Aller au contenu

En poursuivant votre visite sur Tradzone, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus Continuer
  • Se connecter avec Agenda Trad      Connexion   
  • Créer un compte
  •  

Infos

En cas de problème avec le mail de validation lors de l'inscription, vous pouvez nous contacter via le formulaire de contact

Photo
- - - - -

Faut-il "respecter" les danses trad en bal ?


  • Veuillez vous connecter pour répondre
162 réponses à ce sujet

Sondage : Qui suis-je en bal folk?

Qui suis-je en bal folk?

Vous ne pouvez pas voir les résultats du sondage tant que vous n'avez pas voté. Veuillez vous connecter et voter pour voir les résultats.
Vote Les invités ne peuvent pas voter

#1 + Partager Emir

Emir
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPipPip
  • 2 126 messages
  • Localisation: Dijon (21)
  • Activité(s):Juriste
  • Groupe(s):Enfants du Morvan, Kifékouak
  • Instrument(s):Vielle à roue

Posté 24 juin 2007 - 10:31

J’ai eu l’autre jour une discussion avec une Tradzonarde, et j’ai été très surpris de ce qu’il en est ressorti. Le sujet du moment était la danse en bal folk.
Voici les 2 points de vue, ma fois assez opposés. Donc pour cette charmante demoiselle, en bal folk (ou en bal trad, les 2 n’ayant pas la même signification selon elle (ca pourrait être l’objet d’une autre discussion tout aussi intéressante)), il faut maintenir un certain respect des danses dites « trad ».
C'est-à-dire qu’il faut partir une gavotte à gauche, qu’il faut lever les bras d’une certaine façon dans le carnaval de Lanz, bref, danser un peu comme dansaient les anciens. Un minimum de respect (sans pour autant être opposée à tout genre de variations, enfin il me semble).
Et pour appuyer ce point de vue, notre tradzonarde de dire que le bal est le meilleur endroit pour transmettre les danses trad aux générations d’aujourd’hui. Si l’on fait n’importe quoi, l’on risque de dénaturer, de perdre une partie du patrimoine.
J’espère ne pas avoir trop déformé le point de vue.

Le mien est différent. Disons que ce discours pour moi s’applique à la perfection dans le cadre d’un groupe folklorique, en revanche, je suis à 1000 lieux de penser ça pour un bal. A partir du moment où l’on ne gêne pas les gens (on a déjà eu un sujet là-dessus, en ce qui concerne les variations sur les danses), et où l’on reste en rythme, perso je pense que les musiques en bal sont faites pour que l’on danse ce que l’on veut dessus. Quitte à manquer de respect à une gavotte des Montagnes. Quitte à être traité d’hérétique. Ca ne m’a jamais tué (même si une fois j’ai bien cru que les bretons allaient m’attendre à la sortie d’un bal à Saint Amand Montrond, aux vues des regards assassins qu’ils m’ont lancés quand je suis parti en chaine sur une danse en couple…:whistle: ).
C’est intéressant je ne le nie pas de savoir comment « exactement » (avec toute la marge d’erreur que contient ce mot, je devrais plus dire probablement, encore que…) se dansait telle ou telle danse il y a des années.
Mais après… il y a tellement de versions, tellement de musiques pour une seule danse.
Qu’est ce que ca peut faire si je saute dans une danse bretonne, qu’est ce que ca peut faire si dans la bourrée à 3 temps je jette le pied sur le côté plutôt qu’en avant, qu’est ce que ca peut faire si dans le Branle du Jairs, je ne tiens pas la main gauche de ma cavalière derrière son dos ?
Pour moi en bal folk, chacun est libre de faire ce qu’il veut. J’ai un peu plus de mal avec les gens qui dansent une bourrée à 2 temps sur du 3 temps, mais bon, après, si eux s’y retrouvent…

Alors je ne sais pas, je suis peut-être un hérétique aux yeux de certains, mais je me dis que si même en bal folk on se met à figer les danses, à dire qu’il faut les danser avec les bras comme ça, les pieds comme ça, dans ce sens là et pas autrement, perso moi j’arrête tout de suite, j’ai assez de mon groupe folklorique.
Et puis quelle meilleure façon de montrer l’évolution, la vie du folklore qu’en reprenant des danses et en les dansant à notre façon ? Ce qu’il faut voir dans un bal, c’est l’esprit avant la danse, je veux dire, avant la parfaite réalisation de la danse. Si ça amuse les gens de partir à l’envers sur une Gavotte, grand bien leur fasse (pis ça change un peu, tourner 10 minutes dans le même sens, c’est lourd à la fin ! Moi, j’ai une dent contre les danses bretonnes ??? nnnnnnaaaaaaaaannnnn ! C’est parce que je ne connais pas assez, c’est pour ça  :P )

Voila, alors dites-moi si vous vous considérez vous aussi comme hérétiques (et fiers de l’être !) ou bien comme préservateur des traditions en bal (en exagérant un peu (beaucoup !) le trait… je schématise pour être sûr d’être bien compris).

#2 + Partager GEGE

GEGE
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPip
  • 1 276 messages
  • Localisation: GRENOBLE
  • Activité(s):formateur AFPA
  • Groupe(s):Transhumances, Zones Frontieres, Ensemaille
  • Instrument(s):cornemuses du centre, flutes, diato, chant ....

Posté 24 juin 2007 - 10:56

en ce qui me concerne j'ai voté préservateur des danses.

A mon avis, la base de la danse doit être respectée au risque à terme de la voir disparaitre.

Et puis il faut bien donner des repères aux débutants et là je ne pense pas que l'anarchie ait sa place.

Après chacun est libre de danser comme il le sent, a la condition expresse qu'il l'annonce et soit capable de revenir au modèle traditionnel de base.

Donc oui à l'hérésie, mais pas sans une solide culture de base.

#3 + Partager Hamid

Hamid
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPip
  • 52 messages
  • Localisation: NANCY
  • Activité(s):Informaticien

Posté 24 juin 2007 - 13:42

D'accord avec GEGE.

Pour moi se lacher de temps en temps, à condition de revenir à la base de la danse ne devrait pas nuire. C'est un petit peu comme partir en impro dans la musique. Il ne viendrait pas à l'idée d'un musicien, de partir en improvisation et d'y rester durant tout le morceau. On finirait par ne plus retrouver la structure du morceau. Donc improviser un peu en danse c'est bien, à la condition que ce soit perçu comme tel et revenir à la base pour ne pas dérouter les autres (surtout les débutants). ^^

#4 + Partager Sidonie

Sidonie
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPip
  • 226 messages
  • Localisation: Jura
  • Activité(s):peinarde à ce niveau là!
  • Groupe(s):Herbe folle'K
  • Instrument(s):Flûte traversière; accordéon diato

Posté 24 juin 2007 - 13:48

Moi, je suis comme gégé, préservateur des danses.
Je m'explique: :flower:
Pour moi, ce ki donne le caractère particulier et la grande convivialité des bals folk (bal trad, je vois pas ske c'est), c'est que les danseurs se retrouvent sur un répertoire de danses connues de tous, celles là même issues de la tradition. Et je pense ke si chacun transforme les règles à sa façon, peut-être ça lui fait plaisir, mais alors à plus ou moins long terme, ce sera la mort des bals folk. :cry:
Je pense kon peut mettre sa touche perso, sa sauce, son grain de folie dans les danses de couples qui, je le rappelle, n'ont rien de traditionnel, et j'irai même juskà dire (on va me traiter d'excessive!...) ont tué les danses traditionnelles.
C'est le mouvement revivaliste, issu de mai 68 (ben oui!) ki a fait, comme son nom l'indique, revivre les danses issues de la tradition. Elles sont depuis ce temps en constante évolution, grâce aux anciens hier, grâce à nos jeunes aujourd'hui, grâce aux enfants de nos jeunes dem1. ^^
Les danses collectives sont des danses collectives!! C'est comme un jeu de société, si tout le monde n'a pas connaissance ou n'applique pas les mêmes règles, ça ne peut pas marcher.
Personnellement, j'aime les bals folk parceke je me fais super plaisir en partageant avec les autres.
Voilà, ci tout B)

#5 + Partager Tirno

Tirno
  • Developpeur
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 4 984 messages
  • Localisation: Lyon
  • Activité(s):Chercheur
  • Instrument(s):Flute, tin whistle, concertina, harmonica, chant

Posté 24 juin 2007 - 15:28

J'ai mis hérétique... mais le suis-je vraiment?

J'ai déjà parlé de ce qui est essentiel à une danse. Ce qu'il faut respecter, c'est l'essence de la danse, celle qu'on y voit nous et celle qu'y voient les danseurs qui dansent avec nous. Ainsi, sur un carnaval de lanz, pour moi les bras c'est important, c'est mon choix d'essayer de faire les bras correctement. Mais ce choix n'affecte personne! Sur une bourrée, si je veux faire ceci ou cela, faut pas que je gache la danse de mon cavalier.

Sur un rond de saint vincent, une gavotte ou un kost ar c'hoad(contrairement à un circassien, par exemple), l'aspect communautaire est important. La personne qui mène une chaine et toutes les personnes présentes dans un petit rond vont affecter ma façon de danser. Et si leur danse ne correspond pas à ce qui est essentiel dans ma conception de la danse, c'est ma danse qui va etre gachée...

Par contre, si je vois le bal folk comme un lieu de transmission, je ne me vois pas comme "préservateur des danses" qui va transmettre l'essence d'une danse. Déjà parce que la plupart des danses, je ne présente pas un exemple à suivre et deux parce que ca m'intéresse pas. Toutes les formes de danse sont bonnes à approprier et au moins à essayer, même si certaines variantes sont si "variées" qu'on est plus dans la danse initiale et qu'après essai on se rend compte que la nouvelle danse n'est pas "intéressante".

Finalement, parlons d'écologie des danses. Les danses qui ont une essence, un charme qui fait qu'elles sont dansées d'une certaine façon et qu'elles remplissent une certaine fonction dans le bal folk seront préservées. Les autres disparaitront. Exemple: cette fameuse gavotte de l'aven "caresse" dont je me plains incessamment. Elle possède une essence qui remplit une fonction dans le bal et fait que c'est un véritable enrichissement du répertoire. Reste plus à lui donner un autre nom, histoire qu'elle n'occulte pas la vraie gavotte de l'aven, qui est une chouette danse elle aussi!

#6 + Partager Nannanere

Nannanere
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPip
  • 81 messages
  • Localisation: Lyon
  • Activité(s):Etudiante
  • Instrument(s):Accordéon diatonique

Posté 24 juin 2007 - 18:28

J'ai mis hérétique, mais en fait, je ne me considère pas tout à fait comme ça...et je ne me considère pas non plus comme une préservatrice des danses. C'est une vision un peu manichéenne à mon goût que de séparer les hérétiques et les préservateurs des danses (on a tué pour moins que ça)

Disons que je pense que tout dépend de la danse dont il est question. Et je rejoins un peu le pont de vue de Tirno. Ainsi, il y a des codes pour certaines danses qu'il parait difficile de nier. Par exemple, une gavotte de l'Aven se danse à 4, et non pas en file (comme cela se fait souvent hors-Bretagne), et d'ailleurs, une gavotte de l'Aven à 4, c'est magnifique, alors qu'en chaine, ça ne ressemble plus à grand-chose.
Mais il y a des danses qui ne demandent qui n'ont pas de "codes". Par exemple, la danse typique du Dauphiné est le rigodon (danse très peu connue, et c'est bien dommage !), et c'est une danse où tous les pas sont permis, on conmmence du pied que l'on veut... les gens qui dansaient le rigodon ne se demaindaient pas s'ils valaient mieux commencer du pied droit ou gauche, s'ils faisaient les bons pas, non, ils dansaient, se faisaient plaisir, et c'est tout ! Si l'on commence la bourrée du Berry du pied droit, c'est parce que l'on a voulu copier le style de Panis...
Quant aux danses en couple, il faut qu'il y ait un accord entre les deux danseurs, pour ne pas que la danse devienne un "calvaire" pour l'un. Je trouve plus interessant de jouer avec son partenaire et de jouer avec les codes que de rester figé dans un certaine "tradition" (folklore ?), et c'est aussi beau à regarder.
Commencer par tel pied, en mettant les bras de telle manière, en tenant son cavalier, sa cavalière de telle façon, c'est l'affaire des groupes folkloriques, pas celles des bals folk !

#7 + Partager Sidonie

Sidonie
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPip
  • 226 messages
  • Localisation: Jura
  • Activité(s):peinarde à ce niveau là!
  • Groupe(s):Herbe folle'K
  • Instrument(s):Flûte traversière; accordéon diato

Posté 24 juin 2007 - 18:44

Tirno, je partage tout à fait ton point de vue.
J'ajoute 3 mots qui me semblent appropriés pour résumer ma pensée sur la pratique des danses de bals folk: partage, respect et tolérance.
Partage parce qu'on est au bal folk pour partager avec d'autres (je l'ai déjà dit)
Respect parce que koikon fasse, original, carrément allumé, hérétique, si en faisant ce kon fait on ne nuit pas aux autres, alors pas de pb.
Exemple: l'autre soir, on a dansé un kost ar c'hoat bien aligné, bien carré, et au milieu du cercle formé par la chaîne, 2 minettes faisaient une espèce de danse moderne ou jsais pas koi endiablée. J'ai trouvé ça super chouette!
Tolérance... ben là, ça se passe de commentaire.

Et rapport à la gavotte de l'Aven caresse, comme tu dis si joliment, Tirno, le sujet m'intéresse tellement ke je le mets dans un nouveau sujet. :flower:

#8 + Partager GEGE

GEGE
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPip
  • 1 276 messages
  • Localisation: GRENOBLE
  • Activité(s):formateur AFPA
  • Groupe(s):Transhumances, Zones Frontieres, Ensemaille
  • Instrument(s):cornemuses du centre, flutes, diato, chant ....

Posté 24 juin 2007 - 19:32

Si l'on commence la bourrée du Berry du pied droit, c'est parce que l'on a voulu copier le style de Panis...
!


Comment !!! commencer la bourrée berrichonne du pied droit, tu dois confondre, ca c'est une hérésie. ^^

La seule danse à ma connaissance commencant du pied droit en Berry c'est le rond d'argenton. :)

#9 + Partager Lanost

Lanost
  • Conseil Administration
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 7 221 messages
  • Localisation: France
  • Activité(s):Papa
  • Instrument(s):Voix, chroma

Posté 24 juin 2007 - 19:45

:shy: euh il y a un pied de depart en bourrée? c'est pas naturel? :shy:

#10 + Partager chroí

chroí
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPip
  • 1 449 messages

Posté 24 juin 2007 - 20:11

Hérétique... mais c'est un peu curieux de dire ça alors que je viens juste de commencer à danser...

J'ai l'impression que quelque soit la musique, à partir du moment où on s'éclate en rythme, on danse. Et donc que les codes et les pas qu'on apprend (que ça soit en atelier ou sur la tas) sont surtout utile dès le moment où on danse à plusieurs.

Dans une danse de couple, c'est relativement facile... On communique facilement à deux, que ça soit verbalement ou pas. A partir du moment où les deux sont d'accord, ils peuvent construire quelque chose et prendre leur pied.

Dans une danse en cercle ou en chaîne, c'est déjà nettement plus difficile... d'où l'intêret de codifier les choses.

Et donc on arrive naturellement à la question de jusqu'où codifier les choses, et on mélange les sujets... Pour moi la réponse est claire: il faut que tous les gens qui dansent ensembles ait l'impression de danser ensemble. C'est probablement un peu différent pour chaque danse.

#11 + Partager Emir

Emir
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPipPip
  • 2 126 messages
  • Localisation: Dijon (21)
  • Activité(s):Juriste
  • Groupe(s):Enfants du Morvan, Kifékouak
  • Instrument(s):Vielle à roue

Posté 24 juin 2007 - 20:13

C'est une vision un peu manichéenne à mon goût que de séparer les hérétiques et les préservateurs des danses (on a tué pour moins que ça)


J'ai dit que je schématisais ^^ Et puis être hérétique en bal folk ne m'empêche pas d'être préservateur dans mon groupe folklorique.

Ainsi, il y a des codes pour certaines danses qu'il parait difficile de nier. Par exemple, une gavotte de l'Aven se danse à 4, et non pas en file (comme cela se fait souvent hors-Bretagne), et d'ailleurs, une gavotte de l'Aven à 4, c'est magnifique, alors qu'en chaine, ça ne ressemble plus à grand-chose.



Voila, moi perso c'est là que je bloque : une gavotte de l'Aven, c'est à 4. Ah, et si on la fait à 5, à 6, ça porte malheur? le ciel nous tombe sur la tête ? Plus sérieusement, ça gêne des danseurs ???
J'ai du mal avec ces codes là. Que des danseurs veuillent la faire à 4, ok, c'est leur choix. Mais qu'est ce que ça fait si d'autres ne la font pas à 4 ?
On est en bal folk, on a une musique, à partir du moment où l'on est en rythme et qu'on gêne personne, on fait ce que l'on souhaite non ?
C'est pour cela que j'ai tant de mal avec le breton, trop de codes à mon gout... Et ils les exportent dans les bals folks...

Je maintiens mon "hérétique", je persiste et signe !

#12 + Partager chroí

chroí
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPip
  • 1 449 messages

Posté 24 juin 2007 - 20:15

Tiens Emir, un peu de lecture... je sens que tu vas adorer :

http://www.balazut.c..._Pdf/lettre.pdf

Lettre ouverte d'un groupe d'animateur à quelques groupes de bal folk en Suisse.

#13 + Partager armelle la groupie

armelle la groupie
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPip
  • 276 messages
  • Localisation: normandie
  • Activité(s):prof des écoles

Posté 24 juin 2007 - 21:11

alors moij'ai pas pu me décider ; je crois que je suis un peu des deux
au vu des réponses de chacun je me demande si c'est c'est pas une question de génération???
je dois être entre les deux

lla gavotte de l'aven je la danse à quatre, sans regarder les pieds en étant digne(merci geneviève et frères de sac :shy: atelier expressde gennetines)

et les madison je les danse en macarena ..
aussi je danse des scottischs poursuite (comme les polkas quoi)

par contre les bourrées de l'atelier morvan de michel breulles et celles de la jimbrtée sont SACREES
evidemment celles de minuit guibolles sont différentes

bref j'ai pas pu voter lol

#14 + Partager Tiphaine

Tiphaine
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPip
  • 1 233 messages
  • Localisation: Auch/Pavie (Gers)
  • Activité(s):en cours de construction
  • Instrument(s):flûte

Posté 24 juin 2007 - 21:33

En fait il faut réeussir à vivre en bonne entente dans les bals folks . Il n'y a pas de raisons d'interdire aux gens de danser comme ils le veulent du moment qu'il ne gènent pas les danses des autres .
Personnellement je trouve que certaines danses bretonnes ont une energie bien à elles qui supporte mal les fantaisies . Par exemple le rond de Landéda, je vois mal comment on pourrait le danser autrement . Chaque danseur qui compose le rond se retrouve dans une énergie commune en faisant le même mouvement en même temps (je ne sais pas si je me fait comprendre) .
Le rond de St Vincent a un mouvement de bras particulier que tout le monde ne fait pas (sujet qui peut fâcher) . Pendant longtemps ça ne m'a pas préoccupé de ne pas le faire correctement mais à force je me suis aperçu que ça changeait vraiment la danse, ça lui donne son caractère . Je crois tout de même qu'on a le droit de se lâcher de temps en temps, on peut s'autoriser à passer à côté de ça mais en ce qui me concerne j'aime y revenir pour retrouver cette energie .

Comme dit Nannanerre (rigolo comme nom), ça dépends des danses . Je ne recherche pas la même chose partout, l'interêt se situe à des niveaux différents selon les danses .

Les détails comme tenir la main dans le dos de la cavalière, effectivement, on peut s'en passer pendant les bals .

#15 + Partager Emir

Emir
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPipPip
  • 2 126 messages
  • Localisation: Dijon (21)
  • Activité(s):Juriste
  • Groupe(s):Enfants du Morvan, Kifékouak
  • Instrument(s):Vielle à roue

Posté 24 juin 2007 - 21:35

Tiens Emir, un peu de lecture... je sens que tu vas adorer :

http://www.balazut.c..._Pdf/lettre.pdf

Lettre ouverte d'un groupe d'animateur à quelques groupes de bal folk en Suisse.


Ca alors .... J'ai du mal à croire ce que je lis. C'est en effet extrêmement intéressant, merci pour ce lien.
Ca me surprend beaucoup. J'ai pas l'impression qu'on en soit là en France, et perso j'ai pas envie qu'on en arrive là. Il y a une juste mesure.

Mais quand je lis "Nous voudrions par ces exemples rendre conscientes les personnes actives dans le secteur « Bal Folk » et qui partageant ces idées qu'elles assument aussi une responsabilité sur l'avenir du milieu.", j'ai envie de vous demander si vous vous sentez responsables sur l'avenir du milieu quand vous allez en bal folk ?

Non mais attendez, on parle d'un bal folk ! Ya des endroits où les gens dansent hyper bien de façon disons trad, et d'autres endroits où personne ne sait danser façon trad, est-ce un mal ??? La question est ouverte.

Pour moi le bal folk, ce n'est pas là où l'on transmet les traditions, mais un esprit, un esprit de fête, de bonne entente, de communion entre les personnes. Ce n'est pas un endroit où il y a transmission des traditions ! Il y a une confusion énorme !

Je ne sais pas, peut-être que les gens qui se sentent préservateurs des traditions dans ce sondage ne font pas partie d'un groupe folklorique, alors ils ont ainsi l'impression de transmettre une partie du patrimoine dans un bal folk ?

Cette lecture donne à réfléchir...

"Comme animateur de danse on devrait être conscient du danger qu'il y a à falsifier une part de la culture traditionnelle en diffusant des variantes incorrectes."
Et lui, il connait LA variante correcte ? Qu'importe dans un bal folk, personne ne détient de vérité, il n'y a pas de vérité d'ailleurs... Je ne comprends pas... :.

Ben alors ça veut dire que j'suis vraiment un hérétique pur et dur, moi qui fais partie d'un groupe d'arts et de traditions populaires authentique de chez authentique depuis 24 ans... :P

#16 + Partager armelle la groupie

armelle la groupie
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPip
  • 276 messages
  • Localisation: normandie
  • Activité(s):prof des écoles

Posté 24 juin 2007 - 21:44

je viens de lire la lettre ouverte

ça fait peur ; c'est la police des bals folks :.
au secours
ben j'irai pas danser en suisse alors :xp:

#17 + Partager Marie

Marie
  • Conseil Administration
  • PipPipPipPipPipPipPip
  • 2 150 messages
  • Localisation: La Lozère profonde !
  • Activité(s):prof de diato
  • Groupe(s):Drôles de groles + Duo/Trio La Chanforgne
  • Instrument(s):diato et un peu de violon quand ça me prend

Posté 24 juin 2007 - 21:59

Et ben je suis d'accord avec Emir, et la lecture (rapide, mais je reprendrais ça plus tard) de cette lettre m'a fait un effet bizare.....



Un bal, pour moi , c'est fait avant tout pour s'amuser, et peut importe si on danse une bourrée 3 temps en cercle, ou s'il n'y aucun morceau du Sud Ouest pendant la soirée !!!!! (bon, certes, pour les danses, je pense quand même qu'il ya un minimum de respect à avoir par rapport à la danse d'origine, mais après chacun fait ce qu'il veut ....et heureusement !)

Et puis un groupe qui ne fait de musique bretonne par exemple, ben je ne trouve pas ça choquant ! à chacun ses spécialités et ses goûts ......(mais je crois qu'on a déjà parlé de ça dans un autre topic il ya longtemps )

Il faut de tout pour faire un monde !

:)

#18 + Partager chroí

chroí
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPip
  • 1 449 messages

Posté 25 juin 2007 - 08:04

Je pense que vous ne vous doutiez pas que les bals folks courraient un grave danger hein :whistle:

Déjà qu'il n'y a pas énormément de bals folks en suisse, si en plus on se met à édicter un règlement.... ça c'est un vrai danger!!

#19 + Partager Tirno

Tirno
  • Developpeur
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 4 984 messages
  • Localisation: Lyon
  • Activité(s):Chercheur
  • Instrument(s):Flute, tin whistle, concertina, harmonica, chant

Posté 25 juin 2007 - 09:01

Juste en réponse à chroí. Les danses collectives, y'en a ou on a plus besoin de danser "ensemble" que d'autres. Un circassien, par exemple, on s'en fout un peu - y'a une meilleure énergie qui passe si tout le monde est sur la même longueur d'onde, mais c'est pas euh... essentiel. (bon, le circassien, c'est pas un bon exemple, vu que c'est pas une danse de terroir). La gavotte, etre bien avec ses quelques voisins, ca suffit probablement. Le rond de saint vincent, faut que tout le monde soit dedans à cent pourcent (une des raisons de faire des petits ronds), sinon la danse de fonctionne pas! (à mon pas si humble avis :D)

#20 + Partager Nannanere

Nannanere
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPip
  • 81 messages
  • Localisation: Lyon
  • Activité(s):Etudiante
  • Instrument(s):Accordéon diatonique

Posté 25 juin 2007 - 11:00

Ooups, oui excusez moi pour mon erreur, j'ai toujours eu du mal avec ma droite et ma gauche :S !


0 utilisateur(s) li(sen)t ce sujet

0 membre(s), 0 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)