Aller au contenu

En poursuivant votre visite sur Tradzone, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus Continuer
  • Se connecter avec Agenda Trad      Connexion   
  • Créer un compte
  •  

Infos

En cas de problème avec le mail de validation lors de l'inscription, vous pouvez nous contacter via le formulaire de contact

Photo
* * * * * 1 note(s)

Deux temps dans un an


  • Veuillez vous connecter pour répondre
1 réponse à ce sujet

#1 + Partager Lanost

Lanost
  • Conseil Administration
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 7 221 messages
  • Localisation: France
  • Activité(s):Papa
  • Instrument(s):Voix, chroma

Posté 29 sept. 2015 - 13:25

Bonjour je voudrais partager le fruit d'une réflexion que je me suis faite puis commencer au abord d'un bar ou dans d'autres circonstance plus virtuelles avec des amis.

Je vous explique depuis quelques temps, je fuis un peu plus les festivals et n'y vais que par manque de danse plus que par envie, mais par contre durant les temps de bals je cours toujours les parquets et salit mon empreinte écologique à parcourir les routes de long en large.

 

En résumé et vrai Français, j'aime bien aller en bals et rebute à aller en festival, mais pourquoi me direz vous? ou alors vous vous y intéressez comme votre culotte, quoi qu'il en soit mon premier et gros élément de réponse est :

 

l'ambiance.

 

je trouve vraiment que plus le temps passe, plus je me sens à l'aise et facilement porté par une ambiance de bal que de festival, je ne sais pas si c'est par ce que je suis fou mais en festival "la fausse" ambiance qui règne sur des groupes que je vois en bal au cours de l'année m’exaspère, car en bal ça pulse, sa sourie, ça crie, et en festival c'est pareil mais en faux.

Pour vous donner une image c'est comme si vous alliez vous promener dans la nature et que l'on vous propose le même paysage mais en version carton pâte, les même odeur, mais version créè en laboratoire.

 

Je ne sais pas si vous avez le même sentiments, mais voila j'aimerais sur sujet débattre de ces temps vraiment différents entre ceux des bals et des festivals, je vieillis ou c'est le milieux qui mute gentillement ?

 

 



#2 + Partager Garrigauda

Garrigauda
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPip
  • 309 messages
  • Localisation: Garrigue de l'Hérault, Occitania
  • Activité(s):Passeuse de danses
  • Groupe(s):ABRAÇEBRAÇ - Desaunay's Irish - ACCORDANÇA

Posté 29 sept. 2015 - 15:17

Bien sûr que le milieu mute... comme toute la société. Ya du mieux, ya du pire, c'est comme ça, chacun en pense ce qu'il veut.

Je partage oui et non ton avis sur les bals et festivals. Je n'ai jamais fait la part entre les deux, mais je choisis les endroits où je vais en fonction de ce que j'y attends. il ya des festivals où je ne vais pas parce qu'il me semble, à ce qu'on m'en a raconté, qu'ils ne me correspondraient pas. Je crois qu'il faut savoir ce que l'on y cherche et essayer d'aller vers ceux où on peut encore le trouver. 

Après nos jugement, ressentis sont subjectifs.Ils dépendent même de notre humeur, de nos rencontres, de notre état physique et moral.

Mais là où tu as raison, c'est que de plus en plus de festivals me donnent le sentiment de sonner creux : il y a de l'excitation autour, il y a de la programmation ("in" bien sûr) etc. mais finalement humainement il ne s'y passe pas forcément grand chose. :hmm:

Là ça mute, oui, dans le sens où la rencontre, le partage, l'alternativité ne sont plus forcément déterminants.

Perso j'ai tendance souvent à privilégier les petits festivals, les petites fêtes, les premiers essais où bien souvent, justement, l'humain est omniprésent, où on se retrouve aussi pour faire la fête, pas que pour "consommer" de la danse. :sugoi:

Le trad s'est fondé sur des valeurs alterntives, écolo, non-violentes, anti-nucléaires etc., il se fond de plus en plus dans la conso et le modèle dominant (programmation très proche à tous les festivals de l'année, il faut assurer les entrées, petite starisation et autres dérives). Bon allez je me :muted:

Les mots sont limités pour pour laisser les constats ouverts, ils sont sources de malentendus et je ne voudrais pas que l'on me fasse dire ce que je ne dis pas... :shy:

On en parlera mieux autour d'un verre le jour où on se croisera ! :yes:


  • Lanost aime ça


0 utilisateur(s) li(sen)t ce sujet

0 membre(s), 0 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)