Aller au contenu

En poursuivant votre visite sur Tradzone, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus Continuer
  • Se connecter avec Agenda Trad      Connexion   
  • Créer un compte
  •  

Infos

En cas de problème avec le mail de validation lors de l'inscription, vous pouvez nous contacter via le formulaire de contact

Photo
* * * * * 1 note(s)
vielles

Partitions "de travail" pour vielle à roue



  • Veuillez vous connecter pour répondre
99 réponses à ce sujet

#21 + Partager dcartron

dcartron
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPip
  • 144 messages
  • Localisation: Bourbonnais

Posté 24 mai 2015 - 14:34

Je ne vais pas réécrire la méthode de valentin mais franchement, les flèches suivantes ne seraient-elles pas plus parlantes ?

     →

   ↗    ↘

↑            ↓

↖       ↙

     ←



#22 + Partager dcartron

dcartron
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPip
  • 144 messages
  • Localisation: Bourbonnais

Posté 24 mai 2015 - 14:55

Pour les indications d'accord, mm si je vois ce qu'elles veulent dire, où et comment les indiquer ? En tout début de morceau, au niveau de l'armure ? Ce qui est probablement possible, c'est de mettre une pseudo-mesure de musique qui ne sera pas intégrée dans le midi, et de jouer sur la forme des têtes de notes, comme pour les partitions de batterie. Genre une croix pour la chanterelle, un losange pour les bourdons et un triangle pour les trompettes. Ou l'inverse ou réciproquement...  :) 

Étant donné que les bourdons et trompettes seront toujours numérotés du grave vers l'aigu pas besoin d'écrire de numéros. Le truc un peu chaud mais marrant à faire sera de transformer la clé de fa en ligne de percussion à la volée...

 

Dans les réglages que j'utilise en général les accents et autres signes sont bien placés avec la mélodie et le reste sur la ligne supplémentaire, donc là encore aucun souci. Par contre déplacer les accents sur la ligne rythmique s'il n'y a pas de ligne mélodique, ça nécessite un peu de scheme. Rien de méchant cependant.

 

Pour les indications de durée des flèches, par contre je ne vois toujours rien d'autre de parlant que les lignes de prolongation, comme pour les trilles : http://lilypond.org/...as-lines#trills. On peut modifier l'aspect pour n'avoir qu'une ligne droite, ou des pointillés...



#23 + Partager dcartron

dcartron
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPip
  • 144 messages
  • Localisation: Bourbonnais

Posté 24 mai 2015 - 16:24

Pour ta remarque sur le sujet diato, non seulement comme tu l'as constaté apparemment tout le monde s'en fout, tant pis après tout, mais pour une fois qu'un développeur demande aux futurs utilisateurs potentiels quels seraient leurs desideratum, j'aurais imaginé plus de réactions...

 

Et puis je suis fatigué de devoir expliquer sans cesse que c'est pas parce qu'on joue du trad que les règles musicales peuvent être détournées de leur vrai sens, pour la simple raison qu'on n'a pas pris la peine de chercher la bonne réponse, ou encore qu'on trouve ça trop pénible d'écrire une mazurka en croches pointées/doubles, ou pire en triolets, et qu'on décide par conséquent que ce sera dorénavant du ternaire. Mais avec un pas à trois temps...

 

Donc je renonce à consulter, et je fais comme je le pense depuis le début, à savoir qu'il faudra faire comme avec lilypond : on écrit la musique correctement ou on s'expose à ce que ça ne marche pas ou que le résultat ne soit pas celui espéré. Mais avec une belle doc qui explique comment on fait pour que ce soit bien. Pas élitiste mais pédagogue.



#24 + Partager dcartron

dcartron
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPip
  • 144 messages
  • Localisation: Bourbonnais

Posté 24 mai 2015 - 16:53

Je ne vais pas réécrire la méthode de valentin mais franchement, les flèches suivantes ne seraient-elles pas plus parlantes ?

     →

   ↗    ↘

↑            ↓

↖       ↙

     ←

Je viens de penser à un truc : on pourrait écrire plusieurs collections de flèches, celles à la mode valentin, celles à la mode ci-dessus, etc. sous forme de listes (en scheme ce sera mm un vecteur) et les indiquer de cette façon : \dog 3 pour la flèche sur le chiffre 3. Avec une instruction de configuration : #(define dog-arrows vc-arrows) ou #(define dog-arrows dc-arrows). Tu changes la totalité des dessins juste en changeant qq lettres en tête de fichier. En plus il y a un autre intérêt. Je te donne un exemple :

#(define dc-arrows #("→""↘""↘" "↓" "↙" "↙" "←" "↖" "↖" "↑" "↗" "↗" ))

Comme tu vois il y a 12 flèches, 1 et 2 identiques, et 4/5, ... Si tu sais plus si la flèche ↘ a été codée 1 ou 2 pas de pbs ça marchera pareil. L'utilisation est simple : quand tu écris \dog 3 la fonction dog va chercher la 4e valeur du vecteur (la première est le 0).

Et comme c'est la valeur numérique donnée à la fonction dog qui va chercher la bonne flèche, n'importe qui peut s'écrire son propre vecteur, mais ça tu l'avais déjà compris.



#25 + Partager badaboum

badaboum
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPip
  • 440 messages
  • Instrument(s):vielle, guitare classique, chant, orgue de barbarie

Posté 24 mai 2015 - 18:04

 

Je ne vais pas réécrire la méthode de valentin mais franchement, les flèches suivantes ne seraient-elles pas plus parlantes ?

     →

   ↗    ↘

↑            ↓

↖       ↙

     ←

Je viens de penser à un truc : on pourrait écrire plusieurs collections de flèches, celles à la mode valentin, celles à la mode ci-dessus, etc. sous forme de listes (en scheme ce sera mm un vecteur) et les indiquer de cette façon : \dog 3 pour la flèche sur le chiffre 3. Avec une instruction de configuration : #(define dog-arrows vc-arrows) ou #(define dog-arrows dc-arrows). Tu changes la totalité des dessins juste en changeant qq lettres en tête de fichier. En plus il y a un autre intérêt. Je te donne un exemple :

#(define dc-arrows #("→""↘""↘" "↓" "↙" "↙" "←" "↖" "↖" "↑" "↗" "↗" ))

Comme tu vois il y a 12 flèches, 1 et 2 identiques, et 4/5, ... Si tu sais plus si la flèche ↘ a été codée 1 ou 2 pas de pbs ça marchera pareil. L'utilisation est simple : quand tu écris \dog 3 la fonction dog va chercher la 4e valeur du vecteur (la première est le 0).

Et comme c'est la valeur numérique donnée à la fonction dog qui va chercher la bonne flèche, n'importe qui peut s'écrire son propre vecteur, mais ça tu l'avais déjà compris.

 

Je comprends ta remarque et trouve très maline l'idée de mettre les caractères graphiques dans un tableau (... on est loin du logiciel de partition avec souris...) mais il y a un aspect à ne pas négliger.

Les joueurs de vielle, c'est un nombre restreint de musiciens.

Des joueurs de vielle intéressés par la techniques et les partitions c'est une petite partie des précédents.

Ceux ayant acheté, lu et relu le manuel de Clastrier... pas beaucoup.

Mais ceux-là ont fait un gros effort, essayé de comprendre, d'appliquer, de mettre en pratique...

Si on se met maintenant à créer un autre codage, on va créer une sous-chapelle, voire un "schisme"...:-)  c'est à dire parcelliser encore et encore.

On peut se dire qu'on s'en moque, que les partitions ne seront jamais rendues publiques, ou sinon que les gens vont ignorer ce travail.

Et alors on retombe sur l'indifférence ressentie ailleurs.

On peut en pratique avoir un jeu d'include genre : clastrier_strict, clastrier_detourne... de façon à pouvoir générer selon des "standards de fleches" différents.

Mais je pense qu'il faut autant que possible générer un jeu de partition compatible avec le "standard".



#26 + Partager badaboum

badaboum
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPip
  • 440 messages
  • Instrument(s):vielle, guitare classique, chant, orgue de barbarie

Posté 24 mai 2015 - 18:11

Pour ta remarque sur le sujet diato, non seulement comme tu l'as constaté apparemment tout le monde s'en fout, tant pis après tout, mais pour une fois qu'un développeur demande aux futurs utilisateurs potentiels quels seraient leurs desideratum, j'aurais imaginé plus de réactions...

 

Et puis je suis fatigué de devoir expliquer sans cesse que c'est pas parce qu'on joue du trad que les règles musicales peuvent être détournées de leur vrai sens, pour la simple raison qu'on n'a pas pris la peine de chercher la bonne réponse, ou encore qu'on trouve ça trop pénible d'écrire une mazurka en croches pointées/doubles, ou pire en triolets, et qu'on décide par conséquent que ce sera dorénavant du ternaire. Mais avec un pas à trois temps...

 

Donc je renonce à consulter, et je fais comme je le pense depuis le début, à savoir qu'il faudra faire comme avec lilypond : on écrit la musique correctement ou on s'expose à ce que ça ne marche pas ou que le résultat ne soit pas celui espéré. Mais avec une belle doc qui explique comment on fait pour que ce soit bien. Pas élitiste mais pédagogue.

Les humains sont divers...

Un musicien trad... c'est un humain comme les autres.



#27 + Partager badaboum

badaboum
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPip
  • 440 messages
  • Instrument(s):vielle, guitare classique, chant, orgue de barbarie

Posté 24 mai 2015 - 19:13

Pour les indications d'accord, mm si je vois ce qu'elles veulent dire, où et comment les indiquer ? En tout début de morceau, au niveau de l'armure ? Ce qui est probablement possible, c'est de mettre une pseudo-mesure de musique qui ne sera pas intégrée dans le midi, et de jouer sur la forme des têtes de notes, comme pour les partitions de batterie. Genre une croix pour la chanterelle, un losange pour les bourdons et un triangle pour les trompettes. Ou l'inverse ou réciproquement...  :)

Une pseudo mesure, c'est bien.

Pour les formes différentes : croix, triangles... pourquoi pas ?

Pas de numéros.

 


Pour les indications de durée des flèches, par contre je ne vois toujours rien d'autre de parlant que les lignes de prolongation, comme pour les trilles : http://lilypond.org/...as-lines#trills. On peut modifier l'aspect pour n'avoir qu'une ligne droite, ou des pointillés...

 

J'avais pensé à cette fameuse ligne ondulée : elle est expressive. Une ligne droite serait moins bien.



#28 + Partager badaboum

badaboum
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPip
  • 440 messages
  • Instrument(s):vielle, guitare classique, chant, orgue de barbarie

Posté 24 mai 2015 - 19:21

.. ... pour la simple raison qu'on n'a pas pris la peine de chercher la bonne réponse, ou encore qu'on trouve ça trop pénible d'écrire une mazurka en croches pointées/doubles...

 

Problème de logiciel trop pénible à utiliser ?

 

J'ai fait des essais avec des logiciel-z'à-souris et c'est vrai que la suite croche-pointée - double est assez fastidieuse quand elle se répète.

En mode texte on n'a pas à se crisper sur l'écran pour de multiples clics.



#29 + Partager dcartron

dcartron
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPip
  • 144 messages
  • Localisation: Bourbonnais

Posté 24 mai 2015 - 20:13

j'ai une autre vision des choses par rapport aux choix des flèches et à tout ce que cela sous-entend. Tu pars du principe que les gens ont lu soit la méthode de valentin soit une autre, mais moi je pars de celui où n'importe qui, quel que soit son niveau, quelle que soit la méthode qu'il lit et utilise, qu'il soit musicien débutant  ou confirmé, ou formateur, s'il a besoin de noter dans une partition des indications de poignée, doit pouvoir le faire à sa guise. Et avec ses habitudes et conventions.

 

Donc la possibilité de personnaliser les indications est primordiale. Et toutes les autres indications possibles également. La référence du sautereau tu dis qu'on ne doit pas la mettre, mais pour un débutant absolu ça a une importance de savoir ça.

 

Je ne dis pas qu'il faut créer de nouveaux codages, mais qu'il faut les permettre. Sinon on cours le risque de créer une "chapelle valentin". Ce qui me déplairait fortement. Liberté avant tout.



#30 + Partager badaboum

badaboum
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPip
  • 440 messages
  • Instrument(s):vielle, guitare classique, chant, orgue de barbarie

Posté 24 mai 2015 - 21:46

j'ai une autre vision des choses par rapport aux choix des flèches et à tout ce que cela sous-entend. Tu pars du principe que les gens ont lu soit la méthode de valentin soit une autre, mais moi je pars de celui où n'importe qui, quel que soit son niveau, quelle que soit la méthode qu'il lit et utilise, qu'il soit musicien débutant  ou confirmé, ou formateur, s'il a besoin de noter dans une partition des indications de poignée, doit pouvoir le faire à sa guise. Et avec ses habitudes et conventions.

 

Donc la possibilité de personnaliser les indications est primordiale. Et toutes les autres indications possibles également. La référence du sautereau tu dis qu'on ne doit pas la mettre, mais pour un débutant absolu ça a une importance de savoir ça.

 

Je ne dis pas qu'il faut créer de nouveaux codages, mais qu'il faut les permettre. Sinon on cours le risque de créer une "chapelle valentin". Ce qui me déplairait fortement. Liberté avant tout.

D'accord avec la liberté. C'est pour cela que je suggérais l'usage de différents includes permettant de générer des PDF correspondant à plusieurs projets de codage. Ce qui suppose que l'usager "évolué" puisse compiler la partition  selon ses souhaits.

La liberté a un coût : l'apprentissage.

Pour ce qui est de canoniser "Valentin", ce serait cruel. Le bonhomme est encore vivant. Il a lui-même la possibilité de changer son codage (il l'a déjà fait par le passé) et d'inventer des tas de trucs.


Modifié par badaboum, 24 mai 2015 - 22:20.


#31 + Partager badaboum

badaboum
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPip
  • 440 messages
  • Instrument(s):vielle, guitare classique, chant, orgue de barbarie

Posté 24 mai 2015 - 22:18

Je ne dis pas qu'il faut créer de nouveaux codages, mais qu'il faut les permettre.

J'ai fait un petit essai à partir des définitions d'un de tes précédents messages :

fa = \markup{"↓"}
fb = \markup{"↧"} ...

que j'ai appliqué au début de la bourrée de Montford.

Cela donne :

http://lerautal.laut...ielle/mont1.jpg

 

Codage rythmique :   

\set Staff.instrumentName = #"02"
      c8_1^\fa c_3^\fc r c_3^\fc   | c4_1^\fa c8_1^\fa c_3^\fc  |
       r c_3^\fc c_1^\fa c_3^\fc |
      c8._1^\fa c16_4^\fd c8_1^\fa  c_3^\fc | c2_1^\fa   }

 

Tu remarqueras que j'ai choisi de conserver l'indication de position sur la roue (1 à 4) dont on peut considérer qu'elle fait double usage avce les flêches. Le codage du 3/4 de tour est souligné en rouge sur l'image.

 

Avantage attendu : si un esprit curieux passe par ici (qui ne soit ni toi ni moi) il pourra constater un résultat à nos échanges.



#32 + Partager dcartron

dcartron
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPip
  • 144 messages
  • Localisation: Bourbonnais

Posté 25 mai 2015 - 05:33

Alors si tu veux pouvoir afficher également le numéro il faut prendre un peu des deux de mes propositions :

  • on a trois vecteurs, un par type de coup (3 4 6) (quoique non à la réflexion on peut tout mettre dans un seul, et ajouter un petit algorithme qui ajustera en fonction du type de coup) ;
  • on a trois fonctions, \df pour dog four, \dt et \ds ;
  • si on indique \df 3 ça affiche la flèche 3 du coup de 4 et ça peut aussi afficher 3 si on veut, avec une unique saisie.

On peut aussi dire qu'on n'a qu'une fonction mais il faut lui indiquer \dog 3 4 pour dire position 3 sur le coup de 4.

 

Et je pense que c'est inutile d'écrire deux fois la mm chose : les codages dans la mélodie, et les réglages de staff font le tri. Si tu tiens vraiment à remplacer la seconde note d'une paire liée par un silence, on peut aussi l'automatiser. Perso je n'en voit pas l'intérêt puiqu'il n'y a pas de flèche en face...

 

Et pour l'aspect esthétique, les hampes et têtes de note ne sont là que pour rappeler une indication déjà présente juste au-dessus, je les ferait plus discrètes, comme ce que je suis en train de faire pour les basses de diato :

Fichier joint  mkBatBass2.jpg   2,94 Ko   2 téléchargement(s)

Il suffit d'ajouter ça dans les réglages de staff :

    \override NoteHead #'font-size = #-4
    \override Stem #'font-size = #-4
 


Modifié par dcartron, 25 mai 2015 - 05:38.


#33 + Partager dcartron

dcartron
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPip
  • 144 messages
  • Localisation: Bourbonnais

Posté 25 mai 2015 - 05:46


D'accord avec la liberté. C'est pour cela que je suggérais l'usage de différents includes permettant de générer des PDF correspondant à plusieurs projets de codage. Ce qui suppose que l'usager "évolué" puisse compiler la partition  selon ses souhaits.

Pas besoin de plusieurs fichiers à inclure, un seul suffit, avec des options. Explications :

  • dans le fichier hurdyTab.ly (j'ai trouvé un nom à ce fichier) on a les différents vecteurs de flèches ;
  • on a aussi l'instruction de définition du vecteur par défaut : #(define dog-arrows vc-arrows) ;
  • et bien entendu la ou les fonctions scheme, et les réglages des staffs ;
  • dans le fichier de la partition on a de nouveau l'instruction de définition du vecteur, comme ça tu peux éventuellement changer en local sans toucher au fichier de code ;
  • cette instruction locale n'est pas obligatoire, c'est juste une possibilité ;
  • tu peux écrire dans ton fichier de partition #(define dog-arrows dc-arrows) mais aussi #(define dog-arrows #("........")) et définir ton propre vecteur en local, ou dans le fichier de code ;
  • que quelqu'un d'autre ait ou non le mm vecteur, on pourra qd mm lui donner le fichier ly, puisque c'est le numéro de position qui est enregistré et pas autre chose.


#34 + Partager dcartron

dcartron
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPip
  • 144 messages
  • Localisation: Bourbonnais

Posté 25 mai 2015 - 11:19

Le coup de chien gras, tu m'as dit qu'il peut durer 1/4 de tour, voire plus, mais je pense que ça doit pouvoir se noter également en nombre de temps, non ? Du genre au lieu d'être ponctuel il va durer une noire ou une blanche ou ...

 

Dans ce cas pourquoi ne pas noter cette information de façon purement graphique sous la ligne de flèches, sous forme de traits plus ou moins longs. Un trait de la largeur d'une tête de note ça veut dire ponctuel. Si ça dure une noire ou une blanche le trait s'allonge.

Dans ce cas il faut également rajouter une indication dans la partition, sur la longueur du chien gras, mais ce n'est qu'une fonction de plus. Et ça permet de gérer très précisément la longueur du chien gras.



#35 + Partager badaboum

badaboum
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPip
  • 440 messages
  • Instrument(s):vielle, guitare classique, chant, orgue de barbarie

Posté 25 mai 2015 - 12:32

Le coup de chien gras, tu m'as dit qu'il peut durer 1/4 de tour, voire plus, mais je pense que ça doit pouvoir se noter également en nombre de temps, non ? Du genre au lieu d'être ponctuel il va durer une noire ou une blanche ou ...

 

Dans ce cas pourquoi ne pas noter cette information de façon purement graphique sous la ligne de flèches, sous forme de traits plus ou moins longs. Un trait de la largeur d'une tête de note ça veut dire ponctuel. Si ça dure une noire ou une blanche le trait s'allonge.

Dans ce cas il faut également rajouter une indication dans la partition, sur la longueur du chien gras, mais ce n'est qu'une fonction de plus. Et ça permet de gérer très précisément la longueur du chien gras.

 

Si c'est possible de le noter d'une façon ou d'une autre, ce serait un plus.

Deux utilités :

- On imagine que l'on note une succession de variations sous la partition principale : les coups gras relèvent alors des la proposition faite au lecteur pour l'interprétation du morceau.

- On compose spécifiquement un morceau qui inclut "par essence" certaines accentautions liées au chien (dont le coup gras).

Dans ce cas, le fait de pouvoir coder ce type de coup dans la partition devient une nécessité.

On m'objectera que dans la musique trad' on est dans la transmission orale et que je complique les choses.

Mais la musique cela peut aussi s'inventer "sur le papier". Pourquoi se priver d'un outil ?


Modifié par badaboum, 25 mai 2015 - 12:33.


#36 + Partager dcartron

dcartron
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPip
  • 144 messages
  • Localisation: Bourbonnais

Posté 25 mai 2015 - 15:45

Je ne comprend pas la dichotomie proposition/nécessité.

 

Pour moi il y a deux façons d'écrire la musique :

  • on note tout de façon très précise et il n'y a pas d'interprétation possible, comme les partitions de cornemuse écossaise par exemple, ou tout est strictement codifié au moyen de grace notes ;
  • on note le principal et on agrémente de signes d'interprétation dont le nom est suffisamment explicite.

Au lieu de s'inventer de nouvelles conventions basées sur leur ignorance, les gens qui écrivent des partitions trad feraient bien d'étudier tous ces signes existants et comprendre qu'ils permettent déjà de noter bon nombre de choses qui sont absolument absentes de toutes les tablatures de diato que j'ai pu voir : qui indique à quel endroit il est intéressant de picoter ou de faire un mordant ou un pincé ? Bon en ce moment ce truc ça m'énerve au plus haut point.

 

Bref pour en revenir au chien gras (je vais finir par me le faire à la broche !) on a deux possibilités dérivant de ce que j'ai dit plus haut :

  • notation précise avec une durée explicite, mais pour que ce soit parlant il faudrait dans l'absolu que la partition soit en notation proportionnelle : l'espacement des notes est proportionnel à leur durée, ce qui est l'usage dans les partitions ou tablatures pour débutants, l'aspect visuel est une aide non négligeable - dans ce cas on pourrait mettre des lignes horizontales de longueur idoine à la suite des flèches, mais le pb est que ces dernières ont une dimension horizontale trop variable ;
  • notation d'interprétation et là on ne dit plus le chien dure x pouillèmes de seconde, mais on le fait durer un peu ou un peu beaucoup, et ça se fait en ajoutant une petite ligne ondulée (ou non) à la suite de la flèche (\prall ?) pour un chien pas trop gras, ou une ligne un peu plus longue (\prallprall ?) s'il est plus appuyé.

Pour moi, la seconde solution est la bonne. Pas uniquement parce qu'elle est la plus simple à mettre en œuvre, mais parce qu'elle respecte mieux l’esprit de la musique trad, à savoir laisser au musicien une marge d'interprétation. De plus tout ça existe déjà en notation musicale. Par contre le mordant et le pincé étant jouables à la vielle si je ne m'abuse, il conviendrait d'utiliser d'autres signes. Que l'on a tout à fait le droit d'inventer. Il n'a jamais été dit que les signes existant étaient les seuls autorisés, bien au contraire, et les compositeurs baroques notamment ont largement inventé leurs propres signes, avec leur propre table d'exécution des ornements en début d’œuvres. Tiens un petit lien : http://fr.wikipedia....ment_mélodique)

 

Donc pour les chiens gras, on peut imaginer des flèches surchargées, soit par une barre oblique, soit des flèches doubles, un ou plusieurs + après la flèche...

 

Tu vas me rétorquer que c'est créer une nouvelle chapelle, mais non ! Noter une info forcément subjective sous forme de signe d'interprétation est vieux comme le solfège. Proposer une façon de le faire pour le chien gras, avec un vecteur de symboles personnalisables me semble être une bonne idée. Qu'on pourrait proposer à valentin :-)


Modifié par dcartron, 25 mai 2015 - 18:14.


#37 + Partager badaboum

badaboum
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPip
  • 440 messages
  • Instrument(s):vielle, guitare classique, chant, orgue de barbarie

Posté 25 mai 2015 - 18:28

Je ne comprend pas la dichotomie proposition/nécessité.

Pas grave : on ne va pas se bloquer là-dessus

 

 

  • notation d'interprétation et là on ne dit plus le chien dure x pouillèmes de seconde, mais on le fait durer un peu ou un peu beaucoup, et ça se fait en ajoutant une petite ligne ondulée (ou non) à la suite de la flèche (\prall ?) pour un chien pas trop gras, ou une ligne un peu plus longue (\prallprall ?) s'il est plus appuyé.

Pour moi, la seconde solution est la bonne. Pas uniquement parce qu'elle est la plus simple à mettre en œuvre, mais parce qu'elle respecte mieux l’esprit de la musique trad, à savoir laisser au musicien une marge d'interprétation. De plus tout ça existe déjà en notation musicale. Par contre le mordant et le pincé étant jouables à la vielle si je ne m'abuse, il conviendrait d'utiliser d'autres signes. Que l'on a tout à fait le droit d'inventer. Il n'a jamais été dit que les signes existant étaient les seuls autorisés, bien au contraire, et les compositeurs baroques notamment ont largement inventé leurs propres signes, avec leur propre table d'exécution des ornements en début d’œuvres. Tiens un petit lien : http://fr.wikipedia....ment_mélodique)

 

Donc pour les chiens gras, on peut imaginer des flèches surchargées, soit par une barre oblique, soit des flèches doubles, un ou plusieurs + après la flèche...

Oui.

Le lien que tu signales est très éclairant. En plus Dom Bedos a écrit un traité sur la facture des orgues qui est encore étudié par les gens qui s'intéressent à ces instruments. Cette époque a été très créative...

De toutes façons si l'on veut ajouter une information supplémentaire (la "grassitude" du chien) il faut ajouter un signe et donc une convention... qu'il faudra expliquer comme le faisait Dom Bedos.

 

J'aime bien  "plusieurs + après la flèche..."

Ce serait du genre :

gr = \markup{"↓++"}

tgr =\markup{"↓+++++"}

... ou plus compliqué ?

 

Je n'ai jamais rencontré Valentin... ce que je regrette.



#38 + Partager dcartron

dcartron
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPip
  • 144 messages
  • Localisation: Bourbonnais

Posté 25 mai 2015 - 19:05

Quelque sera le final de cet échange, ça me fait plaisir d'avoir en face de moi qqun qui comprend ce que je raconte...

 

Puisque tu cites les orgues, mon prof de solfège est titulaire des orgues de moulins sur allier, s'appelle Alexis Droy et a une façon d'enseigner le solfège telle que mon fils ne rêve que d'une chose, pouvoir s'inscrire à ses cours pour le pur plaisir du solfège...

 

Revenons à nos moutons, ou plutôt au chien qui les garde... Écrire un markup spécifique qui indique la gracioseté (ou la grassitude ?) du chien n'est pas la bonne façon de faire. Ça mélangerait deux informations. Coup de poignée et durée. Je préconise deux infos différentes, \dog 3 4 et  \ld ou \lld (long dog ou long long dog par exemple mais ce n'est qu'une première idée) à la suite si nécessaire. Encore une fois, il faut dissocier la saisie de l'info de son rendu.



#39 + Partager dcartron

dcartron
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPip
  • 144 messages
  • Localisation: Bourbonnais

Posté 25 mai 2015 - 19:15

Au fait tu as vu qu'on a été lu par plus de 300 forumeurs ? Qui n'ont laissé aucun commentaire, aucune appréciation, aucune critique ?

Si le fait d'échanger des infos ne doit se limiter qu'à un échange à deux qui soit visible par 300 voyeurs n'apportant rien au débat, je préférerais échanger en privé !



#40 + Partager AlinWond

AlinWond
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPip
  • 1 056 messages
  • Localisation: Sud-Ouest

Posté 25 mai 2015 - 19:34

...

Tu n'as jamais assisté à une conférence-débat ? à une table ronde ? Jamais écouté un dialogue intéressant à la radio, sur un sujet que tu ne maîtrises pas ?

Dans ces cas-là, tu te définissais comme "voyeur" ?

Moi, non. Auditeur, auditrice, ou lecteur, lectrice, en l'occurrence.

 

Je comprends que ça puisse être un peu décevant ou frustrant pour toi de n'avoir que peu de remarques/retours/appréciations sur une tâche dans laquelle tu investis du temps et de l'énergie, mais qu'est-ce que tu veux qu'on y fasse ? Je ne joue pas de vielle, je n'écris pas de partition de travail (enfin si, ça m'arrive, avec des trucs qui s'appellent "crayon" et "papier" et qui me suffisent amplement), je n'ai ni l'usage, ni la connaissance d'aucun des logiciels que vous évoquez, la moitié de votre dialogue m'est aussi accessible que du javanais ancien. Il n'empêche que j'ai apprécié de pouvoir jeter un oeil à vos échanges... c'est de la curiosité intellectuelle et ça ne me semblait pas offensant...


  • Ludoman aime ça



Aussi étiqueté avec au moins un de ces mots-clés : vielles

0 utilisateur(s) li(sen)t ce sujet

0 membre(s), 0 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)