Aller au contenu

En poursuivant votre visite sur Tradzone, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus Continuer
  • Se connecter avec Agenda Trad      Connexion   
  • Créer un compte
  •  

Infos

En cas de problème avec le mail de validation lors de l'inscription, vous pouvez nous contacter via le formulaire de contact

Photo
- - - - -

FREESTYLE OK mais quelle limites?


  • Veuillez vous connecter pour répondre
141 réponses à ce sujet

Sondage : Pour ou contre ?

Pour ou contre ?

Vous ne pouvez pas voir les résultats du sondage tant que vous n'avez pas voté. Veuillez vous connecter et voter pour voir les résultats.
Vote Les invités ne peuvent pas voter

#121 + Partager ninoushka

ninoushka
  • Tradzonard(e)
  • Pip
  • 14 messages
  • Localisation: dordogne
  • Activité(s):infirmiere
  • Groupe(s):festival tradigordines
  • Instrument(s):ben non, je danse, moi!

Posté 05 mars 2010 - 15:20

"C'est quoi le "pas de base" de la polka, ou de la scottish? "

Euh faut pas exagérer quand même...

#122 + Partager Tirno

Tirno
  • Developpeur
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 4 983 messages
  • Localisation: Lyon
  • Activité(s):Chercheur
  • Instrument(s):Flute, tin whistle, concertina, harmonica, chant

Posté 05 mars 2010 - 15:28

Sisi, c'est une question très sérieuse.

On peut déjà tenter d'y répondre en se posant la question de la différence entre une polka et la scottish.

Note: la réponse "y'en a un qui fait 1et2, 3et4, 1et2, 3et4 et l'autre qui fait 1et2, 3et4, 1 2 3 4" ne suffit pas.

#123 + Partager chroí

chroí
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPip
  • 1 449 messages

Posté 05 mars 2010 - 15:29

Exact, faut pas exagérer...

Parce que le "pas de base" de la "polka" ou de la "scottish" n'est ni prescrit de manière unilatérale ni parfaitement identique selon les régions et les influences.

Y a longtemps sur ce forum, quelqu'un a essayé d'identifier ce qui caractérisait telle ou telle danse. Si je me rappelle bien, la discussion n'a abouti sur aucun consensus et c'est tant mieux!

Message ajouté après : 33 secondes:

Tirno, t'es un salaud; c'est moi qui voulait répondre!

#124 + Partager ninoushka

ninoushka
  • Tradzonard(e)
  • Pip
  • 14 messages
  • Localisation: dordogne
  • Activité(s):infirmiere
  • Groupe(s):festival tradigordines
  • Instrument(s):ben non, je danse, moi!

Posté 05 mars 2010 - 15:42

bon d'accord alors en gros y a pas de pas de base, y a pas de déplacement définis, donc si on vous écoute,finalement tout le monde fait du freestyle...

Si on défini le free par des variantes de quelque chose de basique, mais que le basique n'est reconnu de personne, le debat n'existe pas, tout est freestyle!

Desolée, mais j'ai du mal à comprendre...
Depuis 15 ans que je danse, jamais je n'avais assisté à une remise en cause des "pas de base"

Ca fait peut etre vieux jeu, rabat-joie ou tout ce que vous voulez, mais je tiens fermement à mes précieux "pas de bases" qui me permettent de me caler sur la musique, de me laisser aller sans trop réfléchir, et de m'autoriser quelques free dans les déplacements...

voilou
:)

#125 + Partager chroí

chroí
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPip
  • 1 449 messages

Posté 05 mars 2010 - 15:51

Tu veux dire que depuis 15 ans que tu danses, tu n'as jamais été invitée par quelqu'un qui n'avait pas tout à fait les mêmes appuis que toi dans une polka, une scottish ou une mazurka?

Je crois que ni Tirno ni moi j'avait dit qu'il n'y avait rien de définis. J'ai essayé de dire que ce n'était pas défini de manière aussi absolue que certains voudraient le faire croire.

Un très bon exemple de ça, c'est la polka comme elle est dansée en irlande, à Gennetines, ou dans le nord de l'italie. (les italiens d'ailleurs ont un pas particulier qui est absolument magnifique)

#126 + Partager ninoushka

ninoushka
  • Tradzonard(e)
  • Pip
  • 14 messages
  • Localisation: dordogne
  • Activité(s):infirmiere
  • Groupe(s):festival tradigordines
  • Instrument(s):ben non, je danse, moi!

Posté 05 mars 2010 - 15:53

on parle bien (prenons un exemple concret) d'une polka toute simple, 1-2-3, 1-2-3,1-2-3 ?
Ben non, jusque là, j'ai toujours eu des cavalier(e)s qui faisaient comme moi 1-2-3 , 1-2-3, 1-2-3...

Après t'as plein plein plein de façons différentes de danser une polka, j'apprécie toujours d'en connaître de nouvelles, mais a la base, il y a toujours 1-2-3 quelque part dans la danse...

#127 + Partager Tirno

Tirno
  • Developpeur
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 4 983 messages
  • Localisation: Lyon
  • Activité(s):Chercheur
  • Instrument(s):Flute, tin whistle, concertina, harmonica, chant

Posté 05 mars 2010 - 15:55

C'est un peu comme les mélodies traditionnelles. C'est pas parce qu'on peut extraire un squelette de partition que la mélodie sur partition est la "mélodie de base".

Si on fige, par exemple, le déplacement "cornet de glace" des grandes poteries, c'est très joli pour apprendre "les grandes poteries" et s'amuser en bal. Ca veut pas dire qu'il existe un déplacement "de base" pour cette bourrée. (Et déjà je suppose qu'il existe un style de bourrée qui a été dansé aux GrandesPoteries et qui soit différent des autres bourrées - ce qui est encore toute une autre histoire).

A l'inverse, ce n'est pas parce que j'exécute une "forme de base" que quelqu'un aurait extrait d'une mélodie ou d'une danse que je suis réellement en train de l'éxécuter "dans les règles".

En gros, je ne nie pas qu'il y ait "des règles". Je doute juste très fortement de notre capacité des les décrire, et encore plus de pouvoir les réduire à "un pas/déplacement de base".

La forme "de base" est un objet artificiel utilisé à des fins pédagogiques. Il ne garantit rien de plus.

Message ajouté après : 1 minutes:

Je peux aussi te danser une scottish exclusivement avec des "1-2-3" comme tu les appelle. Ca ne sera pas pour autant un polka.

#128 + Partager chroí

chroí
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPip
  • 1 449 messages

Posté 05 mars 2010 - 15:58

Et bien, je suis d'accord avec toi. :clap:

#129 + Partager Elwinwea

Elwinwea
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPip
  • 126 messages
  • Localisation: Suisse Romande
  • Activité(s):Etudiante

Posté 05 mars 2010 - 16:28

Hum...

J'veux pas dire mais...

C'est un peu comme l'orthographe... il y a des gens qui n'apprennent aucune règle, mais qui se font comprendre quand même... Y a des gens qui n'apprennent aucun pas, qui font freestyle sur la piste et qui s'amusent quand même avec leurs potes.... et même que des fois ils font n'importe quoi pas en rythme et que c'est cool quand même ;)

Vous êtes quand même des sacrés pinailleurs tous les deux... en même temps c'est comme ça qu'on vous aime...

Et moi je défend la valeur pédagogique et basique (donc pour construire après dessus) du pas de base :)

#130 + Partager chroí

chroí
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPip
  • 1 449 messages

Posté 05 mars 2010 - 16:38

C'est exactement ce qu'on dit!

C'est pas parce qu'on apprend des règles de grammaire qu'on parle correctement et inversement.

Mais la danse se différencie du langage écrit parce qu'il est plus facile de prescrire des règles de grammaire que des "pas de base".

#131 + Partager Elwinwea

Elwinwea
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPip
  • 126 messages
  • Localisation: Suisse Romande
  • Activité(s):Etudiante

Posté 05 mars 2010 - 16:41

J'sais pas... j'apprends la grammaire depuis plus longtemps que je ne danse :)

Je verrai dans 14 ans :)

#132 + Partager Rodrigue

Rodrigue
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPipPip
  • 2 125 messages

Posté 06 mars 2010 - 12:02

Ce qu'ils veulent dire, c'est que "la meilleur façon de marcher, c'est encore la nôtre", et que la définition de pas de base est relative, en tous cas non suffisante. Et ils pinaillent dur.

Quoique, la polka et la scottish sont de bons exemples, par la ressemblance des appuis, des dangers à s'octroyer le "droit de s'exprimer librement'': il n'y a pas risque de mort d'homme, mais de perte du caractère de la danse (si c'est de la polka qu'on prétend danser). Déjà, des variations entre scottish et hornpipe, ou polka et galop (ou forme ancienne de polka, toutes en "1,2,3" au fait), permettent de s'exprimer, sans que rien n'interdise, de nos jours, une passe exotique.

C'est la systématisation et la théorisation d'une liberté prétendument salvatrice qui me dérange. Mais je commence à avoir l'âge d'un conservateur, alors fi de mes propos, libérez-vous de vos chaînes et amusez-vous.

#133 + Partager xica

xica
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPip
  • 1 125 messages
  • Localisation: du côté de Nancy
  • Instrument(s):violon, nyckelharpa (flûte à bec ?, diato ?, harmonica ?)

Posté 06 mars 2010 - 14:05

Mais je commence à avoir l'âge d'un conservateur

et t'as pas fini, malheureux !

#134 + Partager Tirno

Tirno
  • Developpeur
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 4 983 messages
  • Localisation: Lyon
  • Activité(s):Chercheur
  • Instrument(s):Flute, tin whistle, concertina, harmonica, chant

Posté 09 mars 2010 - 18:24

Pour répondre à tes dernières remarques Rodrigue:

- Toute expression artistique est facilitée par des contraintes.
- Connaitre ces contraintes permet de mieux apprécier la manière dont quelqu'un s'en joue
- Libre à chacun de choisir les contraintes qui lui plaisent
- La contrainte "pas de base" peut être choisie

Mais pourquoi cette contrainte là? On a déjà la contrainte de la musique. Pourquoi s'en rajouter une autre?

- préserver la danse? La contrainte "pas de base" autorise bien trop de choses "interdites", n'offre pas les permissions nombreuses de la plupart des danses trad et fige la danse. Une bonne manière de tuer une danse, oui!

- facilitier la tache aux débutants? Biensur. Excellent choix. Mais une fois que le débutant n'est plus débutant, c'est une sorte de fierté déplacée que de continuer à adhérer à ce prétendu "pas de base".

Je ne vois pas d'autre contrainte valable que "style de la danse", qui ne peut s'acquérir (pour le commun des mortels) que par des années d'immersion (et de remise en question pour ceux qui n'ont pas suffisamment de possibilité d'immersion).

En bref, la liberté du "freestyle"
- soit on s'en saisit parce qu'on se moque du style
- soit on s'en saisit avec la contrainte de ce qu'on a compris du style, et en se réjouissant de la variation infinie *permis* par ce style.

Dans les deux cas on se fout du "pas de base".
On peut aussi avoir le choix de ne pas avoir une "expression artistique" et juste de se faire plaisir. Mais dans ce cas là, je vois pas pourquoi on se fixerait des contraintes autres que s'accorder avec les personnes avec qui on danse.

#135 + Partager Rodrigue

Rodrigue
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPipPip
  • 2 125 messages

Posté 09 mars 2010 - 19:47

Si ton (vos) premier propos était de tempérer l'assurance de quelqu'un s'autorisant l'expression libre (freestyle) dès qu'il sait marcher sur 1,2,3, je suis d'accord. Mais avez-vous la même définition du pas de base ? Pour toi, il ne s'agit que d'une formule d'appuis; pour elles, il s'agit peut-être de danser une polka, dans un style de polka "de base".

Pour le reste, je crains de comprendre ce que je lis.
Cela va t-il tourner à la querelle entre méthode syllabique et méthode globale ?

#136 + Partager AlinWond

AlinWond
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPip
  • 1 048 messages
  • Localisation: Sud-Ouest

Posté 11 mars 2010 - 12:35

:lmao:

Oui, Tirno, quand on finit par te connaître un peu on comprend ce que tu veux dire, mais je pense que ça vaudrait le coup que tu re-précises ta conception de "ce qui fait qu'une danse x est la danse x"... En prenant deux-trois petits exemples concrets... Parce que sinon on va rester sur un malentendu, vu que pour beaucoup, "ce qui fait qu'une polka est une polka, c'est qu'on y voit "le" pas de polka"...

#137 + Partager Tirno

Tirno
  • Developpeur
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 4 983 messages
  • Localisation: Lyon
  • Activité(s):Chercheur
  • Instrument(s):Flute, tin whistle, concertina, harmonica, chant

Posté 11 mars 2010 - 14:29

Ah mais j'ai aucune idée ce qui essentiel dans le pas de polka (et encore, la polka, comme la valse, la mazurka et la scottish se décline différemment en fonction des régions).

Dans ma danse, sur les musiques de polka qui sont appropriées, il y a un élancement qui fait que "j'atterris" à chaque temps fort de polka (le contretemps est en élevation). En scottish, le contretemps est inexistant ou écrasé dans le sol. En version extreme, on a le hornpipe ou le temps fort s'accompagne d'une élevation et le contretemps d'un écrasement dans le sol.

Mais je sais pas si c'est caractéristique de la scottish ou de la polka

(d'ailleurs, ces danses là et les autres danses de couple "arrivistes" existent dans beacoup de variantes régionales. Et aucune de ces variantes n'a de "truc" qui me semble particulèrement méritant. Mais quand on voit les variantes de mazurka collectées, ca n'empeche que meme ces danses étaient dansées de manière plus riches que nous ne les dansons maintenant).

#138 + Partager loic

loic
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPipPip
  • 2 603 messages
  • Localisation: Liège
  • Activité(s):navion
  • Instrument(s):flute traversière en métal et en bois, un peu de tin whiste, clarinette

Posté 11 mars 2010 - 15:09

Dans ma danse, sur les musiques de polka qui sont appropriées, il y a un élancement qui fait que "j'atterris" à chaque temps fort de polka (le contretemps est en élevation).

Hum n'aurais-tu pas été bcp influencé par les polkas du Kerry l'ami ? ;)

En tout cas c'est un peu comme ça que je les ai vues danser (et jouer) en Irlande. CelticRambler si tu passes dans le coin...

Je ne sais pas du tout quelles pourraient être les spécificités 'régionales' de la polka en France...

Message ajouté après : 1 minutes:

Tiens ça c'est un peu comme la mazurka, qui est dansée sur de tempos et des 'styles' très différents à travers la France (et ailleurs). Peut-on de tt ça en dégager un "pas de base" ? l'impression que j'en ai est que oui, mais certains me contrediront peut-être...

#139 + Partager Tirno

Tirno
  • Developpeur
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 4 983 messages
  • Localisation: Lyon
  • Activité(s):Chercheur
  • Instrument(s):Flute, tin whistle, concertina, harmonica, chant

Posté 11 mars 2010 - 15:38

Pour surencherir sur mes propos précédents et au risque de me contredire, ce qui est important, *pour moi*, dans une danse:

- De ne pas se scléroser dans un pas ou un déplacement
- De profiter du riche éventail offert
- Le cas échéant d'essayer de saisir le style de la danse - souvent associé au style de la région, ainsi que ce qui est caractéristique de cette danse

Un rondeau, ca fait boing boing. C'est bien plus important que ce qu'on fait avec les pieds. Un branle d'ossau aussi, mais ca le fait différemment.

#140 + Partager Naboo

Naboo
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPip
  • 58 messages
  • Localisation: Paris

Posté 22 avril 2011 - 10:40

En tant que spécialiste du nécropostage (post sur un topic mort), je dois avoué m'être delecté de ces 10 pages d'échanges. Je recherchais sur le forum un post pouvant décrire des bases d'impro, des pistes permettant de se "libérer" des pas de base. En tant que danseur débutant, j'ai apprivoisé des pas de base que l'on m'a appris. Je prends un plaisir fou à danser, mais ai une grande envie de laisser mon corps refleter se que la musique me communique... et là, gros problème. Je me sens tellement cantoné dans les pas de bases que j'ai peur de m'en eloigné... et pire encore, peur de ne pas savoir transmettre/guider ces "divagations" à ma partenaire. Parce qu'on est d'accord que sortir d'un pattern, d'une contrainte pour amplifier le plaisir ne portera ces fruits que si c'est partagé, et bien partagé)

On pourrait croire que je suis hors sujet... mais en fait quand on prend le titre du post : FREESTYLE OK mais quelle limites ?
Je témoigne juste d'une envie de sortir des sentiers battus... et me rappelle de mes limites... snif


0 utilisateur(s) li(sen)t ce sujet

0 membre(s), 0 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)