Aller au contenu

En poursuivant votre visite sur Tradzone, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus Continuer
  • Se connecter avec Agenda Trad      Connexion   
  • Créer un compte
  •  

Infos

En cas de problème avec le mail de validation lors de l'inscription, vous pouvez nous contacter via le formulaire de contact

Photo
- - - - -

Conservatoire de Chateauroux : disparition de six disciplines artistiques (dont des musiques traditionnelles)


  • Veuillez vous connecter pour répondre
126 réponses à ce sujet

#101 + Partager josette

josette
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPip
  • 1 039 messages
  • Localisation: Bourges
  • Activité(s):!!!

Posté 20 oct. 2015 - 21:39

Belle lettre mais les fruits de Juillet pourrissent en octobre...


  • laclaire et teddy aiment ça

#102 + Partager laclaire

laclaire
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPip
  • 581 messages

Posté 20 oct. 2015 - 22:19

et il y a des associations dans la culture ou dans d'autres secteurs qui ont fait le choix ou qui ont l'obligation de fonctionner soit sans subventions soit sans bénévoles.

 

Ça m'intéresse, mais alors il faudrait que tu décrives ces assos, ce qu'elles font, et du coup comment... Parce que le challenge étant, comme tu le dis très bien :

 

de maintenir les tarifs de cours à un niveau abordable.

 

C'est absolument impossible de faire payer une inscription dans une structure type école au prix coutant, c'est astronomique.

Mais tu as raison, il y a sans doute des choses à imaginer...



#103 + Partager badaboum

badaboum
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPip
  • 440 messages
  • Instrument(s):vielle, guitare classique, chant, orgue de barbarie

Posté 20 oct. 2015 - 22:43

Chouette : quelqu'un qui réfléchit et analyse la cohérence d'une argumentation. Et sur Tradzone, en plus...

 

Je suis d'accord sur le fait que l'articulation est faiblarde.

Pour le reste, j'y reviendrai plus tard. (une urgence...)

 

Pour ce qui est du concert, je réagissais à celui qui est présenté dans la vidéo : un max de gens, comme tous les concerts médiatisés.

Comment j'interprète :

Il y a concentration des capitaux (presse, médias,...) et réduction du nombre de décideurs.

Pour maximiser les profits, il faut faire dans le "grand" (qui pourra être valorisé également par rediffusion dans les tuyaux "maison").

On fait une fois et on ramasse un max de pognon.

Le client attendu devient alors un pékin anonyme que l'on séduit par une campagne efficace.

Cela donne des foules comme celles de la vidéo.

 

Ce qui est vrai pour les spectacles est vrai pour la conception de la "rentabilité du territoire". Le modèle devient la caserne, la concentration d'un max de gens autour des supermarchés, des maxi-complexes-ciné... et autres.

Il faut aussi vendre un max de trucs pour "individualiser" la fourmilière : déco (vendre de la peinture, des tapisseries...), truc-chef (vendre de l'électro ménager), super-couture (...).

Pour la fin de vie on a même prévu des "casernes à vieux" qui permettent de recycler les gains de toute une vie.

Cultiver les gens, leur permettre d'apprendre à jouer mal une autre musique que celle qu'on a décidé de leur faire acheter, les aider à réfléchir... : contreproductif.

Les Etats-Uniens ont un modèle : Le drugstore et l'église. Tu consommes et tu crois ce qu'on te dit de croire.

 

Mon argumentaire reposait sur cette opposition entre un mode de vie "pas encore concentré" avec des activités individuelles et le mode "déjà concentré" avec des loisirs de masse.



#104 + Partager Elfi

Elfi
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPipPip
  • 2 413 messages

Posté 22 oct. 2015 - 11:25

 

et il y a des associations dans la culture ou dans d'autres secteurs qui ont fait le choix ou qui ont l'obligation de fonctionner soit sans subventions soit sans bénévoles.

 
Ça m'intéresse, mais alors il faudrait que tu décrives ces assos, ce qu'elles font, et du coup comment... Parce que le challenge étant, comme tu le dis très bien :
 

de maintenir les tarifs de cours à un niveau abordable.

 
C'est absolument impossible de faire payer une inscription dans une structure type école au prix coutant, c'est astronomique.
Mais tu as raison, il y a sans doute des choses à imaginer...

 

 
De toute façon quand on reste en asso loi 101, il faut au moins un bureau bénévole. il faut un représentant légal cf plus bas.
Après tourner à la fois sans subventions ET sans bénévoles ça me parait tenir du miracle

Pour les assos sans subventions, je pensais à deux assos dont les initiateurs/dirigeants étaient très attachés à leur liberté de parole et d'action
. un réseau de compagnies de théâtre qui en plus organisait des stages il est vrai assez coûteux
. un association qui montait des festivals alternatifs (même leurs comptes étaient dans une banque de l'économie sociale et solidaire)
Et j'ai fait partie d'une association sportive très peu subventionnée où le coût global d'inscription à l'année est assez élevé mais où on peut participer à tous les entrainements soit 9 par semaine.

J'ai aussi le cas d'une association peu subventionnée qui pour baisser le prix d'inscription à des stages de robotique de haut niveau a organisé un système de tontine/parrainage : les stagiaires paient un peu plus pour que certains élèves très démunis aient les cours gratuits, c'est une façon de combattre la ségrégation sociale.

Les associations avec peu de bénévoles : celles où il faut une formation ou un diplôme pour des des raisons légales ou d'assurance : accueil de mineurs, aide aux handicapés etc...

Je sais que c'est galère quand on ne vient que pour apprendre et échanger avec des musiciens, et surtout pas pour prendre en charge la gestion d'une asso, mais comme me disait un copain de fac touareg "les choses étant ce qu'elles sont et non pas ce qu'elles devraient être, on va essayer de faire avec". Généralement et parfois sans le dire la gestion de ses associations est passée au crible comme pour une entreprise libérale

Qu'est-ce qui coûte et dans ce qui coûte qu'est ce qui est incontournable : personnel hors enseignement ? enseignants ?  location de salles (est-ce négociable en prêt contre échange de service ?) gestion complète ou non d'un lieu ? assurances ? achats d'instruments ?
Quelles sont les tâches qui doivent être assurées obligatoirement : enseignement, compta (mutualisable avec d'autres associations?), recherche et demande de subventions (gros boulot), courrier, communication (la com 2.0, ça se travaille :)), accueil (qui le prend en charge ?)
Est-ce qu'il y a des moyens de rapporter de l'argent en dehors des cours ?
Vous pourriez si vous le souhaitez vous rapprocher de votre CRESS, chambre régionale de l'économie solidaire et sociale, de l'organisme dont je t'ai parlé plus haut ou de votre centre de musiques traditionnelles le plus proche et mettre tout à plat.
Enfin c'est ce que je ferais mais ce n'est que moi... :flower:

NB Je vais me faire taper sur les doigts mais tant pis et de toute façon je m'arrêterai là.
Mon avis à moi c'est que malgré le gros travail des écoles de musique, apprendre un instrument de musique ça revient tout de même cher surtout pour certains instruments coûteux tels qu'un violon, un piano ou une vielle à roue*... toutes les familles ne peuvent pas se le permettre. (*je rêve d'une cigar-box-vielle-à-roue comme il existe des cigar-box-guitares)
En plus dans la plupart des régions, les musiques traditionnelles restent encore très marginales par rapport à d'autres styles, non ? Est-ce que les familles qui ont les moyens enverront leurs enfants vers des instruments classiques de prestige ou vers le trad ?
J'ai eu la grande chance d'avoir une éducation musicale et d'apprendre un instrument, mais je comprends tout à fait qu'une famille préfère envoyer ses mômes jouer au foot parce qu'un ballon c'est moins cher et qu'un job de footballeur ça les fait plus rêver.
NB je ne sais pas comment tiennent les écoles de samba des favelas de Rio ? en terme d'imprégnation musicale des foules, on a encore de la marge...


Modifié par Elfi, 22 oct. 2015 - 12:45.


#105 + Partager Mustradamus

Mustradamus
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPip
  • 392 messages
  • Localisation: Limousin

Posté 22 oct. 2015 - 12:04

Elfi, les options que tu donnes sont intéressantes, mais, personnellement, je reste attachée à la fonction publique territoriale et aux services publics. Et l’enseignement de la musique en fait partie. Tant qu’on ne les aura pas tous assassinés, j’essaierai de mettre un maximum d’énergie à les défendre. Après, on verra bien sûr...



#106 + Partager -Y-

-Y-
  • Developpeur
  • PipPipPipPipPipPip
  • 1 483 messages
  • Localisation: Avignon
  • Activité(s):Chercheur
  • Groupe(s):Planchée, les frères Bazouges, Isidore et les sans-soucis
  • Instrument(s):Accordéon

Posté 22 oct. 2015 - 12:10

Généralement et parfois sans le dire la gestion de ses associations est passée au crible comme pour une entreprise libérale


Il y a aussi une croyance qui veut qu'une association devrait être structurée de façon pyramidale comme l'entreprise lambda : président, conseil d'administration. Alors que la loi 1901 n'impose aucun de ces cadres. Il y a de plus en plus d'associations qui abandonnent ce modèle vertical pour quelque chose de plus horizontal, sous le mot-clé d'associations collégiales, qui empruntent plus à la philosophie auto-gestionnaire qu'a celle de Friedman.
  • Elfi aime ça

#107 + Partager Elfi

Elfi
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPipPip
  • 2 413 messages

Posté 22 oct. 2015 - 12:13

Elfi, les options que tu donnes sont intéressantes, mais, personnellement, je reste attachée à la fonction publique territoriale et aux services publics. Et l’enseignement de la musique en fait partie. Tant qu’on ne les aura pas tous assassinés, j’essaierai de mettre un maximum d’énergie à les défendre. Après, on verra bien sûr...

 

Ce que je dis n'est en aucun cas un jugement de valeur. Mais beaucoup sont tombés déjà... alors pour celles et ceux qui sont à terre...

 

 

Généralement et parfois sans le dire la gestion de ses associations est passée au crible comme pour une entreprise libérale


Il y a aussi une croyance qui veut qu'une association devrait être structurée de façon pyramidale comme l'entreprise lambda : président, conseil d'administration. Alors que la loi 1901 n'impose aucun de ces cadres. Il y a de plus en plus d'associations qui abandonnent ce modèle vertical pour quelque chose de plus horizontal, sous le mot-clé d'association collégiales, qui empruntent plus à la philosophie auto-gestionnaire qu'a celle de Friedman.

 

De mémoire le bureau d'une asso loi 1901 c'est un président et un trésorier à minima, non ?


Modifié par Elfi, 22 oct. 2015 - 12:27.


#108 + Partager -Y-

-Y-
  • Developpeur
  • PipPipPipPipPipPip
  • 1 483 messages
  • Localisation: Avignon
  • Activité(s):Chercheur
  • Groupe(s):Planchée, les frères Bazouges, Isidore et les sans-soucis
  • Instrument(s):Accordéon

Posté 22 oct. 2015 - 12:25

De mémoire c'est un président et un trésorier à minima, non ?


Pas vu mention dans le texte de loi en tous cas.



#109 + Partager Elfi

Elfi
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPipPip
  • 2 413 messages

Posté 22 oct. 2015 - 12:31

Effectivement, il y a juste l'obligation d'avoir un représentant légal qui ne doit pas être salarié par l'association

https://www.service-...vosdroits/F1121
https://www.service-...osdroits/F31839


Modifié par Elfi, 22 oct. 2015 - 12:56.


#110 + Partager Mustradamus

Mustradamus
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPip
  • 392 messages
  • Localisation: Limousin

Posté 22 oct. 2015 - 22:29

 

Elfi, les options que tu donnes sont intéressantes, mais, personnellement, je reste attachée à la fonction publique territoriale et aux services publics. Et l’enseignement de la musique en fait partie. Tant qu’on ne les aura pas tous assassinés, j’essaierai de mettre un maximum d’énergie à les défendre. Après, on verra bien sûr...

 

Ce que je dis n'est en aucun cas un jugement de valeur. Mais beaucoup sont tombés déjà... alors pour celles et ceux qui sont à terre...

 

 

Mouais...  (Soupir...)

Il y a aussi la solution de l’auto entreprise. C’est apparemment ce qui va se faire maintenant à Châteauroux pour les cours de violon et d’accordéon diatonique boutés hors du Conservatoire. Je suppose que les élèves payeront plus, que les profs gagneront moins, et que le maire de Châteauroux constatera avec satisfaction que, grâce à lui, les choses vont dans le bon sens.



#111 + Partager -Y-

-Y-
  • Developpeur
  • PipPipPipPipPipPip
  • 1 483 messages
  • Localisation: Avignon
  • Activité(s):Chercheur
  • Groupe(s):Planchée, les frères Bazouges, Isidore et les sans-soucis
  • Instrument(s):Accordéon

Posté 22 oct. 2015 - 22:45

L'auto-entreprise… Tous les risques sociaux à la charge de l'auto-entrepreneur. Mais le maire est beau joueur, il fournit les locaux…… Triste époque.

#112 + Partager badaboum

badaboum
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPip
  • 440 messages
  • Instrument(s):vielle, guitare classique, chant, orgue de barbarie

Posté 23 oct. 2015 - 09:09


 

 

Il y a aussi la solution de l’auto entreprise. C’est apparemment ce qui va se faire maintenant à Châteauroux pour les cours de violon et d’accordéon diatonique boutés hors du Conservatoire. Je suppose que les élèves payeront plus, que les profs gagneront moins, et que le maire de Châteauroux constatera avec satisfaction que, grâce à lui, les choses vont dans le bon sens.

 

A titre d'information : n'habitant pas dans la commune, les cours vont me coûter 600 euros pour les trois trimestres.

Avez-vous une idée de ce que vont payer les gens qui s'adresseront à l'auto-entreprise ?

 

Quant au fait que le maire sera content... Il sera content surtout s'il est réélu.

Ce qui n'est pas acquis à ce moment de son mandat.


Effectivement, il y a juste l'obligation d'avoir un représentant légal qui ne doit pas être salarié par l'association

https://www.service-...vosdroits/F1121
https://www.service-...osdroits/F31839

Une association a besoin de deux choses :

- un représentant légal.

- et SURTOUT : des adhérents.


Modifié par badaboum, 23 oct. 2015 - 09:08.


#113 + Partager Elfi

Elfi
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPipPip
  • 2 413 messages

Posté 23 oct. 2015 - 10:51

Rhâââhhhhhh Il n'y a pas que l'auto entreprise (surtout pas) :wall: :cry:
il y a des coopératives de developpement d'activité CAE spécialisées dans les arts et/ou la culture où certains peuvent peut-être trouver leur place (avec un accompagnement et un réseau transdiciplinaire).

 

A Clermont Ferrand http://appuy-culture.fr/
ça marche comme ça
http://appuy-culture...rs-dans-la-cae/
et il y a des musiciens intervenants
http://appuy-culture...ts-artistiques/

 

Pour la différence des cours entre habitants de la commune et les estrangers, ça se pratique déjà ailleurs depuis longtemps et à l'intérieur de structure publique... conservatoire ou piscine


Modifié par Elfi, 23 oct. 2015 - 10:54.


#114 + Partager -Y-

-Y-
  • Developpeur
  • PipPipPipPipPipPip
  • 1 483 messages
  • Localisation: Avignon
  • Activité(s):Chercheur
  • Groupe(s):Planchée, les frères Bazouges, Isidore et les sans-soucis
  • Instrument(s):Accordéon

Posté 23 oct. 2015 - 10:57

ça marche comme ça
http://appuy-culture...rs-dans-la-cae/
et il y a des musiciens intervenants
http://appuy-culture...ts-artistiques/


Pitié, j'ai l'impression d'être au boulot avec ce genre de gloubi-boulga managerial. La diffusion de ce genre de vocabulaire, de ce genre d'approche, dans le milieu culturel je trouve ça tout aussi horrible que l'auto-entreprenariat perso.



#115 + Partager Elfi

Elfi
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPipPip
  • 2 413 messages

Posté 23 oct. 2015 - 11:47

 

ça marche comme ça
http://appuy-culture...rs-dans-la-cae/
et il y a des musiciens intervenants
http://appuy-culture...ts-artistiques/


Pitié, j'ai l'impression d'être au boulot avec ce genre de gloubi-boulga managerial. La diffusion de ce genre de vocabulaire, de ce genre d'approche, dans le milieu culturel je trouve ça tout aussi horrible que l'auto-entreprenariat perso.

 

 

Ne pourrais tu pas réserver ta pitié aux gens qui se retrouvent sur le carreau parce qu'eux ont perdu leur emploi pendant que toi tu en as un? La CAE et son gloubi boulga managérail, c'est pour éviter les risques de l'auto entreprenariat.
http://www.perspecti...rtage-couveuse/

Mais bon... :muted: :muted: :muted: :muted: :muted:


Modifié par Elfi, 23 oct. 2015 - 11:48.


#116 + Partager -Y-

-Y-
  • Developpeur
  • PipPipPipPipPipPip
  • 1 483 messages
  • Localisation: Avignon
  • Activité(s):Chercheur
  • Groupe(s):Planchée, les frères Bazouges, Isidore et les sans-soucis
  • Instrument(s):Accordéon

Posté 23 oct. 2015 - 12:11

Ne pourrais tu pas réserver ta pitié aux gens qui se retrouvent sur le carreau parce qu'eux ont perdu leur emploi pendant que toi tu en as un? La CAE et son gloubi boulga managérail, c'est pour éviter les risques de l'auto entreprenariat.
http://www.perspecti...rtage-couveuse/
Mais bon... :muted: :muted: :muted: :muted: :muted:


Ben, bien sûr que c'est un pis-aller, je vois pas pour autant pourquoi il faudrait s'en réjouir, au motif qu'il ne faut pas tirer sur l'ambulance… Ça ne remet pas en cause ce que fait la CAE.
J'ajouterais que oui, inventer des alternatives adaptées, créer de nouveaux contextes dans lesquels les artistes ou professeurs puissent travailler, c'est une très bonne idée. Le faire en reprenant le cadre aliénant qui fait office de règle dans le reste du « monde du travail », c'est vain.

Modifié par -Y-, 23 oct. 2015 - 12:28.

  • laclaire aime ça

#117 + Partager Elfi

Elfi
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPipPip
  • 2 413 messages

Posté 23 oct. 2015 - 12:28

Ben, bien sûr que c'est un pis-aller, je vois pas pour autant pourquoi il faudrait s'en réjouir,


Allons bon, j'ai dit qu'il fallait s'en réjouir ?
Tu m'as eue. Victoire par KO

stone.gif

#118 + Partager -Y-

-Y-
  • Developpeur
  • PipPipPipPipPipPip
  • 1 483 messages
  • Localisation: Avignon
  • Activité(s):Chercheur
  • Groupe(s):Planchée, les frères Bazouges, Isidore et les sans-soucis
  • Instrument(s):Accordéon

Posté 23 oct. 2015 - 12:30

Ne pourrais tu pas réserver ta pitié aux gens qui se retrouvent sur le carreau


Allons bon, j'ai dit qu'il fallait s'en réjouir ?


Allons bon, j'ai dit que j'étais heureux pour les personnes licenciées ?

#119 + Partager Elfi

Elfi
  • Tradzonard(e)
  • PipPipPipPipPipPipPip
  • 2 413 messages

Posté 23 oct. 2015 - 12:36

Je suis d'accord avec toi sur le fait que le cadre est aliénant, mais entre nous soit dit, aujourd'hui, concrètement, il te permet de manger.
Et ne me fais pas dire ce que je n'ai pas dit que tu as dit STP

Modifié par Elfi, 23 oct. 2015 - 12:38.


#120 + Partager -Y-

-Y-
  • Developpeur
  • PipPipPipPipPipPip
  • 1 483 messages
  • Localisation: Avignon
  • Activité(s):Chercheur
  • Groupe(s):Planchée, les frères Bazouges, Isidore et les sans-soucis
  • Instrument(s):Accordéon

Posté 23 oct. 2015 - 12:39

Je suis d'accord avec toi sur le fait que le cadre est aliénant, mais entre nous soit dit, aujourd'hui, concrètement, il te permet de manger.


Oui c'est tout là le problème, les salariés (et c'est encore plus criant dans les activités culturelles) sont pris dans l'étau...

Et ne me fais pas dire ce que je n'ai pas dit STP

Pas eu cette prétention :)


0 utilisateur(s) li(sen)t ce sujet

0 membre(s), 0 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)