Aller au contenu

En poursuivant votre visite sur Tradzone, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus Continuer
  • Se connecter avec Agenda Trad      Connexion   
  • Créer un compte
  •  

Infos

En cas de problème avec le mail de validation lors de l'inscription, vous pouvez nous contacter via le formulaire de contact

Photo
* * * * * 1 note(s)

Pourquoi les Français ne dansent-ils plus?

vidéo

  • Veuillez vous connecter pour répondre
118 réponses à ce sujet

#61 + Partager Ludoman

Ludoman
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPipPipPip
  • 3 734 messages
  • Localisation: Montreuil
  • Groupe(s):Flor de Zinc - Duo Besson Rio - Tizhde'i - Boulas Rio
  • Instrument(s):Accordéon chromatique

Posté 10 déc. 2013 - 13:36

ben  c'est pas tout à fait faut ........................car nos cultures ont tendances à disparaitrent au profit  hélas d'autres  

Tu peux détailler ?



#62 + Partager Rodrigue

Rodrigue
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPipPip
  • 2 125 messages

Posté 10 déc. 2013 - 14:07

Et bien pour moi le cul bas, c'est plutôt quand je bourre à trois temps, au profit sans aucun doute d'une autre cul- ture.                                                                               


Modifié par Rodrigue, 10 déc. 2013 - 14:08.


#63 + Partager AlinWond

AlinWond
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPip
  • 1 049 messages
  • Localisation: Sud-Ouest

Posté 10 déc. 2013 - 19:46

"au profit hélas d'autres"

--> déjà, voir si c'est vrai (je ne dis pas non, mais à vérifier)

--> ensuite si ces cultures disparaissent, cela profite-t-il réellement à d'autres cultures ? si oui, lesquelles ?

--> enfin, pourquoi "hélas" ? Si c'est "hélas" parce que ces "autres" cultures vaudraient moins bien, hum, bon, ça sent mauvais... Si c'est "hélas" parce qu'une ou quelques cultures deviendraient hégémoniques, et qu'il y aurait perte de diversité, OK. Mais peut-être qu'en fait la réponse à la question précédente était "non", et je suis d'accord pour dire hélas si un fond culturel disparaît et n'est remplacé par rien ; si une société se déculture, et ne crée plus rien qui rende les hommes humains...



#64 + Partager Lanost

Lanost
  • Conseil Administration
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 7 221 messages
  • Localisation: France
  • Activité(s):Papa
  • Instrument(s):Voix, chroma

Posté 11 déc. 2013 - 10:01

nos cultures on les perd pour des reprendre ceux de la population Noir americaine, regardez le jazz le blues et plus recement le lindy, ils sont en avance sur nous culturellement, on est vraiment en dessous de tout, on reprend leur trucs en les faisant moins bien ...



#65 + Partager -Y-

-Y-
  • Developpeur
  • PipPipPipPipPipPip
  • 1 467 messages
  • Localisation: Avignon
  • Activité(s):Chercheur
  • Groupe(s):Planchée, les frères Bazouges, Isidore et les sans-soucis
  • Instrument(s):Accordéon

Posté 11 déc. 2013 - 10:07

Jazz, blues et Lindy en tant que danse ça a perdu son caractère populaire depuis longtemps, non ? Je dis ça parce que c'est plus un type de loisir qu'un élément culturel vraiment typique de la population Noire américaine d'aujourd'hui (puisque pratiquée, et tant mieux, par tout le monde). J'ai l'impression que y'a une recrudescence de ce qui est étiqueté comme « danse de salon » (pas péjoratif, j'ai juste pas d'autres termes sous la main), et peut-être que ça remplace (ou complète) les danses de bal trad/folk/etc. en tant que loisir pour certains ?



#66 + Partager Michel D

Michel D
  • Tradzonard(e)
  • Pip
  • 21 messages
  • Localisation: Bertrix, Ardenne Belge
  • Activité(s):Musicien de rue, animations, bals populaires, cabarets
  • Groupe(s):Solo
  • Instrument(s):Violon, Chant, Guitare, Féadog, Harmonica, Guimbarde

Posté 12 déc. 2013 - 09:05

Voilà un thème intéressant...

Mais PLUS PERSONNE ne danse, en fait.

Il y eut près de chez moi, à un moment, un bistrot afro avec piste de danse...

Et musique africaine...

Alors, que se passait-il...?

Sur la piste, il n'y avait que des Noirs.

Et autour, que des Blancs.

Je ne caricature même pas...

Mais il semblerait bien que la danse – en tout cas la danse naturelle, non robotisée – ne fait plus recette, de nos jours.

( Sauf dans le cadre d'une thérapie, ce qui la légitime.)

Le corps doit, d'une manière ou l'autre, être tenu en laisse, et ne jamais se laisser vraiment aller....

En fait, quand on commence à y réléchir, ça va très loin, cette histoire.

Et fait partie d'une dégénerescence globale...


Modifié par Michel D, 12 déc. 2013 - 09:06.


#67 + Partager Rodrigue

Rodrigue
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPipPip
  • 2 125 messages

Posté 12 déc. 2013 - 10:13

Je crois que toutes danses sociales confondues (trad ou pas), nous sommes quand même équivalent en nombre de pratiquants à une fédé sportive. Mais laquelle ?

 

Dans la danse traditionnelle et notre pratique actuelle, il y a toujours un reste de laisse, héritée des règles de bienséance encore en vigueur dans les anciennes communautés ou au moment du collectage.

 

Ton exemple de dancing africain me laisse dubitatif, parce que il dépend du contexte local.

Situes le dans une grande ville actuelle et sans doute plus de monde y dansera ; les gens s'y seront déplacé aussi pour danser et non comme pour voir une animation.

Ou bien, imagine il y a un siècle une fête aux tambours dans un cantonnement sénégalais près d'un village où l'on danse encore, et je doute que les locaux se soient joints aux soldats.

Mais tu as raison et pour de nombreuses personnes, la danse est devenue étrangère au point de n'être que spectacle. Quand mon groupe folklorique se produit, nous n'arrivons pas non plus à faire danser les spectateurs.



#68 + Partager josette

josette
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPip
  • 1 026 messages
  • Localisation: Bourges
  • Activité(s):!!!

Posté 12 déc. 2013 - 10:44

J'ai l'impression que y'a une recrudescence de ce qui est étiqueté comme « danse de salon » (pas péjoratif, j'ai juste pas d'autres termes sous la main), et peut-être que ça remplace (ou complète) les danses de bal trad/folk/etc. en tant que loisir pour certains ?

vrai, vécu personnellement . Pas comme loisir mais comme un complément de culture personnelle que mes inhibitions vis à vis du "couple" ont toutes ces années rendues impossible. Ma récente folle parce qu'intense  pratique du bal folk ,en modifiant le rapport à l'autre que la  bourrée tient bien à distance , m'a permis de me dire que  ces danses "airs à la mode" de mes grands-parents( arrière et même déjà arrière-arrière-grands parents des jeunesses actuelles) appartenaient à la tradition. Je fais donc de façon très appliquée mes premiers pas de tango.

Et dans  le concept du cours  il y a aussi chachacha, rock samba...et bien je découvre ethnologiquement par la danse une période sur laquelle j'ai bavé quand j'avais l'âge de la vivre. Quand j'entends la musique qui m'est proposée je ne m'y retrouve pas toujours, mais bon, ça va avec...

Et dans les 120 personnes qui suivent ce cours de débutants ( chiffre impressionnant pour des français qui ne dansent plus! ! !) je retrouve d'anciens ou d'actuel danseurs de trad-folk, s'y autorisant aussi après avoir constaté leur capacité d'acquisition "chez nous".



#69 + Partager mzkvls

mzkvls
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPip
  • 231 messages
  • Localisation: Du Blavet(56) au Blavet via le Brivet(44)

Posté 12 déc. 2013 - 15:29

Les danses que nous pratiquons en bal sont, pour la plupart, des danses d'origines rurales ou de petit(e)s villes ou bourgs. Mais la société actuelle est urbaine et est, il faut le rappeler, une société de consommation et de loisir. C'est le loisir de beaucoup comme peut l'être le sport par exemple. Bien sûr, c'est de la culture également: grâce à elle, j'y ai appris notamment la géographie et l'histoire de ma région et plus encore.

J'ai touché "un peu" à tout ce qui pouvait m'intéresser dans la danse. Etant breton, j'ai évidemment commencé par la danse bretonne. Puis, comme j'étais sur le secteur de Lorient, il y a(vait) le FIL et donc le rapprochement avec des origines encore plus lointaines (imaginaire ou réalité ?) et j'ai été emballé par la danse irlandaise et notamment le set dancing, le sean nos, le battering. Et de là je faisais aussi dans une autre association du tap dance irlandais et américain (j'adorais la rencontre de pas et de styles différents). Et comme il me restait encore un tout petit peu de temps dans la semaine, je me suis mis à la salsa avec des cubains... et comme des amis connaissaient le milieu du folk (cad autre que breton, à l'époque), j'ai découvert Gennetines (le paradis sur Terre: de 10h à 5h sur les parquets pendant 8 jours !! ... et ce sont les femmes qui invitent :clap: :sugoi:) et le folk ou trad d'autres régions ou contrées.

Mais même si c'est une passion, cela n'en reste pas moins un loisir comme le hand l'a été pendant 25 ans (le côté communautaire avec certaines valeurs ne m'est certainement pas indifférent).

Et tous ceux que j'ai côtoyés avant de découvrir la danse et ceux que je côtoie toujours par mon travail, ma famille, mes voisins du village par exemple, qui n'ont pas eu le déclic (pour moi, c'était mon service militaire en Océan indien ... "la croisière s'amuse" ! ... et ce que d'aucuns appellent le mal du pays) ou qui n'ont pas eu des parents dans le milieu, ne voient le milieu trad ou folk ou revivaliste ou néo-trad (comme vous le souhaitez) que comme un monde parallèle au leur (avec les biniouseries, les bretonneries, ...).

Mais ces gens-là n'ont pas arrêté de danser puisqu'ils n'ont jamais dansé (ni eux ni leurs parents). Mes grands-parents qui étaient du tout début du siècle passé n'ont jamais dansé breton; on ne dansait pas breton dans les villes même moyennes mais à la campagne alors même que leur langue maternelle était le tcheutcheu gwened (prononcez "djveuénet").

Même chose pour les musiciens: quel est le pourcentage de musiciens dans la population ? ... et quel est le pourcentage de musiciens tradofolkonéo... dans l'ensemble des musiciens ? une minorité bien sûr.

Nous sommes un microcosme, comme disait Raymond.


Modifié par mzkvls, 12 déc. 2013 - 15:34.


#70 + Partager Michel D

Michel D
  • Tradzonard(e)
  • Pip
  • 21 messages
  • Localisation: Bertrix, Ardenne Belge
  • Activité(s):Musicien de rue, animations, bals populaires, cabarets
  • Groupe(s):Solo
  • Instrument(s):Violon, Chant, Guitare, Féadog, Harmonica, Guimbarde

Posté 12 déc. 2013 - 15:56

Je vois la Peur, surtout.

Peur de quoi ? Peur de qui ? Peur consciente ? Ou tellement enracinée qu'elle est devenue "naturelle", ce qui veut dire automatique et inconsciente ?

Quand je sonne le violon, je suis content dès que je vois des gens tanguer...

Je sais alors que la magie existe encore, et qu'elle agit toujours, même chez ceux qui se croient vaccinés...( Mais ceux-là vont s'énerver, souvent...)

Magie...

C'est encore plus le cas avec les danses bretonnes, qui sont des danses de Terre, et mettent en branle une magie encore plus puissante.



#71 + Partager -Y-

-Y-
  • Developpeur
  • PipPipPipPipPipPip
  • 1 467 messages
  • Localisation: Avignon
  • Activité(s):Chercheur
  • Groupe(s):Planchée, les frères Bazouges, Isidore et les sans-soucis
  • Instrument(s):Accordéon

Posté 12 déc. 2013 - 16:06

C'est encore plus le cas avec les danses bretonnes, qui sont des danses de Terre, et mettent en branle une magie encore plus puissante[/size]


Non, c'est faux, les danses bretonnes, c'est des danses aware tu vois.


  • Hugal aime ça

#72 + Partager mzkvls

mzkvls
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPip
  • 231 messages
  • Localisation: Du Blavet(56) au Blavet via le Brivet(44)

Posté 12 déc. 2013 - 16:30

:lil-lol: :new-toy:

 

Magie...

C'est encore plus le cas avec les danses bretonnes, qui sont des danses de Terre, et mettent en branle une magie encore plus puissante.

 

Ben oui et elles datent de la nuit des temps, c'est bien connu et Marie-Madeleine et les apôtres dansaient le jabadao sur le Mont Golgotha ....et l'origine de la gavotte remonterait à, l'an 485 avant JC quand la juive Esther la dansa devant Assuérus, roi de Perse lequel, charmé, l'épousa par la suite, comme chacun sait.

Et je ne te raconte même pas les histoires de korrigans, de poulpiquets, de korniganed, teuz, kannerez noz, courils, bouffon noz, korrigs, duz, ozégans ou boudiguets ...
 


  • loic, josette et Hugal aiment ça

#73 + Partager Hugal

Hugal
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPip
  • 170 messages
  • Localisation: Limousin

Posté 13 déc. 2013 - 12:24

paraitrai t'il que la bourrée fut inventé dans une taverne étrusque par un unijambiste et collectée par deux druides gaulois .

 

A vérifier bien sur .



#74 + Partager lauba

lauba
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPip
  • 194 messages
  • Localisation: Bâle

Posté 13 déc. 2013 - 13:49

et l'origine de la gavotte remonterait à, l'an 485 avant JC quand la juive Esther la dansa devant Assuérus, roi de Perse lequel, charmé, l'épousa par la suite, comme chacun sait.

 


Tiens j avais entendu  que l origine se trouvait plus tard quans Salome dansa devant Herode.

 



#75 + Partager mzkvls

mzkvls
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPip
  • 231 messages
  • Localisation: Du Blavet(56) au Blavet via le Brivet(44)

Posté 13 déc. 2013 - 14:55

Tu n'y es pas !! C'est une histoire véridique et vérifiée ! Elle est attestée dans l'ouvrage de référence (bien avant cet hérétique de JM Guilcher) "La danse bretonne" d'Erwanez Galbrun de 1935 qui la tient d'un vieux manuel de danses d'un professeur de chorégraphie à St-Brieuc (sic).

Et concernant cette coureuse de Marie-Madeleine, je tiens cette affirmation d'une personne de confiance. Il s'agit de la bonne du curé de la paroisse de Ploumazout qui était mariée avec le cousin de la tante Eugénie, tu sais ?, celle qui habitait à la Vieille-Ville (un quartier bien connu de Trégasoil, pour ceux qui ne connaissent pas la géographie bretonne)) avant la guerre (de 70) et qui avait pour voisin le fiancé de la vache à Gouic !! Eh bien, elle la tenait d'un de ses bisaïeuls qui était porte-plume du jardinier du secrétaire du cardinal Camillo Touspouri ( plus connu sous le nom de Don Camillo) qui était l'archiviste en chef du bureau "Illuminae Popularum" à la bibliothèque apostolique vaticane et qui fut conseiller de la congrégation pour la doctrine de la foi (cette fonction leur était dévolue de père en fils ... bâtard, il va sans dire ... depuis la bulle "licet ab initio" de 1542).



#76 + Partager Millou

Millou
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPip
  • 869 messages
  • Localisation: Toulouse
  • Activité(s):Etudiante
  • Instrument(s):Accordéon diatonique, banjo ténor, chant, et surtout, danse !

Posté 13 déc. 2013 - 15:51

Mes chers amis, le Tradotron est de retour parmi nous !


  • Madras aime ça

#77 + Partager Michel D

Michel D
  • Tradzonard(e)
  • Pip
  • 21 messages
  • Localisation: Bertrix, Ardenne Belge
  • Activité(s):Musicien de rue, animations, bals populaires, cabarets
  • Groupe(s):Solo
  • Instrument(s):Violon, Chant, Guitare, Féadog, Harmonica, Guimbarde

Posté 16 déc. 2013 - 09:59

 

C'est encore plus le cas avec les danses bretonnes, qui sont des danses de Terre, et mettent en branle une magie encore plus puissante[/size]


Non, c'est faux, les danses bretonnes, c'est des danses aware tu vois.

 

Que veut dire "aware" en Breton ?  Chez nous, "ewaré" veut dire ahuri, mais ça m"étonnerait que ce soit ça.


  • loic aime ça

#78 + Partager Tiennet

Tiennet
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPip
  • 1 384 messages
  • Localisation: Paris
  • Activité(s):Musicien
  • Groupe(s):Mister Klof, Duo TTC, Duo Esbelin/Simonnin, Les Papillons de Nuit, Les Rejetons de Bal
  • Instrument(s):Accordéon chromatique, uilleann pipes, whistle, bouzouki, cabrette...

Posté 16 déc. 2013 - 10:06

Que veut dire "aware" en Breton ?  Chez nous, "ewaré" veut dire ahuri, mais ça m"étonnerait que ce soit ça.

 

 

LOL

 


  • -Y- aime ça

#79 + Partager loic

loic
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPipPip
  • 2 607 messages
  • Localisation: Liège
  • Activité(s):navion
  • Instrument(s):flute traversière en métal et en bois, un peu de tin whiste, clarinette

Posté 16 déc. 2013 - 11:15

 

 

C'est encore plus le cas avec les danses bretonnes, qui sont des danses de Terre, et mettent en branle une magie encore plus puissante[/size]


Non, c'est faux, les danses bretonnes, c'est des danses aware tu vois.

 

Que veut dire "aware" en Breton ?  Chez nous, "ewaré" veut dire ahuri, mais ça m"étonnerait que ce soit ça.

 

 

C'est pas du breton c'est du bruselleer : JCVD, lui, sait.



#80 + Partager Michel D

Michel D
  • Tradzonard(e)
  • Pip
  • 21 messages
  • Localisation: Bertrix, Ardenne Belge
  • Activité(s):Musicien de rue, animations, bals populaires, cabarets
  • Groupe(s):Solo
  • Instrument(s):Violon, Chant, Guitare, Féadog, Harmonica, Guimbarde

Posté 17 déc. 2013 - 10:02

Bien... Résumons...

 

Si les Français, qui ont de toutes façons renié depuis longtemps leurs racines gauloises, ne dansent plus, c'est parce qu'ils sont "AWARE".

Mot dont le sens m'échappe...

D'autant qu'il n'est pas "Brusseleir", je le saurais, vu que c'est là mon patois d'enfance, tiche...

( On parle pas mal de langues plus ou moins créoles, en BeljiK )

 

D'autre part, plus personne ne chante..

Et ça,c 'est dû à quoi ?





Aussi étiqueté avec au moins un de ces mots-clés : vidéo

0 utilisateur(s) li(sen)t ce sujet

0 membre(s), 0 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)