Aller au contenu

En poursuivant votre visite sur Tradzone, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus Continuer
  • Se connecter avec Agenda Trad      Connexion   
  • Créer un compte
  •  

Infos

En cas de problème avec le mail de validation lors de l'inscription, vous pouvez nous contacter via le formulaire de contact

- - - - -

Connaissez vous les anecdotes du monde trad...!!!...


  • Veuillez vous connecter pour répondre
98 réponses à ce sujet

#21 + Partager Serge

Serge
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPip
  • 1 908 messages
  • Localisation: provence
  • Instrument(s):Appareil photo

Posté 10 mai 2006 - 20:51

He oui!!!
cela peut être encore bien pire!!!
Je pourrais en parler en connaissance de cause. Cela m'a valu ma famille et je paie encore l'addition, le mensonge, la calomnie, les faux témoignages).
Et tout cela dans le trad avec des personnages sans scrupule très connu dans tout le milieu et protégés par nombre d'autres personnes de notre monde dit "super"...
Mais il y a tout les autres qui méritent nos amitiés et qui sont la pour apporter ce qu'ils sont...

#22 + Partager Kalon

Kalon
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPip
  • 1 136 messages
  • Localisation: Centre - Ile de France
  • Activité(s):Web Mistress

Posté 11 mai 2006 - 06:13

Quand un milieu devient oppressant, il faut se donner à soi-même de l'oxygène.
C'est aussi pour cela qu'il est bien de faire partie de plusieurs structures associatives, par exemple.
Lorque habiter Gallardon, qui est un gros village, est devenu oppresssant, j'ai pris le large en retournant à Paris régulièrement (qui n'est qu'à 70 km) et tout s'esr relativisé : en fait la plus grande partie de nos problèmes est surtout dans notre tête ..
Bien sûr, je n'ai pas perdu ma famille dans cette histoire, ce n'était pas grave en soi !

#23 + Partager Kalon

Kalon
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPip
  • 1 136 messages
  • Localisation: Centre - Ile de France
  • Activité(s):Web Mistress

Posté 17 mai 2006 - 20:32

Voici une histoire vraie que je raconte directement :

Je me promenais, d'une allure joyeuse et déterminée pour aller à la bibliothèque de La Turballe (que vous finirez par connaître, sud bretagne, pays guérandais) lorsque, allant passer devant l'église, j'entends un grand bruit suivi d'une cavalcade, et sous mes yeux ébahis, sortent de la porte de l'église deux punks, vous avez bien lu, avec tous les untensiles identifiants, hurlant de rire et fuyant de toutes leurs jambes et tellement hilares qu'ils avaient du mal à courir sérieusement.

A peine le temps de me remettre, j'entends un hurlement ; "Petits vauriens" et derechef, de l'église sort un curé comme je n'en avais jamais vu qu'en Bd, tenant sa soutane bien haut pour courir avec les deux mains, à la poursuite de nos vauriens...

Je sais, je suis très bête, mais j'ai demandé à maman en rentrant : "Mais, qu'est-ce qu'ils ont bien pu faire ?"
Ma maman a failli avaler de travers et elle m'a dit "Dominique, enfin,..."

Vous savez, vous, ce qu'ils font pour rigoler dans les églises, les punks ?

#24 + Partager dvdr

dvdr
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPipPip
  • 2 134 messages
  • Localisation: vierzon
  • Activité(s):facteur
  • Groupe(s):DéCiBaL
  • Instrument(s):percu, basse

Posté 18 mai 2006 - 13:17

heu ....non !!!!!

#25 + Partager Ekks-O

Ekks-O
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 7 685 messages
  • Localisation: Chalon-sur-Saône (71)
  • Activité(s):Webmaster
  • Groupe(s):Les Sumos Torrides, et Arcadanse.
  • Instrument(s):Guitare, Accordéon chromatique

Posté 18 mai 2006 - 13:46

Chier dans le benitier ?

#26 + Partager Kalon

Kalon
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPip
  • 1 136 messages
  • Localisation: Centre - Ile de France
  • Activité(s):Web Mistress

Posté 18 mai 2006 - 14:18

Bon : cela devait être plutôt des gros pipis bien sonores de vilains garçons ...
Et cétait surement dans le bénitier ...

#27 + Partager Kalon

Kalon
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPip
  • 1 136 messages
  • Localisation: Centre - Ile de France
  • Activité(s):Web Mistress

Posté 08 juin 2006 - 20:21

Alors, pas de nouvelles histoires ?
Heureusement; Kalon est là ...

He bien, mon ami m'appelle pour l'aider à répéter pour un concert à l'organistrum. C'est un instrument médiéval qui se joue à deux, comme une vielle mais en beaucoup plus grand, genre, y faut deux paires de genoux..

Les chauffagistes étaient là, à la maison, à réparer les radiateurs, et je me sentais complexée à tourner la roue, tandis que mon copain tirait les manettes et chantait des chants en latin en lisant des partitions avec des petits carrés partout ...

Je leur demande : vous voulez écouter ? parce qu'on faisait vraiment du bruit, quoi ...

Ils me disent, non madame, non non, on travaille...

Alors nous, on a fait le répertoire médiéval, moi tournant, lui chantant et tirant les tirettes.

Plusieurs années après, le monsieur de l'agence qui avait vendu la maison me raconte que les ouvriers étaient venus lui dire qu'il y avait deux fous chantant dans la maison qui venait d'être vendue, et, en fait ils se sont cachés de chaque côté de la fenêtre ouverte (c'était l'été) pour nous écouter ....
Jouer de l'organistrum et chanter en latin ...

Voilà, mamie Kalon a fini pour aujourd'hui

Rassurez-vous, j'en ai d'autres ...

#28 + Partager Marou

Marou
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPip
  • 1 756 messages
  • Localisation: Montpellier, té!
  • Activité(s):Musicothérapeute et musicienne
  • Groupe(s):Le Bal en Chantier, Miélomanies, La Ficelle, La Cie éol
  • Instrument(s):Flûte trav' et vielle à roue

Posté 08 juin 2006 - 23:52

Bon, alors moi, ayant "vu" parler d'église, je ne peux pas m'empêcher d'apporter ma petite contribution à ce topic "anecdotes"... Bon, d'accord, peut-être que ça n'est pas une véritable anecdote mais en tout cas, c'est une petite tranche de trad' vécue et bien vécue, de l'intérieur et de l'extérieur aussi... Ohlala, si j'arrêtais de m'empêtrer dans mes mots et que je me mettais au boulot, moi?.... :Oops:

Alors, donc, je vais vous parler d'église... D'une église qui rit... Comme la vache, sauf que là, on sait pourquoi...
Bref...
Il était une fois, trois jeunes gens qui faisaient de la musique traditionnelle à grands coups de vielles et de cornemuse... D'accord, si vous insistez, je vous les nomme... Hem... Il s'agit de mon petit mais pas petit frère Jonas, de Gégé, amie vielleuse expatriée et de...oh ben..de moi... :Oops: Nous étions tout nouveaux dans le milieu trad, nous ne connaissions pas grand chose ni grand monde, mais on adorait ça et depuis peu, nous avions décidé de participer à des stages, et notamment, avec les gens de la Croix Feuillée (euuuh, ça c'est parce que je ne me souviens plus exactement le nom de l'association qui organisait le stage...mais je me souviens très bien que les intervenants faisaient partie de la Croix Feuillée.... 0_o :Oops: )
Hem, bref... Peu d'intérêt tout ça, me direz-vous.... Et vous aurez bien raison, puisque l'"intéressant" arrive..(si jamais j'y arrive, d'ailleurs...héhé)
Bon, donc, jeunes musiciens, nous avions participé à l'un de leurs stages. On formait un petit trio où on s'amusait comme des p'tits fous... Et ils avaient fini par décider, je ne sais par quelle étrange méditation, de nous faire faire un ou deux morceaux lors du concert de fin de stage, le samedi soir, dans une église (la voilà)... Il était convenu que Jonas commence avec ses morceaux de concours (désertines je crois...), ou alors c'était Géraldine... Ou les deux.... Bwof, je ne sais plus bien... En tout cas, on devait rejoindre le(la) soliste juste après pour faire nos fameux morceaux....
Alors évidemment, on avait travaillé notre programme, choisi avec soin les morceaux, répété dans l'après-midi, arrangé tout ça... Bon, on était prêts quoi.. Le principal arrangement des vielles, consistait en une série de breaks exécutés "de concert" dans la polka choisie.... Ah, on les tenait bien!
Arrivés dans l'église, devant l'autel (enfin derrière, mais pour nous ça faisait devant... Ou derrière quand même? Bon, z'avez compris...), on s'est regardés et on a soufflé un bon coup pour se concentrer. Non parce que bonjour la pression: l'église était pleine à craquer! Du monde partout... Oulala... On allait devoir être ultra-performants...
On s'est donc installés "confortablement" et zouuu, c'est parti! On y a mis du coeur, l'oreille aux aguets, l'oeil dans celui du frère, du copain ou de la copine, les signes de tête entendus ("ouais, ouais, c'est là, attention...") et est arrivé le moment crucial des breaks de vielle.... Tadam!
Et là, c'est le drame.. Tout s'enchaîne... Gégé oublie le premier break et me regarde, interloquée, alors que moi je la regarde interloquée aussi parce que j'ai fait le break mais pas elle et que je me dis que je me suis plantée alors je loupe le deuxième alors qu'elle le fait vu qu'elle s'est rendue compte qu'elle s'était plantée et qu'il fallait faire ces zut de flûte de breaks....oups... On s'est regardées alors juste après ça, avec de ces têtes....
Et là, et là... Gégé s'est mise à rire... Le truc à ne jamais faire avec moi parce que j'enchaîne direct... En plus elle avait un rire super sonore... Donc j'ai ri aussi... Et plus on s'entendait rire, plus on riait.. Et toujours en jouant, bien sûr! Ce qui a donné comme résultat qu'on a loupé la deuxième série de breaks aussi, sauf que cette fois, c'est moi qui ai oublié le premier et elle le deuxième.... Et qu'on s'est mises à rire encore plus.. Un vrai fou-rire, de chez Fou et Rire... A en pleurer... Du coup, Jo s'y est mis aussi... On riait à trois, en jouant notre polka... (très dur de rire en jouant de la vielle, ouille-ouille-ouille)
Mais le plus drôle, c'est maintenant: on a regardé dans l'église.. Notre rire avait fini par contaminer le premier rang... Et plus ça allait, plus on riait, encore et encore, les voyant rire aussi, le notre a redoublé... Alors après le premier rang, le deuxième s'y est mis.. Et le troisième, et le quatrième... Bon sang, toute l'église s'est mise à rire avec nous....
C'était trop fort.... On a fini par terminer notre fabuleux morceau et par nous calmer en même temps... Ah on a été applaudis, ça... Je ne sais pas encore pour quelle raison exactement (le morceau? Les arrangements? L'interprétation? La performance physique? Le sketche?) mais en tout cas, ça nous a bien fait plaisir...
Et depuis, il me plaît à penser que nous avons tous trois réussi à faire rire une église... ^^

Voilà....
C'était ma (notre) petite participation.... :Oops:

#29 + Partager Kalon

Kalon
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPip
  • 1 136 messages
  • Localisation: Centre - Ile de France
  • Activité(s):Web Mistress

Posté 09 juin 2006 - 06:16

Très belle ton histoire ! Bravo, encore, encore !

#30 + Partager Ekks-O

Ekks-O
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 7 685 messages
  • Localisation: Chalon-sur-Saône (71)
  • Activité(s):Webmaster
  • Groupe(s):Les Sumos Torrides, et Arcadanse.
  • Instrument(s):Guitare, Accordéon chromatique

Posté 09 juin 2006 - 08:02

Surtout quand on connait le rire de Marou ^^

J'imagine bien le tableau :P

Bon à moi alors...

On était à Dront, prête de Anost, et on avaut vu sur la route, en passant justement par Anost, qu'il y avait un "grand bal [...]" (pas eut le temps de lire le nom) le soir...

alors arrivé 19h, on est tous monté en charettes à moteur, pis on est descendus dans la ville des vielleux...

Arrivé à la salle des fêtes/gymnase d'Anost, on entre, population : 4 + 2 musiciens, age moyen : 70 ans...

Donc en arrivant on a multiplié la population par 5, et baissé la moyenne d'age de 50 ans...

Mais attention ! On croyait arriver et voir des instruments folk/trad, danser des bourrées et des mazurkas toute la nuit...

Pis en fait c'était un bal musette... Déception. Du coup pour pas repartir sans danser, on a invité des mémés à danser des tangos héhé

(Bon bah c moins bien que celle de Marou hein :shy:)

#31 + Partager Annabelle

Annabelle
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPip
  • 566 messages
  • Localisation: Saint Marcel
  • Activité(s):Étudiante
  • Groupe(s):Arcadanse

Posté 09 juin 2006 - 10:52

ah oui je m'en rappelle, en+ on avaient réussi à faire venir tt le monde même les vieux...!enfin on a bien délirés quand même :wink:

(post inutile :Oops: )

#32 + Partager TiFred

TiFred
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPip
  • 427 messages
  • Localisation: Anjou

Posté 15 juin 2006 - 09:06

Mimi cette annecdote.....

Dans la catégorie je me trompe de danse !!!
gennetines 2005 : un groupe commence à joué (je ne sais plus lequel) et hop c'est partis pour un plinn !!!! arriver au baleu, le groupe s'arrête et dis heu, c'est une gavotte !!!! Euuuuhh bon bah pas de chance !!!! c'est pas grave on change !!! :Oops: :Oops:

ps : il m'est arrivé la même chose en fest noz mais à la différence, ce n'est pas moi qui menait

#33 + Partager Kalon

Kalon
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPip
  • 1 136 messages
  • Localisation: Centre - Ile de France
  • Activité(s):Web Mistress

Posté 27 juin 2006 - 15:19

A Penn Kalet, il n'y pas longtemps, une copine raconte à une autre :

"Et puis Crac ! Imagines, le cordon de mon jupon se dénoue, je le sens glisser, et le jupon tombe au mileu de la scène, pendant la représentation .."

Sa copine lui dit :

"Eh bien nous, nos robes étaient en deux parties, la jupe et le corset.
J'étais en train de danser quand brusquement la ceinture de la jupe lâche et je me retrouve en jupon sur scène...
La honte : je suis devenue toute rouge"

Du vécu ! :Oops:

#34 + Partager Ekks-O

Ekks-O
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 7 685 messages
  • Localisation: Chalon-sur-Saône (71)
  • Activité(s):Webmaster
  • Groupe(s):Les Sumos Torrides, et Arcadanse.
  • Instrument(s):Guitare, Accordéon chromatique

Posté 27 juin 2006 - 15:44

Bah nous on a vu 15 fois des gars danser en tenant fermement la taille de leur fille parce qu'elle perdait sa jupe, son jupon, ou les deux héhé

#35 + Partager Elfi

Elfi
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPipPip
  • 2 411 messages

Posté 27 juin 2006 - 16:20

12 juillet 98 France Brésil en finale de la coupe de monde de foot
En ce beau dimanche soir, personne dans les rues de Grandchamps en Bretagne où les pompiers ont organisé un fest noz.

En vedette, Carré Manchot qui d'habitude est attendu comme le loup blanc par les danseurs et mets le feu en quelques minutes

Il y avait deux télés accrochées en hauteur dans la salle.

Carré Manchot (même eux) a mis une demi heure à décrocher les danseurs scotchés devant les télés, et on dansait la gavotte en se tordant le cou pour regarder le foot
Surréaliste

#36 + Partager Seb

Seb
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPip
  • 1 063 messages
  • Localisation: Saint Marcel (71), Lyon (69)
  • Activité(s):Etudiant

Posté 28 juin 2006 - 09:05

Alors alors, à mon tour...
C'était y a un peu plus d'un mois, nous voilà partis en vadrouille du côté de Charnay (pas très loin de Lyon) retrouver nos chers bretons de Landrévarzec rencontrés à Trad'envol l'été dernier. Donc rien que ça, y a de quoi écrire une bonne blague, mais recentrons-nous sur le sujet...

Arrivés là-bas, embrassades, accolades, bisouillades, retrouvades, mains-serrades et morues-brandades s'imposent. Nous sommes dans un tout petit village assez pittoresque, tout de pierres construit, qui doit compter 970 âmes et autant de têtes de bétail. Sur la place du village, un immense chapiteau dressé, avec en son sein un village entier réuni, parsemé de bretons en costume, toujours aussi menottés à leur verre, dans une ambiance du feu de dieu menée par... trois papys roulants sur des engins non identifiés qu'on pourrait appeler des "véhicules-orchestre".

Voilà, le décor est planté, juste pour dire, que la soirée s'annonce d'un autre temps, à dix centimètres au-dessus du réel... L'engrenage de la fête nous prend à l'insu de notre plein gré, les bretons nous présentent tout leur talent, ils enchaînent avec le bagad qui fait danser les gentilés quand arrive ce moment fantasmagorique, où tout plane et tout s'arrête. Le temps ralentit, ralentit, se suspend... C'est parti pour un an-dro... La chaîne se forme et évolue en cercle ouvert, les danseurs se calent et entrent dans la mouvance, quand apparaît au milieu, un cercle d'irréductibles avec une bourrée 2 temps. Et voilà le travail, un cercle d'An-dro et un cercle de bourrée... Deux cultures réunies sur une même musique, sur un même parquet, sans esprit de compétition ni d'affrontement aucun! Magique...

#37 + Partager Kalon

Kalon
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPip
  • 1 136 messages
  • Localisation: Centre - Ile de France
  • Activité(s):Web Mistress

Posté 10 juil. 2006 - 15:42

C'est l'histoire d'une toute petite fille qui a l'âge d'une grand'mère maintenant.

Sa famille avait du, pour des raisons économiques quitter Brest et revenir dans leur maison familiale qui se trouve toujours à Plozevet (Finistère, pays bigouden).

Un jour, elle va dans la chambre où se trouvait sa petite soeur, un gros bébé dans un berceau.

Quand elle entre dans la chambre, elle voit une scène incroyable : des fées, de noir vêtues, avec d'immenses coiffes blanches sur leurs têtes poussaient des cris de joie et parlaient une langue incompréhensible en se penchant sur sa petite soeur ...

Dans cette maison, elle m'a montré l'emplacement des anciens saloirs où était la viande porc qui durait tout l'hiver

Et aussi l'histoire d'une femme de sa famille qui s'est entièrement hablillée en bigoudaine, avec la coiffe, elle est allée se faire photographier (il y a des photos partout de femmes en coiffes dans cette maison) et, de retour, elle s'était fait couper les cheveux, elle a mis sa coiffe dans une boite de carton, s'est habillée en femme moderne est est partie pour toujours s'installer "en ville"

#38 + Partager Ekks-O

Ekks-O
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 7 685 messages
  • Localisation: Chalon-sur-Saône (71)
  • Activité(s):Webmaster
  • Groupe(s):Les Sumos Torrides, et Arcadanse.
  • Instrument(s):Guitare, Accordéon chromatique

Posté 10 juil. 2006 - 15:44

Oh bah dis donc, la derniere anecdote m'a fait monter les larmes aux yeux... :|...

Merci :)

#39 + Partager Kalon

Kalon
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPip
  • 1 136 messages
  • Localisation: Centre - Ile de France
  • Activité(s):Web Mistress

Posté 12 juil. 2006 - 10:23

Je voulais simplement vous décrire, dans mon village du Mesnil Racoin, (vers Etampes - La Ferté Allais - 91) comment étaient habillés les hommes et les femmes âgés ...

Les hommes portaient la veste de serge noir l'été, de gros velours cotelé l'hiver, un pantalon large souvent avec de toutes petites rayures discrètes, qui comportait une large ceinture de flanelle roulée plusieurs fois autour de la taille (une ceinture de travail ?).
Le pantalon était en plus retenu par de grosses bretelles attachées par deux boutons, en Y.
Une chemise de "coton gratté", souvent à petits carreaux, parfois une sorte de grand foulard aurour du cou...
Souvent une moustache !!! large et batailleuse ! Et soit un béret, soit une sorte de casquette.

Les femmes portaient des robes longues, jusqu'aux chevilles souvent en tissu noir à petites fleurs (l'été) ou en tissu plus chaud, discret. Je les voyais toujours avec leur tablier tant qu'elles étaient "à la maison" mais bien souvent elles le gardaient quand elles faisaient leurs courses aux marchands ambulants dans leurs petites camionettes. L'hiver, elles portaient un châle sur les épaules, pas de bijoux. Elles avaient un petit chignon tout simple, roulé derrière la tête et souvent une sorte de coiffe constituée d'un grand mouchoir noué derrière la tête (pas un foulard).

Ils avaient le plus souvent des chaussures, mais souvent aussi des sabots, des "léonard", ceux tout en bois avec une grosse bride dessus. Les sabots étaient "pour le jardin", un peu pour la maison, en tout cas toujours dans le petit sas en véranda lorsqu'ils ne les avaient pas aux pieds ...

Au milieu de leur cour, toujours les poules, le coq, les cages à lapin, j'ai connu les derniers cochons familiaux, mais ...
C'est une autre histoire

Dans notre village, les enfants apprenaient commnent tuer les poules, les lapins, les canards ...
Cela semble cruel, maintenant, non ?

Et puis je craque, encore autre chose !
Il y avait tellement de souterrains médiévaux, que dans ce village, à l'école primaire (on était une classe unique de 14 élèves) on nous interdisait tous les ans de chercher à entrer dans les passages accessibles ...
Mesnil Racoin vient de "Mesnil" = moulin, et Racoin de "racoudin" = raccordé... Le moulin "raccordé" par voie de souterrains !!!!
Un jour, sur son tracteur un fermier s'est retrouvé descendu "à l'étage en dessous" car il venait d'effondrer la voute d'un grand raccordement de souterrains ...

Dans ma maison aussi il y avait un départ de souterrain, mais... il avait été muré, ce qui ne m'a pas empêché d'aller souvent le regarder en rêvant ...

#40 + Partager Clémeuh

Clémeuh
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPip
  • 632 messages
  • Localisation: auvergne

Posté 19 oct. 2006 - 20:53

Moi aussi j'ai une anecdote pour le moins anecdotique. Nous sommes rendu avec Komred à bord de notre supersonique Komredmobile, dans le pays des bourbonais (terre lointaine inconnue et donc un peu inquiétante) pour participer au Tremplin-bal à Avermes. Le soir tout bien avec concert et bal des chavans pis en milieu de soirée arrive le moment de notre prestation. On commence par une bourrée (normal quoi) quand soudain...tintintin... surgissent 1 puis 2 puis 3 puis plein de chapeaux..non mieux encore, des bobs tout les copains qu'étaient venus nous voir( Jonas, Marou, Séby, Pierrico, Carine, Alek...) avaient prévu leurs couvres chefs en conséquence. Trop magnifique!!!!! (euphorie sur la scène et encore c'est un euphémisme). Attendez, c'est pas fini à la fin de notre temps réglementaire de prestation (40mn) une pluie de bobs sur scène lancés par les potaux comme on lance des petites culottes à un groupe de rock. Top bien les copains merci beaucoup...


0 utilisateur(s) li(sen)t ce sujet

0 membre(s), 0 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)