Aller au contenu

En poursuivant votre visite sur Tradzone, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus Continuer
  • Se connecter avec Agenda Trad      Connexion   
  • Créer un compte
  •  

Infos

En cas de problème avec le mail de validation lors de l'inscription, vous pouvez nous contacter via le formulaire de contact

Photo
* * * * * 1 note(s)

Qu'est ce qu'un bon danseur ?


  • Veuillez vous connecter pour répondre
26 réponses à ce sujet

#1 + Partager lauba

lauba
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPip
  • 194 messages
  • Localisation: Bâle

Posté 09 oct. 2015 - 20:10

Je ne sais pas si il y a déjà un sujet là-dessus.......(Copié d'accrofolk)

 

Eric Champion

« C'est quelqu'un qui arrive à un équilibre hors norme entre la qualité de son geste, la qualité de la relation à ou aux autres, la qualité de l'énergie, la qualité de la présence. Si l'équilibre n'est pas le bon cela sera un gymnaste, un représentant de commerce, un excité, un charismatique,… L'alchimie est délicate. Quand cela est, c'est une évidence, il y a une force qui se dégage, une esthétique indéniable, c'est de l'ordre de l'artistique.
Pour les critères, c'est bien difficile tant la chose est complexe, peut-être le naturel, l'absence de sur-jeu, la fluidité, la facilité / qualité du geste, la justesse de la relation, l'émotion, la capture de mon attention ! »

 

Pierre Corbefin

« Le premier des critères me paraît être celui de l'émotion dégagée. Un bon danseur est émouvant. Sachant que le plaisir est, peut-être, le premier stade de l'émotion (voire sa prémisse) : avoir du plaisir à regarder quelqu'un danser. Mais est-ce un critère ? Peut-être serais-je plus proche de la question en parlant d'interprétation, d'expression. Un bon danseur, c'est celui qui ne donne pas l'impression de réciter (aussi parfaite qu'elle soit, la récitation reste un exercice froid, sans profondeur). C'est celui qui, à partir d'un modèle donné, a su mettre sa personnalité en symbiose avec le modèle. Si on reconnaît la danse interprétée, on perçoit en même temps ce que l'interprète a d'unique. Ce qui suppose une maîtrise technique parfaitement aboutie, mais cette maîtrise peut être visible, ou pas. Un bon danseur serait donc celui qui tendrait vers l'épurement. Ceci avant même de se pencher sur le style, l'intonation, dimensions auxquelles on n'échappe pas quand on a affaire à la danse traditionnelle.
"Voilà, c'est ça. Une bourrée, c'est ça. Voilà bien là ce mouvement particulier qui échappe finalement à l'analyse et qui est la marque profonde (la reproduction réussie pour ce qui nous concerne, nous "revivalistes") qu'une société humaine a su imprimer sur cette forme d'expression, ce langage qu'est la danse. »

 

Françoise Etay

« Un bon danseur, c'est pour moi quelqu'un qui a bien intégré un style, qui en est même totalement imprégné, et qui a un sens rythmique très aigu. Dans le cas des bourrées et de quelques autres danses qui, à mon avis, sont d'un esprit proche, le bon danseur sait, en outre, gérer l'énergie propre à la danse, et les variations qu'il y apporte, en relation avec le jeu du musicien, concrétisent sa maîtrise. »

 

Edith Lozano Huguet

« Je définirai un "bon danseur" comme une personne qui allie avec une aisance, faisant croire à la simplicité, le mouvement à la musique, douceur, souplesse, force, retenue et présence.
Un bon danseur doit être beau à regarder. Il doit y avoir harmonie complète entre le dansem en mouvement et la musique.
Quand on danse avec lui, il doit y avoir un partage équitable entre puissance et douceur. II doit y avoir osmose entre les partenaires sans pour autant annihiler l'individualité (principalement dans les danses où il n'y a pas de contact physique) sans oublier le regard, l'intérêt particulier pour le partenaire » 

Mes critères d'évaluation : justesse des pas alliée à un style découlant du répertoire, du terroir, En un mot danser une bourrée du Berry avec le style du Berry et pas de l'Auvergne, ou bien danser une mazurka du centre France différemment d'une mazurka du sud-ouest. À chaque région, à chaque province correspond une façon de danser différente, inscrite dans le mouvement, dans la position du corps, dans les appuis,... »

 

Samuel Ouvrard

« Un bon danseur est celui qui connaît assez la danse qu'il interprète en ayant cette conscience de "sa carte d'identité", sa logique, son essence en accord avec le caractère et les qualités de la pratique communautaire culturelle de cette danse.
Mais il se doit d'avoir d'autres qualités. La plus évidente est, évidemment, d'avoir une maîtrise assez lucide de son corps pour pouvoir l'adapter à la danse en question, pour pouvoir être dans le "confort corporel". En outre, pour être totalement en accord avec le caractère communautaire fort de la danse traditionnelle, il doit pouvoir s'abandonner au groupe et éviter ainsi d'entrer dans la performance individuelle qui nuit souvent à la qualité d'un bon danseur. Ces atouts évitent de tomber dans différents travers et notamment celui du "folkeux" qui s'arrête souvent à la simple esthétique de la danse en oubliant les forces intrinsèques des danses : c'est du mouvement sans saveur ni sensibilité...
Enfin, cerise sur le gâteau, la qualité suprême d'un excellent danseur est celle de maîtriser assez tous ces éléments et cette connaissance pour pouvoir jouer avec l'espace de liberté qui lui est laissée par la danse tout en restant en accord avec la logique du mouvement de celle-ci : l'interprétation intelligente.
(« L'individu traditionnel acquérait par imprégnation la danse à la fois en tant que langue du groupe mais il avait la possibilité d'une parole personnelle ». Y. Guilcher) »

 
Philippe Pasquihr

« Dans l'ordre décroissant :
- maintien, tenue du corps, sourire.
- qualité d'équilibre dans les mouvements et qualité d'ouverture et de rendu des jambes et pieds.
- sens du rythme, respect du tempo musical, respiration.
- technique dans les assemblés, les mouchetés, les chassés, les pas battus (brisés, entrechats et ailes de pigeon).
- danse bas sur demi-pointes (quart de pointe), énergie et vivacité dans les mouvements, capacité à syncoper.
- force, puissance, grâce, légèreté, endurance, élévation.
- variété de son répertoire de pas dans les mouvements, les rythmes et les variations. »

 

Lucienne Porte-Marrou

« Il écoute la musique et il suit parfaitement la mesure - élégant dans son allure - bonne tenue du corps, sans raideur. Il sait conduire sa partenaire, il est capable d'adopter "le style" de la danse qu'il pratique et une bonne danseuse le suivra sans difficulté. »

 

 

extraits écrits par Antonius Arena (1500-1544), auteur averti et critique. Ses observations sont bien pertinentes aujourd'hui encore.

« (...) La qualité de la danse manifeste celle de l'homme. Etre un bon danseur, ce n'est pas connaître beaucoup de danses. Beaucoup de gens savent exécuter les pas correctement, mais leur danse demeure sans grâce(...). On en voit qui ne cessent de se retourner en dansant, pour s'assurer, en observant le voisin, que leur danse est correcte. On dirait larrons qui se tortillent sous le fouet du bourreau, ou encore Janus, qui a le visage tourné des deux côtés. Certains font de leur visage mille grimaces. Il y en a, on dirait qu'ils se croient en train de fouler du raisin, tellement ils appuient sur leurs pieds. Certains danseurs, enfin, avaient l'impression de savoir toutes les danses du moment qu'ils gigotaient beaucoup ».
Et Yvon Guilcher de conclure : « on les voit, on s'y croirait. Echappez à tous ces travers, et vous commencerez à danser. Vous n'aurez plus à acquérir que l'essentiel : la grâce ».

 

 

Et vous  ????????????

 


  • teddy et Fofie aiment ça

#2 + Partager Garrigauda

Garrigauda
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPip
  • 328 messages
  • Localisation: Garrigue de l'Hérault, Occitania
  • Activité(s):Passeuse de danses
  • Groupe(s):ABRAÇEBRAÇ - Desaunay's Irish - ACCORDANÇA

Posté 09 oct. 2015 - 20:41

Waohhhh !!

On ne sait plus que dire....

 

Oui, oui, oui. Un bon danseur(se), on a plaisir à le regarder, il  nous touche par sa grâce, son naturel, sa façon personnelle de danser des danses parfaitement sues. Et on vit un instant magique quand on danse avec lui. Il sourit, il calcule les autres. Mais on sent qu'il plane quand il danse. Il est humble pourtant et toujours ouvert et curieux. Il écoute, non, il vit la musique.


  • Fofie aime ça

#3 + Partager Mustradamus

Mustradamus
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPip
  • 392 messages
  • Localisation: Limousin

Posté 11 oct. 2015 - 10:19

Drôle, la juxtaposition des citations (tirées du travail d’Yvonne Paire et Catherine Augé, sauf l’extrait Aréna ?).

Merci Lauba !

Mais contradictoires, forcément. Le « bon danseur » existe-t-il vraiment, en dehors du cadre de la culture à laquelle il appartient ou se réfère ?
Quand Philippe Pasquier parle maintien, il pense à celui de la danse provençale, héritée du ballet classique.

Eric Champion et Françoise Etay doivent avoir plutôt en tête, eux, en priorité, des images d’excellents danseurs de bourrée, en milieu rural.

Lucienne Porte-Marrou parle de danses populaires en couple, en Provence, hors milieu « folklorique »

etc.

 

On trouve(de la page 28 à la page 37) une étude sur la perception esthétique que des danseurs traditionnels de bourrée avaient, eux, dans les années 1990, de leur propre pratique.

Tout un monde.


  • josette aime ça

#4 + Partager nevado

nevado
  • Conseil Administration
  • PipPipPipPipPipPip
  • 1 756 messages
  • Localisation: Montpellier BAS-LANGUEDOC
  • Activité(s):Éducateur Technique Spécialisé, Maître de danse
  • Groupe(s):folkloriques et autres dans le Gard et l'Hérault
  • Instrument(s):tambour; aubòi (hautbois du bas-languedoc)

Posté 11 oct. 2015 - 13:05

Un bon danseur est aussi un maître de danse  B-)



#5 + Partager Garrigauda

Garrigauda
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPip
  • 328 messages
  • Localisation: Garrigue de l'Hérault, Occitania
  • Activité(s):Passeuse de danses
  • Groupe(s):ABRAÇEBRAÇ - Desaunay's Irish - ACCORDANÇA

Posté 11 oct. 2015 - 18:56

Pas d'accord. :no:

Un maître à danser peut être un bon danseur (dans tous les sens indiqués sur le post de Lauba), mais il doit surtout être un pédagogue, alors qu'un bon danseur n'est pas forcément maître à danser, et n'est pas nécessairement un pédagogue.


  • nevado aime ça

#6 + Partager nevado

nevado
  • Conseil Administration
  • PipPipPipPipPipPip
  • 1 756 messages
  • Localisation: Montpellier BAS-LANGUEDOC
  • Activité(s):Éducateur Technique Spécialisé, Maître de danse
  • Groupe(s):folkloriques et autres dans le Gard et l'Hérault
  • Instrument(s):tambour; aubòi (hautbois du bas-languedoc)

Posté 11 oct. 2015 - 20:10

Garrigauda, le titre de maître ( en tout cas au sein de la fédération du folklore de la méditerranée et cf." l'enseignement militaire de la danse et les traditions populaires" par Hélène et Jean-Michel GUILCHER) reconnaît un niveau de maîtrise de la danse et non la pédagogie pour transmettre.



#7 + Partager Garrigauda

Garrigauda
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPip
  • 328 messages
  • Localisation: Garrigue de l'Hérault, Occitania
  • Activité(s):Passeuse de danses
  • Groupe(s):ABRAÇEBRAÇ - Desaunay's Irish - ACCORDANÇA

Posté 11 oct. 2015 - 21:14

Pardon, je ne connais pas le monde du folklore.

Mais l'idée d'un titre ne me séduit pas du tout.

Puis la notion de maîtrise ne recouvre pas forcément tous les qualificatifs énoncés dans la liste de Lauba. Il ya une part de subjectivité dans le choix des critères.

 

Ah et j'oublais: quand on regarde un bon danseur, on a toujours l'impression que c'est facile. :lmao:

 

Et puis en fait, je parle plus souvent d'un beau danseur ou d'une belle danseuse, je crois. J'imagine que c'est révélateur.


  • nevado aime ça

#8 + Partager Garrigauda

Garrigauda
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPip
  • 328 messages
  • Localisation: Garrigue de l'Hérault, Occitania
  • Activité(s):Passeuse de danses
  • Groupe(s):ABRAÇEBRAÇ - Desaunay's Irish - ACCORDANÇA

Posté 11 oct. 2015 - 21:31

Et toi Lauba ?



#9 + Partager nevado

nevado
  • Conseil Administration
  • PipPipPipPipPipPip
  • 1 756 messages
  • Localisation: Montpellier BAS-LANGUEDOC
  • Activité(s):Éducateur Technique Spécialisé, Maître de danse
  • Groupe(s):folkloriques et autres dans le Gard et l'Hérault
  • Instrument(s):tambour; aubòi (hautbois du bas-languedoc)

Posté 11 oct. 2015 - 21:34

Je suis d'accord. un danseur qui est "bon" est toujours agréable à regarder avec cette impression de facilité, de classe :)



#10 + Partager lauba

lauba
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPip
  • 194 messages
  • Localisation: Bâle

Posté 12 oct. 2015 - 07:38

Et toi Lauba ?

Oh là !!! Difficile à expliquer. Je suis assez d'accord avec Garrigauda.

Nevado, tu as raison au sujet du maitre à danser. Mais on parle d'un mot qui avait une autre connatation dans un autre temps. Un maitre était consideré comme quelqu'un qui a un role essentiel, important. Un maitre était respecte pour son savoir et non pour sa pedagogie. C#est un peu la difference entre un instituteur et un maitre de conference.

un maitre a danser c'était quelqu'un qui dirigeait l'execution de la danse donc qui maitrisait tous les aspects de celle.ci. (les danseurs n'en font pas encore partie, là on part dans la pédagogie)

 

Quand on parle d'un bon danseur on cesse de parler d'avoir mais on part dans l'être.

 

Un bon danseur qu'est ce que  c'est ??  Ce n'est pas automatiquement un beau danseur meme si un beau danseur l'est lui......

Parce que la beauté c'est tellement subjectif et plus tu y est confronté et plus tu deviens exigeant.

 

Un bon danseur en épurant les critères particuliers aux danses specifiques:

Qualité du geste dans la danse

conscience de sa partenaire et des danseurs tout autour de lui.

Bonne tenue du corps, maintien,tension mais sans rigidité

Une gestuelle claire pour sa partenaire

La qualite de l'interpretation et l'emotion partagée et degagée

connaître (et non savoir!!!!) assez la danse qu'il interprète 

être en accord avec la pratique communautaire tout en gardant la qualité individuelle du danseur (ne pas niveller par le bas)

Maitriser le tout cite pour pour pouvoir l'ignorer quand l'espace de liberté de la danse le lui permet.


  • Lanost aime ça

#11 + Partager Mustradamus

Mustradamus
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPip
  • 392 messages
  • Localisation: Limousin

Posté 12 oct. 2015 - 09:57

Je me répète un peu (c’est la faute de mes chromosomes pédagogiques) : « un bon danseur », ça n’a de sens que dans un contexte et une culture donnée.

Garrigauda et Lauba, vous semblez vous référer à la danse des bals folk. Etes-vous sûrs que vous parlez vraiment de la même chose ? Ceux de Garrigauda ne semblent pas avoir grand chose à voir avec ceux qui ont lieu régulièrement chez les Brayauds, par exemple.

Je l’avoue, quant à moi : ce n’est pas dans les bals folks que j’ai eu mes chocs esthétiques les plus mémorables. Mes meilleurs danseurs, ça a été (et c’est toujours, pour ceux qui sont encore parmi nous) des danseurs de bourrée paysans. Or, s’ils voyaient la danse provençale à laquelle se réfère Philippe Pasquier ci-dessus, ce maintien, cette tenue du corps, ce sourire, ils la trouveraient - sans forcément le dire, parce qu'ils sont gentils et bien élevés - un peu ridicule. Mais les danseurs ne vivant que dans ce monde-là (très proche de celui des maîtres à danser languedociens évoqués par Nevado) les trouveraient un peu ridicules, eux aussi.

 

Prolongeons : les regards, les sourires, auxquels certains danseurs ci-dessus attribuent des bons points me paraissent souvent, personnellement ...  la marque du « mauvais danseur », quand ils cessent d’être naturels, c’est-à-dire des éléments très passagers de communication, pour se figer et devenir autre chose, ressortissant pour moi du monde artificiel des spectacles folkloriques, et non de la danse traditionnelle.

Je vous laisse répondre – si vous en avez envie – à mes petites provocations !


  • Lanost, -Y- et Segonzat aiment ça

#12 + Partager Garrigauda

Garrigauda
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPip
  • 328 messages
  • Localisation: Garrigue de l'Hérault, Occitania
  • Activité(s):Passeuse de danses
  • Groupe(s):ABRAÇEBRAÇ - Desaunay's Irish - ACCORDANÇA

Posté 12 oct. 2015 - 10:47

Mais je suis entièrement d'accord avec ce que tu dis, Mustra ! :D

Et je ne me réfère pas à la danse des bals folks. :no:

Mon plus souvenir depuis le temps que je danse ?

Le plus fort, le plus émouvant, le plus  ressenti comme naturel et merveilleux ?

Il ya deux ans, entraînée par Mimi Esbelin et Serge Desaunay dans les cuisines de très vieux accordéonistes et danseurs de bourrée lozériens. Ce été là, j'avais "fait" plein de festivals et j'en avais laissé tomber sans regret pour cette sortie. J'ai eu le sentiment profond que mes racines (loézériennes) reprenaient sens et vie avec ces partages et ces danseurs sans fard, souriants et spontanés qui n'avaient rien oublié, juste perdu l'endurance. Je pourrais dire à leur propos tout ce que j'ai dit plus haut, et surtout le sourire, voire la malice à nos battle de bourrées. Et l'émotion. Très forte. :shy:

Qui a dit qu'il ne fallait pas être naturel  pour être un bon danseur ?? J'ai mis naturel au début de ma liste, d'ailleurs...

 

 

J'ai eu le sentiment que j'ai quand je rencontre de vieux bergers en Cévennes, locuteurs naturels de ma langue natale (par chance et malgré le décalage des génrations, j'ai baigné dedans), celle que j'hésite parfois à parler parce qu'elle a perdu sens à être causée par des gens qui ne savent rien de la culture et de l'âme qui la portent, mais quui savent tout de ses subtilités grammaticales. Avec ces bergers, elle redevient une évidence et je renais.


  • Lanost aime ça

#13 + Partager lauba

lauba
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPip
  • 194 messages
  • Localisation: Bâle

Posté 12 oct. 2015 - 11:24

J ai que 5 minutes alors je fais vite :

 

Mustradamus, on est d accord. Mes criteres sont des criteres generaux dans la danse, dans toutes les danses. Cela je le retrouve justement aussi dans les danseurs "traditionnels" ils n y pensent pas c'est naturel... Par contre je ne les retrouve pas chez les brayauds en general sauf quelques exceptions....

Par contre dans le trad il y a quelques personnes qui y arrivent et dans le pidgin folk .......sans commentaire.

Si tu relis le pastel sur les danseurs ils ne disent pas autre chose avec leur propres mots.


Modifié par lauba, 12 oct. 2015 - 13:53.


#14 + Partager -Y-

-Y-
  • Developpeur
  • PipPipPipPipPipPip
  • 1 482 messages
  • Localisation: Avignon
  • Activité(s):Chercheur
  • Groupe(s):Planchée, les frères Bazouges, Isidore et les sans-soucis
  • Instrument(s):Accordéon

Posté 12 oct. 2015 - 18:16

À vous lire j'aurais presque envie de répondre par une question : quel sens cela a-t-il de se poser la question du bon danseur ?
L'implicite est pas que je pense que ça n'a pas de sens, c'est une question posée (certains diront : pour une fois…) au 1er degré.
Définir un bon danseur, c'est pour s'en servir comme un modèle à atteindre ? 

Si vous voulez une expérience à la limite du terrifiant, je vous conseille le « championnat individuel [sic] de danse bretonne ». C'est presque admirable dans sa façon de consacrer en « bons danseurs » des personnes qui se conforment à tout un tas de critères qui transforment la danse trad en non-danse.
 

les danseurs "traditionnels" ils n y pensent pas c'est naturel...

 

Le questionnement (ça rejoint la remarque de Garrigauda sur la langue et celle de Mustradamus) glisse alors non pas sur la danse elle-même (dans certains coins, un « bon danseur » c'était surtout un danseur qui dansait beaucoup, on va pas loin avec ça) mais sur son contexte : en sortant les danses de leur contexte initial, comment faire sens dans une pratique actuelle ?


  • buescher 27 aime ça

#15 + Partager buescher 27

buescher 27
  • Adhérent(e)
  • PipPipPipPip
  • 351 messages

Posté 12 oct. 2015 - 18:39

A mon petit niveau... un bon danseur, c'est comme un bon musicien : t'as envie de t'arrêter pour les regarder tant c'est plaisant à voir tout comme il m'arrive souvent de moins danser pour plus écouter.

La grace me parait un bon élément d'évaluation... il y a des fois où c'est si gracieux que ça transcende ce qui se passe à l'entour. Et je parle d'expérience car j'ai rencontré deux où trois fois un couple de danseurs de cet acabit.

Oups... j'ai dit un couple ? Alors peut-être que la danse ne se danse pas seul ? :]



#16 + Partager Garrigauda

Garrigauda
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPip
  • 328 messages
  • Localisation: Garrigue de l'Hérault, Occitania
  • Activité(s):Passeuse de danses
  • Groupe(s):ABRAÇEBRAÇ - Desaunay's Irish - ACCORDANÇA

Posté 12 oct. 2015 - 21:39

Et bien moi je trouve la question de Lauba très intéressante. :P Parce qu'elle amène à réfléchir. Parce qu'elle amène à se questionner sur sa pratique. :hmm: Parce qu'elle fait prendre conscience que la question est ouverte en fait sur tout un tas de réfléxions qui se croisent, se rejoignent ou non et amènent à relativiser, à ouvrir son esprit sur tout un tas de représentations de la danse.

Et on râle assez sur ce forum contre les ayatollah de la danse et de la musique pour qu'un post débouchant sur le constat : ah oui, génial, en fait il ya des tas de façons de voir, ne soit pas intéressant.

ça n'empêche que chacun a son petit faible perso sur sa notion de bon danseur : la grâce pour les uns, la maîtrise pour les autres, l'authenticité pour d'autres etc. Les danseurs moyens/débutants peuvent s'extasier sur ce qui pour un meilleur danseur est un défaut rédhibitoire, comme l'énergie mal à propos, ou des ornementations intempestives qui cachent une mauvaise maîtrise du rythme et du style.

Mais ça amène chacun à concevoir que l'éventail de réponses est immense selon le prisme de la question, selon aussi notre niveau de danse, selon nos exigences, selon notre connaissance du milieu et de la musique aussi.Selon l'époque, selon le lieu aussi, bien sûr.

 

Je ne doute pas que le championnat de danse soit terrifiant, pas plus que je n'aime le concours de bourrée d'un autre lieu :eek:. Définir un bon danseur ce n'est pas pour en faire un modèle, c'est pour savoir ce que chacun attend de la danse, quelle image il s'en fait et quelle image l'inspire car dans tous les collectages on voit bien que l'imitation est le premier stade de l'apprentissage. Même s'il faut vite s'en débarasser. Mesurer nos différences d'approche permet de faire des ponts, car en fait on n'est pas forcément en désaccord les uns et les autres, mais le bois est si vaste qu'on ne l'aborde pas par le même sentier.

Pour les danseurs acharnés, la question se pose naturellement aussi. On se demande toujours vers quoi on veut tendre finalement.


  • -Y- et lauba aiment ça

#17 + Partager -Y-

-Y-
  • Developpeur
  • PipPipPipPipPipPip
  • 1 482 messages
  • Localisation: Avignon
  • Activité(s):Chercheur
  • Groupe(s):Planchée, les frères Bazouges, Isidore et les sans-soucis
  • Instrument(s):Accordéon

Posté 12 oct. 2015 - 23:08

Et bien moi je trouve la question de Lauba très intéressante. 

 

+1



#18 + Partager crmtlimousin

crmtlimousin
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPip
  • 136 messages

Posté 13 oct. 2015 - 08:16

...C’est le cinq juin 1983 en Auvergne, et l’orage printanier accroche ses lambeaux éthérés aux  immensités vertes des hautes terres.

Boutaresse, hameau de lave et d’herbe perdu au bout des routes, point culminant de la république du Cézallier à près de mille trois cent mètres au-dessus des mers, possède encore un café-tabac où l’on y vend encore l’essence.

C’est dans l’après-midi et nous sommes attablés autour de l’accordéoniste de Boutaresse, Robert Teilhot, dernier représentant d’une famille de musiciens dont l’arrière grand-père Magnan jouait — déjà — de la cabrette à Paris dans le quartier auvergnat…

Entre deux anecdotes, Robert Teilhot décline avec énergie pour nous le répertoire musical familial quand un homme sans âge qui aurait pu avoir soixante-quinze ans, cigarette roulée au bec, pousse la porte du café et s’apprête à traverser les quelques mètres qui le séparent du comptoir. La bourrée jouée par Robert Teilhot autant que le geste pointé du mégot qu’on éteint d’un revers de l’autre main ont irrésistiblement mis l’homme en mouvement : sans un mot, comme refermé sur lui, avec la précision désarticulée d’un mobile, l’homme s’est construit en un éclair une mécanique folle qui déroule tous les canons de la bourrée récités à toute vitesse : jeux de bras, frappés en devers, danse avec lui-même en avançant et en reculant, seul au monde dans son soliloque implacable…

L’accordéon n’a pas laissé la fatigue s’installer sur les traits du danseur, le rituel musical de fin de toutes les bourrées du Massif Central a délivré le danseur du sortilège et c’est, dans un dernier geste, un fumeur impatient qui a fait face au comptoir :

 « Un paquet de gris ». Il a avalé d’un trait le verre de blanc qui lui était par avance destiné sur le comptoir. L’homme a sorti l’appoint entortillé dans son mouchoir, s’est infiltré prestement entre les battants à ressorts de la porte du café et la quatre-L Renault a disparu dans un nuage de poussière.

Comme suffoqué, j’ai bredouillé vainement à Robert Teilhot quelque chose d’inintelligible qui aurait voulu dire :

 « Faut le rattraper ! »
« C’est inutile et il est de Compains » a lâché laconique et résigné Robert Teilhot.

La scène avait duré deux minutes, comme une éternité.

La vie est devenue moins belle, l’accordéon plus anecdotique, la torpeur s’est installée dans ce café subitement défraîchi.

Nous avons, plus tard, repris la route de la nécessaire vallée en même temps que s’est sublimé, à jamais pour moi, le souvenir de cet événement comme la plus belle signature du monde de la bourrée dans sa justesse, sa précision, son incarnation, sa vérité irremplaçable —celle des météores— et le vœu de ne jamais l’oublier… 


  • -Y-, lauba, josette et 2 autres aiment ça

#19 + Partager lauba

lauba
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPip
  • 194 messages
  • Localisation: Bâle

Posté 13 oct. 2015 - 08:59

Merci à toi Garrigauda pour avoir exprimer cette réponse mieux que je n aurais pu le faire..... ^^U

 

En fait cela aurait été probablement plus facile de demander ce qu'est un mauvais danseur..... ;P


  • Garrigauda aime ça

#20 + Partager Panda

Panda
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPip
  • 566 messages
  • Localisation: Clermont Ferrand
  • Activité(s):Enseignant
  • Instrument(s):cornemuses, banjo...

Posté 13 oct. 2015 - 09:02

Aller tout le monde l'attend cette vidéo...


  • Audrey, Ludoman, -Y- et 4 autres aiment ça


0 utilisateur(s) li(sen)t ce sujet

0 membre(s), 0 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)