Aller au contenu

En poursuivant votre visite sur Tradzone, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus Continuer
  • Se connecter avec Agenda Trad      Connexion   
  • Créer un compte
  •  

Infos

En cas de problème avec le mail de validation lors de l'inscription, vous pouvez nous contacter via le formulaire de contact

Photo
- - - - -

"Bon" danseur ???


  • Veuillez vous connecter pour répondre
70 réponses à ce sujet

#1 + Partager amrozy

amrozy
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPip
  • 616 messages
  • Localisation: LAVAL
  • Activité(s):Conduite de projet en construction écologique / prof de Maths
  • Instrument(s):accordéon chromatique et accessoirement, piano et flute à bec

Posté 04 déc. 2008 - 11:07

Je me pose cette question depuis environ un an, qu'est ce qui fait que quelqu'un est un "bon" danseur plus qu'un autre ???

Respect des codes imposés par la tradition ?
Beauté (subjective) de son "type" de danse ?
Sensibilité et respect de la musique ?
Expérience ?
Aura ?

Beaucoup de mots, d'expression que l'on utilise couramment, mais pourquoi dit-on qu'il y a de "bon danseurs ? il y aurait donc des "mauvais" danseurs ?
Comment se placer dans un monde de rapport alors que l'on danse tous ensemble ?
Vous considérez vous comme un(e) "bon(ne)" danseur(seuse) ?
...


Merci de vos réaction :)

#2 + Partager Maïtiù

Maïtiù
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPipPipPip
  • 3 285 messages
  • Localisation: Chambéry
  • Activité(s):Technicien SIG
  • Instrument(s):violoncelle

Posté 04 déc. 2008 - 11:17

Avant toute chose, c'est personnel, un bon danseur pour moi n'est pas forcément un bon danseur pour un autre.
Ca veut dire que les "critère" qui permette de qualifier un danseur de bon ou mauvais sont propres à chacun.

Par contre, il y a des danseurs plus expérimentés dans certains domaines précis. Et là, on le qualifie de bon selon les critères du domaine en question, qui sont variés.

#3 + Partager Lanost

Lanost
  • Conseil Administration
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 7 221 messages
  • Localisation: France
  • Activité(s):Papa
  • Instrument(s):Voix, chroma

Posté 04 déc. 2008 - 11:55

ça ressemble bizarrement à mes sujets il y a deux ans, j'étais dans cette même problématique, pourquoi on me le dis à moi que je suis bon, alors que je trouve tout les autres danseurs tellement bon?
j'ai toujours pas la réponse, alors du coup, je danse et j'arrête (enfin j'essaye) de me la poser :)
je fais juste assez souvent des crise d'égocentrisme mais c'est plus pour le personnage, mon vrai moi aime pas être flatté, surtout que je me vois danser comme une planche en bois dans les flammes, alors que je préférerais danser comme un moelleux marchmallow tendrement chauffé :)

#4 + Partager Pâquerette

Pâquerette
  • Tradzonard(e)
  • PipPip
  • 35 messages
  • Localisation: Morvan (Luzy)
  • Activité(s):professeur des écoles

Posté 04 déc. 2008 - 17:45

Je suis d'accord avec le fait qu'un bon danseur pour moi, ne l'est pas forcément pour ma voisine.
Je pense que plusieurs choses entrent en compte mais perso, j'associe souvent bon danseur et "beau". Le bon danseur maîtrise la technique mais il est également beau à regarder (il a de l'allure, il est souriant et a l'air heureux de vivre !, il met à l'aise quand on danse avec lui, il guide bien ...).

Pas facile de répondre à cette question en fait !

#5 + Partager sebaba

sebaba
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPip
  • 291 messages
  • Localisation: Charente en profondeur
  • Activité(s):Saisonnier
  • Instrument(s):harmonica

Posté 04 déc. 2008 - 18:52

Un bon danseur donne tout ce qu'il a de bon en lui.
Il ne peut vraiment être bon que s'il rencontre une bonne partenaire (on ne peut pas donner le meilleur à n'importe qui).
Un bon danseur est comme une oeuvre, il y a quelque chose d'inaccessible dans sa danse (ça ne nous avance pas).
Un bon danseur, est beau libre, bien dans son corps.
Une bonne danseuse est comme une effluve exotique douce et un peu piquante avec une odeur de vanille et un peu âcre, il y a une part qu'on peut respirer et une part qui nous échappe en elle.
Un bon danseur sait abandonner toute technique, ainsi qu'une bonne danseuse.
Une bonne danseuse a abandonné ses peurs au bord de la piste, elle donne tout et réinvente le monde.
A ceux qui pensent que ce n'est pas très clair, je leur réponds qu'on ne peut pas répondre sans un brin de sensibilité, une part qui échappe à la logique pur. La danse c'est un peu l'absence de logique quand elle est réussie. :heart:

#6 + Partager xica

xica
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPip
  • 1 125 messages
  • Localisation: du côté de Nancy
  • Instrument(s):violon, nyckelharpa (flûte à bec ?, diato ?, harmonica ?)

Posté 04 déc. 2008 - 18:56

Ils sont chouettes tes danseurs !

#7 + Partager Lanost

Lanost
  • Conseil Administration
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 7 221 messages
  • Localisation: France
  • Activité(s):Papa
  • Instrument(s):Voix, chroma

Posté 04 déc. 2008 - 19:32

je suis pas un bon danseur alors je danse encore avec des débutante et j'adore ça :cry:

#8 + Partager xica

xica
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPip
  • 1 125 messages
  • Localisation: du côté de Nancy
  • Instrument(s):violon, nyckelharpa (flûte à bec ?, diato ?, harmonica ?)

Posté 04 déc. 2008 - 19:37

Et quand y'en a une qui veut vraiment pas danser ? :whistle:

#9 + Partager Rodrigue

Rodrigue
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPipPip
  • 2 125 messages

Posté 04 déc. 2008 - 19:55

Avant d'aller plus loin, il faudrait en effet réfléchir au sens que vous attribuez à "bon".
Mais je peux n'en voir que deux pour simplifier.

Si vous jugez un danseur par l'impression esthétique qu'il vous procure, vous êtes dans le "beau", qui semble être une valeur universelle (sujet de philosophie avec E.Kant) à condition de déconnecter le danseur de son environnement et de se laisser aller à contempler son geste. Avec peut-être une composante auditive, vu qu'il danse sans doute sur de la musique.

Si vous jugez un danseur selon une grille d'évaluation plus ou moins formalisée, construite par expérience pratique ou théorique, vous le comparez consciemment ou non à des danseurs de référence, pas forcément réels d'ailleurs. Dans ce cas, c'est la justesse par rapport à votre code que vous évaluez. Bien que personnel, ce code peut être proche de celui de qui partage des expériences similaires aux vôtres.

Qu'il danse "beau" ou "juste", le danseur pourra vous procurer des émotions (d'origines différentes). Et ce n'est pas parce que le "beau" est soit-disant universel, qu'il apparaît immédiatement: il faut au préalable s'abandonner, abandonner ses références culturelles.

Avec ces définitions, et dans le cadre des danses traditionnelles, je préfèrerais être un danseur "juste" qu'un danseur "beau" à regarder. Car s'il me semble qu'on peut devenir beau lorsqu'on prend du plaisir, personnellement, j'en prends d'avantage, du plaisir, quand je me sens en adéquation avec la musique, les partenaires et mes quelques références.


Sebaba, pourquoi une telle différence entre danseur et danseuse ? Le danseur n'a pas le droit de sentir la vanille ?

#10 + Partager Tirno

Tirno
  • Developpeur
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 4 983 messages
  • Localisation: Lyon
  • Activité(s):Chercheur
  • Instrument(s):Flute, tin whistle, concertina, harmonica, chant

Posté 04 déc. 2008 - 20:01

Ah non, le danseur sent la cannelle.

#11 + Partager amrozy

amrozy
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPip
  • 616 messages
  • Localisation: LAVAL
  • Activité(s):Conduite de projet en construction écologique / prof de Maths
  • Instrument(s):accordéon chromatique et accessoirement, piano et flute à bec

Posté 04 déc. 2008 - 20:08

ouah, rien que dans vos réponses, on voit plein de points de vue différents et intéressant.

Belle analyse Rodrigue, elle me plait bien :)

sebaba, on sent bien quel type de danseur tu peux être ... ^^
(mais moi, je garde toujours beaucoup de plaisir à danser avec tous (cavalières et cavaliers) :))
pour abandonner la technique, le "bon" danseur doit peut-être apprendre ces techniques avant ... ^^ )

Sinon, il est pas mal, ton raisonnement, Lanost, il est bien tentant de ne plus se poser de question :)

Et vive la cannelle et la vanille et ...
Toute ces bonnes odeurs :)

#12 + Partager Rodrigue

Rodrigue
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPipPip
  • 2 125 messages

Posté 04 déc. 2008 - 20:09

Ou le musk ?

#13 + Partager Tirno

Tirno
  • Developpeur
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 4 983 messages
  • Localisation: Lyon
  • Activité(s):Chercheur
  • Instrument(s):Flute, tin whistle, concertina, harmonica, chant

Posté 04 déc. 2008 - 20:24

http://www.culture.g... ... nelles.pdf

Si je me souviens bien, à la fin de ce document, il y a quelques pistes de réponse.

#14 + Partager amrozy

amrozy
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPip
  • 616 messages
  • Localisation: LAVAL
  • Activité(s):Conduite de projet en construction écologique / prof de Maths
  • Instrument(s):accordéon chromatique et accessoirement, piano et flute à bec

Posté 04 déc. 2008 - 20:34

pas mal, cette page 17 ...

(par contre le dossier en entier doit etre long à lire ... 177 pages, et sinon,je ne savais pas qu'il y avait ce type de document dans les archive de l'état :) )
merci

#15 + Partager Tirno

Tirno
  • Developpeur
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 4 983 messages
  • Localisation: Lyon
  • Activité(s):Chercheur
  • Instrument(s):Flute, tin whistle, concertina, harmonica, chant

Posté 04 déc. 2008 - 20:40

Il est même référencé plusieurs fois sur tradzone... Et y'a des documents à la FAMDT qui répondent à ce rapport.

#16 + Partager amrozy

amrozy
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPip
  • 616 messages
  • Localisation: LAVAL
  • Activité(s):Conduite de projet en construction écologique / prof de Maths
  • Instrument(s):accordéon chromatique et accessoirement, piano et flute à bec

Posté 04 déc. 2008 - 20:44

ben, merci de l'avoir mis une énième fois, je ne me souvient pas l'avoir déjà consulté ^^

#17 + Partager Tirno

Tirno
  • Developpeur
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 4 983 messages
  • Localisation: Lyon
  • Activité(s):Chercheur
  • Instrument(s):Flute, tin whistle, concertina, harmonica, chant

Posté 04 déc. 2008 - 22:29

Aussi à partir de la page 120 on trouve (je les recopie ici parce que je sais que vous etes une bande de fainéants :P):

5- Lorsque vous dîtes "c’est un bon danseur" pouvez-vous définir ce que vous entendez par ces mots ? Pourriez-vous tentez de définir vos critères d’évaluation ?

C’est quelqu’un qui arrive à un équilibre hors norme entre la qualité de son geste, la qualité de la relation à ou aux autres, la qualité de l’énergie, la qualité de la présence. Si l’équilibre n’est pas le bon cela sera un gymnaste, un représentant de commerce, un excité, un charismatique... L’alchimie est délicate. Quand cela est, c’est une évidence, il y a une force qui se dégage, une esthétique indéniable, c’est de l’ordre de l’artistique. Pour les critères, c’est bien difficile tant la chose est complexe, peut-être le naturel, l’absence de sur-jeu, la fluidité, la facilité / qualité du geste, la justesse de la relation, l’émotion, la capture de mon attention !


Le premier des critères me paraît être celui de l’émotion dégagée. Un bon danseur est émouvant. Sachant que le plaisir est, peut-être, le premier stade de l’émotion (voire sa prémisse) : avoir du plaisir à regarder quelqu’un danser. Mais est-ce un critère ?
Peut-être serais-je plus proche de la question en parlant d’interprétation, d’expression. Un bon danseur, c’est celui qui ne donne pas l’impression de réciter (aussi parfaite qu’elle soit, la récitation reste un exercice froid, sans profondeur). C’est celui qui, à partir d’un modèle donné, a su mettre sa personnalité en symbiose avec le modèle. Si on reconnaît la danse interprétée, on perçoit en même temps ce que l’interprète a d’unique. Ce qui suppose une maîtrise technique parfaitement aboutie, mais cette maîtrise peut être visible, ou pas.
Un bon danseur serait donc celui qui tendrait vers l’épurement.
Ceci avant même de se pencher sur le style, l’intonation, dimensions auxquelles on n’échappe pas quand on a affaire à la danse traditionnelle.
"Voilà, c’est ça. Une bourrée, c’est ça. Voilà bien là ce mouvement particulier qui échappe finalement à l’analyse et qui est la marque profonde (la reproduction réussie pour ce qui nous concerne, nous "revivalistes") qu’une societé humaine a su imprimer sur cette forme d’expression, ce langage qu’est la danse.


Un bon danseur, c’est pour moi quelqu’un qui a bien intégré un style, qui en est même totalement imprégné, et qui a un sens rythmique très aigu. Dans le cas des bourrées et de quelques autres danses qui, à mon avis, sont d’un esprit proche, le bon danseur sait, en outre, gérer l’énergie propre à la danse, et les variations qu’il y apporte, en relation avec le jeu du musicien, concrétisent sa maîtrise.



Je définirai un "bon danseur" comme une personne qui allie avec une aisance, faisant croire à la simplicité, le mouvement à la musique, douceur, souplesse, force, retenue et présence.
Un bon danseur doit être beau à regarder. Il doit y avoir harmonie complète entre le danseur en mouvement et la musique.
Quand on danse avec lui, il doit y avoir un partage équitable entre puissance et douceur. Il doit y avoir osmose entre les partenaires sans pour autant annihiler l’individualité (principalement dans les danses où il n’y a pas de contact physique) sans oublier le regard, l’intérêt particulier pour le partenaire.

5.bis- Pourriez-vous tenter de définir vos critères d’évaluation ?

Justesse des pas alliée à un style découlant du répertoire, du terroir. En un mot danser une bourrée du Berry avec le style du Berry et pas de l’Auvergne, ou bien danser une mazurka du centre France différemment d’une mazurka du Sud-Ouest. A chaque région, à chaque province correspond une façon de danser différente, inscrite dans le mouvement, dans la position du corps, dans les appuis...


Conformément à ce que je viens de soutenir, un bon danseur est celui qui connaît assez la danse qu’il interprète en ayant cette conscience de "sa carte d’identité", sa logique, son essence en accord avec le caractère et les qualités de la pratique communautaire culturelle de cette danse.
Mais il se doit d’avoir d’autres qualités.
La plus évidente est, évidemment, d’avoir une maîtrise assez lucide de son corps pour pouvoir l’adapter à la danse en question, pour pouvoir être dans le "confort corporel".
En outre, pour être totalement en accord avec le caractère communautaire fort de la danse traditionnelle, il doit pouvoir s’abandonner au groupe et éviter ainsi d’entrer dans la performance individuelle qui nuit souvent à la qualité d’un bon danseur.
Ces atouts évitent de tomber dans différents travers et notamment celui du "folkeux" qui s’arrête souvent à la simple esthétique de la danse en oubliant les forces intrinsèques des danses : c’est du mouvement sans saveur ni sensibilité...
Enfin, cerise sur le gâteau, la qualité suprême d’un excellent danseur est celle de maîtriser assez tous ces éléments et cette connaissance pour pouvoir jouer avec l’espace de liberté qui lui est laissée par la danse tout en restant en accord avec la logique du mouvement de celle-ci : l’interprétation intelligente. (L’individu traditionnel acquérait par imprégnation la danse à la fois en tant que langue du groupe mais il avait la possibilité d’une parole personnelle. Y. Guilcher)


Dans l’ordre décroissant :
- maintien, tenue du corps, sourire.
- qualité d’équilibre dans les mouvements et qualité d’ouverture et de tendu des jambes et pieds.
- sens du rythme, respect du tempo musical, respiration.
- technique dans les assemblés, les mouchetés, les chassés, les pas battus (brisés, entrechats et ailes de pigeon).
- danse bas sur demi-pointes (quart de pointe), énergie et vivacité dans les mouvements, capacité à syncoper.
- force, puissance, grâce, légèreté, endurance, élévation.
- variété de son répertoire de pas dans les mouvements, les rythmes et les variations.


Il écoute la musique et il suit parfaitement la mesure – élégant dans son allure – bonne tenue du corps, sans raideur. Il sait conduire sa partenaire, il est capable d’adopter "le style" de la danse qu’il pratique et une bonne danseuse le suivra sans difficulté. [...] Il se peut qu’un bon danseur de bourrées ou de danses bretonnes ne soit pas un bon danseur de danses provençales ou vice-versa ! Je le reconnaîtrai à sa posture, au placement de ses pieds, en fait à son allure générale, à son style.



#18 + Partager Audrey

Audrey
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPip
  • 1 340 messages
  • Localisation: Lozanne ( Beaujolais Sud). Souvent en ballade en Auvergne, en Rhône Alpes et Ailleurs...
  • Activité(s):EJE

Posté 04 déc. 2008 - 23:00

Un bon danseur, c'est celui avec qui j'ai vraiment envie de danser... :]

#19 + Partager Serge

Serge
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPip
  • 1 908 messages
  • Localisation: provence
  • Instrument(s):Appareil photo

Posté 04 déc. 2008 - 23:40

C'est bien toutes ces citations, mais eux ils savent danser??? :lmao: :lmao: :lmao:

En fait se considèrent ils comme de bons danseurs???

Il faudra que je leur pose la question!!! ;D ;D ;D

#20 + Partager Lanost

Lanost
  • Conseil Administration
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 7 221 messages
  • Localisation: France
  • Activité(s):Papa
  • Instrument(s):Voix, chroma

Posté 05 déc. 2008 - 11:00

à t'on le droit de ce définir bon danseur, quand peut on affirmer que l'on est bon, si tout ton entourage t'encenses, te dis que tu est bon, si un jour une personne te dis que tu es nul, doit tu considérer que en fait tu es pas si bon ?
enfin voila je suis d'accord qu'on danse pas pour la reconnaissance, mais malheureusement j'en connais, et moi je veux pas qu'on me reconnaisse mais juste qu'on me trouve agréable et accessible, aprés tant que je prend mon pied en dansant, qu'on me dise bon ou pas sa ne changera pas ma vie :) (enfin si je serais un peu plus heureux)


0 utilisateur(s) li(sen)t ce sujet

0 membre(s), 0 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)