Aller au contenu

En poursuivant votre visite sur Tradzone, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus Continuer
  • Se connecter avec Agenda Trad      Connexion   
  • Créer un compte
  •  

Infos

En cas de problème avec le mail de validation lors de l'inscription, vous pouvez nous contacter via le formulaire de contact

Photo
- - - - -

Le trad est-il en train de s'appauvrir ?


  • Veuillez vous connecter pour répondre
233 réponses à ce sujet

#221 + Partager MaxiM

MaxiM
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPip
  • 85 messages
  • Localisation: Draveil... Paris
  • Activité(s):Artiste ?
  • Groupe(s):Cherche a en monter !
  • Instrument(s):violon, vielle, piano, guitare, diato

Posté 10 janv. 2009 - 14:23

Oh ! Jolie métaphore (c'est une étudiant architecte qui le dit^^)

Mais au delà de ça, je pense que les 3 derniers posts sont pleins de bon sens.
Après, cela n'empêche pas de continuer le débat à mon avis, mais en gardant à l'esprit qu'on échange des impressions et des idées personnelles. Et que='il y en a autant qu'il y a de personnes, et qu'il n'y en pas pas une meilleure qu'une autre...Et c'est cette multiplicité de vérités qui fait qu'il y a une richesse. Et ça me semble bien de garder cette diversité. On fait tous du trad, mais on ne le voit pas de la même façon, et alors ? Ceux qui ont redécouvert le trad, fait des collectages n'étaient pas tous d'accord entre eux, et qui dit que les anciens l'étaient ?
Donc donner son avis, oui, mais ne pas en faire une doctrine et ne pas chercher à ce que ce soit quelque chose qui influence l'évolution du milieu dans les années à venir. Si une évolution doit se faire, elle se fera à force de petites actions, des milliers de petits gestes venant de tous les gens tradeux folkeux et de tous les courants qui feront que les petits changements se feront tout seuls sans qu'on le voit.

Message ajouté après : 4 minutes:

Parler, c'est s'apporter quelque chose à soi même.
Agir (mais sans avoir dans la tête qu'on fait bouger les choses à tout prix) c'est ça qui fait que ça avance.
C'est pas en disant en disant que le tierce pouvait être flottante entre le bécarre et le dièse, et qu'on pouvait mettre des doubles cordes qu'on a créé le style de violon auvergnat : c'est des gens qui avaient des violons et qui en ont joué, comme ça leur venait, en reprenant ce qu'ils avaient entendu, en modifiant ce qu'ils ne faisaient pas pareil. Et tout le monde ne jouait pas pareil, et c'est ça qui fait la richesse du répertoire.

#222 + Partager Rodrigue

Rodrigue
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPipPip
  • 2 125 messages

Posté 10 janv. 2009 - 14:52

ne pas en faire une doctrine [...] Si une évolution doit se faire, elle se fera [...]

Joli préambule au débat. Notons qu'évolution n'est pas synonyme de progrès. L'évolution est sans doute inéluctable, mais nous pouvons l'anticiper dans notre réflexion, grace notamment à ceux qui vont fourrager à l'extérieur de la collectivité.

#223 + Partager MaxiM

MaxiM
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPip
  • 85 messages
  • Localisation: Draveil... Paris
  • Activité(s):Artiste ?
  • Groupe(s):Cherche a en monter !
  • Instrument(s):violon, vielle, piano, guitare, diato

Posté 10 janv. 2009 - 15:11

Nous sommes d'accord...J'ai parlé d'évolution, à voir si ce sera un progrès...Mais je pense que l'évolution est effectivement incontournable, mais aussi indispensable !
La tradition est directement liée aux gens, et les gens évoluent (sinon on en serait encore au Moyen-Age...)
Et je pense que tous sont d'accord pour dire que la musique trad est une musique vivante, et tt ce qui vit évolue. Et à mon sens ce serait une erreur de vouloir la laisser figée, tout comme je pense que le progrès pour le progrès ne vaut guère mieux... (thème déja développé dans un autre sujet "Variantes farfelues des danses trads ?"...comme quoi tout se recroise...)

Par contre, personnellement j'ai un petit peu de mal à cerner comment anticiper l'évolution...Ni ce que tu comptes chercher à l'extérieur...je ne dis pas que je ne suis pas d'accordn je comprends juste pas très bien...

#224 + Partager Chamusique

Chamusique
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPipPip
  • 2 923 messages
  • Localisation: Ambierle (Loire)
  • Groupe(s):La Tourmentine (folk généraliste) Tchernobal (bal rock)
  • Instrument(s):saxo, clarinette, musettes, whistles, trucs à vent, électronique...

Posté 10 janv. 2009 - 15:21

Dans un phénomène évolutif, il y a un aspect contingent auquel on ne peut réagir qu'à posteriori et donc en acceptant des limites qui s'imposent à nous. La connaissance de ces limites (pas toujours facile ça...) permet de savoir ce qui relève d'une transgression possible et utile ou pas.

Donc, on n'y coupe pas : la connaissance, ça le fait !

#225 + Partager *Laurent16

*Laurent16
  • Invités

Posté 11 janv. 2009 - 18:47

Et que peut etre de mettre ces cogitations "sur papier" permettra à chaque "génération" ou simplement à chaque personne d'avancer un peu plus loin, un peu plus rapidement, dans son temps imparti.


"Chaque génération doit réinventer le monde" (Benoît 16)... entre transmission et renouvellement.

Pour revenir à ce sujet je crois qu'on peut dégager certaines idées :
_ Le risque d'un affadissement du trad autour de danses phares (mazurkas, scottishs...) si ces danses ne sont pas travaillées "en profondeur".
_ La nécessité pour les musiciens de réfléchir à une programmation qui prenne en compte une certaine diversité, tout en ménageant une répétition pour que les danseurs puissent progresser.
_ La valorisation d'habitudes locales (et de danses).
_ La nécessité pour les danseurs de se cultiver, grâce à l'attitude de chacun dans les bals (intégration des nouveaux danseurs), grâce aux stages...

#226 + Partager RV

RV
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPip
  • 303 messages
  • Localisation: lanobre
  • Groupe(s):TrioDCA - DuoArtense- TRES
  • Instrument(s):accordéon

Posté 21 mars 2009 - 01:51

Super intéressant le sujet. En ce qui me concerne, j'ai bien envie d'essayer (en toute modestie) de répondre à la question d'Elise:Qui est capable de danser 6 bourrées de suite sans jamais utiliser deux fois la même version ?. Si l'on considère que danser ou même faire de la musique c'est avant tout une et des rencontres ça peut changer beaucoup de choses, non?
Imaginons que nous rencontrons quelqu'un 6 fois de suite et que le sujet de discussion soit 6 fois le même avec 6 fois les mêmes phrases......!! C'est pas bien marrant !
Quand on aime, on ne compte pas...... Quand on danse ou quand on joue....non-plus.

#227 + Partager emily

emily
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPip
  • 145 messages
  • Localisation: Suisse

Posté 21 mars 2009 - 11:24

Moi. Mais ça compte pas, j'suis suisse. :hihi:
En fait, je vois pas bien ce que tu veux dire par 6 bourrées de "versions" différentes... Si c'est des quadrettes dont tu parles, des bourrées "chorégraphiées" (non, ne m'incendiez pas, please), j'vois pas le rapport avec la "discussion" (euh... pas le sujet mais.. ouais, bon, bref). Moi, j'ai l'impression d'avoir des "discussions" bien plus riches et variées sur une bourrée (je reste volontairement vague) à deux que sur, pour donner un exemple, une bourrée carrée de la Chatre (ça s'écrit comme ça ? Non, parce que je voudrais vexer personne). La richesse, elle dépend pas de tes "connaissances" mais de ta capacité à en faire quelque chose ou non. J'ai pas l'impression que connaître 26000 bourrées différentes enrichisse le "trad" (même que j'ai toujours pas compris bien le concept, mais ça c'est aussi parce que je suis suisse, c'est sûr). C'est ta capacité à en faire quelque chose ici et aujourd'hui qui font évoluer ta pratique de danseur et qui t'inscrit (ou pas) dans une démarche de transmission d'un patrimoine (?) régional (?)... ou bien ? :hmm: (j'suis pas sûre de bien me comprendre mais je suis super contente d'avoir participer au débat :D )

#228 + Partager Rodrigue

Rodrigue
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPipPip
  • 2 125 messages

Posté 21 mars 2009 - 13:28

Il y a bien rapport avec le sujet car je crois qu'Elise parle de formes chorégraphiées. Quand il a été question ici de public qui dansait de manière stéréotypée, toujours de la même façon quelle que soit la musique, j'ai compris qu'on regrettait la méconnaissance du répertoire dansé, et pas le manque d'inspiration ou de créativité des danseurs.

Or, il est effectivement possible d'avoir un répertoire limité et s'amuser quand même, d'avoir un répertoire limité et de s'exprimer quand même. Comme dit RV, beaucoup de chose se jouent dans la rencontre. C'est pour cela que ce n'est pas dérangeant d'utiliser six fois de suite le même sujet de conversation, le même canal d'expression: il y a tellement de choses à dire si l'on est inspiré.

Cependant, cela ne me dérange pas non plus d'avoir la possibilité d'avoir six sujets possibles de conversation sur une même musique. Cela apporte je crois une dimension supplémentaire dans le jeu qui s'engage, à condition que l'autre arrive à suivre, c'est à dire possède les mêmes références ou soit très versatile. Et puis il y a quand même l'avantage de pouvoir adapter sa danse à une musique dont le style serait clairement marqué. 26000... tu peux virer les zéros, tu regardes combien il y a de façons de se déplacer, et ça te donne approximativement le nombre de façons d'accompagner ces déplacements ! (variations mises à part)

Au sujet de la difficulté de s'exprimer sur des danses à plus de deux, c'est pareil que de s'exprimer de plusieurs façon à deux: une question d'habitude et de références. Il est plus facile de s'entendre à deux comme il est plus facile de trouver en bal un seul partenaire.
Mais Emily, tu dois savoir ce que c'est que de faire une proposition à un partenaire et de voir celui-ci réagir et répondre en retour; et bien à quatre, franchement, quand l'un arrive à se faire entendre des trois autres, et que ceux-ci réagissent et répondent en retour, c'est aussi le pied. C'est plus difficile, et il faut sans doute plus de "connaissances", ou plutôt des références communes (= s'entendre sur un minimum de formes, chorégraphies, etc), mais c'est possible. Et à plus de quatre ? Arrive un moment où une seule forme est possible, à moins de procéder par "appels", et que tous aient les capacités de se replacer dans un nouveau dispositif.
A deux: c'est la liberté maximale (sauf à danser seul) et la relation la plus intense. Ce n'est pas un hasard si le duel est un genre à part entière.
A partir de trois: plus de limitations de ces points de vue, mais le jeu et la complexité sont augmentés: le plaisir est différent, comme lorsqu'on passe d'un sport d'opposition à un sport d'équipe.
Au delà (6+?): danse collective. Une autre planète, sauf si la danse consiste en une succession de rencontres à 2, 3 ou 4.


C'est La Châtre, comme dans château ou châtrer.

#229 + Partager emily

emily
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPip
  • 145 messages
  • Localisation: Suisse

Posté 21 mars 2009 - 14:24

Merci Rodrigue ! J'suis bien d'accord avec toi ! et y m'semblait bien qu'y d'vait y avoir un chapeau sur le a ^^U
Je voulais juste dire que, au-delà de la créativité et du plaisir, j'ai quand même l'impression que savoir un tas (euh...26000 c'est pas une expression utilisée en France ?) de bourrées différentes ne préserve pas d'un appauvrissement pour autant; si la chorégraphie est privilégiée par rapport au style, par exemple...
Moi, j'avais compris que RV disait que c'est pas marrant de rencontrer 6 fois la même personne et de se raconter la même chose. Moi, je dis que faire 6 bourrées différentes ça peut aussi ressembler à ça. Mais ça veut pas dire que ça peut pas être autre chose... l'histoire du chat y m'semble... mmm...non... toujours pas. Bon, faut que j'y aille, on fait un atelier sur les bourrées à 4 c't'après-midi... :P

#230 + Partager Lanost

Lanost
  • Conseil Administration
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 7 221 messages
  • Localisation: France
  • Activité(s):Papa
  • Instrument(s):Voix, chroma

Posté 21 mars 2009 - 14:47

moi je dis toujours que la danse c'est comme le langage, une danse que tu ne parle pas, est une danse morte, combien parle encore le grec ancien à notre époque?

donc le but c'est de faire vivre ces danses, de faire vivre le trad, pour pas qu'il ne s'appauvrisse, et ça ne veut pas forcement dire "suivre les modes en cours" ajoute de la tectonique à ta danse :)
Non ça veut juste dire, parle le trad à fond et il vivra il ne fera que de ce remplir et on l'éloignera de son appauvrissement si jamais appauvrissement il y a.

#231 + Partager RV

RV
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPip
  • 303 messages
  • Localisation: lanobre
  • Groupe(s):TrioDCA - DuoArtense- TRES
  • Instrument(s):accordéon

Posté 22 mars 2009 - 00:06

J'ai bien préciser 6 fois la même personne avec 6 fois le même sujet de conversation et 6 fois les mêmes phrases. J'en rajoute volontairement pour dire que cela est quasi impossible dans toutes rencontres (danses & musiques comprises). Ceci dit, j'ai souvent constaté que des danseurs s'ennuient rapidement quand on leur apprend a danser la bourrée ou autres en comptant les mesures ou les phrases musicales. C'est souvent d'ailleurs ces danseurs qui réclament beaucoup de danses différentes car ils ont quelques fois du mal à inventer, créer et approfondir leur ''technique''.

Message ajouté après : 3 minutes:

Pour terminer ma réponse à Elise, je poserais bien une autre question: Est-ce possible d'avoir deux fois la même version ?

#232 + Partager Rodrigue

Rodrigue
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPipPip
  • 2 125 messages

Posté 24 mars 2009 - 17:46

Tu veux dire qu'ils s'ennuient en bal si on ne leur a pas montré comment s'affranchir des phrases musicales ? Beaucoup de danseurs dansent la bourrée simple en restant dans les mesures et ils ne semblent pas s'ennuyer, du moins pour les deux ou trois premières. Mais c'est vrai qu'alors, ce n'est qu'une chorégraphie de bourrée comme une autre (et simple en plus) et on m'a déjà dit qu'il n'y avait pas d'intérêt à danser 6 bourrées d'Auvergne dans un bal, comme on m'aurait dit que 6 bourrées 2 temps (droites) c'est trop. Ou 6 cercles circassiens. Cela explique en partie leur demande de diversité.

Ceux qui m'énervent (oui, je peux m'énerver mais c'est sans conséquences pour l'entourage), ce n'est pas ceux qui veulent de la diversité (normal, j'en suis), c'est ceux qui vont privilégier la diversité sur la qualité du geste, et je précise: lorsque la proposition d'amélioration est à portée de main et et de bourse*. Quand un animateur rapporte que des stagiaires font la gueule parce qu'ils se sont payés 2H de pas de base et de postures alors qu'ils avaient payé pour apprendre des danses dans le même temps, ça laisse rêveur car ça veut dire: qu'ils n'ont pas conscience de leur niveau, pas de respect pour la danse ni pour les musiciens qui jouent pour la danse, et qu'ils projettent peut-être malgré cela de ramener chez eux des bribes mal assimilées pour les "enseigner" dans la foulée à leur ouailles qui sinon s'ennuieraient au prochain bal.

#233 + Partager saladzézé

saladzézé
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPip
  • 726 messages
  • Localisation: Bertagne
  • Groupe(s):http://www.tamm-kreiz.bzh/groupe/7132/OLetPAT
  • Instrument(s):Diato

Posté 07 avril 2009 - 20:20

J'ai pas lu les 16 pages complètes, et je ne savais pas que les bourrées et mazurkas étaient 1ères au Hit Parade ? Finalement je ne regrette pas mon expatriment en Bretagne, comme ça j'ai le choix dans une dizaine de rythmes supplémentaires aux 3 temps, j'ai même eu le chance de faire un bal Irlandais avec Mac Carthy père et fils semaine dernière ! Mais je suis quand même tombé dans la bourrée tout petit alors ...
http://www.myspace.com/leswop

#234 + Partager Fadarle

Fadarle
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPip
  • 467 messages
  • Activité(s):Musicien
  • Groupe(s):oui !
  • Instrument(s):Violon, guitaron, vents populaires (flûtes, galoubets, sounarels, ocarinas, trompes, fl harmoniques, ...), tamburello, looper, iPhone, iPad, Monotron, Synthés discos, GameBoy, Atari 2600, Machoire d'äne

Posté 06 mai 2009 - 00:31

Emily : En France on dit pas 26 000 on dit 12 000.
C'est juste une histoire de PIB ; )

Lanost : En effet pour le grec ancien, mais le grec moderne en est fortement inspiré et ne cesse d'évoluer comme toute langue vivante.

Tout ça pour dire qu'en effet pour moi la danse est bien une forme de langage (spectacle ou bal d'ailleurs) et qu'à ce titre elle est inépuisable.

On peut faire aussi le rapprochement entre maitrise des langues et profondeur des conversations.

Comme je vois que vous avez l'esprit mal placé , j'ajouterais que danser plusieurs fois la même danse et avoir ou non encore des choses à se dire c'est souvent une histoire de feeling avec son partenaire.


0 utilisateur(s) li(sen)t ce sujet

0 membre(s), 0 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)