Aller au contenu

En poursuivant votre visite sur Tradzone, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus Continuer
  • Se connecter avec Agenda Trad      Connexion   
  • Créer un compte
  •  

Infos

En cas de problème avec le mail de validation lors de l'inscription, vous pouvez nous contacter via le formulaire de contact

Photo
* * * * * 1 note(s)
vielles

Partitions "de travail" pour vielle à roue



  • Veuillez vous connecter pour répondre
99 réponses à ce sujet

#1 + Partager badaboum

badaboum
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPip
  • 440 messages
  • Instrument(s):vielle, guitare classique, chant, orgue de barbarie

Posté 11 mai 2015 - 12:52

Salut,

Le parti pris est le suivant :

- une partition est une aide visuelle pour les personnes qui ont besoin de cette approche,
- elle est aussi "bloc-notes" qui aide à noter les (supposées) bonnes idées qui vous viennent en travaillant l'instrument.

Mais, si l'on veut "mettre au propre" ce que l'on a noté, gommé, recommencé... quel logiciel permet des se faire une sortie attrayante ?
Voici deux exemples d'une expérimentation de Lilypond (logiciel libre et gratuit).
La ligne mélodique et complétée en dessous par une représentation du codage rythmique.
En haut : 1= index, 2= majeur...
En bas : les coups marqués 1 à 4 correspondent aux positions du coup de 4.
Chanterelles de la vielle accordées en Sol.

La polka du grand rouge :
http://lerautal.laut...olkagdrouge.pdf

Gamme de Sol mineur :
http://lerautal.laut...e/solmineur.pdf

 

Lilypond n'est pas un logiciel à interface graphique, souris ou tactile.

On entre les informations dans un fichier au format texte puis on exécute une "moulinette" sur ce fichier pour générer la partition. C'est un peu austère au début mais on n'a pas besoin d'une grande déxtérité dans le maniement de la souris. Le résultat est beau, et je m'estime payé de ma peine.

Une documentation en ligne, en français, est accessible ici :

http://www.lilypond....manuals.fr.html


Modifié par badaboum, 14 mai 2015 - 13:00.


#2 + Partager dcartron

dcartron
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPip
  • 144 messages
  • Localisation: Bourbonnais

Posté 18 mai 2015 - 17:44

Je reviens ici pour continuer la discussion.

 

Des tablatures pour vielle je n'en ai jamais vu, ça ne veut pas dire qu'il ne faut pas en faire :) .

 

Ce que j'ai vu sur tes pdf c'est que tu veux avoir les doigtés, logique, mais ils ne sont pas assortis d'une indication de touche, or on pourrait le faire. Et mettre les doigtés sur une ligne séparée où les chiffres ne surferaient pas sur la vague des notes, c'est facile à faire. T'as qu'à demander...

 

Pour les indications de coups de poignet droit, le chien, je pense qu'une indication graphique serait plus parlante. Un petit exemple, uniquement pour le coup de quatre. Mais on peut faire pareil pour les autres.

 

Dis-moi si ça t'intéresse...

 

 

Fichier(s) joint(s)

  • Fichier joint  chien.jpg   20,63 Ko   6 téléchargement(s)

Modifié par dcartron, 19 mai 2015 - 12:59.


#3 + Partager dcartron

dcartron
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPip
  • 144 messages
  • Localisation: Bourbonnais

Posté 20 mai 2015 - 09:07

Par rapport à ce que tu montres dans le sujet sur le diato je ne vois rien de bien compliqué à faire, sauf si ça doit être de la génération automatique.

 

Ce que je ne sais pas c'est si les lignes que tu montres sont isolées ou si ce sont des lignes sous la portée expliquant comment jouer, comme ce que tu montres sur la polka du grand rouge. Et là encore rien de bien compliqué à faire. J'explique la démarche :

  • créer des articulations spécifiques à la vielle pour pouvoir noter les indications requises (représentées par des flèches et >) n'ayant aucun caractère et donc ne s'affichant pas ;
  • ajouter ces articulations aux notes concernées ;
  • ajouter un DrumStaff avec une seule ligne ;
  • écrire une petite fonction scheme qui lira les articulations et ajoutera à la volée un markup prédéfini à la note ;
  • afficher la partition passée à la moulinette de la fonction sur la ligne du DrumStaff.

J'espère que je ne t'ai pas parlé trop chinois...



#4 + Partager badaboum

badaboum
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPip
  • 440 messages
  • Instrument(s):vielle, guitare classique, chant, orgue de barbarie

Posté 21 mai 2015 - 16:05

Je reviens ici pour continuer la discussion.


Pour les indications de coups de poignet droit, le chien, je pense qu'une indication graphique serait plus parlante. Un petit exemple, uniquement pour le coup de quatre. Mais on peut faire pareil pour les autres.

 

Dis-moi si ça t'intéresse...

Bonne idée d'avoir raptrié cela sur la vielle.

La définition graphique que tu montres ne me convient pas : trop réducteur.

 

Lilypond accepte les caractères Unicode et je pense que l'on peut piocher ici :

http://fr.wikipedia....péciaux/Flèches

 

... pour retrouver des caractères graphiques évoquant ceux choisis par V. Clastrier.

Il faudra alors joindre une page avec une table d'équivalence : tel caractère graphique pour tel point du cercle (et coup, à la façon des pages 37 et suivantes du livre (de V.C.)

Cela permettrait de ne pas piller systématiquement l'auteur en ne retenant que les symboles qui correspondent à une accentuation particulière.

Et puis Unicode appartient à tout le monde.



#5 + Partager badaboum

badaboum
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPip
  • 440 messages
  • Instrument(s):vielle, guitare classique, chant, orgue de barbarie

Posté 21 mai 2015 - 16:16

Par rapport à ce que tu montres dans le sujet sur le diato je ne vois rien de bien compliqué à faire, sauf si ça doit être de la génération automatique.

 

Ce que je ne sais pas c'est si les lignes que tu montres sont isolées ou si ce sont des lignes sous la portée expliquant comment jouer, comme ce que tu montres sur la polka du grand rouge. Et là encore rien de bien compliqué à faire. J'explique la démarche :

  • créer des articulations spécifiques à la vielle pour pouvoir noter les indications requises (représentées par des flèches et >) n'ayant aucun caractère et donc ne s'affichant pas ;
  • ajouter ces articulations aux notes concernées ;
  • ajouter un DrumStaff avec une seule ligne ;
  • écrire une petite fonction scheme qui lira les articulations et ajoutera à la volée un markup prédéfini à la note ;
  • afficher la partition passée à la moulinette de la fonction sur la ligne du DrumStaff.

J'espère que je ne t'ai pas parlé trop chinois...

Pas de génération automatique : la partition est une aide au travail sur l'instrument qui doit fournir au pratiquant la totalité de l'information utile (et rien de plus).

Plus de la moitié de la difficulté de l'instrument vient de la pratique main droite : la façon de coder ce travail - j'insiste : de façon non ambigue - est essentielle.

La référence à V. Clastrier est une évidence : il est une des références pour le "haut niveau technique" pour cet instrument. Et son livre, consacré à la technique de main droite est une référence commune, au moins pour ceux qui l'ont acheté, qui évite de s'enfermer sur une pratique personnelle hermétique aux autres.

Je ne sais pas ce qu'est une DrumStaff.

Le reste est un peu ambigu à mon niveau de connaissance du logiciel (j'ai commencé il y a deux semaines).

 

Pour le reste, je pense que l'on peut obtenir tout ce qui est nécessaire en utilisant Lilypond.

Tout exemple, remarque, critique... sont bienvenus.



#6 + Partager dcartron

dcartron
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPip
  • 144 messages
  • Localisation: Bourbonnais

Posté 22 mai 2015 - 06:06

Bon alors si tu n'as commencé qu'il y a deux semaines je vais faire plus simple.

 

Pour la notation des flèches en unicode, je suis d'accord avec toi, c'est comme ça que je fais pour les tablatures d'harmonica.

Ensuite tu as plusieurs possibilités :

  • écrire tes flèches sous forme de markup ainsi : do^"↥" ou do_"↥" selon que tu veux la flèche au-dessus ou au-dessous de la portée, mais ça oblige à savoir taper les flèches, et si ta note monte dans les aigus la flèche suivra aussi ce qui ne sera pas esthétique (ça ferait pareil dans les graves) ;
  • écrire toutes les flèches possibles et autres signes en début de fichier sous forme de raccourci : up=\markup{"↥"} et ensuite tu écris do^\up ou do_\up - pour le nom du raccourci j'ai mis n'importe quoi mais il faut amha utiliser un terme plus viellistique, tout en étant suffisamment abrégé mais mémorisable - ça ne résous pas le pb de l'alignement vertical ;
  • faire comme dans l'image tirée du bouquin de VC (si j'ai bien compris), c'est à dire que les flèches sont écrites sur une autre portée à une seule ligne, située sous la portée qui contient la mélodie mais sans les flèches - pour ça on utilise une portée de percussions (drumstaff) paramétrée comme on veut, si tu es intéressé je t'écrirai ça - et la portée principale est paramétrée pour ne pas afficher les flèches ;
  • idem pour les doigtés, on ajoute une portée supplémentaire configurée pour n'afficher que les doigtés, sous la portée principale, comme ça les doigtés ne se baladent pas verticalement ;
  • chaque portée affiche la même expression musicale, mais un coup c'est les notes sans les flèches ni les doigts, puis les flèches avec les notes ramenées à une seule ligne, puis uniquement les doigts.

Si tu n'as pas besoin de génération automatique pas besoin de scheme non plus, tel que décrit ci-dessus ça te ferait une 20aine de lignes à ajouter à tes partitions et terminé.

 

Il serait également très simple de rajouter sur la ligne des doigtés une partie tablature, basée sur celles du piano, qui indiquerait la touche à jouer sous forme lettrée : a b c etc. http://fr.wikipedia....lature_de_piano mais en ajoutant des , et ' à la façon lilypond pour pouvoir tout écrire sur une ligne. Il suffirait d'une petite fonction scheme relativement simple. Que je pourrais te faire si ça te tente.



#7 + Partager badaboum

badaboum
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPip
  • 440 messages
  • Instrument(s):vielle, guitare classique, chant, orgue de barbarie

Posté 22 mai 2015 - 08:36

écrire toutes les flèches possibles et autres signes en début de fichier sous forme de raccourci : up=\markup{"↥"} et ensuite tu écris do^\up ou do_\up - pour le nom du raccourci j'ai mis n'importe quoi mais il faut amha utiliser un terme plus viellistique, tout en étant suffisamment abrégé mais mémorisable - ...

Oui. Cela permet d'avoir une zone de définition dans chaque fichier de codage de partition (ou un include qui renvoie sur ce fichier établi une fois pour toutes)

 

faire comme dans l'image tirée du bouquin de VC (si j'ai bien compris), c'est à dire que les flèches sont écrites sur une autre portée à une seule ligne, située sous la portée qui contient la mélodie mais sans les flèches - pour ça on utilise une portée de percussions (drumstaff) paramétrée comme on veut, si tu es intéressé je t'écrirai ça - et la portée principale est paramétrée pour ne pas afficher les flèches ;
  • idem pour les doigtés, on ajoute une portée supplémentaire configurée pour n'afficher que les doigtés, sous la portée principale, comme ça les doigtés ne se baladent pas verticalement ;
  • chaque portée affiche la même expression musicale, mais un coup c'est les notes sans les flèches ni les doigts, puis les flèches avec les notes ramenées à une seule ligne, puis uniquement les doigts.

J'aime bien le fait de séparer la partition en trois zones.

- la ligne des doigtés de main gauche : elle ne sert qu'au moment de l'apprentissage du morceau.  Au bout d'un moment on ne la regarde plus. Ceux qui estiment n'en avoir pas besoin se dispensent de la regarder.

- la ligne des notes.

- la ligne qui indique le travail de la main droite, avec les éléments graphiques qui présentent une proposition d'interprétation.

(On pourrait la doubler en dans ce cas on aurait une première ligne de codage "bateau" et une seconde avec un exemple de désynchronisation - c'est à dire avec des notes de main gauche non accompagnées de coup de poignée).

 

La notion de tablature me semble peu pertinente : dans le cas de la vielle, il n'y a pas d'incertitude sur "la case" sur laquelle on va jouer la note. Par contre il pourrait etre intéressant de générer des partitions différentes du fait des accords variables de l'instrument (vielles en sol-do, vielles en ré...). C'est à mettre dans un coin de mémoire, mais n'est pas une urgence.

 

Si tu veux que l'on essaie de réaliser un exemple, il faudrait que l'on se mette d'accord sur la liste des caractères Unicode...



#8 + Partager dcartron

dcartron
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPip
  • 144 messages
  • Localisation: Bourbonnais

Posté 22 mai 2015 - 15:13

Je suis plus partisan d'utiliser un include.

 

Les doigtés main gauche (numéro de doigt + numéro de touche) sur une mm ligne, la touche au-dessus et le doigté en dessous, c'est assez cohérent avec ce qui existe par ailleurs. Mais pour moi ça se met sous la partition qui est malgré tout l'information principale.

 

La ligne main droite, je vois pas bien ce que tu veux dire par désynchronisation. Ha si, tu veux dire que les notes qui n'ont pas de coup de poignée seraient écrites différemment ? Mais puisqu'elles sont écrites en clair au-dessus... Y'm faut un dessin...

 

La notion de tablature est pertinente dès lors qu'on écrit les choses dans un tableau (étymologie !) et plus seulement sur une portée. Dès qu'on écrit la musique avec des numéros ou des symboles c'est une tablature. Mais c'est du pinaillage (mais j'aime ça :-))

 

La tonalité de la vielle j'y pensais aussi, figure toi, mais c'est super simple. Faut juste que tu me rappelles comment ça marche.

 

Ce qui me semble intéressant également, c'est ces cordes supplémentaire (des bourdons ?) qu'on met on non en contact avec la roue selon les morceaux (ou autre critère ?).

 

Pour les caractères unicode c'est pas un gros pb, j'ai l'habitude de faire des ornementations conçues comme ça :

  • un nom explicite et c'est là que c'est à toi de bosser ;
  • un caractère ou autre symbole personnalisable à volonté (donc pas besoin de se prendre la tête là-dessus mm si ce sera mieux de commencer avec qq chose) ;
  • pour aussi peu de signes je pense qu'une 10aine de lignes commentées (explications claires) en début de fichier seraient idéales.

Donc, il faut une liste de signes d'interprétation du genre :

up=\markup{"↥"}         % coup de poignée vers le haut

etc.

Au boulot !

 

Je dirais que pour commencer si tu pouvais me faire passer une partition ly représentative de ce qu'on pourrait avoir envie de noter (donc avec des doigtés) et signes des coups de poignée. Cherche pas trop loin le bon symbole, 1 2 3 4 ... ça suffira bien pour commencer.


Modifié par dcartron, 22 mai 2015 - 15:27.


#9 + Partager badaboum

badaboum
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPip
  • 440 messages
  • Instrument(s):vielle, guitare classique, chant, orgue de barbarie

Posté 22 mai 2015 - 15:52

Je suis plus partisan d'utiliser un include.

 

...

La ligne main droite, je vois pas bien ce que tu veux dire par désynchronisation. Ha si, tu veux dire que les notes qui n'ont pas de coup de poignée seraient écrites différemment ? Mais puisqu'elles sont écrites en clair au-dessus... Y'm faut un dessin...

 

...

Donc comme dit plus haut, il faut une liste de signes d'interprétation du genre : up=\markup{"↥"}. Au boulot !

 

Je dirais que pour commencer si tu pouvais me faire passer une partition ly représentative de ce qu'on pourrait avoir envie de noter (donc avec des doigtés) et signes des coups de poignée. Cherche pas trop loin le bon symbole, 1 2 3 4 ... ça suffira bien pour commencer.

Include : rationnel.

On change une définition et elle est appliquée à toutes les compilations qui suivent.

 

Désynchronisation : tu sembles avoir deviné. Mais un exemple sera plus causant (à venir).

 

J'ai fait un petit dessin SVG (avec Inkscape) et l'ai exporté en png.

Il est là :

http://lerautal.laut...le/coups_vc.png

 

A gauche : les images de flêches retenues (il n'y a pas tout) telles que définies par V.C.

A droite une représentation de la roue.

C4 = coup de 4 (et accessoirement vers le coup de 8) = le tour de roue est partagé en 4 parties égales (ou 8).

1 désigne le premier "coup". De façon conventionnelle il démarre poignée en haut, le mouvement allant vers le bas (mais en fait, dynamiquement, en avant : on ne coupe pas le cercle !!! on le tangente).

2 = coup émis au début du second quart de tour. J'ai ajouté la mention "ou 3" pour signifier que si on partage la roue en 8 parties égales (coup de 8) cette position correspond au début du 3ème huitième de tour.

Idem pour les suivants sur ce cercle.

A l'extérieur du cercle : la représentation symbolique des coups à la façon de V.C.

 

Il faut ici retrouver des caractères Unicodes graphiques qui ressemblent (ou modifier une police qu'il faudra pouvoir inclure dans les pdf). De toutes façons, il s'agit d'une convention et les signes retenus devront être expliqués dans une page annexe téléchargeable avec les partitions.

 

Cercle en bas à gauche :

C3 = coup de 3 : le tour de roue est partagé en 3 parties égales.

La numérotation est double = coup de 3 et coup de 6.

 

Cercle en bas à droite :

Les positions complémentaires du précédent pour obtenir le coup de 6.

J'aurais pu superposer les deux derniers cercles pour obtenir une étoile de shérif mais j'aime mieux ainsi : les caractères graphiques sont moins serrés.

 

Ce schéma te déroutera peut-être, mais un praticien de la vielle un peu expérimenté devrait s'y retrouver.

Dans la réalité, les coups de 8 ne seront pas notés sur les partitions de "vraie musique" : si on en est capable, on le travaille à part et on le glisse à l'occasion comme une fioriture là où on a caprice de le placer.

Par contre les divisions en demi, tiers, quart, sixième doivent pouvoir pouvoir être codées.

 

Ceci étant, il faut être lucide : ce dont nous débattons ici, c'est de la possibilité de réaliser des partitions qui incluent un tel codage, de façon à expérimenter le travail musical et technique qui en découle.

Je n'affirme pas que ce travail soit nécessaire à une bonne pratique de l'instrument.

Tout le monde ne devient pas non plus V.C...

Mais, pour bien travailler, il est utile de se doter d'outils... et de réfléchir à leur utilité, leur pertinence, leur adaptation à la situation musicale présente.

Après... on ressent, ou pas. La musique est un art expérimental.


Modifié par badaboum, 22 mai 2015 - 22:08.


#10 + Partager dcartron

dcartron
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPip
  • 144 messages
  • Localisation: Bourbonnais

Posté 22 mai 2015 - 16:19

Bon ça confirme ce dont je me souviens. Pas trop oublié, finalement. Faut dire que si j'ai pas VC dans mon entourage, j'ai comme voisins Patrick Bouffard, Maxou, Frédéric Paris... Et je ne te parle pas des petits jeunes qui montent...

 

Mais je vais pas aller les faire suer avec ces histoires...

 

Donc oui les coups de poignée je me souvenais. Par contre le pb c'est la dénomination : on n'a le droit qu'aux lettres, maj ou min mais c'est tout... C4 niet ! Alors ? \one \two \thr ... ? Ou n s w e comme les points cardinaux ? Il faut trouver une notation internationale de préférence. Sans doute que tout simplement abc... serait le mieux. Mais précédé d'une autre lettre sinon ce sera considéré comme une note...

 

Ceci étant, pour l'utilité, comme tu dis, il faut se doter d'outils, et si celui-ci permet d'avancer alors allons-y ! Surtout que ce sera nettement moins trapu que le diato...



#11 + Partager badaboum

badaboum
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPip
  • 440 messages
  • Instrument(s):vielle, guitare classique, chant, orgue de barbarie

Posté 22 mai 2015 - 22:05

Bon ça confirme ce dont je me souviens. Pas trop oublié, finalement. Faut dire que si j'ai pas VC dans mon entourage, j'ai comme voisins Patrick Bouffard, Maxou, Frédéric Paris... Et je ne te parle pas des petits jeunes qui montent...

 

Mais je vais pas aller les faire suer avec ces histoires...

 

Donc oui les coups de poignée je me souvenais. Par contre le pb c'est la dénomination : on n'a le droit qu'aux lettres, maj ou min mais c'est tout... C4 niet ! Alors ? \one \two \thr ... ? Ou n s w e comme les points cardinaux ? Il faut trouver une notation internationale de préférence. Sans doute que tout simplement abc... serait le mieux. Mais précédé d'une autre lettre sinon ce sera considéré comme une note...

 

Ceci étant, pour l'utilité, comme tu dis, il faut se doter d'outils, et si celui-ci permet d'avancer alors allons-y ! Surtout que ce sera nettement moins trapu que le diato...

De l'internationnal ET de l'alphabétique strict.

J'ai imaginé une solution et bricolé un petit dessin vite fait.

Là : http://lerautal.laut...elle/montre.png

 

Le carré vert correspond aux positions du coup de 4 régulier.

Le triangle bleu aux positions du coup de 3 régulier.

Le triangle rouge aux positions complémentaires pour le coup de 6 régulier.

Le coup de 8 est laissé de côté.

J'ai ignoré toutes les subtilités développées par VC sur les coups générateurs : on réalise des partitions, pas un traité sur la vielle... d'autant qu'alors il faudrait une expertise dépassant celle de Clastrier... et il a trente ans d'avance sur moi :-)

 

Les noms sont courts (mais on peut imaginer d'abréger certains...), sans accents.

L'analogie avec le cadran de la montre est intelligible à chacun.

 

Si tu as une meilleure idée...



#12 + Partager badaboum

badaboum
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPip
  • 440 messages
  • Instrument(s):vielle, guitare classique, chant, orgue de barbarie

Posté 22 mai 2015 - 22:36

Bon ça confirme ce dont je me souviens. Pas trop oublié, finalement.

En complément, voici un extrait de la bourrée de Montford, en code .ly :

http://lerautal.laut...ford_extrait.ly

 

Et ici un exemple le noms_position_rythme (sic !!!) sur un extrait de la partition :
http://lerautal.laut...le/montford.png

 

Les noms sont ceux piqués sur la "montre".

(Ceci étant "one" serait mieux que "twelwe" parce plus court et que "tw" devient une abréviation valide pour "two")

 

Si tu ne comprends pas dis-le...


Modifié par badaboum, 22 mai 2015 - 22:39.


#13 + Partager badaboum

badaboum
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPip
  • 440 messages
  • Instrument(s):vielle, guitare classique, chant, orgue de barbarie

Posté 22 mai 2015 - 22:49


Ceci étant, pour l'utilité, comme tu dis, il faut se doter d'outils, et si celui-ci permet d'avancer alors allons-y ! Surtout que ce sera nettement moins trapu que le diato...

A propos de raccourci pour les noms des positions associées aux symboles graphiques, voici un exemple possible sur deux lettres (sauf pour six à cause du si) : http://lerautal.laut...e/montrerac.png



#14 + Partager dcartron

dcartron
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPip
  • 144 messages
  • Localisation: Bourbonnais

Posté 23 mai 2015 - 05:10

Bon déjà le zéro serait mieux que le 12 ou le 1.

Ensuite c'est long avec toutes les lettres et peu explicite en raccourci. Et surtout difficile à mémoriser que pour jouer le coup de 4 il faut penser ze th six ni. Donc je propose deux lettres aussi, mais la première désigne le coup f t s (four three six) suivi d'une lettre abcd qui indique le premier, second etc... en carré ce sera fa fb fc fd ... Perso je ferais comme ça mais il est possible de se rajouter des raccourcis persos du moment qu'ils sont dans la partition et pas dans le fichier à inclure. Et s'il y a des symboles identiques, c'est pas grave, on n'a pas à se souvenir qu'en coup de 6 le 3 devient le 5. Il y a deux flèches qui ne sont pas dans l'unicode j'ai pris de l'approchant.

 

fa = \markup{"↓"}

fb = \markup{"↧"}

fc = \markup{"↑"}

fd = \markup{"↥"}

ta = \markup{"↓"}

tb = \markup{"←"}

tc = \markup{"⇑"}

sa = \markup{"↓"}

sb = \markup{"⇓"}

sc = \markup{"←"}

sd = \markup{"↑"}

se = \markup{"⇑"}

sf = \markup{"→"}

 

Ensuite pourquoi tu écris deux fois la mm mélodie ? Dont une fois avec un silence qui n'est pas correct. Il faudrait amha écrire d( d) au lieu de d~d et ajouter un textSpanner dans la ligne 2. Et écrire un s et non un r. Et ça pourrait s'automatiser en scheme mais je me demande l'intérêt.

 

Maintenant il me faut une partition (la mm bourrée pourquoi pas) avec les articulations. Si on dit qu'elles s'affichent forcément au-dessus ou au-dessous de la ligne, il faudra rajouter respectivement ^ ou _ devant le \ des codes ci-dessus.



#15 + Partager badaboum

badaboum
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPip
  • 440 messages
  • Instrument(s):vielle, guitare classique, chant, orgue de barbarie

Posté 23 mai 2015 - 12:18

Bon déjà le zéro serait mieux que le 12 ou le 1.

Ensuite c'est long avec toutes les lettres et peu explicite en raccourci. Et surtout difficile à mémoriser que pour jouer le coup de 4 il faut penser ze th six ni. Donc je propose deux lettres aussi, mais la première désigne le coup f t s (four three six) suivi d'une lettre abcd qui indique le premier, second etc... en carré ce sera fa fb fc fd ... Perso je ferais comme ça mais il est possible de se rajouter des raccourcis persos du moment qu'ils sont dans la partition et pas dans le fichier à inclure. Et s'il y a des symboles identiques, c'est pas grave, on n'a pas à se souvenir qu'en coup de 6 le 3 devient le 5. Il y a deux flèches qui ne sont pas dans l'unicode j'ai pris de l'approchant.

Astucieux. Va pour cette dénomination.

 

Ensuite pourquoi tu écris deux fois la mm mélodie ?

Là je ne comprends pas :

- il y a la ligne pour les notes

- et la ligne pour le codage rythmique (qui peut avoir des figures de notes différentes).

On peut faire autrement ?

 

Il faudrait amha écrire d( d) au lieu de d~d et ajouter un textSpanner dans la ligne 2.

Le textSpanner je ne comprends pas.

 

Maintenant il me faut une partition (la mm bourrée pourquoi pas) avec les articulations. Si on dit qu'elles s'affichent forcément au-dessus ou au-dessous de la ligne, il faudra rajouter respectivement ^ ou _ devant le \ des codes ci-dessus.

 

Dans l'immédiat je peux te transmettre ceci qui est incomplet.

 

"""""""""""""""""""""""""""

\version "2.16.2"
#(set-global-staff-size 24)

%{ partitions  de mai 2015
   notées  avec Geany
%}

\header {
  title = "Gigue d'agneau"
% subtitle = "bourrée à deux temps"
  composer = "Vincent Belin - Morvan"
}
% gigue  =================================
\score {

<<
   \new Staff \relative b' {
   \time 6/8
   \key g \major
   \repeat volta 2
   % A et A'
    {
      \set Staff.instrumentName = #"01"
      b8 a b  g a b | c b c  a b c |
     }
   \alternative {
         {       b8 a b  g a b | a4 g8 a4 g8  |  }
         { b8 d b g a b | a g a g4. \break \set Score.repeatCommands = #'(end-repeat )  }
      }
   }
   \new RhythmicStaff {  \new Voice = "myRhythm" {
   % \time 3/4
    \set Staff.instrumentName = #"02"
       \repeat volta 2
       {
     c8_1 r r r r r | c8_1 c_2 c_3 c8_1 c_2 c_3  }
     \alternative {
     { c8_1 r r r r r | c4_1 c8_3  c4_1 c8_3 }
     { c8_1 r r r r r | c8_1 c_2 c_3 c r r  }
     }

     }
  }
>>
}

\score {
<<
   \new Staff \relative b' {
   \time 6/8
   \key g \major
   \repeat volta 2
   % A et A'
    {
      \set Staff.instrumentName = #"03"
      d8 b g d' b g | e' c a  e' c a  | d b g d' b g  |
     }
   \alternative {
         {  a4 g8 a4 g8 }
         { a8 g a g4. \break \set Score.repeatCommands = #'(end-repeat )  }
      }
   }
   \new RhythmicStaff {  \new Voice = "myRhythm" {
   % \time 3/4
    \set Staff.instrumentName = #"04"
       \repeat volta 2
       {
      }
     \alternative {
     {  }
     {  }
     }

     }
  }
>>
}

 


Modifié par badaboum, 23 mai 2015 - 12:20.


#16 + Partager dcartron

dcartron
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPip
  • 144 messages
  • Localisation: Bourbonnais

Posté 23 mai 2015 - 14:59

Tu sais les dénominations je passe pas mal de temps à essayer d'en inventer des efficaces et internationales, alors j'ai pas trop de mérite. En tout cas ravi que ça te convienne, surtout que chacun pourra se créer ses alias persos, je te réexpliquerai ça après.

 

En ce qui concerne les lignes supplémentaires à la portée elle-mm, qq réflexions.

 

La ligne de doigté :

elle est juste en-dessous de la portée et indique les numéros de doigts à l'aplomb de la note.

 

La ligne de touches :

la tablature proprement dite. Elle peut être ou non affichée mais je dirais que oui par défaut, c'est plus "pro". Elle fait partie de la ligne de doigté, les touches au-dessus, les doigts au-dessous d'une mm ligne.

 

La ligne de codage rythmique :

elle n'a amha pas à recevoir de notes. On indique, à l'aplomb d'une note, qu'on donne un coup de poignée. Un coup de poignée n'a pas de durée, il est purement ponctuel, donc pas de note et surtout pas de durée. On peut imaginer indiquer que sur le temps suivant il n'y en aura pas, soit avec un symbole "0" ou autre, soit tout simplement parce qu'il n'y a rien. La deuxième option étant la plus efficace car elle évite de surcharger la tablature. Vide = rien, c'est net et précis. Je dirais qu'elle se place sous la précédente.

 

Si on ne veut pas afficher de doigtés ou de touches, on peut dire que le rythme prend la place de la ligne qui manque pour ne plus avoir qu'une seule ligne sous la portée.

 

Ça évite 36.000 lignes, ça laisse la place pour une ligne de grille d'accords (pour un accompagnateur guitariste), pour une ligne de paroles si ça se chante... Et surtout c'est clair et précis.

 

Ton avis ?



#17 + Partager badaboum

badaboum
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPip
  • 440 messages
  • Instrument(s):vielle, guitare classique, chant, orgue de barbarie

Posté 23 mai 2015 - 22:38

Tu sais les dénominations je passe pas mal de temps à essayer d'en inventer des efficaces et internationales, alors j'ai pas trop de mérite. En tout cas ravi que ça te convienne, surtout que chacun pourra se créer ses alias persos, je te réexpliquerai ça après.

 

Certes. Mais c'est plutot bien trouvé.

 

 

En ce qui concerne les lignes supplémentaires à la portée elle-mm, qq réflexions.

 

La ligne de doigté :

elle est juste en-dessous de la portée et indique les numéros de doigts à l'aplomb de la note.

 

La ligne de touches :

la tablature proprement dite. Elle peut être ou non affichée mais je dirais que oui par défaut, c'est plus "pro". Elle fait partie de la ligne de doigté, les touches au-dessus, les doigts au-dessous d'une mm ligne.

 

La ligne de doigté de main gauche, je la préfère au-dessus. Habitude prise avec la guitare.

La notion de tablature me semble sans objet sur la vielle : quand on apprend, on ne compte pas les touches. Il faut au contaire essayer de ne pas regarder ses doigts. Et puis une vielle bien fabriquée couvre 2 octaves. Cela fait beaucoup de touches.

 

La ligne de codage rythmique :

elle n'a amha pas à recevoir de notes. On indique, à l'aplomb d'une note, qu'on donne un coup de poignée. Un coup de poignée n'a pas de durée, il est purement ponctuel, donc pas de note et surtout pas de durée.

 

C'est une façon de voir. Mais pas forcément exacte dans le cas de la vielle à roue.

Le "coup" est parfois présenté comme une percussion. Dans ce cas ton affirmation est vraie.

Mais je pense qu'il est souvent plus que cela : le son émis par le chien ajoute de la matière sonore au son produit par la/les chanterelle(s) et les éventuels bourdons. Ce son peut être bref, mais on peut décider de la faire traîner (on parle de chien gras) sur un quart, un demi tour de roue, voire plus. Et dans ce cas comment faire apparaître cette nécessité sur la partition ?

 

Ton avis ?

De façon à poursuivre l'échange sur un cas concret, j'ai photographié une ligne rythmique sur la page 37 de "La vielle et l'univers de l'infinie roue-archet" de V.C.

 

http://lerautal.laut...elle/vc_p37.jpg

 

Il s'agit d'un exercice rythmique donné en illustration des "flêches" qu'il a décrites plus haut dans le texte.

Je suis d'accord avec lui sur le fait que, la main droite accumulant plus de la moitié des difficultés du jeu de l'instrument, il faut noter des exercices spécifiques, rythmiques, et sans mélodie (mais ont peut en ajouter une au-dessus : moi j'ajoute une gamme que je travaille en parallèle. C'est souvent très casse-g...).


Modifié par badaboum, 23 mai 2015 - 22:39.


#18 + Partager dcartron

dcartron
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPip
  • 144 messages
  • Localisation: Bourbonnais

Posté 24 mai 2015 - 04:51

La ligne de doigté on peut la mettre où on veut, ça suit l'ordre dans lequel on écrit ça dans \score.

 

Le chien gras évidemment il faut trouver un truc, et pas trop compliqué. Les lignes de prolongation c'est pas mal mais lourd à noter. Je cogite. Les > veulent dire quoi ? La mm chose que dans lilypond (accent) ? Si oui où doit-il se placer, avec la mélodie ou les flèches ?


Modifié par dcartron, 24 mai 2015 - 04:53.


#19 + Partager badaboum

badaboum
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPip
  • 440 messages
  • Instrument(s):vielle, guitare classique, chant, orgue de barbarie

Posté 24 mai 2015 - 08:19

Le chien gras évidemment il faut trouver un truc, et pas trop compliqué. Les lignes de prolongation c'est pas mal mais lourd à noter. Je cogite. Les > veulent dire quoi ? La mm chose que dans lilypond (accent) ? Si oui où doit-il se placer, avec la mélodie ou les flèches ?

Accent : oui.

Si l'on n'a que la ligne rythmique (exemple de la photo) on le met sur les flêches.

Quand le cas plus courant où l'on a une ligne mélodique et une ligne rythmique, il me semble plus naturel de le mettre sur la ligne mélodique.

La "règle" suivie pourrait être la suivante :

- La partition est un support d'information qui permet d'organiser le travail du morceau.

- Elle contient toujours la ligne mélodique (sauf les cas de supports didactiques destinés au travail de la main droite : photo).

- Comme on est "entre soi" et capables de recompiler les sources on peut toujours mettre les lignes annexes entre %{ et %}, ce qui veut dire que les informations telles que rythme, doigtés, accords sont traités sur des lignes à part de façon à ne pas avoir à intervenir sur la partie principale si on décide de les rendre invisibles.

- Les signes d'expressivité (accentuation, plus fort, moins fort, ralenti...) sont associés à la ligne principale.

 

Qu'en penses-tu ?

J'ai vu que tu avais renoncé au fil de discussion sur les partitions d'accordéon, faute de débatteurs.

Même ici, on n'est pas trop nombreux. Sujet trop élitiste ?



#20 + Partager badaboum

badaboum
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPip
  • 440 messages
  • Instrument(s):vielle, guitare classique, chant, orgue de barbarie

Posté 24 mai 2015 - 08:31


Ton avis ?

 

Dans les exemples qu'il donne, VC insiste sur le fait qu'il est important de rappeler comment l'instrument est accordé pour l'exécution de CE morceau.

Gille Chabenat fait de même dans son recueil.

J'ai mis ici un exemple emprunté à V.C.

 

http://lerautal.laut...elle/accord.jpg

 

De mon point de vue, ce n'est pas l'aspect de la chose qui importe mais l'information qu'elle permet de communiquer.





Aussi étiqueté avec au moins un de ces mots-clés : vielles

0 utilisateur(s) li(sen)t ce sujet

0 membre(s), 0 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)