Aller au contenu

En poursuivant votre visite sur Tradzone, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus Continuer
  • Se connecter avec Agenda Trad      Connexion   
  • Créer un compte
  •  

Infos

En cas de problème avec le mail de validation lors de l'inscription, vous pouvez nous contacter via le formulaire de contact

Photo
- - - - -
autres

Ces instruments de virtuoses



  • Veuillez vous connecter pour répondre
73 réponses à ce sujet

#61 + Partager cartoun

cartoun
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPip
  • 1 957 messages
  • Localisation: ou il faut quand il faut

Posté 07 déc. 2007 - 08:42

ia donc jamais de quoi se la petter vu que c'est que du travail.
si c'est du travail tout le monde peut y arriver.
surtout qu'en général les gens qui se la pettent c'est des techniciens et non des musiciens.

#62 + Partager Tirno

Tirno
  • Developpeur
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 4 984 messages
  • Localisation: Lyon
  • Activité(s):Chercheur
  • Instrument(s):Flute, tin whistle, concertina, harmonica, chant

Posté 07 déc. 2007 - 10:15

Je me répète... technicité de coté, la musicalité, ca se travaille aussi. Et ca se travaille dur. Mais je suis persuadé que tout le monde peut y arriver (certains arriveront plus loin que d'autres et certains y arriveront plus vite).

Et une fois de plus... est-ce que celui qui fait quelquechose et qui a bossé des milliers d'heures dessus n'a pas plus le droit de se la peter que celui pour qui c'était "simple" et qui n'a du bosser que 100heures?

Message ajouté après : 4 minutes:

(enfin... se la pèter c'est jamais un truc très beau à voir, même quand le gars en question c'est un Carlos Nuñez).

Moi j'ai de la chance, j'ai jamais eu a bosser à l'ecole. Je comprends les choses rapidement, j'ai des bonnes notes. Mais y'a *aucun* mérite pour moi la derrière! En musique, je suis encore bien médiocre par rapport à la majorité des gens ici, mais j'ai bossé bien dur pour y arriver, au niveau que j'ai aujourd'hui, qui est bien au-delà de ce que j'aurais jamais pensé atteindre y'a 3 ans - et je suis plutot fier de moi.

#63 + Partager cartoun

cartoun
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPip
  • 1 957 messages
  • Localisation: ou il faut quand il faut

Posté 07 déc. 2007 - 10:18

on est ok

#64 + Partager GEGE

GEGE
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPip
  • 1 276 messages
  • Localisation: GRENOBLE
  • Activité(s):formateur AFPA
  • Groupe(s):Transhumances, Zones Frontieres, Ensemaille
  • Instrument(s):cornemuses du centre, flutes, diato, chant ....

Posté 07 déc. 2007 - 10:23

je suis pas sûr d'être d'accord avec toi Tirno (encore une fois).

En effet, la musicalité fait appel, il me semble, à la sensibilité, la spontanéïté, quelque chose de personnel, un sentiment qu'on veut faire passer.

et ça je suis pas sûr que l'on puisse le travailler.

Pour moi c'est comme la poésie, si on est pas poète on écrit des poèmes sans âme, c'est a dire une suite de mots et puis c'est tout.

On pourra travailler autant qu'on veut, si on a pas la fibre, on l'a pas.

Tout le monde peut pas être un "artiste" même en travaillant.

Mais bon ce n'est que mon avis. ^^

#65 + Partager Tirno

Tirno
  • Developpeur
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 4 984 messages
  • Localisation: Lyon
  • Activité(s):Chercheur
  • Instrument(s):Flute, tin whistle, concertina, harmonica, chant

Posté 07 déc. 2007 - 10:38

Disons qu'a la base, je suis pas "musicien", j'ai pas le rythme dans la peau, je ne sais pas chanter juste. Est-ce que ce sont juste des obstacles techniques à une sensiblité musicale dont je ne sais pas encore si je l'ai? Ou est-ce un indice d'un manque de sensiblité musicale que je ne pourrai jamais combler?

J'ai besoin de croire que *tout* se travaille, sinon, je me borne à une vie ou il y a "les choses que je peux faire", "les choses que je ne pourrai jamais faire" et entre deux une toute petite catégorie: "les choses que je peux faire mais que je ne sais pas encore".

Enfin... y'a pas forcément une vérité la derrière, mais ma source d'optimisme, ma "religion" si on veut est que tout le monde peut arriver à tout s'il le travaille assez. (Sachant qu'il faut travailler dans la "bonne" direction et que parfois, la quantité de travail est prohibitive)

#66 + Partager rougepied

rougepied
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPip
  • 90 messages
  • Localisation: Boulogne Billancourt
  • Activité(s):Ingé Analyste
  • Instrument(s):Basse electrique frettée/acoustique fretless, harmonica diatonique et chromatique

Posté 07 déc. 2007 - 10:47

Peut-être que "si on a pas la fibre, on l'a pas", mais très franchement, si on a la fibre et pas la technique, on peut s'en servir comme suppositoire. Le type qui a la fibre, si tu lui mets un violon entre les mains pour la première fois et tu lui dis "vas-y j't'écoute", je parie que tu aura surtout un concert de grincement de porte.

La musicalité, ou la poésie, ou l'art en général, c'est quand même une question de définition et je pense qu'on a pas exactement la même. (ce qui ne veut pas dire que la mienne prévaut)
Pour moi, l'art, ça a vocation à susciter de l'émotion et c'est donc dans l'oeil de celui qui regarde ou dans l'oreille de celui qui écoute que ça se passe principalement.

S'il est des gens qui ont des facilités dans certains domaines (je comprends le cas de Tirno, je me suis jamais foulé à l'école et je m'en suis plutôt bien sorti) je ne crois pas qu'il y ait des gens pour qui "l'art" soit inaccessible.

Et j'aime pas cette approche qui consiste à opposer Art et Technique ou Art et travail : pour moi ces notions sont nécessairement complémentaires pour arriver à un résultat.

#67 + Partager Ludoman

Ludoman
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPipPipPip
  • 3 740 messages
  • Localisation: Montreuil
  • Groupe(s):Flor de Zinc - Duo Besson Rio - Tizhde'i - Boulas Rio
  • Instrument(s):Accordéon chromatique

Posté 07 déc. 2007 - 10:52

En effet, la musicalité fait appel, il me semble, à la sensibilité, la spontanéïté, quelque chose de personnel, un sentiment qu'on veut faire passer.


Ca dépend ce qu'on appelle la musicalité.
J'aurai plutôt dit que c'est la qualité du jeu, l'expressivité, tout simplement... et ça se travaille carrément!

#68 + Partager GEGE

GEGE
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPip
  • 1 276 messages
  • Localisation: GRENOBLE
  • Activité(s):formateur AFPA
  • Groupe(s):Transhumances, Zones Frontieres, Ensemaille
  • Instrument(s):cornemuses du centre, flutes, diato, chant ....

Posté 07 déc. 2007 - 10:57

c'est vrai, j'ai été un peu catégorique. je l'avoue et le regrette.

Tu as tout a fait raison quand tu dit qu'il faut de la technique pour assumer sa musicalité.

Ce que je voulais exprimer, bien loin d'opposer les technicien et les artistes, c'est que l'on peut prtiquer un instrument, faire des heures et des heures de travail, atteindre un haut degrè de technicité à la limite de la virtuosité et puis derrière il manque quelque chose....

C'est ce quelque chose que j'aime trouver chez un musicien, ce que peut être en exagèrant je nommerait le génie, en tout cas une expression personnelle, une âme.

je crois que c'est cette dimension qui est difficile à atteindre quand on a pas cette fameuse fibre.

Et puis moi ça me permet d'expliquer bien des choses dans la pratique de mon instrument. ;D

#69 + Partager peya

peya
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPip
  • 1 159 messages
  • Localisation: cher
  • Activité(s):curieux
  • Instrument(s):Pfuuiittpreeutprrreeutsssyooouu

Posté 07 déc. 2007 - 11:04

Je suis tout à fait d'accord avec GEGE, mais je pense que l'age fait son travail!
Je veux dire que le temps fait sentir le beau, le bon, il apporte les joies, l'amour, le bonheur, le fait d'avoir des enfants, mais aussi la tristesse, les mauvais coups, les frustrations accumulées ou non, les chagrins, jusqu'au jour (± tôt) ou on se dit qu'il faut voir la vie avec des idées positives et que la musique est là pour nous y aider... On tends vers un peu plus de spiritualité!... On se retrouve dans une réflexion de : "C'est quoi la vie?" etc.

Le réservoir de tout celà est plus rempli à 35 ans qu'à 18, c'est normal, et quand on est "artiste" ou simplement que l'on cherche à s'exprimer sur un instrument de musique qui nous "parle", on est en contact avec ce réservoir qui influence/module/colore, l'expression que l'on va avoir...


#70 + Partager tubular

tubular
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPip
  • 85 messages
  • Localisation: en bourgogne
  • Activité(s):entretien

Posté 08 déc. 2007 - 23:36

ben voilà, on y arrive! ça s'appelle du vécu, ça!! ça aide quand même bien à nourrir nos musicalités personnelles!! allez, à + ;)

#71 + Partager Erix

Erix
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPip
  • 153 messages
  • Localisation: Morvan
  • Activité(s):100

Posté 09 déc. 2007 - 01:23

ben voilà, on y arrive! ça s'appelle du vécu, ça!! ça aide quand même bien à nourrir nos musicalités personnelles!! allez, à + ;)

Image IPBImage IPBImage IPBImage IPBImage IPBImage IPBImage IPB

#72 + Partager cartoun

cartoun
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPip
  • 1 957 messages
  • Localisation: ou il faut quand il faut

Posté 09 déc. 2007 - 16:38

je pense que vous avez raison mais j'y mettrait quand même des nuances

#73 + Partager Satieu

Satieu
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPip
  • 145 messages
  • Localisation: St Firmin 05
  • Activité(s):Berger-Tondeur
  • Instrument(s):16 pouces, Uilleann pipes, diato G/C

Posté 09 déc. 2007 - 23:53

Gégé a dit

Ce que je voulais exprimer, bien loin d'opposer les technicien et les artistes, c'est que l'on peut prtiquer un instrument, faire des heures et des heures de travail, atteindre un haut degrè de technicité à la limite de la virtuosité et puis derrière il manque quelque chose....

C'est pas plutôt ton apréciation personnelle du musicien dans le "il manque quelque chose"? ça peut-être un musicien hors pair, à la virtuosité sans égale, mais dont l'interprétation ne te touche pas.

Rougepied

Et j'aime pas cette approche qui consiste à opposer Art et Technique ou Art et travail : pour moi ces notions sont nécessairement complémentaires pour arriver à un résultat


Si on juge un musicien par ce qu'il arrive à faire passer au delà de sa musique, c'est sûr que la technique pure aide beaucoup parcequ'elle offre les outils pour s'exprimer.
Pour ma part, travailler la technique comme un acharné est souvent le moyen de me rassurer, de me prouver ma maîtrise. Je me suis rendu compte de ça au tout début du diato, quand je m'enlidouèrais à séparer main gauche et main droite, j'y arrivais subreptiscement pendant des moments d'inatention (preuve que physiologiquement je pouvais y arriver) mais pas quand j'etais ultra concentré. Voilà, la technique, c'est faire sauter des bloquages psychomoteurs, presqu'on la bosserait que pour se "donner le droit" de jouer de son instrument.

#74 + Partager rougepied

rougepied
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPip
  • 90 messages
  • Localisation: Boulogne Billancourt
  • Activité(s):Ingé Analyste
  • Instrument(s):Basse electrique frettée/acoustique fretless, harmonica diatonique et chromatique

Posté 10 déc. 2007 - 08:34

C'est pas plutôt ton appréciation personnelle du musicien dans le "il manque quelque chose"? ça peut-être un musicien hors pair, à la virtuosité sans égale, mais dont l'interprétation ne te touche pas.

J'ai un point de vue à peu près similaire, et pour cause : je suis comme ça aussi. Je sais pertinemment qu'on peut avoir un niveau technique monumental ET mettre plein de musicalité, de spontanéité, de sensibilité... mais, je-personnellement-moi-même, reste assez insensible à une avalanche de note. Mon appréciation toute personnelle de ce qui est agréable (ce que moi j'apprécie) tend à trouver une certaine beauté dans ce qui est emprunt de simplicité et dépouillement.

J'ai un pote harmoniciste qui a une approche assez intéressante pour analyser ce qui nous plait dans tel ou tel morceau. Pour lui on est tous plus ou moins sensibles à différents stimuli qu'il a simplifié en 4 catégories : la tête, le coeur, les tripes et les pieds. Comme si on était tous munis de 4 capteurs de sensibilité différente. (Ceux que ça intéresse peuvent lire ça en anglais)
La virtuosité, c'est le stimulus de la tête. La musique stimule l'intellect et ça nécessite un niveau d'analyse. et dans ce cas, c'est cette analyse elle-même qui est vecteur de plaisir. C'est à mon sens très vrai pour des gens qui apprécient beaucoup le hardcore bebop ou la musique progressive. Mais dans le cas de la musique Trad, je ne dois pas me tromper énormément en disant que les gens sont plus réceptifs à la musique qui "parle à leur pied". ^^

Si on juge un musicien par ce qu'il arrive à faire passer au delà de sa musique, c'est sûr que la technique pure aide beaucoup parcequ'elle offre les outils pour s'exprimer.

Entièrement d'accord.
Il y a un bassiste de jazz (Victor Wooten) qui a un analogie que je trouve pertinente sur la technique. Pour lui, la technique, c'est un peu comme un dictionnaire dans lequel on vient piocher les mots pour s'exprimer. Et je trouve ça assez juste : on peut plus facilement nuancer ce que l'on a à dire, ce que l'on veut transmettre, si on a un vocabulaire suffisamment riche. Et le choix d'un mot ou d'une tournure de phrase très compliquée est souvent le cas d'une réelle intention de celui qui le dit. (Ce n'est malheureusement parfois rien d'autre que l'intention de prouver qu'on est capable de le faire)



Aussi étiqueté avec au moins un de ces mots-clés : autres

0 utilisateur(s) li(sen)t ce sujet

0 membre(s), 0 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)