qui porte le morceau, encore un fois, c'est que la main droite fasse un bon boulot. Faute de ce travail, aucun accord "sexy" ne pourra sauver les meubles.

Si ton pote a bossé les deux, tant mieux pour lui et pour toi ;)



Et vous, guitaristes de ce forum, comment êtes-vous venus à la guitare ?


En gratouillant sur une électrique quand j'étais au lycée. Puis en trad irlandais je suis passé par la case mandoline, avant de revenir vers la guitare.
Le conseil que je donnerais c'est de bosser au moins quelques thèmes. Même si c'est sur un autre instrument, ça t'aidera grandement à comprendre la logique des airs que tu veux accompagner.

Et puis la compétence n°1 à développer, c'est le repiquage, sur les disques ou "en vrai". Si tu as faculté de pomper sur les autres musiciens, tu feras ton marché et tu prendras que ce qui t'y plaît - et si quelque chose ne te plait pas, tu bosseras dans le sens inverse. C'est comme ça qu'on développe son style !

La guitare folk et plus particulièrement le style est un maquis qui se défriche seul.


+1 :-)

Pour en revenir au choix de l'accordage : si on connait le standard, le dropped D me semble un bon compromis pour un démarrage dans le trad.

Sachant que tout accordage est exploitable, et confronte le musicien à ses limites. Quand on change d'accordage il y a souvent le même cycle :

déboussolement ("euh, où est-ce que je pose mes doigts ?")
-> euphorie ("wah, il sonne trop bien cet accord")
-> désillusion ("snif, pourquoi ça sonne toujours pareil sur tous les morceaux ?")
-> retour à la case départ

Bref il n'y a pas d'accordage magique qui fait bien jouer ;)
Le tout est de trouver des choses pertinentes à dire, et là c'est du boulot.

Bonne chance au grattage :)

Message ajouté après : 39 minutes:

PS pour Calmar :
pour ce qui est d'accompagner en EADGBE de la musique auvergnate et de la cabrette : ça me semble plutôt logique compte tenu de l'histoire du style. La guitare banjo (6 cordes) était pas mal utilisé dans les bals parisiens avant la généralisation de l'amplification, c'était le seul moyen de rivaliser avec ces grosses brutes d'accordéonistes... et bien sur ces gens là ne jouaient bien sur pas en DADGAD ;) ... cf les débuts de Django à la guitare banjo auprès de Guérino et des stars musette de l'époque. Et voir le travail de Patrick Desaunay, sur le même instrument (sans parler des expérimentations récentes de mon pote Olivier Sulpice au 4 cordes en auvergnat ;))

Bref : compte-tenu des parentés musicales historiques auvergnat/musette/swing, faire des pompes manouches sur de l'auvergnat, c'est plutôt renouer avec une forme de tradition. Le DADGAD en auvergnat, c'est un emprunt très récent aux musiques dites "celtiques"

bon OK tout ceci nous éloigne du sujet... pour revenir à ta question toutencarton, je dirais :
trouves-toi un gratteux avec qui tu accroches bien, et qui te donneras quelques cours dans un accordage quelconque. Ca te mettra le pied à l'étrier et tu gagneras du temps. et une fois la pompe amorcéé : balade-toi, rencontre le plus de musiciens possible et fais ton marché.

a+



Aussi étiqueté avec au moins un de ces mots-clés : cordes

0 utilisateur(s) li(sen)t ce sujet

0 membre(s), 0 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)