Aller au contenu

En poursuivant votre visite sur Tradzone, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus Continuer
  • Se connecter avec Agenda Trad      Connexion   
  • Créer un compte
  •  

Infos

En cas de problème avec le mail de validation lors de l'inscription, vous pouvez nous contacter via le formulaire de contact

Photo
* * * * - 7 note(s)

article / Trad Mag n.151 (sept/oct 2013)


  • Veuillez vous connecter pour répondre
418 réponses à ce sujet

#21 + Partager Tirno

Tirno
  • Developpeur
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 4 985 messages
  • Localisation: Lyon
  • Activité(s):Chercheur
  • Instrument(s):Flute, tin whistle, concertina, harmonica, chant

Posté 03 oct. 2013 - 10:47

Personnellement, je préfère le néo-trad qui sait qu'il vient de nulle part et l'assume. Le nouveau CD de DJAL n'en sera pas meilleur ou moins bon s'il incorpore "un morceau parfaitement traditionnel" pour faire plaisir à Philippe Carcassés (mais j'avoue avoir moins de respect pour ceux qui font hommage pour faire bonne figure). Et pour reprendre l'image de Philippe, le néo trad cherche a faire des jolis (remplacer par l'adjectif qui convient) sons en retenant l'aspect "chantant" de plein d'accents; est-ce que ca serait meilleur si les pratiquants étaient capables de faire au moins *un* accent "cohérent"? J'ai longtemps pensé que oui, mais maintenant ça m'étonnerait - à la limite, ça leur permettrait de faire des choix artistiques plus interessants (pour moi) - mais sûrement qu'ils font déjà les choix artistiques qui leur plaisent et leur paraissent intéressants. Bref, la seule façon d'améliorer cette situation c'est d'avoir des musiciens néo trad qui ont du bon goût - et malheureusement pour Philippe et pour mon moi passé, il nous reste qu'à faire du néo trad nous même, plutôt que d'attendre en vain à ce que des gens qui en ont rien a cirer de si on aime leur musique nous présentent leurs plus plates excuses de pas faire de la musique qui nous plaise.

(Cela dit, pour moi les deux morceaux culte de dédale sont british swing et a lorient)

(Aussi, malgré que le courant "néo trad" soit d'une utilité quasi nulle pour rester en continuité avec les dernières bribes d'une tradition presque disparue (je sais plus trop comment Philippe l'a dit dans son article), cela en est de même pour le jeu de brassens a la boudega et pour la grosse majorité des pratiques "bal folk" - ça n'empêche l'existence d'un tas de groupes trad qui sont dans cette continuité. Bref, ce qu'il faut ces pas une plus petite proportion de néo-trad, mais une plus grande quantité de Trad - et la aussi y'a des problèmes à résoudre...)

#22 + Partager Rodrigue

Rodrigue
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPipPip
  • 2 125 messages

Posté 03 oct. 2013 - 12:05

J'avoue ne pas bien comprendre toute cette polémique "C. contre P.".

 

Cette question du "trad/pas trad" a déjà été mainte fois débatue sur TZ, et même si ce n'est bien entendu pas une raison pour estimer le débat clôt, ça me donne plutôt l'impression que P. "débarque" au niveau de la communication. Donc non, son article n'est pas hérétique, et il n'est pas atypique de notre milieu non plus.

 

 

 

J'ai bien aimé l'analogie avec la langue de pays. Voilà, il y a eu Rameau comme il y a eu Vaugelas.


  • -Y- aime ça

#23 + Partager Fanto

Fanto
  • Tradzonard(e)
  • Pip
  • 2 messages

Posté 03 oct. 2013 - 14:57

Le rapprochement avec les accents est bien vu. Chaque région a son style de jeu et ses danses qui lui son propre, sans en avoir toujours conscience. Après le discours change, chacun joue sa mélodie avec son interprétation, mais l'accentuation de base reste la même. Aller essayer de faire jouer une bourrée 3 temps à un violoniste sortant du conservatoire, une "vraie" bourrée, c'est à dire qui donne envie d'aller la danser comme une bourrée et pas autre chose, ça reste illusoire (question d'expérience). Le reproche de Carcassé (il s'agit seulement de mon humble avis) est d'uniformiser l'apprentissage des musiques dites "traditionnelles", de ne pas apprendre en premier l'accentuation qui est propre à la région, et après de jouer dessus, mais de commencer directement avec des musiques dites plus "néo-trad" (tout ça reste une histoire de vocabulaire). Plus concrètement, ça revient à commencer l'accordéon diatonique avec un jeu croisé et après voir le tiré-poussé. "Jouons simple", c'est à dire apprenons à bien jouer une danse avant de vouloir y rajouter des couleurs plus actuelles.

Cependant, tant que chaque bal, qu'il soit traditionnel, populaire, folklorique, néo-trad ou je ne sais quel nom, tant qu'un bal se sera une ambiance incroyable, si difficile à exprimer avec des mots, une ambiance qu'il faut vivre pour le comprendre, tant que les musiciens viendront voir des danseurs et les danseurs écouter de la musique, sans savoir qui est l'artiste et qui est le spectateur, les musiques "traditionnelles" vivront. Peut être que le problème à Ars vient de là, avec beaucoup de personnes qui viennent uniquement pour les concerts (avec leur chaise au milieu du parquet au passage), et un festival qui perd cette ambiance. Après, entre néo-trad et trad, c'est une histoire de gout. Il n'y a plus de musique vraiment "traditionnelles", tout le monde le sait (à part les groupes en habits bizarre qui jouent de la musique de carrousel !) Chaque "vrai" musicien (pas l'intermittent, mais le musicien qui vit sa musique et veut la partager) est libre de jouer ce qu'il veut, tant que la musique unira ceux qui sont sur scène et ceux qui sont sur le parquet, et pour cela il me semble bon de garder une bonne accentuation de la danse pour ne pas perdre les débutants et satisfaire les plus puristes (cela revient à jouer simple, un thème ou une base rythmique plaquée à l'accentuation), et de rajouter de temps en temps des couleurs venues d'ailleurs, de l'improvisation jazzo-tout ce qu'on veut pour éveiller l'imagination des danseurs les plus chevronnés et bercer les alcoolos, qui n'arrivent pas à ce détacher du bar!

Ce débat est juste une histoire de vocabulaire, de poètes et d'écrivains, alors laissons leur le soin d'en discuter entre eux et retournons à notre musique et à notre danse!



#24 + Partager -Y-

-Y-
  • Developpeur
  • PipPipPipPipPipPip
  • 1 481 messages
  • Localisation: Avignon
  • Activité(s):Chercheur
  • Groupe(s):Planchée, les frères Bazouges, Isidore et les sans-soucis
  • Instrument(s):Accordéon

Posté 03 oct. 2013 - 15:21

Aller essayer de faire jouer une bourrée 3 temps à un violoniste sortant du conservatoire, une "vraie" bourrée, c'est à dire qui donne envie d'aller la danser comme une bourrée et pas autre chose, ça reste illusoire (question d'expérience). Le reproche de Carcassé (il s'agit seulement de mon humble avis) est d'uniformiser l'apprentissage des musiques dites "traditionnelles", de ne pas apprendre en premier l'accentuation qui est propre à la région, et après de jouer dessus, mais de commencer directement avec des musiques dites plus "néo-trad" (tout ça reste une histoire de vocabulaire).

 
On parle de quel conservatoire là ? Parce que localement y'a des personnes dans les départements de musique traditionnelle des conservatoires régionaux qui forment de très bons spécialistes de styles locaux. Je pense à Limoges, Rennes ou Lorient pour ceux que je connais.

Plus concrètement, ça revient à commencer l'accordéon diatonique avec un jeu croisé et après voir le tiré-poussé. "Jouons simple", c'est à dire apprenons à bien jouer une danse avant de vouloir y rajouter des couleurs plus actuelles.


Euuuh, là attention c'est une idée reçue, le jeu croisé ça fait partie des modes jeu de certains joueurs anciens, parfois même certains ne jouaient qu'en croisé.
 

Cependant, tant que chaque bal, qu'il soit traditionnel, populaire, folklorique, néo-trad ou je ne sais quel nom, tant qu'un bal se sera une ambiance incroyable, si difficile à exprimer avec des mots, une ambiance qu'il faut vivre pour le comprendre, tant que les musiciens viendront voir des danseurs et les danseurs écouter de la musique, sans savoir qui est l'artiste et qui est le spectateur, les musiques "traditionnelles" vivront. Peut être que le problème à Ars vient de là, avec beaucoup de personnes qui viennent uniquement pour les concerts (avec leur chaise au milieu du parquet au passage), et un festival qui perd cette ambiance. Après, entre néo-trad et trad, c'est une histoire de gout. Il n'y a plus de musique vraiment "traditionnelles", tout le monde le sait (à part les groupes en habits bizarre qui jouent de la musique de carrousel !)


Oui sauf qu'à partir du moment où on a mis les musiciens derrière une sono ou sur une scène en généal, on a consacré le divorce avec la pratique routinière d'une société traditionnelle qui n'existe de toute façon plus. Les pratiques sont nouvelles, avec un fonds ancien, c'est juste à nous de dire ce qu'on veut en faire. Quant aux groupes avec des « habits bizarres », c'est carrément du folklore (sans que ce soit péjoratif quand je dis ça), y'a qu'en Bretagne qu'ils n'ont pas l'honnêteté de le reconnaître. C'est un mode d'expression à part entière ...
 

Chaque "vrai" musicien (pas l'intermittent, mais le musicien qui vit sa musique et veut la partager) est libre de jouer ce qu'il veut, tant que la musique unira ceux qui sont sur scène et ceux qui sont sur le parquet, et pour cela il me semble bon de garder une bonne accentuation de la danse pour ne pas perdre les débutants et satisfaire les plus puristes (cela revient à jouer simple, un thème ou une base rythmique plaquée à l'accentuation), et de rajouter de temps en temps des couleurs venues d'ailleurs, de l'improvisation jazzo-tout ce qu'on veut pour éveiller l'imagination des danseurs les plus chevronnés et bercer les alcoolos, qui n'arrivent pas à ce détacher du bar!


Passons sur l'opposition scandaleuse que tu fais entre les musiciens amateurs et professionnels (comme si parce qu'ils essayaient d'en vivre les musiciens professionnels perdaient leur passion pour la musique...), est-ce qu'une influence extérieure juste pour faire coloré a du sens ? C'est une des forces du courant néo-trad je trouve, c'est d'arriver à réaliser une synthèse (et pas une superposition un peu fade) de différents courants musicaux. Qu'on aime ou pas des groupes comme Djal (et d'une manière générale les groupes MusTraDem et l'émulation qu'ils provoquent), c'est une qualité indéniable de leur démarche. Qu'ils ne jouent pas une gavotte dans l'exact tempérament de Mme Bertrand ça n'est pas le propos.
 

J'avoue ne pas bien comprendre toute cette polémique "C. contre P.".


Je comprend pas bien non plus, surtout cette antagonisme qui est fait entre deux approches qui se complètent plus qu'elles ne s'opposent (avec des poncifs du style « entre tradition et modernité » et consorts).
  • asr aime ça

#25 + Partager diatoto

diatoto
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPipPip
  • 2 805 messages

Posté 03 oct. 2013 - 19:10

 

Plus concrètement, ça revient à commencer l'accordéon diatonique avec un jeu croisé et après voir le tiré-poussé. "Jouons simple", c'est à dire apprenons à bien jouer une danse avant de vouloir y rajouter des couleurs plus actuelles.


Euuuh, là attention c'est une idée reçue, le jeu croisé ça fait partie des modes jeu de certains joueurs anciens, parfois même certains ne jouaient qu'en croisé.
 

 

Toutafé.

 

La seule approche authentique pour appréhender sans le dévoyer cet instrument star du revivalisme (trad, folk et néotrad) qu'est l'accordéon diatonique ne concerne en aucun cas l'utilisation du soufflet. Il s'agit avant tout de bien commencer sur un Hohner 2915. Ce n'est que plusieurs années après qu'on pourra éventuellement passer sur un Castagnari.


  • Ekks-O, asr et Jérémie aiment ça

#26 + Partager Fanto

Fanto
  • Tradzonard(e)
  • Pip
  • 2 messages

Posté 03 oct. 2013 - 20:35

En parlant de tiré-poussé, je pensais entre autres et surtout aux polkas eaux bourrées 3 temps (autres que les bourrées coulées) qui parfois, font plus penser à des valses (ceci ne changeant rien à l'esthétique du morceau).

Sinon je parlais d'une personne sortant d'un conservatoire classique, qui malgré avoir déjà entendu de la musique trad, n'arrivait pas à trouver, même en essayant de l'écrire sur une partition, l'accentuation de la danse ; tout comme "apprendre un accent" est difficile.

La scène et la sono ne sont pas forcément des obstacles dans la liaison musicien-danseur. Je me souviens par exemple d'une soirée où le trio Puech-Gourdon-Brémaud a joué une bourrée 3 temps pendant 20 mn, à la demande des 4 danseurs qui restaient sur le parquet. Il y avait scène et sono, mais la musique continuait à faire la jonction entre les deux cotés. 

Il n'y a pas d'opposition entre pros et amateurs, juste certains musiciens qui parfois oublient le plaisir de jouer, et heureusement ça reste rare. Un bon groupe, c'est avant tout de bons amis qui prennent plaisir à jouer ensemble.

Pour arriver à faire la synthèse entre le trad et les influences extérieures, il faut connaitre les deux styles avant de les mettre ensemble, et Mustradem en est un exemple de cette réussite parmi d'autres. Pour moi, le néo-trad, c'est du trad et les influences qui dépendent des goûts du musicien et qui s'y mélangent. Voilà pourquoi il me semble important de savoir jouer simple et jouer l'accentuation de la danse avant de s'aventurer sur d'autres chemins.


Modifié par Fanto, 03 oct. 2013 - 20:36.


#27 + Partager Tof Sacchettini

Tof Sacchettini
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPip
  • 872 messages
  • Localisation: Grenoble (38)
  • Activité(s):Musicien
  • Groupe(s):Djal / Frères de Sac 4tet / In Situ / duo Pignol-Sacchettini / Natacha Ezdra
  • Instrument(s):Flûtes à bec / Cornemuse 16 p.

Posté 03 oct. 2013 - 20:55

Personnellement, je préfère le néo-trad qui sait qu'il vient de nulle part et l'assume. Le nouveau CD de DJAL n'en sera pas meilleur ou moins bon s'il incorpore "un morceau parfaitement traditionnel" pour faire plaisir à Philippe Carcassés (mais j'avoue avoir moins de respect pour ceux qui font hommage pour faire bonne figure). Et pour reprendre l'image de Philippe, le néo trad cherche a faire des jolis (remplacer par l'adjectif qui convient) sons en retenant l'aspect "chantant" de plein d'accents; est-ce que ca serait meilleur si les pratiquants étaient capables de faire au moins *un* accent "cohérent"? J'ai longtemps pensé que oui, mais maintenant ça m'étonnerait - à la limite, ça leur permettrait de faire des choix artistiques plus interessants (pour moi) - mais sûrement qu'ils font déjà les choix artistiques qui leur plaisent et leur paraissent intéressants. Bref, la seule façon d'améliorer cette situation c'est d'avoir des musiciens néo trad qui ont du bon goût - et malheureusement pour Philippe et pour mon moi passé, il nous reste qu'à faire du néo trad nous même, plutôt que d'attendre en vain à ce que des gens qui en ont rien a cirer de si on aime leur musique nous présentent leurs plus plates excuses de pas faire de la musique qui nous plaise.

(Cela dit, pour moi les deux morceaux culte de dédale sont british swing et a lorient)

(Aussi, malgré que le courant "néo trad" soit d'une utilité quasi nulle pour rester en continuité avec les dernières bribes d'une tradition presque disparue (je sais plus trop comment Philippe l'a dit dans son article), cela en est de même pour le jeu de brassens a la boudega et pour la grosse majorité des pratiques "bal folk" - ça n'empêche l'existence d'un tas de groupes trad qui sont dans cette continuité. Bref, ce qu'il faut ces pas une plus petite proportion de néo-trad, mais une plus grande quantité de Trad - et la aussi y'a des problèmes à résoudre...)

 

Greg,

 

Je crois que j'ai pas tout compris à kesketas dit mais je te bise quand meme, hein.

 

PS : "A Lorient", kézaco ???????


  • Ludoman aime ça

#28 + Partager Rodrigue

Rodrigue
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPipPip
  • 2 125 messages

Posté 04 oct. 2013 - 07:48

 

est-ce qu'une influence extérieure juste pour faire coloré a du sens ? C'est une des forces du courant néo-trad je trouve, c'est d'arriver à réaliser une synthèse (et pas une superposition un peu fade) de différents courants musicaux. Qu'on aime ou pas des groupes comme Djal (et d'une manière générale les groupes MusTraDem et l'émulation qu'ils provoquent)

Les Bretons aussi sont forts dans ce domaine, il me semble: Karma, Hiks, Esquisse, ...  (mais je serais bien incapable de comparer la qualité des arrangements). Voire ! Pour certains tenants de l'Orthotrad, c'est plus de 50% de tout la musique de fest-noz qui doit etre étiquetée Néotrad.



#29 + Partager wedell

wedell
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPip
  • 622 messages

Posté 04 oct. 2013 - 12:44

J'ai du mal à faire le lien entre le petit livre rouge, la musique Andine, le parquet en pente, les 12 euros, le neotrad, la sodomie et le 2915... Quelqu'un peut m'aider?

 

 

N'importe quoi...

 


Modifié par wedell, 04 oct. 2013 - 12:45.

  • Marou, Ludoman et asr aiment ça

#30 + Partager diatoto

diatoto
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPipPip
  • 2 805 messages

Posté 04 oct. 2013 - 16:35

Ben écoute, fais-toi sodomiser dans les Andes à 2915 m d'altitude, sur un parquet en pente par 12 néo-tradeux en train de réciter le petit livre rouge et tu comprendras.
  • Marou, loic, Ludoman et 10 autres aiment ça

#31 + Partager Arcajack

Arcajack
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPip
  • 970 messages
  • Localisation: S&L

Posté 04 oct. 2013 - 17:16

Ben écoute, fais-toi sodomiser dans les Andes à 2915 m d'altitude, sur un parquet en pente par 12 néo-tradeux en train de réciter le petit livre rouge et tu comprendras.

mdrrrr



#32 + Partager wedell

wedell
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPip
  • 622 messages

Posté 04 oct. 2013 - 18:56

C'est déloyal de s'attaquer à un homme âgé sans défense.

Et totalement irréaliste. T'as déjà vu des Neotradeux lire le petit livre rouge? Ils sont plutôt de droite, en général, non? Même ceux qui savent lire...



#33 + Partager teddy

teddy
  • Administrateur
  • PipPipPipPipPipPipPipPip
  • 3 933 messages
  • Localisation: Groland
  • Activité(s):Trop
  • Groupe(s):Duo/Trio la Chanforgne
  • Instrument(s):Accordéon bi-sonore

Posté 04 oct. 2013 - 19:32

Ben écoute, fais-toi sodomiser dans les Andes à 2915 m d'altitude, sur un parquet en pente par 12 néo-tradeux en train de réciter le petit livre rouge et tu comprendras.


C'est du passé, il faut passer à autre chose, sache toutefois que tu as tout mon soutien. Si tu veux vraiment en parler je suis là. :shifty:

#34 + Partager saladzézé

saladzézé
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPip
  • 733 messages
  • Localisation: Bertagne
  • Groupe(s):http://www.tamm-kreiz.bzh/groupe/7132/OLetPAT
  • Instrument(s):Diato

Posté 04 oct. 2013 - 19:46

 

 

Plus concrètement, ça revient à commencer l'accordéon diatonique avec un jeu croisé et après voir le tiré-poussé. "Jouons simple", c'est à dire apprenons à bien jouer une danse avant de vouloir y rajouter des couleurs plus actuelles.


Euuuh, là attention c'est une idée reçue, le jeu croisé ça fait partie des modes jeu de certains joueurs anciens, parfois même certains ne jouaient qu'en croisé.
Le jeu croisé a été inventé par les templiers. Après chaque baston avec les sarrazins ils sortaient leur Maugein et faisaient danser la sarra bande. Ce n'est que bien plus tard que Marco Polo apporta un castagnari en palestine. Et depuis c'est le boxon dans le secteur !...

 

Toutafé.

 

La seule approche authentique pour appréhender sans le dévoyer cet instrument star du revivalisme (trad, folk et néotrad) qu'est l'accordéon diatonique ne concerne en aucun cas l'utilisation du soufflet. Il s'agit avant tout de bien commencer sur un Hohner 2915. Ce n'est que plusieurs années après qu'on pourra éventuellement passer sur un Castagnari.

 

ensuite la progression logique sera de passer sur un Maugein, puis sur un Saltarel, puis sur un Martin et enfin la consécration sera pour un Gaillard !...



#35 + Partager diatoto

diatoto
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPipPip
  • 2 805 messages

Posté 04 oct. 2013 - 20:38

T'as déjà vu des Neotradeux lire le petit livre rouge? Ils sont plutôt de droite, en général, non? Même ceux qui savent lire...


Ah non, le neo-tradeux est d'extrême gauche, n'importe quelle étude sociologique sérieuse pourra te le confirmer.

Modifié par diatoto, 05 oct. 2013 - 08:36.


#36 + Partager wedell

wedell
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPip
  • 622 messages

Posté 04 oct. 2013 - 21:02

Tu déconnes ou quoi? Ces types avec des têtes à faire peur se contorsionnant du soufflet devant leurs amplis tonitruants, de gauche?
Tu l'as trouvée dans Tradmag ton étude?

#37 + Partager teddy

teddy
  • Administrateur
  • PipPipPipPipPipPipPipPip
  • 3 933 messages
  • Localisation: Groland
  • Activité(s):Trop
  • Groupe(s):Duo/Trio la Chanforgne
  • Instrument(s):Accordéon bi-sonore

Posté 04 oct. 2013 - 21:12

Je suis d'accord avec wedell.

#38 + Partager wedell

wedell
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPip
  • 622 messages

Posté 04 oct. 2013 - 21:20

Tu joues ta place. Ils sont puissants, tu sais...

#39 + Partager diatoto

diatoto
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPipPip
  • 2 805 messages

Posté 05 oct. 2013 - 00:54

Pffff.... Vous n'êtes pas prêts de passer en 2ème année de géopolitique du revivalisme...

Bon alors on reprend les fondamentaux pour les cancres du dernier rang :

Le folkeux est de gauche. Le tradeux est de droite. Le néo-tradeux est lui d'extrême gauche. (On étudiera dans le chapitre suivant pourquoi.) Les néo-folkloreux sont eux d'extrême droite. Évidemment il y a des sous-groupes. Le folkeux tisane-tofu est écolo alors que le folkeux décathlon est social-démocrate. A noter que le tradeux du revivalisme ou faux tradeux par opposition au tradeux de tradition ininterrompue peut aussi être de gauche tandis que l'autre sera le plus souvent mort.
Voilà en gros ce qu'il faut retenir en première année.*

En 2ème année, on étudiera les nationalismes de gauche et de droite avec les mouvements identitaires, celto-occitans puis en licence les groupes atypiques comme les possesseurs de castagnari entre autres.

* Étude basée sur les 9 personnes que je côtoie régulièrement en bal.

Modifié par diatoto, 05 oct. 2013 - 08:33.

  • Ekks-O, Tiphaine, Ludoman et 5 autres aiment ça

#40 + Partager RV

RV
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPip
  • 303 messages
  • Localisation: lanobre
  • Groupe(s):TrioDCA - DuoArtense- TRES
  • Instrument(s):accordéon

Posté 05 oct. 2013 - 09:50


"ensuite la progression logique sera de passer sur un Maugein, puis sur un Saltarel, puis sur un Martin et enfin la consécration sera pour un Gaillard !..."

 

J'ai déjà le Maugein....


  • Ludoman aime ça


0 utilisateur(s) li(sen)t ce sujet

0 membre(s), 0 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)